17/12/2014

Démocratie et laïcité

Capture d’écran 2014-12-17 à 13.36.50.png

Ces commentaires ci-dessus ont été déposés sous un article intitulé Hallucinant: sur I>Télé, le "spécialiste du terrorisme" Mathieu Guidere (vrai nom Moez Kouider) explique ne pas croire à la piste islamiste et accuse "l'extrême droite" (sic) *

L'article est publié sur le site d'un media de l'Hexagone, Nouvelles de France.

Rien à voir avec la Suisse, argueront certains.

Certes, les deux pays diffèrent sur de nombreux points.

Néanmoins, la réflexion n'est pas interdite, tant ce genre de réactions, figure aussi sous divers articles publiés par les médias helvètes.

Car l'exaspération que traduit le propos de "ladelphinette" n'est pas celle d'une seule.

En faire fi n'entre pas dans les canons de nos démocraties qui ne manquent d'ailleurs jamais de les rappeler.

Dans ce cas, ne serait-ce pas la perception du concept de démocratie qui ferait problème?

A moins que cela ne soit celle de laïcité.

*  http://www.ndf.fr/article-2/16-12-2014/hallucinant-sur-it...



15/12/2014

Infrarouge

075ae7cedd77cd910c84097505601275.jpeg

Le 25 novembre dernier, Eric Zemmour a été présent avec son livre sur le plateau d'Infrarouge.

Il ne s'agit pas, ici, de parler de son dernier ouvrage, Le Suicide français.

Les commentateurs de tous bords s'y emploient depuis sa parution et bien leur en prenne.

Dans ce sens, même la Radio Télévision Suisse (RTS) a cru bon de consacrer une de ses émissions, non seulement au Suicide français mais à son auteur.

Pour lui faire face, sinon débattre avec lui, quatre personnalités ont été invitées.

Jean Ziegler, Benoït Gaillard, Isabelle Falconnier et Stéphanie Pahud.

Au-delà des très nombreuses réactions à cette émission et qui ont été énoncées ici et là, c'est l'opportunité d'un tel choix de sujet et la manière de l'avoir traité qui interroge.

En effet, en quoi cette succession de quatre intervenants pour faire face à Eric Zemmour a-t-elle permis de véritable échange?

On a assisté à un mauvais pugilat et à aucun véritable débat.

Infrarouge a offert de meilleures occasions à ses téléspectateurs que celle de mettre en scène un tel assemblage hétéroclite de personnalités.

http://www.infrarouge.ch/ir/2135-alors-monsieur-zemmour-etait-mieux-avant

 

 

21:40 Publié dans Air du temps, France, Medias, Politique, Politique française, société, Suisse | Tags : zemmour, rts, infrarouge | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/12/2014

Quand les sanctions préoccupent la RTS

poupée+suisse.jpg

Il y a des moments forts du journalisme, j'en ai souligné un ici-même il y a peu:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/10/02/un-temps-fort-...

Il en est toutefois d'autres dont on se demande à quoi ils tiennent.

Ce soir, un reportage du 19:30 de la Radio Télévision Suisse (RTS) nous apprend qu'en dépit des sanctions imposées à la Russie, plus d'un millier de Russes seraient installés en Suisse et parmi eux de nombreux bénéficiaires de forfaits fiscaux.

Evoquer la situation de ces Russes en relation avec les sanctions qui visent leur pays relève d'une lecture à bien plaire. 

Il arrive aux journalistes de la RTS de citer leurs confrères de la presse écrite lorsqu'ils livrent une information. Si tel avait été le cas, ce soir, on aurait eu un autre éclairage sur la présence des ces Russes en Suisse.

A lire ici: 

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/73fd9854-70f0-11e4-a6c2-0...


09/12/2014

Je te trahis, moi non plus

img_pod_2309-pod-angela-merkel-pod.jpg

Morale et politique constituent deux univers aux convergences aléatoires. Leur aurait-on demandé qu'elles soient conformes que cela se serait su depuis longtemps.

Pourtant, combien de valeurs ne sont-elles énoncées le temps de campagnes électorales et brandies comme autant de références!

La politique toutefois n'a cure de s'encombrer de principes quand d'autres priorités s'imposent.

Un livre vient d'être publié en Allemagne,qui illustre comment morale et politique ne font pas vraiment bon ménage.

Dans l'article qui suit et qui décrit comment l'auteur de cet ouvrage a procédé, on constate que si une promesse n'a pas été tenue de sa part, celui-ci s'en justifiera peut-être en invoquant un principe de transparence quelconque.

Qui a trahit qui, la question demeure.

Pour le reste, à chacune et à chacun de considérer ce qui pourrait ou non nuire à l'actuelle chancelière allemande, Angela Merkel.

A lire ici:

http://reseauinternational.net/les-memoires-de-lancien-ch...

06/12/2014

Appel à la diplomatie

Bandeau_Public_MDH_04-12-14.jpg

Face à une salle plus que comble d'Uni-Dufour à Genève, Korine Amacher a évoqué, ce jeudi 4 décembre dernier, les liens entre Ukraine et Russie sur un plan historique, elle a bien tenu à le préciser dans son introduction.

L'éclairage brillant que la conférencière a apporté à plus de dix siècles de relations complexes entre ces deux pays, a permis d'en mesurer la profondeur.

S'il est certes utile d'en avoir connaissance et conscience, s'y limiter, toutefois, reste insuffisant pour saisir ce qui se déroule en ce moment en Ukraine.

Car même si l'héritage historique demeure présent en toile de fond, son instrumentalisation n'en est pas moins présente elle aussi.

Dans ce sens, l'influence manifeste des Etats-Unis et de son acolyte d'Union Européenne n'est plus à démontrer.

Par la mise en avant de valeurs démocratiques, c'est bien l'enjeu énergétique qui les préoccupe avant tout.

Exploiter des divisions intérieures pour exploiter la terre qui en est le théâtre, c'est cautionner une guerre qui ravage les mémoires et charge d'autant l'Histoire.

Puisse la diplomatie venir au chevet d'une Ukraine dévastée par la violence, l'exil et la mort.

Sujet publié en page 11 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"du 9 décembre 2014 sous le titre "Puisse la diplomatie..."


04/12/2014

Guerre ou Paix

colombe_paix-2.jpg

On lit, ici et là, des pronostics sinon des analyses relatives à la situation en Ukraine et aux tensions qu'elles génère entre l'Occident et la Russie.

A observer certains chantres en tous genres se lancer dans des prédictions qui ne reposent le plus souvent que sur des évaluations sans autre fondement que quelque approximation ou référence à L'Histoire, il semblerait judicieux de ne pas se substituer à qui décide de l'opportunité d'interventions militaires ou non.

Ainsi, ce besoin de peindre le diable sur la muraille et d'annoncer une 3e guerre mondiale n'a pour effet que de créer un climat anxiogène et de bloquer tout autre approche réflexive et constructive.

La situation actuelle en Ukraine est extrêmement préoccupante mais elle l'est de longue date!

Avoir considéré les événements qui se sont déroulés l'hiver dernier sur le Maïdan de Kiev comme force de renouveau sinon de libération aurait dû susciter l'inquiétude plutôt que la liesse relayée par tant de médias.

Mais non,  l'Occident s'est réjoui. A l'unisson ou presque, il a salué l'avènement futur de la démocratie. Le résultat est éloquent...

Plus de 4.000 morts et près d'un million de réfugiés sans compter les blessés et autres victimes d'une guerre livrée au sein d'un pays désormais déchiré et exsangue.

L'Occident a beau jeu de charger la Russie. Qui a-t-elle attaqué?


http://french.ruvr.ru/news/2014_12_04/Poutine-prononce-un...

 
 

30/11/2014

Score stalinien

vote11.jpg

C'est ainsi, du moins, qu'une journaliste de la Radio Télévision Suisse a commenté le résultat de l'un des objets soumis au vote à Neuchâtel.

Ses habitants auraient-ils été forcés et contraints par quelques petits hommes verts?

Non, bien sûr que non.

La commentatrice, comme nombre de ses confrères, connaît ses classiques. 

Même si la métaphore est usée et à usage variable selon les contrées et les circonstances.

Pour le reste, des trois sujets soumis à l'ensemble des Suisses, le non l'a emporté.

Non à l'abolition des forfaits fiscaux, non à la limitation de la surpopulation et à la préservation durable des ressources naturelles, non à l'initiative visant à sauvegarder l'or de la Suisse.

 

27/11/2014

"Dans le pays de Vladimir Poutine"

Heads-of-INTERPOL-and-United-Nations-meet-on-global-security-challenges.jpg

                                                            http://www.interpol.int/fr/Internet


Ce matin, sur Espace 2, chaîne radiophonique publique suisse, il est fait mention de l'arrestation demandée par la Russie à Interpol, du milliardaire russe Sergueï Pougatchev.

Le journaliste énonce la peine encourue par l'oligarque, soit dix ans de prison.

Or, plutôt que de rester dans le contexte juridique, le journaliste pense utile de recourir à la rhétorique et de préciser que la peine s'appliquera au pays de Vladimir Poutine.

Certes, Espace 2 n'en est pas à son premier coup d'essai pour user d'un lexique choisi. 

Lors du massacre de la maison des syndicats à Odessa qui a vu périr des dénommés pro-Russes dans d'indicibles souffrances, cette chaîne de la RTS évoquait le mort de 38 personnes, sans, bien sûr, mentionner de quelles personnes il s'agissait ni, surtout, les circonstances dans lesquelles lesdites personnes avaient péri.

Pour rappel:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la...

User de rhétorique pour informer répond à quelle déontologie?


13:28 Publié dans Air du temps, Information, Justice, Politique, Pouvoirs, Russie, Suisse | Tags : pougachev, interpol, russie, rts | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/11/2014

Flash sur la France

4104767_7f58038e77258495b7c11966a3cf79fe3f9aa858.jpg

Julie dans les jardins de l'Elysée en conversation avec le Président de tous les Français, Valérie à Londres, accueillie en star selon cet article paru dans Le Figaro: 

http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/22/01003-201... ,

la vie privée de François Hollande semble bien plus passionner que sa politique.

En ce sens, ce qu'il vit avec son actuelle maîtresse et ce que révèle la précédente, s'intègre à une thématique bien connue. 

Un homme, une femme ou deux, les variations ne manquent pas.

Sauf que la fonction présidentielle et ce qu'en attendent les citoyens d'un pays, en l'occurrence la France, s'assimile mal avec ce mélo distillé en guise d'information.

Si le battage médiatique est là pour affaiblir le Président, c'est avant tout l'image de la France qu'il frappe.

La vie privée d'un chef d'Etat exposée à tous vents jette le discrédit sur tout un pays autant que sur celui qu'il a élu pour le gouverner.

18/11/2014

Ukraine-Russie,appel à la raison

85920-MXQVR0ebliNL17I96VZaUw.jpg

Dans sa page consacrée au courrier de lecteurs, La Tribune de Genève d'hier, 17 novembre, a réalisé un beau travail journalistique en publiant deux points de vue opposés sur la Russie.

Dans l'un d'eux, il était question d'une Ukraine dont Vladimir Poutine aurait l'intention de détruire le peuple.

Soit.

Dans l'autre, le mien, il s'agissait de souligner le soutien apporté par Mikhaïl Gorbachev à ce même Vladimir Poutine.

Qu'un Président, célébré par l'Occident pour avoir concouru à rapprocher les peuples, se range désormais aux côtés de celui qui viserait à en détruire un, est un signe fort qu'a donné l'ancien et dernier président de l'ex-Union Soviétique.

Il serait dès lors grand temps de raison garder et de considérer la situation de manière objective avant que la passion, alimentée par un manichéisme outrancier, ne vire au cauchemar.

Non, la Russie n'est pas l'ennemie de l'Occident, pas moins de l'Ukraine et ne doit en aucun cas l'être. 

Sans quoi, la guerre totale envisagée par son actuel président, Petro Poroshenko, risque bel et bien d'avoir lieu.

https://fr.news.yahoo.com/lukraine-préparée-à-scénario-gu...

15/11/2014

Une pensée pour Nabilla

Nabilla-a-la-Une-de-Paris-Match_article_landscape_pm_v8.jpg

On ne va pas juger Nabilla, elle le sera.

On ne va pas refaire son histoire, elle se poursuit.

Nier le phénomène qu'elle incarne ou le rejeter, c'est refuser la force qui oeuvre à son assise.

Solide ou non, sa réalité, Paris Match la confirme.

Nabilla s'impose comme figure d'un monde partagé bien au-delà de l'Hexagone, de Genève ou d'ailleurs.

Son univers, impitoyable ou non, rassemble.

Pour le meilleur ou pour le pire, il révèle.

Quoi, c'est selon.


13:14 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Etre, France, Genève, Justice, Medias, société | Tags : nabila, paris match, medias, phénomène | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/11/2014

Je t'aime, moi non plus

curees-de-campagne,M56941.jpg


Philippe de Villiers, personnalité française controversée, comme tant d'autres et pour diverses raisons toujours valables pour qui les énonce, a livré une interview à Jean-Jacques Bourdin en ce 12 novembre*.

Que l'on partage ou non le point de vue du créateur du Puy Du Fou, le mettre en relation avec celui du journaliste qui l'interroge permet d'en saisir le sens.

Jean-Jacques Bourdin avait accepté avec son épouse Anne Nivat, l'invitation de Darius Rochebin dans le cadre de son émission Pardonnez-moi du 2 février 2012.**

Au-delà des divergences de points de vue des uns et des autres, observer comment ces trois personnalités parlent d'elles est loin d'être inintéressant.

Certes, l'émission Pardonnez-moi pousse plus à la confidence que d'autres.

Mais justement, une telle approche invite d'autant à mettre en perspective les propos tenus par Philippe de Villiers.


*    https://www.youtube.com/watch?v=KLqerKwzyOY

* * https://www.youtube.com/watch?v=mMKZq4elgck

08/11/2014

9 novembre 1989-9 novembre 2014

443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg


Dans le cadre des célébrations qui entourent la chute du mur de Berlin, il y a vint-cinq ans, comment ne pas se rappeler l'événement majeur que ce 9 novembre 1989 a représenté?

Que chacune et chacun ait vécu ce moment historique à sa manière, rien de plus normal.

Que les conséquences géopolitiques que cette chute a entraînées créent des divergences de points de vue, rien de plus normal encore.

Preuve en est l'organisation de ce colloque intitulé:

25 ans après la chute du mur de Berlin-nouvelles crises, nouveaux doutes, nouveaux murs.

Mikhaïl Gorbachev a été invité à y prendre part et a exprimé son intention d'y rencontrer Angela Merkel.

Cela dit, l'ancien et dernier président de l'ex-URSS ne demeure pas moins déterminé à soutenir l'actuel président de la Fédération de Russie.

S'en étonnera qui veut.

Mais il n'y a rien de surprenant à une telle prise de position sinon pour un certain Occident pétri de ses seuls et propres critères d'analyse.

Que cette Russie sans cesse présentée par nombre de férus commentateurs comme celle de Poutine s'avère soudain aussêtre celle de Gorbachev est à inscrire dans les mémoires.

L'état du  monde actuel et les tensions multiples qui le fragilisent le valent bien.

http://www.rts.ch/info/monde/6282112-gorbatchev-veut-defe...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/06/97001-201411...

Sujet publié en page 23 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 17 novembre 2014 

Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 13 novembre 2014 sous le titre "Vingt-cinq ans après"

06/11/2014

De l'impérialisme

arton7334.jpg&h=330&w=660&a=c

 


Aujourd'hui, on le sait, il est russe.

Pour qui ne l'a pas encore compris, les preuves sont là, irréfutables, chaque jour qui passe ou presque nous les rappelle par le biais de relais divers.

Volontés hégémoniques, agissements contrevenant aux droits en tous genresautant de comportements parfaitement étrangers, bien sûr, aux bonnes manières et aux principes de nos démocraties.

Soit.

Il est certain que les regards critiques ne manquent pas pour nuancer ou refuser de telles visions réductrices et heureusement!

Mais leur écho reste limité quand il n'est pas rejeté.

Force est de le constater, toute prise de position susceptible d'enrayer la mécanique d'information dominant l'Occident, court le risque d'être confinée au secret sinon aux oubliettes.

L'Histoire l'a souvent démontré, le document ci-dessous le confirme:


https://www.youtube.com/watch?v=obqimqPUqZs



30/10/2014

Obama, la paix selon Nobel

201070189.jpg


Coupe du monde de football 2018, Mistral, qui ose encore ne pas céder aux pressions états-uniennes?

Alors que Joseph Blatter a reconnu avoir été invité à annuler l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie*, voici que la France est mise au défi de renoncer à la livraison annoncée de son navire de guerre à la Russie.

On l'a bien compris, la Russie est l'ennemie de la démocratie et sème le chaos en Ukraine sinon dans le monde entier. 

Fort de son titre de nobélisé de la paix, Obama sait de quoi il parle.

Jusqu'où ira cette tartufferie?

S'il existe des esprits critiques pour ne pas s'y laisser prendre, force est de constater que leur marge de manoeuvre apparaît vite réduite.

Alors que tant de voies s'ouvraient pour négocier, l'administration d'Obama a persisté à imposer ses vues à un Occident, qui de frileux, risque bel et bien d'avoir froid cet hiver.

 http://www.lenouvelliste.ch/fr/nosdossiers/crise-en...

* http://www.24heures.ch/sports/actu/fifa-soutient-incondit...

 

17/10/2014

Tree,des goûts et des couleurs...

Paul-McCarthy-Christmas-tree.jpg

Au coeur de Paris, trône un objet d'art depuis le 16 octobre.

En soi, rien à dire.

Sauf que si, justement, on en parle un peu partout dans la presse internationale.

Intitulé Tree par son créateur, il est vert et il a été érigé Place Vendôme.

Quand on sait que, lors d'une interview qu'il avait accordée en 1972, Dali avait dit de Van Gogh qu'il était "la honte de la peinture française et de la peinture universelle"* , on comprend bien que des goûts et des couleurs, il est vain de discuter.

La question ne semble toutefois pas là.C'est l'identification de l'objet qui est source de polémique.
 
Car Tree -l'arbre- ne cacherait pas la forêt mais un sex toy.
 
http://www.ina.fr/video/I00008651/salvador-dali-les-porte...

23:25 Publié dans Air du temps, Culture, France, Medias, société | Tags : tree, paris, art, dali, van gogh | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

10/10/2014

Caron, Zemmour, le PAF s'agite

aymeric_caron_eric_zemmour_on_nest_pas_couche_mars_2013_1.jpg

 

Aymeric Caron n'est-il pas la preuve vivante que tout se casse la gueule en France?

C'est Charles Consigy, du magazine français Le Point, qui écrit cela dans un article* consacré au dernier ouvrage d'Eric Zemmour, Le suicide français.

Aymeric Caron ne fait certes pas l'unanimité, loin s'en faut. 

Eric Zemmour, pas davantage.

Tous deux incarnent une vision de la  France que tout oppose ou presque.

Mais au-delà de leur confrontation lors de l'émission de Laurent Ruquier de ce samedi 4 octobre, demeure la question de la mise en scène médiatique.

Car l'impact est réel.

Mais qu'apporte-t-il vraiment à la France?

 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/charles-consigny/c...

 

02:04 Publié dans Air du temps, France, Medias, Politique, Politique française, Pouvoirs, société | Tags : caron, zemmour, paf, france | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/10/2014

France, sanctions

Genre-bonjourdefrance.jpg

Faut-il en rire, faut-il en sourire ou faut-il s'en inquiéter?

En janvier de cette année, un débat sinon une polémique avait  eu lieu à l'Assemblée Nationale entre deux députés, Julien Aubert et Sandrine Mazetier sur la question du genre à employer pour s'adresser à une femme ministre, députée ou présidente.

http://www.mediaterranee.com/content/querelle-de-genre-lassemblee-madame-le-president-contre-monsieur-la-deputee

Or ce 6 octobre dernier, les mêmes se sont retrouvés confrontés au même sujet mais cette fois-ci, il n'a plus été question de discuter ni même de (se) disputer.

La députée de Paris, Sandrine Mazetier a fait notifier dans le procès-verbal de l'Assemblée, un rappel à l'ordre du député Julien Aubert et des sanctions financières ont été prises à son encontre.

Cette affaire en est arrivée au point qu'une pétition a été lancée en soutien au député.

 
http://www.theoriedugenre.fr/?Sanctionne-pour-avoir-respe...


11/09/2014

La culture des uns et des autres

poutine_4.jpg

Encore un qui sait de quoi il parle...

L'actuel tsar, ainsi a-t-il évoqué le président russe.

Il souriait, certain de se faire comprendre.

Il semblait par ailleurs ravi de sa formulation.

Il faut dire qu'elle est particulièrement originale.

Et surtout, qu'elle témoigne d'une indéniable culture politique et historique de la Russie.

Car il ne plaisantait pas, non, il était très fier de figurer parmi ceux qui ne s'en laissent pas conter...

Lui, c'est François Busnel, journaliste qui interviewait Emmanuel Carrère et

Paul Veyne. 

http://culturebox.francetvinfo.fr/emissions/france-5/la-g...


23:12 Publié dans Air du temps, Culture, France, Littérature, Medias, Politique, Russie | Tags : busnel, poutine, russie, littérature | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

10/09/2014

La France qui se lève tôt ou tard

images?q=tbn:ANd9GcQsielNEyEnv4K7dUXj7LNZhFXoV9WbasBxsrEOAalINbfeY28C

 

On dit parfois, sinon souvent, de la France qu'elle serait le pays de la liberté d'expression.

En dépit de ce qu'on peut en penser, la France offre un paysage socio-politique jamais à cours d'animation.

Entre hauts faits, trahisons ou scandales, la France qui se lève tôt ou tard, vit.

De qui, de quoi, chaque jour apporte son lot d'informations à cet égard.

Certes, leur perception varie selon les milieux.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'on ne saurait dénier le poids d'une actualité dont l'impasse est impossible à faire pour ce qu'elle révèle comme contradictions.

Qui n'a eu de cesse de réclamer le droit à la transparence et à la parole?

Qui le dénonce tandis que ces droits ont été saisis par une ex-compagne de président?

La publication de cette femme démontre avant tout un état de fait voulu et revendiqué de longue date par les mêmes qui semblent le fustiger désormais.

Il ne s'agit pas, ici, de saluer ou non l'opportunité d'une démarche éditoriale.

Il est question d'en observer les effets. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/05/normal.html


05/09/2014

Normal

tumblr_n52zr3yQZK1rfwfq9o1_400.jpg

 

Que de remous pour nous apprendre ce que François Hollande n'a eu de cesse de vouloir être!

Un homme normal.

A l'évidence, ce qu'on découvre en ces jours de grand battage médiatique autour d'un livre, c'est bel et bien qu'un président ne peut pas être un homme normal.

Tant d'émois autour d'une simple histoire de couple le prouve.

Ainsi, à une époque où certains se mobilisent tant pour la transparence, on en voit les limites.

L'ouvrage de l'ex-compagne du président français n'est en définitive que le parfait reflet de ce que François Hollande a lui-même voulu.

Etre président et comme tout le monde

Or ces deux dimensions ne sont pas compatibles

 

 

22:01 Publié dans Air du temps, Destins, France, Politique, Politique française, Pratiques | Tags : trierweiler, hollande, france | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/08/2014

Irak, Gaza, Libye, Liban, ...

images?q=tbn:ANd9GcSEkaIcuMSIAocM2Ywet5MI6lbjo_JhrTi1OfjKF6_DHRJjwgaF


C'est à un très mauvais film auquel on assiste en ce moment.

Projeté sur nos écrans multimédias, il offre en gros plan l'image d'une nature humaine déchaînée.

Les rêves pacifistes ont beau animer certains esprits éveillés ou endormis, la violence n'en disparaît pas pour autant.

Difficile à admettre ou non, le fait est que le besoin d'en découdre avec cet autre qui gêne quand il n'est carrément pas de trop, est bien réel.

Et tant que certaines cultures ou autres religions encourageront la vengeance, les cieux ont de quoi s'enflammer encore et encore.

S'indigner n'y changera rien.


17:06 Publié dans Air du temps, Avaries, Culture, Discours, Etre, Politique, Religions | Tags : irak. gaza, libye, liban | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/06/2014

Suicidaire

-2_3.jpg

 

Au coeur de Genève, ce 20 juin, un enfant circule sur une trottinette, accroché a l'arrière d'un tram.

En face de lui, de l'autre côté du même tram, un adolescent s'y tient, lui, à vélo.

Un passant tente de raisonner l'enfant, en vain.

Je signale, pour ma part, le fait au premier conducteur de bus accessible, il me répond qu'il est on ne peut plus conscient du fait et m'explique qu'il peut, bien sûr, prévenir la centrale qui, de son côté, transmet à la police.

Le problème, ajoute-t-il, est qu'il ne se passe rien.

Aucune mesure n'est prise. 

A qui la faute?

 

11:05 Publié dans Air du temps, Avaries, Genève, Pratiques, Sécurité | Tags : circulation, sécurité, transports publics | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/06/2014

Articles, vers une suppression des commentaires?

internet_troll12jpg-1728x800_c.jpg

Dans son article* paru sur le site Slate.fr, Eric Leser évoque un sentiment "anti commentaire" qui se développerait sur différents sites.

A l'appui de son propos, le journaliste se réfère à différentes sources et prises de position.

Si certaines ne sont pas forcément à remettre en cause, demeure la question de savoir si la suppression des commentaires serait à recommander.

Car le radicalisme de la solution -déjà adoptée par certains sites pour réagir aux désagréments de commentaires-  prête à discussion.

Rien n'indique, en effet, que la qualité des échanges citoyens y gagnera. 

Certes, le phénomène des commentaires discourtois, hors contexte ou agressifs témoigne de réalités avec lesquelles compter.

Mais de la modération à la suppression pour tous il y a une marge.

Et cette marge franchie, c'est l'ensemble des échanges citoyens qui est visé.

Et sanctionné.


http://www.slate.fr/story/88227/commentaires-articles-rui...
 


A lire aussi: http://www.slate.fr/lien/69227/commentaires-opinion-internautes



26/05/2014

Européennes, le chant de quel cygne?

en-meeting-a-marseille-le-4-mars-2012-la-candidate-du-fn-marine-10656230huqpt_1713.jpg?v=2

Les résultats des Européennes de ce dimanche 25 mai alimentent la réflexion si elle en est.

En France, l'émotion a beau jeu de s'exprimer.

On évoque ici ou là un vote contestataire.

Le qualifier ne suffit pas.

En prendre la mesure, par contre, rappellera les conditions qui ont porté l'actuel président français au pouvoir.

C'est élu par défaut* que François Hollande a succédé à Nicolas Sarkozy.

Si ce dernier était loin d'être idéal, à l'évidence, le rejeter n'a répondu qu'à une humeur.

Contestataire.

 

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/06/30/hollande-presi...


 

28/03/2014

Obama mobilise, divise et devise

2012-12-01-GraphUSproductionshalegas.jpg

Obama a parlé.

Le 26 mars dernier, le président américain s'est adressé aux Européens pour les mobiliser.

C'est un appel qu'il a lancé. Et cet appel vise à protéger les acquis démocratiques menacés, selon lui, par l'attitude de Moscou en Ukraine.*

Quand Barack Obama s'exprime, il sait de quoi il parle. 

Et toutes celles et ceux qui se sont rassemblés sur le Maïdan avec un idéal?

Certes et sans doute pas celui des BHL et autres gouvernants accourus au chevet d'une révolution en marche.

Où est l'imposture?

Où est la démocratie qui bafoue des accords signés?

Où est la propagande alors que du gaz de schiste attend d'être livré par les Etats-Unis?

A lire cet article des Echos*, on conçoit que rien n'est encore définitif.

Alors on tue le temps et on joue au justicier.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-envir...

* http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/03/26/ukr...

15/03/2014

Crimée sans châtiment

 

A la veille du référendum qui se tiendra dimanche 16 mars en Crimée, les avis et autres appréciations de la situation vont bon train.

Il est normal de s'interroger, de tenter de comprendre sinon de trouver à expliquer ou à analyser une situation complexe.

Force est de constater que certains politiciens ou autres chroniqueurs et journalistes occidentaux se lancent sans hésiter dans moult considérations de tous ordres pour s'ériger en censeurs et en juges.

Sans jamais remettre en perspective ni en cause leur approche de la crise ukrainienne, ils énoncent leurs propos à tout va et livrent leurs points de vue.

Certes, la liberté d'expression est un principe respectable et c'est en son nom que l'affrontement des idées s'opère.

Cependant, lorsqu'une idéologie qui n'a plus besoin de se définir tant elle semble dire qu'elle est là pour le bien, la raison et le droit, ne cesse de s'auto-proclamer seule garante de valeurs universelles, la perplexité doit être de mise.

Car non, la Russie n'a pas tout faux.

3657065_merktine-new.jpg

 

 

12/03/2014

Crimée, mémoires et passions

sebastopol_hero22-e7994.jpg


Ukraine, le retour de la guerre froide?

C'est ainsi qu'a été intitulée l'émission de la RTS du 4 mars dernier, Infrarouge, pour évoquer la crise ukrainienne.

A Moscou, lors d'une table ronde télévisée consacrée à la Crimée*, plutôt que d'aborder le sujet sur un plan purement politique sinon polémique, nous avons tenté de comprendre en quoi et pourquoi la situation en Crimée mobilisait tant de passions.

Certes, les relations entre les peuples et leurs diverses origines n'y sont pas pour rien mais ce qui lie la France -sinon l'Occident- à la Crimée?

Bien des aspects de leurs relations subsistent, plus discrets mais non moins réels pour autant.

Ils se rappellent au gré d'oeuvres littéraires, de lieux ou de monuments et illustrent en quoi les mémoires demeurent sensibles et impliquées.

 

http://french.ruvr.ru/2014_03_11/France-Crimee-une-histoi...

 
http://www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-fr...


09/03/2014

"Il faut poursuivre le dialogue avec la Russie"


Nommé par le tsar Alexandre Ier, Jean Capodistria devient le premier ambassadeur de l'Empire russe en Suisse.

Et c'est en 1814 que s'ouvre à Berne, la première ambassade de Russie en Suisse.

Un an plus tard, lors du Congrès de Vienne, l'Empire russe devient l'un des garant de la neutralité suisse.

Cette année 2014 marque donc les 200 ans de relations diplomatiques entre la Russie et la Suisse.

Clin d'oeil de l'Histoire ou non, c'est la Suisse qui se retrouve cette année à la tête de l'Organisation pour la Coopération et la Sécurité en Europe (OSCE).

Nul doute qu'il incombe à la Confédération Helvétique de trouver la juste mesure et la meilleure place à tenir dans ce cadre diplomatique si particulier!

La Suisse d'après le 9 février vient de voir mises à l'épreuve ses relations à l'Union Européenne.

De la même manière, la Russie vit la crise ukrainienne au gré d'actions diverses menées par cette même Union Européenne jamais à cours de pressions ni de menaces.

Comparaison n'est pas raison, dit-on?

topelement.jpg

Tim Guldimann lors de sa visite en Crimée

11:15 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Politique, Politique suisse, Pouvoirs | Tags : russie, crimée, osce, suisse | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/02/2014

Sochi, entre grâce et fiel

 

Que n'entend-on, que ne lit-on, que ne voit-on diffusées comme images et autres appréciations de la Russie, de son président et des Jeux Olympiques!

Sochi, vitrine du sport de haut niveau, certains medias occidentaux n'en rendent que le reflet de leur propre image.

Fielleuse, acerbe, c'est elle seule qui s'étale à l'envi et à la gloire de ses propres lumières.

Ainsi soit-il mais  la messe n'est pas dite encore.

Drapé de ses certitudes, l'Occident juge et  condamne, l'excellence et la grâce, Sochi l'honore et la sublime.

 
http://www.adme.ru/video/fenomenalnoe-vystuplenie-yulii-l...