03/06/2015

BHL: "J'ai parfois l'impression que je suis une volière."

XVM1cfb8efe-0910-11e5-9c46-c3efd0d59bee.jpg

C'est ainsi que Bernard Henri Lévy parle de lui alors qu'il est questionné sur ses contradictions par Marc-Olivier Fogiel.

Invité dans le cadre de l'émission Divan, ce mardi 2 juin sur France 3, BHL s'exprime aussi sur les antisémites.

Il déclare à ce propos qu'on lui a appris à ne pas argumenter mais à frapper.

Donc il a frappé, déclare-t-il. 

Cet homme, dont les faux et autres plagiats ne sont plus à démontrer*, indigne une bonne partie de la France et du monde.

Et pourtant, il reste sollicité par autant de médias. Le voici qui conseille d'armer les Kurdes pour combattre Daech.

http://www.lepoint.fr/politique/bhl-a-l-afp-il-faudrait-a...p

Au passage, il avoue avoir armé les Bosniaques en violation de la loi internationale. Et de préciser qu'il a pris cette responsabilité, très lourde, en conscience. 

L'émission de Pierre-Olivier Fogiel n'a pas été complaisante. Mais BHL n'en est pas sorti plus convaincant.

* http://www.pierre-vidal-naquet.net/spip.php?article49
 
 
 

 

00:20 Publié dans Air du temps, Culture, Destins, Europe, France, Humanité, Medias, Russie | Tags : bernard henri lévy, france, russie | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/05/2015

Platini-Blatter, match nul?

4dc6b.jpg

 

La nature humaine n'a pas fini de surprendre et tant mieux.

On sait l'énergie mise pas Michel Platini pour évincer Sepp Blatter de la présidence de la FIFA.

On l'aurait même entendu dire qu'il allait le tuer.* Certes, c'est une expression mais tout de même...

Ce soir, la nouvelle est tombée, Sepp Blatter a été réélu.

A voir la photo ci-dessus, on cherche l'arme du crime entre les mains qui se serrent.

Les sourires ne semblent pas de circonstance, pas davantage, les regards échangés.

L'intensité de cet instant n'a rien du leurre.

Et l'oeil du photographe qui l'a saisi ne s'y est pas trompé.

 
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Sepp-blatter-re...

*http://actu.orange.fr/video/zapping-actu/platini-sur-blat...

 
 
 

27/05/2015

Oligarchie dénoncée là, laïcité défendue ici...le monde comme il va

 

Vivre-ensemble-dans-le-chaos_imagePanoramique500_220.jpg

On apprend par le magazine Forbes relayé par nombre de médias dont Le Monde que les milliardaires les plus riches de notre planète sont tous Occidentaux.

On comprend le besoin de tant de médias de sans cesse stigmatiser les oligarques russes dont le premier apparaît au 60e rang des plus grandes fortunes.

A Genève, au nom de la laïcité, décision a été prise par le Département de l'Instruction Publique de Genève d'interdire la participation active d'élèves à L'arche de Noé, de Benjamin Britten.

J'avais cité ici-même, 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/10/temp-8e351f3b0...

les propos de la Conseillère d'Etat en charge dudit département alors que se posait la question de la laïcité tandis qu'elle prêtait serment dans un lieu de culte protestant.

Selon elle, il y avait d'autres choses plus importantes pour lesquelles se battre.

 

 

 

 

26/05/2015

Précisions

02.jpg

En février 2015, il a été estimé par un(e) internaute au pseudo connu de La Tribune de Genève, que l"espace-commentaires" de ce blog était "l'un des endroits les plus violents de la plateforme de la Tribune de Genève." 

La vivacité des échanges que je publie ici n'est que le reflet de tensions observables dans toute société.

Dans ce sens et en dépit de nombre de mes interventions rappelant qu'un blog n'est pas un ring, il apparaît vite impossible de ne pas voir se substituer au débat d'idée, l'attaque à la personne.

J'en ai moi-même été et en reste souvent la cible.

Ainsi, la convivialité tant préconisée par quiconque préfère débattre de manière courtoise, reste-t-elle le plus souvent une vue de l'esprit. 

Que des conflits éclatent dans "l'espace commentaires" de ce blog demeure inévitable tant les sensibilités des internautes qui commentent sont à vif et les opinions souvent tranchées.

Défendre le principe de liberté d'expression est un exercice qui oblige.

Il expose tout autant.

 

 

17:48 Publié dans Air du temps, Avaries, Humanité, Medias, Politique, Pratiques, société | Tags : blog, liberté d'expression | Lien permanent | Commentaires (86) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/05/2015

"Je reçois régulièrement des menaces"

 

liberte-egalite-fraternite.jpg

 

De l'entretien que nous a accordé Laurent Brayard et qui a été publié ici ce 20 mai, deux de ses propos méritent qu'on y revienne tant ils sont lourds de sens.

J'ai donc souhaité qu'il nous en dise davantage et lui ai encore posé deux questions auxquelles il a bien voulu répondre.

Laurent, vous avez évoqué la nationalité du Donbass que vous n'hésiteriez pas à demander. Mais existe-t-elle alors que la région appartient encore à l'Ukraine?

 Oui, les autorités locales ont commencé à mettre en place des passeports pour les habitants. De plus, les voitures commencent à être immatriculées avec des plaques nationales comportant le drapeau de la République de Donetsk, j’aurais dû dire, d’ailleurs, la nationalité de la République Populaire de Donetsk (il y a aussi celle de Lougansk). Par référendum, le pays a voté son indépendance il y a longtemps déjà, en 2014. Immédiatement après cela, une assemblée et des députés ont été élus.Les bâtiments officiels portent désormais des plaques du gouvernement, les transports ont modifié les tickets de bus et de tramway aux couleurs de la Nation avec un prix minimum très modeste. Cette région n’appartient plus à l’Ukraine. Selon la déclaration des Droits de l’Homme et d’autres textes internationaux, un Peuple a le droit de disposer de sa destinée, c’est le premier et essentiel droit de tous les peuples à disposer d’eux-mêmes. Toute la propagande des médias français et occidentaux n'y changera rien, c’est un droit sacré. 

Vous estimez de votre voix que si elle était vraiment entendue, vous seriez bientôt en danger d’une manière ou d’une autre. Pourriez-vous préciser le sens de ce propos?

Je reçois régulièrement des menaces et de nombreuses insultes venant de France et désormais d’Ukraine. Il y a peu, des activistes pro-Kiev ont établi des listes de russophiles connus qui soutiennent les insurgés du Donbass. Ces listes ont été portées au vu et au su  de tous, un temps, sur les réseaux sociaux. Nous avons été fichés et répertoriés, il était question de nous dénoncer au gouvernement français, de tenter de nous faire taire par l’intermédiaire de plateformes de dénonciation mises en place par le gouvernement français (un relent de Vichy ?) comme Pharos. 

Dans la rue, j’ai déjà été menacé, une fois, à Dijon, à cause du ruban de Saint-Georges que je porte en permanence. Ces menaces, très explicites, ont été proférées en langue russe par un immigré ukrainien. Avec la loi de surveillance, sans recourir à la justice ou à un juge quelconque, le gouvernement français peut désormais fermer n’importe quel site internet ou page d’un réseau social et passer à des sanctions judiciaires arbitraires. Il s’agit là de la fameuse loi « Je suis sur écoute ». 

 

En novembre 2013, j’ai reçu aussi une alerte d’un vieil ami journaliste qui m’intimait presque l’ordre de détruire tous mes écrits sur internet si je voulais, un jour, travailler en France, vendre des livres, occuper un poste de journaliste ou de rédacteur.Un article paru dans média-presse-info relatait cette « expérience » vécue.

Le sentiment de beaucoup de dissidents -car désormais il s’agit bien de cela- est que nous sommes en Résistance, les alertes sont nombreuses, les socialistes parlaient de« nettoyer internet », les discours -particulièrement ceux de Manuel Valls- sont d’une violence inouïe. 

 

Au vu des fossés qui se creusent et de mon point de vue d’historien, je pense qu’un mouvement vers un régime de répression à bien des niveaux est déjà entamé. Rebsamen annonçait, il y a quelques jours, la mise en place d’une cellule pour faire la chasse « aux chômeurs » malveillants. Je ne parle pas des valeurs démocratiques, Amnesty International dénonce régulièrement la situation, en France, qui se dégrade d’année en année, nous sommes déjà en Europe parmi les mauvais élèves. 

 

Désormais, en France, nous ne sommes pas loin du délit d’opinion, dans la trouée initiée par le charlisme en janvier 2015. Des heures sombres, à mon avis, se préparent. Le régime actuel, qui sera de moins en moins légitime, n’aura bientôt que deux choix : soit celui de continuer à nous brider, soit celui de céder aux transformations et aux réformes sous la pression populaire. Le gâteau est trop délicieux pour que ses représentants quittent leur place. A mon avis, ils la défendront bec et ongle. 

Dans les pays occidentaux, notamment aux Etats-Unis, tout une batterie de nouvelles technologies pour réprimer les mouvements populaires et les émeutes, est à l’étude. Canons à son, tactiques et stratégies, guerre urbaine, drones de surveillance et d’intervention… A mon humble avis, tout cet argent dépensé ne l’est pas sans un but avéré. Les Français, pour l’instant, dorment profondément, pour combien de temps, je l’ignore. Pour ma part, mon choix est fait de très longue date, c’est un combat, je le mènerai, il y a de l’espoir, je rencontre beaucoup de Français qui réfléchissent de tous les horizons. La France a encore des ressources pour fonder une République plus juste.  

Merci beaucoup de nous avoir accordé de votre temps, Laurent Brayard.

Un grand et chaleureux merci à vous, Hélène, de m’avoir donné la parole.

 

01/05/2015

Démocratie en marche, le rêve!

Ukraine-les-Etats-Unis-menacent-la-Russie-d-isolement_article_popin.jpg

Lequel de nos médias occidentaux estimera utile de relayer cet interview accordée par Sergueï Naryshkine, Président de la Douma, chambre basse du Parlement russe?

Voici qu'il s'exprime sur les intentions démocratiques des Etats-Unis dont tant de nos concitoyens croient qu'elles le sont tandis que celles des Russes ne seraient qu'invasives et dominatrices.

Cette candeur avec laquelle on persiste à vouloir nous présenter la démocratie à l'oeuvre dans nos contrées et ailleurs comme en Ukraine, par exemple, ferait sourire sinon rire si elle ne mettait autant de vies en danger.

Dans cet interview, accordée par Sergueï Naryshkine au quotidien russe Vedomosti*, le président de la Douma se réfère à un article de Stephen Lendman, publié sur le site thepeoplesvoice.org.

On y découvre, entre autre, comment le président ukrainien Petro Poroshenko dirige son peuple vers la réalisation de ses aspirations démocratiques.

Et puis, bien sûr et surtout, comment il respecte les accords de Minsk2.

A lire ici:

http://www.thepeoplesvoice.org/TPV3/Voices.php/2015/03/28/poroshenko-declaring-peace-waging-war#more36535
 

http://www.vedomosti.ru/opinion/articles/2015/04/14/insti...
 

21/04/2015

Où sont les drones pour crimes de masse?

Naufrage.jpg

Au nombre de réactions que suscitent le informations qui, chaque jour désormais, nous annoncent la mort de centaines de migrants, la charité sollicitée par certains lanceurs d'alerte est diversement reçue.

L'émotion, en effet, montre vite ses limites alors que la solution adéquate à adopter face au cynisme de passeurs reste en attente.

Ajouté au fait qu'entre migrants eux-mêmes, la solidarité ne semble pas forcément dominer, la mort par noyade provoquée s'ajoutant à la misère, les réseaux sociaux et autres sites pourront vibrer de multiples récriminations ou doléances.

Tant que des criminels oeuvrent en toute impunité et condamnent la Méditerranée à devenir un gigantesque charnier, les autodafés citoyens et autres suppliques n'y feront rien.

Depuis des années, le problème des migrants existe.

Depuis des années, les abus de passeurs sont connus.

Quelle "coalition internationale" s'est-elle mise sur pied-de-guerre pour les combattre?


18/04/2015

Christianophobie, grande absente du plan d'Etat français

 

brule_ton_eglise.jpg

En France, face à l'augmentation d'actes antimusulmans et antisémites, Manuel Valls a annoncé que ceux-ci seraient sanctionnés plus efficacement.

De même, y a-t-il ajouté les actes racistes et homophobes.

A comprendre donc, de ce plan de lutte de l'Etat français, que les actes christianophobes ne seront pas concernés.

100 millions d'euros sur trois ans seront ainsi investis pour une défense sélective qui exclut l'atteinte au christianisme, religion constitutive de la France. 

On comprend d'autant la difficulté qu'ont eu bien des médias hexagonaux à commenter les actes de violence meurtrière et christianophobes qui se sont déroulés en Méditerranée à bord d'une embarcation de migrants se dirigeant vers la Sicile.

Car les actes criminels des migrants musulmans originaires du Mali, du Sénégal et de Côte d'Ivoire n'ont strictement rien de raciste puisqu'il ont visé des Chrétiens du Niger et du Ghana.

Pas davantage ne sont-ils antisémites ni homophobe non plus.

Ils répondent à la seule haine du christianisme, critère qui ne figure pas dans la sélection opérée par le chef du gouvernement français.

Certes, la France est un pays dit laïc.

Alors, en quoi l'Islam ou le Judaïsme devraient-ils y être mieux défendus que le Christianisme?


Sujet publié en page 17 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"des 25-26 avril 2015


17/04/2015

Inch'allah!

mayk_2013-10-07-9299.jpg?itok=dreBtail

La misère au-delà de la misère et les efforts de rhétorique de certains médias occidentaux pour en parler sont tristement éloquents.

Douze Chrétiens originaires du Niger et du Ghana ont été jetés à la mer par quinze Musulmans de nationalité malienne, sénégalaise et ivoirienne.

Tous embarqués sur un canot de fortune par des passeurs dont on sait les pratiques et les abus, voici qu'entre ces migrants a éclaté un conflit d'origine religieuse.

Les témoignages recueillis auprès des survivants de cette traversée de la Méditerranée, font état de la violence qui s'est emparée des Musulmans qui s'en sont pris aux Chrétiens.

Alors que les conditions dans lesquelles naviguent ces réfugiés sont déjà effroyables, voici que la haine religieuse s'en est mêlée.

On attend le slogan et le défilé de chefs d'Etat dans les rues d'une grande capitale européenne.

http://www.courrierinternational.com/article/immigration-...

10/04/2015

"Très fort" ...

ukraine1.jpg?itok=xgKtdhQm


Monsieur Gaëtan Vannay, chef de la rubrique internationale de la RTS depuis 2009 et lauréat du Prix Jean Dumur en 2011, a estimé bon sinon utile de diffuser, ce 9 avril,l'interview d'un mercenaire.

Présentés sans la moindre analyse,les propos tenus par ledit mercenaire ont eu droit, tout de même, à une appréciation de la part de Gaëtan Vannay.

En effet, le chef de la rubrique internationale de la RTS depuis 2009, a estimé le témoignage livré par ce mercenaire, très fort.

Cela dit,il suffit de lancer une recherche sur Google pour constater que ce témoignage très fort a été livré à maintes reprises ici et là.

La RTS, ce jeudi 9 avril, en partageant ce témoignage avec ses auditeurs sans la moindre analyse,laisse plus que perplexe.

Car se satisfaire d'une appréciation qui n'a de sens que celui qu'on veut bien lui donner, est, en effet, très fort.

http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/un-francais-...

Dans cet article ci-après, on apprend que le mercenaire s'est confié à deux grands journaux allemands:

http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_10_15/Les-m...

00:48 Publié dans Air du temps, Avaries, Medias, Politique, Pouvoirs, Suisse, Ukraine | Tags : ukraine, bataillon azov, médias, rts | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/04/2015

La liberté si je meurs

liberte-d-expression-200x200.jpg

En France, on l'a compris et on l'a vu au mois de janvier dernier, on est attaché au principe de liberté d'expression.

Combien de Charlie, en effet, n'ont-ils défilé dans les rues pour le rappeler?

Est-ce selon ce principe que Nicolas Sarkozy se serait exprimé au sujet de François Bayrou?

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/04/08/25002-20150408ARTFIG00091-pour-nicolas-sarkozy-bayrou-c-est-comme-le-sida-quiconque-le-touche-meurt.php

Alors que l'on estime des sketchs de Michel Leeb qu'il devrait admettre leur dimension racisteil y aurait de quoi,aussi,interroger la tolérance accordée à la culture de ces petites phrases tant prisées par un certain milieu médiatico-politique français.

Que cette petite phrase ait été dite ou non par le Président de l'UMP, la mettre ainsi en exergue comme s'y emploie Le Figaro interpelle, quoiqu'il en soit, le principe de liberté d'expression.


01/04/2015

Au fil des "preuves" et des épreuves

4.jpg

Un crash d'avion après l'autre livre son lot d'inhumanité.

Tantôt et sans preuves, on accuse d'emblée, tantôt avec soi-disantes preuves, on énonce hypothèse après hypothèse, aussitôt muées, pour certaines, en thèses.

A la douleur de proches et de familles de victimes, s'ajoute une quête de vérité dont l'issue restera le plus souvent condamnée.

Quand les raisons des uns ne rejoignent plus celles des autres, la raison s'y perd.

Dans ce cas, les voeux deviennent bien vite pieux de vouloir accéder à la "vérité".

Et pourtant, qui ne la souhaite?

Si des raisons d'Etat doivent dominer, l'avouer serait-ce les trahir? 


30/03/2015

Crash de l'A320,l'information suicidée

images?q=tbn:ANd9GcSGlvRKfspfertXU4Xs2qwoiCQlPjHgBuBBNqinBV0HoFv87WHkhA

Si la thèse du suicide du copilote domine la plupart des médias, elle ne fait pas l'unanimité.

Tous les psychiatres ne partagent, en effet, pas cette approche qui rend Andreas Günther Lübitz responsable de la mort des passagers de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings.

Dresser le portrait d'une personnalité au psychisme fragile et s'en emparer pour le rendre responsable d'un crash, même avec le recours au conditionnel d'usage,abuse et outrage autant les familles des victimes que celle du copilote.

Stigmatiser un homme comme s'y emploie bon nombre de ceux qui s'engouffrent dans la version qui se répète en boucle sans le moindre souci de ses incohérences, c'est bafouer l'humanité qui habite toute personne,même prête au suicide.

 

Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"des 2-3 avril 2015


12:24 Publié dans Air du temps, Allemagne, Avaries, Destins, France, Medias, Pouvoirs, Pratiques | Tags : crash a320, suicide, medias, lubitz | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28/03/2015

Crash de l'A320, zones de turbulences

 

125717-9BWxofl8vhAAa8wI9BCRYg.jpg

Au fil des heures -et des jours- des indications ont été données à ce qui a pu présider au crash de l'A320 dans les Alpes de Haute-Provence, ce mardi 24 mars. 

Vraies ou vraisemblables, convaincantes ou non, elles ne manquent pas de faire réagir.

L'hypothèse sinon la thèse du "suicide" du copilote semble vouloir s'imposer sinon être imposée par l'ensemble de la classe médiatico-politique.

Néanmoins, de faits réels en projections, on avance ou on brode, c'est selon.

Ainsi apprend-on que l'Airbus serait passé tout près du site nucléaire de Cadarache. De là à imaginer le scénario du pire, le pas a presque été franchi.

Le lieu précis de la chute de l'avion est lui aussi, sujet à discussion. On dit que l'appareil aurait d'abord touché le sol avant de prendre feu et d'exploser, ce qui expliquerait l'ensemble de débris projetés au-delà du lieu d'impact.

Quant à la nationalité des victimes, on relève que si,d'emblée,certaines d'entre elles ont été mentionnées, d'autres ont été occultées comme celle de trente Turcs.Pour d'aucuns, à cet égard,on frôle le "racisme".

Le fait est que dans le contexte général actuel, les sensibilités sont à cran.

Dans ce sens, seule une information digne de foi serait susceptible d'apaiser des tensions bien inutiles en l'état.


Sujet publié en page 10 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"du 13 avril 2015, sous le titre "On a presque imaginé le scénario du pire"


27/03/2015

Crash de l'A320, information "raciste"?

60144216010a893abaf4b578241d0.jpg

Quelques trois sites évoquent les liens que le copilote de l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings entretenait avec l'Islam.

Les informations délivrées à ce propos seraient-elles compatibles avec de quelconques actes à qualifier de racistes?

Le réputé Dreuz.info communique ainsi:

Crash de l'Airbus A320:la piste de l'attentat se confirme.

http://www.dreuz.info/2015/03/crash-de-lairbus-a320-il-ny...

Un autre évoque une conversion à l'Islam d'Andreas Günter Lubitz, l'auteur du crash.

http://stthomasaquinasversusnasa.blogspot.in/2015/03/musl...

Et là, on s'interroge sur l'héroïsme éventuel visé par le copilote:

http://www.thegatewaypundit.com/2015/03/breaking-german-n...

Souhaitons vivement à l'enquête d'offrir aux familles et aux proches des victimes de contribuer à apaiser leur douleur.

Condoléances à elles.


15/03/2015

Mais où est passé...le journalisme?

rumeur.jpg

 

Qui a entendu parler du Président russe qui serait là ou pas là ou carrément plus là?

Tout le monde!

Qui a entendu parler de la vague de suicide qui frappe des personnalités ukrainiennes?

Peu de monde.

Il va de soi que nombre de rédactions occidentales s'affolent pour ce qui mérite d'être communiqué.

Pas une n'a épargné son public sur la question cruciale de savoir où se trouvait Valdimir Poutine en ce moment.

Deux soirs de suite, le téléjournal de 19:30 de la RTS a cru bon d'informer à cet égard.

Quand on sait combien le temps imparti pour chaque sujet compte, on comprend ce qui mobilise nos journalistes, rumeurs et autres sources autorisées à l'appui.

 

14:01 Publié dans Air du temps, Avaries, Information, Medias, Russie, Ukraine | Tags : journalisme, information, medias, ukraine, russie | Lien permanent | Commentaires (53) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/03/2015

Voilà, c'est comme ça qu'on vit...

j-tgeMFrz4.jpg?resize=350%2C200

Tandis que la sous-secrétaire d'Etat, Victoria Nuland, accuse la Russie de nourrir le conflit en Ukraine, il va de soi que les habitants de Gorlovka, pour ne citer que cette ville martyre, ont eu tout intérêt à la prolongation des hostilités.

Un médecin a témoigné de ce qu'il a vu:

http://blog.lesoir.be/leblogdesmsf/2015/02/17/ukraine-les-chirurgiens-ici-realisent-une-ou-deux-amputations-par-jour/

Quant à cette video, https://www.youtube.com/watch?v=8v8zqBYj_JQ&feature=y...

dont a été extrait le propos donné en titre du sujet, elle a sans doute dû échapper à un Occident pourtant toujours prompt à rappeler ce que sont les droits humains et autres conditions de vie bafouées.

Son auteur, Maxime Fadéév, est correspondant de guerre.


28/02/2015

Dont acte

moscou-assassinat-Boris-Nemtsov.jpg

Tous condamnent l'assassinat survenu ce 27 février à Moscou, de l'homme politique russe, Boris Nemtsov mais déjà se profilent sous-entendus ou autres hypothèses à peine masquées.

Qui n'attendrait d'explications?

Ainsi voit-on fleurir, ici ou là, allégations ou autres supputations à même de diriger une opinion impatiente de satisfaire sa curiosité.

Peu importe comment, l'essentiel étant, le plus souvent, de mettre un nom sur un responsable.

Tout lui ira, à cette opinion, tant elle a besoin de réponses et tant on s'empresse de lui en fournir. 

Puisse le temps que durera l'enquête ne pas ouvrir de boulevards à l'accusation gratuite!

Le monde et la raison ne s'en porteront que mieux.


27/02/2015

L'invasion si je mens

alien-invasion-at-dawn-phil-perkins.jpg

Et les revoici, tous médias occidentaux confondus, à relayer en boucle le dernier scoop russophile.Une fois n'est pas coutume, on y entonne le même et sempiternel refrain  d'une Russie invasive et menaçante.

Ce qui est piquant et qui ne semble pas vraiment effleurer l'esprit de nos journalistes émérites, est de constater qu'ils mentionnent un journal d'opposition alors qu'à longueur d'infos et autres forum ou tables rondes, ils ne cessent de dire que l'ensemble des médias russes sont sous le contrôle d'un dictateur,d'un tyran,d'un Hitler,même, selon la très perspicace Hilary Clinton.

Relever qu'une presse d'opposition existe en Russie, ne semble avoir de sens que pour la citer et rappeler ce que risquent ses journalistes. Le fait est que l'opposition existe, en Russie,qu'elle s'exprime et trouve ses relais empressés en Occident.

Il semble toutefois qu'une intense fibre écologiste anime la plupart de nos médias, très soucieux de tris et de protection de l'environnement.

Car on attend toujours une rédaction européenne ou suisse,faire part des plans de Washington relatifs à l'Ukraine.

L'information est une denrée qui se consomme. Elle a ses exigences que la raison des intérêts qu'elle véhicule connaît.

A lire sur le site de Libération:

http://www.liberation.fr/monde/2015/02/25/ukraine-une-inv...

A suivre sur le site de la RTS:

http://www.rts.ch/play/tv/le-19h30/video/russie-les-plans...


24/02/2015

"L'espoir meurt en dernier"

1422905526-debaltsevo-is-under-continuous-shelling-civilians-beg-to-be-evacuated_6801817.jpg

Ces mots sont ceux d'une femme qui a témoigné de ce qu'elle a vécu aux côtés de tant d'autres habitants de Debaltsevo, ville du sud est de l'Ukraine.

https://www.youtube.com/watch?v=60hreekziVI

Des mois durant, les forces ukrainiennes l'ont occupée. Quels sont les médias occidentaux qui ont évoqué le sort qui a été réservé à ces citoyens ukrainiens par leur président démocrate?

Pourquoi n'a-t-on commencé à parler d'enfants tués ou autres hôpitaux bombardés que  lorsque l'armée de Kiev s'est trouvée en difficulté, encerclée par les résistants du Donbass?

La couverture médiatique de ce qui a longtemps été évoqué en termes de crise alors que des milliers de morts emplissaient les morgues, est indigne d'un Occident qui ose se présenter comme porteur de valeurs et autres libertés d'expression.

Souvent, ici, il a été question de ce deux poids deux mesures de l'information livrée tandis que d'aucuns ont considéré ce blog comme "pro-russe", incapables de saisir le sens d'une démarche qui n'a visé qu'à réagir à l'orientation donnée à une situation que tout annonçait comme explosive.

Si depuis plus d'un an, j'ai tenu à partager ici un point de vue autre que celui de la plupart de nos médias, c'est précisément parce que la violence s'est profilée dès le Maïdan et les suites que l'on sait.

Sous estimer sinon ignorer le rapport crucial à la terre dont témoignent ces habitants a été l'erreur de trop.

Mais l'espoir les a portés, hommage à eux.

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/d...
 

22/02/2015

Minsk 2, regards et stratégies

accords-minsk.jpg

Le sang coule encore, les souffrances continuent. 

L'auteur de cette phrase est un homme qui a éclaté de rire lorsqu'on lui a parlé de trafic d'organes au Kosovo.

Le journal Le Monde, quotidien de référence pour nombre de lectrices et de lecteurs, lui a offert une tribune pour y livrer son analyse de la situation en Ukraine au lendemain des accords de Minsk, signés le 12 février dernier.

On y lit, bien sûr, les poncifs habituels sur Vladimir Poutine mais surtout le mensonge relatif à la guerre que la Géorgie avait déclenchée contre la Russie en 2008. L'Ancien Ministre français des Affaires Etrangères parvient à en inverser les responsabilités alors que le rapport rendu par Heidi Tagliavini avait formellement mis en cause la Géorgie.  

Cependant, ladite analyse du French Doctor a été citée par Alexis Feertchak dans un article publié par Le Figaro.

Le propos tenu y est riche d'informations, entre autre, sur le rôle joué en coulisses par Jean-Pierre Chevènement dans le cadre des accords de Minsk 2.

Cela dit, alors que toutes sortes d'idées fixes relatives au Président de la Fédération de Russie y sont balayées, on y lit malgré tout l'obsession à le viser.

A lire ici:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/02/18/31002-2015021...


20/02/2015

Grandeur et misère de la propagande occidentale

le-temps.png

On l'a bien compris, la Russie fait de la propagande quand l'Occident informe.

On le lit et l'entend à longueur de reportages, d'articles et autres interviews de russophiles avérés.

Pas plus tard que ce 12 février, le grand quotidien suisse, Le Temps, publie un article démontrant par A+B combien la chaîne de télévision russe, Pervyj Kanal oriente ses téléspectateurs.

Outre les poncifs habituels, surtout les comparaisons constantes avec l'ex-URSS, tout y est pour indiquer comment l'information se livre en Russie. Autant dire que nous devrions, nous autres citoyens suisses et occidentaux, nous réjouir de bénéficier de véritables informations, fiables et objectives.

Qui ose encore y croire?

Depuis des mois que la situation en Ukraine s'est aggravée, depuis des mois que des vies d'enfants, de civils ont été détruites, lesquels de nos médias en ont rendu compte? Souvent, ici, ce silence médiatique assourdissant a été relevé.

Face à un tel cynisme qui consiste à nier l'évidence de la situation catastrophique dans laquelle le gouvernement actuel a plongé l'Ukraine, on ne peut, ici, que dénoncer une pure manipulation de l'opinion publique.

Voici ce que pense une juriste ukrainienne de la situation dans son pays. A préciser que cette femme n'a jamais soutenu le président déchu, Viktor Ianoukovich:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=D7rFIM6pW0o

17/02/2015

La démocratie des uns et des autres

C1406B68-9374-493A-A9F2-EC40BAFBEDF2_cx0_cy4_cw0_mw1024_s_n_r1.jpg


Le 2 février dernier, ici-même, j'évoquais les états d'âme de Barak Obama auquel le grand quotidien français Le Figaro avait ouvert ses colonnes.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/02/washington-etr...

En parallèle, j'indiquais le lien à une video montrant le journaliste ukrainien, Rouslan Kotsaba, s'adresser à ses compatriotes et expliquer son refus de s'engager dans une guerre fratricide.

Cet homme, pour avoir osé s'en prendre au nouveau pouvoir démocratique de Kiev, a été arrêté.

Accusé de haute trahison, il a été jeté en prison:

https://www.youtube.com/watch?v=IfFeqzJ6iXg

Il encourt une peine qui pourrait aller jusqu'à vingt-deux ans de réclusion.

Le grief sinon le crime reproché à Rouslan Kostaba réside dans le fait d'avoir parlé de guerre fratricide et d'avoir nié toute invasion russe.



14/02/2015

La députée et le gouverneur

Ihor_Kolomoyskyi2.jpg

                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Ihor_Kolomoïsky

Depuis ce qu'il a été convenu d'appeler les "accords de Minsk", les commentateurs de tous bords on délivré leurs analyses sinon leurs conclusions.

On aura déjà lu, vu et entendu tout et son contraire tandis que l'incertitude demeure quant à l'issue de la guerre qui déchire l'Ukraine.

Vue de l'extérieur, elle a suscité toutes sortes de réactions liées à la diversité des intérêts en jeu sinon aux partis pris et autres préférences idéologiques ou politiques.

Vue de l'intérieur, aussi, rien de plus logique.

Du nombre de points de vue exprimés par autant d'Ukrainiens d'un bord ou de l'autre de l'échiquier socio-politique, voici celui d'une députée du conseil régional de Dniepropetrovsk.    

https://www.youtube.com/watch?v=veZfkvso1QQ

Pour rappel, le gouverneur de ladite région de Dniepropetrovsk est ce résident genevois dont le prolongement du forfait fiscal devait être discuté en fin d'année 2014 par le Conseil d'Etat genevois:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/12/10/kolomoisky-au-...

A l'heure actuelle, rien ne semble avoir été publié de la décision prise en relation avec la compatibilité ou non des activités de cet homme qui ne se cache pas de financer des milices privées dans le sud est de l'Ukraine.

L'information à rendre à cet égard ne relève sans doute d'aucune priorité pour nos journalistes pourtant prompts à dénoncer tout ce qui irait à l'encontre de droits humains.

 

11/02/2015

Lettre ouverte à Jacques Attali


Monsieur Attali,


Vous venez de vous exprimer sur la situation en Ukraine.*

Vous lire est un plaisir autant qu'une surprise alors que tant d'Européens bien intentionnés sont allés porter la démocratie au pouvoir, à Kiev, sur la Place du Maïdan en 2013.

Rappelez-vous, toutes ces personnalités en vue, accourues au chevet d'une Ukraine dont on a conspué puis renversé le président élu de l'époque, Viktor Ianoukovich.

Votre voix, à ce moment-là, a sans doute dû être recouverte par les cris de joie qui ont accompagné l'aube d'une nouvelle démocratie dans un pays qui n'a pourtant connu, depuis, que violences sur violences.

Cependant, voilà, parler de milliers de morts et de centaines de milliers d'exilés avant que les forces loyalistes de Kiev ne perdent le contrôle de l'aéroport de Donetsk a peut-être semblé trop compliqué à certains commentateurs.

De même, a-t-on dû penser opportun de faire peser une lourde chape de silence sur le massacre d'Odessa, le 2 mai 2014, alors que cinquante personnes y étaient brûlées vives, bloquées à l'intérieur du bâtiment par les amis de la démocratie.

Puissiez-vous, Jacques Attali, être entendu à défaut de l'avoir été jusqu'à présent pour dire votre position à l'égard de la Russie.

Bien à vous,


                                                                                             Hélène Richard-Favre

                                                                                             Genève, le 11 février 2015


*  http://www.attali.com/.../la-russie-doit-etre-notre-alliee


08/02/2015

Dans la tête de Mc Cain...

mccain-topper.jpg


Si nous leur avions fourni les armes dont ils ont besoin, ils n'auraient pas jugé nécessaire d'utiliser des bombes à sous-munitions. C'est en partie de notre faute, Lire la suite: 

http://fr.sputniknews.com/international/20150206/10143978...

C'est ainsi que John MacCain justifie son intention d'armer l'Ukraine à travers un projet de loi qu'il veut soumettre au Sénat.

Plus cynique, on ne meurt pas, dans le Donbass, on est déjà mort.

Pendant ce temps-là, en Occident, la plupart des médias persistent et signent: la Russie agresse.

Quant à son Président, nombre d'articles lui sont consacrés, tous aussi savants les uns que les autres.

C'est même dans sa tête qu'un philosophe se place pour publier un ouvrage que La Tribune de Genève annonce en encart de son édition de ces 7-8 février, photo à l'appui et libellé choisi: L'inquiétante idéologie de Vladimir Poutine. 

Il est vrai que se mettre dans la tête d'un Mac Cain exige sans doute bien plus de courage à en suivre, ci-après, l'effet du cynisme:

https://www.youtube.com/watch?v=f4qAXEjHCZA&feature=y...


07/02/2015

Scenario macabre

Russie-Otan-400x266.jpg


Pour qui a osé espérer du bon sens humain qu'il prévale sur tout autre velléité sanguinaire, la guerre qui fait rage en Ukraine lui livre une tout autre réalité.

Aux accords proposés pour régler ce qu'on ose encore appeler "la crise ukrainienne" alors que la guerre tue depuis des mois et des mois, succèdent diverses démarches desquelles le cynisme n'est pas exclu.

Les médias et les politiciens qui, à force de slogans et autres invitations à la démocratie, ont soutenu le Maïdan, ont de quoi se réjouir.

Leur effort de guerre sera récompensé par la volonté de l'OTAN si elle s'applique.

Son commandant des troupes en Europe, en effet, n'exclut pas le recours à la force militaire dans l'est de l'Ukraine.

Alors que tant de connaisseurs et autres spécialistes ou analystes n'ont de cesse de présenter la Russie en agresseur, il est piquant de constater qu'à travers la voix de son ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, elle rejette la solution militaire.

Si le scenario macabre qui s'annonce en Ukraine devait se jouer, il incombera à la classe médiatico-politique occidentale qui l'a écrit, d'en rendre compte.


05/02/2015

Aux Martyrs d'Odessa

piazzale-martiri-odessa-ceriano-laghetto-2.jpg


En Italie, le Maire de Ceriano Laghetto, commune de Lombardie, a décidé de dédier une Place de la ville aux Martyrs d'Odessa.

Dante Cattaneo, le Maire, veut ainsi rendre hommage aux dizaines de milliers de victimes des forces nazies roumaines en 1941, de même qu'à celles qui ont été massacrées dans la Maison des Syndicats, le 2 mai 2014.

Cette décision, toutefois, a fait réagir l'Ambassade d'Ukraine en Italie qui a adressé une lettre officielle à la Préfecture de Monza. Celle-ci a alors ordonné à Dante Cattoneo de renoncer à inaugurer cette Place, le 14 février prochain,comme prévu.

La polémique est vive et loin d'être achevée si l'on considère les arguments des uns et des autres.

Le fait est que le silence des médias occidentaux pour commenter la tragédie de la Maison des Syndicats du 2 mai 2014 a été plus qu'assourdissant.

On a vu, ci-après, comment la rhétorique est venue au secours de la RTS:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la...

Souvent, ici, il a été question de la couverture médiatique apportée à la guerre en Ukraine.

Voici qu'avec la décision du Maire de Ceriano Laghetto, les rédactions de nos médias auront de quoi oeuvrer si et comme elles le souhaitent.


http://www.monzatoday.it/politica/ceriano-laghetto-martir...

 

04/02/2015

La responsabilité des médias en jeu

1200x630_277114_la-crainte-d-une-invasion-russe-e.jpg?1407534242

On lit ici et là les velléités qu'aurait la Russie d'envahir l'est de l'Ukraine.

Ce scénario, même évoqué entre guillemets, relève au mieux, de la haute fantaisie, au pis, de la pure mauvaise foi.

Et relayer ce genre de propos sous quelque forme que ce soit est un choix qui ne relève d'aucun hasard.

Pour rappel, on a fait passer le Maïdan au nom de valeurs démocratiques. 

Au nom d'un idéal, on a soulevé un peuple.

Pour apprendre d'Obama, il y a peu, son ingérence et son soutien.*

Et maintenant?

Il estime que l'Ukraine doit être armée au prétexte que les forces russes seraient présentes dans le Donbass.

Voici ce que pense ce général ukrainien des mensonges dont tant de nos médias se sont fait le relai:


http://arretsurinfo.ch/general-ukrainien-aucune-troupe-ru...

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/02/washington-etr...


01/02/2015

"Encore un effort, camarades"

lauriers.jpg


L'accueil qui a été réservé à l'un des récents sujets publiés ici-même,

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/30/rts-ou-est-l-e...

a été varié, rien de plus normal. 

Sur les réseaux sociaux où il a été partagé et commenté, un éminent journaliste a estimé, pour sa part, les règles de courtoisie et de pertinence enfreintes par un des commentateurs qui a écrit ceci:

Des journalistes en Suisse ? Pourquoi se fouler... on prend les articles de l'AFP et on remplit les colonnes sans vérification ... aucune autonomie journalistique pour l'international, c'est juste lamentable..."

Ces notions de courtoisie et de pertinence laissent perplexe.

En quoi, en effet, leurs règles seraient-elles enfreintes à réagir à une information défaillante?

En quoi l'estime portée aux téléspectateurs s'exprimerait-elle davantage à travers le regard manifestement orienté sur une situation qui mérite bien mieux que cela?

Court-circuiter le sens critique d'un public par des reportages dont on ne précise ni la source ni la raison d'être, c'est le déconsidérer.

Dans ce sens, y réagir est un impératif.

Et ce ne sont pas les tenants et autres défenseurs de la "liberté d'expression" dont on a vu s'afficher tous les Charlie, qui devraient s'en offusquer.

C'est pourquoi, l'invite de cet éminent journaliste, adressée selon la formule bien connue indiquée en titre de ce sujet, relève certes de l'ironie mais n'en démontre pas moins tout le respect porté aux téléspectateurs.