19/09/2015

Etats-Unis, voici qui est clair!

maxresdefault2.jpg

Pour qui aurait encore quelques doutes sur le mérite de la Pax Americana, voici de quoi les lever.

George Friedman, fondateur et dirigeant de la société de renseignement Stratfor, expose de manière claire et décomplexée, quelles sont les préoccupations réelles des Etats-Unis.

Il ne s'agit pas, selon lui, de l'Islam qu'il considère, certes, comme un problème mais à traiter de manière proportionnelle dès lors qu'il ne menace pas la survie des Etats-Unis.

C'est le 4 février 2015 qu'il s'est exprimé à cet égard dans le cadre d'une conférence de presse. 

Le lien à la video qui en rend compte à travers quelques extraits, figure au bas de ce sujet.

Outre la manière dont informe George Friedman des agissements américains, on y apprend quelle est la vraie inconnue de l'équation européenne pour les Etats-Unis.

Cette inconnue serait la seule susceptible de constituer une véritable menace pour les Américains.

A découvrir ici ces quelques onze minutes fort instructives:

https://www.youtube.com/watch?v=emCEfEYom4A

 

10/09/2015

Europe, les bons et les méchants

refugies_vi.jpg?itok=YOCEEzkz

 

Infrarouge, émission phare de la Radio Télévision Suisse (RTS), a traité du problème dit des "migrants" en revenant sur la photo de l'enfant mort sur une plage turque.

Le débat, comme à son habitude, a réuni des personnalités d'horizons divers. En l'occurrence, on y a vu s'exprimer celles qui encouragent l'accueil des réfugiés et les autres, plus réservées sinon moins enthousiastes par autant de nouveaux arrivés.

Une émission de télévision allemande évoque le problème sous un angle différent de celui qui domine la majorité des médias d'Occident:

http://www.klagemauer.tv/index.php?a=showportal&keywo...

Le message à retenir est clairement énoncé, éviter tout ressentiment envers les réfugiés et informer des responsables qui favorisent leur migration. 

Le fait est que pour l'heure, les bons et les méchants Européens sont désignés. Les premiers ont du coeur, les seconds sont dénués d'humanité ou presque.

De tels antagonismes au sein de nos sociétés constituent leur menace.

http://www.rts.ch/emissions/infrarouge/

 

05/09/2015

Syrie, ces enfants sont vivants!

enfants-Yazidis-kidnappés.jpg

Tandis que le monde s'émeut et pleure l'enfant échoué sur une rive turque, lui resterait-il quelques larmes pour ces enfants?

Vivants, certes et par la grâce d'avoir été kidnappés.

Leur avenir ne sera donc pas l'exode meurtrier tel qu'il le fut pour l'enfant retrouvé sur  une plage turque.

Ces enfants sont formés à la décapitation.

Cette mort, la France l'a connue sur son sol, le 26 juin dernier.

Cette fin de vie, nombre de Chrétiens d'Orient l'ont déjà subie.

Combien de têtes devront-elles encore tomber avant que Mesdames Merkel, Sommaruga, Calmy-Rey et tant d'autres de leurs collègues si charismatiques ne réagissent?

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/...

 

24/08/2015

Légion d'honneur aux sauveurs du Thalys

6770167.jpg

Ainsi donc les héros du Thalys seront-ils reçus, demain, à l'Elysée où le Président Hollande les décorera de la Légion d'honneur.

Ce serait sous la pression de nombreuses personnalités politiques et de citoyens que la décision aurait été prise.

Embrouillé dans sa narration, truffé d'heureuses coïncidences, le scénario du train reliant Amsterdam à Paris a été rejoué en diverses versions jusqu'à celle qui vaut décoration.

Avec tout le respect dû aux passagers du Thalys et à leurs sauveurs, il semble tout de même difficile d'adhérer à ce qui a été raconté.

Autant certains actes odieux ont-ils été relativisés que celui-ci aura été médiatisé, peut-être et pourquoi pas parce qu'il a été évité de justesse.

Cependant, à suivre les diverses réactions à cette affaire, elles oscillent entre scepticisme et admiration quant à son heureux dénouement.

Saura-t-on jamais ce que ce passager armé jusqu'aux dents, aura eu l'intention de faire dans le Thalys lorsqu'il y est monté à Bruxelles?

Le fait est que grâce à lui, la France décore, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne s'honorent et que le cinéma français n'a pas perdu Jean-Hugues Anglade.

 

15/08/2015

Ces bisons futés de la Russie et autres "mondialistes humanistes"

 

Capture d’écran 2015-08-15 à 13.01.15.png

 

 

Il faut le lire pour y croire.

L'ardent défenseur de la liberté d'expression qu'est le blogueur Philippe Souaille, publie un sujet fermé aux commentaires.

Soit.

Pour la cohérence des valeurs, on attendra.

Pour le reste, il s'adresse à "Jacques", pauvre journaliste égaré qui ose sortir de la doxa anti-russe avec sa chronique dont la reproduction a été publiée ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/14/nous-citoyens-occidentaux.html

Après un rappel de leur passé commun, voici que le blogueur se lance dans une diatribe soutenue d'arguments qui dénotent toute l'attention qu'il porte à ce qui se publie, comme par exemple, le rapport rendu par RSF évoqué ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/11/ukraine-pays-o...
 

Car pour écrire du Président de la Fédération de Russie qu'il serait L’assassin de plusieurs centaines de journalistes, il faut être sacrément avisé!

Quant à sa conception du fascisme, elle est aussi affûtée que l'est son regard qui voit en Vladimir Poutine le chef des fachos de la planète.

En guise de conclusion, voici que l'expert et fin connaisseur de la Russie et de son président, se présente en bienfaiteur des Russes, qui ne méritent pas ce qui leur arrive. 

Le salut par Souaille, c'est maintenant!

 

14/08/2015

Nous, citoyens occidentaux

CLu89DyWIAAsWIp.jpg

La divergence d'opinions et d'intérêts qui anime les citoyens occidentaux est fondamentale pour préserver l'idéal démocratique, nul ne le contesterait.

Néanmoins, est-il bien nécessaire, au nom de la liberté d'expression, d'entretenir un climat particulièrement hostile envers la Russie?

Est-il bien raisonnable de sans cesse déformer les visées de ce pays?

Est-il bien utile de créer un clivage entre l'Occident et la Russie, faute d'en connaître les réalités et les valeurs?

Désinformer relève d'une stratégie guerrière connue. 

Force est toutefois de constater, à suivre l'actualité médiatique, que quelques signes d'ouverture s'observent.

L'interview de Vladimir Poutine qu'a tenu à obtenir le journaliste suisse Darius Rochebin en a été un.

Un autre, cette chronique de Jacques Pilet, parue dans L'Hebdo du 6 août dernier et qui illustre ce sujet.

Il est heureux de relever que des journalistes osent, enfin, exercer leur sens critique.

Puissent-ils être suivis, tant l'Occident a tout à perdre à se couper de la Russie.

Non, la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe et le prétendre est un mensonge qui risque d'être payé au prix fort si on ne le refuse pas.

Mais quel poids a encore la voix de citoyens alors que tant de décisions se prennent sans plus les consulter?

Sujet paru dans la rubrique Courrier de L'Hebdo no 34, semaine du 20 au 26 août 2015

13/08/2015

Occident, Chine, Russie, points de vue en débat

9kollaj-098_Flag_of_Russia_021276_.jpg

Nier les tensions manifestes entre un certain Occident pétri de certitudes et la Russie dont il livre sa vision dans la majorité des médias dits mainstream, relèverait, soit de la candeur, soit de la mauvaise foi.

Les expliquer, plusieurs personnalités s'y emploient. Le recours à l'Histoire, le recours à la Culture, le recours à toutes sortes d'autres références et valeurs composent un ensemble de points de vue complémentaires.

S'il a été rappelé, ici, le rôle déterminant que la Russie a joué en 2013 dans le cadre de la tragédie syrienne, s'il a été aussi souligné le lien qui a existé entre elle et le début des événements qui ont mis l'Ukraine à feu et à sang, l'article ci-après va plus loin.

Parmi tout ce qu'on trouve et/ou ne trouve pas pour tenter de saisir le sens de certains graves événements qui secouent le monde actuel, il va de soi qu'il appartient à chacune et à chacun de trier.

C'est pourquoi je soumets ce point de vue qui date de mars 2015 mais qui n'est pas sans intérêt en dépit de son intitulé un peu catégorique:

http://arretsurinfo.ch/pourquoi-loccident-hait-il-poutine...
 

12/08/2015

Pax Americana

pax-americana.jpg

Et voici qu'on a à nouveau droit au relai des doléances relatives aux impossibles dépôts de "candidatures d'opposition anti-Kremlin". 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/russie-mosc... 

Il serait grand temps de comprendre que le principal et premier parti d'opposition en Russie est le Parti Communiste.

Mais l'admettre empêcherait de répandre tous azimuts combien Vladimir Poutine regrette l'ex Union Soviétique. 

Dans un précédent sujet de ce blog, j'ai cité la phrase qu'il a énoncée et dont on tronque à dessein la deuxième partie. La revoici tant il ne sera jamais vain de la rappeler dans son intégralité:

Celui qui ne regrette pas l’URSS n’as pas de coeur, celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête.

Quand est-ce que l'Union Européenne comprendra à quel point sa politique vis-à-vis de la Russie la prétérite elle-même?

Quand réalisera-t-elle que le volume des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et la Russie ont augmenté l'an dernier alors que les sanctions prises à l'encontre de la Russie -sans aucune base juridique reconnue par le droit international- divisent de plus en plus ses pays membres?

Quant à prétendre que la Russie serait une menace, il serait temps de s'intéresser à ce sondage lancé par les Etats-Unis eux-mêmes dans 65 pays du monde et auprès de 64.000 personnes.

Le résultat est sans appel.

Et vu ses commanditaires, il sera bien difficile de dire qu'il aurait été falsifié par le Kremlin...

http://www.lepoint.fr/insolite/le-pays-qui-menace-le-plus...

 

 

01/08/2015

"Il faut en finir avec les États-Nations en Europe!"


Schweizerische%20Eidgenossenschaft%20Bern%20Bundeshaus_Kuppelhalle%20Schweizer%20Kreuz.jpg

 

En ce 1er août, alors que la Suisse célèbre sa Fête nationale, ce propos du Général Wesley Clark -cité ici* par Hervé Juvin- mérite d'être médité.

La problématique des nations et de leurs intérêts a été abordée dans l'interview accordée par Vladimir Poutine au journaliste suisse, Darius Rochebin.

En réponse à la question que celui-ci lui a posée, relative à l'arsenal nucléaire, le président russe a expliqué qui a relancé qui dans la course aux armements:

http://www.rts.ch/play/tv/videos-en-bref/video/darius-roc...

De là à donner raison à l'écrivain et essayiste français Hervé Juvin lorsqu'il déclare que seul un conflit extérieur permettra aux Etats-Unis de sortir du conflit intérieur qui monte, il n'y a qu'un pas. 

Ce point de vue de la nécessité de mener une guerre pour régler des problèmes intérieurs n'est certes pas nouveau.

Le fait est que lorsque le Président russe estime qu'il faut s'efforcer d'aller vers un équilibre des intérêts, certains ne semblent pas l'entendre ainsi.

Or quand les intérêts des uns comptent davantage que ceux des autres, les Etats-Nations d'Europe sont bel et bien menacés.

Tant qu'on la célèbre encore, souhaitons une belle Fête nationale à la Suisse!

* http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/06/26/31002-2015062...
 
 

28/07/2015

Qui a volé qui et depuis quand?

eugene-delacroix-prise-constantinople.jpg

 

Le 12 avril 1204, la quatrième croisade, en manque de fonds pour rejoindre l'Egypte et la Palestine pour libérer Jerusalem des Musulmans, se dirige vers Constantinople.

Autant les marchands vénitiens -au service desquels se sont mis les Croisés- que ceux-ci, voient l'occasion de briser la puissance commerciale et religieuse de Byzance.

La rivalité entre Latins et Grecs, entre la Rome catholique et la Byzance orthodoxe -qui fut à l'origine du schisme d'Orient- se concrétise là de la manière la plus sinistre qui soit.

http://www.guillaume-villeneuve-traducteur.fr/spip.php?ar... 

 A chacune et à chacun d'en tirer les conclusions souhaitées. Le fait est que dans la mémoire grecque, ce passage occidental en leurs terres n'a pas été oublié.

Car il a tant affaibli l'empire romain d'Orient qu'il a permis sa chute, en 1453.

La suite, on la connaît, quatre cents ans de domination ottomane et une guerre pour l'indépendance soutenue par les Puissances dont les intérêts ont été évoqués ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...

Dire que l'Histoire se répète est, pour certains, un euphémisme. Le fait est que le besoin de puissance ne lésine jamais sur les moyens.

 

19/07/2015

Islam, faux débat

quran-2-islam.jpg

 

Il a été énoncé ici ou là que la pauvreté matérielle et -ou- le besoin de spiritualité favorisaient conversions et autres radicalisations.

A cet égard, les explications et les commentaires apportés par tel ou tel philosophe, connaisseur ou spécialiste, se suivent et ne se ressemblent pas forcément.

Pendant ce temps-là, des têtes continuent d'être tranchées, des vies et des pays, d'être saccagés.

Or si le débat sur l'islam occupe les esprits quand il ne les échauffe pas, son instrumentalisation serait tout autant à prendre en considération.

A lire Georges Corm, en effet, tout laisse à penser que les discussions sur l'islam ne seraient que leurre. 

Selon lui, elles ne serviraient qu'à masquer la véritable géopolitique du déploiement impérial américain dans le monde. 

A lire ici, dans le cadre d'un entretien publié sur le site Les clés du Moyen-Orient: 

 http://www.lesclesdumoyenorient.com/Entretien-avec-George...

  

17/07/2015

Nucléaire iranien, douze ans de négociations

 

topelement.jpg

Le Figaro publie un article qui ne manque pas d'intérêt.

Son auteur est l'ancien ambassadeur de France en Hongrie et en Iran, François Nicoullaud.

Celui-ci relève le rôle majeur joué par trois personnalités dans le cadre des négociation conclues autour du nucléaire iranien.

Les trois hommes qui, selon lui, ont permis qu'un accord soit trouvé, sont Dominique de Villepin, Barack Obama et Hassan Rohani.

Il rappelle comment les discussions avec l'Iran ont été entamées, leurs aléas et leur conclusion.

La lecture de cet article met bien l'accord trouvé en perspective. François Nicoullaud montre, en tous les cas, que rien ne se réalise sans endurance ni volonté.

Certes, celles-ci ne suffisent pas non plus pour aboutir. Et bien des obstacles se sont dressés qui auraient pu ne jamais être surmontés.

Les circonstances ont permis qu'ils le soient, du moins, est-ce ainsi que le récit de l'ambassadeur nous est présenté:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/16/31002-2015071...
 

01:20 Publié dans Air du temps, Etats-Unis, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : iran, nucléaire, etats-unis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

19/06/2015

Quand l'Europe "s'inquiète"

4491263_3_5102_un-troisieme-convoi-humanitaire-russe-est_3e3126d59caea8871267ccd526aaf6fe.jpg

Ceci n'est pas une colonne de blindés.

Ceci s'appelle de l'aide humanitaire.

Plus de cent camions du Ministère russe des Situations d'urgence ont apporté des vivres et du matériel de première nécessité aux habitants des régions de Donetsk et de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine.

Pendant ce temps-là, tous les médias occidentaux commentent l'inauguration d'un salon militaire près de Moscou.

On évoque, en vrac, le retour de la guerre froide ou de ses relents, la crainte des pays de'Europe de l'est et du nord quand on ne se moque tout simplement pas des gesticulations nucléaires de Vladimir Poutine:

http://www.liberation.fr/monde/2015/06/17/les-gesticulati...
 

Et puis, bien sûr, on s’inquiète.

Pas de savoir comment survivent les habitants de Lougansk et de Donetsk privés de tout et auxquels est venu en aide ce convoi humanitaire russe.

Non, on s'inquiète de l’activité militaire russe.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/15b19c90-1529-11e5-96f4-d...

 

11/06/2015

"Une forme de suicide spirituel"

 

1894003_441_chretiens-d-orient_800x400.jpg?v=1

Tels sont les propos que tient Jean-François Colosimo au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Vibrant, il faut le dire, le journaliste, en fin d'émission, lance une dernière question à ce spécialiste des questions chrétiennes:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/jean-francois-colo...

Et puis, dans l'article ci-dessous, Jean-François Colosimo persiste et signe.

Il dénonce l'interventionnisme gribouille de la France qui arme des égorgeurs et pratique la politique de la chaise vide par l'absence de protection qu'elle offre aux Chrétiens d'Orient.

Dans ce sens et à ses yeux, la Russie a tout son rôle à jouer face à l'humanitarisme inconséquent qui tient lieu désormais de politique étrangère à la France et aux pays de l'Union européenne.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/06/10/31002-20150610ARTFIG00377-colosimo-pour-le-pape-l-ennemi-prioritaire-est-le-djihadisme-et-non-la-russie.php

Il va de soi que lorsque l'on considère inutile de voir figurer la christianophobie dans le plan d'Etat français*, que l'on propose de supprimer des fêtes chrétiennes du calendrier civil*, se soucier des Chrétiens d'Orient dont Jean-François Colosimo rappelle le rôle essentiel qu'ils ont joué dans notre Histoire, apparaît vain à certains aspirants-maîtres-du-monde.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/04/18/christianophob...
 
http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/08/temp-8bc9e6e69...

27/05/2015

Oligarchie dénoncée là, laïcité défendue ici...le monde comme il va

 

Vivre-ensemble-dans-le-chaos_imagePanoramique500_220.jpg

On apprend par le magazine Forbes relayé par nombre de médias dont Le Monde que les milliardaires les plus riches de notre planète sont tous Occidentaux.

On comprend le besoin de tant de médias de sans cesse stigmatiser les oligarques russes dont le premier apparaît au 60e rang des plus grandes fortunes.

A Genève, au nom de la laïcité, décision a été prise par le Département de l'Instruction Publique de Genève d'interdire la participation active d'élèves à L'arche de Noé, de Benjamin Britten.

J'avais cité ici-même, 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/10/temp-8e351f3b0...

les propos de la Conseillère d'Etat en charge dudit département alors que se posait la question de la laïcité tandis qu'elle prêtait serment dans un lieu de culte protestant.

Selon elle, il y avait d'autres choses plus importantes pour lesquelles se battre.

 

 

 

 

20/05/2015

Le Donbass plutôt que la France?

 

la_republique_1848_bd.jpg?itok=u9pQIU9w

 

La lecture des articles que Laurent Brayard a consacrés au Donbass invite à lui poser d'autres questions, tant son approche tranche avec ce que l'on peut apprendre de la situation sur place.

Ainsi s'entretient-il avec la conservatrice du Musée d'archéologie et de paléontologie de Donetsk -ou plutôt de ce qu'il en reste tant son patrimoine historique et culturel a été détruit- et elle lui dit n'éprouver point de haine pour les Ukrainiens, que leurs écoles dans le Donbass continuent à enseigner la langue ukrainienne comme capital commun mais qu’elle ne comprend pas ceux de l’Ouest, cet acharnement. *

 

Laurent, ces propos semblent rejoindre vos observations relatives à la distorsion que vous avez observée entre forces militaires en présence et populations concernées. N'est-ce pas là une constante que l'on observe dans tout conflit?

A mon sens, il faut rappeler que si j’ai été impressionné par cette leçon de démocratie dans le Donbass, comme, par exemple, lors de ma rencontre avec un couple de personnes âgées vivant dans la Novorossia et clamant haut et fort être pour l’Ukraine unique de Porochenko, ou encore par la déclaration que vous citez de cette conservatrice du musée de Donetsk, mon sentiment est que les populations dans le Donbass, les gens que j’ai rencontrés, veulent effectivement la paix. Mais attention, pas à n’importe quel prix.

S'ils sont très motivés pour obtenir leur indépendance, beaucoup d'entre eux me disaient que l’autonomie, dans l’Ukraine actuelle qui pratique l’épuration ethnique, les persécutions politiques, les enlèvements et l’assassinat de dissidents, serait le plus grand malheur qui puisse arriver après celui d’une éventuelle et catastrophique défaite du Donbass et le carnage que tout cela entraînerait. Donc la paix, oui, mais comme je l’ai dit ailleurs, dans l’honneur et la dignité. Dans le Donbass, ces gens m’ont tous dit qu’ils étaient effarés par la folie de ceux de l’Ouest, par cette hystérie collective de l’Euromaïdan et qu’ils étaient choqués par le massacre d’Odessa suivi de tant de meurtres, de viols et de pillages. Ils se souviennent de la Grande Guerre patriotique, ils se souviendront des exactions commises longtemps encore.

Cela dit, oui, les populations civiles sont toujours les victimes innocentes et tragiques de n’importe quelle guerre, celle-ci, peut-être plus que tout autre.  

Laurent, en conclusion d’un de vos articles*, vous écrivez Pour moi ma décision est prise. Comme l’ambassadeur français à Prague en 1939 demandait la nationalité tchèque alors que les divisions allemandes forçaient la frontière, je demande la nationalité du Donbass. Je préfère partager le sort de braves gens que de me taire et suivre tacitement des politiques qui déshonorent leurs charges et à travers elle, la France, chaque jour qui passe.

Est-ce le fait de vous être rendu au Donbass qui vous a inspiré ces mots?

Notre gouvernement, le régime présidentiel si peu démocratique qu’est celui de la France, a trahi depuis longtemps son Peuple, pis encore, en soutenant, dans le monde, des dictatures, en trempant les mains dans le sang d’autres peuples.

Nos dirigeants ont montré qu’ils avaient déchiré le contrat populaire entre eux et la Nation, ils ont écrasé au pied toutes les valeurs républicaines, trahi notre histoire, notre pays et mieux encore, à l’exemple du TAFTA qui arrive en France, ils ont achevé quasiment de réduire notre pays, sensé être celui des Droits de l’Homme, à une caricature, une pantomime ridicule. Songeons que, suite au référendum sur le traité européen en 2005, nous avions répondu NON… mais qu’une poignée d’oligarques a fait fi du résultat pour répondre OUI. 

Quant à l’écho rencontré par mes articles, je reçois des soutiens de partout mais je ne m’illusionne pas sur la suite. Si ma voix était vraiment entendue, je serais bientôt en danger d’une manière ou d’une autre. La chasse aux opposants, à mon avis, ne tardera pas, dans les prochaines décennies, en France.

Lorsqu’un interlocuteur m’indique « mais que voulez-vous comme régime ? », je lui réponds immanquablement : « Mais fondons la République ! ». Toujours, je lis alors dans son regard l’incompréhension béate totale. Alors je le redis à nouveau, les gens du Donbass donnent un exemple, sachons ouvrir les yeux, faire preuve d’Humanité, défendre les valeurs démocratiques en supportant les peuples qui ont choisi leur indépendance. Sachons revenir à nos valeurs sacrées, sachons réveiller la Nation, ce qui se passe au Donbass est historique, ce qui pourrait se passer en France ne le serait pas moins !

Encore une fois, Laurent, merci d’avoir répondu à nos questions. 

Merci à vous de m’avoir donné la parole, l’ostracisme, en France ,je connais!

 
http://novorossia.today/donetsk-a-quelques-encablures-de-...
http://novorossia.today/laurent-brayard-je-suis-alle-dans...
 

 

18/05/2015

La trêve n’existe pas

 

Donbass-Nouvelle-Russie-combattants-Ukraine-300x200.jpg

Laurent Brayard est Français, journaliste, a vécu longtemps à Moscou.

Il vient de publier un ouvrage consacré à la problématique ukrainienne,

 

L’Ukraine le royaume de la désinformation.* 

 

De retour du Donbass, dans l’Est de l’Ukraine, il nous a livré ses impressions.

 

 

Laurent Brayard, qu’avez-vous découvert dans cette région de l’Ukraine qui vous a le plus marqué ?

 

Le courage incroyable d’une population digne. La vie, pour elle, continue alors que les tirs d’artillerie ne cessent pas, surtout la nuit, sans compter l’ambiance des destructions dans la ville. Mais ces gens sont tellement incroyables qu’ils relèvent immédiatement les ruines, nettoient et remettent en état ce qui est possible de l'être. Au-delà des ruines, des routes défoncées et parsemées de cratères d’obus, au-delà des forces ukrainiennes aux portes de Donetsk, du Donbass, ces gens qui n’ont plus grand-chose, font preuve d’une extraordinaire solidarité. L’aide humanitaire arrive au compte-goutte de la Russie, du côté de l’Occident, les Ukrainiens pratiquent un blocus total, la situation sanitaire est mauvaise, la disette guette.

Dans une soupe populaire que nous avons visitée, on y partage la conserve de viande en 30 portions mélangées à du Kacha, à des céréales ou à un autre plat rudimentaire. La boîte de sardines est répartie en 20 portions… Il n’y avait qu’une semaine de réserves, et encore, sans plus de pâtes, quasiment rien, en fait.

Les habitants ont mis en place un pain « républicain » à 2,8 grivnas les 600 grammes, soit environ 10 centimes d’euros, une sorte de loi du Maximum (comme sous la Révolution française) pour empêcher les spéculateurs de proliférer. L’essence manque, beaucoup de magasins sont fermés, les banques ne fonctionnent plus, victimes du blocus et j’en passe. Mais quel courage ! Ces gens sont incroyables. 

 

Au-delà de l’émotion, certes et obligatoirement forte que vous avez dû ressentir, quelle analyse de la situation livreriez-vous ?

 

Le front est tenu fermement, les Ukrainiens se renforcent chaque jour, ils reçoivent des instructeurs, énormément d’argent des USA et de l’Union européenne, achètent des armes malgré la situation économique grave qui les frappe également du côté de Kiev qui pourrait pourtant bien avoir la tentation d’écraser les Républicains du Donbass. Les Ukrainiens sont encouragés par l’inertie de l’Union européenne et par le grand soutien qu’ils reçoivent, par exemple, puissamment de France, du gouvernement, de personnalités politiques.

La trêve n’existe pas, en réalité, les Ukrainiens tirent tous les jours sur les positions des forces des deux Républiques de Donetsk et Lougansk. Ils espèrent l’embrasement et multiplient les provocations. L’affaire se décidera, soit dans un nouveau bain de sang voulu par Kiev, dont l’Union européenne et les Etats-Unis rendront coupable la Russie, soit par une nécessaire négociation finale mais cette fois avec les représentants des Républiques. Leurs habitants ont déjà choisi l’indépendance, mais en Europe il est dit que des élections doivent être tenues ! Elles ont déjà eu lieu, les citoyens ont proclamé leur liberté… par un référendum et élu un gouvernement.

Une intense vie politique et démocratique existe déjà dans le Donbass, il n’y a pas d’armée russe, c’est un mensonge éhonté, je suis allé jusqu’à 500 mètres de l’aéroport, à l’arrière immédiat du front, cela tirait. Pendant tout mon séjour je n’ai pas vu le moindre véhicule, bataillon, régiment ou division de l’armée russe.

Mais on persiste à dire que 50 000 soldats russes sont dans le Donbass ! C’est un terrible mensonge dont les gens du Donbass meurent.

 

Un avenir plus stable est-il envisageable ? Et si oui, selon vous, qui semble le souhaiter vraiment ?

 

A mon sens, oui, c’est possible, il faudra bien que tous s’assoient autour d’une table, il faudra bien que le Donbass soit reconnu indépendant, ces gens sont libres, ils ont choisi, ils ont décidé démocratiquement et sans la Russie. Soutenir le contraire est une absurdité totale. Que ces journalistes français qui le prétendent fassent comme moi, qu’ils s’y rendent et fassent leur travail, pour une fois ! Qu’ils ne donnent pas qu'une seule opinion, celle des Ukrainiens de la Junte de Kiev et alors nous pourrons espérer aussi changer les choses, ici, en France. Le combat du Donbass est le nôtre, ces gens soulèvent un immense espoir, celui de comprendre que nous aussi, nous avons été un peuple libre et que nous pouvons le redevenir, rappelons-nous que nous sommes les fils des Lumières, de la Déclaration des Droits de l’Homme et de la Résistance.

Quant à la paix, elle n’est souhaitée par aucun des deux camps, du point de vue des militaires, mais les peuples ukrainiens et russophones du Donbass aspirent massivement à la paix.

Toutefois, le sang a coulé, cette paix ne pourra se faire que dans le respect de l’intégrité morale, physique et idéologique des deux parties. Et cela signifie la reconnaissance de l'indépendance pour les deux Républiques. 

 

Merci, Laurent, d’avoir répondu à nos questions.

 

Merci à vous, Hélène, de m’avoir donné la parole. 

 

*  http://livre.fnac.com/a8168017/Laurent-Brayard-Ukraine?Origin=fnac_google.

 

10/05/2015

Allemagne, appel lancé par des militaires

serveImage.php?id=70986&type=l&ext=.jpg


En ce 10 mai, jour de la visite officielle de la Chancelière allemande à Moscou, voici que des militaires de ses compatriotes se mobilisent.

Une lettre ouverte, intitulée Soldaten für den Frieden a été publiée ce 6 mai 2015 sur le site du quotidien allemand Junge Welt.*

Ils sont près d'une centaine de généraux et d'officiers supérieurs de l'ex-RDA à l'avoir signée pour dénoncer le remaniement du monde auquel s'activent les Etats-Unis.

Et ces militaires allemands savent de quoi ils parlent pour prôner la paix et non la guerre.

Qui les écoutera?

Et pourtant, ils sont loin d'être seuls à se mobiliser contre l'hystérie anti-russe.

Cependant, sitôt que l'on ose se démarquer du battage médiatique qui n'a de cesse de stigmatiser la Russie mais surtout son président, voici qu'on est perçu comme naïf.

Accuser pour se défendre est une stratégie bien connue.

Et les représentants des pays dits démocratiques savent en user et en abuser.

Combien de temps encore, les peuples concernés par les dommages d'une telle attitude la subiront-ils?

https://www.jungewelt.de/2015/05-06/023.php


09/05/2015

Moscou, hommage

73067557_69566161.jpg

L'absence de la plus grande partie des chefs d'Etats occidentaux à la cérémonie de commémoration des 70 ans de la victoire de l'Armée rouge sur le nazisme à Moscou a été voulue.

Elle a aussi été remarquée.

Même celui que l'Occident tient en si grande estime, le dernier président de l'ex-URSS Mikhaïl Gorbachev, a fustigé le comportement des leaders de l'auto-proclamée communauté internationale.

Pour qui ne l'aurait oublié, Vladimir Poutine, invité le 6 juin 2014 au D-Day célébré en mémoire des 70 ans du débarquement à Ouistreham, y a été présent. 

La réciprocité ne lui a pas été rendue en ce 9 mai 2015 à Moscou.

Il a su, néanmoins, remercier les peuples de Grande-Bretagne, de France et des Etats-Unis pour leur contribution à la victoire

Il a aussi insisté sur le fait que l'Armée rouge, au terme d'un assaut dévastateur sur Berlin, a mis un point final à la guerre contre l'Allemagne hitlérienne.

Ce rappel, bien des commentateurs et autres (re)visiteurs de l'Histoire semblent avoir de plus en plus de peine à s'en accommoder quand ils ne l'omettent tout simplement pas. 

01/05/2015

Démocratie en marche, le rêve!

Ukraine-les-Etats-Unis-menacent-la-Russie-d-isolement_article_popin.jpg

Lequel de nos médias occidentaux estimera utile de relayer cet interview accordée par Sergueï Naryshkine, Président de la Douma, chambre basse du Parlement russe?

Voici qu'il s'exprime sur les intentions démocratiques des Etats-Unis dont tant de nos concitoyens croient qu'elles le sont tandis que celles des Russes ne seraient qu'invasives et dominatrices.

Cette candeur avec laquelle on persiste à vouloir nous présenter la démocratie à l'oeuvre dans nos contrées et ailleurs comme en Ukraine, par exemple, ferait sourire sinon rire si elle ne mettait autant de vies en danger.

Dans cet interview, accordée par Sergueï Naryshkine au quotidien russe Vedomosti*, le président de la Douma se réfère à un article de Stephen Lendman, publié sur le site thepeoplesvoice.org.

On y découvre, entre autre, comment le président ukrainien Petro Poroshenko dirige son peuple vers la réalisation de ses aspirations démocratiques.

Et puis, bien sûr et surtout, comment il respecte les accords de Minsk2.

A lire ici:

http://www.thepeoplesvoice.org/TPV3/Voices.php/2015/03/28/poroshenko-declaring-peace-waging-war#more36535
 

http://www.vedomosti.ru/opinion/articles/2015/04/14/insti...
 

29/04/2015

L'humain derrière le politique

photo-1207397320236-1-0.jpg

http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/05/446846-grands-...

 

Voici ce que l'ancien Président des Etats-Unis, Georges W. Bush a dit de son homologue russe de l'époque et actuel Président de la Fédération de Russie:

 

J'ai regardé cet homme droit dans les yeux, je l'ai trouvé très franc et digne de confiance, et nous avons eu un très bon dialogue. J'ai pu comprendre le sens de son âme. C'est un homme profondément dévoué à son pays et à ses intérêts.

Ces propos, devenus célèbres, auront valu des critiques à l'ancien Président américain.

Le chef de l'administration présidentielle russe, quant à lui, précise que Georges W.Bush s'était exprimé ainsi au sujet de Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse conjointe.

Il déclare, en outre, que l'actuel Président de la Fédération de Russie maintient des relations amicales avec l'ancien dirigeant américain, en dépit des divergences qui persistent entre Moscou et Washington,

Envisager l'être humain derrière l'homme politique, serait-ce rêver?


12:19 Publié dans Avaries, Etats-Unis, Humanité, OTAN, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : etats-unis, russie, bush, poutine, politique | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/04/2015

Propagande?

images?q=tbn:ANd9GcSy_XnZ2TD-WoGGsuqAumVe0h2JoEke9Q6hyqfdsO7JSLYkd8E1


Pour qui ne se lasse pas de commenter ce qui se passe en Russie avec force arguments dont la valeur passe pour assurée sinon établie, voici de quoi méditer.

Certes,les idées fixes ont la vie dure.

Il n'est pas interdit,toutefois,de prêter attention aux explications données par ce député.

Interviewé ci-après,Evgueny Fedorov livre une approche du pouvoir réel d'un président dont cet Occident pétri de certitudes,s'obstine à répéter qu'il est omnipotent sinon dictatorial,voire tyrannique.

https://www.youtube.com/watch?v=n6kw7u4t6Gs

Ici,Evgeny Fedorov,explique comment le dollar domine à l'intérieur de l'économie russe. 

https://www.youtube.com/watch?v=XiLg3kD6yQE


00:01 Publié dans Avaries, Economie, Etats-Unis, Politique, Pouvoirs, Russie | Tags : dollar, russie, banques centrales, économie | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/03/2015

Voilà, c'est comme ça qu'on vit...

j-tgeMFrz4.jpg?resize=350%2C200

Tandis que la sous-secrétaire d'Etat, Victoria Nuland, accuse la Russie de nourrir le conflit en Ukraine, il va de soi que les habitants de Gorlovka, pour ne citer que cette ville martyre, ont eu tout intérêt à la prolongation des hostilités.

Un médecin a témoigné de ce qu'il a vu:

http://blog.lesoir.be/leblogdesmsf/2015/02/17/ukraine-les-chirurgiens-ici-realisent-une-ou-deux-amputations-par-jour/

Quant à cette video, https://www.youtube.com/watch?v=8v8zqBYj_JQ&feature=y...

dont a été extrait le propos donné en titre du sujet, elle a sans doute dû échapper à un Occident pourtant toujours prompt à rappeler ce que sont les droits humains et autres conditions de vie bafouées.

Son auteur, Maxime Fadéév, est correspondant de guerre.


27/02/2015

L'invasion si je mens

alien-invasion-at-dawn-phil-perkins.jpg

Et les revoici, tous médias occidentaux confondus, à relayer en boucle le dernier scoop russophile.Une fois n'est pas coutume, on y entonne le même et sempiternel refrain  d'une Russie invasive et menaçante.

Ce qui est piquant et qui ne semble pas vraiment effleurer l'esprit de nos journalistes émérites, est de constater qu'ils mentionnent un journal d'opposition alors qu'à longueur d'infos et autres forum ou tables rondes, ils ne cessent de dire que l'ensemble des médias russes sont sous le contrôle d'un dictateur,d'un tyran,d'un Hitler,même, selon la très perspicace Hilary Clinton.

Relever qu'une presse d'opposition existe en Russie, ne semble avoir de sens que pour la citer et rappeler ce que risquent ses journalistes. Le fait est que l'opposition existe, en Russie,qu'elle s'exprime et trouve ses relais empressés en Occident.

Il semble toutefois qu'une intense fibre écologiste anime la plupart de nos médias, très soucieux de tris et de protection de l'environnement.

Car on attend toujours une rédaction européenne ou suisse,faire part des plans de Washington relatifs à l'Ukraine.

L'information est une denrée qui se consomme. Elle a ses exigences que la raison des intérêts qu'elle véhicule connaît.

A lire sur le site de Libération:

http://www.liberation.fr/monde/2015/02/25/ukraine-une-inv...

A suivre sur le site de la RTS:

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/russie-les-plans...


20/02/2015

Grandeur et misère de la propagande occidentale

le-temps.png

On l'a bien compris, la Russie fait de la propagande quand l'Occident informe.

On le lit et l'entend à longueur de reportages, d'articles et autres interviews de russophiles avérés.

Pas plus tard que ce 12 février, le grand quotidien suisse, Le Temps, publie un article démontrant par A+B combien la chaîne de télévision russe, Pervyj Kanal oriente ses téléspectateurs.

Outre les poncifs habituels, surtout les comparaisons constantes avec l'ex-URSS, tout y est pour indiquer comment l'information se livre en Russie. Autant dire que nous devrions, nous autres citoyens suisses et occidentaux, nous réjouir de bénéficier de véritables informations, fiables et objectives.

Qui ose encore y croire?

Depuis des mois que la situation en Ukraine s'est aggravée, depuis des mois que des vies d'enfants, de civils ont été détruites, lesquels de nos médias en ont rendu compte? Souvent, ici, ce silence médiatique assourdissant a été relevé.

Face à un tel cynisme qui consiste à nier l'évidence de la situation catastrophique dans laquelle le gouvernement actuel a plongé l'Ukraine, on ne peut, ici, que dénoncer une pure manipulation de l'opinion publique.

Voici ce que pense une juriste ukrainienne de la situation dans son pays. A préciser que cette femme n'a jamais soutenu le président déchu, Viktor Ianoukovich:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=D7rFIM6pW0o

17/02/2015

La démocratie des uns et des autres

C1406B68-9374-493A-A9F2-EC40BAFBEDF2_cx0_cy4_cw0_mw1024_s_n_r1.jpg


Le 2 février dernier, ici-même, j'évoquais les états d'âme de Barak Obama auquel le grand quotidien français Le Figaro avait ouvert ses colonnes.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/02/washington-etr...

En parallèle, j'indiquais le lien à une video montrant le journaliste ukrainien, Rouslan Kotsaba, s'adresser à ses compatriotes et expliquer son refus de s'engager dans une guerre fratricide.

Cet homme, pour avoir osé s'en prendre au nouveau pouvoir démocratique de Kiev, a été arrêté.

Accusé de haute trahison, il a été jeté en prison:

https://www.youtube.com/watch?v=IfFeqzJ6iXg

Il encourt une peine qui pourrait aller jusqu'à vingt-deux ans de réclusion.

Le grief sinon le crime reproché à Rouslan Kostaba réside dans le fait d'avoir parlé de guerre fratricide et d'avoir nié toute invasion russe.



11/02/2015

Lettre ouverte à Jacques Attali


Monsieur Attali,


Vous venez de vous exprimer sur la situation en Ukraine.*

Vous lire est un plaisir autant qu'une surprise alors que tant d'Européens bien intentionnés sont allés porter la démocratie au pouvoir, à Kiev, sur la Place du Maïdan en 2013.

Rappelez-vous, toutes ces personnalités en vue, accourues au chevet d'une Ukraine dont on a conspué puis renversé le président élu de l'époque, Viktor Ianoukovich.

Votre voix, à ce moment-là, a sans doute dû être recouverte par les cris de joie qui ont accompagné l'aube d'une nouvelle démocratie dans un pays qui n'a pourtant connu, depuis, que violences sur violences.

Cependant, voilà, parler de milliers de morts et de centaines de milliers d'exilés avant que les forces loyalistes de Kiev ne perdent le contrôle de l'aéroport de Donetsk a peut-être semblé trop compliqué à certains commentateurs.

De même, a-t-on dû penser opportun de faire peser une lourde chape de silence sur le massacre d'Odessa, le 2 mai 2014, alors que cinquante personnes y étaient brûlées vives, bloquées à l'intérieur du bâtiment par les amis de la démocratie.

Puissiez-vous, Jacques Attali, être entendu à défaut de l'avoir été jusqu'à présent pour dire votre position à l'égard de la Russie.

Bien à vous,


                                                                                             Hélène Richard-Favre

                                                                                             Genève, le 11 février 2015


*  http://www.attali.com/.../la-russie-doit-etre-notre-alliee


08/02/2015

Dans la tête de Mc Cain...

mccain-topper.jpg


Si nous leur avions fourni les armes dont ils ont besoin, ils n'auraient pas jugé nécessaire d'utiliser des bombes à sous-munitions. C'est en partie de notre faute, Lire la suite: 

http://fr.sputniknews.com/international/20150206/10143978...

C'est ainsi que John MacCain justifie son intention d'armer l'Ukraine à travers un projet de loi qu'il veut soumettre au Sénat.

Plus cynique, on ne meurt pas, dans le Donbass, on est déjà mort.

Pendant ce temps-là, en Occident, la plupart des médias persistent et signent: la Russie agresse.

Quant à son Président, nombre d'articles lui sont consacrés, tous aussi savants les uns que les autres.

C'est même dans sa tête qu'un philosophe se place pour publier un ouvrage que La Tribune de Genève annonce en encart de son édition de ces 7-8 février, photo à l'appui et libellé choisi: L'inquiétante idéologie de Vladimir Poutine. 

Il est vrai que se mettre dans la tête d'un Mac Cain exige sans doute bien plus de courage à en suivre, ci-après, l'effet du cynisme:

https://www.youtube.com/watch?v=f4qAXEjHCZA&feature=y...


07/02/2015

Scenario macabre

Russie-Otan-400x266.jpg


Pour qui a osé espérer du bon sens humain qu'il prévale sur tout autre velléité sanguinaire, la guerre qui fait rage en Ukraine lui livre une tout autre réalité.

Aux accords proposés pour régler ce qu'on ose encore appeler "la crise ukrainienne" alors que la guerre tue depuis des mois et des mois, succèdent diverses démarches desquelles le cynisme n'est pas exclu.

Les médias et les politiciens qui, à force de slogans et autres invitations à la démocratie, ont soutenu le Maïdan, ont de quoi se réjouir.

Leur effort de guerre sera récompensé par la volonté de l'OTAN si elle s'applique.

Son commandant des troupes en Europe, en effet, n'exclut pas le recours à la force militaire dans l'est de l'Ukraine.

Alors que tant de connaisseurs et autres spécialistes ou analystes n'ont de cesse de présenter la Russie en agresseur, il est piquant de constater qu'à travers la voix de son ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, elle rejette la solution militaire.

Si le scenario macabre qui s'annonce en Ukraine devait se jouer, il incombera à la classe médiatico-politique occidentale qui l'a écrit, d'en rendre compte.


04/02/2015

La responsabilité des médias en jeu

1200x630_277114_la-crainte-d-une-invasion-russe-e.jpg?1407534242

On lit ici et là les velléités qu'aurait la Russie d'envahir l'est de l'Ukraine.

Ce scénario, même évoqué entre guillemets, relève au mieux, de la haute fantaisie, au pis, de la pure mauvaise foi.

Et relayer ce genre de propos sous quelque forme que ce soit est un choix qui ne relève d'aucun hasard.

Pour rappel, on a fait passer le Maïdan au nom de valeurs démocratiques. 

Au nom d'un idéal, on a soulevé un peuple.

Pour apprendre d'Obama, il y a peu, son ingérence et son soutien.*

Et maintenant?

Il estime que l'Ukraine doit être armée au prétexte que les forces russes seraient présentes dans le Donbass.

Voici ce que pense ce général ukrainien des mensonges dont tant de nos médias se sont fait le relai:


http://arretsurinfo.ch/general-ukrainien-aucune-troupe-ru...

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/02/washington-etr...