01/03/2016

Info Spoutnik

kiev-1.jpg

On sait la propension qu'ont -encore- certains à considérer ce blog comme officine de quelque obscur pouvoir ou autre institution russe.

Dans ce cas, leur apporter un peu de grain à moudre leur permettra, peut-être, de redire toute l'estime qu'ils portent à certains sites d'information russes.

http://fr.sputniknews.com/international/20160301/10230202...

Car doit-on le rappeler, en Occident, on a le privilège de disposer de médias qui livrent de véritables informations. 

Sauf qu'à retrouver en boucle les mêmes propos de perroquets, on a le choix.

Soit on les répercute comme nombre d'experts et autres grands connaisseurs de la Russie, soit on les discute au risque d'être taxé de "pro-Russe".

Le fait est que celles et ceux qui s'estiment au top de l'info quand d'autres ne seraient, selon eux, que victimes de propagande, n'échappe pas au regard amusé de certains internautes russes.

Bon, on dira qu'il s'agit de trolls financés pour veiller. En Occident, en aurait-on besoin que cela se saurait. Au nom de la transparence, voyons!

 

22/02/2016

La Lituanie ordonne, la France exécute

648x415_membres-paf-police-air-frontieres-faction-06-octobre-2003-zone-attente-aeroport-roissy-charles-gaulle.jpg

La scène se serait-elle déroulée dans un de ces pays dont l'Occident bien pensant se montre toujours plus rapide que son ombre à dénoncer les dérives autoritaires, que déjà la quasi totalité de ses médias en auraient fait leur une!

Or voici qu'un silence assourdissant entoure le refus du sol français à cet analyste et politologue russe invité en bonne et due forme à intervenir dans le cadre d'une conférence internationale à Paris.

C'est sur ordre de la Lituanie (!) que l'accès à la France a été interdit à Stanislav Byshok.

Et oui, Union Européenne oblige, la solidarité entre ses membres menacés par l'intrusion de douteux personnages s'active...

La preuve et quelques détails, ci-après:

http://tass.ru/en/politics/858004

 

21/02/2016

21 février 1966 - 21 février 2016, la France...

 

InaEdu00099

La propension du Président de tous les Français à célébrer des commémorations a été relevée ici ou là.

En ce 21 février 2016, difficile de savoir ce que nous prépare François Hollande pour honorer la mémoire de la France.

La journée n'est certes pas encore arrivée à son terme mais aucune annonce quelconque ne semble prévue pour rappeler qu'il y a 50 ans, jour pour jour, son illustre prédécesseur, le Général Charles de Gaulle tenait conférence de presse.

Il y annonçait que la France quittait le commandement intégré de l'OTAN:

http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu00099/con...

Il va de soi que pour le Président d'encore 19 % de Français dits "satisfaits", ce genre de rappel ne risque pas d'être d'actualité. Mieux, en toute discrétion, il a déposé un projet de loi qui va achever le travail entrepris par son prédécesseur.

Et pourtant, en 2008, Monsieur Hollande s'était opposé à la décision de Nicolas Sarkozy de réintégrer le commandement de l'OTAN.

Mais cela, c'était "avant"...

http://www.marianne.net/connu-hollande-veut-reintegrer-pl...

 

16/02/2016

L'islamophobie comme "stratégie"

charia-veut-dominer-le-monde.png

Dans un récent sujet de ce blog avait été citée l'interview d'une sociologue algérienne:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/02/08/la-femme-l-isl...

Il était question, dans ses propos, du fait qu'il existait, dans l'islam, des centaines de lois différentes voire contradictoires. 

Mais, précisait Marieme Helie Lucas, les intégristes ont presque réussi à faire accepter l'idée que l'islam, c'est eux (...) et que quiconque s'oppose à leurs élucubrations supposément religieuses s'attaque donc à l'islam même.

Et d'ajouter que le terme d'"islamophobie" illustre leur stratégie: osez me contredire et je vous accuse de haïr l'islam. 

De dire, comme certains, que la réforme de l'islam doit venir de l'intérieur, à lire Marieme Helie Lucas et les combats qu'elle évoque, on comprend ce qui en résulte.

Les femmes récalcitrantes aux lois des intégristes ont été brûlées vives, torturées, décapitées, leurs têtes promenées en parade.

Si la sociologue parle surtout du sort des femmes, difficile de ne pas songer, par exemple, à celui qui était réservé à tout Allemand qui s'opposait au pouvoir nazi. 

Nombre d'Allemands ont été victimes du régime d'Hitler! Les a-t-on aussi invités à réformer les lois en vigueur de l'intérieur?

 

 

14/02/2016

"Si j'ose dire"

snake1247.jpg

Vous pensiez la rhétorique réservée à quelques érudits ou autres savants usagers de la langue?

Détrompez-vous, certains la maîtrisent à merveille quand d'autres savent aussi la relever au passage.

En voici une bel exemple, loin d'être unique pour rendre compte d'une personnalité dont on sait la considération que lui porte la plus grande partie de la classe médiatico-politique occidentale.

Cela se passe dans le cadre d'une émission de géopolitique consacrée à l'OTAN et dont l'invité est Arnaud DOTEZAC, directeur des rédactions de Market Magazine.

A voir ici, dès la minute 9':

http://www.rts.ch/emissions/geopolitis/7388948-otan-a-quo...

Le très rhétorique si j'ose dire de Xavier Colin -qui ose donc dire- n'échappe pas à son invité.

Arnaud Dotézac, factuel, recadre.

 

08/02/2016

La femme, l'islam et la "gauche européenne"

rosefanee.jpg

 

Cette femme rêve-t-elle?

En tous les cas, elle analyse. Et de nombreux éléments sont à retenir des propos qu'elle tient:

http://www.telerama.fr/idees/apres-cologne-nous-voyons-en...

Ce qu'énonce cette sociologue algérienne confirme comment les extrêmismes s'alimentent les uns les autres.

Car à lire ce que déclare Marieme Helie Lucas de ce qu'elle appelle gauche européenne, le constat est dressé: incapacité mortifère à soutenir les droits des femmes contre toute agression.

Doit-on y voir l'impossible place à prendre par un modèle de société rappelé pourtant en boucle par autant de ses défenseurs?

Droits et autres revendications sans cesse claironnés semblent en réalité s'effacer derrière la crainte de se voir étiqueté. 

Dans ce contexte, cherchez la femme!

Tel était bien le sens de l'injonction lancée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/11/cologne-cherch...

Aussi,  lier le sort de la femme à la politique paraît-il bien hasardeux.

 

06/02/2016

Soumission?

testosterone_690x350.jpg

Décidément, certaines parties de l'anatomie masculine semblent prisées pour définir ce que serait un chef d'Etat.

On se rappelle le pas de testicules, pas de cerveau d'Oliver Delamarche à propos d'Alexis Tsipras:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...

Voici que Michel Onfray évoque la testostérone du chef de guerre, hélas! -précise-t-il- argument électoral.

Dans un article paru sur le site du Point.fr, le philosophe dénonce l'attitude guerrière de l'Occident qui aurait tué des millions de musulmans et justifierait, selon lui, la réaction des concernés.

Or juste avant cela, le silence observé par notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne au sujet des agressions sexuelles de Cologne le fait estimer que nous vivrions déjà sous le régime de la soumission

En ceci, indique-t-il, il rejoindrait Michel Houellebecq.

Soit.

Mais à le lire, il semble difficile de saisir où se situe le philosophe.

Car la testostérone du chef de guerre, argument électoral, serait-elle une expression de ce régime de la soumission?

Etrange.

Mais apparemment à l'image d'autres contradictions, au regard du narcissisme égotiste et de l'hédonisme trivial dont il affuble l'occidental.

Doit-on le préciser, Michel Onfray ne s'y reconnaît pas. Non, il serait, lui, un homme d'éthique et de conviction:

http://www.lepoint.fr/chroniques/michel-onfray-houellebec...

 

04/02/2016

Ne ratez pas "dans la tête de Michel Eltchaninoff"

article-2548607-1B13D0CB00000578-823_634x418.jpg

Les réactions ne se seront pas fait attendre après la diffusion du documentaire évoqué dans mon précédent sujet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/02/02/d-aveugle-et-s...

D'aveugle et sourd à lanceur d'alerte, voici que ce même Obs publie une lettre ouverte à l'adresse du réalisateur du film pour lequel, deux jours plus tôt, il titrait: Ne ratez pas:l'Ukraine, les masques de la révolution.

Ils sont dix-huit journalistes à avoir signé la missive.

Il est précisé qu'ils sont tous connaisseurs du dossier pour avoir travaillé sur place. Comme si le fait d'avoir travaillé sur place était un gage d'honnêteté. Va pour eux et voici leur propos:

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20160202.OBS3854/...

Cependant, Le Monde ne se veut pas en reste, lui non plus. 

Et cette fois, on n'est plus dans le cadre d'un travail sur place à défendre au nom d'une vérité à en déduire de fait. Non, là, on est carrément dans l'explication, logique, fouillée, argumentée, bref infaillible ou peu s'en faut.

Normal, on est dans la tête de Michel Eltchaninoff*, entre autres signataires de ce brûlot.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/03/sur-canal-...

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/27/bhl-bis.html

02/02/2016

D'aveugle et sourd à lanceur d'alerte

odessza_meszarlas.jpg

Et voici que L'Obs, pas vraiment connu ni reconnu pour la considération qu'il porte au président russe -sinon à la Russie elle-même- voici donc que ce media joue les révélateurs sinon les lanceurs d'alerte.

Alors que nombre de voix s'étaient élevées dès 2013 contre la désinformation caractérisée qui visait la situation en Ukraine, une valeureuse journaliste vient nous apprendre que le gouvernement ukrainien serait composé de néo-nazis.

Sacrée découverte que relaie là cet Obs soudain miraculé de la cécité médiatique occidentale qui a permis l'embrasement de l'Ukraine.

Quelle que soit la raison de pareil revirement, elle est évidemment à saluer. Sauf que plus de 9.000 morts plus tard et un pays exsangue, on aurait pu espérer mieux.

Mais L'Obs intitule sans problème Ne ratez pas: "Ukraine, les masques de la révolution":

http://teleobs.nouvelobs.com/la-selection-teleobs/2016012...

 

31/01/2016

"Propagande onirique" versus "calembours orduriers de Le Pen"

 

balloon-flight-plant.jpg

Dans le précédent sujet que j'ai consacré au projet de film d'Emir Kusturica, j'ai évoqué la polémique qu'avait suscitée, en 1995, une tribune publiée par le philosophe pas encore élu de l'Académie française, Alain Finkielkraut.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/30/kusturica-iour...

Ce défenseur exalté -comme d'aucuns le qualifient- de l'identité française avait, entre autre attaqué le cinéaste sur le fait qu'il avait capitalisé la souffrance de Sarajevo.

La réponse ne s'était pas fait attendre, dans Le Monde du 9 juin 1995, Serge Regourd n'hésitait pas à voir dans le comportement de Finkiekraut, celui de Jdanov, "une sorte de philosophe en chef, le garant de l'idéologie, son interprète le plus autorisé".

C'était sans compter sur l'insistance du désormais élu de l'Académie française à incendier le lauréat de la Palme d'Or pour Underground.

On se rappelle en quels termes a été évoquée l'élection controversée de l'homme de lettres à l'Académie française.

Tandis que l'on commentait son entrée sous la coupole, en effet, certains n'ont pas hésité à la considérer comme celle du Front National.

A lire, dans l'article ci-dessous, comment Alain Finkielkraut s'emparait des calembours orduriers de Le Pen pour appuyer sa mise au pilori d'Emir Kusturica, force est de constater que ce parti tient vraiment lieu d'épouvantail passe-partout:

http://www.liberation.fr/tribune/1995/10/30/la-propagande...

 

 

30/01/2016

Kusturica, Iourchenko et le Donbass... à suivre

 

LOUISBENOITGREFFE-1391408642864P1.jpg

C'est Arkadij Beinenson qui le révèle sur son site, Emir Kusturica, s'intéresserait à la biographie du correspondant de guerre dans le Donbass qu'a été Iouri Iourchenko et aurait conclu avec lui un accord relatif à un script. Le poète, scénariste et acteur Iourchenko l'a lui-même confirmé au journaliste russe qui l'indique sur son site:

http://blog.beinenson.news/2016/01/29/kusturitsa-yurchenko/

On sait qu'Emir Kusturica, deux fois lauréat de la Palme d'Or du Festival de Cannes, a apporté son soutien aux populations du Donbass. Pour rappel aussi, le cinéaste, musicien a été interdit de concert, en juillet 2015, par les autorités démocratiques de Kiev.

https://francais.rt.com/international/4422-kusturica-conc...

On se réjouit, dès lors, de savoir quelle sera la réaction du nouvel intronisé de l'Académie française qui n'avait pas eu de mots assez doux envers le réalisateur serbe, primé pour son film Underground.

Alain Finkielkraut avait, en effet, publié une tribune au vitriol dans Le Monde du 2 juin 1995.

Aussitôt suivi dans sa diatribe par l'incontournable BHL, autant dire que le tandem a eu de quoi s'illustrer quand on sait combien de guerre démocratiques le philosophe à la chemise blanche a cautionnées.

 

24/01/2016

"Une bombe géopolitique, au coeur de la Guerre tiède."

 

ob_3cedd8_ob-041c28-ukraine-geronimo.jpg

Tel est le titre d'un ouvrage que j'évoquais, ici-même et qui est signé par Jean Geronimo. Paru en août 2015 aux éditions Sigest, il a été préfacé par Jacques Sapir.

Je le citais dans le cadre de propos tenus par une personne de référence en Occident tout au moins:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/10/27/abus-mensonger...

Ladite personne, on l'aura maintes fois remarqué, ne manque jamais une occasion de dire tout le bien qu'elle pense de la Russie, ce qui, à l'évidence, est loin de déplaire à qui en a besoin.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/08/l-occident-et-...

Dans ce sens et à l'appui de mon propos du 13 novembre dernier, je ne puis que recommander encore une fois, la lecture de l'ouvrage de Jean Géronimo.

Son approche est à découvrir, ne serait-ce que pour la mettre en perspective avec d'autres. Ainsi se forge-t-on une opinion d'autant plus riche et moins unilatérale d'une situation.

Et pour qui souhaiterait en savoir davantage, ce Docteur en économie et professeur à l'Université Pierre-Mendès France de Grenoble vient d'accorder une interview au journaliste russe Arkadij Beinenson.

http://blog.beinenson.news/2016/01/21/495/

 

20:23 Publié dans Air du temps, Avaries, Europe, Guerre, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Ukraine | Tags : ukraine, europe, géopolitique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/01/2016

L'info en pays neutre et démocratique

bigstockphoto_information_20362351.jpg

Et puisque nos médias se soucient tant de nous rappeler les droits humains, le sort d'enfants ou autres victimes de guerres, pour rappel, ce sujet écrit il y a un an, à quelques jours près:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/28/poroshenko-et-...

Cette manière du journaliste de stigmatiser le président russe dans la séquence indiquée en début de sujet, illustrerait-elle une information distincte de celle délivrée par d'autres pays accusés de s'adonner à de la propagande?

Car la propagande dont nos valeureux commentateurs et autres spécialistes du genre créditent, entre autre la Russie, vaudrait bien qu'ils s'interrogent sur celle qui ne dit pas son nom.

S'exprimer en termes convenables n'a jamais impliqué que la réalité à laquelle renvoient lesdits termes corresponde au sens convenu par l'usage de la langue.

En pays dit neutre et démocratique, s'inquiéter d'objectivé ne semble pas être prioritaire.

 

 

21/01/2016

"Leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol"

9RIAN_02472921.HR.jpg

Ces propos sont ceux de Petro Poroshenko que je relayais, le 8 septembre dernier, dans un sujet consacré au Donbass, cette région de l'est de l'Ukraine dont on ne parle plus beaucoup.

Alors que le monde entier -ou peu s'en faut- avait découvert la photo d'Aylan, gisant sur une plage turque, je rappelais le sort réservé aux populations du Donbass et le destin que le président ukrainien réservait à leurs enfants:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/07/au-coeur-de-l-...

La question de savoir si les médias ne s'intéressaient pas assez aux conditions de vie des populations civiles du Donbass et plus précisément à celles de leurs enfants a enfin été posée.

C'était hier soir, dans le cadre du téléjournal de Léman Bleu qui a porté son attention à la soirée caritative organisée en faveur des enfants du Donbass, ce 23 janvier à Genève:

http://www.lemanbleu.ch/replay/video.html?VideoID=28665

  

18/01/2016

Face à la terreur

2016-01-16T033111Z_1179621832_GF20000096540_RTRMADP_3_BURKINA-ATTACKS-ConvertImage_0.jpg

Ce que nous vivons, vous le vivrez un jour avait déclaré l'archevêque de Mossoul.

La prédiction était forte. 

A la mesure, aussi, du sort réservé aux Chrétiens d'Orient dont peu se sont vraiment inquiétés.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/23/ce-que-nous-vi...

Et puis, la mort a soudain frappé tout près de chez nous sinon chez nous.

On n'a pas peur, on continue comme avant, telles sont les réponses qui ont été le plus souvent apportées aux actes terroristes de ces derniers temps.

Soit et c'est très bien, l'optimisme ou le fatalisme en lieu et place de paranoïa.

Le fait est que la violence aveugle se poursuit.

A Ouagadougou, deux Suisses et trois Français ont trouvé la mort.

En pensée avec leurs proches et leurs familles.

 

16/01/2016

Merci!

fef1390x750.jpg

Je tiens à remercier les journalistes qui ont su prêter attention à la soirée caritative en faveur des enfants du Donbass qui aura lieu ce 23 janvier à Genève et dont j'ai publié le flyer d'annonce sur le  précédent sujet de ce blog.

Il m'importe, ici, de signaler l'intérêt qu'ils ont montré à cet événement alors que souvent j'ai partagé avec eux les points de vue exposés sur ce blog.

Leur réaction indique, non seulement que le dialogue reste possible mais surtout, que l'intelligence et le coeur y ont leur place.

Merci à eux.

 

https://www.youtube.com/watch?v=BF6KiVMIXwM

 

13/01/2016

Syrie, terrorisme et résistance

417688_1.jpg?w=500&h=281

La Syrie, comparée à Stalingrad, telle est la vision d'Andre Vltchek.

Certes, son point de vue n'est pas celui qui domine nos médias. Quoi qu'on en pense, il vaut la peine d'être lu:

http://lesakerfrancophone.fr/la-syrie-est-le-stalingrad-d...

Dans un article paru en janvier 2014, ce journaliste d'investigation s'exprimait aussi sur l'islam et les pratiques terroristes de certains de ses courants les plus radicaux.

Qu'on partage ou non cette approche, elle offre un éclairage non dénué d'intérêt.

A lire, toutefois, la haine qui s'étale contre telle ou telle religion sinon toutes, il va de soi que la nuance n'accède plus à certains esprits échauffés.

L'aveuglement des uns comme celui des autres est des plus préjudiciables pour le monde entier.

Cependant, la naïveté n'est pas non plus à entretenir.

Dans ce sens, reconnaître la voracité et la cupidité dénuées de toute humanité de nombre de nos compatriotes occidentaux serait tout aussi judicieux.

C'est ainsi que, selon Andre Vltchek, prêts à tout pour arriver à leurs fins, ils n'hésitent pas à recourir aux services d'extrémismes religieux, laissant impuissants tout autre courant de pensée:

http://www.legrandsoir.info/terrorisme-musulman-a-qui-la-...

 

 

11/01/2016

Cologne, cherchez la femme!

femme-violee-wide.jpg

Nous y voilà... Le Nouvel Observateur titre: Allemagne, les violences de Cologne étaient probablement "planifiées".

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160110.OBS2524/all...

Le recours aux guillemets n'y change pas grand chose. L'idée est lancée et fera son chemin comme d'autres, pour semer le trouble.

Ce qui se passe autour de cette situation illustre davantage comment les uns et les autres défendent leur vision du monde que celle de la femme.

Même si d'aucuns tiennent à distinguer la violence qui frappe les femmes de manière privée de celle qui les vise dans le domaine public, elle n'en demeure pas moins une réalité.

La récupérer dans le cadre d'un conflit idéologique la gomme.

Ce qui s'est passé à Cologne et ailleurs n'est désormais plus qu'une affaire politique.

Aux femmes blessées dans leur chair de la traiter comme elles le pourront, l'instrumentalisation de leur mal n'y fera rien.

 

08/01/2016

De Cologne au reste du monde

arton246.jpg

Il est beaucoup question, ici et là, des agressions commises la nuit du Nouvel An à Cologne.

Ce qui s'est passé a profondément affecté non seulement les victimes mais bien au-delà et cela se conçoit.

A l'évidence, le sujet est dores et déjà bien politisé.

A lire cette analyse rendue par un ancien correspondant du Figaro en Allemagne, la situation semble, toutefois, plus complexe qu'il n'y paraît:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/01/07/31002-2016010...

A cet égard, il serait bon de rappeler que, dans le monde, la violence à l'encontre des femmes en concerne une sur trois.

Physique ou sexuelle, elle s'exerce à tous niveaux, selon toutes religions, cultures ou nationalités. 

Ce rapport de l'ONU, rendu le 6 novembre dernier, est fort instructif et permet de nuancer quelques a priori:

http://www.unwomen.org/fr/digital-library/multimedia/2015...

 

04/01/2016

Cette Russie qui n'est pas, etc.etc...

1014235994-1728x800_c.jpg

En voici encore un qui met en garde contre la personnalité du président russe sinon contre la Russie elle-même.

Rien d'original ni de nouveau dans l'approche que propose l'article ci-dessous sinon, peut-être, dans le fait de se situer sur le plan de la puissance pour établir quelques comparaisons entre la Russie, les Etats-Unis et l'Union Européenne.

Mais le propos énoncé par Dominique Moïsi, qui signe l'article en question, ne se distingue à l'évidence pas par son objectivité.

Le but visé est une fois encore de montrer combien le président russe est un homme que le concept de démocratie ne semble pas préoccuper.

Et se référer, dans ce sens, à la Nobel de littérature 2015 est le passage obligé. *

Plutôt que de privilégier une approche constructive, s'acharner sur ce que la Russie n'est pas ou aurait pu être si ... semble être décidément l'activité de prédilection de certains médias.

http://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/021589...

 

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/08/l-occident-et-... 

01/01/2016

Vienne, 1er janvier entre traditions et migrants

51397Vienna-Pihlharmonic-Tickets2.jpg

Histoire et actualité se mêlent du traditionnel concert de l'An donné dans le Goldener Saal du Musikverein de Vienne.

Alors qu'une dépêche de l'AFP reprise en boucle sur de nombreux sites, évoque le fait que comme de tradition, une partie des revenus engendrés par le concert iront à des oeuvres caritatives, notamment au profit des migrants, il est aussi précisé qu'il s'agirait là d'un symbole pour cette manifestation créée sous le nazisme.

Le fait est que Wikipedia reste plus énigmatique dans sa manière de libeller l'origine du concert: https://fr.wikipedia.org/wiki/Concert_du_nouvel_an_à_Vien...

Cela étant, que le plaisir de certains profite à l'adversité d'autres, relève d'un charisme bien ordonné qui n'a rien de nouveau.

Reste à savoir comment sa mise en application conciliera les images diffusées en mondovision, ce jour, par l'ORF avec celles des grandes migrations relayées ces derniers mois par la majorité de nos médias.

 

31/12/2015

2016, 2017 et pourquoi pas, jamais?

l-est-interdit-dinterdire-300x248.jpg

Souvent, en fin d'année, des rétrospectives sont proposées par certains médias.

On revient sur des faits qui ont marqué l'année qui s'achève. 

On annonce, aussi.

Ainsi, nombre de journalistes s'affairent-ils à commenter la prochaine sinon hypothétique parution, en France, de l'ouvrage d'Adolf Hitler, Mein Kampf.

Prévue pour 2016, en effet, à en croire ce qui a été déclaré sur les ondes de la RTS le 25 décembre dernier, elle devrait être reportée à 2017:

http://www.rts.ch/info/culture/7366095-la-reedition-franc...

Hier, pourtant et toujours sur la même RTS, on faisait la part belle à cette publication:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/reedition-mein-kamp...

Chacune et chacun y allant de ses arguments, souvent les mêmes repris en boucle, la polémique ne semble pas près de s'éteindre.

2016 ou 2017 n'y changera pas grand chose sinon, peut-être et en fin de compte, un renoncement de la part de Fayard.

Le souhaiter pourrait constituer un voeu.

 

18/12/2015

1977-2015

felix_dzerzhinsky.jpg

L'Union des Ecrivains, créée en 1932 en ex-URSS offrait de nombreux avantages à qui en était membre. Outre des conditions de vie facilitées avec possibles datchas accordées ou autres contributions financières substantielles, l'Union soutenait la publication d'oeuvres et de périodiques et organisait des rencontres et des séminaires.

En 1977, l'ancienne membre de l'Union des Ecrivains et désormais lauréate du Prix Nobel de littérature, Svetlana Alexievitch, signait un article consacré à Félix Dzerzhinski, fondateur et directeur de la Tcheka, police qui deviendra plus tard le KGB.

Le portrait que la lauréate biélorusse dresse de celui qui a été considéré comme un héros national dans le pays où elle vivait à l'époque et où elle vit à nouveau, n'est pas dénué d'émotion. Il se conclut ainsi: 

Когда у меня вырастет сын, мы обязательно приедем на эту землю вместе, чтобы поклониться неумирающему духу того чье имя - Феликс Дзержинский- "меч и пламя" пролетарской революции.*

Quand mon fils sera grand, nous viendrons sans faute sur cette terre pour saluer l'esprit immortel du nom de Félix Dzerzhinski, "épée et flamme" de la révolution prolétarienne.

A 29 ans, âge auquel Svetlana Alexievitch a écrit cet article, on est déjà en état de penser de manière critique.

Or tandis que cette désormais intarissable critique du régime soviétique vouait son talent et sa plume à honorer l'un de ses plus puissants représentants, elle se situait bien loin du sort réservé à ses confrères dissidents.

Près de quarante ans plus tard, conspuer un régime politique dont elle s'est davantage montrée suppôt et bénéficiaire que victime, vaut, en effet, son prix d'or suédois.

http://yablor.ru/blogs/svetlana-aleksievich-mech-i-plamya...

 

17/12/2015

BHL, le "protecteur"

Capture d’écran 2015-12-17 à 16.14.42.png

                                         http://www.bernard-henri-levy.com/arte-2836.html

 

Arte est l'acronyme d'Association de Retransmission Télévisuelle Européenne.

En droit, Arte est un Groupement Européen d'Intérêt Economique (GEIE) basé à Strasbourg.

Voici maintenant vingt-deux ans que Bernard-Henri Lévy occupe le poste de Président du Conseil de Surveillance d'Arte France.

Inutile de dire que BHL prise son poste et n'hésite pas à s'en expliquer.

A la question de savoir si le mandat qui vient de lui être renouvelé sera son dernier, il répond qu'il ne se pose jamais ce genre de questions.

Quant à la chaîne Arte, il l'estime être plus qu’une chaîne de télévision.

C'est un endroit où, tous les soirs, on fabrique de l'Europe, on façonne et invente de la culture européenne vivante.

Arte est une des rares choses qui fonctionnent en Europe.

http://www.lopinion.fr/2-juillet-2014/bernard-henri-levy-...

 

16/12/2015

La Russie et la ferveur d'Arte

 

cartealcool.jpg

Pour la énième fois, la chaîne de télévision Arte s'est penchée sur le sort de la Russie et du taux d'alcoolisme qu'elle présente.

Les précédentes émissions sur le sujet n'ont pourtant pas manqué.

Il semble cependant que le clou doive être enfoncé au point de négliger la redite.

Selon une étude publiée le 13 mai 2014 sur le site Slate, l'Ukraine ou la Biélorussie ont des niveaux similaires de consommation d'alcool.

http://www.slate.fr/monde/86975/carte-pays-alcool-monde

L'insistance avec laquelle la chaîne publique culturelle et européenne se focalise sur la seule Russie pour traiter de l'alcoolisme relèverait presque de l'obsession.

Elle interroge, en tous les cas, la programmation d'une chaîne qui se présente comme favorisant la compréhension et le rapprochement des peuples en Europe.

 

 

09/12/2015

L'Occident et ses références

images?q=tbn:ANd9GcQI7r_4djWulh61QSIocEULLYmDRvDFIGbnslXmyy9vXKKEJO23

 

Qu'un certain Occident se montre critique face à la politique menée par le président russe, on l'a bien compris.

Que ce même Occident sélectionne ses références à l'appui, tout autant.

Après les 86 % d'une Russie qui rirait quand les gens meurent dans le Donbass*, en passant par le califat orthodoxe* que voudrait créer Vladimir Poutine, voici la lauréate du Prix Nobel de littérature 2015 déclarer que les Russes font la guerre aux Ukrainiens. À leurs frères et que des avions russes sont en train de bombarder la Syrie.

http://www.afp.com/fr/info/la-nobel-de-litterature-alexie...

Ce jeudi 10 décembre, Svetlana Alexievitch recevra son Prix des mains du Roi de Suède.

Que l'oeuvre de l'écrivain biélorusse ait été récompensée regarde l'Académie qui l'a honorée.

Mais que cette distinction autorise la lauréate à énoncer autant de contre-vérités la discrédite.

Les tensions actuelles entre Occident et Russie n'ont rien à gagner avec de telles propos mensongers.

A moins que le choix opéré par Stockholm n'ait été, comme d'aucuns l'affirment, de pur intérêt politique.

 

Lettre ouverte

La Nobel récidive

 

 

06/12/2015

La Nobel récidive

capture_decran_2015-09-24_a_09.56.19.png

Le 24 septembre dernier, Vladimir Poutine inaugurait la plus grande mosquée d'Europe.

A Moscou, le président russe était aux côtés de ses homologues turc et kazakh ainsi que de Mahmoud Abbas et du grand mufti de Russie.

Cet événement, largement médiatisé, a sans doute dû échapper à la vigilance de Svetlana Alexievitch, lauréate du prix Nobel de littérature 2015 qui décrète, dans La Vanguardia, que le président russe créerait, en Russie, un califat orthodoxe.

Un Nobel est une référence. Discutée, certes mais qui fait autorité.

Dans son interview à La Vanguardia, l'écrivain biélorusse évoque la dimension politique de son prix. Elle a raison car elle est bel et bien présente.

Quelles que soient les opinions que défend Madame Alexievitch, rien ne lui interdit de s'informer avant de s'exprimer.

En l'occurrence, Madame Alexievitch a manqué une nouvelle occasion de se taire.

Et ce ne sont pas les commentaires déposés sous l'article ci-dessous qui le contrediront:

http://oumma.com/221656/moscou-l-inauguration-de-plus-gra...

 

 

02/12/2015

Arabie Saoudite-Russie, un point de vue

rtr4mrns.jpg

Le point de vue de Roland Lombardi sur les relations entre Arabie Saoudite et Russie ne manque pas d'intérêt.

Il est publié sur le site créé par Jean-François Coustillière, ancien officier de marine.

http://www.econostrum.info/Les-relations-entre-la-Russie-...

L'éclairage donné aux relations qu'entretiennent nombre de pays concernés par la situation en Syrie révèle toute sa complexité et l'importance cruciale de négociations.

A cet égard, Roland Lombardi relève le rôle majeure joué par la diplomatie russe.

Par son approche, cet article tranche avec nombre d'autres qui, d'emblée, dressent des camps les uns contre les autres sinon prédisent le pire à venir.

 

23/11/2015

Radicalisme

 

voile1.jpg?itok=oF0uDdUP

Alors que le nationalisme est très souvent stigmatisé, le radicalisme, lui, semble bien moins aisé à cibler.

Le premier serait-il plus facile à identifier que le second?

Décréter qu'on ne mène pas de guerre à une mouvance extrémiste au prétexte qu'elle se serait auto-intitulée Etat islamique et que, de fait, ce serait lui reconnaître une légitimité que de la combattre est une vue de l'esprit.

Une autre, celle du Président de l'Association des Maires de France qui prône plus la laïcité comme barrage à la terreur

Tandis que toutes les valeurs démocratiques sont rejetées par le radicalisme, ce sont elles qu'on persiste à lui opposer.

Chercher l'erreur, c'est risquer diverses hypothèses.

Evoquer la soumission en est une.

Reste à savoir à qui, pourquoi et comment.

 

21/11/2015

De l'imposture à l'arrogance

1716002.jpg

      http://korrespondent.net/world/3592904-za-paryzh-rf-otchy...

Alors que la Russie attaque les positions de Daech et inscrit sur ses équipements, A Paris et Aux nôtres, l'Occident persiste dans son arrogance.

Nombreux sont les médias, en effet, qui commentent l'annonce d'un rapprochement de la France -tout au moins- avec la Russie pour lutter contre Daech.

Ainsi Le Temps de mentionner que Sur la Syrie, Vladimir Poutine arrondit les angles.

Inutile d'attendre mieux de ce quotidien.

Le Figaro, pour sa part, se fend d'un test ainsi libellé: Etes-vous favorable à l'élargissement de la coalition contre Daech à la Russie?

Au vu des 91% de réponses favorables au rapprochement avec la Russie, La France doit-elle rejoindre la Russie dans sa lutte contre Daech eût été sans doute plus adéquat pour interroger les lecteurs.

Mais depuis 2008 et la réintégration de l'OTAN par la France, sa voix n'est plus celle de 2003.

Ce documentaire est à visionner du début à la fin.

http://www.lcp.fr/emissions/droit-de-suite/vod/145285-gue...

Car au-delà du mensonge évoqué et bien connu, ce sont les méthodes qui l'ont imposé qui sont décrites..

Et ce sont elles qu'il importe de comprendre pour mesurer comment toutes les instances juridiques, politiques et médiatiques ont été transgressées.

C'est à ce pays dit démocratique tandis qu'il est parvenu à imposer de tels procédés à la face du monde que la France et tant autres pays avec elle sont désormais liés.

Et ces mêmes osent l'arrogance à l'égard de la Russie...