A tous les amoureuses et les amoureux de la Terre!

Imprimer Pin it!

C’est très bien l’écologie, c’est encore mieux si on empoigne les véritables menaces sur l’environnement.

Aussi bien, la joie d’élues et d’élus helvètes qui célèbrent leur victoire aux élections parlementaires fédérales de ce dimanche 20 octobre, sera-t-elle d’autant plus légitime qu'elle prendra en compte les résultats de cette étude.

Il ressort de ce qu’en publie franceinfo sur son site que « le numérique mondial consomme cinq fois plus de ressources naturelles que le parc automobile français. » 

Autant que vous êtes, je vous invite toutes et tous très vivement à lire l’article indiqué en lien ci-dessus pour mesurer l’ampleur des dégâts qui nous attendent pour très bientôt.

Greta ou pas, la réalité est là.

Donc oui, que ces victoires vertes en Suisse soient saluées! Mais qu’elles n’oublient pas d’ouvrir les yeux sur des faits qui obligent à être considérés et non pas à être traités sitôt que possible et donc...jamais.

Par exemple, combien de nos écologistes seraient-ils ou seraient-elles prêt(e)s à remiser leurs smartphone, iPhone, tablette et autre portable en faveur d’une nature dont on ne cesse de rappeler qu’elle est en danger?

Dans un monde de plus en plus numérisé ou digitalisé ou robotisé ou tout cela ensemble, à choix, la question posée serait-elle incongrue?

Commentaires

  • De quelles qu'extractions qu'elles soient, je souhaiterais que la victoire des Verts déterminent les autres élus à soutenir l'initiative très écologique de Dick Marti - Pour des Multinationales Responsables - qui a abouti en votation populaire et qui doit être traitée par les chambres fédérales, car, aux dernières nouvelles avant les élections, les élus et le gouvernement s'étaient prononcés pour la repousser à plus tard sans indiquer jusqu'à quand.

    Il y a eu beaucoup d'actions et de mobilisations pour l'environnement, pour l'humain et pour les ressources, mais ces initiateurs, dans tous les partis politiques ont toujours été payés d'ingratitude de d'indifférence. Nombre d'entre eux ont même été inquiétés par la justice ou carrément sanctionnés d'amendes ou de prison.
    On verra si, avec les Verts, il y aura vraiment un programme, une stratégie et un accompagnement intelligent aux transitions ou bien il n'y aura que punitions et tiroir-caisses qui finiront de ponctionner le travailleur jusqu'à sa moelle épinière.

    Pour alimenter ce débat que vous ébauchez ici, Hélène, je crois que nous devons réviser notre manière de prendre conscience. Il ne suffit pas de faire des décomptes à partir des effets visibles ou palpables, c'est-à-dire les conséquences générées par des utilisateurs de produits issus d'industries technologiques, mais causalement à partir du moment où on conçoit des nouveaux avec des arguments de performance, de puissance, sans changer le mode d'utilisation ou mettre le holà aux extensions d'utilisations à l'infini même inutilement comme le nombre insensé d'applications pour un téléphone mobile. Le numérique, en effet, est le secteur qui consomme le plus d'énergie actuellement pour son modeste volume en main, en plus, il faut maintenir une capacité d'acheminement des données en permanence et leurs volumes en croissance constante.
    Les batterie, les métaux, les mini-composants, les plastics, tout un tas de matériaux entrent dans la composition d'un "ordinateur miniature"... Le PC avec des mémoires toujours plus gigantesques (ça consomme beaucoup), des imprimantes avec leurs consommables... Bref, le stockage des données ( à l'heure où on parle d'archivage de documents virtuels, on en oublie leur sécurité et leur maintenance pour leur livrabilité à tout moment. Du virtuel énormément consommateur. Un volume d'énergie toujours plus important pour ces hébergeurs. Et qu'en est-il du petit internaute, souvent addict, qui est capable de passer 16 à 18 heures sur 24 devant son joujou. Il brûle l'essence-même de son existence.
    Je m'arrête là.

    Je souhaite seulement qu'on ne crée plus de besoins futiles qui ravagent les ressources du sol et du sous-sol, qu'on fabrique durable et si possible, du manuel pour tout ce qui ne requiert pas des efforts épuisants à l'humain. Je donne comme exemple: j'utilise une vieille râpe à légumes en fer blanc qui date de 1920, avec son jeu de disques à calibre. Il est toujours en excellent état. Je l'utilise partout. Un mini-cuiseur de riz ou de céréales qui consomme 350W afin d'éviter les plaques vitro-céram, qui dévorent 5000W, imposées dans tous les appartements loués. Mais je n'émets, quand-même, pas du zéro carbone.
    (A Genève, cette obligation était arrivée en même temps avec la vague de la transition énergétique depuis l'an 2000, appelée aussi Société 2000W).

    Mais j'ai envie de critiquer, par ailleurs, une litanie mythique répétées à l'envi, même par nos candidats et élus: la promesse du zéro carbone! ou productivisme àCarbone Neutre!
    Il faut là une explication et cela oblige à préciser au moins ses intentions.
    Est-ce possible? Même en éliminant tout engin, y compris ceux qui ne sont pas motorisés.
    Moi, je dis NON ce n'est pas possible. Là on revient sur votre sujet. Aciéries et fonderies ont besoin de beaucoup n'énergie ou alors faisons tout avec nos doigts et nos bras.
    J'ai aussi entendu ces derniers temps qu'on réclame moins d'élevage de rente, moins de population etc. Pour cette dernière postulation, il y a là comme un désir d'eugénisme chez ceux qui la prône.

    Mais en conclusion, je dirais que l'urgence climatique trouverait sa cohérence si dénonçons le plus gros responsable de la détérioration de nos conditions de vie que sont les guerres et les économies agressives et guerrières. Non seulement elle détruisent l'humanité, elles détruisent aussi durablement le sol et l'eau dans toutes les régions où elles sévissent.
    J'aimerai voir et entendre les Verts, Verts-Libéraux, Libéraux fraîchement peints en vert, le gauche démagogique, réclamer immédiatement l'arrêt de toutes les guerres.

    En cela, le premier qui mériterait le prix Nobel de la Planète et du Climat, serait Julian Assange. Son œuvre s'inscrit dans un idéal de paix et de pacifisme. Pourquoi les partis et la société civile l'abandonnent-ils, indifférents aux châtiments des autorités belliqueuses?

    Et qui de ces Verts, Verdâtres ou Verts de Gris, lèverait le doigt pour mobiliser les millions d'amoureux de paix?
    L'industrie de la mort (armement) peut dormir et prospérer bien tranquillement. On ne risquera pas de voir une Greta appeler à faire taire les avions de guerre et les armes sophistiquées.

  • Merci de ce commentaire circonstancié, Beatrix!

  • "la question posée serait-elle incongrue?"
    Certainement pas.
    Le blockchain et autres bitcoins consomment des quantités d'énergie incroyables. Et cela ne va pas aller en diminuant...

  • "Et qui de ces Verts, Verdâtres ou Verts de Gris, lèverait le doigt pour mobiliser les millions d'amoureux de paix?
    L'industrie de la mort (armement) peut dormir et prospérer bien tranquillement. On ne risquera pas de voir une Greta appeler à faire taire les avions de guerre et les armes sophistiquées."
    Aux States, il y a une candidate résolument anti-guerre!
    Inutile de dire qu'elle a sur le dos le ban et l'arrière-ban de tout ce qui compte de corrompus dans le pays et en premier lieu le mic (= complexe militaro-industriel). Pensez un budget 10x plus important pour les militaires que la Russie et ils sont incapables de rivaliser avec les armes russes. A cause de la corruption bien sûr.

    Ah, le nom de la candidate anti-guerre: TULSI GABBARD.
    L'anti-killary.
    Malheureusement je ne peux pas lui envoyer des sous pour la soutenir...
    Elle est présentée comme un agent russe. Bien sûr.
    Donc si j'ai bien compris les Russes ne veulent pas la guerre (si Tulsi est leur "agent"). Qui l'eut cru?

    PS: je ne voterai pas Sommaruga qui est hostile à la Russie.

  • Ce n’est pas tellement important de savoir que le numérique mondial consomme trop d’énergie, c’est plutôt la dégénérescence de l’être humain conséquente des facilités que lui offrent les technologies, qui vont atrophier ses membres et son cerveau pour enfin le menacer de disparition...

  • "A tous les amoureuses et les amoureux de la Terre!"
    Votre titre me fait irrésistiblement penser à Jack D. Forbes et à son livre indispensable:
    https://www.babelio.com/auteur/Jack-D-Forbes/488082/critiques

    Extraits (trop courts):
    https://www.babelio.com/auteur/Jack-D-Forbes/488082#citations

    Force est de remarquer que la pensée amérindienne est ce qui fait le plus défaut dans le monde contemporain.
    Les monothéismes sont destructeurs par essence: dominer la Terre, et donc toutes les créatures...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel