Genève à l’ombre de son château gonflable et de ses droits humains

Imprimer Pin it!

Un article de la Tribune de Genève évoque la réaction d’un habitant, surpris par le clitoris géant érigé tel un « château gonflable » et invité d’honneur des célébrations de la Fête nationale suisse .

La Maire de la ville, apprend-on, soucieuse des questions de genre aurait tenu à mettre en valeur cette partie de l’anatomie féminine.

Soit.

Et que pense-t-elle de l’accueil réservé par cette même ville à autant de touristes issus de pays qui ont une autre conception de cette partie de l'anatomie féminine montée en « château gonflable »?

Que l’argent n’ait pas d’odeur, le proverbe nous l’a enseigné. Que cela se démontre dans cette Genève des droits humains n’est plus à prouver.

Pour rappel, ce sujet publié ici même et pas plus tard qu’hier évoque comment un grand pays occidental a réagi face à l’excision du clitoris et au crime d’honneur.

A méditer sous la voûte du « château gonflable »...

Commentaires

  • Ceux qui l’exhibent sont les mêmes que ceux qui encouragent la venue chez nous de ceux qui l'excisent. A un moment donné faudra bien qu'ils s'expliquent sur leur schizophrénie.

  • Beau phrasé, Norbert Maendly, que votre « Ceux qui l’exhibent sont les mêmes que ceux qui encouragent la venue chez nous de ceux qui l’excisent » et qui rejoint la conclusion de mon précédent sujet qui pointe ces «  étranges contradictions entre luttes pour les droits des femmes et respect de qui les piétinent. » ...

  • Pour s'en rendre compte, encore dussent-ils ou elles être sensibles à la contradiction. Ce qui est rarement le cas des adeptes des slogans idéologiques.

  • A quoi ça sert, quel est le message ? Un prétexte pour parler de la femme jusqu'aux élection, dans un contexte où les socialistes ne sont plus en phase avec les gens ? Certainement.

    La pauvreté des thèmes des socialistes les obligent à surjouer pour mobiliser, j'ai un doute sur l'efficacité, je penses que c'est une erreur.

    L'angoisse palpable dans la société, ce n'est la pseudo discrimination des femmes et des LGBT, d'ailleurs ça ne préoccupent que les militants socialistes et Verts.

    Une bonne claque aux élections ne leurs ferait pas de mal, histoire que l'idéologie socialiste s'occupe des citoyens quelque soit le genre, qu'il soit une minorité ou pas.
    Une partie des socialistes se sont tellement abrutis par l'idéologie, qu'ils se sont mis à discriminer, à diviser la société au nom de la discrimination.
    J'ai l'impression que cette dérive est surtout genevoise.

    La Suisse a besoin d'une gauche qui accompagne l'époque qui se soucie des citoyens, pas d'une gauche qui ne se soucie que de ses militants.

    En résumé, c'est une idée grotesque et effectivement contradictoire.

  • Avant de l'ériger faut le décoincer et surtout pas le dégommer.

  • Cette œuvre n’était pas l’invitée d’honneur de la manifestation.
    Et ce n’est pas la première fois qu’elle est exposée au public.
    Quant au rapport avec les politiques migratoires, il m’échappe.
    C’est plus simple de tenir un blog à La Tribune que d’être publié à la NRF.

  • Moscou a l`ombre du Kremlin et de la négation des droits humains... Pas la peine de censurer mon commentaire, ca ne changera rien au fait.

  • Vous parlez de quel commentaire, Jean Jarogh?

    Je n’ai rien reçu d’autre de votre part sinon ces quelques lignes, à vrai dire, pas très originales. Je vous pensais plus subtil...

  • Bof.. Pourquoi serais-je plus subtile que les événements?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel