Médaille de la honte

Imprimer Pin it!

Inutile d’être « vegan »  ou antispéciste pour réagir à autant de documents qui nous montrent comment sont traités nombre d’animaux pour le seul plaisir de consommatrices et de consommateurs.

Certes, à leur décharge, nombre d’entre elles et eux ignorent peut-être encore ce qui a permis le délice qui va les régaler. Mieux, délice médaillé selon cet article avec vidéo à l’appui. 

Heureusement, tous les élevages ne sont pas semblables à ceux qui, de longue date déjà, ont été pointés par toutes sortes d’associations ou autres organisations de lutte contre la maltraitance animale.

Dans ce cas, évitons de généraliser. Mais rester vigilant et combattre autant de traitements innommables n’est pas interdit.

Sauf à s’en moquer et à ne songer qu’à sa seule réjouissance à partager avec autant d’hôtes que la nausée ne risque pas d’atteindre.

 

 

Commentaires

  • Traiter les animaux comme des objets... je ne suis pas sûr que les objets soient "maltraités". Les animaux au contraire le sont. Pas étonnant alors que des êtres humains soient à leur tout traités comme des objets. On vient d'en avoir un exemple dans un sujet tout récent de ce blog.
    https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-12h30/journal-de-12h30-du-lundi-30-decembre-2019

    A partir de 21'30". A ajouter à la liste des salopards:
    bhl
    alain soral
    bernard pivot
    jean-paul sartre
    simone de beauvoir
    gilles deleuze
    roland barthe
    andré glucksmann
    louis aragon
    francis ponge
    jack lang
    bernard kouchner

    Des salopards donc qui ont pris la défense pédophiles.

  • De l’humanité à la bestialité, il n’y a qu’un pas, celui de la barbarie “hominidienne” d’hommes pas vraiment, vraiment finis.

    Toutefois, de mon point de vue, et pas seulement le mien, un virage évolutionniste, conscientisé, est en train de s’amorcer.

    Tout se paie ! Un jour ou l’autre !

    Y compris la domination du profit à n'importe quel prix.

    En attendant... c’est la Nausée ! Le démonisme ad nauseum !

    En attendant, Stop au mépris et à la professionnalisation de la souffrance animale !

    Oui ! Stop! Enfin !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel