Dans un grand magasin...

Imprimer Pin it!

Dans un grand magasin de la place, une employée de laquelle je prends toujours des nouvelles lorsque je la rencontre, me dit qu’elle a la grippe.

Sa voix s’en ressent, en effet.

L’échancrure de son décolleté m’incite à lui recommander de se couvrir, nous nous connaissons assez pour que je me permette ce conseil amical.

Mais j’apprends que c’est interdit par le règlement.

Elle porte donc sa blouse de travail sans autre possibilité de maintenir les cordes vocales et l’appareil respiratoire au chaud.

Voici une femme qui, plutôt que de rester chez elle et de profiter de se reposer, va au contraire assurer sa journée de travail dans des conditions peu favorables à son état de santé.

D’accord, c’est peut-être son choix mais justement!

Pourquoi pareils règlements empêchent les employés de couvrir leur gorge en cas de refroidissement et les exposent ainsi au lieu de contribuer à les protéger?

Un foulard, une écharpe autour du cou, en quoi serait-ce répréhensible?

 

Commentaires

  • Je ne vois, hélas, pas d'autres raison à cet abus d'autorité vestimentaire qu'une contrainte purement commerciale et irrespectueuse dans le cas d'espèce
    D'autant que ce n'est pas les beaux foulards qui manquent .

  • Ah je vois que vous avez été "ressuscitée". Tant mieux. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures.

    Au sujet de la grippe, ou d'un simple mal de gorge viral, cette employée aurait dû rester à la maison pour ne pas transmettre son virus. Elémentaire précaution. Le "petit" magasin se contrefiche de la santé de son personnel comme de celle de ses clients. Seul compte le fric, n'est-ce pas?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel