19/03/2015

L'Islam n'est pas une "race"

3569_2a1d8e82a2.jpg

De plus en plus souvent, s'en prendre à l'Islam, vaut à qui s'y risque, d'être accusé de raciste.

Depuis quand l'Islam serait-il une race?

A-t-on  jamais vu quiconque s'en prendre au christianisme, être traité de raciste?

Faire d'une religion une race est pernicieux. 

Car c'est le fait religieux en tant que tel, que l'on gomme.

Substituer à la dimension cultuelle d'une religion un état de nature qu'elle n'a pas, lui confère, en effet, une tout autre teneur.

En démocraties laïques, pareille dérive sémantique est loin d'être anodine.

 


00:22 Publié dans Air du temps, Avaries, Culture, Religions | Tags : islam, racisme, christianisme, religion, laïcité | Lien permanent | Commentaires (53) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

31/01/2015

"Nous citoyens de Russie..."

10943643_945179198826783_27738808891534075_o.jpg

 

Le texte que je reproduis ci-dessous a déjà été lu par près deux mille personnes.

Ecrit en russe par Oleg Odintsovsky, il a été traduit dans de nombreuses langues et diffusé dans autant de pays.

Il m'a été transmis et j'ai proposé de le partager sur mon blog, le voici:

 

Chers Européens,

Nous, citoyens de Russie, de plus de cent nationalités, de différentes confessions, races, croyances, orientations politiques, idéologiques, sexuelles et de tout le reste, nous voulons nous adresser à vous directement, sans confier ce texte aux politiciens et aux médias, car nous croyons le moment venu de parler sans intermédiaires.

Nous constatons avec une vive préoccupation que la situation en Ukraine a engendré la plus grave crise politique en Europe depuis la guerre froide.

Les dirigeants des États et des alliances militaires, pour la première fois depuis des décennies, n'excluent pas la possibilité d’une guerre sur notre continent, ce qui signifierait la mort de millions de personnes, de nos enfants, de nos parents et de nos proches. C’est une folie absolue que de voir nos peuples se laisser aller à la guerre et ne nous laisser que le rôle de figurants et d'observateurs.

Nous pensons que le moment est venu, pour les gens, de prendre leur destin en mains. Des politiciens irresponsables, des phobies de guerre froide, des blocs militaires, des armes de destruction massive, des bases militaires et des armées font surgir la menace de nouveaux conflits en Europe.

Nous sommes convaincus qu'aucun des peuples d'Europe ne veut la guerre. Il n'y a aucune raison ni de conditions à ce que des différends entre politiciens et des problèmes géopolitiques ne conduisent à de nouveaux troubles pour nos peuples. Si vos médias vous disent le contraire, s’ils essaient de vous convaincre que quelqu'un en Russie pense autrement, voulant envahir n'importe quel territoire ou asservir d'autres peuples, ce ne sont que des mensonges pour vous faire accepter des sanctions ou d'autres formes de pression sur la Russie.

Personne en Russie ne veut de conflit avec l'Europe, aucun citoyen de Russie n'est hostile aux Européens, aucune nation européenne ne devrait se sentir menacée par la Russie. Nos vœux concernant des minorités russes en Europe ne passent pas au-delà des conventions européennes et des principes fondamentaux des droits de l'homme.

Nous ne voulons que des garanties fondamentales pour notre sécurité, alors que notre nation a subi de multiples agressions venant de l'Europe au cours des deux derniers siècles. Or ce désir naturel n'a rien à voir avec une menace contre d'autres États. Nous ne voulons pour nous que des garanties de paix.

Nous demandons instamment à tous les gens lucides de l’Europe d'influencer les autorités de leurs pays, de faire cesser la diffusion de slogans militants et provocateurs, de ne pas céder aux mensonges des politiciens et des médias sur la «menace russe»,d' inviter les autorités au dialogue et à la recherche de solutions mutuellement acceptables au nom d'une Europe unie et calme.

Le temps des peuples d'Europe est arrivé. Ensemble, nous devons créer des structures nouvelles et des mécanismes pour la paix et la sécurité, pour assurer la résolution pacifique de tous les différends et le respect des droits de l’homme et des peuples.

Donnez une chance à la paix!


01:52 Publié dans Air du temps, Avaries, Culture, Destins, Etats-Unis, Europe, Humanité, Russie, société, Ukraine | Tags : russie, europe, guerre, paix | Lien permanent | Commentaires (69) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

19/01/2015

Paris-Donbass

150118_k26lm_aeroport-donetsk_sn635.jpg

                                   Intenses combats près de l'aéroport de Donetsk ou ce qu'il en reste


Les attentats survenus à Paris les 7 et 9 janvier derniers ont choqué.

La France s'est alors élevée pour défendre une valeur qui lui est chère "la liberté d'expression".

On a vu les rues de Paris noires de monde, on a chanté La Marseillaise comme jamais.

En Ukraine, lorsque les habitants du Donbass se sont soulevés pour défendre leurs valeurs, leur terre, leur Histoire, combien sont-ils, en France et ailleurs de par le monde, qui ont saisi le sens de leur mobilisation?

Quelques rares manifestations de soutien ont eu lieu tandis que dans nombre de médias occidentaux, on a persisté à traiter de "rebelle" et de "séparatiste", une population qui n'a eu à coeur que de défendre son "droit d'expression".

Dans l'est de l'Ukraine, les russophones sont privés de leur langue maternelle. L'ukrainien a été imposé à tous.

Et au-delà de l'idiome, c'est la vie de cinq mille citoyens qui a été rayée de la carte. 

Comment ne pas réagir? 

Pour qui a suivi ce blog, c'est plus de cent vint sujets que j'ai consacrés à la situation en Ukraine depuis un peu plus d'un an.

C'est ce que j'explique dans cet interview qui m'a été demandée par le journaliste Arkadij Beinenson.

Publiée en russe, elle a été traduite du français par Roman Astvatsatourov.

http://baltnews.ee/authors/20150117/1013517554.html 

10/01/2015

Amedy Coulibaly, "présumé" tueur

ruban_deuil.jpg


Face au choc, le besoin de parler, d'écrire, de comprendre est légitime.

Autant d'explications que d'hypothèses ou autres analyses sont inévitables sinon nécessaires.

Des assassins, des montres, l'humanité en génère, qu'on le veuille ou non.

Croire aux vertus de l'éducation ou autre intégration ou réinsertion est toujours honorable.

Le résultat, par contre, reste aléatoire.

Rédhibitoire, bien sûr qu'il ne devrait l'être. 

Et pourtant, difficile pour les victimes du "présumé" tueur Amedy Coulibaly, de comprendre ce qu'elles auront à apprendre ici: 

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/0...


08/01/2015

Ahmed et Franck, morts pour "la liberté d'expression"

stylo-metal-police-nationale-330300_480x347.jpg


Le carnage qui s'est déroulé au siège de Charlie Hebdo n'a pas atteint que "la liberté d'expression".

La fusillade a bousillé des vies consacrées à la défense du citoyen français.

Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro étaient policiers, tous deux ont été tués pour avoir été au service de la France.

A l'heure où tant de monde, de par la planète, s'identifie à Charlie, inscrit en caractères blancs sur fond noir, un autre prénom est brièvement apparu lors du Journal Télévisé de France 2, ce 8 janvier.

Sur une pancarte, en effet, on a pu lire le prénom de l'un des des deux policiers morts dans la tuerie du 7 janvier à Paris

Pour rappel, la "liberté d'expression" de Charlie Hebdo a été protégée.

Et c'est en son nom que sont morts deux policiers.

Hommage leur soit rendu ici, à eux et aux leurs.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/01016-20150108ARTFIG00197-ahmed-merabet-policier-froidement-acheve-au-sol-et-frank-brinsolaro-tue-au-cote-de-charb-qu-il-protegeait.php



06/01/2015

Soumission, le roman et l'Histoire

7775902727_soumission-de-michel-houellebecq.jpg

Ce 6 janvier, dans le cadre du 20 heures de France 2, Michel Houellebecq a répondu aux questions que lui a posées David Pujadas.*

Soumission, tel est le titre du dernier roman de l'écrivain français le plus traduit et le plus lu dans le monde selon les termes mêmes du présentateur vedette du Journal Télévisé de la chaîne publique française.

Pour rappel, Soumission évoque la victoire d'un chef de parti musulman à l'élection présidentielle française de 2022.

Au sujet de l'impact ou non qu'aurait son livre à paraître ce 7 janvier et dont on dit qu'il crée déjà la polémique, Michel Houellebecq relativise.

Soit par modestie, soit par méconnaissance de l'influence réelle que peut avoir un roman, il prétend que jamais aucun d'eux n'a changé la cours de l'Histoire.

Or c'est depuis sa prison, la forteresse Pierre et Paul à Saint-Pétersbourg, en 1862, que Tchernychevski a créé Rakhmetov, personnage de son roman Que faire.

Et c'est ce personnage qui a été l'initiateur de l'action de Lénine qui a, d'ailleurs, repris le titre du roman de Tchernychevski pour l'un de ses traités politiques paru en 1902.

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/houellebecq/direct-reg...

 

19/12/2014

"La Suisse par les Russes"... et par la Suisse

Alexei-Jawlensky-Road-in-Fussen-Snowy-Landscapen1.jpg

Il n'est pas inintéressant de lire différents compte-rendus de l'exposition qui vient de s'ouvrir au Château de Penthes, La Suisse par les Russes, regards artistiques et historiques, 1814-2014.*

Le rappel du rôle déterminant joué par le Tsar Alexandre Ier pour garantir à la Suisse sa souveraineté est le plus souvent relevé par les journalistes, bien s'en faut.

La précision selon laquelle l'exposition a été entièrement prise en charge par la Russie, est elle aussi mentionnée dans la plupart des articles publiés dans les grands quotidiens genevois, Le Temps, La Tribune de Genève et Le Courrier.

Le fait que la Confédération Helvétique n'ait apporté aucun soutien quelconque à cet événement doit sans doute avoir des raisons que la raison ne connaît pas.

Cependant, les conclusions -citées ci-dessous- des articles de nos trois grands quotidiens, donnent quelques pistes sur la perception bien peu neutre de cette non entrée en matière de la Suisse dans le cadre d'une manifestation culturelle qui, pourtant, la met à l'honneur.

L’exposition (...) ne prend guère le risque de l’histoire récente. Célébrer des relations diplomatiques incite sans doute à l’être soi-même.  (Le Temps)

Une opération qui redore l’image de ce pays, malmenée par l’actualité internationale.

(La Tribune de Genève)

Le parcours se conclut sur les exilés de l’après-Révolution (...). Pour les exilés de Vladimir Poutine, par contre, il faudra attendre le ­tricentenaire.

(Le Courrier)

http://www.penthes.ch/portfolio/la-suisse-par-les-russes-...


17/12/2014

Démocratie et laïcité

Capture d’écran 2014-12-17 à 13.36.50.png

Ces commentaires ci-dessus ont été déposés sous un article intitulé Hallucinant: sur I>Télé, le "spécialiste du terrorisme" Mathieu Guidere (vrai nom Moez Kouider) explique ne pas croire à la piste islamiste et accuse "l'extrême droite" (sic) *

L'article est publié sur le site d'un media de l'Hexagone, Nouvelles de France.

Rien à voir avec la Suisse, argueront certains.

Certes, les deux pays diffèrent sur de nombreux points.

Néanmoins, la réflexion n'est pas interdite, tant ce genre de réactions, figure aussi sous divers articles publiés par les médias helvètes.

Car l'exaspération que traduit le propos de "ladelphinette" n'est pas celle d'une seule.

En faire fi n'entre pas dans les canons de nos démocraties qui ne manquent d'ailleurs jamais de les rappeler.

Dans ce cas, ne serait-ce pas la perception du concept de démocratie qui ferait problème?

A moins que cela ne soit celle de laïcité.

*  http://www.ndf.fr/article-2/16-12-2014/hallucinant-sur-it...



15/11/2014

Une pensée pour Nabilla

Nabilla-a-la-Une-de-Paris-Match_article_landscape_pm_v8.jpg

On ne va pas juger Nabilla, elle le sera.

On ne va pas refaire son histoire, elle se poursuit.

Nier le phénomène qu'elle incarne ou le rejeter, c'est refuser la force qui oeuvre à son assise.

Solide ou non, sa réalité, Paris Match la confirme.

Nabilla s'impose comme figure d'un monde partagé bien au-delà de l'Hexagone, de Genève ou d'ailleurs.

Son univers, impitoyable ou non, rassemble.

Pour le meilleur ou pour le pire, il révèle.

Quoi, c'est selon.


13:14 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Etre, France, Genève, Justice, Medias, société | Tags : nabila, paris match, medias, phénomène | Lien permanent | Commentaires (30) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/11/2014

Je t'aime, moi non plus

curees-de-campagne,M56941.jpg


Philippe de Villiers, personnalité française controversée, comme tant d'autres et pour diverses raisons toujours valables pour qui les énonce, a livré une interview à Jean-Jacques Bourdin en ce 12 novembre*.

Que l'on partage ou non le point de vue du créateur du Puy Du Fou, le mettre en relation avec celui du journaliste qui l'interroge permet d'en saisir le sens.

Jean-Jacques Bourdin avait accepté avec son épouse Anne Nivat, l'invitation de Darius Rochebin dans le cadre de son émission Pardonnez-moi du 2 février 2012.**

Au-delà des divergences de points de vue des uns et des autres, observer comment ces trois personnalités parlent d'elles est loin d'être inintéressant.

Certes, l'émission Pardonnez-moi pousse plus à la confidence que d'autres.

Mais justement, une telle approche invite d'autant à mettre en perspective les propos tenus par Philippe de Villiers.


*    https://www.youtube.com/watch?v=KLqerKwzyOY

* * https://www.youtube.com/watch?v=mMKZq4elgck

17/10/2014

Tree,des goûts et des couleurs...

Paul-McCarthy-Christmas-tree.jpg

Au coeur de Paris, trône un objet d'art depuis le 16 octobre.

En soi, rien à dire.

Sauf que si, justement, on en parle un peu partout dans la presse internationale.

Intitulé Tree par son créateur, il est vert et il a été érigé Place Vendôme.

Quand on sait que, lors d'une interview qu'il avait accordée en 1972, Dali avait dit de Van Gogh qu'il était "la honte de la peinture française et de la peinture universelle"* , on comprend bien que des goûts et des couleurs, il est vain de discuter.

La question ne semble toutefois pas là.C'est l'identification de l'objet qui est source de polémique.
 
Car Tree -l'arbre- ne cacherait pas la forêt mais un sex toy.
 
http://www.ina.fr/video/I00008651/salvador-dali-les-porte...

23:25 Publié dans Air du temps, Culture, France, Medias, société | Tags : tree, paris, art, dali, van gogh | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/10/2014

France, sanctions

Genre-bonjourdefrance.jpg

Faut-il en rire, faut-il en sourire ou faut-il s'en inquiéter?

En janvier de cette année, un débat sinon une polémique avait  eu lieu à l'Assemblée Nationale entre deux députés, Julien Aubert et Sandrine Mazetier sur la question du genre à employer pour s'adresser à une femme ministre, députée ou présidente.

http://www.mediaterranee.com/content/querelle-de-genre-lassemblee-madame-le-president-contre-monsieur-la-deputee

Or ce 6 octobre dernier, les mêmes se sont retrouvés confrontés au même sujet mais cette fois-ci, il n'a plus été question de discuter ni même de (se) disputer.

La députée de Paris, Sandrine Mazetier a fait notifier dans le procès-verbal de l'Assemblée, un rappel à l'ordre du député Julien Aubert et des sanctions financières ont été prises à son encontre.

Cette affaire en est arrivée au point qu'une pétition a été lancée en soutien au député.

 
http://www.theoriedugenre.fr/?Sanctionne-pour-avoir-respe...


21/09/2014

Payerne, la Suisse et la Russie

Antoine-Henri_Jomini_%28Mordovia%29.jpg


Payerne, ce 20 septembre, a rendu hommage à l'un de ses plus célèbres natifs, le Général Antoine de Jomini.

Ce théoricien de la stratégie militaire a d'abord fait partie de l'état-major de Napoléon avant de rejoindre celui du tsar Alexandre Ier et de jeter les fondements de l'Académie militaire de Saint-Pétersbourg.

C'est dans le cadre du bicentenaire des relations diplomatiques entre la Suisse et la Russie que Payerne a ainsi honoré la mémoire de ce citoyen dont le parcours peu banal unit les deux pays.

Une place a ainsi été inaugurée au nom d'Antoine de Jomini où a également été déposée sa statue.

L'événement a eu lieu en présence d'autorités politiques, diplomatiques, militaires et ecclésiastiques.

En ces temps où des pressions de toutes sortes s'exercent à l'encontre de qui ose encore ne pas diaboliser la Russie, honneur soit rendu ici à la municipalité de Payerne et à sa Syndique qui ont su ne pas brader l'Histoire qui unit la Suisse à la Russie.

 

00:06 Publié dans Culture, Destins, France, Histoire, Politique, Pouvoirs, Russie, Suisse | Tags : payerne, jomini, suisse, russie | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/09/2014

La culture des uns et des autres

poutine_4.jpg

Encore un qui sait de quoi il parle...

L'actuel tsar, ainsi a-t-il évoqué le président russe.

Il souriait, certain de se faire comprendre.

Il semblait par ailleurs ravi de sa formulation.

Il faut dire qu'elle est particulièrement originale.

Et surtout, qu'elle témoigne d'une indéniable culture politique et historique de la Russie.

Car il ne plaisantait pas, non, il était très fier de figurer parmi ceux qui ne s'en laissent pas conter...

Lui, c'est François Busnel, journaliste qui interviewait Emmanuel Carrère et

Paul Veyne. 

http://culturebox.francetvinfo.fr/emissions/france-5/la-g...


23:12 Publié dans Air du temps, Culture, France, Littérature, Medias, Politique, Russie | Tags : busnel, poutine, russie, littérature | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

20/08/2014

Si le Tsar...

Taganrog_alexanderImonument.jpg


Dans la légende du "Grand Inquisiteur" -célèbre chapitre du non moins célèbre roman de Dostoievski, "Les frères Karamazov" - Ivan Karamazov lit à son frère Aliocha un poème qu'il a imaginé.

Celui-ci met en scène le retour du Christ sur Terre au plus fort du temps de l’Inquisition en Espagne.

A l’instar d’Ivan Karamazov, aucun personnage d'aucun roman ne semble avoir imaginé le Tsar Alexandre Ier revenir deux siècles après avoir signé, à Vienne, le traité par lequel il s’est porté garant de la souveraineté de la Suisse.

Dans la légende du "Grand Inquisiteur", l’apparition du Christ est décrite par Ivan Karamazov comme douce et discrète mais précise-t-il "chose étrange, tous le reconnaissent".

Certes et de manière diverse car ce retour n’est pas du goût de chacun et encore moins de celui de l’Inquisiteur, cela se conçoit. 

Aussi bien la réapparition en Suisse du Tsar Alexandre Ier susciterait-elle la controverse quant à l’accueil à lui réserver.

Entre respect,indifférence ou mépris du statut qu’il a accordé à la Suisse, celle-ci lui renverrait-elle l’image d’un pays dont les intérêts ont su -sinon dû- s’accommoder de ceux d’un entourage pressant.

La Suisse résiste à sa manière au courant russophobe qui traverse l’Occident mais non sans mal, il faut le dire.

Pour preuve, les dernières marques d'estime que la Suisse a portées envers la Russie par l'annulation de rencontres prévues dans le cadre du bicentenaire de leurs relations diplomatiques.

Ivan Karamazov n'a, pour l'heure, inspiré aucun personnage romanesque susceptible de rappeler sur Terre Alexandre Ier.

Bien lui en prenne et qu'hommage soit rendu, ici, à ce Tsar qui a pris en considération la Suisse et a su lui donner sa place en Europe.

 


08/08/2014

Irak, Gaza, Libye, Liban, ...

images?q=tbn:ANd9GcSEkaIcuMSIAocM2Ywet5MI6lbjo_JhrTi1OfjKF6_DHRJjwgaF


C'est à un très mauvais film auquel on assiste en ce moment.

Projeté sur nos écrans multimédias, il offre en gros plan l'image d'une nature humaine déchaînée.

Les rêves pacifistes ont beau animer certains esprits éveillés ou endormis, la violence n'en disparaît pas pour autant.

Difficile à admettre ou non, le fait est que le besoin d'en découdre avec cet autre qui gêne quand il n'est carrément pas de trop, est bien réel.

Et tant que certaines cultures ou autres religions encourageront la vengeance, les cieux ont de quoi s'enflammer encore et encore.

S'indigner n'y changera rien.


17:06 Publié dans Air du temps, Avaries, Culture, Discours, Etre, Politique, Religions | Tags : irak. gaza, libye, liban | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/07/2014

"Le Monde", l'immonde

4458982_3_6036_ill-4458982-50ff-778465_93734312fa5580e11a3249532b71f07e.jpg

A Varsovie, le 14 juillet. Alik Keplicz/AP photo publiée par "Le Monde" de ce 24 juillet 2014

 

L'arrogance de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie aurait pu friser le ridicule si elle n'avait été et n'était encore liée à tant d'événements aussi tragiques que ceux qui se déroulent en Ukraine.

De retour de Simferopol et de Moscou, j'ai mesuré une fois de plus combien l'Occident s'égare dans sa manière de traiter la Russie.

La posture prise par la plus grande partie de la classe politique et médiatique occidentale dénote un ethnocentrisme qui va bien au-delà, désormais, de sa seule inculture.

Sa déconsidération ostensible de la Russie prend, en effet, une dimension criminelle dès lors qu'elle encourage un parti pris mensonger et falsificateur.

Mais que l'Union Européenne poursuive la voie tracée par ses alliés états-uniens et ce n'est plus la Russie de Poutine qui lui répondra.

C'est la Russie elle-même.

 

27/06/2014

RTS, un Russe en ligne de mire

2545TERRE%20LOUPE.jpg

Ce soir, dans le cadre du téléjournal de la RTS, on s'est intéressé aux fondations d'utilité publique.

On y a appris, entre autre, que depuis 2013, ces fondations étaient en forte expansion.

A l'heure actuelle, la Suisse en compterait près de 13.000.

Soit.

Or voici que sur ces milliers de fondations, une seule retient l'attention des journalistes.

Au hasard, celle d'un Russe.*

La destination humanitaire, culturelle ou pédagogique de ses fonds est avérée, elle n'en convainc pas pour autant la RTS. 

Le fonds de bienfaisance que ce "résident genevois" destinerait volontiers à la construction d'un mur doté de barbelés électrifiés entre l'Ukraine et la Russie rejoindrait-elle davantage les critères de référence de la RTS?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qu...

 

http://www.rts.ch/info/suisse/5952893-les-fondations-prol...

23:46 Publié dans Culture, Genève, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Ukraine | Tags : rts, russie, ukraine | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/06/2014

Articles, vers une suppression des commentaires?

internet_troll12jpg-1728x800_c.jpg

Dans son article* paru sur le site Slate.fr, Eric Leser évoque un sentiment "anti commentaire" qui se développerait sur différents sites.

A l'appui de son propos, le journaliste se réfère à différentes sources et prises de position.

Si certaines ne sont pas forcément à remettre en cause, demeure la question de savoir si la suppression des commentaires serait à recommander.

Car le radicalisme de la solution -déjà adoptée par certains sites pour réagir aux désagréments de commentaires-  prête à discussion.

Rien n'indique, en effet, que la qualité des échanges citoyens y gagnera. 

Certes, le phénomène des commentaires discourtois, hors contexte ou agressifs témoigne de réalités avec lesquelles compter.

Mais de la modération à la suppression pour tous il y a une marge.

Et cette marge franchie, c'est l'ensemble des échanges citoyens qui est visé.

Et sanctionné.


http://www.slate.fr/story/88227/commentaires-articles-rui...
 


A lire aussi: http://www.slate.fr/lien/69227/commentaires-opinion-internautes



21/04/2014

Les oeufs russes

bankoboev_ru_pashalnye_yaica_raskrashennye_pod_russkie_motivy.jpg

A signaler, sur le lien ci-dessous à la minute 37, ce reportage d'Alban Mikoczy, correspondant de France 2 à Moscou:

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/j...

On y découvre le sens d'une tradition.

Qu'on partage ou non la valeur d'actions qui traversent les âges n'est pas le propos ici.

Il est plutôt question de relever la qualité de l'information qui tranche dans le contexte ambiant.

A l'heure où la mort a frappé les rangs des séparatistes pro-russes et que l'accent, en Occident, reste mis sur leur détermination à ne pas se ranger au diktat imposé par le pouvoir autoproclamé de Kiev, il est important de souligner l'intérêt porté par la rédaction d'une chaîne de télévision française à un aspect de la culture russe orthodoxe.

La Russie, certes ne se résume pas à une seule tradition pascale mais pas davantage non plus à tout ce qui s'énonce sur elle dans le contexte tendu qui règne en Ukraine.


15:38 Publié dans Culture, Information, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Religions, Russie | Tags : kiev, moscou, slaviansk, pâques | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/03/2014

Un monde, des mondes?


Ces fervents défenseurs de droits humains, souvent sinon toujours convaincus d'être du bon côté, celui du bien et de la raison seule raisonnante, sont étonnants.

Au nom de certitudes acquises, les voici en droit de distribuer prébendes et sanctions à tout comportement dont ils estiment qu'il ne relèverait pas de la démocratie.

Mais d'où s'expriment-ils pour avoir tant de certitudes?

Nombreux sont toutefois celles et ceux que le besoin de comprendre incite à observer avant de juger.

Dans le cadre des tensions qui opposent l'Occident à la Russie, il est impératif de maintenir une ouverture d'esprit.  Or celle-ci ne passe que par le dialogue.

Si certains l'ont compris, il en reste encore trop à camper sur l'arrogance de leurs positions.

Ne reste qu'à souhaiter que l'humilité et l'écoute de l'autre prévalent dans ce monde bleu comme aucune orange.

 

4843288.jpg


 

 

12/03/2014

Crimée, mémoires et passions

sebastopol_hero22-e7994.jpg


Ukraine, le retour de la guerre froide?

C'est ainsi qu'a été intitulée l'émission de la RTS du 4 mars dernier, Infrarouge, pour évoquer la crise ukrainienne.

A Moscou, lors d'une table ronde télévisée consacrée à la Crimée*, plutôt que d'aborder le sujet sur un plan purement politique sinon polémique, nous avons tenté de comprendre en quoi et pourquoi la situation en Crimée mobilisait tant de passions.

Certes, les relations entre les peuples et leurs diverses origines n'y sont pas pour rien mais ce qui lie la France -sinon l'Occident- à la Crimée?

Bien des aspects de leurs relations subsistent, plus discrets mais non moins réels pour autant.

Ils se rappellent au gré d'oeuvres littéraires, de lieux ou de monuments et illustrent en quoi les mémoires demeurent sensibles et impliquées.

 

http://french.ruvr.ru/2014_03_11/France-Crimee-une-histoi...

 
http://www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-fr...


09/03/2014

"Il faut poursuivre le dialogue avec la Russie"


Nommé par le tsar Alexandre Ier, Jean Capodistria devient le premier ambassadeur de l'Empire russe en Suisse.

Et c'est en 1814 que s'ouvre à Berne, la première ambassade de Russie en Suisse.

Un an plus tard, lors du Congrès de Vienne, l'Empire russe devient l'un des garant de la neutralité suisse.

Cette année 2014 marque donc les 200 ans de relations diplomatiques entre la Russie et la Suisse.

Clin d'oeil de l'Histoire ou non, c'est la Suisse qui se retrouve cette année à la tête de l'Organisation pour la Coopération et la Sécurité en Europe (OSCE).

Nul doute qu'il incombe à la Confédération Helvétique de trouver la juste mesure et la meilleure place à tenir dans ce cadre diplomatique si particulier!

La Suisse d'après le 9 février vient de voir mises à l'épreuve ses relations à l'Union Européenne.

De la même manière, la Russie vit la crise ukrainienne au gré d'actions diverses menées par cette même Union Européenne jamais à cours de pressions ni de menaces.

Comparaison n'est pas raison, dit-on?

topelement.jpg

Tim Guldimann lors de sa visite en Crimée

11:15 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Politique, Politique suisse, Pouvoirs | Tags : russie, crimée, osce, suisse | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04/03/2014

Ukraine, Histoire et histoires


A lire tout ce qui s'écrit et se propose comme analyses ou autres solutions à envisager pour apaiser les tensions en Ukraine, force est de constater que la situation mobilise sensibilités et consciences de tous bords.

Tables rondes, débats et conférences s'organisent pour tenter de trouver du sens sinon de donner un sens aux événements qui secouent l'Ukraine.

Convoquer l'Histoire pour expliquer les liens complexes qui unissent ou divisent Russie et Ukraine, certes mais occulter le rôle de l'ensemble des forces actuelles en présence, non.

Les références au passé ont bon dos pour contribuer à faire l'impasse sur les enjeux géostratégiques qui mettent aux prises les grandes puissances.

A observer ce qui s'énonce dans les medias occidentaux, le rôle des Etats-Unis et de l’Union Européenne paraît bien moins souvent mis en cause que celui de la Russie.

Aussi est-il aisé de renvoyer sans cesse à l'Histoire pour y trouver même de quoi établir des parallèles entre certains dirigeants du passé russe avec ceux d'aujourd'hui.

Instrumentaliser l'Histoire est si aisé pour cet Occident incapable d’avouer son implication et sa responsabilité dans la crise ukrainienne actuelle.

Mais la Russie en a vu d’autres!

Et les gesticulations de Bruxelles, de Washington ou d’ailleurs sauront trouver, elles aussi, leur place dans l’Histoire.

yfncvwlg.jpg



18/02/2014

La France et ses langues, rêve ou cauchemar?


Le 28 janvier 2014, l'Assemblée nationale française a adopté la proposition de loi constitutionnelle autorisant la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

A lire les diverses prises de position émises à cet égard, force est de constater combien cette décision divise déjà l'opinion française! 

Rien de plus normal face à l’ambiguïté de la formulation de cette Charte.

Mettre sur le même plan des langues régionales et des langues minoritaires est un non-sens sinon un piège comme certains voudraient le voir.

Une langue dite régionale n'a en effet rien de commun avec une langue dite minoritaire.

Le statut de la première n'est pas celui de la seconde quand bien même connaîtrait-on celui-ci.

Ainsi serait-on bien inspiré de s’interroger sur le sens et les raisons de cette reconnaissance accordée.

De même, serait-il bienvenu de connaître les critères selon lesquels sera définie une langue minoritaire.

Et d'ailleurs, qui les fixera, ces critères et en fonction de quels paramètres?

fON6VLY.jpg




















 
 
http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/les-dangers-de-la-charte-des-147438

 

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/18-02-2014/une-charte-euro...

15/02/2014

Démocratie, mon amour

 

Tandis qu'une Suisse ne compte plus les moutons pour s'endormir sur sa victoire du 9 février dernier, l'autre peine à se réveiller.

En réalité, la Suisse qui a voté "oui" à la limitation de l'immigration de masse, a tenu à défendre le principe d'indépendance qui fonde la Confédération helvétique.

Ce principe reste d'actualité face à l'Europe dont les dirigeants se comportent tels des souverains peu enclins à ce qu'on leur résiste.

Que la Suisse qui a voté "oui" le 9 février 2014 ait tenu à réactualiser son statut de pays indépendant, se conçoit.

Que l'Europe tance et menace un pays souverain, en dit long sur sa conception de la démocratie.


1505641_600990679977381_827267435_n.jpg

09/02/2014

Sochi, entre grâce et fiel

 

Que n'entend-on, que ne lit-on, que ne voit-on diffusées comme images et autres appréciations de la Russie, de son président et des Jeux Olympiques!

Sochi, vitrine du sport de haut niveau, certains medias occidentaux n'en rendent que le reflet de leur propre image.

Fielleuse, acerbe, c'est elle seule qui s'étale à l'envi et à la gloire de ses propres lumières.

Ainsi soit-il mais  la messe n'est pas dite encore.

Drapé de ses certitudes, l'Occident juge et  condamne, l'excellence et la grâce, Sochi l'honore et la sublime.

 
http://www.adme.ru/video/fenomenalnoe-vystuplenie-yulii-l...


12/10/2013

Silence, on viole.

 

On viole un  peu partout, c'est bien connu.

On viole des hommes*, on viole des femmes, des enfants, des lois et quand il le faut, on tue.

Le rappeler tient du truisme.

Et pourtant, s'habituer à lire, à entendre ou à voir l'horreur, ne s'explique que par le cynisme.

Ou l'indifférence.  

Traité par autant d'idéologies que de morales ou de religions, le mal sert ou entretient les intérêts des unes et des autres.

De là à rejeter sans exception tout système de valeurs ou à les renvoyer dos à dos, tel semble être le jeu d'autant de désabusés que de stratèges.

Certes, le mal est aussi universel que le bien.

Est-ce une raison suffisante sinon nécessaire pour s'y accoutumer?

Si le miracle ne s'offre pas forcément en partage pour éradiquer à jamais un mal, des moyens de le combattre existent.

S'en emparer, c'est lutter contre l'état de fait, c'est refuser la caution du silence.

 

http://www.dailymotion.com/video/xxq7cw_viols-d-enfants-par-des-membres-de-l-onu_news


http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/12/29/viol-arme-de-destruction-massive-au-kivu.html

 
 
 

29/09/2013

Nadejda, la vie en jeu

 

L’ensemble des medias toutes tendances confondues évoque le sort réservé à l'une des membres du groupe punk russe, Nadjeda Tolokhonnikova.

La jeune femme dénonce des conditions de détention aussi évoquées par d'autres prisonnières dont Evgenia Khassis qui répond aux questions d’Osobaya Boukva 

O.B Peux-tu nous raconter ce qui se passe dans cette colonie, relativement à ce qu’évoque Nadejda dans sa lettre?

E. K.: Je peux. Mais je ne suis pas certaine que ça plaira à la communauté libérale et aux gens qui soutiennent Nadejda. (…)

Nadejda se comporte (…) en représentante de cet art contemporain auquel personne, excepté ses créateurs, ne comprend rien. * 

Le  28 février 2008, soit quatre ans avant la performance de la Cathédrale Saint Sauveur de Moscou qui a valu l'emprisonnement à Nadjeda Tolokhonikova, celle-ci participait avec ses amis à une scène sexuelle filmée au Musée National de biologie.

http://plucer.livejournal.com/55710.html

Le ventre de Nadejda est très bombé. Cinq jours plus tard, elle mettait au monde sa fille Hera dont tous les medias rappellent qu'elle est désormais séparée de sa mère.

La performance du Musée aurait été de l'art.

De la perception de la maternité, de l'art et de la prison, on peut discuter.

Et aussi rappeler que les jeunes femmes revendiquaient vouloir assumer leur peine.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/08/23/la-guerre.html
 
 
 * http://www.lecourrierderussie.com/2013/09/27/evguenia-khassis-nadejda-tolokonnikova/?goback=%2Egde_4115378_member_276955766#%21


18:09 Publié dans Culture, Information, Medias, Politique, Pouvoirs, société | Tags : tokhonnikova, pussy riot, media | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/07/2013

Syrie, frappes aériennes

 

Dominique de Villepin, invité à participer à la conférence inaugurale sur l'avenir de la mondialisation à Ekaterinburg, s'est exprimé sur la Syrie dans une interview accordée à La Voix de la Russie*

Il a reconnu que le travail diplomatique devrait être privilégié.

En cela, il a radicalement changé de position par rapport à 2012 où il se disait prêt à une intervention militaire en Syrie.

On apprend désormais que le Krak des Chevaliers, construit entre 1142 et 1271 a été endommagé par une frappe aérienne.

Face au drame humain que vit la Syrie, on peut toujours s'interroger sur le sens et la valeur que représente un bien culturel, aussi précieux soit-il.

Dominique de Villepin s'est à diverses reprises posé en ardent défenseur du patrimoine des peuples, de leur mémoire et de leur culture. 

Il a d'autant déploré le recours à la force. Alors?

Cosmétiques, ces frappes? 

Krak_des_Chevaliers_01.jpg.1000x297x1.jpg.1000x297x1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 http://french.ruvr.ru/news/2013_07_13/Le-celebre-chateau-...

*http://french.ruvr.ru/2013_07_12/Dominique-de-Villepin-La...

02:55 Publié dans Culture, Histoire, Politique, Politique française, Pouvoirs | Tags : syrie, villepin, russie | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg