30/06/2015

De l'Islam modéré

salle-de-prière.jpg

On a bien compris qu'il existerait un islam modéré.

Dans ce sens et de la même manière, nous explique-t-on, il importe de ne pas faire d'amalgame.

Mais dans le même temps, nous apprend-on encore, voici que des salafistes exercent des pressions sur des musulmans modérés pour prendre le contrôle de leurs salles de prière.

La situation ainsi décrite se passe en France et c'est un article du Figaro qui l'évoque.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/20/01016-...

Quand on connaît les méthodes tout en nuances des pratiquants de l'islam rigoriste, on comprend l'embarras des musulmans modérés.

Comment, en effet, se protéger de frères qui ne  l'entendent pas ainsi sans pour autant les renier car ils ne l'entendraient pas non plus ainsi?

 

28/06/2015

«Et je rappelle et je rappellerai toujours que les premières victimes de ce terrorisme sont les musulmans».

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

Ces propos sont les vôtres et ont été cités dans un article paru sur le site du Dauphiné.com.*

Au risque de vous contredire, non, les premières victimes de ce terrorisme ne sont pas les musulmans.

Les premières victimes de ce terrorisme sont celles qui meurent, de fait.

Les premières victimes sont celles dont ce terrorisme prend la vie.

Les premières victimes sont celles dont la tête est tranchée.

Les premières victimes sont celles dont la tête tranchée a été fichée sur une grille.

Quant aux prochaines victimes, elles sont partout.

Monsieur le Premier Ministre, vous n'êtes certes et comme nul autre, tenu à l'impossible.

Mais nul, non plus, n'est tenu à déconsidérer la vie d'un innocent décapité.

Avec respect,

                                                                                                    Hélène Richard-Favre

 

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/06/28/attentat-...
 
Lettre parue en page 13 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 30 juin 2015 et adaptée aux critères de la rubrique "Courrier" qui ne publie pas de Lettre ouverte.
 

27/06/2015

"Ce n'est pas un délit de prôner le djihad"

Capture d’écran 2015-06-26 à 23.17.08.png

Qui a envie de voir, un jour, la tête de son conjoint, parent, collègue, voisin, ami, proche ou lointain, fichée sur une grille?

Qui se réjouit de savoir des citoyens raflés sur une plage, dans un super-marché ou n'importe où ailleurs?

Se gargariser de "on ne cèdera pas à la peur" semble être devenu le credo depuis que les Charlie ont envahi les rues de Paris.

Et même bien avant cela, d'ailleurs.

Si bien que la toute puissance macabre frappe encore et encore.

Certes, la peur est mauvaise conseillère.

Mais les bons conseillers se font attendre...

 

26/06/2015

Isère, l'épouse du terroriste présumé: "Ils l'ont arrêté? N'importe quoi..."

5cfe5ccb9a79b6b7df048c1fbe079.jpg

Il faut l'entendre pour y croire.

La station de radio Europe1 a joint l'épouse du suspect encore présumé de l'acte terroriste qui a frappé l'Isère.

Voici:

http://www.europe1.fr/faits-divers/attentat-en-isere-jai-...

Est-on en plein surréalisme?

Cette femme vivait depuis douze ans avec un terroriste sans le savoir.

Les trois enfants de ce couple découvrent, découvriront -ou pas, c'est selon- que leur père a décapité son patron.

Ils apprendront -ou pas- qu'il a fiché la tête de cet homme sur une grille entourée des drapeaux de l'Etat islamique.

On n'est pas dans un cas de figure, là.

On est dans la prédiction de l'archevêque de Mossoul.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/23/ce-que-nous-vi...