BHL, incontournable référence

Imprimer Pin it!

J’ai regardé On n’est pas couché dans sa nouvelle formule, ce samedi 31 août. Question de me faire une idée de ce qui anime la France médiatico-cultuelle de nos jours.

J’avais évoqué, ici, comment elle entretient son goût de la sensation.

Parmi les invité(e)s, Yann Moix l’écrivain qui a fait beaucoup parler de lui récemment. L’homme contrit qu’on découvrait n’a, bien sûr pas touché tout le monde.

Il a, néanmoins, emporté l’adhésion de Bernard-Henri Lévy, autant dire, le graal.

A vrai dire, tout cela n’a à peu près rien de très surprenant. Le fait est que ce qui se passe autour de l’ancien chroniqueur de l’émission de Laurent Ruquier est révélateur.

Et dans ce sens, faire l’impasse d’une réalité, qu’on l’aime ou pas, serait se voiler la face. Car ce qui se passe n’est que la confirmation de ce qui n’a pas attendu Moix pour exister.

Autant en prendre acte.

S’en offusquer n’y changera rien. La part apportée à ce qu’est et a été Yann Moix ou à ce qu’il écrit déterminera le public. 

Par « public » , s’entend celui qui fera le jeu de la polémique et celui qui, amateur de littérature, appréciera ou non l’oeuvre de l’écrivain.

 

Commentaires

  • J’ai pensé que ce serait ce point-là qui me vaudrait le courage, Mère-Grand -:)

    En fait de courage, j’en ai et j’en ai eu pour faire face à des situations difficiles. Là, non, je n’ai pas eu le sentiment d’affronter quoi que ce soit de ce genre.

    Mais j’ai bien compris le sens dans lequel vous vous exprimiez, soyez-en certain!

    J’ai toutefois expliqué pourquoi j’ai voulu regarder cette émission ce soir-là.

    Observer le monde, pardon, aujourd’hui on dit « les acteurs » d’une certaine culture française à l’oeuvre permet de mesurer ce qui se confirme ou, éventuellement, se serait modifié avec le temps...

  • Cela dit, Mère-Grand, je vous propose de tester votre courage en découvrant ce lien que Daniel a indiqué sous le sujet de blog que Jean-Michel Olivier a consacré à Yann Moix:

    https://www.radiolac.ch/podcasts/les-signatures-09012019-081741/

    Autant suivre ONPC, dans le genre, on pourrait même comparer autant de références culturelles française et suisse romande ...

  • @ Hélène Richard-Favre
    Vous m'avez fait l'honneur de prendre ma remarque trop au sérieux, ce qui me flatte en un sens. En même temps, je suis navré de vous faire perdre votre temps pour répondre à ce qui était, selon une expression bien de chez nous, une manifestation de "vieux ronchon".
    Le spectacle de tous ces gens qui se mettent en spectacle en utilisant tous les trucs, des plus anciens au plus modernes, pour essayer de capter un public qui est de toute façon devenu de plus en plus captif ,me fatigue (et avec l'âge on se fatigue plus vite, ce que vous ne savez pas encore ;-).
    Alors de temps en temps, au lieu de me taire, comme me le recommande ma chère petite fille en fin d'adolescence, je "pousse une gueulée", même si c'est sous une forme détournée et atténuée, au lieu de garder mes forces pour débattre sereinement d'un sujet qui en vaut la peine, de mon point de vue évidemment.

  • Je complète, comme souvent:
    J'ai écouté de début du lien que vous m'avez recommandé et je m'en suis tout aussi vite lassé. J'espère que c'est une mauvaise "passe", mais tout cela m'a rappelé le "Vanitas vanitatum et omnia vanitas" de Bossuet (si mon souvenir est exact).

  • Mère-Grand,

    Soyez-en assuré, vous ne m’avez fait perdre aucun temps, au contraire, vous avez initié un débat qui me tient à coeur, le rapport à la culture et, en l’occurrence, à la littérature.

    Et quand on observe ce qu’il en est, on tire les conclusions qu’on veut ou qui s’imposent.

    Et je doute que l’âge qui vous a fait vous exprimer ait grand chose à voir avec le sentiment duquel vous avez fait part.

    Vous observez et exercez à juste titre votre sens critique. Merci de votre présence sur cette plate-forme et sur ce blog.

  • "le "Vanitas vanitatum et omnia vanitas" de Bossuet (si mon souvenir est exact)."
    Misère de misère ! Tu quoque, Mère-Grand ! Ce n'est pas parce qu'on vit une époque de grande cuistrerie qu'il faut plonger aussi facilement. Merde, quoi !

  • "BHL, incontournable référence " Mort de rire. Enfin, j'aimerais bien. Disons mort de rire jaune...
    Voilà en tout cas un titre qui va faire mal dormir Charles 05. C'est déjà ça...

  • Géo,

    Votre rire jaune est sans doute le signe d’une compréhension adaptée au titre de ce sujet. BHL, au-delà de la « référence incontournable » , je l’ai encore précisé, représente le graal pour qui le quête.

    Que vous ne soyez pas de ceux-ci et nombre d’entre nous non plus vous honore.

  • Quant à votre appréciation du commentaire déposé par Aramand sur le blog de JMO, Géo, la mienne a dû échapper à l’hôte du blog ou alors, être victime de ce bug qui, parfois, bloque des commentaires. Je le lui ai à nouveau soumis, on verra.

  • @Géo
    "BHL, incontournable référence "
    Mais voyons Géo, vous n'avez pas décelé l'ironie meurtrière, elle?

    @Mère-Grand
    "J'ai écouté de début du lien que vous m'avez recommandé et je m'en suis tout aussi vite lassé. "
    Je vous comprends 5/5.

  • @Géo
    "plonger aussi facilement"
    Ne vous en faites pas, Géo. Je n'ai pas plongé, sauf à une époque de ma vie où j'ai "offiocié" comme juge de plongeon et m'y adonnais peu en amateur. J'ai d'ailleurs bien vu qu'après un plongeon tout le monde refusait surface, même si c'était parfois avec une entaille au front.
    Mon expression latine concernait strictement le monde du spectacle auquel se référait la discussion, et dont l'émission de Ruquier est un parfait exemple. Tout y devient en effet, d''une manière ou d'une autre, spectacle, même une explication concernant la physique quantique.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel