Coups de coeur

Imprimer Pin it!

Il y a les enfants soldats, il y a les enfants martyrs, il y a les enfants exploités, victimes de toutes sortes de violences, guerrières, pédophiles, il y a les enfants youtubeurs, il y a les enfants qui oeuvrent à leur manière pour une cause qui leur tient à coeur.

Autant de manières de vivre l’enfance qui, on le sait, suscitent débats et controverses tant elles sont diversement médiatisées et tant, pour certaines d’entre elles, elles semblent être devenues la panacée.

En effet, nombre d’enfants s’affichent sur youtube sous les yeux de centaines de milliers voire de millions de fidèles qui regardent comment telle ou tel déballe des paquets reçus de marques commerciales, comment l’une ou l'autre se raconte depuis sa chambre, bref, autant de mises en scène de soi. 

Mais il existe aussi des enfants qui, loin d’un web qui les propulserait en star, pensent aux malmené(e)s de nos sociétés. Voyez comment Arthur et Pavel, l’un Français, l’autre Russe, agissent en faveur, le premier des SDF, le second, des animaux de refuges! 

Qu’on ne s’y trompe pas, l’enfance se vit selon des critères qui, en dépit des époques, ne varient pas. Il y a celle où se cultive l’égocentrisme et celle qu’anime l’altruisme. Et les grandes marques qui utilisent les premiers l’ont bien compris.

 

Commentaires

  • Attention a ne pas décrypter le monde de manière binaire, manichéenne et simpliste.
    Un bon altruiste est un égoïste intelligent pour la simple raison que nous ne serons jamais biens si nos proches et les autres ne le sont pas.
    L'humain est doué d'empathie et fonctionne au moins autant en coopérant qu'en se mesurant. De nombreuses expériences avec des nourrissons prouvent que nous sommes sensibles à la souffrance d'autrui.
    Ce sont plutôt les modèles de société que nous avons largement embrassés qui nous poussent à nous protéger les uns des autres et à donner des coudes et finalement nous replier sur nous-même. Jusqu'au jour où, beaucoup plus tard dans nos vies, lorsque nous avons quitté le monde du travail et que nous redécouvrons la beauté de l'innocence des nouveaux-nés, nous commençons le travail qui consiste à enlever les couches de protection que nous avons enfilées et qui nous étouffent car elles ne sont pas en goretex.
    La bonne nouvelle c'est que contrairement à ce qui se dit pour le corps, l'esprit se réjouit de vieillir et approcher enfin une certaine sagesse dont nous n'avions auparavant pas la moindre idée.

  • Pierre,

    Je ne sais comment vous avez lu ce sujet mais il fait part de toutes sortes de manières de vivre l’enfance.

    On est donc bien loin de toute pensée binaire contre laquelle vous avez parfaitement raison de mettre en garde tant elle est réductrice et simpliste.

  • Je crois que les Jeunes ressentent dans leur chair l inégalité sociale, sexiste, salariale, éducative et surtout économique à laquelle ils seront confrontés. Et c est à eux que ce choix est imposé soit de faire comme Greta Thunberg a fait (à tort ou à raison) et comme les deux jeunes Arthur et Pavel sus-cités dans l article-chapeau de Mme H. R.-F. et même soit de descendre dans la rue avec violence s il le faudrait soit de ne rien faire et de se faire écraser leur futur et leur choix est vite fait.

    J avais participé à une manifestationdes Gilets jaunes à Annemasse durant laquelle une mère de 40 ans portait une pancarte sur laquelle elle avait écrit: "Ma faille, mon fils, si je suis là aujourd hui ce n est pas pour moi mais c est pour vous" et elle disait aussi: moi j ai dépassé l âge de pouvoir cueillir ou pas les éventuels fruits de notre lutte " CQFD.

    Lors de la manifestation en faveur du Climat et de l Ecologie du 27 septembre à Genève (et à Lausanne) les jeunes élèves genevois qui se sont absentés de leurs études ledit vendredi après-midi et que le DIP a demandé aux parents (à raison) une justification et d excuse pour leurs d absence de leurs parents. Hormis qu ils manifestaient afin de protéger le climat et l Ecologie, ils portaient des pancartes disant: "A quoi sert nos longues études si à la fin de nos études on ne trouve pas de boulot et on finit au chômage". Mettons-nous à leur place car c est très dur de se sentir avoir échoué à la fin de ses études avant même d avoir un boulot. C est la cata....

    On ne vole plus et seulement leur enfance mais l adolescence et voire même l âge adulte puis l âge de la ménopause et l andropause et aussi, tant qu on y est, les retraités dits les seniors.. Et le constat est que la Justice sociale perd de plus en plus de plumes...

    Donnons un vrai nom à celui ou à ceux qui méprise/nt ceux qu il/s s plume/nt!

    Bien à Vous.
    Charles 05

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel