Gilets jaunes, cette scène, quel média la diffusera? A pleurer

Imprimer Pin it!

Capture d’écran 2018-12-09 à 21.52.01.png

Cette scène, quel média nous la diffusera? Visionnez-la, elle vous parlera autant que de grands discours.

Ce qu’on ne semble pas réaliser du tout c’est que lorsque pareille révolte se déclenche, elle se laisse peu à peu emporter par elle-même.

On nous parle de « radicalisation ». Mais c’est de détermination à aller jusqu’au bout dont il s’agit. «  Parce qu’on n’a plus rien à perdre » entend-on très souvent.

Ce genre de propos ne relève d’aucun « radicalisme ».

Ce genre de propos s’énonce quand on est à bout. Et ces gens qui ont revêtu leur gilet jaune le sont pour le plus grand nombre d’entre eux.

Et ce n’est pas pareille démonstration d’empathie envers un handicapé qui va contribuer à les apaiser.

 

Commentaires

  • Montrez nous des scènes où des jeunes dealers des banlieues tuent leurs propres "frères" dealers! Que vient fair ce jeune en chaise roulante là au milieu, vous iriez là avec votre bébé de 3 semaines?????

  • A vous lire, là, Dominique Degoumois, me revient à l’esprit ce commentaire qu’avait déposé Géo sous un précédent sujet de ce blog:

    «Vous me faites marrer, H R-F. Vous publiez les commentaires du forcené Dominique Degoumois qui toutes les cinq minutes appelle à l'affrontement et nous promet les gilets jaunes en Suisse.
    Il serait temps que les blogueurs deviennent un peu responsables de ce qu'ils laissent paraître...
    Que Dominique Degoumois ouvre son blog, si son but est de mettre notre pays à feu et à sang. »
    Écrit par : Géo | 07/12/2018

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/12/06/complotistes-ici-et-la.html

    Vous en êtes où, là, Dominique Degoumois?

  • Vous tombez tous bien bas! C'est la fréquentation de putin sans doute! Une heure d'émission hier sur France Culture où on nous expliquait que le Rock n'était pas une musique bien venue en Russie! Donc Russie/Iran même combat...............contre le rock et les libertés!

  • Pour ceux qui boycottent fesses de bouc:
    https://francais.rt.com/france/56540-gilets-jaunes-bessan-video-homme-fauteuil-roulant-mis-a-terre-gendarmes-fait-tolle

    Plein écran et avec le son, c'est mieux.
    Abus de pouvoir, comme avec les lycéens.

    dd a même voulu nous faire croire que des dealers/consommateurs se manifestaient à l'école Necker dès la fin des cours... Certains autres produits font voir trouble si ce n'est double...

    "Vous en êtes où, là, Dominique Degoumois?"
    J'adore cette question!

  • Merci, Daniel, de cet article. Facebook, on peut le boycotter, je le conçois. Le fait est que c’est de là que certains sujets accèdent aux médias ou au public...La preuve, RT la donne :-)

  • Qui ose encore se balader avec une casquette lacoste????

  • Un peu d'idiotie de policiers qui veulent le mettre hors de la route, probablement pour éviter qu'il se fasse heurter par une voiture. Mais une chaise roulante n'est pas fait pour du cross.
    Il s'ensuit de l'énervement, et l'homme est à terre avec sa chaise.
    Ce que je vois ensuite, ce sont des policiers très gênés.

    Il n'y a rien de scandaleux, juste une anecdote humaine. J'espère qu'il a reçu des excuses du policier.

    Si un policier a un mauvais comportement, il ne représente que lui-même, pas les policiers.

    Je ne vois donc pas la relation spécifique avec les gilets jaunes. Il n'y a pas de causalité.
    Les médias ont des trucs plus important à montrer, sinon on est bon pour voir des bagarres de bistrot ou des personnes qui s'engueulent dans la rue.

    Quant au mouvement, il rappelle à Macron qu'il a été élu non pour faire des taxes comme c'est la tradition chez les présidents français, mais pour gouverner de manière différente.
    Il rappelle aussi à l'UE, que l'Europe, ce sont d'abord des gens et non une abstraction économique et philosophique. Je pense notamment aux travailleurs détachés qui font directement concurrences aux travailleurs de la classe sociale des gilets jaunes .

  • Motus,

    Le premier paragraphe de votre commentaire indique que vous avez visionné cette scène de manière un peu..rapide? Légère?

    Bref, vous êtes à côté de ce qui s’est passé en réalité tandis que, non content d’avoir déjà vu malmené cet homme handicapé, un policier revient pour le prendre fermement par le bras, ce qui crée la réaction qui le fait chuter.

    Essayez un peu de vous mettre à sa place, si vous pouvez...

    Et non, la scène n’a strictement rien de banal ni de comparable avec telle ou telle « bagarre de bistrot. »

  • M. Degoumois, votre commentaire est particulièrement moche. Alors, selon vous, sous prétexte qu'un homme a subi un handicap, il doit se tenir à carreau chez lui et ne plus se comporter comme un citoyen, il n'y a plus droit ? Avez-vous lu l'actualité et les restrictions que Macron impose au peuple y compris les diminutions pour les handicapés ?
    En fait de handicap, le vôtre est bien plus grave que celui du citoyen sur la vidéo... le vôtre est le manque d'empathie... Je ne commenterai pas plus loin, je crois sincèrement que nous ne partageons pas les mêmes valeurs.

  • Cette vidéo m'a bouleversée... totalement. Elle m'a fait monter une colère contre ces "nègres de maison" (selon la définition de Malcolm X) qui passent leur frustration sur les plus fragiles. Une meute de hyène, voilà la première image qui m'est venue à l'esprit...
    D'aucun me diront que les flics font uniquement leur boulot... Oui mais :
    ".... je ne serais pas fier
    Je sais, on fait ce qu'on peut,
    Mais il y a la manière".
    J. Brel dans "Fernand".

  • Désolée, Motus, je ne partage pas votre avis. "probablement pour éviter qu'il se fasse heurter..." . C'est une plaisanterie ou alors, nous n'avons pas visionné la même vidéo. Quant à être gênés, il semble que les forces de l'ordre le soient devenues dès lors qu'ils se sont vus filmés.
    Pour ma part, cette vidéo m'a bouleversée... totalement. Elle m'a fait monter une colère contre ces "nègres de maison" (selon la définition de Malcolm X) qui passent leur frustration sur les plus fragiles. Une meute de hyène, voilà la première image qui m'est venue à l'esprit... comme elles, ces types attaquent en meute et choisissent de préférence la proie la plus facile : vieillards, petites jeunes filles, lycéens et maintenant handicapé.
    D'aucun me diront que les flics font uniquement leur boulot... Oui mais :
    ".... je ne serais pas fier
    Je sais, on fait ce qu'on peut,
    Mais il y a la manière".
    J. Brel dans "Fernand".

  • Vous réagissez tous trop émotivement, vous vous faites piéger comme lorsqu’on
    a publié la photo du bébé mort sur les plages de Turquie.
    Sachez que les paraplégiques, que j’ai bien connus, ne demandent aucunement de la pitié et ne connaissent pas, comme nous, la peur d’être malmenés.

  • « Si un policier a un mauvais comportement, il ne représente que lui-même, pas les policiers. »

    Ici, ces types sont des sous-m(...). Si j'avais un fils CRS ou policier qui se comporte de cette manière, je ferais comme Johnny - mais cette fois avec une excellente raison - non seulement je le déshériterais, mais il serait banni de la maison.

  • "Ici, ces types sont des sous-m(...)." Tellement facile (pour ne pas dire autre chose et être censuré, bien sûr...). Ces policiers sont exposés durant des dix-douze heures à de super-connards complétement tarés, très violents, prêts à tuer et demander pardon dans la minute d'après, et on leur demande de l'empathie.
    Quand on veut la guerre civile, on la trouve. Et ceux d'en face n'ont aucune raison de faire le moindre cadeau. Dans les années 30, les gilets jaunes seraient déjà tous morts.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_du_6_f%C3%A9vrier_1934

  • « Dans les années 30, les gilets jaunes seraient déjà tous morts »

    Je pense aussi que si les forces françaises tuaient 60 à 80% de la population, les problèmes de chômage et de pouvoir d'achat seraient résolus. Mais est-ce que les CRS et les gendarmes et les juges seraient encore nécessaires ? Aïe ! on risquerait de voir magistrature et flicaille virer en gilets jaunes.

  • H R-F@ Je veux bien croire que les forces de l'ordre ressentent un malaise. Le contraire serait assez étonnant, non ? Maintenant, il faut que les Français se posent la question suivante : est-ce que casser la baraque va améliorer notre situation ? Réfléchissez bien, c'est vraiment une question très, très difficile...

  • « Maintenant, il faut que les Français se posent la question suivante : est-ce que casser la baraque va améliorer notre situation ? »

    Si casser la baraque veut dire: dissolution de l'Assemblée nationale, réélections à la proportionnelle, démocratie directe avec référendums comme en Suisse... il n'y a pas de raison que ça aille plus mal à l'avenir.

    Macron disait vouloir casser le "mille-feuille". Faut pas rêver, on ne cassera pas ce "mille-feuille" sans une RENOVATION LOURDE.

    Le Français sont chauffés à blanc, ce qui rend cette rénovation lourde inéluctable.

  • "Le Français sont chauffés à blanc, ce qui rend cette rénovation lourde inéluctable."
    Il faudrait tout de même distinguer entre Français. Qu'il faille améliorer la démocratie en France, cela fait depuis qu'il existe des blogs que j'ai écrit dans ce sens. Qu'il soit nécessaire de couler le navire pour le sauver, j'ai des doutes et je ne suis pas le seul. La majorité des Français va payer très cher les casses. Plus de croissance, plus de confiance internationale pour ce pays de cinglés (il n'y a bientôt que des cons de Suisses qui investissent en France : tout le monde pense que Holcim est complétement cinglé de s'être associé à des loosers comme Lafarge...). Carlos Ghosn, super-Mario français, est en taule au Japon.
    Il faut que les Français comprennent que lâcher les chiens d'extrême-gauche ou d'extrême-droite dans la rue pour tout casser NE SERT PAS LEURS INTÉRÊTS.

  • @Géo
    "Quand on veut la guerre civile, on la trouve. Et ceux d'en face n'ont aucune raison de faire le moindre cadeau. Dans les années 30, les gilets jaunes seraient déjà tous morts."
    Ben voyons. Aucun doute aujourd'hui, vous tournez facho. Il n'y a pas de "guerre" "civile" en France. C'est votre fantasme. Vous êtes tellement froussard que vous n'osez même pas aller discuter avec des Gilets Jaunes en France. Vous êtes en dehors de la réalité. C'est triste.

    Ce qui est aussi triste, ce sont tous ces donneurs de leçons qui regrettent que ce mouvement ne soit pas tel qu'ils l'ont rêvé dans leurs délires idéologiques. Eux aussi sont à côté de la plaque. Eux aussi sont dans leurs fantasme. Ils ne sont pas sur le terrain. Ils continuent à être dans leur réalité virtuelle et à vouloir imposer leur grille de lecture faite de grande phrase, style "les ouvriers n'ont à perdre que leurs chaînes". Mais voilà ces grands discoureurs ne vont jamais sur le terrain au contact des ouvriers et des paysans. Faut dire que les ouvriers ont été depuis longtemps exportés là où les coûts salariaux sont 10 fois moins importants ou même davantage. Cerise sur le gâteau, ces idéologues de bas étage (ils se reconnaîtront) tiennent le même discours sur les Gilets Jaunes que le pouvoir en place: minimisant leur nombre, les dévaluant, les méprisant. Eux, ils savent penser, pas comme ceux qui sont "rien" ou qui sont "réfractaires" au Grand Soir, n'est-ce pas?

    Marx avait raison l'idéologie d'une personne est dictée par ses conditions matérielles. Et il n'y a plus personne actuellement pour analyser la société et les relations de pouvoir et pour aller se frotter au monde du travail, au prolétariat. "On" (il se reconnaîtra) préfère se pavaner dans un conseil municipal à théoriser en dehors de toute pratique, si ce n'est pour sauver le Plaza, ce qui va porter un coup fatal au système capitaliste. "On" a les combat qu'"on" peut.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel