Destins - Page 6

  • Où sont les drones pour crimes de masse?

    Imprimer Pin it!

    Naufrage.jpg

    Au nombre de réactions que suscitent le informations qui, chaque jour désormais, nous annoncent la mort de centaines de migrants, la charité sollicitée par certains lanceurs d'alerte est diversement reçue.

    L'émotion, en effet, montre vite ses limites alors que la solution adéquate à adopter face au cynisme de passeurs reste en attente.

    Ajouté au fait qu'entre migrants eux-mêmes, la solidarité ne semble pas forcément dominer, la mort par noyade provoquée s'ajoutant à la misère, les réseaux sociaux et autres sites pourront vibrer de multiples récriminations ou doléances.

    Tant que des criminels oeuvrent en toute impunité et condamnent la Méditerranée à devenir un gigantesque charnier, les autodafés citoyens et autres suppliques n'y feront rien.

    Depuis des années, le problème des migrants existe.

    Depuis des années, les abus de passeurs sont connus.

    Quelle "coalition internationale" s'est-elle mise sur pied-de-guerre pour les combattre?


  • Au fil des "preuves" et des épreuves

    Imprimer Pin it!

    4.jpg

    Un crash d'avion après l'autre livre son lot d'inhumanité.

    Tantôt et sans preuves, on accuse d'emblée, tantôt avec soi-disantes preuves, on énonce hypothèse après hypothèse, aussitôt muées, pour certaines, en thèses.

    A la douleur de proches et de familles de victimes, s'ajoute une quête de vérité dont l'issue restera le plus souvent condamnée.

    Quand les raisons des uns ne rejoignent plus celles des autres, la raison s'y perd.

    Dans ce cas, les voeux deviennent bien vite pieux de vouloir accéder à la "vérité".

    Et pourtant, qui ne la souhaite?

    Si des raisons d'Etat doivent dominer, l'avouer serait-ce les trahir? 


  • Crash de l'A320,l'information suicidée

    Imprimer Pin it!

    images?q=tbn:ANd9GcSGlvRKfspfertXU4Xs2qwoiCQlPjHgBuBBNqinBV0HoFv87WHkhA

    Si la thèse du suicide du copilote domine la plupart des médias, elle ne fait pas l'unanimité.

    Tous les psychiatres ne partagent, en effet, pas cette approche qui rend Andreas Günther Lübitz responsable de la mort des passagers de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings.

    Dresser le portrait d'une personnalité au psychisme fragile et s'en emparer pour le rendre responsable d'un crash, même avec le recours au conditionnel d'usage,abuse et outrage autant les familles des victimes que celle du copilote.

    Stigmatiser un homme comme s'y emploie bon nombre de ceux qui s'engouffrent dans la version qui se répète en boucle sans le moindre souci de ses incohérences, c'est bafouer l'humanité qui habite toute personne,même prête au suicide.

     

    Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"des 2-3 avril 2015


  • Crash de l'A320, zones de turbulences

    Imprimer Pin it!

     

    125717-9BWxofl8vhAAa8wI9BCRYg.jpg

    Au fil des heures -et des jours- des indications ont été données à ce qui a pu présider au crash de l'A320 dans les Alpes de Haute-Provence, ce mardi 24 mars. 

    Vraies ou vraisemblables, convaincantes ou non, elles ne manquent pas de faire réagir.

    L'hypothèse sinon la thèse du "suicide" du copilote semble vouloir s'imposer sinon être imposée par l'ensemble de la classe médiatico-politique.

    Néanmoins, de faits réels en projections, on avance ou on brode, c'est selon.

    Ainsi apprend-on que l'Airbus serait passé tout près du site nucléaire de Cadarache. De là à imaginer le scénario du pire, le pas a presque été franchi.

    Le lieu précis de la chute de l'avion est lui aussi, sujet à discussion. On dit que l'appareil aurait d'abord touché le sol avant de prendre feu et d'exploser, ce qui expliquerait l'ensemble de débris projetés au-delà du lieu d'impact.

    Quant à la nationalité des victimes, on relève que si,d'emblée,certaines d'entre elles ont été mentionnées, d'autres ont été occultées comme celle de trente Turcs.Pour d'aucuns, à cet égard,on frôle le "racisme".

    Le fait est que dans le contexte général actuel, les sensibilités sont à cran.

    Dans ce sens, seule une information digne de foi serait susceptible d'apaiser des tensions bien inutiles en l'état.


    Sujet publié en page 10 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"du 13 avril 2015, sous le titre "On a presque imaginé le scénario du pire"


  • Crash de l'A320, information "raciste"?

    Imprimer Pin it!

    60144216010a893abaf4b578241d0.jpg

    Quelques trois sites évoquent les liens que le copilote de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings entretenait avec l'Islam.

    Les informations délivrées à ce propos seraient-elles compatibles avec de quelconques actes à qualifier de racistes?

    Le réputé Dreuz.info communique ainsi:

    Crash de l'Airbus A320:la piste de l'attentat se confirme.

    http://www.dreuz.info/2015/03/crash-de-lairbus-a320-il-ny-avait-pas-de-pilote-dans-lavion/

    Un autre évoque une conversion à l'Islam d'Andreas Günter Lubitz, l'auteur du crash.

    http://stthomasaquinasversusnasa.blogspot.in/2015/03/muslim-convert-co-pilot-andreas-gunter.html

    Et là, on s'interroge sur l'héroïsme éventuel visé par le copilote:

    http://www.thegatewaypundit.com/2015/03/breaking-german-news-germanwings-airbus-co-pilot-was-muslim-convert/

    Souhaitons vivement à l'enquête d'offrir aux familles et aux proches des victimes de contribuer à apaiser leur douleur.

    Condoléances à elles.


  • Dont acte

    Imprimer Pin it!

    moscou-assassinat-Boris-Nemtsov.jpg

    Tous condamnent l'assassinat survenu ce 27 février à Moscou, de l'homme politique russe, Boris Nemtsov mais déjà se profilent sous-entendus ou autres hypothèses à peine masquées.

    Qui n'attendrait d'explications?

    Ainsi voit-on fleurir, ici ou là, allégations ou autres supputations à même de diriger une opinion impatiente de satisfaire sa curiosité.

    Peu importe comment, l'essentiel étant, le plus souvent, de mettre un nom sur un responsable.

    Tout lui ira, à cette opinion, tant elle a besoin de réponses et tant on s'empresse de lui en fournir. 

    Puisse le temps que durera l'enquête ne pas ouvrir de boulevards à l'accusation gratuite!

    Le monde et la raison ne s'en porteront que mieux.


  • "L'espoir meurt en dernier"

    Imprimer Pin it!

    1422905526-debaltsevo-is-under-continuous-shelling-civilians-beg-to-be-evacuated_6801817.jpg

    Ces mots sont ceux d'une femme qui a témoigné de ce qu'elle a vécu aux côtés de tant d'autres habitants de Debaltsevo, ville du sud est de l'Ukraine.

    https://www.youtube.com/watch?v=60hreekziVI

    Des mois durant, les forces ukrainiennes l'ont occupée. Quels sont les médias occidentaux qui ont évoqué le sort qui a été réservé à ces citoyens ukrainiens par leur président démocrate?

    Pourquoi n'a-t-on commencé à parler d'enfants tués ou autres hôpitaux bombardés que  lorsque l'armée de Kiev s'est trouvée en difficulté, encerclée par les résistants du Donbass?

    La couverture médiatique de ce qui a longtemps été évoqué en termes de crise alors que des milliers de morts emplissaient les morgues, est indigne d'un Occident qui ose se présenter comme porteur de valeurs et autres libertés d'expression.

    Souvent, ici, il a été question de ce deux poids deux mesures de l'information livrée tandis que d'aucuns ont considéré ce blog comme "pro-russe", incapables de saisir le sens d'une démarche qui n'a visé qu'à réagir à l'orientation donnée à une situation que tout annonçait comme explosive.

    Si depuis plus d'un an, j'ai tenu à partager ici un point de vue autre que celui de la plupart de nos médias, c'est précisément parce que la violence s'est profilée dès le Maïdan et les suites que l'on sait.

    Sous estimer sinon ignorer le rapport crucial à la terre dont témoignent ces habitants a été l'erreur de trop.

    Mais l'espoir les a portés, hommage à eux.

    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/debaltsevo-l-armee-ukrainienne-se-49044
     
  • Scenario macabre

    Imprimer Pin it!

    Russie-Otan-400x266.jpg


    Pour qui a osé espérer du bon sens humain qu'il prévale sur tout autre velléité sanguinaire, la guerre qui fait rage en Ukraine lui livre une tout autre réalité.

    Aux accords proposés pour régler ce qu'on ose encore appeler "la crise ukrainienne" alors que la guerre tue depuis des mois et des mois, succèdent diverses démarches desquelles le cynisme n'est pas exclu.

    Les médias et les politiciens qui, à force de slogans et autres invitations à la démocratie, ont soutenu le Maïdan, ont de quoi se réjouir.

    Leur effort de guerre sera récompensé par la volonté de l'OTAN si elle s'applique.

    Son commandant des troupes en Europe, en effet, n'exclut pas le recours à la force militaire dans l'est de l'Ukraine.

    Alors que tant de connaisseurs et autres spécialistes ou analystes n'ont de cesse de présenter la Russie en agresseur, il est piquant de constater qu'à travers la voix de son ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, elle rejette la solution militaire.

    Si le scenario macabre qui s'annonce en Ukraine devait se jouer, il incombera à la classe médiatico-politique occidentale qui l'a écrit, d'en rendre compte.


  • "Nous citoyens de Russie..."

    Imprimer Pin it!

    10943643_945179198826783_27738808891534075_o.jpg

     

    Le texte que je reproduis ci-dessous a déjà été lu par près deux mille personnes.

    Ecrit en russe par Oleg Odintsovsky, il a été traduit dans de nombreuses langues et diffusé dans autant de pays.

    Il m'a été transmis et j'ai proposé de le partager sur mon blog, le voici:

     

    Chers Européens,

    Nous, citoyens de Russie, de plus de cent nationalités, de différentes confessions, races, croyances, orientations politiques, idéologiques, sexuelles et de tout le reste, nous voulons nous adresser à vous directement, sans confier ce texte aux politiciens et aux médias, car nous croyons le moment venu de parler sans intermédiaires.

    Nous constatons avec une vive préoccupation que la situation en Ukraine a engendré la plus grave crise politique en Europe depuis la guerre froide.

    Les dirigeants des États et des alliances militaires, pour la première fois depuis des décennies, n'excluent pas la possibilité d’une guerre sur notre continent, ce qui signifierait la mort de millions de personnes, de nos enfants, de nos parents et de nos proches. C’est une folie absolue que de voir nos peuples se laisser aller à la guerre et ne nous laisser que le rôle de figurants et d'observateurs.

    Nous pensons que le moment est venu, pour les gens, de prendre leur destin en mains. Des politiciens irresponsables, des phobies de guerre froide, des blocs militaires, des armes de destruction massive, des bases militaires et des armées font surgir la menace de nouveaux conflits en Europe.

    Nous sommes convaincus qu'aucun des peuples d'Europe ne veut la guerre. Il n'y a aucune raison ni de conditions à ce que des différends entre politiciens et des problèmes géopolitiques ne conduisent à de nouveaux troubles pour nos peuples. Si vos médias vous disent le contraire, s’ils essaient de vous convaincre que quelqu'un en Russie pense autrement, voulant envahir n'importe quel territoire ou asservir d'autres peuples, ce ne sont que des mensonges pour vous faire accepter des sanctions ou d'autres formes de pression sur la Russie.

    Personne en Russie ne veut de conflit avec l'Europe, aucun citoyen de Russie n'est hostile aux Européens, aucune nation européenne ne devrait se sentir menacée par la Russie. Nos vœux concernant des minorités russes en Europe ne passent pas au-delà des conventions européennes et des principes fondamentaux des droits de l'homme.

    Nous ne voulons que des garanties fondamentales pour notre sécurité, alors que notre nation a subi de multiples agressions venant de l'Europe au cours des deux derniers siècles. Or ce désir naturel n'a rien à voir avec une menace contre d'autres États. Nous ne voulons pour nous que des garanties de paix.

    Nous demandons instamment à tous les gens lucides de l’Europe d'influencer les autorités de leurs pays, de faire cesser la diffusion de slogans militants et provocateurs, de ne pas céder aux mensonges des politiciens et des médias sur la «menace russe»,d' inviter les autorités au dialogue et à la recherche de solutions mutuellement acceptables au nom d'une Europe unie et calme.

    Le temps des peuples d'Europe est arrivé. Ensemble, nous devons créer des structures nouvelles et des mécanismes pour la paix et la sécurité, pour assurer la résolution pacifique de tous les différends et le respect des droits de l’homme et des peuples.

    Donnez une chance à la paix!


  • Amédy Coulibaly, enfant de la République

    Imprimer Pin it!

    rc3a9pulique_franc3a7ase_-_libertc3a9_egalitc3a9_fraternitc3a9.jpg

    Depuis les attentats qui ont endeuillé les familles et les proches de 17 victimes à Paris, pas un jour ne passe sans révéler son lot de témoignages ou de documents.

    Après avoir appris qu'Amedy Coulibaly avait été reçu à l'Elysée en 2009 par le président d'alors, Nicolas Sarkozy, c'est sur France 2, qu'on découvre des images du futur djihadiste.

    En 2009, en effet, l'émission phare de la chaîne de télévision publique, Envoyé spécialdiffuse un reportage qui remporte un grand succès.

    Intitulé, Fleury, les images interdites, il est ni plus ni moins consacré à Amedy Coulibaly et à son codétenu qui ont réussi à filmer leur vie en prison.

    Coulibaly est aussi interviewé par le grand quotidien français, Le Monde.

    Amédy à l'Elysée, Amédy sur France 2, Amédy dans Le Monde, Amédy, enfant de la République française, a terminé son parcours en combattant et assassin dans un Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris.

    A lire, ici:

    http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2015/01/13/28003-20150113ARTFIG00235-en-2009-coulibaly-denoncait-les-conditions-de-detention-a-fleury-merogis-sur-france-2.php
  • Ahmed et Franck, morts pour "la liberté d'expression"

    Imprimer Pin it!

    stylo-metal-police-nationale-330300_480x347.jpg


    Le carnage qui s'est déroulé au siège de Charlie Hebdo n'a pas atteint que "la liberté d'expression".

    La fusillade a bousillé des vies consacrées à la défense du citoyen français.

    Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro étaient policiers, tous deux ont été tués pour avoir été au service de la France.

    A l'heure où tant de monde, de par la planète, s'identifie à Charlie, inscrit en caractères blancs sur fond noir, un autre prénom est brièvement apparu lors du Journal Télévisé de France 2, ce 8 janvier.

    Sur une pancarte, en effet, on a pu lire le prénom de l'un des des deux policiers morts dans la tuerie du 7 janvier à Paris

    Pour rappel, la "liberté d'expression" de Charlie Hebdo a été protégée.

    Et c'est en son nom que sont morts deux policiers.

    Hommage leur soit rendu ici, à eux et aux leurs.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/01016-20150108ARTFIG00197-ahmed-merabet-policier-froidement-acheve-au-sol-et-frank-brinsolaro-tue-au-cote-de-charb-qu-il-protegeait.php



  • Les libertés, les religions et l'Etat

    Imprimer Pin it!

    france-liberte.jpg

    Hier, ici-même, j'interrogeais la relation entre fiction et Histoire suite aux propos tenus par Michel Houellebecq sur France 2. 

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/06/soumission-le-roman-et-l-histoire.html

    L'attentat perpétré ce jour contre Charlie Hebdo n'a sans doute rien à voir avec le roman de Michel Houellebecq.

    Mais les réactions vives et diverses que son roman a suscitées vont sans doute entrer dans une zone de turbulences sinon d'amalgames avec l'événement qui a décimé Charlie Hebdo.

    Il reviendra à l'Etat français de les maîtriser.

    Cela dit, la table ronde qui nous avait réunies à Moscou, Francoise Compoint, Oxana Bobrovitch et moi-même, mériterait sans doute aussi qu'on y revienne. 

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/29/la-religion-dans-tous-ses-etats.html

     
  • Soumission, le roman et l'Histoire

    Imprimer Pin it!

    7775902727_soumission-de-michel-houellebecq.jpg

    Ce 6 janvier, dans le cadre du 20 heures de France 2, Michel Houellebecq a répondu aux questions que lui a posées David Pujadas.*

    Soumission, tel est le titre du dernier roman de l'écrivain français le plus traduit et le plus lu dans le monde selon les termes mêmes du présentateur vedette du Journal Télévisé de la chaîne publique française.

    Pour rappel, Soumission évoque la victoire d'un chef de parti musulman à l'élection présidentielle française de 2022.

    Au sujet de l'impact ou non qu'aurait son livre à paraître ce 7 janvier et dont on dit qu'il crée déjà la polémique, Michel Houellebecq relativise.

    Soit par modestie, soit par méconnaissance de l'influence réelle que peut avoir un roman, il prétend que jamais aucun d'eux n'a changé la cours de l'Histoire.

    Or c'est depuis sa prison, la forteresse Pierre et Paul à Saint-Pétersbourg, en 1862, que Tchernychevski a créé Rakhmetov, personnage de son roman Que faire.

    Et c'est ce personnage qui a été l'initiateur de l'action de Lénine qui a, d'ailleurs, repris le titre du roman de Tchernychevski pour l'un de ses traités politiques paru en 1902.

     

    http://www.francetvinfo.fr/culture/houellebecq/direct-regardez-linterview-de-michel-houellebecq-au-journal-de-20-heures-de-france-2_789453.html

     

  • Je te trahis, moi non plus

    Imprimer Pin it!

    img_pod_2309-pod-angela-merkel-pod.jpg

    Morale et politique constituent deux univers aux convergences aléatoires. Leur aurait-on demandé qu'elles soient conformes que cela se serait su depuis longtemps.

    Pourtant, combien de valeurs ne sont-elles énoncées le temps de campagnes électorales et brandies comme autant de références!

    La politique toutefois n'a cure de s'encombrer de principes quand d'autres priorités s'imposent.

    Un livre vient d'être publié en Allemagne,qui illustre comment morale et politique ne font pas vraiment bon ménage.

    Dans l'article qui suit et qui décrit comment l'auteur de cet ouvrage a procédé, on constate que si une promesse n'a pas été tenue de sa part, celui-ci s'en justifiera peut-être en invoquant un principe de transparence quelconque.

    Qui a trahit qui, la question demeure.

    Pour le reste, à chacune et à chacun de considérer ce qui pourrait ou non nuire à l'actuelle chancelière allemande, Angela Merkel.

    A lire ici:

    http://reseauinternational.net/les-memoires-de-lancien-chancelier-allemand-helmut-kohl-pourraient-enterrer-la-carriere-de-merkel/
  • Sie müssen raus - Vous devez partir

    Imprimer Pin it!

    TT-3320226-raus-wegen-asylbewerber.jpg

    Un article, repris du Blick par La Tribune de Genève de ce 3 décembre, risque bien d'agiter les esprits. *

    Une famille du canton d'Argovie a reçu un avis de congé de la part des autorités communales qui la logent.

    L'administration de Moosleerau, en effet, doit répondre à une exigence cantonale relative à l'accueil de réfugiés.

    Alors que la commune semble avoir jusqu'à présent pu y échapper, tel n'est désormais plus le cas.

    C'est pourquoi, dans l'incapacité de loger une famille de réfugiés autrement que dans le seul appartement dont elles disposent, les autorités de Moosleerau sont contraintes d'expulser la famille qui l'occupe.

    Voici une situation de congé qui, envisagée sous tous les angles, ne peut laisser indifférent tant elle apparaît inédite.

    Ne reste plus qu'à souhaiter que dans la pesée des intérêts prévalent sagesse et considération de chaque partie en cause.

    Est-ce là un voeu pieux, on ne l'espère pas tant il serait dommageable de voir cet événement dégénérer en récupérations politiques diverses.

     http://www.tdg.ch/suisse/Une-famille-doit-laisser-son-appartement-a-des-refugies/story/31631356

  • Total pour tous

    Imprimer Pin it!

     

    li-620-total-lunar-eclipse-00838680.jpg

    Une approche de la mort accidentelle de Christophe de Margerie met en relation différentes personnalités ou autres actuels ou anciens chefs de gouvernements.

    D'aucuns y verront à l'oeuvre une théorie du complot quand d'autres y liront, au contraire, le jeu d'intérêts que certains iraient même jusqu'à qualifier de normal.


    On sait l'actuel Président de la France s'être défini et présenté comme normal. On ne l'a que top entendu et vu repris par toutes sortes de commentateurs.


    De là à dire que les agissements issus du cynisme qui les commande seraient, eux aussi, normaux, il y a un pas que d'aucuns auraient franchi sans tourment particulier


    Pour qui songerait tout de même aux victimes collatérales d'une telle normalité, autant s'abstenir.


    Et pourtant, si ce qui est énoncé dans l'article ci-dessous se vérifiait, autant dire que les proches concernés par la perte d'un être cher lors d'un quelconque accident d'avion en resteront pour leur compte.


    http://www.vigile.net/Un-embarras-TOTAL
  • Une pensée pour Nabilla

    Imprimer Pin it!

    Nabilla-a-la-Une-de-Paris-Match_article_landscape_pm_v8.jpg

    On ne va pas juger Nabilla, elle le sera.

    On ne va pas refaire son histoire, elle se poursuit.

    Nier le phénomène qu'elle incarne ou le rejeter, c'est refuser la force qui oeuvre à son assise.

    Solide ou non, sa réalité, Paris Match la confirme.

    Nabilla s'impose comme figure d'un monde partagé bien au-delà de l'Hexagone, de Genève ou d'ailleurs.

    Son univers, impitoyable ou non, rassemble.

    Pour le meilleur ou pour le pire, il révèle.

    Quoi, c'est selon.


  • De l'intérêt général

    Imprimer Pin it!

    jeu-echec-roi-pg.jpg

    Dans la lutte acharnée qui se livre en ce moment au sein de la classe politique française, découvrir le mensonge à l'oeuvre n'est pas en soi une grande nouveauté.

    Pas davantage, la trahison qui parsème nombre de parcours de personnalités de tous bords.

    Ce qui n'empêche pas de s'interroger sur la cohérence des déclarations tenues par les uns et les autres.

    Quand les journalistes du quotidien "Le Monde" déclarent qu'un dictaphone était posé sur la table en toute connaissance de cause de Monsieur Jouyet et avec son accord, entendre celui-ci déclarer ne pas avoir su être enregistré ajoute le mensonge au mensonge.

    N'a-t-il pas, en effet, d'abord nié avoir tenu les propos qu'on lui a prêtés sur François Fillon pour ensuite se rétracter alors qu'il aurait, soudain, appris avoir été enregistré?

    Quant à savoir à qui profitera cette guérilla politico-politicienne, on voit déjà les pronostiqueurs ouvrir les scores.

    Si la force politique se réduit à un jeu de fléchettes et de paris, on mesure où se trouve cet intérêt général tant clamé et rappelé par les édiles et autres chefs de file de partis.

    Et ce n'est pas l'analyse ci-dessous qui va redorer les contours de l'univers policito-médiatique:

    http://www.lepoint.fr/politique/affaire-jouyet-fillon-l-afp-revele-les-enregistrements-du-monde-10-11-2014-1880071_20.php

  • 9 novembre 1989-9 novembre 2014

    Imprimer Pin it!

    443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg


    Dans le cadre des célébrations qui entourent la chute du mur de Berlin, il y a vint-cinq ans, comment ne pas se rappeler l'événement majeur que ce 9 novembre 1989 a représenté?

    Que chacune et chacun ait vécu ce moment historique à sa manière, rien de plus normal.

    Que les conséquences géopolitiques que cette chute a entraînées créent des divergences de points de vue, rien de plus normal encore.

    Preuve en est l'organisation de ce colloque intitulé:

    25 ans après la chute du mur de Berlin-nouvelles crises, nouveaux doutes, nouveaux murs.

    Mikhaïl Gorbachev a été invité à y prendre part et a exprimé son intention d'y rencontrer Angela Merkel.

    Cela dit, l'ancien et dernier président de l'ex-URSS ne demeure pas moins déterminé à soutenir l'actuel président de la Fédération de Russie.

    S'en étonnera qui veut.

    Mais il n'y a rien de surprenant à une telle prise de position sinon pour un certain Occident pétri de ses seuls et propres critères d'analyse.

    Que cette Russie sans cesse présentée par nombre de férus commentateurs comme celle de Poutine s'avère soudain aussêtre celle de Gorbachev est à inscrire dans les mémoires.

    L'état du  monde actuel et les tensions multiples qui le fragilisent le valent bien.

    http://www.rts.ch/info/monde/6282112-gorbatchev-veut-defendre-la-position-de-poutine-aupres-de-merkel.html

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/06/97001-20141106FILWWW00154-ukraine-gorbatchev-defend-poutine.php

    Sujet publié en page 23 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 17 novembre 2014 

    Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 13 novembre 2014 sous le titre "Vingt-cinq ans après"

  • Elections des uns et des autres

    Imprimer Pin it!

    202848722.jpg

     

    Demain, dans l'est de l'Ukraine, auront lieu des élections.

    La population  appelée aux urnes est considérée par une bonne partie de l'Occident, comme rebelle, séparatiste, quand ce n'est pas carrément terroriste.

    Pour le seul fait d'avoir défendu ses terres aussi âprement qu'elles ont été convoitées par des intérêts qu'elle a considérés étrangers aux siens, cette partie de l'Ukraine a été mise au ban des accusés sans autre procès.

    Car enfin, qui ose encore croire à l'idéal tant évoqué de démocratie pour destituer Viktor Ianoukovich? 

    Lequel de nos médias a contribué à dénoncer les méthodes et les moyens qui ont permis de renverser ce président légitimement élu?

    Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour les uns et contre les autres.

    Il s'agit d'appeler à une réflexion un peu moins orientée. 

    Car l'Occident, qu'il le veuille ou non, n'a pas la panacée de l'honnêteté et son obstination à démontrer le contraire dessert la démocratie qu'il se targue d'incarner.

    http://www.hebdo.ch/news/société/ukraine-à-donetsk-des-élections-rebelles-indispensables


  • Christophe de Margerie, un grand patron

    Imprimer Pin it!

    Christophe_de_Margerie.gi.top.jpg

    Il va falloir se satisfaire des versions officielles selon lesquelles le conducteur de l'engin de déneigeage stationné sur la piste de l'aéroport de Vnukovo à Moscou était ivre.

    Il va falloir accepter le fait qu'aucun ordre ne lui ait été donné depuis la tour de contrôle de l'aéroport.

    Il va falloir se contenter de trouver des responsables pour expliquer comment, dans la nuit du 20 au 21 octobre 2014, le patron de Total a perdu la vie à bord de son Falcon-50 avec trois membres de son équipage.

    Il va bien sûr falloir aussi et surtout ne pas émettre d'hypothèse autre que celles qui seront énoncées dans la plus grande partie sinon l'ensemble des médias.

    Mais avant tout, hommage soit rendu, ici, à un patron dont le charisme a été reconnu et salué.

    Et souhaitons à sa famille, à ses proches et à tous ses collaborateurs et amis que lumière soit faite sur la perte brutale d'un être qui leur a été cher.


    Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 22 octobre 2014 

    Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 24 octobre 2014 sous le titre "Une mort en point d'interrogation"


  • Genève, ses résidents, ses institutions

    Imprimer Pin it!

    2014_Humaniser-la-guerre-gde-affiche.jpg

     

     

    Genève vient de célébrer 150 ans de tradition humanitaire avec la fondation du CICR en 1863 et la première convention de Genève en 1864.

    Ne serait-elle pas bien inspirée, dès lors, de s'interroger sur l'opportunité d'avoir sur son sol un résident qui ne se cache pas de financer des milices privées dans l'est de l'Ukraine?

    De nombreux sujets de ce blog ont été consacrés aux activités hautement philanthropiques de ce bénéficiaire de forfait fiscal.*

    L'attention des Autorités Genevoises a aussi été sollicitée par une lettre ouverte. Aucune réaction, aucune réponse n'ont suivi.

    Pendant ce temps-là, souffrances, exils et morts ont continué de ravager l'est de l'Ukraine.

    C'est pour lutter et oeuvrer contre tant de maux que Laurent Dupasquier, ce délégué suisse du CICR a décidé de s'engager.

    Sa vie s'est arrêtée à Donetsk sous les coups d'un obus.

    Hommage lui soit rendu ici.


    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qui-gouverne-en-ukraine.html


     

  • L'ordinaire torpillé

    Imprimer Pin it!

    voleur-volant-sa-victime-16614714.jpg

     

    Viols, tortures, abus en tous genres, exécutions, la terreur s'empare de vies ordinaires et les propulse dans l'horreur.

    Hier, on a entendu le président français déclarer qu'il ne cèderait pas au chantage des ravisseurs d'Hervé Gourdel. 

    On pense, bien sûr, à l'otage et à ses proches, on pense aux enjeux de la situation, on pense ou on ne pense pas, on explique comme on veut ou comme on peut la violence qui brise la vie.

    Certes, nul n'a vocation à porter le poids de la misère du monde et encore moins à la régler.

    Et cependant, c'est bel et bien le comportement face au mal qui est sans cesse mis en question lorsqu'il frappe.

    Entre indifférence, cynisme, réalisme, pragmatisme, compassion, prière ou révolte, toutes les attitudes restent possibles sinon permises.

    A chacune et à chacun de se situer selon sa conscience, sa sensibilité, sa personnalité.

    Une victime, deux victimes, mille ou cent mille victimes, leur nombre ne modifie la souffrance d'aucune d'elles.


    Sujet publié en page 19 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 27-28 septembre 2014 


  • Payerne, la Suisse et la Russie

    Imprimer Pin it!

    Antoine-Henri_Jomini_%28Mordovia%29.jpg


    Payerne, ce 20 septembre, a rendu hommage à l'un de ses plus célèbres natifs, le Général Antoine de Jomini.

    Ce théoricien de la stratégie militaire a d'abord fait partie de l'état-major de Napoléon avant de rejoindre celui du tsar Alexandre Ier et de jeter les fondements de l'Académie militaire de Saint-Pétersbourg.

    C'est dans le cadre du bicentenaire des relations diplomatiques entre la Suisse et la Russie que Payerne a ainsi honoré la mémoire de ce citoyen dont le parcours peu banal unit les deux pays.

    Une place a ainsi été inaugurée au nom d'Antoine de Jomini où a également été déposée sa statue.

    L'événement a eu lieu en présence d'autorités politiques, diplomatiques, militaires et ecclésiastiques.

    En ces temps où des pressions de toutes sortes s'exercent à l'encontre de qui ose encore ne pas diaboliser la Russie, honneur soit rendu ici à la municipalité de Payerne et à sa Syndique qui ont su ne pas brader l'Histoire qui unit la Suisse à la Russie.

     

  • 84 ans, une vie

    Imprimer Pin it!

    koffer.png


    Mardi, elle partira.

    Elle s'est résignée à quitter sa petite datcha.

    Elle passera l'hiver chez des parents, dans un pays voisin de l'Ukraine.

    Elle a travaillé toute sa vie dans cette région de Dniepropetrovsk.

    Désormais, tous les courriers officiels et administratifs adressés à ses habitants sont en ukrainien.

    Elle est russophone, âgée de 84 ans, elle n'a jamais parlé ukrainien.

    On lui a traduit une circulaire reçue de l'administration qui prévient que la température dans les appartements et les maisons, cet hiver, ne dépasserait pas quatorze degrés.

    Elle n'a pas eu envie, pour autant de quitter son foyer. Elle y a trop de souvenirs.

    Mais quatorze degrés à l'intérieur, quand à l'extérieur, la température peut descendre jusqu'à moins vingt degrés...

    Mardi, on viendra la chercher pour l'accompagner chez des parents qui l'accueilleront.

    Elle y restera le temps nécessaire.

    A qui, à quoi?

    https://www.youtube.com/watch?v=e_DTCcRULCM

  • La paix expliquée à leurs enfants

    Imprimer Pin it!

    nobel-de-la-paix-qui-recevra-le-prix-au-nom-de-lue-trt-francais-5049.jpg


    Barack Obama,

    Prix Nobel de la Paix 2009


    L'Union Européenne,

    Prix Nobel de la Paix 2012


    Grâce à l'intervention de ces deux nobélisés de la paix, 

    l'Ukraine pleure

    près de 3.000 morts


    a vu s'enfuir ses habitants

    par centaines de milliers.

     

    La démocratie, c'est maintenant, foi de nobélisés.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=klPZIGQcrHA


  • Normal

    Imprimer Pin it!

    tumblr_n52zr3yQZK1rfwfq9o1_400.jpg

     

    Que de remous pour nous apprendre ce que François Hollande n'a eu de cesse de vouloir être!

    Un homme normal.

    A l'évidence, ce qu'on découvre en ces jours de grand battage médiatique autour d'un livre, c'est bel et bien qu'un président ne peut pas être un homme normal.

    Tant d'émois autour d'une simple histoire de couple le prouve.

    Ainsi, à une époque où certains se mobilisent tant pour la transparence, on en voit les limites.

    L'ouvrage de l'ex-compagne du président français n'est en définitive que le parfait reflet de ce que François Hollande a lui-même voulu.

    Etre président et comme tout le monde

    Or ces deux dimensions ne sont pas compatibles

     

     

  • Occident, la vie si je meurs

    Imprimer Pin it!

     

    Teddijo_Ukraine_Obama_Poutine-6bd0e-7ed73.jpg

     

    On s'émeut du sort odieux réservé à James Foley et on a bien raison.

    Avoir fourni des armes à des groupes terroristes en Syrie et devoir désormais lutter contre eux en Irak tandis qu'ils menacent de décapiter un autre journaliste a de quoi préoccuper.

    Pendant ce temps-là, par ailleurs et depuis des mois, chaque jour en Ukraine, des civils meurent, déchiquetés par les bombes démocratiques de Kiev. 

    Une aide humanitaire russe a été annoncée, on a hurlé au loup.

    On a bloqué le convoi, on a tergiversé, on a ajouté des morts aux morts et des blessés aux blessés.

    Aujourd'hui, l'aide humanitaire est entrée en Ukraine, on accuse la Russie de l'avoir "envahie".

    L'Occident est sur pied-de-guerre, la Russie sauve des vies.

     

    http://fr.euronews.com/2014/08/22/convoi-russe-cela-ne-peut-qu-approfondir-la-crise-dans-la-region/
  • Ukraine, tristes trophées

    Imprimer Pin it!

    Granaten-gegen-das-Volk-Donbass-Ukraine-26.-5.-2014.jpg


    Il n'y a pas si longtemps, le "rêve américain" rivalisait avec "l'avenir radieux".

    Deux aspirations aux contours variés, deux modes de vie qui ont porté autant d'espoirs que de déconvenues..

    Au nom de la "démocratie", l'hiver dernier à Kiev, le Maydan s'est enflammé.

    Un Occident plus prompt que son ombre s'y est mobilisé et y a scandé sa volonté.

    Pour l'heure, c'est au cauchemar qu'a droit l'Est de l'Ukraine.

    Mais les coupables ont dores et déjà été désignés, les sanctions sont tombées.

    Ce scénario serait grotesque si n'y étaient associées tant de vies humaines.

    Tristes trophées d'une démocratie qui n'en porte que le nom, hommage leur soit rendu ici. 


  • Trafic d'organes, de Carla del Ponte au Procureur Williamson

    Imprimer Pin it!

    66986607sans-titre-17-jpg.jpg

    Elle avait déclaré qu'environ 300 prisonniers serbes avaient été kidnappés par l'Armée de libération du Kosovo (UCK) durant la guerre de 1998-1999.

    Elle avait ajouté qu'ils avaient été déportés en Albanie où ils avaient été assassinés et que leurs organes avaient été prélevés pour être revendus.

    Elle, c'est Carla del Ponte.

    On sait comment ses propos ont été reçus, on se rappelle aussi comment Bernard Kouchner a éclaté de rire.

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/l-eclat-de-rire-du-french-doctor-et-la-maison-jaune.html

    Aujourd'hui, le procureur américain Clint Williamson a présenté le résultat de son enquête à Bruxelles:

    http://www.boursorama.com/actualites/kosovo-une-poign-e-de-victimes-du-trafic-d-organes-585332b7d4c53052de8735c99ec7e217