Ethique omniprésente

Imprimer Pin it!

Art et morale, esthétique et éthique, leur relation est en train d’échauffer les esprits et d’envahir l’espace médiatique.

On tient à faire la part des choses, distinguer l’oeuvre de l’homme ou de la femme, tout un programme qui n’a rien de nouveau et qui s’applique selon les critères du temps.

Et cela ne vaut pas que pour le monde de la culture, cela vaut partout où comportements jugés douteux et reconnaissance publique se disputent la même personne.

A son actif sont mises en avant ses compétences, ses qualités reconnues d’intérêt général, essentielles à la vie sociale et le reste, on tente de le relativiser sinon de le masquer.

Ainsi flotte et a pu flotter tel ou tel « génie » à la surface d’eaux troubles.

Qu’une part d’ombre habite chacune et chacun de nous est une réalité. L'admette rendrait humble et redimensionnerait art et politique.

 

Commentaires

  • Lorsqu’un « artiste » compose une « oeuvre », sa « création » est le reflet de sa personne, elle est son miroir.
    Ce que nous faisons, est ce que nous sommes.
    On ne peut séparer l’Homme de son Oeuvre.
    En effet, pour un œil attentif, la personnalité de l’artiste transparaît toujours dans sa composition, qu’il soit peintre, sculpteur, musicien, écrivain ou cinéaste.

  • Bonjour Richard. Merci pour votre commentaire.
    J'ai ouvert une page facebook (pour l'instant en construction, j'envisage de la "cloner" plus tard sur VK ) intitulée "non au satanisme dans l'art (c)".
    Ma page:
    https://www.facebook.com/kolia.jghenti.5
    Cordialement, Kolia

  • Kolia,
    Bravo, bonne initiative

Les commentaires sont fermés.