07/08/2013

Russophobie, fond de commerce?

 

La média bien pensance occidentale n'en a pas bientôt assez de publier tous les scoops 
qui l'arrangent pour alimenter sa russophobie?

Dernière info en date relayée par l'ensemble des medias francophones, l'assassinat d'un religieux russe par un déséquilibré.

Parce qu'il soutenait les punks russes, on l'indique en titre pour faire croire au lien de cause à effet.

Aussi simple qu'habile pour orienter d'emblée le lecteur.

Combien de personnes ne sont-elles pas victimes de déséquilibrés?

Et combien sont-elles à être le souci de la média-sphère sinon dans le cadre de campagnes électorales ou de votations aux enjeux bien ciblés?

De combien de Chrétiens assassinés de par le monde, s'est-on ému dans les medias si prompts à s'offusquer du triste sort réservé à un prêtre orthodoxe dont l'accueil réservé à ce déséquilibré lui a été fatal?

Il ne s'agit pas ici de hiérarchiser des morts chrétiennes, loin s'en faut et bien au contraire.

Il s'agit de dénoncer un opportunisme cynique de médias avides de vendre de quoi entretenir leur russophobie.

Il est vrai que stigmatiser la Russie est plus aisé que de traiter la misère occidentale qui se cache pour ne pas mourir quand elle ne se suicide pas.

Plus aisé aussi que de s'en prendre à ceux qui expriment leur respect d'autrui par des actes de vandalisme quand ils ne poignardent pas tout ce qui leur résiste ou mieux, pillent des cadavres comme ce fut le cas à Brétigny-sur-Orge.*

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/13/temp-0b4bbf668...


Ce sujet a été publié dans La Tribune de Genève du 19.08.2013 et relayé ici: 

http://exprimeo.fr/article/9287/helene-richard-favre-deno...

31/07/2013

La Suisse, le genre et la suite?

 

Le Conseil fédéral a adopté le 3 juillet dernier la Convention d'Istanbul pour mieux protéger les femmes contre la violence titre l'annonce sur le site officiel de la Confédération.*

Et puis, en première ligne du propos qui suit, on lit:

Berne, 03.07.2013- Le Conseil fédéral veut mieux protéger les femmes contre les violences fondées sur le genre.*

Dans le texte de la Convention d'Istanbul, il est précisé que le terme "genre" désigne les rôles, les comportements, les activités et les attributions socialement construits, qu'une société donnée considère comme appropriés pour les femmes et les hommes**

En France, après le mariage pour tous, se profile déjà la procréation médicalement assistée pour tous.

Inutile de rappeler qu'il était bien sûr hors de question, lors du vote à l'Assemblée Nationale de la loi Taubira, de lier PMA au mariage pour tous.

Or voici que quatre sénateurs socialistes viennent de déposer une proposition de loi au Sénat visant à modifier un article de loi.***

La Suisse a de quoi méditer.

A l'heure actuelle, le mariage pour tous est en débat.

 *   http://www.news.admin.ch/dokumentation/00002/00015/?lang=...
 **   http://www.conventions.coe.int/Treaty/FR/Treaties/Html/21... 

*** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/07/28/temp-2350f8299...

 

01:07 Publié dans Politique, Politique suisse, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : genre, suisse, mariage pour tous | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/09/2011

L'insoutenable légèreté de P.D.

 

Tomas pensa encore une fois avec une sorte de nostalgie, presque avec amour, au journaliste à la haute silhouette voûtée. Cet homme-là agissait comme si l'histoire n'était pas une esquisse, mais un tableau achevé. Il agissait comme si tout ce qu'il faisait devait se répéter un nombre incalculable de fois dans l'éternel retour et il était certain de ne jamais douter de ses actes. Il était convaincu d'avoir raison et ne voyait pas là le signe d'un esprit borné mais une marque de vertu. Il vivait dans une autre histoire que Tomas: dans une histoire qui n'était pas (ou n'avait pas conscience d'être) une esquisse.

Milan KUNDERA, L'insoutenable légèreté de l'être, 5e partie, La légèreté et la pesanteur, ch.15, Folio, 1991, p.322