La recherche et la vie

Imprimer Pin it!

Voici présenté un procédé médical duquel on ne sait s'il vise à soulager la femme ou s’il est destiné à réaliser des économies sinon à promouvoir et à rentabiliser une nouvelle technique.

Tout commence par le titre accrocheur: «une opération pourrait retarder la ménopause de vingt ans », alors qu’il s’agit, en réalité, de retarder les symptômes de la ménopause et non la ménopause elle-même.

Puis vient la description des avantages, le procédé profiterait « à des milliers de femmes qui souffrent de graves problèmes de santé, tels que des problèmes cardiaques et une ostéoporose affaiblissant les os ».

Tout autant, serait-il susceptible, ce même procédé opératoire, d’« améliorer la vie de millions d'autres femmes en retardant l'apparition des symptômes les plus courants de la ménopause.» 

Et en conclusion, on apprend les « économie substantielles » qui seraient réalisées en termes de frais de traitement liés aux conséquences de la ménopause et le changement de « donne pour le traitement de la fertilité ».

En effet, l’opération consistant à préserver les tissus ovariens et à les stocker, les femmes auraient ainsi «potentiellement accès à des milliers d'ovules si elles décidaient plus tard d'avoir des enfants. » 

A lire cet article où le bien-être de la femme paraît privilégié, c’est tout autant aux coûts de sa santé sinon à la promotion de nouvelles technologies que sa lecture sensibilise.

Tout est une question de perception de la vie et de sa valeur...

Commentaires

  • Il serait intéressant de se poser les questions suivantes sur l "opération de retarder la ménopause de 20 ans". Je parle des femmes qui n ont pas ni une obligation à le faire (cancer, maladies cardiaques... l article-chapeau ci-dessus de Mme H.R.-F. nous en parle)

    --Tout d abord, ne dit on pas: Chasser le naturel, il revient au galop? Et si une grossesse est voulue tardivement en 2ème temps, la nature nous a appris qu après 40 ans, les risques même pour une grossesse dite "naturelle" sont accrus autant pour la mère que pour son foetus.

    --Quel sera le coût d une telle procédure et qui se permettrait de le faire sauf vraisemblablement ceux qui ont un pognon dingue? Pas ni les pauvres ni la classe moyenne!

    --Et si cette procédure de retarder la ménopause serait "merveilleuse", soit, que ferait-elle la dame qui ménopauserait, enfin, quand elle aurait 60 ou 65 ans, on lui injecte des bouts d ovaires achetés chez autrui?

    --Et à quel âge, faudrait-il commencer à enlever des bouts d ovaires pour les congeler et pourrait-on les prêter ou carrément les vendre à autrui ou à louer pendant 9 mois un utérus d une jeunette chez qui on les implante?

    --In fine, puisqu égalité et équité sont de mise, y-a-t il un projet à tout hasard pour la souffrance de l Andropausé :)

    Je dis cela je ne dis rien:)

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Quel intérêt ... ? certainement celui d'une pratique médicale qui pourrait rapporter "gros" c'est certain à quelques chirurgiens bien inspirés ... :-)))

    La ménopause n'étant pas une maladie, la retarder engendrerait les mêmes problèmes que l'on peut supposer : bouffées de chaleur et prise de poids étant les deux principaux à plus de soixante, voire septante ans ...



    Chaque femme vit et subit sa ménopause de façon différente : certaines avec de grandes difficultés parce qu'elles la refusent psychologiquement et physiquement avec la crainte de se sentir moins désirable.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel