Bolsonaro, Moix, la sensation à l’ordre du jour

Imprimer Pin it!

A la lecture de récentes séquences médiatiques, force est de constater que, désormais, le sensationnel n’est plus l’apanage de qui avait vocation à le relayer.

L’actualité se niche au creux d’agissements personnels.

En  littérature, par exemple, on apprend la parution du dernier roman de Yann Moix et c’est à des règlements de comptes familiaux auxquels on a droit.

Nombre de médias, en effet, ont fait la part belle au conflit qui oppose père et frère de l’ancien chroniqueur de l’émission On n’est pas couché.

Au point que quelques commentaires ont relevé que Franceinfo -pour ne citer que ce relai- reprenait le flambeau du défunt France Soir.

En politique, autre exemple, le Président brésilien, en réaction à la prise de position d’Emmanuel Macron sur les accords entre UE et Mercosur, commente le physique de l’épouse de son homologue français.

Qu’on pense ce qu’on veut de Brigitte Macron, est-ce le rôle d’un Chef d'Etat que de l’apprécier de manière publique?

Que le sensationnel prenne de plus en plus de place dans un peu tous les domaines paraît indéniable.

Moraliser n’est pas le propos, juste de constater.

Commentaires

  • J'ai écouté l'émission de franceinter le masque et la plume d'hier dimanche. Il faut dire que l'émission avait été enregistrée le 14 août, c'est-à-dire avant le démenti du père et la publication de la lettre d'Alexandre. C'était surréaliste. Le roman - à noter que l'animateur (c'est par charité que je ne donne pas son nom) a parlé de "récit" (mais il a oublié de préciser: récit mensonger) - ne mentionne à aucun moment l'existence d'Alexandre: oublié, rayé, annihilé, tué littérairement. Et aucun des "critiques" du masque (taisons aussi leurs noms) n'a été capable de comprendre la signification de cette censure. Qu'on ne me fasse pas croire qu'ils ignoraient l'existence d'Alexandre, ou alors c'est qu'ils doivent changer de métier (Alexandre est aussi écrivain). Le mensonge est la vertu des gens comme moix, moix, moix et encore moix. Bref, catégorie botul.

    J'attends avec impatience le prochaine masque consacré à la "littérature". Vont-ils être capables d'un mea culpa?

  • Merci de cette réaction, Daniel, instructive...

  • Les revenus sont générés par la pub, avec une facturation au coût par clic, place au slogan, au sensationnel. Clickbait, putaclic...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel