Révision de la loi sur les armes en Suisse, sujet sensible

Imprimer Pin it!

Emission intéressante, hier soir 1er mai, consacrée à l’un des sujets de votation soumis aux Suisses le 19 mai prochain.

Infrarouge, en effet, a réuni plusieurs personnalités favorables et opposées à la révision de la loi sur les armes en Suisse.

Cet objet de vote s’inscrit dans le cadre de mesures prises par l’Union européenne de renforcer la lutte contre le terrorisme. A cet égard, les conditions de détention d’armes semi-automatiques seront plus strictes.

Il a, bien sûr, été question de l’espace Schengen duquel la Suisse est membre.

Pour les uns, elle en profiterait largement, pour les autres, elle pourrait aisément s’en passer. Autant dire que les avis sont tranchés selon les campa des un(e)s et des autres.

Quoi qu’il en soit, à écouter les personnes qui sont intervenues dans le cadre de l’émission de ce 1er mai, on peut s’interroger sur les arguments des unes et des autres, toutes ayant avancé de bonnes raisons de voter oui ou non.

La présence, en duplex, de la Conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a été, semble-t-il appréciée. A l’évidence, elle a défendu la révision de la loi. Le fait est que le sujet reste sensible.

Faute de surprise de dernière minute, selon un sondage réalisé fin mars pour la SSR, la loi passerait avec 66% de voix.

 

Commentaires

  • J'ai franchement essayé de trouver un argument en faveur du NON, mais je ne vois pas vraiment. Sur les armes, le point essentiel est : en posséder, OK, mais que deviennent-elles après le décès du propriétaire ? Cette question est assez floue, me semble-t-il. En tout cas actuellement...
    Je rappelle ici que Jean-Luc Addor, UDC valaisan, milite pour le port d'armes généralisé à qui le demande. Je dis bien "le port d'armes", je ne fais pas de la manipulation style 24 heures qui confond (sciemment ?) permis d'achat et port d'armes dans la rue...
    Il va sans dire que je trouve cela d'une totale imbécillité...

  • Concernant l'héritage, la loi actuelle est très claire. Toute personne qui reçoit une arme à feu ou un élément essentiel d’arme par dévolution successorale doit demander au Bureau des armes un permis d’acquisition d’armes dans les six mois, sauf si, pendant ce délai, elle aliène l’objet en question à une personne autorisée, aliéner signifiant vendre ou transférer à quelqu’un la propriété de quelque chose.

    Le problème avec cette loi, c'est justement le passage de ces armes en catégorie "interdite", donc permis exceptionnel pour en acquérir une, ou pour garder un héritage familiale. De plus, avec ces permis bien plus difficile à obtenir, il devient très difficile de revendre un possible héritage à sa juste valeur.

    La majorité des tireurs n'est pas contre un meilleur contrôle des armes à feu, ce qui gène beaucoup, c'est l'interdiction de certains magasin, et types d'armes, et l'interdiction généralisée des semi-automatiques via l'article 17 de la directive UE d'après laquelle nous modifions notre LArm

  • Julien@ Ce que vous dites est juste (sur l'héritage) mais c'est la théorie. Dans la pratique...
    Cela dit, cela ne me dérange pas qu'il soit difficile d'obtenir des armes avec chargeur à grande capacité... parce qu'à part tirer dans la foule...

  • Dans la pratique, si ce n'est pas fait, l'arme devient illégale. Et ce n'est pas une des restrictions de plus qui vont changer le problème, si l'arme disparaît des radar, ce ne sera pas un texte de loi qui oblige ce qui était déjà une obligation, qui va changer les choses.
    Le seul changement est au détriment des héritiers, puisqu'avec un permis d'achat exceptionnel bien plus compliqué à obtenir, il devient quasiment impossible de revendre une collection ou les armes militaire de feu son père. Donc perte d'un patrimoine familiale et financier qui peut facilement atteindre les dizaines de milliers de francs.

    Quand au magasins, ils sont non marqué, intraçable et qui sait combien circule actuellement. Les magasins de grande capacités servent au tir sportif (c'est un 24 coups d'ordonnance sur le Fass57 et un 20 coups d'ordonnance sur le Fass90), ils servent au tir dynamique, et également dans le cadre de collection, puisque la majorité des armes longues semi-automatique est dotée d'un magasin de 20 ou 30 coups, d'usine. Et je ne connais pas beaucoup de collectionneurs qui seront d'accord de dénaturer un magasin original sur une arme de collection.
    De plus, ces mesures vont rendre ses pièces hors de prix alors que ce sont des éléments d'usure, conçu pour la plupart pour être pas cher, mais remplaçable facilement à bas coût

  • Un chargeur de vingt, deux de dix...est-ce vraiment la question ?

    En cas de oui, les férus auront déjà planqué touts leurs joujoux, deviendront voyous, et les autres les gnous se mettront à genoux...

    Je regrette d'être un peu acerbe parfois, mais l'UE ferait mieux de s'occuper de ses choux que de nous rentrer dans le mou...Les gourous qui cherchent les poux, ça peut finir par rendre fou. Et là, j'essaye de rester dans les clous...

  • Même si un "oui" à la loi sur les armes ne constitue pas la panacée au problème soulevé, il n'en demeure pas moins que toutes dispositions visant à restreindre le marché des armes doivent être saluées...et acceptées.

  • julien@ "Les magasins de grande capacités servent au tir sportif (c'est un 24 coups d'ordonnance sur le Fass57 et un 20 coups d'ordonnance sur le Fass90)"
    Ceux-là ne sont pas touchés par le changement de loi. Que ceux qui ne veulent pas faire d'armée aient des difficultés à s'acheter un fusil d'assaut : c'est une très bonne chose.

  • Je vous comprends Monsieur Sommer mais...

    Ceux qui ont ces armes les ont. Comme je le dis plus haut, les férus sauront faire...Mais les suivants, eux, ne pourront les avoirs, sinon passer par d'obscures méandres...

    Il y a une forme d'injustice.Tout comme le désir de certains, bien assis sur leur fortune opaque anteweb, d'une finance transparente, électronique...pour les suivants.

    C'est ça qui m'agace...

  • Une pointe de jalousie peut-être...

    Je voterai non pour le principe, et rien d'autre. Ceux qui veulent tuer trouveront toujours le moyen, et je trouve lamentable l'excuse du terrorisme.

    J'espère que vous me pardonnerez ce s superflu d'en dessus...

  • Je suis allé faire un tour à la bourse aux armes à Beaulieu, Lausanne, l'année dernière. Je vous recommande l'expérience. Je pense que vous comprendrez mieux pourquoi je suis réticent à la vente libre des armes les plus efficaces à tout le monde...

  • J'y ai été Géo, en compagnie d'un ami qui désire s'initier au tir. Il trouve que le monde devient dangereux...Nous avons aussi signé la petite feuille de M. Addor, qui se trouvait là d'ailleurs.

    Je comprends ce que vous voulez dire, mais je pense que le mal est déjà fait. Le nombre d'armes automatiques à gros chargeur circulant sur notre planète doit être faramineux, incalculable. Rien qu'en Afrique...Je dis ça au pif hein :-)

  • Lorsque l'on entre dans le passionnel, la raison n'a pas sa place. Le NON est le fruit de la passion, pas de la raison.

    Au final, lorsque je vois certaines photos, arme à la main, je me dis que l'interdiction ne serait pas superflu, au moins un contrôle sévère.
    Un alcoolique avec des phases dépressives qui est armé, cela fait peur pour lui et son entourage.
    Un dépressif ou une personne sous alcool ou drogue, n'a pas tout le temps la capacité de discernement, et donc sa liberté d'être armé dans cet état, n'a pas à être respectée.
    La confiscation temporaire des armes devrait être dans la loi.

  • "J'y ai été Géo, en compagnie d'un ami qui désire s'initier au tir. Il trouve que le monde devient dangereux..."
    Ah mais moi je suis armé jusqu'aux dents, pas de lézard... Je vous rappelle que j'étais grenadier à l'armée, par ailleurs. J'ai donc mérité le fait de l'être.
    C'est juste les autres qui m'inquiètent...

  • J'ai servi comme mitrailleur Géo, une pointure en dessous de la vôtre, dissoute depuis. Je connais donc les très très grands chargeurs en bandes et par métier...:-)

    Je ne possède pas d'armes à la maison, ce qui ne veut pas dire que je les méconnais...Ceci pour dire à Motus que je n'y trouve aucune passion, bien que je sois tireur d'élite.

    La Raison n'existe plus depuis longtemps sur cette planète...En votant non, je ne plaide pas pour les chargeurs plus ou moins gros, mais bien pour une forme d'équité.

    www.absolom.ch/divers/Tsss.mp4

  • www.absolom.ch/divers
    C'est bizarre, impossible à ouvrir...
    "une forme d'équité"@ J'ai de la peine avec ça. La tolérance des Suisses envers les armes est liée à l'armée de milice, non à la loi du Far West des Libertariens. Nous ne serons donc jamais d'accord sur ce point mais je m'en fiche. Les Libertariens vont perdre...

  • Géo...

    Lorsque vous dites que la tolérance des suisses envers les armes est liée à l'armée de milice, je suis d'accord avec vous. Et justement, ceci a très bien fonctionné jusqu'à maintenant. Alors pourquoi changer ce qui roule ? Simplement pour éviter quelques menaces puériles genre Schengen ?

    La vie m'a appris que les menaces sont l'apanage des faibles...Lier les accords à une histoire de chargeur...faut-il être microscopique :-)

  • Absolom@ Êtes-vous pour une vente libre de toutes les armes à n'importe qui, même les débiles mentaux et autres psychopathes, comme chez les Étasuniens ?
    Moi pas, mais alors pas du tout. De toute façon, aujourd'hui dans le canton de Vaud, il faut un extrait du casier judiciaire pour pouvoir acheter une arme. L'armurier est responsable de toutes ces démarches et s'il fait un pas de côté, il risque gros. Donc en fait, rien ne va changer mais peut-être que les armes seront mieux enregistrées, ce qui n'est pas mauvais si on pense à ce qu'il advient d'elles en cas de décès. Voir l'échange avec Julien...

  • Non Géo, je ne suis pas pour une façon à l'Americano, même si dans l'absolu c'est la plus juste. Je suis pour la situation en vigueur actuellement en Suisse, qui fonctionne parfaitement depuis plusieurs décennies...

  • Je pose ce lien pour rappel, qui a le mérite d'être simple et clair:

    https://www.tdg.ch/lematindimanche/1000-armes-grenier/story/17736372

  • Merci, absolom. A préciser que l’article est réservé aux abonnés...

  • Bon Madame Richard-Favre...ben un bref extrait afin que vos lecteurs comprennent que cet article vaut la peine d'être lu. J'espère que les foudres de la TdG resteront de marbre :-)

    "Pour le collectionneur d’armes, la législation suisse actuelle est largement suffisante, déjà «très restrictive et bien faite».

    Il relève qu’en Suisse, la criminologie par les armes est extrêmement rare. Pour chaque achat d’arme non autorisée (en résumé tout ce qui permet de tirer en rafale), un permis exceptionnel est nécessaire et il en coûte 150 francs. Pour les armes semi-automatiques, le coût s’élève à 50 francs et donne droit à trois armes achetées chez le même armurier. C’est pareil pour les armes de poing (pistolet, revolver). En sus, les acheteurs doivent présenter un extrait de casier judiciaire."

    La suite de ce que dit ce monsieur est fort intéressante et vaut les 2.--frs demandé.

  • Je peine à comprendre l'intérêt de cette nouvelle législation et je suis tenté de penser que ce n'est qu'une réponse polie au diktat européen pour ne pas froisser plus les relations sur un sujet mineur puisque nous ne rencontrons pour ainsi dire pas de problème lié aux armes dans notre pays.
    J'observe aussi que nous votons à tour de bras des lois qui sont rarement appliquées, soit parce qu'elles sont inapplicables, soit parce que nous ne disposons pas des ressources qui permettent les contrôles.
    Au final, nos vies se complexifient à outrance, la jurisprudence devient obsolète au vu de la vitesse des développements et les tribunaux sont débordés.
    Les services de l'Etat ne répondent plus. Le chaos est programmé.
    Pour revenir au sujet, je me marre avec ce lien qui explique à quel point il est déjà facile de se fabriquer une arme avec une imprimante 3d et où les autorités ont investi dans une pub pour voter la loi. https://www.youtube.com/watch?v=DuuywNZXeZU
    Et si certains gouvernements envisagent d'interdir ces réalisations, ils ne feront que fâcher tous ceux qui tentent de préserver tant que faire se peut un minimum de liberté.
    Ce que personne ne sait, puisque justement les moteurs de recherches comme Tor empêchent la création d'un historique, c'est la quantité de gens qui se procurent tout ce qu'ils veulent sur le dark net. Aucune loi n'empêchera une personne mal intentionnée de réaliser ses objectifs. Au contraire, ces dérives liberticides ne feront qu'alimenter leurs justifications.

  • J'ajouterais, en conclusion, que le seul espoir de voir l'humanité évoluer réside non pas dans notre capacité à contenir les dérives par de la répression, mais à prévenir par l'éducation. La Suisse est un modèle du genre dans le domaine de la gestion des dépendances aux drogues dont les victimes remplissent les prisons sans espoir de sevrage.
    A force d'interdir et de cadrer, on étouffe la créativité et l'envie d'apprendre, de comprendre. On incite à la transgression et ce d'autant plus que l'Etat ne donne pas l'exemple. Au contraire, nous découvrons avec consternation que les autorités sont parmi les plus grand voyous du monde et disposent des moyens illimités de contourner ou violer les lois qu'ils infligent aux citoyens, développant ainsi la criminalité et le cercle vicieux qui en découle.

  • Comme Pierre Jenni, je n’entends rien à cette controverse sur les armes automatiques et leurs magasins à 20 ou 30 cartouches. Les armes de service servent essentiellement dans notre pays au suicide de leurs proprios, pas à riffauder l’envahisseur armé qui se fait rare. Eu égard à l’observation de quelques cas de blessures balistiques chez des sujets qui n’avaient plus rien à attendre de la médecine, je puis vous l’affirmer solennellement : nul besoin d’un chargeur plein ou d’un tir en rafale pour se faire sauter le caisson. Restons pragmatiques.

  • "il est déjà facile de se fabriquer une arme avec une imprimante 3d " Cette arme en plastique ne peut tirer qu'un seul coup et elle est hors d'usage. Et en tirant, elle explose dans 50% des cas...
    Ce n'est donc pas ça qui va concurrencer un AR-15...
    Absolom@ C'est justement la lecture de cet article du matin-dimanche qui m'a fait penser au devenir de toutes ces armes - le type pose avec une mitrailleuse allemande, la même que vous avez connue de près, avec de grandes bandes de munition...- après son décès...

  • D'accord Géo, ça peut poser problème. Mais ce genre de question a certainement déjà dû se poser non ?

    Pour le reste, je rejoins Pierre Jenni ou Arsène Plomb.

    De fait, une refonte complète et de Strasbourg et de Bruxelles serait ce qui pourrait arriver de mieux à l' Europe ces prochains temps, mais c'est un autre sujet.

  • Je suis antimilitariste et anti-armes, mais j'ai voté NON, parce que je déteste encore plus l'ue et sa volonté impérialiste et anti-démocratique. L'ue fauteur de guerres qui veut dicter sa loi à la Suisse, qu'ils aillent se faire voir.

    De plus quel est le problème avec la législation actuelle?

  • "De plus quel est le problème avec la législation actuelle?" Aucun. Il s'agit dans cette votation d'accepter un compromis avec les Européens au nom des intérêts que nous retirons du pacte de Schengen. Ce compromis me paraît acceptable, et pourtant je suis militariste et pro-armes...
    Les concessions obtenues par les négociateurs suisses sont appréciables.

  • Pas d'accord avec vous Géo. Sur ce coup, la condition imposée par l'UE est puérile.

    Si demain je planque une tronçonneuse sous mon manteau et que je décide d'aller faire un carnage dans un grand magase bourré les jours de Noël, je pourrais décimer pas mal de monde avant de tomber...

    Etc...

  • Bien sûr que les conditions de l'UE sont puériles. Au mieux, parce qu'en vérité elles sont plutôt stupides. Mais qu'est-ce qu'on en a à foutre ? Vous voulez rendre les Européens moins cons ? Bonne chance...

  • A travers ce lien, nous pouvons nous situer face à l' Europe.

    http://www.europarl.europa.eu/meps/fr/home

    De prime abord, la Suisse peut ressembler à une prison. Mais en inversant la donne, la Suisse pourrait devenir un phare. Et cela commence par ne pas accepter trois sucres en cédant à la bêtise...

    C'est mon humble avis

  • Avec ces gauchiste-communisto-féministes, assistés, impossible désormais de posséder une arme pour se défendre...

    Société de gonzesses...

  • Richard Kohler@ Ouais, ouais, mais cela fait plus de 20 ans qu'on sait qu'il va devenir de plus en plus difficile d'acheter une arme. Il faut être prévoyant dans la vie, votre papa ou votre maman vous l'ont sûrement dit...

  • Et c'est là Géo, exactement là que vous tapez dans le mille...

    Je parlais d'équité plus haut. Autrement dit, les Ante 19.5.19 auront eu le temps de "prévoir", et mettre de côté. Mais les jeunes, qui viennent d'arriver, qui ont déjà vingt ans mais pas encore pensé à ce genre de combine parce que jeunes ou d'autres priorités, ils vont faire comment ?

    Je parle évidemment des jeunes respectant les lois.

  • https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Tout-savoir-sur-la-revision-de-la-loi-sur-les-armes-12812115

    Finalement, lorsqu'on lit cet article du 20mn (surtout son encadré), on se dit que rien ne changera en cas de oui. A se demander pourquoi on votera alors...Il doit bien y avoir quelque chose...

    L'échange de données ?

  • Absolom,

    ... A noter que ce qui a changé est le pourcentage de oui qui est passé de 66%, fin mars à 55% désormais...

  • Absolom@ Plus il y a de monde, moins il y a de liberté. Impossible de faire autrement. Vous n'imaginez pas tout ce que l'on pouvait se permettre quand j'étais gamin. Le type qui tenait le drugstore local nous vendait du chlorate de potassium, du soufre et du cordon bickford sans se poser la moindre question (on se débrouillait pour broyer le charbon de bois...). A dix ans, on essayait la lambretta du père d'un d'entre nous. On fumait des clopes aux en-champs dès l'âge de six ans. Aujourd'hui, un mégot par terre dans mon bled : 100 frs d'amende.
    A quinze ans, on m'a confié un cheval aux Diablerets à ramener à Bex, sous la tempête de neige, en février. Huit heures...Vous imaginez cela possible aujourd'hui ?
    Quand j'étais gamin, la population était suisse. Aujourd'hui, les Suisses sont minoritaires, sachant qu'un binational est 99% de son autre nationalité, et 1% suisse, pour le fric et uniquement pour le fric. Ils n'ont pas été élevés dans le respect des armes, au contraire. Leur mentalité est foncièrement différente; voyez par exemple l'attitude des Français par rapport à l'assistance au suicide. Nous sommes tout simplement tous des criminels à leurs yeux.
    Il est donc normal que les lois s'adaptent à ce changement profond. Les gens de gauche se gaussent de la théorie du Grand Remplacement. Paranoia, disent-ils. Sauf que c'est fait, nous sommes remplacés. Mon canton, le Pays de Vaud, est dirigé par cinq femmes sur 7 conseillers, dont quatre de parents étrangers et communistes. Il y a un seul vaudois...

  • D'accord Géo. Je ne suis pas beaucoup plus jeune que vous et ai connu ce vous dites...

    Il n'empêche que cette votation ne me plaît pas. Je peine à dire dire pourquoi vraiment, une affaire de "nez"...Nous ne sommes pas membre de l'Europe, mais Berne et ses économistes nous enchevêtrent de plus en plus à travers Schengen. En d'autres termes, ce que le suisse ne veut pas, les "Sages" l'y oblige en brandissant le spectre du chômage, des emplois etc...Ce qui à mon avis est faux, les riches (et même le peuple) n'ayant aucun intérêt à ce que la pauvreté s'installe. Les menaces UE sont bidons !

    Lui, il a dit ce que les canards taisent:

    http://doum.blog.tdg.ch/archive/2019/03/01/revision-de-la-loi-sur-les-armes-atteinte-a-la-securite-de-n-297591.html

    Merci Madame Richard-Favre pour ces chiffres, et merci de permettre le débat :-)

  • Je tue dix personnes, ça va. J'en tue vingt, pas bien...Tel est en résumé ce que l'on veut nous faire croire. Une affaire à dix balles quoi...

    J'aimerai que l'Europe ET Berne arrêtent de nous prendre pour des cons !

    Chaque arme achetée en magasin est enregistrée d'office. Quand aux autres, lorsque l'on sait que la Confédération admet elle-même la disparition de milliers d'exemplaires dans la nature...Et après elle nous la joue Karin Keller-Sutter, alerte, miaou miaou miaou...

  • "Je tue dix personnes, ça va. J'en tue vingt, pas bien...Tel est en résumé ce que l'on veut nous faire croire. Une affaire à dix balles quoi..."
    En tuer des milliers et vous ne risquez rien quand vous êtes président du yankeeland. Vous pouvez même être réélu. Bush, Obama, ...

  • Je suis passablement d'accord avec vous, absolom, et ce n'est pas la première fois. Mais sur ce coup-là, j'écoute Karin Keller-Sutter (miaou ?) qui nous dit clairement et froidement que si les pays européens pris individuellement sont encore des interlocuteurs respectueux de notre système, la commission européenne pour sa part est de plus en plus dogmatique...et mise sous forte tension par le Brexit. Un animal blessé est toujours plus dangereux.
    Pas la peine d'aller tirer la barbichette du sanglier blessé pour la petite fierté chatouilleuse des tireurs.

  • Je ne résiste pas à vous proposer ce lien qui relativise pour le moins cette discussion : https://www.mondialisation.ca/la-locomotive-usa-de-la-depense-militaire-mondiale/5633301

  • Je suis parfois joueur Géo. Et contrairement à vous, j'aurais aimé cette fois "voir"...

    Voir ce que la commission a dans le ventre, je suis loin d'être convaincu qu'il s'agisse de celui d'un sanglier. L'Angleterre, La Hongrie, L'Italie et (par moments) l'Autriche s'y essayent déjà. Ont-ils disparu, rayé de la carte ? Non.

    Comme dit plus haut, je ne crois pas à une péjoration de nos relations. J'y verrais plutôt un frein à la bêtise. Ce n'est pas l'affaire des chargeurs de 10 ou 20, une peccadille somme toute...mais cette succession de petites "concessions" demandées au fil du temps...

    Pour l'Europe oui, mais que chaque pays (ou état) garde sa liberté. Suggestions oui, obligations et menaces, non.

    Maintenant, sachant que les suisses ont réussi à s'obliger la Rts...je ne me fais guère d'illusions en ce qui concerne cette votation...Quand à Karin Keller-Sutter (miaou pour miauler), elle met en avant l'économie (et ses retombées en cas de non) mais ne sait pas où sont partis ces milliers de fusils...perdus dans la nature. Heureusement, les gentils détenteurs de ces dites armes vont venir les enregistrer dans les délais impartis, suite à cette future loi.

  • Jenni@ Pas la peine d'aller au Canada, il suffit de suivre l'actualité. Le fait de vouloir littéralement étouffer l'Iran, sur quoi cela va t-il déboucher ? Durcir les alliances. Les Chinois ne vont pas suivre les injonctions de trump, la Russie non plus. La suite ?
    Alors, la fierté des tireurs, ils peuvent se la mettre où nous savons...

  • "mais ne sait pas où sont partis ces milliers de fusils...perdus dans la nature."
    Et c'est là qu'est le scandale ! Je l'ai déjà écrit il y a longtemps chez Montabert. Parce qu'en fait, Absolom, si vous m'avez suivi, vous aurez deviné je pense qu'il faut cesser de laisser les soldats "suisses" emporter leurs armes chez eux et les envoyer chez leur vrai chez eux, au Kosovo par exemple. Ils sont en train de se monter une armée à nos frais là-bas...
    Alors en fait, pour de vrai, je voudrais la fin de cette charmante coutume, qui ne nous sert plus du tout, avec une Suisse constituée d'une majorité de Suisses exotiques et sans culture suisse.
    Voilà, tout est dit pour moi...

  • De grâce ne me parlez plus de KKS, elle est directement responsable du refus du Conseil des Etats de valider le contre projet pour des multinationales responsables. Pour moi elle est grillée.
    Quant au commentaire de Géo, je ne suis pas compétent. Je n'ai aucune idée des dessous de la géopolitique mondiale et l'article que j'ai proposé ne concerne nullement le Canada même si le site qui le propose vient de là.

  • Ok Géo, tout est dit. Ce qui veut dire que les pays "claniques" subsisteront et que les autres, tel la Suisse, disparaîtront.

    Ma foi :-)

  • Bonsoir Madame Richard-Favre

    C'est ce qu'on appelle se vendre à dix balles...

    A une autre fois j'espère :-)

  • Bonsoir absolom!

    J’ai beaucoup pensé à vous et à ces échanges passionnants auxquels vous avez activement participé sous ce sujet de blog.

    Je tiens encore une fois à vous en remercier très vivement.

  • Merci à vous Madame, et à vos fenêtres qui permettent une autre vision des choses, du monde...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel