24/08/2015

Légion d'honneur aux sauveurs du Thalys

6770167.jpg

Ainsi donc les héros du Thalys seront-ils reçus, demain, à l'Elysée où le Président Hollande les décorera de la Légion d'honneur.

Ce serait sous la pression de nombreuses personnalités politiques et de citoyens que la décision aurait été prise.

Embrouillé dans sa narration, truffé d'heureuses coïncidences, le scénario du train reliant Amsterdam à Paris a été rejoué en diverses versions jusqu'à celle qui vaut décoration.

Avec tout le respect dû aux passagers du Thalys et à leurs sauveurs, il semble tout de même difficile d'adhérer à ce qui a été raconté.

Autant certains actes odieux ont-ils été relativisés que celui-ci aura été médiatisé, peut-être et pourquoi pas parce qu'il a été évité de justesse.

Cependant, à suivre les diverses réactions à cette affaire, elles oscillent entre scepticisme et admiration quant à son heureux dénouement.

Saura-t-on jamais ce que ce passager armé jusqu'aux dents, aura eu l'intention de faire dans le Thalys lorsqu'il y est monté à Bruxelles?

Le fait est que grâce à lui, la France décore, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne s'honorent et que le cinéma français n'a pas perdu Jean-Hugues Anglade.

 

22/08/2015

"Le mandat que j'ai reçu le 25 janvier a atteint ses limites"

as-greece2.jpg

 

Ainsi s'est exprimé Alexis Tsipras, ce 20 août.

Le peuple grec est fier et a de quoi. Son Histoire est loin d'être ordinaire et ferait bien d'intéresser toutes celles et ceux qui s'empressent de se pencher sur le sort de la Grèce quand ils ne délivrent pas leurs conseils sinon leurs jugements.

Aller sur place pour se rendre compte de ce que vivent les Grecs est ce qu'a fait Michael Wyler et bien lui en a pris. La description qu'il donne de la situation telle qu'elle lui est apparue ne manque pas d'intérêt.

C'est juste que l'appel à l'aide lancé en conclusion de son sujet laisse perplexe.

Le respect à apporter aux Grecs ne serait-il pas préférable à toute attention telle qu'elle est formulée par Monsieur Wyler?

Mais peut-être est-ce trop demander, dans ce cas, aux Grecs de disposer de tant de bienveillance.

https://www.hebdo.ch/les-blogs/wyler-michael-post-scriptu...

 

14:06 Publié dans Air du temps, Avaries, Grèce, Histoire, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Union Européenne | Tags : grèce, tsipras, ue | Lien permanent | Commentaires (34) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

15/08/2015

Ces bisons futés de la Russie et autres "mondialistes humanistes"

 

Capture d’écran 2015-08-15 à 13.01.15.png

 

 

Il faut le lire pour y croire.

L'ardent défenseur de la liberté d'expression qu'est le blogueur Philippe Souaille, publie un sujet fermé aux commentaires.

Soit.

Pour la cohérence des valeurs, on attendra.

Pour le reste, il s'adresse à "Jacques", pauvre journaliste égaré qui ose sortir de la doxa anti-russe avec sa chronique dont la reproduction a été publiée ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/14/nous-citoyens-occidentaux.html

Après un rappel de leur passé commun, voici que le blogueur se lance dans une diatribe soutenue d'arguments qui dénotent toute l'attention qu'il porte à ce qui se publie, comme par exemple, le rapport rendu par RSF évoqué ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/11/ukraine-pays-o...
 

Car pour écrire du Président de la Fédération de Russie qu'il serait L’assassin de plusieurs centaines de journalistes, il faut être sacrément avisé!

Quant à sa conception du fascisme, elle est aussi affûtée que l'est son regard qui voit en Vladimir Poutine le chef des fachos de la planète.

En guise de conclusion, voici que l'expert et fin connaisseur de la Russie et de son président, se présente en bienfaiteur des Russes, qui ne méritent pas ce qui leur arrive. 

Le salut par Souaille, c'est maintenant!

 

14/08/2015

Nous, citoyens occidentaux

CLu89DyWIAAsWIp.jpg

La divergence d'opinions et d'intérêts qui anime les citoyens occidentaux est fondamentale pour préserver l'idéal démocratique, nul ne le contesterait.

Néanmoins, est-il bien nécessaire, au nom de la liberté d'expression, d'entretenir un climat particulièrement hostile envers la Russie?

Est-il bien raisonnable de sans cesse déformer les visées de ce pays?

Est-il bien utile de créer un clivage entre l'Occident et la Russie, faute d'en connaître les réalités et les valeurs?

Désinformer relève d'une stratégie guerrière connue. 

Force est toutefois de constater, à suivre l'actualité médiatique, que quelques signes d'ouverture s'observent.

L'interview de Vladimir Poutine qu'a tenu à obtenir le journaliste suisse Darius Rochebin en a été un.

Un autre, cette chronique de Jacques Pilet, parue dans L'Hebdo du 6 août dernier et qui illustre ce sujet.

Il est heureux de relever que des journalistes osent, enfin, exercer leur sens critique.

Puissent-ils être suivis, tant l'Occident a tout à perdre à se couper de la Russie.

Non, la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe et le prétendre est un mensonge qui risque d'être payé au prix fort si on ne le refuse pas.

Mais quel poids a encore la voix de citoyens alors que tant de décisions se prennent sans plus les consulter?

Sujet paru dans la rubrique Courrier de L'Hebdo no 34, semaine du 20 au 26 août 2015

13/08/2015

Occident, Chine, Russie, points de vue en débat

9kollaj-098_Flag_of_Russia_021276_.jpg

Nier les tensions manifestes entre un certain Occident pétri de certitudes et la Russie dont il livre sa vision dans la majorité des médias dits mainstream, relèverait, soit de la candeur, soit de la mauvaise foi.

Les expliquer, plusieurs personnalités s'y emploient. Le recours à l'Histoire, le recours à la Culture, le recours à toutes sortes d'autres références et valeurs composent un ensemble de points de vue complémentaires.

S'il a été rappelé, ici, le rôle déterminant que la Russie a joué en 2013 dans le cadre de la tragédie syrienne, s'il a été aussi souligné le lien qui a existé entre elle et le début des événements qui ont mis l'Ukraine à feu et à sang, l'article ci-après va plus loin.

Parmi tout ce qu'on trouve et/ou ne trouve pas pour tenter de saisir le sens de certains graves événements qui secouent le monde actuel, il va de soi qu'il appartient à chacune et à chacun de trier.

C'est pourquoi je soumets ce point de vue qui date de mars 2015 mais qui n'est pas sans intérêt en dépit de son intitulé un peu catégorique:

http://arretsurinfo.ch/pourquoi-loccident-hait-il-poutine...
 

12/08/2015

Pax Americana

pax-americana.jpg

Et voici qu'on a à nouveau droit au relai des doléances relatives aux impossibles dépôts de "candidatures d'opposition anti-Kremlin". 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/russie-mosc... 

Il serait grand temps de comprendre que le principal et premier parti d'opposition en Russie est le Parti Communiste.

Mais l'admettre empêcherait de répandre tous azimuts combien Vladimir Poutine regrette l'ex Union Soviétique. 

Dans un précédent sujet de ce blog, j'ai cité la phrase qu'il a énoncée et dont on tronque à dessein la deuxième partie. La revoici tant il ne sera jamais vain de la rappeler dans son intégralité:

Celui qui ne regrette pas l’URSS n’as pas de coeur, celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête.

Quand est-ce que l'Union Européenne comprendra à quel point sa politique vis-à-vis de la Russie la prétérite elle-même?

Quand réalisera-t-elle que le volume des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et la Russie ont augmenté l'an dernier alors que les sanctions prises à l'encontre de la Russie -sans aucune base juridique reconnue par le droit international- divisent de plus en plus ses pays membres?

Quant à prétendre que la Russie serait une menace, il serait temps de s'intéresser à ce sondage lancé par les Etats-Unis eux-mêmes dans 65 pays du monde et auprès de 64.000 personnes.

Le résultat est sans appel.

Et vu ses commanditaires, il sera bien difficile de dire qu'il aurait été falsifié par le Kremlin...

http://www.lepoint.fr/insolite/le-pays-qui-menace-le-plus...

 

 

11/08/2015

Ukraine, pays où les reporters sont le plus agressés

Capture d’écran 2015-08-11 à 10.02.52.png

La formule d'usage consiste à dire que les faits ont la vie dure.

Les idées fixes tout autant et surtout celles qui nient les réalités. Ainsi, combien de fois n'est-il question de liberté d'expression bafouée en Russie, d'opposition muselée, de démocratie inexistante et j'en passe et des meilleures.

Pour qui aura la curiosité d'y jeter un oeil sans le perdre, le rapport publié sur le site de Reporters sans frontières dresse le bilan des journalistes emprisonnés, assassinés et victimes de violences en tous genres.

Le rapport publié est celui de l'année 2014, celui de 2015 le sera en décembre, comme il se doit.

http://fr.rsf.org/rsf-publie-le-bilan-2014-des-16-12-2014...

Il paraît difficile d'envisager l'ONG qu'est Reporters sans frontières, financée par le Kremlin pour y distiller sa propagande mais certains y parviendront-ils peut-être.

Pour rappel:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/18/temps-present-...
 

09/08/2015

L'Europe ou le suicide pas même assisté

CEDH-vers-un-droit-a-l-interruption-volontaire-de-vieillesse_visuel.jpg

Entre les relations qu'entretient l'Occident avec certaines parties de monde et celles qu'il ne partage bientôt plus avec la Russie, force est de constater que d'autres enjeux dominent.

Qu'a de commun l'Europe avec, par exemple, les monarchies ou autres émirats du Golf? 

Le mariage gay? La libération de la femme? La laïcité? 

Alors que l'on ne cesse de dénoncer une Russie homophobe, une Russie où toute atteinte à la liberté d'expression serait étouffée tandis que la propagande y battrait son plein, ce ne sont pas moins de 145 millions d'habitants que l'on réduit à des ahuris incapables de discernement.

Respecter des univers culturels étrangers aux nôtres et blâmer celui d'un pays qui dispose d'un héritage commun avec l'Occident, est-ce cela, le multiculturalisme?

Défendre les droits de minorités et fermer les yeux sur le sort de celles qui sont persécutées dans ces pays amis, est-ce cela, la défense des droits humains?

De qui se moque-t-on? 

 

06/08/2015

"Poutine veut l'Europe"

 

55befced35708aa437571533.jpg

 

Puisque Petro Poroshenko l'a dit...

Interviewé par trois journalistes, ses propos ont été relayés dans de nombreux médias.

Désinformer, qui plus est des intentions hégémoniques russes, ne date pas d'hier. Napoléon s'y était déjà employé alors qu'il avait fait éditer un faux testament de Pierre le Grand.

Tandis que celui-ci n'avait justement donné aucune consigne à ses héritiers, Napoléon s'en était chargé.

Cela dit, la peur de l'invasion russe est une constante. Il suffit de lire cet extrait du livre Pan-europa de Richard Coudenhove-Kalergi pour s'en convaincre.

Publié en 1923, cet ouvrage est considéré comme fondateur de la construction européenne.

Son auteur estime de l'Europe que si elle est divisée, elle sombrera obligatoirement dans l'insignifiance politique jusqu'au jour où (...) réduite à la misère et endettée, elle sera la proie de l'invasion russe." 

http://www.lhgmontpellier.fr/userfiles/downloads/Ressourc...

A s'entêter ainsi contre la Russie et à laisser le Président ukrainien déclarer tous azimuts médiatiques confondus que son pays combat pour la démocratie, pour la liberté, pour la sécurité de tout le continent européen, l'Europe a du souci à se faire.

 

Sujet paru en page 26 de l'édition papier de La Tribune de Genève des 15-16 août 2015 sous le titre Toujours cette vieille peur.

31/07/2015

JOJ à Lausanne en 2020, "parler aux jeunes"...

Capture d’écran 2015-07-31 à 13.55.31.png

 

La joie est de mise et il y a de quoi. Lausanne vient d'être choisie, ce vendredi 31 juillet, pour organiser les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2020.

L'idée de créer des JO pour la jeunesse remonte à 1998 mais n'a pu être validée qu'en 2007. 

Il est heureux de constater le souci de Jacques Rogge de parler aux jeunes alors que c'est certainement dans ce sens que le président russe avait prononcé cette phrase qui, selon un tweet adressé à Darius Rochebin, aurait fait le buzz mondial.

Si certains ont carrément ridiculisé le président russe alors qu'il déclarait que ce serait à des gens comme Sepp Blatter que le Prix Nobel devrait être remis, c'est dire leur aptitude à vouloir comprendre le rapport qu'entretient Vladimir Poutine au sport.

Mais quand l'aveuglement commande, quand on ne veut plus voir, de cette discipline, que ses dérives financières et non pas ce qu'elle apporte de positif et de constructif à maints égards, il va de soi que la cible était toute trouvée. 

Voici, à lire, pour qui ne s'en souviendrait plus:

http://www.purepeople.com/article/vladimir-poutine-tres-e...

 

13:59 Publié dans Air du temps, Avaries, Finance, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Suisse | Tags : joj, cio, fifa, poutine, medias, sport | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/07/2015

Cervantes, esclave à Alger.

rais_mr.jpg

Ils étaient entassés, pouvant à peine bouger dans la saleté, la puanteur et la vermine, et beaucoup mouraient avant d'atteindre le port.

Il ne s'agit là d'aucun migrant fuyant le régime ou la misère de son pays. Il s'agit de Chrétiens - de Juifs parfois aussi- que leurs maîtres musulmans avaient capturés et ramenaient avec eux:  http://library.flawlesslogic.com/slavery_fr.htm

Si l'esclavagisme des Blancs fut maintes fois évoqué, il n'en va pas de même de celui dont ils furent, eux aussi, les victimes.

Trois siècles durant, des centaines de milliers d'Européens furent réduits à l'esclavage.

Pour en savoir d'avantage sur le sujet, la lecture de l'ouvrage du Professeur Robert C. Davis, Christians Slaves, Muslim Masters: White Slavery in te Mediterranean, the Barbary Coast and Italy, 1500-1800, est instructive.

On y apprend, par exemple, comment le prix d'un Chrétien avait chuté alors qu'après une expédition menée par les Algériens dans le Sud de l'Italie, on pouvait troquer un Chrétien pour un oignon.

De ces années sombres de l'Histoire, on a peu témoigné.

Les conditions dans lesquelles étaient détenus les Chrétiens sont bien décrites dans cette video qui évoque aussi les cinq ans de bagne de Miguel de Cervantes:

https://www.youtube.com/watch?v=ol0ud_fHvjc
 

28/07/2015

Qui a volé qui et depuis quand?

eugene-delacroix-prise-constantinople.jpg

 

Le 12 avril 1204, la quatrième croisade, en manque de fonds pour rejoindre l'Egypte et la Palestine pour libérer Jerusalem des Musulmans, se dirige vers Constantinople.

Autant les marchands vénitiens -au service desquels se sont mis les Croisés- que ceux-ci, voient l'occasion de briser la puissance commerciale et religieuse de Byzance.

La rivalité entre Latins et Grecs, entre la Rome catholique et la Byzance orthodoxe -qui fut à l'origine du schisme d'Orient- se concrétise là de la manière la plus sinistre qui soit.

http://www.guillaume-villeneuve-traducteur.fr/spip.php?ar... 

 A chacune et à chacun d'en tirer les conclusions souhaitées. Le fait est que dans la mémoire grecque, ce passage occidental en leurs terres n'a pas été oublié.

Car il a tant affaibli l'empire romain d'Orient qu'il a permis sa chute, en 1453.

La suite, on la connaît, quatre cents ans de domination ottomane et une guerre pour l'indépendance soutenue par les Puissances dont les intérêts ont été évoqués ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...

Dire que l'Histoire se répète est, pour certains, un euphémisme. Le fait est que le besoin de puissance ne lésine jamais sur les moyens.

 

23/07/2015

Merci, Jacques Sapir!

Capture d’écran 2015-07-23 à 21.08.18.png

 

Qu'un journal comme Le Le Temps dont on ose encore penser qu'il est de bon niveau, publie un article de la plus haute fantaisie, interpelle.

L'état du journal ou plutôt du cerveau de sa rédaction devrait inspirer Olivier Delamarche, lui qui a diagnostiqué celui d'Alexis Tsipras...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...
 

J'ai soumis à Jacques Sapir, économiste de renom, la réflexion que m'a inspirée l'article publié par Le Temps et les conclusions de son journaliste:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/22/poutine-meille...

Sa réponse figure en capture d'écran ci-dessus.

 

Poutine, meilleur soutien de Merkel ou comment alimenter le feuilleton grec

EDA8IcO.jpg

Il ne serait pas étonnant que ce qui est présenté comme information au conditionnel ne vise qu'à créer une nouvelle rumeur.

Ce d'autant qu'elle est relayée par le grand quotidien suisse, Le Temps, peu connu pour sa russophilie...

L'article fait référence au journal grec To Vima, selon lequel Alexis Tsipras aurait demandé à la Russie un prêt de 10 milliards de dollars pour imprimer de nouvelles drachmes.

Néanmoins, le fait que Vladimir Poutine n'ait proposé qu'une avance de 5 milliards de dollars au Premier Ministre grec fait écrire le journaliste du Temps que:

Dans ces conditions, malgré l’appui du peuple grec, Alexis Tsipras n’aurait plus eu d’autre choix que d’accepter le plan d’austérité des créanciers.

Et l'auteur de l'article de se référer, cette fois à Zerohedge pour annoncer que ce serait «l’information la plus sous-estimée de l’année qui suggère que la perpétuation du rêve d’unité de la zone euro, cher à Angela Merkel, n’aurait été possible qu’avec l’aide de Vladimir Poutine».

Le journalisme doit-il vraiment se transformer en relai de rumeurs?

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/5127e0b8-3095-11e5-903f-5...
 

20/07/2015

"Pas de testicules, pas de cerveau"

ScioDelacroix.jpg

                                                        Massacre de Chio, 22 avril 1822 peint en 1824 par Eugène Delacroix

 

Tels sont les propos d'Olivier Delamarche au sujet de ce pauvre Tsipras.

http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/la-minute-d-olivier-delamarche-50525

Michel Onfray, lui, résume Tsipras, à de la com'.

Mieux, il parle de l'existence, en Grèce, d'un foyer fasciste et s'ébahit qu'en Europe, cela existe encore...

A se demander s'il a suivi l'actualité de l'Ukraine! Sait-il seulement qui a été élu Premier Ministre? 

A l'aune de telles appréciations diffusées sur un media de grande audience, on mesure son orientation et les limites de son horizon.

En 1832, la Grèce est transformée en royaume par les grandes puissances qui ont oeuvré à son indépendance.

C'est un roi bavarois qui est placé à la tête du pays à peine sorti de quatre siècles de tutelle ottomane.

Après le roi de Bavière, c'est un roi du Danemark qui lui succède.

Ensuite, quelques dictatures plus tard, la Grèce devient une démocratie.

Qui a une idée de ce que fut la guerre d'indépendance avec ses 200.000 morts?

Qui a une idée de ce que fut la guerre civile qui sévit juste après la deuxième guerre mondiale et qui fit 150.000 morts et une centaine de milliers de réfugiés?

Ceci n'est pas une excuse, diront en choeur les financiers et leurs alliés.

Non, c'est de l'Histoire.

 

Sujet paru en page 19 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 23 juillet 2015 sous le titre "Grèce: le poids de l'histoire"

17/07/2015

Syriza et Soros

4391787_3_5952_les-chaines-de-mails-relayant-de-fausses_592b38b3dbfd4b4e74515725af81da71.jpg

Dire qu'il est toujours bon de vérifier ses sources est un euphémisme.

Hier, une information circulait sur différents sites et réseaux sociaux selon laquelle le Premier ministre grec, Alexis Tsipras aurait été Juif sépharade, fils d'un milliardaire esclavagiste ami du multimilliardaire Georges Soros.

Aujourd'hui, un site évoque le sujet de manière controversée sinon prudente, indiquant sources et rectifications de ladite "information":

http://mai68.org/spip/spip.php?article9013

Le fait est que le besoin de contre-informer quand il ne s'agit carrément pas de diffamer ne date pas de nos jours ni même d'hier. 

Quant aux réseaux sociaux, ils ne sont que le relai de ce qui fait la part belle à la rumeur.

Cela dit, cette fois en Italie, l'info circule selon laquelle l'ex-ministre des finances, Yanis Varoufakis aurait été associé à un plan de sortie du Grexit élaboré par Georges Soros.

http://www.giornalettismo.com/archives/1859981/tspiras-pi...

Vrai ou faux, le fait est qu'une conférence a été donnée à Paris par l'ancien ministre grec des finances dans le cadre d'un forum du think tank Institute for New Economic Thinking, fondé par Geroges Soros:

http://www.euractiv.fr/sections/euro-finances/varoufakis-le-ministre-des-finances-star-de-lanalyse-economique-313667
 
 
 

16:42 Publié dans Air du temps, Europe, Finance, Grèce, Information, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : grexit, soros, tsipras, intoxe | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Nucléaire iranien, douze ans de négociations

 

topelement.jpg

Le Figaro publie un article qui ne manque pas d'intérêt.

Son auteur est l'ancien ambassadeur de France en Hongrie et en Iran, François Nicoullaud.

Celui-ci relève le rôle majeur joué par trois personnalités dans le cadre des négociation conclues autour du nucléaire iranien.

Les trois hommes qui, selon lui, ont permis qu'un accord soit trouvé, sont Dominique de Villepin, Barack Obama et Hassan Rohani.

Il rappelle comment les discussions avec l'Iran ont été entamées, leurs aléas et leur conclusion.

La lecture de cet article met bien l'accord trouvé en perspective. François Nicoullaud montre, en tous les cas, que rien ne se réalise sans endurance ni volonté.

Certes, celles-ci ne suffisent pas non plus pour aboutir. Et bien des obstacles se sont dressés qui auraient pu ne jamais être surmontés.

Les circonstances ont permis qu'ils le soient, du moins, est-ce ainsi que le récit de l'ambassadeur nous est présenté:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/16/31002-2015071...
 

01:20 Publié dans Air du temps, Etats-Unis, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : iran, nucléaire, etats-unis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

15/07/2015

"L'adversaire", du Bourget à l'Elysée

XVM1b171104-2a2f-11e5-ac0f-4d13fb802b48.jpg

Hier, lors de la traditionnelle interview du 14 juillet, François Hollande s'est félicité du compromis trouvé entre la Grèce et ses créanciers.

Aurait-il donc vaincu son adversaire

Son véritable adversaire?

Qui n'a pas de nom? 

Pas de visage? 

Pas de parti?

Qui ne sera pas élu et qui, pourtant, gouverne?

Cet adversaire, c'est le monde de la finance, déclarait le candidat Hollande le 22 janvier 2012 au Bourget.

https://www.youtube.com/watch?v=lh2JVxt6Ga8

Si le Président qu'il est devenu estime avoir mené ce combat qu'il annonçait pour être élu, cet adversaire peut le remercier.

Au peuple grec de savourer.

 

 

14/07/2015

L'offensive européenne

Odysseas_Elytis_1974.jpg

Grec, Prix Nobel de littérature en 1979, Odysséas Elytis s'était un jour exprimé sur l'avenir de l'Union Européenne.

C'était au début des années 1980, à Rome: 

Nous savons que l'idéal européen ne pourra pas se réaliser s'il ne prend pas appui, clairement, sur son socle spirituel, sur les bases des civilisations grecque et romaine, c'est-à-dire la Démocratie et le Droit, à quoi il faut ajouter l'esprit apporté par le christianisme.

Décédé en 1996 à Athènes, le poète aura sans doute déjà pu mesurer le peu d'écho que ses mots rencontraient auprès des instances de l'Union Européenne.

La voix d'Odysséas Elytis, comme celle de tant d'autres humains, a été étouffée.

Il appartient désormais à ses compatriotes d'affronter l'idéal européen qui leur est proposé.

A lire l'article ci-dessous, on peut conjecturer de diverses manières.

Il n'en demeure pas moins vrai que le peuple grec n'a pas encore capitulé.

http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/14/2143483-la-cri...
 

 

13/07/2015

"La crise grecque", fin et suites

1047479_1430298771_1045987-1429716749-1045056-1429273582-1043891-1428937770-1040254-1427267550-1040154-1427214168-grece-europe-drapeaux.jpg

 

On a tout lu, tout entendu, tout vu ou sans doute pas.

L'essentiel est qu'on nous l'ait fait croire. 

Car ce qui devait arriver semble bel et bien arrivé, la Grèce restera dans l'Union Européenne.

Avoir rendu le monde témoin, des semaines durant, de prises de têtes médiactico-lobbyistes, est-ce cela, la transparence de l'information?

Les avoir complétées d'interviews au sein de la population grecque, est-ce cela, la démocratie?

Le fait est que ce qui a été communiqué ce 13 juillet comme issue à la crise grecque ne libérera, au mieux, qu'un espace médiatique.

Et encore, rien ne l'assure.

A Delphes, la Pythie livrerait-elle déjà quelques bribes de réponses?

A suivre...

 

 

12/07/2015

"Le président de la République française est le Président de tous les Français, y compris des djihadistes."

2253101-jeune-demoiselle-recherche-un-djihadiste-mortel.jpg

 

Difficile de donner tort à Boualel Sansal, écrivain algérien dont l'interview est à lire ici:

http://www.leprogres.fr/lyon/2015/01/29/la-france-doit-se...

C'est au coeur même de nos démocraties qu'oeuvrent ces apôtres de la terreur. 

Partout, ils appliquent leurs principes et leurs lois si elles en sont.

Bien sûr qu'on peut toujours dire qu'à eux seuls, ils ne représentent pas "le mal".

Bien sûr que "le mal" est incarné par de nombreuses autres pratiques, nul n'est assez naïf pour croire que quelque régime que ce soit incarne le bien à lui seul.

Il s'agit toutefois de savoir quelles valeurs nous souhaitons.

Si celles portées par les djihadistes vous enchantent, dans ce cas, rien à dire.

Et ce ne sont pas les "larmes" de Bertrand Cazeneuve qui y changeront quoique ce soit.

Ce ministre a beau avoir été ému à l'enterrement d'Hervé Cornara, décapité le 26 juin dernier sur sol français, il n'en a pas moins déclaré que prôner le djihad n'était pas un délit.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/27/ce-n-est-pas-u...

 

11/07/2015

La réponse qui terrorise...

000_Nic6467901.jpeg

Le Consulat d'Italie au Caire, victime d'une explosion, ce matin, la réaction n'a pas tardé.

Calquée sur toutes les précédentes, elle a de quoi terroriser les terroristes.

Le ministre italien des affaires étrangères réagit sur Twitter par la formule habituelle ou une de ses variantes, "L'Italie ne se laisse pas intimider".

A l'évidence, de telles déclarations vont limiter les risques de prochaines agressions.

Quant à la France du Quai d'Orsay qui se tient "aux côtés de l'Egypte et de l'Italie", il est certain qu'elle offre par là un très puissant secours.

Combien de victimes, encore, pour que ces mouvances extrémistes agissent en toute impunité?

http://www.leparisien.fr/international/video-egypte-le-co...

 

NB: A l'instant, on apprend que l'Etat islamique revendique l'attentat: 

http://www.francetvinfo.fr/monde/attentat-au-caire/egypte...

 

10/07/2015

1905-2015

image_preview

 

Il suffit d'écrire quelques lignes où apparaissent les termes d'"islam" ou de "ramadan" pour constater combien les réactions fusent quand elles ne sont pas orientées.

Alors que plusieurs sujets que j'ai traités évoquaient le principe de laïcité, voici que se dressent d'ardents défenseurs de je ne sais trop quelle cause pour accuser et agresser.

On comprend mieux comment des plans d'Etat se confectionnent, soudain, pour protéger certaines communautés au détriment d'autres. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/04/18/christianophob...

Depuis que la loi de 1905 a séparé le pouvoirs des Eglises de celui de l'Etat, force est de constater, en effet, que certaines confessions religieuses parviennent mieux que d'autres à s'emparer de l'Etat pour faire valoir leurs droits.

Ainsi observe-t-on une religion se muer en "race" pour, ensuite et selon les besoins, en voir certaines pratiques relever du "patrimoine culturel français".

Non!

La langue est une institution sociale. En bafouer les fondements, c'est mépriser ses garants.

Oeuvrer à la paix inter-religieuse, c'est considérer islam, judaïsme et christianisme comme des confessions et non comme des "races" dont les pratiques relèveraient de quelconques "patrimoines cultuels".

Les mots ont un sens. 

 

09/07/2015

Le ramadan, une fête culturelle française...

Capture1.png

 

Depuis ce 8 juillet, le ramadan serait une fête.

C'est Anne Hidalgo, Maire de Paris, qui l'a déclaré, hier, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV.

Elle balaie donc toute polémique relative à cette célébration offerte avec les deniers publics.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/06/hotel-de-ville...

Et pour expliquer la générosité de la Mairie de Paris, elle ajoute que ladite fête ferait partie du patrimoine culturel français, tout comme Noël et Hanoucca.

Glisser du cultuel au culturel, ne cause ainsi aucun problème à Madame la Maire.

La différence entre cultuel et culturel est pourtant essentielle.

Mais il est vrai que le seul ajout d'un "r" à cultuel suffit à justifier une politique.

Avec un tel usage de la langue, c'est la culture qu'on détruit.

Et son patrimoine.

 

30/06/2015

Quelques informations plus tard...

a-SELFIE-SYRIE-640x468.jpg

Quelques informations plus tard, on apprend que l'épouse du décapiteur de l'Isère s'était rendue en Syrie avec lui.

On apprend que le couple y a vécu.

On apprend que l'acte de décapitation a été incité par l'Etat Islamique, même si ce dernier ne le revendique pas.

C'est un article paru dans Le Monde qui fait part de ces éléments.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/06/30/a...

Rappelons l'étonnement dont l'épouse de Yassin Salhi faisait part alors qu'elle parlait sur les ondes d'Europe 1 en direct:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/26/isere-l-epouse-du-terroriste-presume-ils-l-ont-arrete-n-importe-quoi.html

La justice a mis fin à sa garde à vue.

Son mari, quant à lui, a été mis en examen pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

 

 

De l'Islam modéré

salle-de-prière.jpg

On a bien compris qu'il existerait un islam modéré.

Dans ce sens et de la même manière, nous explique-t-on, il importe de ne pas faire d'amalgame.

Mais dans le même temps, nous apprend-on encore, voici que des salafistes exercent des pressions sur des musulmans modérés pour prendre le contrôle de leurs salles de prière.

La situation ainsi décrite se passe en France et c'est un article du Figaro qui l'évoque.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/20/01016-...

Quand on connaît les méthodes tout en nuances des pratiquants de l'islam rigoriste, on comprend l'embarras des musulmans modérés.

Comment, en effet, se protéger de frères qui ne  l'entendent pas ainsi sans pour autant les renier car ils ne l'entendraient pas non plus ainsi?

 

28/06/2015

«Et je rappelle et je rappellerai toujours que les premières victimes de ce terrorisme sont les musulmans».

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

Ces propos sont les vôtres et ont été cités dans un article paru sur le site du Dauphiné.com.*

Au risque de vous contredire, non, les premières victimes de ce terrorisme ne sont pas les musulmans.

Les premières victimes de ce terrorisme sont celles qui meurent, de fait.

Les premières victimes sont celles dont ce terrorisme prend la vie.

Les premières victimes sont celles dont la tête est tranchée.

Les premières victimes sont celles dont la tête tranchée a été fichée sur une grille.

Quant aux prochaines victimes, elles sont partout.

Monsieur le Premier Ministre, vous n'êtes certes et comme nul autre, tenu à l'impossible.

Mais nul, non plus, n'est tenu à déconsidérer la vie d'un innocent décapité.

Avec respect,

                                                                                                    Hélène Richard-Favre

 

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/06/28/attentat-...
 
Lettre parue en page 13 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 30 juin 2015 et adaptée aux critères de la rubrique "Courrier" qui ne publie pas de Lettre ouverte.
 

27/06/2015

"Ce n'est pas un délit de prôner le djihad"

Capture d’écran 2015-06-26 à 23.17.08.png

Qui a envie de voir, un jour, la tête de son conjoint, parent, collègue, voisin, ami, proche ou lointain, fichée sur une grille?

Qui se réjouit de savoir des citoyens raflés sur une plage, dans un super-marché ou n'importe où ailleurs?

Se gargariser de "on ne cèdera pas à la peur" semble être devenu le credo depuis que les Charlie ont envahi les rues de Paris.

Et même bien avant cela, d'ailleurs.

Si bien que la toute puissance macabre frappe encore et encore.

Certes, la peur est mauvaise conseillère.

Mais les bons conseillers se font attendre...

 

26/06/2015

Isère, l'épouse du terroriste présumé: "Ils l'ont arrêté? N'importe quoi..."

5cfe5ccb9a79b6b7df048c1fbe079.jpg

Il faut l'entendre pour y croire.

La station de radio Europe1 a joint l'épouse du suspect encore présumé de l'acte terroriste qui a frappé l'Isère.

Voici:

http://www.europe1.fr/faits-divers/attentat-en-isere-jai-...

Est-on en plein surréalisme?

Cette femme vivait depuis douze ans avec un terroriste sans le savoir.

Les trois enfants de ce couple découvrent, découvriront -ou pas, c'est selon- que leur père a décapité son patron.

Ils apprendront -ou pas- qu'il a fiché la tête de cet homme sur une grille entourée des drapeaux de l'Etat islamique.

On n'est pas dans un cas de figure, là.

On est dans la prédiction de l'archevêque de Mossoul.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/23/ce-que-nous-vi...

 

23/06/2015

"Ce que nous vivons, vous le vivrez un jour"

 

7141624-10948398.jpg?v=1415124591

 

La prédiction est forte, elle a été prononcée par l'archevêque de Mossoul.

C'est le sénateur honoraire Bernard Seillier qui l'a citée lors de la manifestation de soutien organisée à Paris ce 20 juin dernier en faveur des Chrétiens d'Orient.*

De persécutions pour motifs religieux, l'Histoire n'en est pas avare, loin s'en faut.

Aujourd'hui, si les Chrétiens d'Orient meurent, disent leurs bourreaux, ils en connaissent les raisons.

D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls à savoir pourquoi ils sont tués.

Tous les Charlie de janvier 2015 l'ont rappelé.

Mais ce 20 juin dernier?

L'égalité, la liberté et la fraternité les a laissés bien silencieux.

  

http://www.medias-presse.info/ce-que-vivent-les-chretiens...