Dites sociétalisme, ça vous pose!

Imprimer Pin it!

Vous l’aurez remarqué, le terme de « sociétalisme » figure bel et bien dans les habitudes langagières et pas que dans la rhétorique politico-médiatique.

Que cette apparition lexicale soit le fait de l’influence exercée par l’anglais est possible. Quoi qu’il en soit, « sociétalisme » est entré dans l’usage en un peu plus de dix ans.

Si on peut distinguer « sociétal »  de « social » comme en attestent ces échanges sur un forum, on peut aussi se demander si « sociétalisme » n’a pas été introduit dans la langue pour remobiliser.

Lorsqu’un élément de la langue se vide de son sens, une manière de le réactualiser est de créer un nouveau support, quitte à le définir de manière autre. On donne ainsi l’impression de créer alors qu’on transfère.

En l’occurrence, à s’affairer autour de ce qu’implique le « sociétalisme », on fait peu à peu passer aux oubliettes ce qu’impliquait le « socialisme » qui ne trompe plus que ses éléphants s’il en reste.

Alors soyez dans le vent, parlez de sociétalisme et remisez votre socialisme ringard!

En vous rangeant aux injonctions du premier, vous aurez le sentiment d’agir pour le bien du monde que le second a laissé quelque part en marge de l’avenir qu’il disait viser...

 

Commentaires

  • "dans les habitudes langagières"
    Ah, les habitudes langagières. Il y en a une qui dévalle comme une avalanche les sommets de la barbarie des tics et des tocs (toc: trouble obsessionnel compulsif).

    "Du coup", "sur le coup", "pour le coup". On n'arrête pas de compter les coups. André Dussolier au coup, pardon au cours d'un entretien récent sur une radio française a crevé le mur du coup, pardon, du son. J'ai compté 16 "coups" avant d'abandonner le découp, pardon le décompte.

    Du coup, le psittacisme se porte très bien sur ce coup.

    http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/du%20coup/fr-fr/

    https://www.linternaute.fr/dictionnaire/fr/definition/du-coup/

  • Oui et n'oubliez pas l'incontournable "après...", Daniel!

    Après, (sic), il est vrai que ces petits mots-là relèvent davantage, en effet, des tocs que ceux qui se croient créatifs et porteurs de sens nouveau, tel "sociétal" désormais.

  • C est très intéressant votre article, Mme Hélène Richard-Favre, sur le Social versus le Sociétalisme et puis l Ecosociétalisme surtout quand venant de vous, une éminente spécialiste en Linguistique et à la recherche dans ce domaine.

    J ai l impression que vous les épinglez un peu, à raison, me trompé-je?

    Moi, je suis perdu dans la différenciation de ces 3 cas de figure et je ne voyais pas l "outlet" de ce franglais mais peut être que je suis un peu bête! Certainement qu on nous dirait en 2 ème temps qu il y a des gens qui sont des cas Sociétalistes et des autres qui sont des cas Sociaux et anti- ou pro- pour de l un ou pour l autre et ainsi de suite et qu à la fin un chat ne trouve plus ses chatons.

    Je vais revenir un peu sur les fondamentaux en écrivant pour l énième fois sur votre blog comme ailleurs deux magnifiques citations d Albert Camus:

    ---Quand l Homme ne veut plus ou ne peut plus changer le Monde, il change le sens des mots.

    ---Quand on commence à céder sur le sens des mots, on cèdera sur tout après.

    Bien à Vous.
    Charles 05

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel