Où est la politique?

Imprimer Pin it!

Il est incontestable que le monde dans lequel nous évoluons en ce moment ressemble de moins en moins à celui que nous avons connu, ne serait-ce celui d’il y a vingt ans encore.

Il ne s’agit pas là de se languir de ce qui n’est plus ou de pleurer un passé révolu. Il est juste question de ne pas se leurrer, les paramètres de référence de nos sociétés ne sont plus les mêmes qu’il y a peu encore. 

La lutte pour le climat, la lutte pour le genre, la lutte pour le multiculturalsme, entre autre, dominent le paysage politique et laissent largement derrière elles celle qui, autrefois, mobilisait et qu’on appelait lutte des classes.

Les causes de ces changements analysées n’apporteront, au mieux, que satisfaction intellectuelle à qui s’y adonnerait et débats infinis pour qui serait invité à y participer.

Avec, à la clé, des promesses de se revoir en vue de résolutions à prendre qui le seront ou pas, peu importe, l’essentiel paraissant souvent de se rassurer en les ayant formulées.

Pendant ce temps, la colère gronde au sein des peuples. Le mouvement des gilets jaunes en est l’une des plus évidentes illustrations. Où en sont celles et ceux qui se sont investi(e)s pour exprimer leurs revendications?

Là où on les a relégué(e)s, tantôt à l’abandon, tantôt vers une vague écoute.

La violence qui a émaillé les manifestations a été autant celle de casseurs qui s’en sont donné à coeur joie de vandaliser tout ce qui était à leur portée que celle de forces de l’ordre aux ordres mais pas pour autant épargnées.

Car en leur sein règne aussi l’inconfort, moral surtout, nombre de suicides en témoignent. 

Et cette profession n’est pas la seule à compter ses victimes. De plus en plus de personnes lâchent prise face à trop de pressions ressenties et réellement exercées.

Et là, on n’est plus dans l’exclusion due au genre ou à la culture, on est dans  l’exclusion tout court.

Commentaires

  • On a besoin d'un coup de sac pour renvoyer les partis traditionnels dans le néant, puisqu'ils sont incapable, d'écouter, de se préoccuper des gens.

    L'UDC divise les citoyens entre bon et mauvais suisses, la gauche discrimine, catégorise, bref ce sont 2 partis qui mentent par populisme pour s'attirer des électeurs, et qui vivent de la "xénophobie" (=communautarisme).
    La droite, l'UDC comprise, malgré l'échec évident de leur modèle libéral qui ne sert qu'à "engraisser" les riches, persiste.
    Je caricature, mais quand même, aucun partis ne s'adresse à l'ensemble du peuple, ce sont des émanations de lobbies.

    En Suisse à défaut, votons pour les 2 partis Verts pour faire plonger les autres. Le bémol est qu'à gauche, le parti Verts, se veut parfois une copie des socialistes, mais c'est les moins pires et les "vieux" Vert ont du bon sens.

    Des élections fédérales avec une chute abyssale des partis traditionnels seraient bénéfiques pour un renouveau de partis qui se préoccuperaient de toute la société, de tous les humains.

    Concrètement, est-ce que ça changerait beaucoup ? Je ne sais pas. Mais cela ferait du bien d'avoir des partis avec des visions différentes, mais qui ont comme première préoccupation, le bien-être de tous les citoyens.

    Ou est la politique ? Coincée dans une vision du 20ème siècle.

  • La politique s'en est allée Madame...

    Lorsque les Cieux décident, ne reste que le vide. On peut faire comme on veut, avancer, reculer, partir à gauche, à droite, ne pas bouger...C'est du pareil au même, tous dans la gêne.

    C'est à la fois décevant mais captivant. Le problème est que les Cieux ont dit non.

  • Sous peu va s'élever une voix. Une voix que l'on ne pourra contrer.

    Je m'avance Madame, mais je prends le risque...

  • Aboslom,

    D’un certain point de vue, certes, vous vous avancez mais vos mots respectent un mystère que vous tenez, à l’évidence, à conserver.

    Il ne nous reste à nous autres, plus qu’à attendre que le voile se lève sur vos propos sibyllins...

  • Je remercie votre intelligence Madame Richard-Favre

    Je sais que parfois je laisse filer des mots étranges...Mais comme le dit une pensée, on tait ce que l'on maîtrise mais on parle de ce dont l'on est esclave.

    Cela vient probablement de la fenêtre que la Vie m'a donné afin de l'observer. Ce que je ne sais pas encore, c'est si cette fenêtre concerne le monde, ou alors que moi. C'est pourquoi j'avance prudemment. Je possède effectivement une information, mais pour l'instant elle relève de la folie.

    Lorsque je dis plus haut "sous peu", je donne une fourchette de 20 à 25 ans...Et pour revenir à votre question en titre, je pense que strictement plus personne n'a de réponse à ce qui nous arrive aujourd'hui.

    Ne reste qu'un grand brouhaha me semble-t'il...

  • Merci à vous de ces précisions, absolom!

    Et à propos de « folie », voici cette citation de Carlo Dossi qui figure en exergue de mon dernier livre:

    « Les fous ouvrent des voies qu’empruntent ensuite les sages »...

  • absolom ou l'apprenti prophète qui ne prophétise pas ou si peu. Mais qui sera encore-là pour vérifier?
    Mario lui a prophétisé pour dans 5 à 10 ans. Et c'est beaucoup plus précis.
    Je ne sais pas où nous allons, mais nous y allons à grande vitesse. Il y a beaucoup de choses qui échappent à la raison. Il y a aussi diverses observations lorsqu'une espèces animale ou végétale pullule. Au hasard le phylloxéra, la chalarose ou la pyrale du buis...

  • Où est la politique?

    C'est une TRÈS bonne question!

    Quand je lis ceci, je pense que nous sommes au coeur de ce que devrait être la politique:
    http://guymettan.blog.tdg.ch/archive/2019/08/28/pourquoi-planete-bleue-300512.html

    C'est-à-dire quand une politique exprime des valeurs.
    Autre exemple, ô combien significatif de notre monde:
    https://fr.sputniknews.com/international/201908271041995473-syrie-fin-du-calvaire-pour-la-ville-combattante-de-mhardeh/

    Oui, il faut le lire pour le croire, des chrétiens défendus d'abord par eux-mêmes, puis sauvés par des musulmans majoritairement chiites et alaouites et par des chrétiens orthodoxes alors que ceux qui avaient le projet de les massacrer jusqu'au dernier étaient armés, conseillés, soutenus par des chrétiens protestants et catholiques et par des juifs.

    Ou le crime contre l'humanité comme "politique" maffieuse.

  • Vingt ans c'est demain Daniel...Naître pour mourir, le temps d'un soupir...Ca ne vous dit rien ?

  • "Vingt ans c'est demain Daniel...Naître pour mourir, le temps d'un soupir...Ca ne vous dit rien ?"
    Non, ça ne me dit rien, désolé!
    Vingt ans, c'est tout un monde, c'est toute une vie, une masse d'expériences de vie, d'observations, de connaissances, de projets... Vingt ans c'est dans plus de 7300 jours, alors demain... n'est que demain.
    "Naître pour mourir"???
    Je ne comprends pas.
    Naître pour vivre, de tout son corps, de toute son "anima", comme animal.
    Qui veut faire l'ange fait la bête dit le proverbe.

  • Savez-vous Daniel que la Vie est une grande salle d'attente où quelques milliards d'êtres humains déblatèrent un peu n'importe quoi en attendant leur tour ?

  • "Savez-vous Daniel que la Vie est une grande salle d'attente où quelques milliards d'êtres humains déblatèrent un peu n'importe quoi en attendant leur tour ?"
    Je vous plains.
    Mais je vous en prie, continuez à "déblatérer" si ça peut vous faire du bien. "Déblatérer" doit être le terme quand la sagesse n'est pas au rendez-vous... je suppose.

  • Daniel,

    Je ne plains pas asolom, pour ma part. Son point de vue est un juste rappel du peu que nous sommes au regard de ce qui dépasse l’entendement.

    Nombre de scientifiques se sont exprimés sur le sentiment que leur laissent leurs observations de l’espace et ce, sans autres états d’âmes ni considérations moralisantes...

  • Oui Daniel

    ""Déblatérer" doit être le terme quand la sagesse n'est pas au rendez-vous... je suppose."

    C'est exactement ça. Et même le Sage des Sages déblatère en absolu. Triste mais ainsi. Après, on parle pas de ça tout les jours non plus...

    C'est dommage. J'avais une jolie conversation avec Mme Richard-Favre. Je reviendrais la poursuivre une autre fois si elle le veut bien :-)

  • Le sujet de ce soir, j’étais en train de l’écrire lorsqu’ont débuté vos échanges, Daniel et absolom. Put-être y trouverez-vous une proximité d’esprit avec ce qui figure plus haut?

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2019/08/28/cette-femme-ce-soir.html

  • Lorsque je dis que 20 ans c'est demain, je pourrais aussi dire que 20 ans, c'était hier. Le passage du millénaire (2000), comme si c'était hier. Ma voiture (2001), d'apparence neuve mais affichant 132'000 kms, comme si c'était hier. Mon natel, un nokia 3220 (2002), fonctionnant à merveille, totalisant 7439 sms envoyés pour 6762 reçus, comme si c'était hier...

    Ma compagne, croisée en 1998 et avec laquelle ils nous aura fallu le temps d'une bière pour ne plus se quitter, comme si c'était hier...

    Bien sûr qu'en 20 ans, il s'en est passé des choses et c'est d'ailleurs pour ça que l'on ne le voit pas filer...le temps...

    Ne me prenez plus pour ce que je ne suis pas Daniel. Les prophéties ne sont pas mon fort et je suis bien trop flemmard pour me la jouer à la Jésus...Disons simplement que de par ma situation je suis un esprit entièrement libre tout en étant soumis à "ce" qui m'a "permis" cette liberté. Si "ce" et "permis" sont entre guillemets, c'est que bien plus jeune j'attendais de la vie un truc un peu plus exaltant que le boulot métro dodo...

    Je dois dire que sur ce point, j'ai été servi, un peu trop même...

    Si nous avons un peu de chance nous pourrons vous et moi parcourir ces 20 ans en parallèle et de ce fait vérifier mes dires. Comme je l'ai dit à hommelibre l'autre jour, j'espère sincèrement me tromper :-)

  • Madame Richard-Favre,
    "Je ne plains pas asolom, pour ma part. Son point de vue est un juste rappel du peu que nous sommes au regard de ce qui dépasse l’entendement. "
    Chacun son point de vue bien évidemment.
    Je pense au contraire que nous sommes "beaucoup" et même "tout". Et se compliquer la vie - voire se torturer - avec des questions qui n'ont aucun sens, effectivment, dépasse l'entendement. Est-ce si difficile d'accepter la réalité? Pourquoi se faire du mal? Pourquoi se dévaluer ("peu")?

  • Daniel,

    Merci de votre réponse.

    Personnellement, je ne perçois pas l’humilité éprouvée face à l’immensité et l’inconnu comme dévaluation de soi.

    Se sentir humble, ne le concevez-vous pas comme une force?

  • Cela dit, absolom et Daniel, si cela n’a déjà été fait, je vous invite à lire et relire Bergson qui a si bien su parler de ce temps qu’on mesure et de ce temps que l’on ressent.

    Oui, vingt ans, ce n’est rien et parfois, une minute, que dis-je, une seconde paraissent une éternité.

    De cela, Bergson traite merveilleusement mais tant de poètes aussi ont su et savent évoquer ce temps qui n’en finit pas de s'écouler ou, au contraire, de s’envoler...

    Vous connaissez, bien sûr, le fameux vers de Lamartine « Ô temps, suspends ton vol..... » tiré de ce poème que vous pouvez retrouver ici, entre autre:

    https://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/alphonse_de_lamartine/le_lac

  • Madame Richard-Favre,

    Accepter la réalité, n'est-ce pas déjà faire preuve d'humilité?
    Mais bien peu de gens l'acceptent cette réalité.

    Quant à l'inconnu, tout dépend ce qu'on met derrière ce mot.
    Est-ce ce qui se passe sur la planète X, du système Y et de la galaxie Z? Pour moi aucun intérêt.

    Si c'est la compréhension du cerveau, de la biologie, des écosystèmes, etc. bref, pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons, j'applaudis pour autant que ces investigations ne soient pas destructrices. Oui, soyons humbles vis-à-vis des autres êtres vivants, végétaux et animaux. Avez déjà été au pied d'un Séquoia gigantesque qui défie les siècles voire les millénaires? Avez-vous déjà observé la marche d'une fourmilière?

    Si l'inconnu = supernaturel, alors nous sommes au niveau des fables et autres histoires inventées pour consoler les angoisses... ou pour prendre le pouvoir.

    Et de telles inventions sont pour moi tout le contraire de l'humilité. Je trouve cela très prétentieux.

  • En réponse à vos questions, Daniel, à savoir

    « Avez déjà été au pied d'un Séquoia gigantesque qui défie les siècles voire les millénaires? Avez-vous déjà observé la marche d'une fourmilière? « 

    C’est deux fois oui et extrêmement riche de conséquences

  • La nouvelle direction (ou le nouveau sens) politique à venir:

    http://www.leparisien.fr/politique/nicolas-sarkozy-dezingue-greta-thunberg-et-nicolas-hulot-devant-le-medef-29-08-2019-8141571.php

    Elle se propagera peu à peu et de plus en plus mais se retrouvera à nouveau prisonnière de ses propres règles, à savoir la démocratie, ce qui une fois de plus nous mettra dans l'embarras. Chacun voulant y aller de sa petite mayonnaise, faut ci faut ça etc...

    Eh bien moi je dis que c'est à ce moment que s'élèvera la Voix...Par nécessité, mais aussi parce qu'il sera l'heure, simplement.

    Voilà, je trouve que je me suis bien avancé sur ce coup, il n'y a plus qu'à laisser faire !

  • "Ne me prenez plus pour ce que je ne suis pas Daniel. Les prophéties ne sont pas mon fort et je suis bien trop flemmard pour me la jouer à la Jésus..."
    Qui n'était pas un prophète. Voilà un mensonge vieux de près de 20 siècles.

    "Disons simplement que de par ma situation je suis un esprit entièrement libre tout en étant soumis à "ce" qui m'a "permis" cette liberté. Si "ce" et "permis" sont entre guillemets, c'est que bien plus jeune j'attendais de la vie un truc un peu plus exaltant que le boulot métro dodo..."
    Ne pourriez-vous pas être plus clair? Soumission et liberté ne sont pas exactement compatible. Encore moins quand il s'agit d'une chose indéfinie "ce qui".

    "Je dois dire que sur ce point, j'ai été servi, un peu trop même..."
    Un peu trop libre ou un peu trop soumis?

    "Si nous avons un peu de chance nous pourrons vous et moi parcourir ces 20 ans en parallèle et de ce fait vérifier mes dires."
    N'est-ce pas un peu facile de dire... tout en ne le disant pas? Pratique en somme: comme nous ignorons la chose, vous pourrez dire que n'importe quel événement survenant entre 20 et 25 ans... vous l'aviez prévu. Et si rien ne se passe, il suffira de faire profil bas.

    "j'espère sincèrement me tromper :-)"
    Donc c'est une catastrophe... nous pouvons supputer d'une guerre mondiale à une épidémie foudroyante, en passant par une météorite maousse. Et j'en passe et des pires si ça se trouve.

    Je reviens sur votre commentaire:
    "Savez-vous Daniel que la Vie est une grande salle d'attente où quelques milliards d'êtres humains déblatèrent un peu n'importe quoi en attendant leur tour ?"
    en notant que deux fois dans une même phrase vous évoquez l'attente. Je pense qu'attendre, c'est le contraire de la vie, c'est gâcher la vie.
    Vous me faites penser à Pacha K Mac et à Kafka.

  • "Eh bien moi je dis que c'est à ce moment que s'élèvera la Voix..." et
    "Voilà, je trouve que je me suis bien avancé sur ce coup"
    Effectivement.
    L'entrée en scène du messie...
    On se console comme on peut en faisant intervenir le surnaturel.

  • Ne sous-estimez pas le Messie, Daniel. Rappelez-vous son but historique en demi-finale de la Coupe du Roi avec FC Barcelone contre Getafe en 2007 raaaah...

  • "son but historique en demi-finale de la Coupe du Roi avec FC Barcelone contre Getafe en 2007 "
    Pfff, encore un faux messie, Barcelone s'est fait éjecter et c'est Getafe qui a joué la finale.

  • Cela prouve seulement, Daniel, que meme un Messi ne peut sauver l`équipe malgré elle. Profonde parabole, n`est-il pas?

  • Oui Daniel, la distraction est mon pêché mignon et parfois même je fais exprès, par ennui...Et en attendant, pour le reste, je prends acte.

  • "par ennui..."
    Parce que vous avez le temps de vous ennuyer?!
    Ca en dit long...

  • Oui, j'ai le temps de m'ennuyer :-)

    J'ai tout mon temps pour moi, c'est fou non ? Par ailleurs, l'excellence est parfois lassante...Alors je glisse telle ou telle faute dans le texte, histoire de voir qui me la signalera...

    Si cela peut vous consoler, vous êtes le premier à avoir mordu. A savoir que je papote sur les blogs tdg depuis 2010 environ...

  • "Oui, j'ai le temps de m'ennuyer :-)"
    Forcément... quand on est dans l'attente...

    "J'ai tout mon temps pour moi, c'est fou non ?"
    Et pas pour les autres?

    "Par ailleurs, l'excellence est parfois lassante...Alors je glisse telle ou telle faute dans le texte, histoire de voir qui me la signalera..."
    ?????

    "Si cela peut vous consoler, vous êtes le premier à avoir mordu."
    Merci de m'expliquer à quoi j'ai "mordu".

    "A savoir que je papote sur les blogs tdg depuis 2010 environ..."
    Papoter ou plutôt déblatérer selon votre "misosophie". Mais contre quoi? (Faute grammaticale que je n'avais pas pris la peine de relever, mais comme vous semblez insister...)

  • J'ai pensé (un peu vite peut-être) que vous me reprochiez le double emploi du mot "attente". Si tel n'est pas le cas, je vous présente mes excuses pour cette erreur de jugement :-)

    Et oui, je suis dans l'attente. L'attente de savoir...Comme je l'ai dit plus haut à Mme Richard-Favre:

    "Cela vient probablement de la fenêtre que la Vie m'a donné afin de l'observer. Ce que je ne sais pas encore, c'est si cette fenêtre concerne le monde, ou alors que moi."

    Les 20 ans à venir me le diront. Ce qui ne m'empêche pas d'avoir une vie de tout les jours...Par exemple de discuter avec vous...qui êtes un autre. Ou encore de m'occuper de ma compagne, qui est atteinte d'une atrophie multisystématisée. Ca fait déjà 2 autres..

    Comprenez bien que je ne vais pas commencer à tartiner, tout ça n'est pas bien intéressant. La seule chose qui le soit vraiment, je ne peux pas encore en parler. Mais cela viendra si cela doit être. Et c'est ce que j'attends...

    A quoi bon parler de choses que le monde ne peut recevoir ? Il est un temps pour tout dit le dicton.

    Voyez vous-même, à peine ai-je parlé d'une Voix à venir que déjà ça ricane. Et on voudrait que je parle du reste ?

  • J'ajoute que Mme Richard-Favre avait superbement "capté" la chose. C'est très agréable et je l'en remercie encore une fois.

  • Et encore un peu d'eau au moulin...

    https://fr.sputniknews.com/france/201908291042007789-nicolas-sarkozy-medef-axe-asiatique/

  • Là, nous en sommes au thé de 16h...L'apéro sera sympa :-)

  • A propos de politique et de désinformation de l'occident, je suis surpris que vous n'ayez pas rappelé hier la tragédie de Beslan, il y a 15 ans.
    https://fr.sputniknews.com/russie/201908311042014025-tragedie-de-beslan-15-ans-apres--un-spetsnaz-temoigne/

    J'ai aussi relu le passage du livre de Guy Mettan consacré à cet attentat terroriste.

    Rappel d'autant plus important que la France à son tour a connu de pareil événements et n'a pas fait mieux contre des terroristes nettement moins bien organisés et moins nombreux.

  • Je n’ai, en effet, pas rappelé ici et de manière publique, l’horreur qui a sévi à Beslan il y a 15 ans, Daniel. Fréquentes sont les fois où j’y pense de manière profonde et intime.

  • Autre commémoration:
    https://fr.sputniknews.com/france/201909031042032130-la-tragedie-de-beslan-commemoree-a-paris--images/

    Ne jamais oublier que 800 enfants ont été sauvés.

  • Merci de l’article, Daniel. Oui, j’avais reçu l’invitation à participer à cet événement et n’ai pas pu me rendre à Paris ce jour-là mais j’y étais en pensée.

    Dimitri de Kochko est un ami, au passage, c’est une des personnalités qui a eu le plus droit aux amabilités de celle qui a commis l’ouvrage sur le Kremlin et ses réseaux en France. Il a été présent aux audiences des 14 et 15 mars derniers.

    De la suite de l’affaire, je vous tiendrai au courant. Car suite, il va y avoir.

  • Madame Richard-Favre,
    Merci de vos précisions.

    Tenez, pour une fois une autre vision de la Russie et de son président qui vaut le détour:
    https://reseauinternational.net/xavier-moreau-mes-reponses-aux-attaques-contre-v-poutine-le-zoom-tvl/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel