En ce jeudi de l’Ascension, voici de quoi méditer...

Imprimer Pin it!

Un blogueur de la Tribune de Genève propose de rebaptiser l'Ascension tout comme l’ensemble des fêtes qui relèvent, selon lui, d’un christianisme qui ne devrait plus dominer le calendrier alors que prévaut désormais le principe de laïcité.

Cet article est à lire, ne serait-ce que pour réaliser comment, peu à peu, s’impose un nouveau courant de pensée. Or, à lire la page Wikipedia consacrée à Sylvain Thévoz, auteur du propos cité plus haut, on apprend qu’il se définit comme protestant.

Protestante, comme lui, et observatrice d’une actualité qui, sans cesse, offre de quoi méditer, c’est à cet égard que je me sens interpellée par le point de vue de l’élu socialiste qu’est aussi Sylvain Thévoz.

Même s'il soulève le fait que nombre de jeunes ne savent plus du tout ce que signifie l’Ascension, je tiens à rappeler qu’il en reste malgré tout, de ces jeunes, qui la célèbrent encore.

Et puis, jusqu’à nouvel avis, le christianisme plus que toute autre religion reste fondatrice de nos valeurs.

Certes, l’Eglise n’a plus voix au chapitre étatique. Est-ce là une raison suffisante pour adhérer aux thèses du député socialiste, le débat est ouvert...

 

Commentaires

  • Les fêtes comme l'ascension, Pâques ou Noël sont des fondements de notre mode de vie chrétienne. Cela n'a rien à voir avec la laïcité. La base morale de notre vie est chrétienne. Célébrer les fêtes chrétiennes ne force personne à devenir chrétien, ni à vivre chrétien.

  • Il n'est pas protestant, il n'est qu'une brebis égarée qui tente par effraction de pénétrer dans la partie la plus évoluée du christianisme en espérant bénéficier des errements d'un œcuménisme qui souhaitait le meilleur de chaque branche du christianisme et qui finira avec le pire au mépris du combat de nos ancêtres. A exclure gentiment mais fermement.

  • Merci de vos réactions à tous les deux, Jean-Claude Huggel et MONOD.

    Je tiens à dire que j’ai informé Sylvain Thévoz de ce que son sujet m’a inspiré au cas où, pourquoi pas, il souhaiterait en débattre.

  • En Espagne l’Ascension est jour ouvrable et le socialiste Felipe Gonzales s’indignait que cette fête soit chômée dans l’UE. Nihil novi sub sole.

  • Le monsieur, il se prend les pieds dans le tapis !
    Baptiser est un terme latin ecclésiastique !
    Baptiser est liée à la religion, par définition.
    Autant supprimer, plutôt que rebaptiser !

    C’est donc un nom sens !

  • Que M. Sylvain Thévoz arrête de célébrer l Ascension et autres fêtes identiques, grand bien lui fasse .

    Mais ni lui ni les autorités n ont aucunement le droit d annuler leurs célébrations. Dans les pires des cas qu ils fassent un réferendum à ce sujet et on verra bien !

    Comme vous dites Mme H.R.-F. à juste titre , la laicité doit être respectée mais cette dernière ne veut pas dire que la laïcité a la fonction d annihiler les religions ou les croyances religieuses ou non-religieuses diverses.

    Il ne faut jamais oublier quand tout pays où la majorité religieuse surtout mono-théistes est présente, les fêtes religieuses fériées sont celles de cette majorité.

    Et si comme quelqu un de célèbre (je ne me souviens plus de son nom...SOS) a dit: "Si on aime pas le mois de novembre, il faudrait annuler ce mois "maudit" du calendrier et on restera avec 11 mois par année et ça suffit largement :) !) Donc, si on aime pas qu 1,8 milliards de chrétiens les célèbrent alors c est facile , il faudrait annuler du calendrier le Jeudi (de l ascension), le Lundi (de pentecôte ), le Vendredi (Saint), le Samedi et Dimanche (de Pâques) et le 25 et 31 décembre et une année à 357 jours ça nous va bien ...358 jrs est déjà assez longue... :)

    Bien à vous.
    Charles 05

  • A la base les socialistes et Verts étaient pour la laïcité, pour des raisons anticlérical avec une église qui soutenaient un certain patriarcat.
    La droite conservatrice, plutôt contre.

    Avec la venue des musulmans, une partie des socialistes est devenue anti laïcité, en parlant de discrimination des musulmans et de liberté…. Il s'agit d'abord d'un nouveau combat dans un monde qui en manque.

    Il n'y a pas de mauvaise question. Mais, l'auteur n'est pas cohérent entre la défense de la liberté et la défense par ricochet du conservatisme religieux musulman qui la limite.

    A cette question, à lui de répondre à son incohérence : Liberté et salafisme

  • Deux remarques qui pourraient clore le débat :
    Aucune religion ne devrait être fondatrice de nos valeurs mais le pur respect
    du prochain.
    Et si l'Ascension ce comprenait comme un accès à un Monde meilleur ?

  • Toute personne en Suisse a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté. La spiritualité et la religion ne sont donc pas uniquement une affaire personnelle mais sociale. Ce qui est en question, c’est le rôle de l’Etat : et s’il veut être laïc comme la constitution l’exige, il semble incongru qu’il institue comme congé officiel des fêtes religieuses. Ce que je dis très simplement c'est que les congés officielles n'ont pas à être des fêtes religieuses. En aucun cas il ne s'agit de les supprimer, simplement de les renommer pour l'ensemble de la population. Les églises, elles, continueront de célébrer comme bon leur semble. Amitiés.

  • Outre le fait que cette proposition "laïque" fait fi de l'histoire et de la tradition chrétienne pluriséculaire, dont le calendrier n'est qu'un élément parmi d'autres, cette idée fait penser aux tentatives des révolutionnaires d'éradiquer toute trace du passé chrétien de la France : profanation des églises, fermeture des couvents, culte de l'Etre suprême, remplacement du calendrier par un nouveau, etc., sans parler du premier génocide de l'histoire : la guerre de Vendée. Mais s'il ne s'agissait que de cela... Or, du point de vue évangélique - rappelons que la scriptura sola a longtemps été la pierre de touche des églises réformées - cette proposition doit interpeller tout chrétien et le mettre en face de ses responsabilités de témoin du Christ, lequel déclare solennellement et à plus d'une reprise : "Quiconque me confessera (c.-à-d. se déclarera mon disciple) devant les hommes, je le reconnaîtrai moi aussi [comme un des miens] devant mon Père qui est dans les cieux ; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux" (Matth. 10, 32s.), à la droite de Qui Il est remonté siéger... à l'Ascension.

  • Il est protestant, peut-être, mais c'est surtout un islamophile qui faisait l'apologie d'un islam de gauche.

    http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2012/10/25/pour-un-islam-de-gauche.html

    Mais l'individu est tellement incapable d'assumer ses propos qu'il a viré tous les commentaires.
    Ce billet n'a pas été sa seule déclaration d'amour pour l'islam.

  • merci de me lire avant de commenter. Car mon billet est éminemment laïque. Je sépare soigneusement la dimension cultuelle et religieuse de la dimension culturelle. Toute personne en Suisse a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté. La spiritualité et la religion ne sont donc pas uniquement une affaire personnelle mais sociale. Il ne s’agit pas d’une lecture individuel versus collectif ni de toucher aux croyances de quiconque, en aucune manière. Ce qui est en question, c’est le rôle de l’Etat : et s’il veut être laïc comme la constitution l’exige, il semble incongru qu’il institue comme congé officiel des fêtes religieuses. Meilleures salutations. http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2019/05/30/feter-l-ascension-serieux-299058.html

  • Vous avez, je pense, mal compris la loi sur la laïcité. Ou vous l'interprétez à votre manière comme tout bon socialaud et autres gauchistes.
    En réalité, vous voulez ôter aux gens de ce pays une partie de leurs traditions. Nous sommes encore de culture chrétienne, même si certains, comme moi, sont athées, nous gardons nos attaches avec cette culture, cela fait partie de nos racines. J'ai trouvé merveilleuse la réponse de Michel Grandjean sur votre blog consacré à cette fête chrétienne:

    http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2019/05/30/feter-l-ascension-serieux-299058.html#c537831

    Monsieur Grandjean a compris comme moi que ce n'est pas à la loi sur la laïcité que vous attaquiez mais à une fête chrétienne sous le prétexte de la laïcité. D'ailleurs d'ici peu, il y a fort à parier que tout comme tout bon islamo-collabo, vous allez souhaiter aux musulmans une bonne fin de fête de ramadan.

    Ceux qui ont étudié l'Histoire de France se souviennent de ces mois du calendrier républicain, ou calendrier révolutionnaire français auxquels fait allusion Monsieur Grandjean

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_r%C3%A9publicain#Les_mois

    Il ne faut pas oublier, par ailleurs, ces crimes commis au nom de ces révolutionnaires contre les catholiques de Vendée

    https://www.youtube.com/watch?v=dU4oblpeFZo

    Il semble qu'aujourd'hui, la gauche n'est pas la seule à vouloir arracher, faire disparaître nos racines. Le plus étonnant est cette conjonction entre gauche et droite mondialistes qui ressemble au mariage de la carpe et du lapin, autant dire une liaison contre nature.

    Vous semblez oublier que s'il vient à y avoir un vide spirituel dans nos sociétés, il y a vos amis islamistes* qui sont prêts à prendre sa place. A moins que vous ne soyez misogyne, adepte du racisme, de la discrimination et des châtiments corporels, je ne comprends pas trop bien votre adoration pour l'islam. Vous trahissez ces valeurs de gauche sur l'égalité homme-femme, la non-discrimination des êtres humains. Je ne parlerai pas de tolérance, car toute idéologie qui veut transformer l'être humain passe obligatoirement par la violence (on l'a vu avec des régimes de gauche comme le communisme, le socialisme-national, les révolutionnaires français, etc...).

    * Pour moi, un Hafid Ouardiri est un crypto-islamiste, et il est dommage que vous ayez effacé ces interventions sur ce fameux billet "Pour un islam de gauche". Elles montraient la vraie nature de l'individu.

Les commentaires sont fermés.