Lendemains électoraux et autres licenciements chez General Electric

Imprimer Pin it!

En parcourant mon fil d’actualité Facebook -dont on pensera ce qu’on veut, sachant que le réseau peut tout aussi bien vous bloquer que vous rappeler quelques heureux moments partagés- j’ai trouvé, hier, différents posts que je souhaite porter à votre attention.

D’abord, ce cri du coeur de Djordje Kuzmanovic en relation avec la suppression de 1’000 emplois en France par General Electric. L’auteur du propos conclut ainsi: « On trouvera le terme "traître à la Nation" trop fort ? Non, "le courage c'est de chercher la vérité et de la dire !" déclarait Jean Jaurès.

Ensuite, cette approche de Jean-Robert Raviot après le résultat des élections européennes de ce 26 mai dernier. La lire en dit long sur le rapport de force actuel de la France.

Ces deux personnalités de la vie universitaire et politique française que je cite apportent un éclairage de valeur dans un contexte où le combat politique se joue de manière qui n’a plus rien à voir avec l’affrontement gauche-droite.

Je l’ai relevé ici, je le maintiens.

 

Commentaires

  • Ce sont surtout des commentaires de déception qui sont d'abord émotionnel, mais guère lucide. L'espoir a été douché de voir le LREM s'écrouler.

    GE en difficulté et ses licenciements. Tous les anciens président ont eu affaire à ce genre de problèmes sans trouver de solutions. L'Etat n'a que peu de moyens, et les licenciement ne sont pas une décision de Macron.
    L'annonce après les élections, quoi de plus normal, puisque GE n'est pas une entreprise d'Etat et donc n'avait pas à influencer un scrutin sans rapport. J'ajoute que le chômage diminue en France.

    Quant à cette France coupée en deux, elle ne date pas de Macron. Mais en voulant réformer la France par des techniciens, il a oublié que les régions périphériques qui sont déjà un peu oublié, ne pouvait pas l'être encore plus par souci économique.
    La France a trop de fonctionnaires, mais pas partout. Ce fait n'a pas été pris en compte.

    Les anti-Macron sont peu lucide, et leurs discours excessif se retournent contre eux (Wauquiez, Mélenchon, ...).
    En résumé rien ne change, l'antimacronisme est devenu une religion, donc rien de nouveau sous le soleil. N'importe quoi nourrit la haine, même un accord franco-allemand.

  • C'est l'entreprise où j'ai travaillé à l'âge de 18 ans, en testant au Laboratoire Alstom, les composants par spectromètre de masse des pales de turbines à vapeur, pour en valider la composition. Mon ami Damien Meslot, dont le père était à l'Alstom-Général Electrique, comme directeur du personnel, nous entraînait en athlétisme au stade de l'USB! du grand gâchis quand on pense à l'ancienneté de ces fabrications, et à la main d'œuvre qualifiée avec des tours à fraiser de 100 M2 de surface!

  • Merci de votre témoignage, louistisserand!

  • Merci Mme Hélène Richard-Favre pour votre article sur le licenciement honteux de 1000 ouvriers en France de General Electric et surtout pour le cri honnête et objectif de Djordje Kuzmanovic. Rien à ajuoter ou dire de plus!

    Néanmoins, pour ceux qui n ont pas encore entendu parler de M. Kuzmanovic, voici un lien publié sur ce même blog qui vous en dira plus sur les 6 plaignants dont lui et Mme H.R.-F, éditrice de ce blog, entre autres:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2019/03/16/une-enquete-fouillee-selon-cette-universitaire.html

    Qu a t on dit sur ces plaignants suite au livre (torchon à mon avis) de Mme Cécile Vaissié ?

    --On nous a dit qu elle a mené une Enquête "fouillée voire scientifique et qui a eu lieu même au bord du Lac Léman ! Cette enquête est elle fouillée ou farfouillée?

    --La Russie mobilise beaucoup d énergie pour cultiver ses "idiots utiles et ses relais d opinion" ! Voire même appelés des « collabos » comment au triste temps des Nazis !

    Durant deux jours, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a été le théâtre d'une joute oratoire véhémente, autour du livre d'une universitaire intitulé «Les réseaux du Kremlin en France». Six personnes citées dans l'ouvrage l'attaquaient en diffamation, niant être des agents d'influence de la Russie dans l'Hexagone.


    In fine et afin de rester dans la même veine de l affaire General Electric , on entendra un de ces matins que M. Kuzmanovic et certes Mme H.R.-F., entre autres, défendent les 1000 employés à licencier en France ce qui est l "oeuvre idiots utiles" soit dit des "collabos " de l ingérence de Poutine et de Moscow dans les affaires internes de la France!
    Comme quoi la trahison et les grosses conneries ne tuent jamais, hélas!

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Charles05@ Votre commentaire est incompréhensible et il est aussi incompréhensible que H R-F le passe sans autre.

  • @Géo,

    La prochaine fois je vous ferais un dessin, promis.

    Sinon, savez vous comment appelle-t-on ceux qui ne veulent rien comprendre à un autre avis qui n est pas le sien? Fanatique, non? Mais non, vous n en êtes pas un!

    Voici un petit wikikid pour vous exprès, Géo, et pour la route, l entre parenthèses est de mon fait: « Fanatisme », article du « Dictionnaire philosophique portatif » de Voltaire, 1764. ... Celui qui a des extases, des visions, qui prend ses songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances ; il pourra bientôt tuer pour l'amour de (son) Dieu.

    Sans autre.
    Charles 05

  • Géo,

    Je « passe » même vos commentaires, enfin pas ceux qui estiment d’autres intervenants de ce blog relever de l’asile, ça non, je n’aime pas qu’on juge sans connaître.

  • Je vois à quoi vous faites allusion. En fait, j'émettais l'hypothèse "provocation gauchiste extrême" destinée à nuire à votre blog ou échappé d'asile. Vous avez supprimé avec raison ces commentaires, d'abord parce que vous êtes éditrice responsable de votre blog et que les affirmations de votre commentateur tombait sous le coup de la loi. Et vu l'infraction, cela n'aurait pas longtemps tardé...

  • @Géo,

    On connaît bien l antienne. Quand un bourreau se trouve confronté à des oppositions bien légitimes, il se la joue au grand Victime. Donc, si je comprends bien vous avez sauvé autant le blog.voix.tdg,ch que Mme H.R.-F et le soussigné. Quel grandeur d âme dites donc. Heureusement que vous aviez existé à l imparfait!

    Sans autre.
    Charles 05

  • Non, Charles 05, le deuxième commentaire de Géo ne fait pas allusion à vous.

    Sur ce, merci à vous et à qui le souhaite encore, de revenir au sujet proposé...

  • Drôle Affaire de l américain GE! Au fait, pas si drôle que ça!

    Citoyennes, citoyens français(es), dormez tranquille, le Gvt français et surtout M. Macron en personne s occupent de vous pour tout inclus l affaire GE.

    M. le Président Macron a dit tout fraîchement qu il est "extrêmement vigilant" sur le respect des "engagements" de GE.

    Vigilant? Oui autant quant à la suppression de 1000 emplois du site de Belfort en Bourgogne-Franche-Comté ( où on fabriquait des turbines à gaz) que du futur catastrophe de la perte d autres emplois indirects des sous traitants, des restaurateurs, des hôtels, des régies immobilières, des super marchés, des écoles...etc.... et surtout quand des régions entières vivent et dépendent d eux et leurs emplois désormais perdus!

    M. Macron est "extrêmement vigilant", nous dit-on, mais revenons un peu en arrière. En 2015, l américain GE a racheté la branche Energie d Alstom en France et ceci sous la présidence de M. Hollande et de son ministre de l économie de l époque, M. Emmanuel Macron qui avait soutenu et justifié ce rachat par la création d emploi, soit, mais blague à part.

    Quels étaient les résultats de ces créations d emplois? Tout d abord, une suppression d emploi a eu lieu en octobre 2017 sur le site de Grenoble (où on fabriquait des turbines hydroliques) . Puis en avril 2019, GE dit vouloir supprimer 2 des 3 parcs éoliens au large des côtes françaises. Et in fine les 1000 emplois perdus du site de Belfort cité ci dessus.

    Dormez tranquille citoyens-ennes, une amande de 50 000 euros était prévue pour tout emploi non créé par GE, c à d environ 50 millions d euros au total selon Mme Pénicaud ministre du travail en France?! Blague à part, la France ne touchera pas un kopek de ces 50 millions.

    Résultats des courses: L Américain GE, ne prend, d une part, que ce qu il l "intéresse" de ses filiales en France et d autre part que sa propre mauvaise gestion des affaires avait commencé déjà en 2007. Donc, il fallait redresser la barre sur le dos de la France. Redresser la barre est "compréhensible" mais avec la complicité certaine des gouvernements successifs de la France commandés à ce jour par Washington et par l Otan et aussi par l UE qui a soit dit, donné son feu vert à ce rachat en 2015 (Enfin, a-t-il dit M. Macron à l époque, ouff, on respire!!) . Rachat qui a eu lieu quand même sous la pression complice de M. Hollande et de M. Macron, son ministre de l économie à l époque en 2015 puis rebelote aujourd hui avec ce même dernier cité en tant que M. le Président alias Jupiter de la R.F.

    Dormez tranquille citoyens, ils veillent sur vous....

    Bien à Vous.
    Charles 05

Les commentaires sont fermés.