Un propriétaire de restaurant en Albanie...

Imprimer Pin it!

Avez-vous passé des vacances en Albanie? Si oui, puissent-elles ne pas vous avoir laissé de souvenir tel que celui-ci.

Attablés à un restaurant, tandis qu’ils ont estimé trop longue l’attente pour recevoir leurs plats, des clients espagnols ont décidé d'annuler leur commande et de quitter les lieux.

Problème, le restaurateur n’a pas vraiment apprécié et les a poursuivis, muni d’un couteau de cuisine. Effrayés, les touristes se sont réfugiés dans leur voiture, qu’à cela ne tienne, le restaurateur s’y est agrippé alors même que la voiture démarrait.

Et voici que l'homme est resté ainsi sur le capot du véhicule à taper sur le pare-brise à mains nues tandis que le véhicule roulait... La scène, filmée de l’intérieur de l'habitacle, produit un effet assez saisissant.

En tous les cas, de quoi réfléchir à deux fois avent de quitter la table d’un restaurant où l’on a passé commande et décidé de tout annuler sinon, de manière plus générale, à se rendre en Albanie.

Mais ne généralisons surtout pas, comme ont dit ces Espagnols eux-mêmes au ministre des transport albanais qui les a reçus, tous les habitants du pays ne se seraient sans doute pas comportés ainsi. 

 

Commentaires

  • L'enrichissement culturel dont rêvent tous les suisses ...

  • Le conducteur n'a pas le bon réflexe: il suffit de freiner brusquement et le squatter du capot gicle vite fait. Toujours utile aussi dans le vide-poche un spray au poivre.

  • Hé @Daniel,

    Faire gicler un gars de son capot au risque de l écraser, ces Espagnols en question auraient fini en prison albanaise s ils ne seraient pas lynchés sur place!! L acte du restaurateur est pénalisable comme pire encore celui du chauffeur! Non?

    Bien à vous.
    Charles 05

  • Vous êtes sûre qu'il s'agit d'un couteau de cuisine ?

    Ca ressemble plus à un smartfon.

  • Chuck Jones,

    Le couteau de cuisine, c’est l’article de Franceinfo que je cite qui le mentionne.

  • S'il a un couteau, c'est de la légitime défense. Ensuite je n'ai pas écrit qu'il fallait rouler à 100 à l'heure avant de freiner. Mais je suis d'accord pour dire que le spray au poivre est une meilleure solution.
    Il est étonnant que ce ne se soit pas terminé par un accident vu la menace et le manque de visibilité.
    La prison? A quel titre?

  • «Il est étonnant que ce ne se soit pas terminé par un accident vu la menace et le manque de visibilité. », écrivez-vous Daniel.

    En effet et vu la vitesse à laquelle roule le chauffeur, parfois, le pire aurait pu arriver.... D’ailleurs on entend le restaurateur crier si ce n’est pas hurler...

  • La suite de l’histoire... en fait, rajoutée à l’article de Franceinfo que j’ai cité et qu’on peut lire, ici, en espagnol:

    https://www.laopiniondemurcia.es/cartagena/2019/08/21/demolido-restaurante-albanes-ataco-familia/1046324.html?fbclid=IwAR29Nnuhcajc8nO8kSqp-O46ifhZ5RXcgzUG_Fvn0Ypmh7B3laW7TloXMAQ

  • Le journal espagnol ne parle pas de couteau.
    Il y a vraiment des gens un peu bas de plafond. On apprend que ce sont seulement deux plats sur sept qui ont été décommandés, que le restaurant n'avait pas d'autorisation, et qu'en conséquence il est en train d'être démoli, et que le proprio squatter de capot est une prison. Il a bien gagné sa journée celui-là. On apprend aussi que le chauffeur est albanais.
    Rideau.

  • Que le chauffeur soit albanais, on le devine lorsqu’il s’adresse au restaurateur depuis l’habitacle de la voiture! Et aussi lorsqu’il parle au téléphone avec la police.

    Sur le siège passager, devant à la droite du chauffeur, est assis un guide, albanais, lui aussi... On le devine aussi à la scène lorsqu’il s’adresse au restaurateur.

    En tous les cas, la justice n’a pas tardé, là-bas et comme vous le relevez, Daniel, grosse journée pour le restaurateur...

  • Incidemment, la famille espagnole qui aurait été attaquée est celle d'un certain ...


    Eugenio Galdón Brugarolas ( Carthagène , 22 juin 1950 ) est un économiste et homme d'affaires espagnol.
    Eugenio Galdón
    Information personnelle
    La naissance
    22 juin 1950 Voir et modifier les données dans Wikidata (69 ans)
    Carthagène ( Espagne )
    Nationalité
    Espagnol
    Éducation
    Poli dans


    Université catholique de Louvain
    Université Complutense de Madrid Voir et modifier les données dans Wikidata

    Informations professionnelles
    Occupation
    Homme d'affaires et économiste Voir et modifier les données dans Wikidata
    [ modifier les données dans Wikidata ]

    Diplômé en sciences économiques de l' Université catholique de Louvain et de l'Université Complutense de Madrid - dans les deux cas numéro un de sa promotion -, il a occupé un poste public au sein du corps supérieur des techniciens commerciaux et des économistes de l'État . Il a terminé sa formation pendant six mois à la Nederlands Economische Hogeschool de Rotterdam . [ 1 ]

    Galdón était le fondateur de l'opérateur de télécommunications ONO et en était le président jusqu'en novembre 2008. Entre 1973 et 1982, il a occupé divers postes importants dans l'administration publique espagnole, notamment celui de chef de cabinet de la présidence du gouvernement . De 1983 à 1997, il a dirigé certains des plus grands groupes de communication espagnols - Cadena SER , Grupo PRISA , COPE -. Depuis 1992, il est président et actionnaire majoritaire de Multitel , un groupe commercial qu'il a fondé pour investir dans des projets liés aux médias et aux télécommunications en Espagne. ONO, vendu en mars 2014 à Vodafone pour un montant de 7 200 millions d'euros, a le plus notable de cet effort d'investissement.

    Depuis mars 2014, il est également président de la Fondation Everis et membre du conseil consultatif de la société.

    ----

    Patrimoine net ...

    https://lab.elmundo.es/los-mas-ricos/eugenio-galdon-brugarolas.html

    €310 millones


    Ahhhhhh ha ha ha ha !

    Vous pouvez multiplier par 4 au moins.

  • Attention !
    Différence de race = différence de caractère.
    C’est comme dans le règne animal..,

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel