Qui torture qui? Qui abuse qui?

Imprimer Pin it!

Il a été question, hier sur ce blog, de cette triste affaire qui concerne Vincent Lambert. Triste paraît de plus en plus se confondre avec une manière polie d’en parler tant la diffusion de cette vidéo par Valeurs Actuelles choque.

Certes, on vit une époque où tout se montre sinon doit se montrer. Peut-être est-ce bien, peut-être pas, cela relève des préférences de chacune et de chacun.

Le fait est que la vision d’un homme en souffrance, filmé contre sa volonté et contre celle de sa tutrice légale est un fait qui ne peut laisser indifférent sinon qui s’en moque et il y en a.

Pour toutes sortes de raisons respectables ou moins, cette affaire exacerbe l’opinion publique. 

Si seulement elle était à même d’engendrer un véritable débat, ce serait tout cela de gagné! Mais qu’en retiendra-t-on sinon le comportement des uns et des autres?

Rien n’est simple en pareilles circonstances.

Ni voir partir un enfant qui a les yeux ouverts, ni le voir en proie à autant de souffrances,  médiatisées qui plus est.

Mais la dignité?

 

Commentaires

  • Cette affaire est d'abord significative de la manière qu'ont les Français de résoudre leurs problèmes : lamentable voire catastrophique, comme d'habitude. Le point principal à retenir, selon moi, est l'intervention de ce médecin dans C dans l'air de hier, autorité en la matière, qui déclare avec arguments que ce patient n'est pas en fin de vie et qu'il n'a rien à faire aux soins palliatifs.
    Comme Michaël Schumacher.
    Cherchez la différence, vous trouverez aisément.

  • Géo,

    Je n’ai pas vu, hier, « C en l’air » mais j’ai trouvé, là à l‘instant, le lien à l’émission « C à vous » et je pense que c’est d’elle que vous voulez parler? Dites-nous, si jamais... En attendant, voici:

    https://www.youtube.com/watch?v=SEyowWMMzuU

  • Intéressante, cette émission, en tous les cas...

  • Ce médecin prétend que trois centres de recherche et de soins neurologiques ont offert leur service. Rien n'a été tenté pour Vincent Lambert durant ces dix ans.
    Cela fait certes réfléchir. Mais personnellement, je suis contre cet acharnement pour la vie.
    Le meilleur argument est celui entendu. Dans ces cas, on demande l'avis de la personne la plus proche, celle que la victime a choisi : sa femme. Ensuite, s'il n'a pas de conjoint, des frères. Et en dernier recours, des parents...
    J'ai très fortement l'impression que la "vie" de Vincent Lambert est un cauchemar. Mais il est évident que pour un catholique, tout cela est incompréhensible. "Notre vie appartient à notre Seigneur J-C et si Vincent L souffre, c'est que dieu - qui à l'évidence n'existe pas, sinon cela se saurait...- l'a voulu.
    Dommage que l'Enfer n'existe pas, pour que ces cathos y brûlent jusqu'à l'Infini des temps...

  • En tous les cas, la suite qui sera donnée à la prise de position du Dr Jean-Michel Gracies et du collectif de médecins qui, à ses côtés. s’est exprimé sur ce qui n’est pas, selon eux, une « fin de vie » sera révélatrice de la volonté qui se manifestera d’en tenir compte ou pas.

  • "Certes, on vit une époque où tout se montre sinon doit se montrer."
    Non, il est aussi possible de ne pas regarder, de ne pas diffuser.

  • Pourquoi la majorité des médias ne montre-t-elle pas et ne parle-t-elle pas de cette vidéo où l'on voit que Vincent Lambert est bel et bien conscient et qu'il pleure?

    https://www.valeursactuelles.com/societe/video-exclusive-ne-pleure-pas-les-derniers-moments-de-vincent-lambert-avec-sa-mere-107165

    Le vrai problème c’est cette société mondialiste et déshumanisée dans laquelle nous vivons, où seuls comptent le profit, le rendement, l'argent, et le bien-être du 1%. Les autres ne sont que des consommateurs, des pions que l'on peut jeter après usage. Cet société où des franc-maçons comme le socialiste Attali, mentor de Macron, nous disent par exemple que:

    "nous n'avons pas besoin de racines, car nous ne sommes pas des radis," (pour justifier la destruction des états nations et de la civilisation européenne)

    et encore que

    "[…] dès qu’on dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société. D’où je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une durée de vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé seront les plus réduites possible en termes de coûts pour la collectivité»."

    Il va de soi que cette règle est bonne pour les gueux et ne s'appliquera pas à cet individu, car il fait partie de l’élite auto-proclamée des soi-disant progressistes! A l’avenir iI faudra bien voter!

  • Richard Kohler,

    Votre commentaire sous forme d’émoticone m’est bien parvenu et je l’ai publié mais l’émotionne n’a pu l’être, d’où le résultat...rien :-)

  • "mais de telle sorte que les dépenses de santé seront les plus réduites possible en termes de coûts pour la collectivité».""
    Il y a la "solution" Soleil Vert... fiction bientôt réalité?

  • @ Daniel: Effectivement une société à la "Soleil Vert" c'est ce qui nous attend tôt ou tard avec les Macron, BHL, Attali, Clinton, Trudeau et j'en passe. Ce qui est triste c'est que la majorié des gens, surtout en Suisse, ne s'en rend pas encore compte. Ci-dessous, voici quelques exemples de ce qui se prépare déjà. De plus en Angleterre un ami m'a dit qu'on ne finance plus les dialyses après 75 ans. En revanche pour certains, il y a toujours de l'argent, même s'ils n'ont jamais cotisé à l'AVS ou autre. Ceci explique aussi les gilets jaunes. On va droit dans le mur. Merci l'UE!

    En Belgique;

    https://www.msn.com/fr-be/actualite/national/ne-plus-soigner-les-plus-%C3%A2g%C3%A9s-une-s%C3%A9lection-selon-l-%C3%A2ge-existe-d%C3%A9j%C3%A0-selon-une-experte/ar-BBUXjI3

    En Hollande:

    https://www.cqv.qc.ca/hollande_la_gauche_verte_veut_moins_d_actes_chirurgicaux_pour_les_plus_de_70_ans

    Encore en Hollande:

    https://www.medias-presse.info/culture-de-mort-en-hollande-la-gauche-veut-limiter-les-actes-chirurgicaux-pour-les-plus-de-70-ans/106532/

    Cela vous inspirerait-il un petit billet Mme Richard-Favre?

  • Merci à Mme Favre d'avoir publié mon message, car M. Cuénod lui ne l'a pas fait, ce qui ne me suprend pas de sa part vu qu'il est FM et mondialiste, comme on le voit d'ailleurs dans son billlet.

  • "Effectivement une société à la "Soleil Vert" c'est ce qui nous attend tôt ou tard"
    Dans ce film, le moment de la mort est, me semble-t-il choisi, comme le sont les images et la musique qui doivent l'accompagner.
    Dans nos sociétés modernes, celui qui n'a plus envie de vivre (parfois qui n'en plus de souffrir physiquement) doit finit en EMS, dans les conditions dont les journaux nous relatent parfois l'aspect scandaleux, et les programmes de télévision les plus infantiles sont imposés à tous.
    Lorsque quelqu'un choisit de mourir en s'inscrivant à Exit, par exemple, pour abréger ses souffrances physiques (la fatigue de vivre n'étant pas une raison suffisante), il arrive que de "bonnes âmes" éprises de religion (toujours une religion d'amour) font obstacle par tous les moyens juridiques possibles.
    Je laisse de côté les autres aspects du film, moins ragoûtants (encore que certains n'ont guère une nourriture, notamment industrielle, qui l'est guère moins) à se mettre sous la dent que les tablettes vertes auxquels se réfère le titre.
    C'est le problème de la fin de vie dans nos sociétés qui m'inspire cette réflexion, et du manque de liberté dont nous disposons face à elle, alors que la surpopulation, le vieillissement général et les déséquilibres socio-économiques qu'ils génèrent, en plus des années de souffrances inutiles auxquelles nous livrons ceux qui nous ont mis au monde, d'une manière apparemment (j'insiste sur l'adjectif) beaucoup moins sinistre que dans "Soleil Vert".

Les commentaires sont fermés.