11/10/2015

Dialogue Occident-Russie, le gâchis récompensé

1014188098-1728x800_c.jpg

 

Cette video dure 24 secondes.

On y découvre toute l'estime que ce Président démocrate porte à son peuple:

https://www.youtube.com/watch?v=ZYoOCz65KY8&app=desktop%20

Madame Svetlana Alexiévitch, récemment nobélisée de littérature, a-t-elle seulement eu connaissance de ce qu'est la démocratie en Ukraine?

Cette démocratie compte plus de 8'000 morts désormais.

Cette démocratie a déjà jeté sur les routes plus d' 1 million de réfugiés.

Et la terre qui les a accueillis, ces réfugiés, cette terre est celle de 86% de Russes que Madame Alexiévitch outrage.

L'offense ne grandit ni n'honore qui la profère et le talent récompensé n'y change rien.

  

10/10/2015

Lettre ouverte

A Madame Svetlana Alexievitch, 

Dans ce Donbass que vous avez évoqué lors de votre conférence de presse, Lilia, 24 ans, a eu la jambe gauche arrachée alors qu'elle s'est jetée sur son fils de 11 mois pour le protéger.

Tous deux se trouvaient dans un bus soudain frappé par une bombe, Lilia a eu le réflexe de sauver la vie de son enfant.

Ce cas, comme tant d'autres qui ont brisé familles et foyers du Donbass, a été le fait d'un gouvernement que l'Occident soutient.

Je vous invite à découvrir cet article d'un journaliste français qui se trouve à Donetsk: 

http://dnipress.com/fr/posts/lilia-24-ans-une-jambe-arrac...

Des cas comme celui de Lilia sont loin d'être uniques, vous n'êtes pas sans l'ignorer, j'ose l'espérer.

Il va de soi aussi que l'on est parfois obligé de procéder à des choix de sujet à traiter. Vous avez opéré les vôtres qui ont su trouver leur public et l'honneur qui vient de leur être rendu.

Mais vous qui déclarez faire de la lutte contre le mensonge le fer de lance de votre combat, comment pouvez-vous estimer que la Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass?

Madame, avec pareils propos, vous êtes non seulement dans le mensonge mais dans l'outrage.

 

Avec respect,

                              Hélène Richard-Favre

 

08/10/2015

Svetlana Alexievitch, Nobel de littérature outrage la mémoire du Donbass

_85971148_svetlana_alexievich_getty.jpg

Le Nobel de littérature a été attribué.

Il couronne Svetlana Alexievitch, écrivain et journaliste biélorusse.

A lire l'article que lui consacre le Huffingtonpost, on comprend tout à fait que les idées politiques de cette écrivain rejoignent la plupart des standards occidentaux et bien leur en prenne, des goûts et des couleurs, on ne discutera pas ici.

Mais quand on lit de cette Nobel de littérature que, je la cite, cette Russie en arrive à 86% à se réjouir quand des gens meurent dans le Donbass, non, là, c'est plus que de l'indécence ou de l'insulte. C'est un outrage lancé à la Russie et surtout à la mémoire de milliers de victimes qui n'ont jamais demandé à l'être.

En arriver à exprimer de tels propos alors qu'on vient de se voir récompensé du prix le plus prestigieux qui soit, est inqualifiable. 

http://www.huffingtonpost.fr/2015/10/08/svetlana-alexievi...
 
 

27/07/2015

Dostoïevski

analyse-holbein-le-christ-mort.jpg

Invitée à parler de Dostoïevski dans le cadre de Journées qui lui sont consacrées chaque année à Saint-Pétersbourg, outre son bref séjour à Genève, j'ai évoqué comment ce qui a été appelé "haut mal" ou "mal sacré" -je veux parler de l'épilepsie-  travaille et tisse son oeuvre. 

Certains critiques ont mis en relation le déclenchement de l'épilepsie de l'écrivain avec l'assassinat de son père par ses serfs mais d'autres le font remonter à son enfance. Ce serait, en effet, à l'âge de 7 ans que Dostoïevski aurait été frappé par sa première crise.

Il n'est pas difficile d'imaginer la souffrance que ce mal a pu engendrer chez lui, sachant combien la violence de certaines crises peut terrasser et surtout, comment celles-ci peuvent aussi être perçues par l'entourage.

Plusieurs personnages de l'oeuvre de Dostoïevski sont épileptiques, dont le Prince Mychkine et Smerdjakov, fils bâtard de Fiodor Karamazov.

Cela dit, tout distingue ou presque ces deux personnages et c'est là une des raisons qui a motivé mon choix d'en parler.

Si Dostoïevski est mort à Saint-Pétersbourg peu de temps après avoir écrit "Les Frères Karamazov" sous la forme que nous lui connaissons alors qu'il la considérait inachevée, c'est à Genève que Dostoïevski a écrit en grande partie, "L'Idiot".

Or de passage à Bâle, l'écrivain s'est rendu au Musée des Beaux Arts où il s'est très longuement attardé devant le Le Christ au tombeau, de Hans Holbein le Jeune et dont la reproduction figure en illustration de ce sujet.

Il n'est pas impossible que la très forte émotion que Dostoïevski a ressentie à la vue de ce tableau ait pu constituer un des éléments déterminants de l'écriture de "L'Idiot".

http://pl.spb.ru/events/?ELEMENT_ID=2988

14/07/2015

L'offensive européenne

Odysseas_Elytis_1974.jpg

Grec, Prix Nobel de littérature en 1979, Odysséas Elytis s'était un jour exprimé sur l'avenir de l'Union Européenne.

C'était au début des années 1980, à Rome: 

Nous savons que l'idéal européen ne pourra pas se réaliser s'il ne prend pas appui, clairement, sur son socle spirituel, sur les bases des civilisations grecque et romaine, c'est-à-dire la Démocratie et le Droit, à quoi il faut ajouter l'esprit apporté par le christianisme.

Décédé en 1996 à Athènes, le poète aura sans doute déjà pu mesurer le peu d'écho que ses mots rencontraient auprès des instances de l'Union Européenne.

La voix d'Odysséas Elytis, comme celle de tant d'autres humains, a été étouffée.

Il appartient désormais à ses compatriotes d'affronter l'idéal européen qui leur est proposé.

A lire l'article ci-dessous, on peut conjecturer de diverses manières.

Il n'en demeure pas moins vrai que le peuple grec n'a pas encore capitulé.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/14/2143483-la-cri...
 

 

23/04/2015

L'apothéose française

220px-Jamel_Debbouze_Cannes_2010.jpg

Inutile de lire Le Suicide français d'Eric Zemmour pour prendre la mesure de la situation actuelle de la France.

A force de remettre en cause les fondements constitutifs de son histoire et de sa culture, sa classe dirigeante a, bien sûr, toujours de quoi argumenter pour justifier ses choix.

Ainsi trouve-t-on sans doute stimulant pour les générations à venir de les épargner de l'enseignement du latin et du grec.

Il est vrai que promouvoir l'art de l'improvisation de Jamel Debbouze comme y songe Manuel Valls, contribuera certainement mieux au rayonnement culturel de la France.

Les réactions ne manquent pas, suite à cette idée du Premier Ministre français. 

A lire ici:

http://www.challenges.fr/politique/20150422.CHA5180/quand...

Et là: 

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/04/22/31003-20150...



 

06/01/2015

Soumission, le roman et l'Histoire

7775902727_soumission-de-michel-houellebecq.jpg

Ce 6 janvier, dans le cadre du 20 heures de France 2, Michel Houellebecq a répondu aux questions que lui a posées David Pujadas.*

Soumission, tel est le titre du dernier roman de l'écrivain français le plus traduit et le plus lu dans le monde selon les termes mêmes du présentateur vedette du Journal Télévisé de la chaîne publique française.

Pour rappel, Soumission évoque la victoire d'un chef de parti musulman à l'élection présidentielle française de 2022.

Au sujet de l'impact ou non qu'aurait son livre à paraître ce 7 janvier et dont on dit qu'il crée déjà la polémique, Michel Houellebecq relativise.

Soit par modestie, soit par méconnaissance de l'influence réelle que peut avoir un roman, il prétend que jamais aucun d'eux n'a changé la cours de l'Histoire.

Or c'est depuis sa prison, la forteresse Pierre et Paul à Saint-Pétersbourg, en 1862, que Tchernychevski a créé Rakhmetov, personnage de son roman Que faire.

Et c'est ce personnage qui a été l'initiateur de l'action de Lénine qui a, d'ailleurs, repris le titre du roman de Tchernychevski pour l'un de ses traités politiques paru en 1902.

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/houellebecq/direct-reg...

 

19/12/2014

"La Suisse par les Russes"... et par la Suisse

Alexei-Jawlensky-Road-in-Fussen-Snowy-Landscapen1.jpg

Il n'est pas inintéressant de lire différents compte-rendus de l'exposition qui vient de s'ouvrir au Château de Penthes, La Suisse par les Russes, regards artistiques et historiques, 1814-2014.*

Le rappel du rôle déterminant joué par le Tsar Alexandre Ier pour garantir à la Suisse sa souveraineté est le plus souvent relevé par les journalistes, bien s'en faut.

La précision selon laquelle l'exposition a été entièrement prise en charge par la Russie, est elle aussi mentionnée dans la plupart des articles publiés dans les grands quotidiens genevois, Le Temps, La Tribune de Genève et Le Courrier.

Le fait que la Confédération Helvétique n'ait apporté aucun soutien quelconque à cet événement doit sans doute avoir des raisons que la raison ne connaît pas.

Cependant, les conclusions -citées ci-dessous- des articles de nos trois grands quotidiens, donnent quelques pistes sur la perception bien peu neutre de cette non entrée en matière de la Suisse dans le cadre d'une manifestation culturelle qui, pourtant, la met à l'honneur.

L’exposition (...) ne prend guère le risque de l’histoire récente. Célébrer des relations diplomatiques incite sans doute à l’être soi-même.  (Le Temps)

Une opération qui redore l’image de ce pays, malmenée par l’actualité internationale.

(La Tribune de Genève)

Le parcours se conclut sur les exilés de l’après-Révolution (...). Pour les exilés de Vladimir Poutine, par contre, il faudra attendre le ­tricentenaire.

(Le Courrier)

http://www.penthes.ch/portfolio/la-suisse-par-les-russes-...


11/09/2014

La culture des uns et des autres

poutine_4.jpg

Encore un qui sait de quoi il parle...

L'actuel tsar, ainsi a-t-il évoqué le président russe.

Il souriait, certain de se faire comprendre.

Il semblait par ailleurs ravi de sa formulation.

Il faut dire qu'elle est particulièrement originale.

Et surtout, qu'elle témoigne d'une indéniable culture politique et historique de la Russie.

Car il ne plaisantait pas, non, il était très fier de figurer parmi ceux qui ne s'en laissent pas conter...

Lui, c'est François Busnel, journaliste qui interviewait Emmanuel Carrère et

Paul Veyne. 

http://culturebox.francetvinfo.fr/emissions/france-5/la-g...


23:12 Publié dans Air du temps, Culture, France, Littérature, Medias, Politique, Russie | Tags : busnel, poutine, russie, littérature | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/03/2014

Crimée, mémoires et passions

sebastopol_hero22-e7994.jpg


Ukraine, le retour de la guerre froide?

C'est ainsi qu'a été intitulée l'émission de la RTS du 4 mars dernier, Infrarouge, pour évoquer la crise ukrainienne.

A Moscou, lors d'une table ronde télévisée consacrée à la Crimée*, plutôt que d'aborder le sujet sur un plan purement politique sinon polémique, nous avons tenté de comprendre en quoi et pourquoi la situation en Crimée mobilisait tant de passions.

Certes, les relations entre les peuples et leurs diverses origines n'y sont pas pour rien mais ce qui lie la France -sinon l'Occident- à la Crimée?

Bien des aspects de leurs relations subsistent, plus discrets mais non moins réels pour autant.

Ils se rappellent au gré d'oeuvres littéraires, de lieux ou de monuments et illustrent en quoi les mémoires demeurent sensibles et impliquées.

 

http://french.ruvr.ru/2014_03_11/France-Crimee-une-histoi...

 
http://www.infrarouge.ch/ir/2075-ukraine-retour-guerre-fr...


15/08/2013

Jacques Vergès est mort


Le décès de ce célèbre avocat touche diversement. Il est logique qu'une telle personnalité ne fasse pas l'unanimité quand on sait les causes que Jacques Vergès a défendues.

On peut gloser à l'infini sur le statut d'un avocat et de celui-ci en particulier. Tel ne sera pas mon propos.

J'aimerais ici évoquer Jacques Vergès par cette citation qui figure en quatrième de couverture du Dictionnaire amoureux de la justice, qu'il a fait paraître chez Plon en octobre 2002.

Où est la vérité d'un homme qui tue la femme qu'il aime? Qui peut connaître la vérité d'une femme qui, après une vie vertueuse, s'en va tout d'un coup avec un gigolo qu'elle méprise? Quelle est la vérité d'un caissier honnête, modèle et modeste qui,après vingt-cinq ans de bons et loyaux services, un soir, ouvre la caisse, prend l'argent et va tout perdre au casino? Qui peut connaître leur vérité? Rarement le juge qui porte les verres teintés de l'ordre public. Plus souvent l'avocat, s'il a - et il devrait l'avoir- une âme de romancier, curieuse des gouffre, capable de se regarder dans le criminel comme dans un miroir.

article-2084639-00C492F71000044C-717_468x547.jpg

 

 


23:52 Publié dans Destins, Etre, Justice, Littérature, Politique, Pouvoirs, société | Tags : vergès, france, justice | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/03/2013

Sur les ondes russes

 

Il n'est pas question de politique, ici mais de littérature.

Interrogée par une journaliste sur mon parcours littéraire et mon rapport à la Russie, je réponds à ses questions.

Je suis accompagnée du Consul de Suisse, Monsieur Ernst Steinmann et de la traductrice de mon dernier recueil de nouvelles, Alla Beliak.

Mes trois recueils de nouvelles* ont été traduits en russe et publiés en édition bilingue russe-français à Moscou.

L'interview a été diffusée samedi 22 mars sur les ondes de Radio Peterburg: 

http://www.piter.fm/share/7875/20130323/fromtime:15:01:00

 

*Istorii ni o kom/Nouvelles de Personne (2004)

  Istorii ni o chëm/Nouvelles de rien  (2010)

  Istorii niotkuda/Nouvelles de nulle part (2012)

 

Une précédente interview a été réalisée à Moscou en décembre dernier en français dont il est rendu compte ici avec un bref extrait audio : http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/74538918/9713...

  

23/03/2013

A vous

 

A vous, lecteurs, commentateurs, amis, une pensée depuis cette Russie dont certains savent les liens qui m'unissent à elle.

Il n'est pas question ici de les rappeler tant ils ont été évoqués au gré des sujets abordés sur ce blog.

Il s'agit juste de vous adresser un petit signe et de vous dire à très bientôt.

En attendant et pour rappel ou précisions concernant les raisons de ma présence en Russie, tout y est indiqué sur ce sujet et en réponse à un commentaire de Pierre Noël: 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/03/18/boulat-okoudja...

08:10 Publié dans Culture, Littérature | Tags : russie, littérature | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/03/2013

Décapitée

 Olympe_gouges.jpg

Fille naturelle présumée de Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, cette féministe avant l'heure aurait mérité plus d'honneurs que ceux qui lui furent réservés en son temps.

Née en 1748 à Montauban, femme de lettres et politicienne engagée, Marie-Olympe de Gouges a entre autre écrit sous forme de pamphlet et sur le modèle de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen,  la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Elle y revendique différents droits pour la femme dont celui de divorcer et d'assister à des cérémonies publiques.

En dehors de cela, elle a aussi développé tout un programme de réformes sociales et sociétales en faveur des pauvres et des chômeurs et a lutté pour l'abolition de l'esclavage.

Olympe de Gouges à l’échafaud

Marie-Olympe de Gouges fut toutefois très vite mise à l'écart de la scène politique française.

Arrêtée par les Montagnards le 6 août 1793, elle fut exécutée le 3 novembre 1793 à l'âge de quarante-cinq ans.

Si ses prises de position lui valurent de violentes inimitiés, ce n'est pas du seul côté des hommes qu'elles sont à chercher. Car Marie-Olympe de Gouges n'a jamais douté que les femmes n'avaient de plus grandes ennemies qu’elles-mêmes. 

Ainsi explique-t-elle comment tout avait été soumis à la cupidité et à l’ambition de ce sexe, autrefois méprisable et respecté, et depuis la révolution, respectable et méprisé. 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olympe_de_Gouges

 

06/03/2013

Ayrault, anti-héros?

 

L'actuel premier Ministre de tous les Français n'est pas ménagé dans cet article de Valeurs actuelles.* Certes, le magazine français ne figure pas au rang des medias bien pensants de la gauche française.

Tout de même, plusieurs députés toutes tendances politiques confondues, livrent ici leurs impressions sur Jean-Marc Ayrault. Et le regard porté par un de ses pairs socialiste n'est pas le plus tendre de tous.

Un anti-héros se caractérise par sa méchanceté,  son absence de quête ou s'il en a une, de son peu de noblesse.

Personnage souvent ordinaire, l'anti-héros peut, par contre, se retrouver projeté dans une situation qui, elle, ne l'est pas. De fait, il est suceptible de se voir ainsi crédité d'un capital de sympathie et d'un fort engouement.

Alors, anti-héros, Ayrault?

Lorsqu'un premier ministre semble multiplier les bourdes quand il s'exprime et garder le silence sur les sujets où il devrait s'imposer, devient-il pour autant sympathique aux Français?

A l'évidence, Jean-Marc Ayrault ne déclenche pas le soutien des foules.

Par ailleurs souvent dépassé par certains de ses ministres, il paraît de plus en plus n'avoir de premier que le titre.


*  http://www.valeursactuelles.com/politique/jean-marc-ayrau...

 

02:19 Publié dans Littérature, Politique, Politique française | Tags : ayrault, matignon, valeurs actuelles | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/03/2013

Liberté, quel est ton nom?

 

Cet article* en dit long sur le monde parisien germanopratin.

Parce qu'il décrit la mécanique qui a poussé Marcela Iacub à la mise en lumière de trop.

A l'évidence, on ne peut se satisfaire d'évaluer l'entreprise de cette femme sur un plan moral.

Car non seulement il n'est pas son souci mais surtout pas le propos du cadre dans lequel cette histoire a pu se développer.

On se situe en effet bien au-delà des bornes du concevable.

Par son comportement, cette femme a dépassé la transgression et a révélé un narcissisme suicidaire.

Dès lors, inutile de chercher un quelconque goût d'argent ou de pouvoir dans sa démarche.

Intense besoin de reconnaissance, a-t-on pu lire ici et là.

C'est sans doute plus vrai. 

Et ses mentors ne s'y sont pas trompés qui ont exploité le filon.


http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/02/28/marcela-i...

00:07 Publié dans Justice, Littérature, Medias, Pouvoirs, Pratiques | Tags : iacub, roberts, stock, dsk | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

27/02/2013

Laurent Joffrin, au-delà de tout soupçon

A lire cet article paru sur le site de Telerama on y découvre comment a été préparé le coup médiatique qui a valu la condamnation judiciaire du NouvelObs, des Editions Stock et de Marcela Iacub.

http://www.telerama.fr/medias/belle-et-bete-de-marcela-ia...

Et cependant, Le NouvelObs s'offusque?

Parce qu'il aurait publié des extraits d'un livre que la justice n'a pas interdit?

Alors que tout avait été prévu de longue date par les principaux responsables du NouvelObs et à l'insu de nombre de ses collaborateurs, on ne peut que saluer la décision de la justice qui a su discerner entre liberté d'expression et atteinte à la vie privée.

En cela, Dominique Strauss-Khan a non seulement eu gain de cause mais aura révélé les dimensions peu glorieuses de personnalités médiatiques jamais en reste pour donner des leçons de morale et de bien pensance au monde entier.

La mauvaise foi de Laurent Joffrin est décidément sans limites.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/26/livre-de...

 

16:40 Publié dans Littérature, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : nouvelobs, stock, jacub, dsk, joffrin | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/02/2013

Communisme sexuel selon Iacub

Après le cheval transfiguré, place au saucissonné pur porc.

Pour en savoir plus sur ce qui ne s'apparenterait à aucune mystification, rendez-vous dès le 27 février prochain chez votre libraire.

L’idéal du cochon, c’est la partouze : personne n’est exclu de la fête, ni les vieux, ni les moches, ni les petits. […] Alors que DSK m’a toujours semblé être franchement à droite, ce communisme sexuel auquel il aspire en tant que cochon me réjouit. […]

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130220.OBS9474/exclusif-dsk-par-marcela-iacub-un-etre-double-mi-homme-mi-cochon.html

Pour tout renseignement sur le produit, veuillez vous adresser à l'auteur de sa promotion.

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130221.OBS...

Signaler la parution d'une oeuvre est légitime. En discuter les raisons, un problème récurrent. 

Pour le reste, à chacun d'apprécier l'opportunité et la qualité d'une démarche.

Tristane Banon et les autres n'ont qu'à bien se tenir.

 

16:41 Publié dans Air du temps, Destins, Justice, Littérature, Politique, Pouvoirs, société | Tags : dsk, iacub, banon, sexualité | Lien permanent | Commentaires (70) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/11/2012

Dicker reste lauréat

Un prix en chasserait-il un autre?

Non, Joël Dicker reste le lauréat du Grand Prix de l'Académie française et on l'en félicite.

Il n'est toutefois pas interdit de se demander si ceux qui ont claironné ici et là que Dicker aurait le prix Goncourt n'auraient pas été mieux inspirés de se rappeler le proverbe.

Que la peau de l'ours vendue trop vite ne se réduise pas à peau de chagrin pour Joël Dicker!

C'est ce qu'on lui souhaite. 

Mais face au traitement médiatique dont il a été autant sujet qu'objet, Joël Dicker assure.

Il l'a dit et on le croit.

 

* Sujet publié dans la rubrique Courrier de la TdG du 8 novembre 2012, page 17

 

12:20 Publié dans Littérature, Medias, société | Tags : dicker, goncourt | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

16/10/2012

"Le Procès" entre Israël et Allemagne

 

L'histoire des manuscrits de Kafka aurait dû ne pas ressembler à celle qui leur arrive.

Car l'écrivain avait indiqué à son ami Max Brod -auquel il avait remis ses dispositions testamentaires- qu'il souhaitait que l'ensemble de son oeuvre soit brûlée.

Or Brod n'a pas suivi la volonté de Kafka.

Ainsi a-t-il à son tour et à sa mort, légué cet héritage à sa secrétaire.

Avant de mourir en 2007, celle-ci avait vendu quelques pièces dont le manuscrit du Procès que l'Allemagne avait racheté chez Sotheby's en 1988 pour près de 2 millions de dollars.

Comme le testament de Max Brod précisait que les oeuvres étaient destinées à être confiées gratuitement à des archives publiques, l'Allemagne pourrait bien se voir contrainte de remettre ses acquisitions à la Bibliothèque Nationale d'Israël.

Car ce dimanche, un tribunal israélien a exigé que les archives détenues par la fille de la secrétaire défunte de Max Brod soient remises à la Bibliothèque Nationale d'Israël.

Kafkaïenne, l'histoire de ces manuscrits ne l'est pas encore. Mais pourrait être en passe de le devenir selon que les parties concernées s'accorderont ou non.

Par la volonté de Max Brod contre celle de Franz Kafka, le manuscrit de son Procès a échappé au feu. Par la lutte juridique susceptible d'opposer Israël à l'Allemagne, c'est le tribunal qui risque de s'enflammer.

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20121015.OBS5756...

01:27 Publié dans Culture, Justice, Littérature | Tags : kafka, israël, allemagne | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/10/2012

Propagande

 

Le chef de la propagande, en Chine, félicite l'écrivain Mo Yan de son prix Nobel, apprend-on par l'AFP.

Outre le fait que Mo Yan ne soit pas le premier auteur de nationalité chinoise à recevoir ce prix -comme indiqué par l'AFP-  l'éloge qui lui est adressé est prononcé par une personnalité dont la fonction est précisée.

Chef de la propagande, cela ne s'invente pas.

Tant et si bien qu'aucun chef de la propagande ne risque de prendre la parole pour féliciter l'Union Européenne.

Mais son Prix Nobel, en tant que tel, ne vaut-il pas le meilleur chef de propagande ?

http://www.romandie.com/news/n/_Chine_le_chef_de_la_propa...

Gao Xingjian, Prix Nobel de littérature en 2000.

http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureat...

01:33 Publié dans Air du temps, Littérature, Politique | Tags : prix nobel, ue, chine | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/03/2012

Sisyphe?

 

Et voici qu'après Dominique de Villepin, François Hollande lui aussi, évoque Sisyphe.

Au Salon du livre, c'est sa persévérance qu'il met en avant pour se comparer au héros.

S'approprier un mythe pour justifier de difficultés d'une candidature à la présidentielle, c'est convoquer la littérature et en détourner la portée.

C'est aussi se démarquer - sinon rejeter- tant d'êtres privés d'accès à la culture par le labeur de vies quotidiennes bien plus proches de celle d'un Sisyphe sur sa montagne que de celles de candidats soi-disant à la peine.

La misère d'une campagne c'est quand Narcisse, éperdu et perdu, se prend pour Sisyphe.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/articl...

 

 

23/01/2012

Poésie ou cynisme?

 

L'être contemple ce qu'il a cru aimer et partager, la vie.

Avec ou sans émoi, c'est selon.

 

 

10/11/2011

Drôles d'histoires

 

C'est le titre d'une émission de la Radio suisse romande, La Première.

C'est aussi un peu celle qui arrive lorsqu'on ne s'y attend pas.

Il y a 8 jours j'en témoignais, aujourd'hui j'ai été prévenue, Carine Delfini renouvellerait l'expérience.

Ce soir.

http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/droles-d-histoires...

 

 

21:17 Publié dans Littérature, Medias | Tags : carine delfini, rsr, drôles d'histoires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04/11/2011

Carrère vu par Caviglioli

Voici un article qui fait plaisir à lire pour la qualité de son propos et la finesse de ses observations.

http://bibliobs.nouvelobs.com/rentree-litteraire-2011/201...

Pas de jugements à l'emporte-pièce mais une manière de rendre compte de ce qu'implique l'imbrication de nationalités, de sensibilités et d'héritages culturels ou génétiques qui dérangent tant qu'ils demeurent mal assumés.

 

02/11/2011

Au hasard

 

On dit qu'il fait bien les choses, qu'il n'existe pas, qu'il se provoque, le fait est qu'il réserve des surprises.

Merci à Carine Delfini :-)

http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/droles-d-histoires...

http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/droles-d-histoires...

 

 

21:37 Publié dans Littérature, Medias | Tags : rsr, drôles d'histoires, carine delfini, lolita | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/09/2011

Sortir du silence?

Accueillie sur ce site d'abord avec un pseudo, pour y partager une activité littéraire en direct avec des internautes inconnus, a été la raison de ce blog « Voix ».

J’y ai publié des textes de forme extrêmement brève, parfois.

Hier, dimanche, j’ai eu envie de poster la critique de mon deuxième recueil de nouvelles, écrite par Anne Pitteloud, journaliste au "Courrier", car l’occasion m’était offerte par un media confrère, de remercier "La Tribune de Genève" d'avoir ouvert à l’écrivain un espace au sein d’une blogosphère de "sa" Cité.

Il me paraît en effet important qu’un regard venu parfois d’ailleurs, contemplatif et critique à la fois, idéaliste et lucide aussi, c’est-à-dire non forcément identifiable selon des critères standards admis, ait sa place dans le débat d’idées. Tel me paraît être le rôle de l'écrivain ou de l'artiste.

Dans ce sens et après l'appel lancé par Jean-François Mabut à ne pas rester coi, il m'a paru nécessaire de sortir d'un certain silence et  de prendre position dans le cadre de prochaines campagnes électorales diverses.

Ces précisions ne sont pas rhétoriques. Elles relèvent du souci de s'affranchir des cadres récurrents d'étiquetage partisan. Aucune idéologie, aucune religion ne conçoit l'homme tel qu'il est. Toutes le projettent. Or on sait combien sont souvent loin des images, les réalités incarnées par les êtres.

L'écrivain tente de les capter, de leur donner de la voix. Les partis, les confessions n'en rendent bien souvent que leurs échos.

On comprendra dès lors que si je soutiens ici la candidature de Daniel Devaud à la Cour des comptes, j'agis en tant que femme de lettres et citoyenne genevoise, non sans idées politiques mais sans appartenance partisane, parti pris ou autre cause quelconque à défendre.

 

 

 

10/08/2011

L'absurde selon Le Point.fr

 

Je m'interrogeais ici-même le 7 août dernier,

http://billets.blog.tdg.ch/archive/2011/08/07/surf.html, voici de quoi y réfléchir de manière plus développée: http://www.lepoint.fr/culture/qui-veut-la-peau-d-albert-c...

14:49 Publié dans Littérature, Medias | Tags : camus, zabrana, catelli, corriere della sera | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/04/2011

Andersen 317

C’est une adresse, celle des Editions d’en bas au Salon du livre.

Un apéritif y est offert dès 11:00, ce samedi 30 avril.

Si vous êtes libres, si vous êtes sur place ou pas loin, surtout si vous en avez l'envie, n'hésitez pas!

Accessoirement vous m'y trouverez sans doute aussi car j'y ai été invitée à dédicacer la 2e édition bilingue de mon 2e recueil de nouvelles, Nouvelles de rien/Nothing still.

La 1ère édition bilingue de ces nouvelles a été publiée l’an dernier à Moscou. http://www.nashagazeta.ch/book/10338

 

06:25 Ecrit par Hélène Richard-Favre dans LittératureLien permanentCommentaires (2)Trackbacks (0)Envoyer cette note | Tags : nouvelleséditions bilinguesrusseanglais del.icio.us |Digg! Digg Facebook

06:25 Publié dans Culture, Genève, Littérature | Tags : salon du livre, édition, nouvelles, bilingue | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg