Finance - Page 3

  • "Le Monde", l'immonde

    Imprimer Pin it!

    4458982_3_6036_ill-4458982-50ff-778465_93734312fa5580e11a3249532b71f07e.jpg

    A Varsovie, le 14 juillet. Alik Keplicz/AP photo publiée par "Le Monde" de ce 24 juillet 2014

     

    L'arrogance de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie aurait pu friser le ridicule si elle n'avait été et n'était encore liée à tant d'événements aussi tragiques que ceux qui se déroulent en Ukraine.

    De retour de Simferopol et de Moscou, j'ai mesuré une fois de plus combien l'Occident s'égare dans sa manière de traiter la Russie.

    La posture prise par la plus grande partie de la classe politique et médiatique occidentale dénote un ethnocentrisme qui va bien au-delà, désormais, de sa seule inculture.

    Sa déconsidération ostensible de la Russie prend, en effet, une dimension criminelle dès lors qu'elle encourage un parti pris mensonger et falsificateur.

    Mais que l'Union Européenne poursuive la voie tracée par ses alliés états-uniens et ce n'est plus la Russie de Poutine qui lui répondra.

    C'est la Russie elle-même.

     

  • Ukraine, neutralité suisse oblige

    Imprimer Pin it!

    media_xll_6708324.jpg

    En février dernier, sitôt après la destitution de Viktor Ianoukovich, la Suisse décidait de geler ses avoirs.

    Un de griefs, parmi d'autres imputés à l'ancien président ukrainien, était d'avoir donné l'ordre de tirer sur son peuple.

    On a su ce qu'il en avait été, par la suite, dès lors que Madame Ashton confiait son inquiétude à Monsieur Paet:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/06/ukraine-snipers-et-vacarme-russophobe.html

    Pendant ce temps-là, un des compatriotes de Victor Ianoukovich, résident genevois et néanmoins gouverneur en Ukraine, ne se cache pas de financer des milices armées qui tirent sur son propre peuple. 

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte-aux-autorites-genevoises.html  
     
    Amateurs de droits humains, s'abstenir.

     

     
  • Ce Genevois qui gouverne en Ukraine

    Imprimer Pin it!

    file36047158_67ede8e7.jpg

    Il a déjà été question ici de ce résident genevois dans deux de mes précédents sujets.*

    Oligarque aux trois passeports, cet homme se fait un plaisir d'ignorer les frontières. 

    Sauf pour certaines d'entre elles qui selon lui, doivent être non seulement maintenues mais renforcées.

    Et pas n'importe comment.

    Non, les 2000 kilomètres qui séparent la Russie de l'un des trois pays desquels il a la nationalité, l'Ukraine, doivent être marqués par un mur.

    Avec barbelés au sein desquels passera un courant.

    Démocratique et électrique.

    Igor Kolomoïski assure que la réalisation de ce symbole d'ouverture est réalisable en quelques mois.

    Le financement sera pris en charge par le compte d'un fonds de bienfaisance.

    Genève a de quoi être fière de son résident.

    Avec un tel philanthrope, c'est l'humanisme qu'on assassine.


    Sujet paru dans l'édition du 17 juin 2014 de La Tribune de Genève.Conformément à la déontologie, la rédaction s'est réservé le droit de choisir le titre. 

    http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/13/mur-ukraine-russie-gouverneur-milliardaire_n_5491077.html


    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte-aux-autorites-genevoises.html

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/01/ce-genevois-qui-finance-l-armee-ukrainienne.html
  • "Nous sommes dans votre lit...

    Imprimer Pin it!


    ...Chère Europe, si vous pensez que nous sommes corrompus, n'aimeriez-vous pas savoir qui nous sommes et qui nous paie, ainsi que les faveurs que nous aimerions obtenir de vous?"

     _f1328_the_brussels_business_pascal_kerneis_autofahrt.jpg

    C'est Craig Holman qui s'exprime ainsi. Craig Holman a porté la réforme du lobbying aux Etats-Unis.

    Celle-ci  ne s'est toutefois pas réalisée en deux temps trois mouvements. Elle a nécessité une soixantaine d'années pour parvenir à sa version actuelle.

    En 1996, l'Union Européenne a elle aussi adopté des mesures visant à encadrer les activités de lobbying. Cependant, elle y a procédé en s'inspirant du Lobbying Dsiclosure Act mais pas tel que modifié ces dernières années par le Congrès Américain.

    C'est ainsi que des études comparatives récentes indiquent que la réglementation européenne est bien moins contraignante que celle des Etats-Unis.

    En effet, l'inscription au registre des lobbyistes introduite dans l'UE est volontaire et ne s'applique qu'à la Commission.

    Aux Etats-Unis, au contraire, l'inscription des lobbyistes est obligatoire et couvre aussi bien les instances exécutives que législatives. 

    L'Union Européenne ne dispose dès lors d'aucun mécanisme de mise en force ni de surveillance.

    Certes, des associations et autres collectifs se mobilisent pour imposer la transparence dans les activités des lobbyistes.

    Y parviendront-elles?

    Sur le sujet, à voir ou à revoir ce documentaire qui avait été diffusé en 2012 sur ARTE:

    https://www.youtube.com/watch?v=dRgBEyPjzSc