09/11/2018

Et ce n’est donc pas de la théorie du complot qui est réservée à d’autres...

Capture d’écran 2018-11-09 à 21.15.02.png

Vous avez sans doute toutes et tous entendu parler de ce qu’on appelle la malbouffe. Je vous invite à cliquer sur ce lien en bleu pour découvrir la malinfo.

J’ai eu l’honneur s’il en est, d’échanger avec Manon Schick lors d’une émission de la RTS consacrée à Vladimir Poutine. C’était en février 2014, peu avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi.

On m’avait expliqué que la discussion porterait sur sa personnalité. Mais quand j’ai découvert le titre donné à l’émission, tout était clair: Vladimir Poutine est-il un dictateur?

J’avais rendu compte de tout cela sur mon blog, les échanges ont été particulièrement animés

Vous vous rappelez certainement combien  l’information a été d’une objectivité à toute épreuve! Pas une occasion n’était de trop pour dire tout le bien que l’on pensait de celui au sujet duquel on m’avait invitée à parler.

Il va de soi que j’ai tenu à remettre quelques points sur les i. Au risque, une fois encore, d’être considérée comme suppôt du Kremlin sinon soudoyée pour en répandre la propagande.  

Tout cela pourrait faire rire et tel est le plus souvent le cas.

Sauf qu’à ne pas réagir à tant d’approches orientées de la Russie et de son Président équivaut à favoriser l’emprise de la désinformation.

A coups de semi-vérités et de demi-mensonges ou de demi-vérités et de semi-mensonges, à choix, on façonne un pays, on refait l’Histoire, on salit un peuple ou une personnalité.

Le procédé est connu.

Et mis au service, en l’occurrence ici, des droits humains il se drape de toute la bonne conscience du monde.

 

Commentaires

Je précise, si besoin était, que mon propos ne vise pas l’initiative soumise au vote le 25 novembre prochain mais la manière avec laquelle le président russe est cité sur la photo qui illustre ce sujet.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 09/11/2018

Répondre à ce commentaire

"Olympqiues"
Petite coquille.

Si cette affiche n'est pas de la démagogie, je ne sais pas ce que c'est. Les droits humains, certains feraient mieux de s'en occuper là où ils sont constamment violés par l'agression de pays qui n'ont attaqué aucun autre pays et là où ces pays sont systématiquement détruits en tant qu'Etat pour y semer le chaos qui profite aux charognards. Qu'un pays défende ses intérêts et ses ressources et non ceux de l'élite mondialiste soumise à la finance, et voilà qu'il est désigné comme le pire ennemi de l'humanité, le diable en personne, le nouvel Hitler. Plus c'est gros, plus ça passe auprès des décérébrés de la propagande israélo-yankee.

La cedh sait s'affaiblir toute seule. La preuve c'est sa dernière décision sur la confirmation d'une condamnation pour blasphème contre (...) Mahomet.

Écrit par : Daniel | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Coquille corrigée, Daniel, merci à vous.

Pour le reste et la suppression que j’ai opérée à propos de Mahomet dans votre commentaire, voici:

https://www.cath.ch/newsf/le-prophete-mahomet-ne-peut-pas-etre-qualifie-de-pedophile/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Sur la décision de la CEDH qui rejette l’accusation de pédophilie à l’encontre de Mahomet, la nuance importe, elle est expliquée dans le dernier paragraphe de l’article que j’ai cité en lien, Daniel:

«  De telles accusations dépassent les limites d’un débat objectif

Les juges européens lui ont donné tort. Pour eux les affirmations de l’enseignante ont dépassé les limites admissibles du débat objectif. Elles constituaient en outre une menace pour la paix religieuse en Autriche. Les tribunaux autrichiens ont indiqué en particulier que ces propos n’avaient pas été tenus d’une manière objective contribuant à un débat d’intérêt général (par exemple sur le mariage des enfants), mais pouvaient uniquement être compris comme ayant visé à démontrer que Mahomet n’était pas digne d’être vénéré.

Les tribunaux autrichiens ont donc établi une balance correcte entre la liberté d’expression de l’enseignante et le droit d’autrui à voir protéger ses convictions religieuses ainsi que le respect de la paix religieuse dans la société autrichienne. En outre, la peine de 480 euros d’amende n’apparaît pas comme disproportionnée. (cath.ch/kna/mp) »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Par contre, ce qui ne manque pas de piquant et qu’on peut relever au sujet de la CEDH, c’est sa conception du blasphème à géométrie assez variable. Car lorsqu’il s’agit de condamner la Russie, là, aucun problème ni autre état d’âme:

https://www.lepoint.fr/people/condamnation-des-pussy-riot-la-cedh-epingle-la-russie-17-07-2018-2236831_2116.php

Sur cette condamnation, lourde en effet, il a été question sur ce blog mais tout autant de la manière d’informer des « performances » de ce groupe et de la réalité de ce qui s’est passé dans l’Eglise du Christ Sauveur à Moscou.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Pas d'accord avec vous, Madame. La liberté d'expression touche tous les domaines, sans restriction aucune. On ne saurait parler de "limites d'un débat objectif", ce qui n'est qu'un autre mot pour censure. Demandez aux Chrétiens, qui ont dû avaler toutes les couleuvres sans qu'on lève le petit doigt. Par ailleurs, la menace pour la paix religieuse ne vient pas de l'enseignante, mais de certains adeptes d'une religion intolérante et hors sol en Europe. Dans un sens on peut les comprendre, car il n'y a plus rien à attendre de cette Europe pourrie et décadente. La posture de la CEDH est donc celle du lâche et du faible, qui va se faire digérer tout cru! Voilà pourquoi il y a cette initiative contre les juges étrangers, dont cette CEDH nous offre une belle brochette. Et les pires médiocres qui soient, en plus! Quant à l'affiche, elle prouve simplement que dans la désinformation comme dans le cochon, tout est bon!
Cordialement, Jacques Louis Davier

Écrit par : Jacques Louis Davier | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Merci encore une fois, Madame le Défenseur du pays calomnié.
En Russie il y a très peu des dupes, qui ne comprennent pas que c'est la Russie toute entière qui est visée par les forces armées, sans doute -- aussi nucléaires qu' " humanitaires ", de l'OTAN aux seuils de notre pays sous la fumée des désinformations cyniques.
Heureusement, voici il y a encore une voix féminine (anglophone -- un événement rarissime !) qui se hausse contre la propagande de la haine anti-russe à la Goebbels :
https://www.independent.co.uk/news/long_reads/cold-war-russia-us-putin-soviet-union-west-trump-military-a8596556.html

Écrit par : Pavel Katchlov | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Les doits humains des peuples d'Europe de L'Ouest ne sont même pas respectés par la cour européenne de droits de l'homme à Strasbourg!

Écrit par : Dominique Degoumois | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

Madame Richard-Favre,

Merci pour le lien. Il me permet de développer le commentaire suivant.

"Les juges européens lui ont donné tort. Pour eux les affirmations de l’enseignante ont dépassé les limites admissibles du débat objectif."
Quel sophisme! C'est quoi "les limites admissibles du débat objectif"? Il n'y a rien de plus subjectif que de tenter de définir de limites admissibles à un débat qui est objectif. Les musulmans sont les premiers à admettre que l'imposteur a entretenu des relations sexuelles avec une enfant de 9 ans à tel point que certaine législation admet sur cette base le mariage des gamines dès cet âge. Les affirmations ne sont donc pas mensongères et sont objectives, car largement admises par les mahométans eux-mêmes.

"Elles constituaient en outre une menace pour la paix religieuse en Autriche." Le monde à l'envers! Qui menace la paix religieuse partout en Europe? Qui refuse la laïcité à tel point que ce mot n'existe pas en arabe? Qui commet des crimes contre les femmes (Cologne), des attentats terroristes? Qui refuse de condamner ces crimes? Qui refuse de manifester son soutien à Asia Bibi?

"Les tribunaux autrichiens ont indiqué en particulier que ces propos n’avaient pas été tenus d’une manière objective contribuant à un débat d’intérêt général (par exemple sur le mariage des enfants),"
Parce que maintenant c'est au tribunaux ou à l'Etat de définir ce qu'est un débat d'intérêt général? Cette phrase équivaut à condamner toute liberté d'expression sur cette idéologie politique totalitaire et terroriste.

"mais pouvaient uniquement être compris comme ayant visé à démontrer que Mahomet n’était pas digne d’être vénéré."
Donc a contrario tout débat "objectif" doit montrer que ce pédophile est digne d'être vénéré! Ils sont soumis ces "juges"?! Parce que - n'est-ce pas? - un imposteur qui traite les juifs et les chrétiens de menteurs, un violeur, un assassin, un chef d'un gang de pilleurs, un génocideur est BIEN SUR digne d'être vénéré! Les "juges" ont décidé - objectivement? - que l'imposteur était DIGNE d'être vénéré. Ils se sont jugés eux-mêmes. Ils nous montrent quelles sont leurs valeurs. Ou plutôt leurs non-valeurs.

Quant à la liberté d'expression, ces "juges" l'ont ici enterrées. Pauvre Europe!

Des "juges" qui n'ont jamais été élus et qui n'ont par conséquent aucune légitimité démocratique. En toute objectivité.

Écrit par : Daniel | 10/11/2018

Répondre à ce commentaire

A propos de "juges" qui ne sont en fait que des partisans anti-russes, il y a ce cas-ci:
https://fr.sputniknews.com/economie/201811101038835653-nord-stream-2-huissiers-suisses-paiements-gazprom/

Et en plus c'est un "juge" suisse. Quelle honte, alors que même l'Angleterre avait envoyé boulé les prétentions ukrainienne. Comment on dit racket en schwytzertuesch?

Et puisque nous en somme aux collabos suisses des nazis ukrainiens, il y a aussi ceci de notre amie Bechet-Golovko:
https://reseauinternational.net/donbass-quand-la-croix-rouge-transmet-les-donnees-personnelles-a-lukraine/

Comment ils disaient déjà les primates de la cedh? Une menace pour la paix...
On voit bien QUI menace la paix sur le continent alors qu'un autre primate vient de déclarer que l'Europe connaît la paix depuis... 73 ans...

NB: d'un point de vue taxonomique, les êtres humains sont des primates comme les autres singes. C'est un fait objectif. Et j'adore les primates. Comme tous les êtres de la création du reste.

Écrit par : Daniel | 11/11/2018

Répondre à ce commentaire

Sarkozy a détruit la Libye, Fabius et Hollande la Syrie, Macron le Yémen, mais il n’y aura jamais ni de tribunal international pour les juger ni Amnesty International (AI) qui bougerait.

Néanmoins, Mme Manon Schick d Amnesty International-Suisse se gargarise avec la CEDH en pointant du doigt ceux qui violent ce que la CEDH dit, sic, et Poutine est mis au même niveau d Erdogan !!

Mais au fait, AI n est-elle guidée et surtout financée que par le fameux Georges Soros et tenez vous bien aussi par le Ministère des Affaires Etranges dites Etrangères des Etats Unis d Amérique? N est il pas la fermeture de Guantanamo qui a été criée par AI mais toujours "ouvert et existant"? Et les Pussy Riot qui voulaient danser seins nus et faire pipi dans une église russe alors que la « Dictature » russe a osé les punir, "crime de lèse majesté" selon AI !

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 11/11/2018

Répondre à ce commentaire

A ECOUTER IMPERATIVEMENT AVANT DE VOTER:

https://www.youtube.com/watch?v=XRP89wdhmIo

Ce que dit Manon Schick est confirmé également par les propos de Couchepin dans le dernier MARTIN DIMANCHE:

"Le peuple n’est pas le seul pouvoir, il y en a d’autres qui sont là pour limiter ses compétences, comme le Parlement ou les tribunaux. Je ne veux pas d’une dictature de la majorité qui décide de faire ce qu’elle veut"

http://www.nostro-diritto.ch/2018/11/11/pascal-couchepin-je-ne-veux-pas-dune-dictature-de-la-majorite-en-suisse/

Écrit par : Marie B. | 16/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.