08/11/2014

9 novembre 1989-9 novembre 2014

443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg


Dans le cadre des célébrations qui entourent la chute du mur de Berlin, il y a vint-cinq ans, comment ne pas se rappeler l'événement majeur que ce 9 novembre 1989 a représenté?

Que chacune et chacun ait vécu ce moment historique à sa manière, rien de plus normal.

Que les conséquences géopolitiques que cette chute a entraînées créent des divergences de points de vue, rien de plus normal encore.

Preuve en est l'organisation de ce colloque intitulé:

25 ans après la chute du mur de Berlin-nouvelles crises, nouveaux doutes, nouveaux murs.

Mikhaïl Gorbachev a été invité à y prendre part et a exprimé son intention d'y rencontrer Angela Merkel.

Cela dit, l'ancien et dernier président de l'ex-URSS ne demeure pas moins déterminé à soutenir l'actuel président de la Fédération de Russie.

S'en étonnera qui veut.

Mais il n'y a rien de surprenant à une telle prise de position sinon pour un certain Occident pétri de ses seuls et propres critères d'analyse.

Que cette Russie sans cesse présentée par nombre de férus commentateurs comme celle de Poutine s'avère soudain aussêtre celle de Gorbachev est à inscrire dans les mémoires.

L'état du  monde actuel et les tensions multiples qui le fragilisent le valent bien.

http://www.rts.ch/info/monde/6282112-gorbatchev-veut-defe...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/06/97001-201411...

Sujet publié en page 23 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 17 novembre 2014 

Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 13 novembre 2014 sous le titre "Vingt-cinq ans après"

06/11/2014

De l'impérialisme

arton7334.jpg&h=330&w=660&a=c

 


Aujourd'hui, on le sait, il est russe.

Pour qui ne l'a pas encore compris, les preuves sont là, irréfutables, chaque jour qui passe ou presque nous les rappelle par le biais de relais divers.

Volontés hégémoniques, agissements contrevenant aux droits en tous genresautant de comportements parfaitement étrangers, bien sûr, aux bonnes manières et aux principes de nos démocraties.

Soit.

Il est certain que les regards critiques ne manquent pas pour nuancer ou refuser de telles visions réductrices et heureusement!

Mais leur écho reste limité quand il n'est pas rejeté.

Force est de le constater, toute prise de position susceptible d'enrayer la mécanique d'information dominant l'Occident, court le risque d'être confinée au secret sinon aux oubliettes.

L'Histoire l'a souvent démontré, le document ci-dessous le confirme:


https://www.youtube.com/watch?v=obqimqPUqZs



04/11/2014

Du "Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"

5.jpg


Ici et là et en particulier pour ce qui concerne la situation en Ukraine, on a pu lire ce rappel concernant le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

La formule aidant, on y recourt dans le sens qui arrange les intérêts à défendre.

Combien de fois, en effet, personnalités politiques, journalistes, commentateurs ou autres spécialistes et analystes occidentaux, n'ont-il répété en boucle et en choeur que la Russie avait bafoué ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"?

Est-ce au nom de ce même "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" que nombre d'entre elles et eux se sont hâtés de rejoindre le Maïdan envahi de snipers* et autres membres de partis néo-nazis plus que prêts à en découdre avec le pouvoir encore en place?

Il est bienvenu de le rappeler ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

Il l'est d'autant en toutes circonstances et en tous lieux. 

*  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/06/ukraine-sniper...



01/11/2014

Elections des uns et des autres

202848722.jpg

 

Demain, dans l'est de l'Ukraine, auront lieu des élections.

La population  appelée aux urnes est considérée par une bonne partie de l'Occident, comme rebelle, séparatiste, quand ce n'est pas carrément terroriste.

Pour le seul fait d'avoir défendu ses terres aussi âprement qu'elles ont été convoitées par des intérêts qu'elle a considérés étrangers aux siens, cette partie de l'Ukraine a été mise au ban des accusés sans autre procès.

Car enfin, qui ose encore croire à l'idéal tant évoqué de démocratie pour destituer Viktor Ianoukovich? 

Lequel de nos médias a contribué à dénoncer les méthodes et les moyens qui ont permis de renverser ce président légitimement élu?

Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour les uns et contre les autres.

Il s'agit d'appeler à une réflexion un peu moins orientée. 

Car l'Occident, qu'il le veuille ou non, n'a pas la panacée de l'honnêteté et son obstination à démontrer le contraire dessert la démocratie qu'il se targue d'incarner.

http://www.hebdo.ch/news/société/ukraine-à-donetsk-des-él...


27/10/2014

Ukraine, guerre et démocratie

2014-09-30T154651Z_96277189_GM1EA9U1TML01_RTRMADP_3_UKRAINE-CRISIS_0.JPG


Près de 4.000 morts, plus de 8.000 blessés, bientôt 900.000 réfugiés, la guerre qui déchire encore l'Ukraine n'empêche pas l'Occident de se réjouir des élections législatives qui s'y sont déroulées ce 26 octobre.

Au sein de ce qui s'appelle la communauté internationale,on n'hésite pas non plus à saluer la victoire de la démocratie.

Certaines voix discordantes existent tout de même parmi les journalistes pour commenter ces élections.

Ainsi, celle de Marcus Papadopoulos, du magazine britannique Politics First.

Dans un article en italien, ses propos sont repris et commentés par Umberto Mazzantini qui livre une analyse sans complaisance de la situation.

http://www.greenreport.it/news/in-ucraina-vince-destra-de...

21/10/2014

Christophe de Margerie, un grand patron

Christophe_de_Margerie.gi.top.jpg

Il va falloir se satisfaire des versions officielles selon lesquelles le conducteur de l'engin de déneigeage stationné sur la piste de l'aéroport de Vnukovo à Moscou était ivre.

Il va falloir accepter le fait qu'aucun ordre ne lui ait été donné depuis la tour de contrôle de l'aéroport.

Il va falloir se contenter de trouver des responsables pour expliquer comment, dans la nuit du 20 au 21 octobre 2014, le patron de Total a perdu la vie à bord de son Falcon-50 avec trois membres de son équipage.

Il va bien sûr falloir aussi et surtout ne pas émettre d'hypothèse autre que celles qui seront énoncées dans la plus grande partie sinon l'ensemble des médias.

Mais avant tout, hommage soit rendu, ici, à un patron dont le charisme a été reconnu et salué.

Et souhaitons à sa famille, à ses proches et à tous ses collaborateurs et amis que lumière soit faite sur la perte brutale d'un être qui leur a été cher.


Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 22 octobre 2014 

Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 24 octobre 2014 sous le titre "Une mort en point d'interrogation"


14:10 Publié dans Avaries, Destins, Discours, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : total, france, russie, crash | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/10/2014

Suisse-Ukraine, les chocolats du "Point"

images?q=tbn:ANd9GcRA_yz1Vfp-1f60ilm913Q65TYruaUTx0d4YCBLn0xt9MmQ3GbEJg

Il en faut peu à ce magazine pour exprimer toute l'estime qu'il voue à la Suisse et à son Président.

Il suffit d'une mise à jour de site non effectuée pour qu'un journaliste s'engouffre dans la brèche.

Cela s'appelle de l'information.

Alors que la presse internationale a été témoin de la présence du Président Didier Burkhlater à l'investiture du Président Petro Poroshenko, on lit dans cette publication du Point l'amnésie ou la mauvaise foi.

Mais si discréditer le Président suisse sert à d'autant créditer le Président ukrainien, on conçoit le niveau du choix éditorial opéré.

Car faille informatique ou non, c'est bel et bien la légitimité du Président ukrainien qui serait  en cause selon le droit international.

Alors pour le chocolat et la comparaison évoquée dans l'article, reste à savoir qui sera chocolat ou pas au regard de l'Histoire. 

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-la-gaffe-de-la-diplomatie-suisse-09-10-2014-1870649_24.php

 

07/10/2014

France, sanctions

Genre-bonjourdefrance.jpg

Faut-il en rire, faut-il en sourire ou faut-il s'en inquiéter?

En janvier de cette année, un débat sinon une polémique avait  eu lieu à l'Assemblée Nationale entre deux députés, Julien Aubert et Sandrine Mazetier sur la question du genre à employer pour s'adresser à une femme ministre, députée ou présidente.

http://www.mediaterranee.com/content/querelle-de-genre-lassemblee-madame-le-president-contre-monsieur-la-deputee

Or ce 6 octobre dernier, les mêmes se sont retrouvés confrontés au même sujet mais cette fois-ci, il n'a plus été question de discuter ni même de (se) disputer.

La députée de Paris, Sandrine Mazetier a fait notifier dans le procès-verbal de l'Assemblée, un rappel à l'ordre du député Julien Aubert et des sanctions financières ont été prises à son encontre.

Cette affaire en est arrivée au point qu'une pétition a été lancée en soutien au député.

 
http://www.theoriedugenre.fr/?Sanctionne-pour-avoir-respe...


27/09/2014

Décapitation et décapitation

media_xll_4933223.jpg


Le 30 décembre 2013, sabre en mains, invité en Arabie Saoudite, le président français plaisantait:
http://www.francetvinfo.fr/monde/video-hollande-sabre-a-l...

On dira que l'Arabie Saoudite n'a rien à voir avec l'Etat Islamique, soit. 

On dira que l'Etat Islamique ne représente pas l'ensemble des Musulmans, soit.

Preuve en serait cette lettre ouverte,adressée par une centaine d'érudits musulmans qui dénoncent l'Etat Islamique:

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/une-centaine-d-erudits-musulmans-denoncent-l-etat-islamique-dans-une-lettre-ouverte_703731.html

Il n'en demeure pas moins vrai que la décapitation se pratique en Arabie Saoudite

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/03/15/decapites-en-p...

On peut estimer que les motivations des uns et des autres diffèrent. Tel n'est pas l'avis de l'auteur de cet article:

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/il-nya-guere-de-difference-entre-une-execution-en-arabie-saoudite-et-dans-ltat-islamique/208035.htm

Autant de lectures d'exécutions capitales qui obligent à la réflexion sinon à la confusion.

24/09/2014

L'ordinaire torpillé

voleur-volant-sa-victime-16614714.jpg

 

Viols, tortures, abus en tous genres, exécutions, la terreur s'empare de vies ordinaires et les propulse dans l'horreur.

Hier, on a entendu le président français déclarer qu'il ne cèderait pas au chantage des ravisseurs d'Hervé Gourdel. 

On pense, bien sûr, à l'otage et à ses proches, on pense aux enjeux de la situation, on pense ou on ne pense pas, on explique comme on veut ou comme on peut la violence qui brise la vie.

Certes, nul n'a vocation à porter le poids de la misère du monde et encore moins à la régler.

Et cependant, c'est bel et bien le comportement face au mal qui est sans cesse mis en question lorsqu'il frappe.

Entre indifférence, cynisme, réalisme, pragmatisme, compassion, prière ou révolte, toutes les attitudes restent possibles sinon permises.

A chacune et à chacun de se situer selon sa conscience, sa sensibilité, sa personnalité.

Une victime, deux victimes, mille ou cent mille victimes, leur nombre ne modifie la souffrance d'aucune d'elles.


Sujet publié en page 19 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 27-28 septembre 2014 


12:45 Publié dans Avaries, Destins, Discours, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Religions | Tags : violence, gourdel, france, otage | Lien permanent | Commentaires (34) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/09/2014

Quand Madame Calmy-Rey se sent "accusée"

1a0016016426277ac6f1f30623771c57_f434.png


Salle comble hier, à l'Université de Genève pour écouter deux conférencières nous parler de la crise ukrainienne.*

Dans un cadre académique, les points de vue ont en général vocation à résulter d'analyses fines et étayées. 

Or en ce 16 septembre 2014, force  a été de constater que les deux exposés présentés se sont appuyés sur les mêmes arguments répétés à l'envi et repris en boucle depuis bientôt un an que dure la crise ukrainienne.

Du Maïdan au crash du MH17 sans oublier, bien sûr, le référendum de Crimée, c'est le procès de la Russie qui a été dressé ou peu s'en faut.

En aucun cas, l'Ukraine et ses gouvernements successifs depuis la destitution du Président Ianoukovich n'ont été mis en cause.

Pas un mot sur le massacre de la maison des syndicats d'Odessa en mai dernier.

Rien sur les performances d'un résident genevois et néanmoins gouverneur dans l'est de l'Ukraine

Silence total sur les assassinats de cinq journalistes et photographes russes.

L'intervention que j'ai risquée pour énoncer des faits tus par les conférencières, ne visait qu'à modérer leur aptitude à mettre la Russie en accusation.

Or l'une d'elle, a réagi à mon propos et m'a dit que je l'"accusais".

Il n'en était évidemment rien.

C'est le regard porté sur une situation que j'ai tenté d'élargir.

Car un rappel d'événements occultés n'équivaut pas à un acte d'accusation dirigé contre une personne.

Que cette distinction ait échappé en milieu universitaire est surprenant.

 

https://www.unige.ch/gsi/fr/actualites/lecon-douverture-2...

14/09/2014

84 ans, une vie

koffer.png


Mardi, elle partira.

Elle s'est résignée à quitter sa petite datcha.

Elle passera l'hiver chez des parents, dans un pays voisin de l'Ukraine.

Elle a travaillé toute sa vie dans cette région de Dniepropetrovsk.

Désormais, tous les courriers officiels et administratifs adressés à ses habitants sont en ukrainien.

Elle est russophone, âgée de 84 ans, elle n'a jamais parlé ukrainien.

On lui a traduit une circulaire reçue de l'administration qui prévient que la température dans les appartements et les maisons, cet hiver, ne dépasserait pas quatorze degrés.

Elle n'a pas eu envie, pour autant de quitter son foyer. Elle y a trop de souvenirs.

Mais quatorze degrés à l'intérieur, quand à l'extérieur, la température peut descendre jusqu'à moins vingt degrés...

Mardi, on viendra la chercher pour l'accompagner chez des parents qui l'accueilleront.

Elle y restera le temps nécessaire.

A qui, à quoi?

https://www.youtube.com/watch?v=e_DTCcRULCM

La paix expliquée à leurs enfants

nobel-de-la-paix-qui-recevra-le-prix-au-nom-de-lue-trt-francais-5049.jpg


Barack Obama,

Prix Nobel de la Paix 2009


L'Union Européenne,

Prix Nobel de la Paix 2012


Grâce à l'intervention de ces deux nobélisés de la paix, 

l'Ukraine pleure

près de 3.000 morts


a vu s'enfuir ses habitants

par centaines de milliers.

 

La démocratie, c'est maintenant, foi de nobélisés.

 

https://www.youtube.com/watch?v=klPZIGQcrHA


10/09/2014

La France qui se lève tôt ou tard

images?q=tbn:ANd9GcQsielNEyEnv4K7dUXj7LNZhFXoV9WbasBxsrEOAalINbfeY28C

 

On dit parfois, sinon souvent, de la France qu'elle serait le pays de la liberté d'expression.

En dépit de ce qu'on peut en penser, la France offre un paysage socio-politique jamais à cours d'animation.

Entre hauts faits, trahisons ou scandales, la France qui se lève tôt ou tard, vit.

De qui, de quoi, chaque jour apporte son lot d'informations à cet égard.

Certes, leur perception varie selon les milieux.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'on ne saurait dénier le poids d'une actualité dont l'impasse est impossible à faire pour ce qu'elle révèle comme contradictions.

Qui n'a eu de cesse de réclamer le droit à la transparence et à la parole?

Qui le dénonce tandis que ces droits ont été saisis par une ex-compagne de président?

La publication de cette femme démontre avant tout un état de fait voulu et revendiqué de longue date par les mêmes qui semblent le fustiger désormais.

Il ne s'agit pas, ici, de saluer ou non l'opportunité d'une démarche éditoriale.

Il est question d'en observer les effets. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/05/normal.html


05/09/2014

Normal

tumblr_n52zr3yQZK1rfwfq9o1_400.jpg

 

Que de remous pour nous apprendre ce que François Hollande n'a eu de cesse de vouloir être!

Un homme normal.

A l'évidence, ce qu'on découvre en ces jours de grand battage médiatique autour d'un livre, c'est bel et bien qu'un président ne peut pas être un homme normal.

Tant d'émois autour d'une simple histoire de couple le prouve.

Ainsi, à une époque où certains se mobilisent tant pour la transparence, on en voit les limites.

L'ouvrage de l'ex-compagne du président français n'est en définitive que le parfait reflet de ce que François Hollande a lui-même voulu.

Etre président et comme tout le monde

Or ces deux dimensions ne sont pas compatibles

 

 

22:01 Publié dans Air du temps, Destins, France, Politique, Politique française, Pratiques | Tags : trierweiler, hollande, france | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/09/2014

Ceci n'est pas de l'humour

arton1006.jpg

 

Jusqu'à quand devrons-nous assister à la suite et à la poursuite de cette obstination à viser la Russie dans le grave conflit qui déchire l'Ukraine?

Plus de 2.000 morts et on continue d'accuser le même pays sans jamais évoquer la lourde implication occidentale auprès du gouvernement de Kiev.

On pourrait ne pas s'en inquiéter, sachant l'art consommé de certains relais médiatico-politiques si habiles à masquer la réalité de situations.

Or c'est de vies humaines dont il s'agit, de villages entiers qui sont détruits depuis des mois et des mois.

Quel media en a parlé sinon en usant et en abusant de rhétorique?*

Quel sont celles et ceux qui ont évoqué les horreurs perpétrées à Odessa dans la maison des syndicats?

Qui sait ce que vivent les populations russophones de l'Est de l'Ukraine auxquelles tous les communiqués officiels sont désormais délivrés en ukrainien?

Quand on a passé sa vie à travailler pour un pays qui vous méprise quand il ne vous tue pas, on a de quoi ne plus comprendre ce qui se passe.**

L'Occident se rend complice d'un génocide*** dont jamais plus il ne pourra dire qu'il ne "savait pas".

 

*  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la-rhetorique-a-l-oeuvre.html 
 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/01/за-что-pourquo...

***  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/04/ukraine-democr...


01/09/2014

За что? Pourquoi?

201941278.jpg


Le 19:30 de la Radio Télévision Suisse romande de ce 1er septembre montre la rentrée des classes dans l'Est de l'Ukraine.*

Après divers témoignages recueillis, l'un d'eux évoque les tirs qui durent depuis le 7 août.

La personne qui en parle, pleure. Il s'agit d'une femme russophone.

Ses propos sont traduits par l'interprète du reportage. Mais lorsque cette femme, après avoir dit qu'on tirait, qu'on tuait, demande "за что" "pourquoi", l'interprète reste silencieuse.

Détail? Non.

Car ce "pourquoi" est LA question qui hante les habitants de cette région.

Je le sais de diverses de personnes qui ont des parents encore sur place ou qui se sont rendues dans cette province gouvernée par un résident genevois**

Tel est bien le drame qui se joue là-bas. Les habitants ne comprennent rien de ce qui leur arrive. Leur seule force, disent-ils, est qu'ils ont été habitués à vivre dans la pauvreté.

Pour qui a cru au Maïdan, la réalité est là. Plus crue encore tandis que les obus démocratiques de Kiev brûlent les terres et déciment les familles.

 

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/6108842-ukrain...

 
** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...

30/08/2014

L'ennemi à abattre

putin.jpg?w=184&h=300

Pas un jour ne passe sans que l'on n'ait droit à la rhétorique médiatique mettant en cause le rôle de la Russie dans la guerre civile qui déchire l'Ukraine.

Pas un titre d'article, pas une interview ou peu s'en faut, qui ne tente de rendre la Russie coupable de tous les maux de l'Ukraine sinon de l'Occident, bientôt du monde entier.

Si la Suisse souhaite conserver son image de pays neutre, il serait temps qu'elle veille à préserver une cohérence dans ses démarches.

Fin janvier de cette année, La Tribune de Genève évoquait des manifestants pro-Maïdan appelant à geler les fonds d'un oligarque ukrainien proche du président déchu, Ianoukovich:

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-ukrainiens....

A cet égard, j'invite chacune et chacun de vous à lire l'article qui suit pour saisir ce qui se joue dans l'est de l'Ukraine.

Après cela, on se demandera qui est l'ennemi de qui et qui menace le plus la souveraineté de l'Ukraine et la neutralité de la Suisse.

En l'occurrence, c'est vers une catastrophe majeure qu'un résident fiscal suisse risque d'entraîner l'Ukraine et l'ensemble de ses voisins si rien ne le retient plus de réaliser son projet:

http://www.politicvisio.com/n31-france/article-guerre-civile-en-ukraine-l-europe-sous-la-menace-d-une-cat.html?id=10932

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qui-gouverne-en-ukraine.html

24/08/2014

Ukraine, le défilé de Donetsk

6087873.image?w=534&h=301


Voici que l'on commente ici ou là, le défilé dans l'Est de l'Ukraine où des "séparatistes pro-Russes" -selon la rhétorique occidentale- ont exhibé leurs prisonniers.

Rappeler tel ou tel accord ou autre Convention de Genève ou d'ailleurs pour juger, choque autant que l'image de ce défilé.

Pourquoi?

Parce que depuis des mois et des mois, aucun media occidental ou si peu, ne s'est ému des civils qui sont tombés par milliers sous les bombes du gouvernement de Kiev aidé de milices privées financées, entre autre, par un résident genevois.*

Qui a osé interroger les accords ou les conventions de Genève et d'ailleurs sur le droit de tuer en toute impunité?

Qui a rappelé ces accords ou autres conventions de Genève après le massacre d'Odessa?

Que a brandi un accord ou une convention quelconque pour réagir au génocide perpétré contre les Russophones de l'est de l'Ukraine?

Le seul constat livré par les images de ce défilé, décrié par certains, est que la violence a engendré la violence.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/lettre-ouverte-aux-autorites-genevoises.html

Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 27 août 2014 
 

22:38 Publié dans Etats-Unis, OSCE, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Ukraine, Union Européenne | Tags : donetsk, ukraine, ue, usa, russie | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/08/2014

Triste ministre

matt-kenyon-30-january-006.jpg

http://rawwscoop.com/2014/03/02/in-ukraine-fascists-oliga...

 

Il a osé parler de la situation humanitaire en Ukraine.

Il a même osé la qualifier de "catastrophique".

http://fr.ria.ru/world/20140820/202209625.html 

 "Il", c'est Laurent Fabius, le ministre des Affaires Etrangères de la France.

Le même qui s'est toujours tant soucié du sort de l'Ukraine, victime du Président cependant légitimement élu, Victor Ianoukovich.

Le 23 février dernier, dans ce sujet, 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/02/23/ukraine-entre-...

je questionnais l'information livrée quant aux véritables enjeux de la situation.

Et je concluais ainsi:

Or c'est le peuple ukrainien lui-même qui va être en première ligne des conséquences de ces cris de victoire sinon de joie lancés après de tels reportages que celui que diffuse la RTS.

 

Merci, Monsieur Fabius. 

  

 

14/08/2014

La guerre, appel saisissant d'une députée ukrainienne

PHOa943c264-d784-11e3-a310-3021bc44039e-805x520.jpg

Victoria Chilova est députée de la province de Dniepropetrovsk située dans l'Est de l'Ukraine.

Pour rappel, cette province est gouvernée par un résident genevois auquel j'ai consacré plusieurs sujets sur ce blog*.

Voici que cette femme s'élève contre la guerre qui sévit dans le Donbass.

Qui veut voir versé, le sang des siens?

Qui veut voir emportés par la mort, ses proches et ses enfants?

Qui veut voir sa terre réduite en cendres?

Merci de suivre la video jusqu'à la fin de la séquence qui dure à peine 10 minutes.


https://www.youtube.com/watch?v=VlG7bfSab7Q

*http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/05/l-avenir-n-est...


12:19 Publié dans Avaries, Pouvoirs, Pratiques, Ukraine | Tags : ukraine, chilova, dniepropetrovsk, guerre | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/08/2014

Ukraine, tristes trophées

Granaten-gegen-das-Volk-Donbass-Ukraine-26.-5.-2014.jpg


Il n'y a pas si longtemps, le "rêve américain" rivalisait avec "l'avenir radieux".

Deux aspirations aux contours variés, deux modes de vie qui ont porté autant d'espoirs que de déconvenues..

Au nom de la "démocratie", l'hiver dernier à Kiev, le Maydan s'est enflammé.

Un Occident plus prompt que son ombre s'y est mobilisé et y a scandé sa volonté.

Pour l'heure, c'est au cauchemar qu'a droit l'Est de l'Ukraine.

Mais les coupables ont dores et déjà été désignés, les sanctions sont tombées.

Ce scénario serait grotesque si n'y étaient associées tant de vies humaines.

Tristes trophées d'une démocratie qui n'en porte que le nom, hommage leur soit rendu ici. 


11/08/2014

Qui menace les Etats-Unis?

 

image.jpg


Qui menace les Etats-Unis?

C'est Mikhaïl Gorbachev qui avait posé la question lors d'une interview qu'il avait accordée en septembre 2013 à Darius Rochebin, journaliste vedette de la RTS.*

Et maintenant, dans le cadre de la crise ukrainienne, qui menace qui, tandis que des centaines de milliers de réfugiés affluent en Russie?

L'est de l'Ukraine est bombardé depuis des mois pas les forces loyalistes de Kiev.

Pendant ce temps-là, des gouvernants occidentaux s'excitent autour de sanctions à adopter à l'encontre d'une  Russie considérée de plus en plus comme l'ennemie à abattre.

Le 13 août prochain, les dénommés " 7 Sages" du gouvernement suisse se prononceront sur les mesures à adopter ou non vis-à-vis de la Russie.

Que l'esprit de réflexion domine leur décision, c'est ce que leur souhaitent bien des citoyens ou autres "habitants" de la Suisse, pour reprendre la formulation du Président Didier Burkhalter lors de sa célébration de la Fête Nationale du 1er août dernier.

 

* http://www.rts.ch/info/monde/5177337-pour-mikhail-gorbatc...


06/08/2014

Psychose?

0-NMJNPxft-hacker-d70focus-1.png


Au tableau de la Russie, pourtant déjà chargé, peint par la classe politico-médiatique occidentale, s'ajoute maintenant le soupçon de piratage informatique qu'auraient opéré des hackers localisés quelque part entre le Kazakhstan et la Mongolie, selon le site de la RTS.

Si l'information est donnée au conditionnel, elle n'en est pas moins livrée en pâture aux Occidentaux avec reportage à la clé pour France 2 qui y consacre un sujet dans son 20 heures.

Cherchez l'erreur...à la minute 3'40

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/j...

A la diffusion de la peur de prendre le relai de sanctions dont les instigateurs ont dû se rendre compte qu'ils risquaient bien d'en être les premiers lésés.

En février dernier, la RTS avait diffusé un reportage sur le sujet. Au hasard, pendant les JO de SOCHI....

Les hackers russes sont parfois utiles à un Occident jamais en peine de trouver des poux à ses "amis" russes. 

 

22:20 Publié dans Etats-Unis, Finance, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Sécurité | Tags : hackers, russie, etats-unis | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/08/2014

Monsieur le Président, où est la neutralité de la Suisse?

burkhalter_poutine_600px.jpg

A l'occasion de la Fête Nationale suisse, le Président de la Confédération a accordé une interview à Pierre-Oliver Volet, journaliste de la RTS.

Après avoir expliqué comment il allait célébrer ce 1er août et pourquoi il tenait à s’adresser aux "habitants" de la Suisse et non à ses "concitoyens", le Président Burkhalter répond aux questions du journaliste qui lui demande ce qu'il dirait à différentes personnalités politiques dont Vladimir Poutine.

Le Président suisse maîtrise le lexique, force est de constater les choix qu'il opère pour s'exprimer. A cet égard,on se souvient de ce "Cher collègue" par lequel il s'était adressé au président russe qui l'avait invité au Kremlin en mai dernier.

Mais pour ce qui est de la neutralité que le tsar Alexandre Ier, l’un des signataires du Traité de Vienne, a accordée à la Suisse comme garantie de sa souveraineté, on aurait été heureux d’en voir rappelé le sens.

Or rien ne l'indique dans la réponse que Didier Burkhalter apporte à la question que lui pose le journaliste au sujet du président russe.

 
http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/6038701-1er-ao...

31/07/2014

Russie, l'Occident aux abois

poutine930_scalewidth_630.jpg

 

- Ouverture, ce 31 juillet 2014, d'une enquête publique sur la mort de Litvinenko, opposant russe empoisonné au polonium à Londres en 2006,

Lourdes sanctions économiques prises par l'Union Européenne et par les Etats-Unis à l'encontre de la Russie,

- 50 milliards de dollars d'amende infligée à la Russie pour indemniser les actionnaires du groupe pétrolier Ioukos, aujourd'hui démantelé et autrefois fondé par Mikhaïl Khodorkovski,

 - 250 millions d'euros exigés du Kremlin par le groupe punk Pussy Riot à titre de dommages et intérêts,

- Initiative visant à retirer à la Russie l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2018

On attend la suite...

Pour l'heure, force est de constater que cet acharnement à l'encontre de la Russie semble de moins en moins faire l'unanimité en Occident.

Des personnalités de tous bords dénoncent une attitude irresponsable de la part de ce qui s'auto-proclame "communauté internationale".

Puissent ces voix être entendues avant de se figer en chant du cygne.

 

Sujet publié en page 16 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 7 août 2014 

25/07/2014

"Le Monde", l'immonde

4458982_3_6036_ill-4458982-50ff-778465_93734312fa5580e11a3249532b71f07e.jpg

A Varsovie, le 14 juillet. Alik Keplicz/AP photo publiée par "Le Monde" de ce 24 juillet 2014

 

L'arrogance de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie aurait pu friser le ridicule si elle n'avait été et n'était encore liée à tant d'événements aussi tragiques que ceux qui se déroulent en Ukraine.

De retour de Simferopol et de Moscou, j'ai mesuré une fois de plus combien l'Occident s'égare dans sa manière de traiter la Russie.

La posture prise par la plus grande partie de la classe politique et médiatique occidentale dénote un ethnocentrisme qui va bien au-delà, désormais, de sa seule inculture.

Sa déconsidération ostensible de la Russie prend, en effet, une dimension criminelle dès lors qu'elle encourage un parti pris mensonger et falsificateur.

Mais que l'Union Européenne poursuive la voie tracée par ses alliés états-uniens et ce n'est plus la Russie de Poutine qui lui répondra.

C'est la Russie elle-même.

 

22/07/2014

MH17, performance médiatique

140719153221-03-mh17-0719-horizontal-gallery.jpg

Le Figaro relate une tribune accordée par une des Pussy Riot, ces punks russes qui ont fait la une des médias - occidentaux surtout- pour leur prestation diversement appréciée dans la Cathédrale St Sauveur de Moscou en février 2012.

Certes, le grand quotidien français met en perspective les propos tenus par Masha Alekhina et en relativise le crédit.

Il est toutefois remarquable que cet autre grand quotidien qu'est The Guardian ouvre ses colonnes à la jeune femme.

L'information, en l'occurrence, est susceptible de se lire à plusieurs niveaux. A chaque lectrice et à chaque lecteur de choisir le sien.

Le Figaro a relayé et mit quelques bémols à cette nouvelle performance punk.

http://www.lefigaro.fr/culture/2014/07/21/03004-20140721A...

 

 

 

02/07/2014

Oligarque et résident genevois arrêté par contumace

2014-06-12T160405Z_1056337777_GM1EA6C1UES01_RTRMADP_3_URKAINE-CRISIS-POROSHENKO-kUAC--645x400@MediTelegraphWEB.JPG


Si la Suisse n'a pas estimé utile d'entrer en considération sur les agissements charismatiques d'un de ses résidents, en l'occurrence genevois, la Russie s'en est chargée.*

Cet oligarque aux trois passeports, fier de déclarer dans les colonnes de La Tribune de Genève, qu'il finance des milices armées dans l'est de l'Ukraine dont il gouverne une des provinces, ne semble pas préoccuper la Confédération Helvétique. **

Quant à la radio télévision suisse -RTS-  elle préfère, elle aussi, consacrer son attention à une Russie dont elle s'évertue à traquer de quoi alimenter l'amour qu'elle lui porte.

Après avoir dit tout le bien qu'elle pensait des JO de Sochi, elle a poursuivi en usant de rhétorique pour couvrir la crise ukrainienne et en masquer ainsi les véritables enjeux.

Où est l'objectivité de l'information, où, la défense de droits humains si chère, pourtant, à nos indignés de la première heure?

 

http://french.ruvr.ru/news/2014_07_02/Un-tribunal-russe-a...

 

** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qu...

27/06/2014

RTS, un Russe en ligne de mire

2545TERRE%20LOUPE.jpg

Ce soir, dans le cadre du téléjournal de la RTS, on s'est intéressé aux fondations d'utilité publique.

On y a appris, entre autre, que depuis 2013, ces fondations étaient en forte expansion.

A l'heure actuelle, la Suisse en compterait près de 13.000.

Soit.

Or voici que sur ces milliers de fondations, une seule retient l'attention des journalistes.

Au hasard, celle d'un Russe.*

La destination humanitaire, culturelle ou pédagogique de ses fonds est avérée, elle n'en convainc pas pour autant la RTS. 

Le fonds de bienfaisance que ce "résident genevois" destinerait volontiers à la construction d'un mur doté de barbelés électrifiés entre l'Ukraine et la Russie rejoindrait-elle davantage les critères de référence de la RTS?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/15/ce-genevois-qu...

 

http://www.rts.ch/info/suisse/5952893-les-fondations-prol...

23:46 Publié dans Culture, Genève, Information, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie, Ukraine | Tags : rts, russie, ukraine | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg