29/01/2017

Rama Yade, Emmanuel Macron, deux lignes

langfr-450px-Flag_of_France.svg.png

A chacune et à chacun ses goûts, certes et donc, à chacune et à chacun de décider la ou lequel des candidates et candidats qui mènent campagne en vue de la présidentielle française sera la sienne ou le sien.

Ce samedi 28 janvier, Rama Yade a été l’invitée de l’émission On n’est pas couché. Moquée sinon méprisée par Vanessa Burggraf, l’Ancienne Secrétaire d’Etat ne s’en est pas laissé conter et elle a bien fait:

http://www.programme-tv.net/news/tv/106814-onpc-echange-t...

Quelle que soit l'estime que l’on porte à son projet de se présenter à la présidentielle, écouter cette femme s’exprimer était intéressant. Au moins autant que de suivre la coqueluche des médias, Emmanuel Macron pour ne pas le nommer.

Cet homme qui invite à parler en famille de la parité entre hommes et femmes pour que celles-ci soient plus nombreuses au sein de l’hémicycle vaut le détour:

https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/

Autant soutenir Rama Yade que ce prêcheur qui a, quoi qu’il en soit et dores et déjà tout l’establishment ou peu s’en faut de son côté!

 

28/01/2017

Affaire Fillon, les oubliés de l’histoire... les hackers russes!

 

L’affaire qui vise l’un des favoris sinon le favori de l’élection présidentielle française à venir fait grand bruit et c’est peu dire tant tous les médias s’y mettent et plus encore. Pas moins de trois émissions consécutives de C’est en l’air  ont été consacrées à la question sans compter tout le reste qui semble avoir oublié, du coup, des hackers russes. C’est que l’Ancien Premier Ministre serait ami de Vladimir Poutine, raison déjà bien suffisante pour le tenir à distance et, peut-être, d’écarter la piste russe...

Cela dit, une perquisition a eu lieu au siège de La Revue des deux mondes. Que la justice fasse son travail, rien de plus normal. Qu’on s’interroge, malgré tout sur ce qu’il en est d’une histoire qui sort comme à point nommé n’est pas interdit tant la vie politique s’anime aussi d’autres images que celles de rassemblements qui unissent toutes personnalités confondues et rassurent. Mais pour cela, souvent, il faut que la mort s’en soit mêlée.

La question de savoir d’où est venue la salve qui a permis la révélation au Canard Enchaîné, si elle n’est pas déterminante n’est pas anodine non plus.

Aussi, le nom de Rachida Dati apparaît-il souvent comme étant celui porté par la personne qui aurait permis l’attaque en règle qui vise l’Ancien Premier Ministre et son épouse.

Ce ne semble plus être un secret pour personne que l’Ancienne Garde des Sceaux soit vengeresse. Nombre de se interventions médiatiques en ont témoigné, à l’image de celle-ci:

Capture d’écran 2017-01-28 à 13.14.47.png

capture d’écran de: http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/2012053...

 

26/01/2017

Précisions et mises au point

Capture d’écran 2017-01-26 à 20.25.55.png

capture d’écran: Le Point

Merci aux commentateurs qui ont attiré mon attention sur une autre lecture de la phrase qui avait motivé ma réaction quant au traitement infligé, parfois, à la langue.

Vu la pertinence de leurs remarques, j’ai supprimé le sujet que j’avais intitulé Langue malmenée.

Cela dit, le problème de la langue malmenée subsiste mais en l’occurrence, non, la formulation et l’orthographe de la phrase en question étaient correctes et plus encore, élégante. 

Il ne s’agissait donc pas d’erreur de la part de la rédaction du magazine Le Point et encore moins de l’auteur de ladite phase, Gabriel Matzneff. 

L’écrivain s’adressait, entre autre, à Mazarine Pingeot qui, comme nombre de personnes, semblent incapables de percevoir comment l’on peut s’exprimer sur la Russie sans idolâtrer son président.

Ce qu’on peut lire de l’article, vu qu’il est réservé aux abonnés, ne manque pas d’intérêt:

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/gabriel-matzneff/g...

 

Haute tenue

Capture d’écran 2017-01-26 à 00.36.49.png

                                                                                      capture d’écran: France2

Débat de haute tenue, ce 25 janvier au soir entre les deux finalistes de la primaire de la gauche. A l’inverse de ce qui avait été annoncé ici ou là, le cadre qui a réuni Manuel Valls et Benoît Hamon n’a de loin pas ressemblé à un ring.

On a eu droit à un échange de points de vue, à des visions parfois divergentes, parfois convergentes et surtout, à du respect mutuel de la part des deux candidats.

On a compris, aussi, que l’avenir de leur parti était en jeu. Même si Manuel Valls l’a plus clairement fait ressentir, Benoît Hamon ne l’a pas perdu de vue.

Ensuite, sur le plateau de France2, Julian Bugier a eu beau enfoncer le clou face aux représentants des deux candidats de la primaire, aucun ne s’est laissé entraîner là où le journaliste l’aurait souhaité.

Dans un cas, c’était pour savoir si Manuel Valls vaincu se rallierait à Benoît Hamon, dans l’autre, si Benoìt Hamon devancé par le mutant s’effacerait en sa faveur. Aucune de ces deux questions n’aura reçu de réponse et c’est très bien ainsi.

Fort à propos, il a été rappelé qu’il appartenait aux électeurs de décider de l’avenir de ce second tour de la primaire et de ses suites pour la présidentielle plutôt que d’en anticiper les résultats par de pures projections.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

 

24/01/2017

Ce qu’un Président a dit...

Capture d’écran 2017-01-24 à 23.00.41.png

capture d’écran: huffingtonpost

 

Ce mercredi 25 janvier, le débat entre les deux candidats en lice pour le second tour de la primaire de gauche sera sans doute déterminant.

A plus d’un titre tant le PS est fragilisé et ses membres, en définitive, bien peu respectés. Le comportement de l’encore actuel Président de tous les Français, entre autres élites de gauche, a de quoi laisser perplexe. 

Tantôt au théâtre parce qu’il l’avait promis à Michel Drucker de longue date, tantôt au Chili pour des raisons agendées sans doute aussi de longue date, François Hollande a déclaré qu’il n’irait pas voter ni au premier ni au second tour de cette primaire. 

Soit.

Cela dit, certains ont retrouvé dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, ce que le Président bientôt sortant avait dit de Benoît Hamon. On peut le lire ci-dessus, dans la capture d’écran qui illustre ce sujet.

Le fait est que cet ancien Ministre de l’Education a remporté le premier tour de la primaire et n’entend pas perdre le second. Normal, il ne s’est pas présenté pour perdre. Mais face à lui, Manuel Valls n’entendra pas non plus s’en laisser conter.

Tout cela peut déboucher sur le meilleur ou sur le pire, en ce sens, cette primaire est loin d’être banale. Car son vainqueur aura, ensuite, à affronter ou composer avec un jeune premier qui ne veut rien savoir de ceux qui furent ses pairs:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/18/ps-fin-de-part...

Ce mutant* a peut-être le vent en poupe mais de là à lui confier l’exercice de la charge présidentielle, il y a un pas à projeter avant de le franchir.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

  

23/01/2017

Entre liberté d’expression et intérêt général

Capture d’écran 2017-01-23 à 15.57.40.png

Tandis que la justice condamne en appel Claude Guéant à deux ans de prison dont un ferme, le PS affiche la couleur.

Au second tour de la primaire, Martine Aubry votera Hamon, Ségolène Royal, pour sa part, n’exclut pas, après le second tour de la primaire, le vote utile qui inclurait Macron.

Autant pour Manuel Valls, qui, entre le mutant* Macron et l’angélique Hamon, semble mis sur la touche.

Or qu’on l’apprécie ou non, le Premier Ministre d’un Président à l’agenda si chargé qu’il l’a empêché de suivre de près débat et premier tour de la primaire de son propre camp, le Premier Ministre donc, paraît le plus à même d’exercer la fonction suprême.

Mais si la liberté d’expression tant revendiquée en France implique que les querelles de clochers et d’egos priment sur l’intérêt général, pourtant rappelé à l’envi, soit!

C’est là, néanmoins, un boulevard ouvert à la candidate du FN.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

22/01/2017

La France de gauche et son Président

Capture d’écran 2017-01-22 à 23.34.42.png

Débats intéressants, sur France2, au soir du premier tour de la primaire de gauche.

Deux tendances se dessinent de manière nette avec les victoires de Benoït Hamon et de Manuel Valls. L’enjeu du parti socialiste est de mobiliser un électorat qui semble ne plus trop croire en une victoire possible de son candidat au second tour de la présidentielle sauf à considérer Emmanuel Macron comme encore socialiste.

Mais sait-on bien ce qu’il représente?

Certes, il séduit nombre de magazines qui l’affichent en couverture de leurs éditions. Il rassemble aussi un public que ses envolées proches de l’hystérie n’ont pas semblé gêner.

Ce qui reste de France socialiste, toutefois, ne s’y est pas reconnu pour avoir préféré porter ses suffrages aux candidats de la primaire.

Honneur à autant de citoyennes et de citoyens tandis que le Président qu’ils ont élu il y a cinq ans n’a pas souhaité commenter ce premier tour de la primaire qu’il a suivi depuis le Chili.

 

18/01/2017

PS, fin de parti?

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.26.51.png

                                                                                       capture d’écran France2

Pendant que certains présidents vivent leurs dernières heures au pouvoir, pour l’un, leurs derniers mois, pour l’autre, leur manière de quitter le devant de la scène politique ne manque pas d’être remarquée à défaut d’être remarquable.

Sur la toile, circulent toutes sortes de rumeurs et autres pétitions à signer tandis que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche inquièterait.

En France, c’est la mort en directe du Parti socialiste à laquelle on assiste chaque jour ou presque.

François Hollande a voulu et revendiqué être un président normal, est-ce à dire que son comportement serait celui de tout un chacun de nous?

Ce qui semble, en tous les cas, acquis pour lui, est qu’outre son record d’impopularité, il aura réussi à mettre son propre parti dans une situation assez inédite.

Qu’un jeune premier, autrefois son ministre et son protégé, fasse la fine bouche face aux candidats malheureux qui seraient obligés de se rallier à lui pour représenter la gauche à la présidentielle 2017, il fallait y penser. Emmanuel Macron a osé:

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/polit...

 

17/01/2017

Quelle France voulons-nous?

Capture d’écran 2017-01-17 à 23.08.26.png

Michel Houellebecq, invité de David Pujadas dans le cadre du 20 heures de France2, ce 17 janvier a dit percevoir Emmanuel Macron tel un mutant.

Le terme est éloquent.

Larousse le définit ainsi: se dit d’une cellule, d’un clone cellulaire ou d’un organisme dérivant d’une cellule qui a été le siège d’une mutation.

A observer cet homme lors de son meeting, le 10 décembre dernier à Paris, on sent l’adhésion de son public. Venu chercher, peut-être, la bonne parole, il suit, avide et applaudit.

Mais lorsqu’en conclusion de sa prestation -qui a été soigneusement coupée de la video qui rend compte de l’ensemble de son intervention* - le candidat Macron s’exalte jusqu’à s’égosiller, au nom de la République et de la France, on se dit que son auditoire et son potentiel électorat ne sont pas trop regardants sur la manière:

https://www.youtube.com/watch?v=WoLZYEO2-FQ

A chacune et à chacun ses préférences mais l’hystérie qui s’empare de ce jeune politicien, mutant ou pas, cadre mal avec la maîtrise plutôt attendue d’un chef d’Etat:

https://www.youtube.com/watch?v=JMN20SSHg4k

 

 

15/01/2017

François Hollande, derrière l’hystérie en action, c’est selon

Capture d’écran 2017-01-15 à 19.29.45.png

                                                                            capture d'écran

L’information n’est pas passée inaperçue et cela se conçoit. Elle aurait même fait l’effet d’une bombe.

Le jour même du deuxième débat de la primaire citoyenne, le Journal du Dimanche (JDD) publie des propos qu’aurait tenus un proche de l’encore actuel Président de tous les Français.

Selon cet ami de François Hollande, ce dernier se serait dit prêt à soutenir la candidature d’Emmanuel Macron.

De même, Ségolène Royal qui estime savoir de sa propre parole qu’elle a du poids:

http://www.challenges.fr/politique/et-si-francois-holland...

Bien sûr, l’Elysée dément et Dominique Villemot, l’auteur des propos en question s’est fendu d’un sms au JDD pour contester les avoir tenus.

Cependant, la rédaction du JDD persiste et signe et refuse de remettre en cause le travail de ses journalistes.

Ambiance!

 

 

04/01/2017

Quand ARTE met au point...

Capture d’écran 2017-01-04 à 18.53.31.png

capture d’écran de: http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/sommes-nous-vul...

On se demande à quoi servent ces débats organisés par autant de médias soucieux, bien sûr, de donner la parole à autant de personnalités d’avis et d’horizons divers sinon pour sauver la face et couper autant que possible la parole à qui la leur ferait perdre, ladite face.

En l’occurrence, ce 3 janvier au soir, ARTE avait réuni dans le cadre de son émission 28 minutes, trois invités pour discuter de la cyber-guerre russe:

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/sommes-nous-vul...

Quand vous voyez Marie Mendras, à la minute 17,55, demander la parole pour recadrer le débat et dire qu' on ne peut pas laisser dire, ici, sur un bon plateau de télévision en France, dans une démocratie, que nous faisons de la propagande russophobe alors que le régime russe n’est pas une démocratie, contrôle ses médias, etc.etc pour, enfin, cerise sur le gâteau, s’insurger contre le mensonge on comprend que se risquer à appeler cette énième spécialiste de la Russie à un peu plus d’objectivé serait sans doute mal reçu sinon carrément malvenu.

Il faut dire que sur ARTE dont BHL est le président du conseil de surveillance depuis plus de 23 ans, on a toutes les chances d’être à cet endroit où selon lui, tous les soirs, on fabrique de l'Europe, on façonne et invente de la culture européenne vivante:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/17/bhl-le-protect...

 

18/12/2016

BibliObs:le batracien de La Fontaine

Capture d’écran 2016-12-18 à 16.30.23.png

                                                                capture d’écran: BibliObs

Un nouvel adjectif est né, à l’Académie française de le valider tandis qu’elle vient d’admettre en son sein, l’écrivain Andreï Makine.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour découvrir une nouvelle fois la qualité de propos émis à l’égard de qui ose parler de la Russie en termes que le très bien-pensant Occident ne se satisfait pas de ne pas goûter mais qu’il se hâte de juger sinon de condamner.

Voici qu’en effet, ce natif de Russie, désormais Immortel, s’est exprimé sur divers sujets qui ont heurté quelques sensibilités hexagonales.

De fait, l’auteur de cet article a trouvé comment rendre au mieux compte du moment académique et historique qui a vu Andreï Makine  être reçu à l’Académie française.

Ce suffisant journaliste s’est fendu du néologisme de poutinien pour signifier toute la finesse de son approche sinon la subtilité de son intelligence.

A l’évidence, son génie créateur rivalise d’excellence face à la culture, à l’humanisme et à l’immense et réel talent d'Andreï Makine.

http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-de...

http://www.academie-francaise.fr/reponse-au-discours-de-r...

Mensonges et propagande, armes de guerre multilatérales

Capture d’écran 2016-12-18 à 12.08.21.png

capture d’écran:http://www.lepoint.fr/politique/quand-poutine-mettait-nic...

Pour qui aura suivi les diverses émissions et autres documentaires consacrés au Président de la Fédération de Russie, un épisode aura peut-être retenu leur attention parce qu’il a été relayé par certains non sans plaisir.

Il s’agit d’un échange entre Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine dont il a été donné une version contestable et contestée.

Le Point publie, en effet, un article qui dément ce qui a été décrété par un de ces spécialistes aussi expert et habile que celui qui n’hésite pas à se substituer au Président russe en se plaçant directement dans sa tête.*

http://www.lepoint.fr/monde/sarkozy-poutine-jean-david-le...

On sait que la guerre engendre mensonges et propagande, cela a été dit et rappelé dans nombre de ces émissions. La preuve en est donnée là comme elle a pu l’être à de nombreuses reprises.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/27/bhl-bis.html

 

16/12/2016

France2 consacre deux documentaires à Vladimir Poutine

 

Capture d’écran 2016-12-16 à 01.46.48.png

Une page se tournerait-elle?

Après la RTS, au tour de France2 de se distinguer par la qualité des deux documentaires que la chaîne d’information française à diffusés ce 15 décembre au soir.

Tous deux consacrés à Vladimir Poutine, ils ont permis aux téléspectateurs de découvrir -enfin!- des points de vue rarement ou jamais proposés jusque là sur le président russe.

La première partie de la soirée, c'est Laurent Delahousse qui l’a présentée avec une rétrospective de l’enfance, de la jeunesse et du cursus de Vladimir Poutine.

Pour qui avait lu l’ouvrage de Frédéric Pons, signalé ici-même*, on retrouve beaucoup de ce qu’il y a écrit. Il figure d’ailleurs parmi les intervenants du premier documentaire au cours duquel le public découvrira aussi, parmi d’autres, Piotr Tolstoï, journaliste d’une émission très connue de la chaîne Pervij Kanal, Vremja pokozhet.

La parole a aussi été donnée à l’Ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov. C’est dire le souci d’objectivité observé par France2!

La seconde partie de la soirée a consisté en un film mêlant, lui aussi, éléments rétrospectifs et témoignages. A retenir, ceux d’Hubert Védrine et d’Hélène Carrère d’Encausse, à signaler aussi, l’intervention, pour qui le connaît, de Xavier Moreau.

Autant dire que la soirée a a été d’un niveau autrement plus instructif que certaines précédentes émissions dont il a été question ici...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/08/pasdamalgame.h...

01:47 Publié dans Air du temps, France, Information, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : poutine, russie, médias, france2 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/12/2016

Vladimir Poutine, autant en emporte les journalistes

Capture d’écran 2016-12-14 à 22.07.50.png

                                                capture d’écran: rtl.fr

Le président de la Fédération de Russie, après avoir été identifié et renommé en Hitler, en Staline, en Ivan le Terrible, l’est désormais en pays.

C’est Alain Duhamel, pourtant journaliste aguerri, qui le présente ainsi:

http://www.rtl.fr/actu/politique/alep-le-veritable-vainqu...

Comme un autre de ses confrères sur son blog, emporté par sa prose -ou son humeur- voici que le journaliste français se surpasse pour évoquer le président russe.

Aussi, ne parle-t-il jamais de la Russie, ni de son armée ni de tout autre commandement militaire mais du seul « Poutine » et de son aviation, de ses bases militaires, de ses alliés et de ses adversaires.

On a bien compris que de nombreux journalistes ne se donnent plus la peine d’informer.

Mais de là à dire tout ce qui leur passe par la tête sans la moindre considération de leur public, il y a un pas qui semble allègrement franchi.

Un peu de déontologie, un peu de mesure et de nuances, serait-ce trop demander?

 

10/12/2016

Abus, trahisons politiques et extrémismes

 

On l’a constaté, certains se sont réjouis de voir Jérôme Cahuzac condamné. 

Le journaliste Edwy Plenel s’est félicité d’avoir tiré la sonnette d’alarme, d’avoir donc, en quelque sorte, été ce qu’il semble désormais convenu d’appeler un lanceur d’alerte.

Si l’ancien ministre du Budget a trahi, il n’est sans doute pas le premier dans son genre.

Que dire de celles et ceux qui ont promis, promis et promis au nom d’une croissance dont ils allaient s’employer à relever le niveau? En vain.

Leur trahison a plongé nombre de personnes, de ménages, de familles et d’entreprises dans une misère qui n’a, parfois, plus trouvé d’autre issue que la rue sinon le suicide.

A ces bonimenteurs, justice n’a pas été rendue sinon, peut-être, par les urnes.

A cet égard, le rôle des réseaux sociaux a pu être relevé. Mais pour y découvrir haine, insultes et  détournements divers au moins autant qu’analyses, sens critique et débats d’idées raisonnables.

Alors?

Sanctionner une politique et la rejeter peut-il encore se concevoir sans risquer l’extrémisme tandis que sa montée s’observe ici et là?

Poser la question n’est pas y répondre.

 

09/12/2016

L’Etat et la France

 

Voici que celle qui s’est aussi fait connaître par son acronyme, MAM, a annoncé sa candidature pour la présidentielle française de 2017. 

Michèle Alliot-Marie souhaite davantage de l’Etat et déplore, en cela, que François Fillon en marginalise le rôle au profit d’une politique libérale.

Elle veut, pour sa part, un Etat stratège et protecteur des Français. On devrait en savoir davantage lorsqu’elle présentera son programme, pour l’heure, elle parcourt la France en quête des 500 parrainages requis pour se présenter à l’élection présidentielle.

Ce plus grand rôle à conférer à l’Etat, MAM n’est pas la seule à le revendiquer.

Dans une interview accordée à La Tribune de Genève, Dominique de Villepin l’a aussi appelé de ses voeux. Ce souhait a même été repris en libellé de l’article:

http://www.tdg.ch/monde/europe/dominique-villepin-faut-re...

Cela dit et comme l’indique Xavier Alonso de l’Ancien Premier Ministre, celui-ci parcourt désormais la planète comme avocat international et conseiller et non plus la seule France alors qu’en 2012 et comme il l’avait communiqué aux membres de son parti, à ses soutiens et amis, il avait été empêché de présenter sa candidature à l’élection présidentielle:

http://fr.calameo.com/read/0002606185f56259a6f3e

 

13:12 Publié dans Air du temps, France, Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Tags : mam, de villepin, etat, france | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/12/2016

Audiard ou pas, Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison

Capture d’écran 2016-12-08 à 16.32.44.png

Un aimable commentateur de ce blog avait, lui aussi, rappelé au souvenir de Michel Audiard tandis qu’il avait estimé opportun de le citer dans le cadre d’un précédent sujet publié ici.

Ce Monsieur ne lira sans doute pas cette autre reprise de Michel Audiard puisqu’il a fait part du plaisir qu’il prendrait à ne plus lire ce qui ne lui a, par ailleurs, jamais été imposé mais qu’il a choisi, de son propre gré, faut-il le préciser.

Bref, voici donc le célèbre dialoguiste français à nouveau cité, cette fois sur Twitter par Bruno Jeudy, rédacteur en chef politique à Paris Match.

Edwy Plenel, quant à lui, ne cache pas sa fierté d’avoir été l’un des premiers -sinon le premier- à avoir soupçonné Jérôme Cahuzac d’avoir un compte en Suisse et vante l’utilité d’un journalisme d’intérêt public.

De tels propos tenus par un personnage connu pour sa férocité à se réjouir de voir tomber qui ils poursuit de ses assiduités journalistiques n’étonnent guère:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/04/04/edwy-plenel-br...

Quoi qu’il en soit,  Jérôme Cahuzac ne dormira pas en prison ce soir.

L’ancien ministre du Budget fait appel de sa condamnation.

 

17:35 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Justice, Politique, Politique française | Tags : cahuzac, justice, france, suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/12/2016

FN, le poids du père

 

Capture d’écran 2016-12-02 à 23.55.52.png

             capture d’écran de *

Selon Marine Le Pen, Manuel Valls et François Fillon seraient des doublures:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/quand-marine-le-pe...

Elle est plutôt mal placée, cette héritière du parti de son père, de traiter ses collègues de doublures.

Ce n’est pas parce qu’elle aurait dédiabolisé le Front National qu’il n’en serait pas pour autant un miroir aux alouettes tandis qu’il se présente comme issue aux problèmes de Françaises et de Français oubliés des quinquennats  de droite et de gauche.

Si le jeu démocratique permet que le Front National soit présent dans la course à l’Elysée, capitaliser sur la colère citoyenne, on a vu où cela avait mené.

François Hollande a été élu par rejet de Nicolas Sarkozy. Le résultat, on y a assisté en direct, ce 1er décembre au soir.

Marine Le Pen préside une formation politique créée par son père. Elle a souhaité prendre ses distances de lui au point de l’exclure de ce parti qui lui a permis, à elle, de s’imposer.

A lire ce qui suit, on comprend que rien n’est aussi simple:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/11/17/l-excl...

02/12/2016

Présidentielle française de 2017, la messe est loin d’être dite

 

Capture d’écran 2016-12-02 à 16.16.03.png

A toutes celles et ceux qui ne jurent -ou peu s’en faut- que par le Front National dont, faut-il le rappeler, les valeurs ne sont pas partagées par une majorité telle que sa Présidente de candidate à l’élection présidentielle se retrouverait de facto au second tour, voici qui pourrait les intéresser:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/11/28/31001-201...

Et ce n’est pas la primaire de la droite et du centre ou alors, ce qu’il est convenu d'appeler  front républicain, qui seraient seuls en cause.

Car l’électorat français, tout mécontent qu’il se montre après ce quinquennat finissant, voire, les deux qui l’ont précédé, dispose d'autres représentants pour défendre ses intérêts que la seule fille de Jean-Marie Le Pen.

Un Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a de fortes chances de prendre des voix que convoite ce Front National dont il se dit qu’il serait -devenu?- le premier parti de France.

Rien n'est donc encore acquis pour Marine Le Pen.

Et les sondages qui l’annonçaient ou l’annonceraient présente au second tour de l’élection présidentielle française auront, peut-être, à être révisés.

 

01/12/2016

La déclaration du Président normal.

Capture d’écran 2016-12-01 à 22.28.36.png

                     capture d’écran de: https://www.youtube.com/watch?v=A3P7fxoG3zQ

Finalement, après avoir entendu le bilan dressé par le Président d’encore tous les Français, on se dit qu’il a fait énormément pour la France!

Alors, pourquoi a-t-il été si conspué?

Avec toutes les réalisations qu’il a énumérées de son mandat pas encore achevé, comment en est-il arrivé là où il a chuté?

D’accord, il a admis quelques erreurs.

Seraient-ce à elles qu’on lui doit l’humilité d’avoir renoncé à poursuivre l’exercice de la fonction présidentielle?

François Hollande a été digne, lors de sa déclaration. 

Saluons au moins cela!

Pour le reste, l’avenir dira ce que le bilan de ce Président normal aura représenté pour la France. 

 

François Fillon, citer son nom affole

Capture d’écran 2016-12-01 à 12.50.20.png

capture d’écran de:  http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicai...

Il s’en écrit et s’en dit, des choses, sur François Fillon. A tel point que cela permet tout et son contraire si on évoque son nom.

Le fait est qu’il dérange beaucoup de monde tandis qu’il en a rassemblé aussi autour de lui.

Son refus de diaboliser la Russie et son Président lui a valu méfiance sinon, carrément, hostilité.

Ses déclarations sur toutes sortes de sujets de société ont été reprises selon les orientations des un(e)s et des autres pour les contrer.

Qu’à cela ne tienne, toutes les fois que l’occasion lui en est donnée, François Fillon explique ses positions.

On fait de lui le candidat des bobos, mieux -ou pis, c’est selon- des bourgeois fortunés? Voici qu’il montre qui il a pris le temps d’écouter les paysans.

Durement touchés, entre autre par les sanctions prises envers la Russie, ils souffrent et plus encore. Nombre de suicides frappent le monde agricole.

Puisse François Fillon tenir ses engagements, c’est ce qu’on ne peut que lui souhaiter, au moins pour  eux, ces femme et ces hommes de la terre que la crise a réduits à misère.

 

30/11/2016

Marine Le Pen et ses ardents défenseurs

Capture d’écran 2016-11-30 à 10.58.23.png


Après avoir publié ici-même* un sujet dans lequel j’ai affiché ma préférence dans le cadre de la présidentielle française de 2017, sujet également paru en courrier dans l’édition papier de La Tribune de Genève de ce 30 novembre, voici que de vives réactions ont révélé les grands démocrates que sont les sympathisants de la Présidente du Front National.

Il semble bien que, désormais, ne pas apprécier les idées sinon les valeurs défendues par Marine Le Pen apparaisse -presque- comme blasphématoire.

Mais non, les relais du Front National se mobilisent au nom de la liberté d’expression!

Au point que si vous ne souhaitez pas de Marine à l’Elysée en 2017, leur ardeur à vous dresser procès d’intention sur procès d’intention n’en finit pas de se déployer.

Alors que vous n’avez exposé là qu’un point de vue, pour eux, c’en est déjà trop. Décidément non, cette mouvance nationaliste et frontiste n’est pas celle du respect d’autrui.

Cette mouvance n’est que la déclinaison à peine masquée d’une pensée totalitaire et exclusive.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/11/28/fillon-gagnant...

29/11/2016

Fourest-Shevchenko, même inculture assassine de mémoires.

Capture d’écran 2016-11-29 à 13.47.27.png

 

Quand Caroline Fourest s’exprime, c’est tout en finesse et en doigté.

La voici qui monte au créneau de la laïcité pour tacler la porte-parole de François Fillon.

Il est vrai qu’en tant qu’ancienne compagne de la scieuse de croix, devenue Marianne du Président encore en place en 2013, Caroline Fourest supporte mal ce signe:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/14/temp-e02b65eb6...

Or si elle avait, au préalable, pris la peine de s’entretenir avec Valérie Boyer, celle-ci aurait sans doute pu lui expliquer le sens de cette croix qui renvoie à un pan d’Histoire.

Cette croix, Valérie Boyer la porte en mémoire du génocide des Arméniens que la Turquie s’obstine à ne pas reconnaître.

Alors Madame Fourest, grande défenderesse de droits d’humaines personnes, devrait se réjouir de trouver en Valérie Boyer une femme du même bord.

Au lieu de quoi, comme son ancienne compagne qui avait scié la croix érigée en mémoire des victimes torturées et assassinées par la TCHEKA-NKVD entre 1920 et 1930,  Caroline Fourest vilipende celle qui tient à la mémoire du peuple arménien.

Triste inculture ou triste femme ou les deux ensemble.

 

28/11/2016

Fillon gagnant, Marine à l’Elysée, non merci!

Partie de l’électorat français, versatile ou non, a voté.

François Fillon est arrivé largement en tête du scrutin de la primaire de la droite et du centre.

Il est piquant de lire comment les tenants de droits humains en arrivent à préférer une Marine Le Pen et son Front National de parti au candidat qui représente désormais le parti Les Républicains en lice pour l’élection présidentielle de 2017.

Que des Françaises et des Français mettent leurs espoirs dans un parti dont la fille de son père a tout fait pour qu’il devienne acceptable les regarde.

Que l’on colle à François Fillon toutes sortes d’étiquettes destinées à rebuter l’électorat ne contribue qu’à le dresser en épouvantail.

Voici que déjà l’on a visé la croix que portait Valérie Boyer, hier, tandis qu’elle s’exprimait en tant que porte-parole du vainqueur de la primaire de la droite et du centre.

Sans être ni catholique ni libéral, il n’est pas interdit de rester calme tandis qu’une croix s’affiche autour du cou d’une femme au parler clair.

Cependant, on le sait, la guerre contre le candidat de la droite et du centre à la présidentielle de 2017 n’a pas commencé hier et la France n’a pas encore dit son dernier mot.

Mais voir Marine Le Pen à l’Elysée, non merci.

 

27/11/2016

Fillon rassemble, Valls divise, Marine avise

Capture d’écran 2016-11-27 à 23.33.33.png

capture d’écran de: http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/gouvern...

 

Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre n’en est qu’au début de ses peines.

Entre une France de droite et du centre prête à se rassembler derrière lui et une France de gauche qui se disloque au jour le jour, reste une France bleue marine qui glane tout ce qu’elle peut de voix de mécontents.

Bien sûr que la Marine nationale a un programme. Bien sûr qu’elle séduit une bonne partie de ses compatriotes par son programme.

Reste juste à savoir si la France encore à la sauce hollandaise, serait prête à avaler ce que lui concocte son Front national.

Dire de François Fillon qu’il incarne une droite libérale n’est pas une nouveauté. Au moins ne s’en est-il pas caché.

Ce qui est loin d’être le cas d’un François Hollande -alors candidat- qui avait fait de la finance son principal adversaire:

https://www.youtube.com/watch?v=lh2JVxt6Ga8

Le résultat, c’est qu’à l’heure actuelle, il risque bien d’en avoir de plus coriaces, d’adversaires.

http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/valls-n...

 

23:48 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : valls, hollande, france, présidentielle 2017 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Pauvre France?

15252664_10211949501238520_2598929847650845527_o.jpg

 

Pauvre France ou pas, ce qui s’y passe et s’affiche sur l’image ci-dessus reflète la réalité du jour.

Mais sans doute bien davantage, politique sinon humanité oblige.

La gauche qui va opter pour Alain Juppé après avoir voté pour François Fillon dans le seul but d’éliminer Nicolas Sarkozy aura signé la charte des valeurs de la droite et du centre et payé deux euros.

Pour qui aurait encore un soupçon de morale, s’abstenir.

De gauche, de droite, du centre ou de tout autre bord, c’est la stratégie qui risque bien de l’emporter.

Si la démocratie se résume à ce genre d'exercice, ainsi soit-elle!

 

26/11/2016

La gauche s’interroge: Juppé ou Fillon? Rien n’est encore joué

Bien malin qui serait capable de prédire la victoire d’Alain Juppé ou de François Fillon au second tour de la primaire de la droite et du centre!

Le tout sauf a ses émules. De part et d’autre de l’Hexagone, on s'active mais aussi du côté de Bruxelles. Et des deux candidats en lice, ce haut lieu européen a sans doute désigné son favori.

Quoi qu’il en soit, le peuple français qui le souhaite, s’exprimera et décidera.

Non pas forcément qui affrontera Marine Le Pen, déjà pressentie au second tour de la présidentielle de 2017. Car c’est aller un peu vite en besogne et minimiser les chances des autres candidats à venir.

La gauche se concerte encore, même si elle s’interroge aussi pour demain dimanche:

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/pri...

Tout reste possible donc tant on sait combien les sondages ne révèlent que ce qu’ils peuvent sinon ce qu’ils veulent.

 

25/11/2016

François Fillon et la bien-pensance, vent debout

Capture d’écran 2016-11-25 à 19.00.21.png

Si François Fillon sort vainqueur de la primaire de la droite et du centre, il aura remporté une première manche sur la bien-pensance qui pense si bien que tout autre qui se détourne de sa ligne est fustigé et plus encore.

L’Association des professeurs d’histoire-géo publie une tribune en réponse aux propos tenus par le candidat en lice pour le second tour de la primaire de la droite et du centre lors du débat de ce 24 novembre:

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/pri...

Traité d’homophobe pour avoir refusé la dépénalisation de l’homosexualité, il s’en est expliqué:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/27/francois-fillon-e...

Mais comme il est aussi cloué au pilori par les mêmes seuls qui pensent que l’on doit maintenir les sanctions vis-à-vis de la Russie, elle aussi homophobe, selon une éminente personnalité de la vie politique genevoise:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/04/les-agents-de-...

autant dire que François Fillon a fort à faire.

Quant à cette élue genevoise qui défend les droits de la femme, agente de l’Etat, à porter le voile, entend-elle les femmes en lutte contre cette forme de soumission?

Inutile de chercher l’erreur, la seule manière de penser bien appartient aux mêmes qui jugent et condamnent sans rémission.

 

Fillon-Juppé, l’électorat volatil décidera

 

Faut-il être de droite ou du centre pour dire que le débat qui a opposé François Fillon à Alain Juppé, ce 24 novembre, a eu de la tenue?

Certainement pas.

Car même si l’on ne partage pas les valeurs qui y ont été défendues par les deux candidats au second tour de la primaire de la droite et du centre, ce qui a été avant tout appréciable a été la qualité des échanges.

Le défi était de taille, ce défi a été relevé et c’est à un véritable moment de politique et de démocratie que les téléspectateurs ont eu droit.

De telles prestations sont précieuses tandis que les attaques qui ont visé les candidats ces derniers jours menaçaient de dérapage ou autre perte de contrôle.

Il n’en a rien été.

La maîtrise qu’Alain Juppé et François Fillon ont observée est à saluer pour ce qu’elle révèle de la primauté que tous deux ont accordé aux valeurs qui les unissent plutôt qu’à la mise en avant de leur ambition personnelle. 

François Fillon autant qu’Alain Juppé se sont montrés à la hauteur de la fonction qu’ils briguent. A l’électorat, dimanche, de décider auquel des deux il accordera sa confiance.

http://pluzz.francetv.fr/videos/le_grand_debat_de_la_prim...