11/01/2015

Hommage à la diplomatie

1077738.jpg

                                                   http://itar-tass.com/en/russia/770512


Libre à chacune et à chacun de penser ce qu'il souhaite de la manifestation de ce jour à Paris. 

L'humanité ayant besoin d'autre chose que de clivages sans cesse alimentés et excités, j'aimerais, ici, saluer la présence de Monsieur Sergueï Lavrov parmi les personnalités présentes à cet événement.

Si d'aucunes et d'aucuns condamnent cette "comédie", dans ce cas, tout n'est que comédie et on n'invente rien, tant de penseurs l'ayant déjà dit de par les siècles.

Alors, que celles et ceux qui "savent" que tout n'est que simagrées, apprennent que des postures plus humbles existent qui tentent le dialogue encore et encore.

Hommage soit rendu à ces personnalités qui, par leur volonté de ne jamais fermer quelque issue à l'échange, refusent l'attitude hautaine qui s'arroge le savoir sinon la lucidité.

https://www.facebook.com/RTRussian/photos/a.2417836092730...


10/01/2015

Amedy Coulibaly, "présumé" tueur

ruban_deuil.jpg


Face au choc, le besoin de parler, d'écrire, de comprendre est légitime.

Autant d'explications que d'hypothèses ou autres analyses sont inévitables sinon nécessaires.

Des assassins, des montres, l'humanité en génère, qu'on le veuille ou non.

Croire aux vertus de l'éducation ou autre intégration ou réinsertion est toujours honorable.

Le résultat, par contre, reste aléatoire.

Rédhibitoire, bien sûr qu'il ne devrait l'être. 

Et pourtant, difficile pour les victimes du "présumé" tueur Amedy Coulibaly, de comprendre ce qu'elles auront à apprendre ici: 

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/0...


09/01/2015

La France unie s'appelle Normale

101436180.jpg

http://www.voxfnredekker.com/archives/2015/01/09/31285407.html


Unité nationale, dit le Président Hollande pour rassemble la France, ce dimanche 11 janvier.

Mais qu'est ce qu'une unité nationale amputée d'un de ses partis politiques?

Inutile d'être sympathisant du Front National pour constater que, jusqu'à nouvel ordre, ce parti politique est français. 

Le retrancher de l'unité nationale équivaut à scinder la France en deux.

Pour marquer un jour de manifestation tel que celui préconisé par le Président de tous les Français, rien de mieux, en effet, que cette prise de position.

Le roman de Houellebecq n'a pas -encore- changé le cours de l'Histoire.

Il est juste peut-être en train de l'anticiper:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/06/soumission-le-roman-et-l-histoire.html

08/01/2015

Ahmed et Franck, morts pour "la liberté d'expression"

stylo-metal-police-nationale-330300_480x347.jpg


Le carnage qui s'est déroulé au siège de Charlie Hebdo n'a pas atteint que "la liberté d'expression".

La fusillade a bousillé des vies consacrées à la défense du citoyen français.

Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro étaient policiers, tous deux ont été tués pour avoir été au service de la France.

A l'heure où tant de monde, de par la planète, s'identifie à Charlie, inscrit en caractères blancs sur fond noir, un autre prénom est brièvement apparu lors du Journal Télévisé de France 2, ce 8 janvier.

Sur une pancarte, en effet, on a pu lire le prénom de l'un des des deux policiers morts dans la tuerie du 7 janvier à Paris

Pour rappel, la "liberté d'expression" de Charlie Hebdo a été protégée.

Et c'est en son nom que sont morts deux policiers.

Hommage leur soit rendu ici, à eux et aux leurs.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/01016-20150108ARTFIG00197-ahmed-merabet-policier-froidement-acheve-au-sol-et-frank-brinsolaro-tue-au-cote-de-charb-qu-il-protegeait.php



07/01/2015

Les libertés, les religions et l'Etat

france-liberte.jpg

Hier, ici-même, j'interrogeais la relation entre fiction et Histoire suite aux propos tenus par Michel Houellebecq sur France 2. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/06/soumission-le-roman-et-l-histoire.html

L'attentat perpétré ce jour contre Charlie Hebdo n'a sans doute rien à voir avec le roman de Michel Houellebecq.

Mais les réactions vives et diverses que son roman a suscitées vont sans doute entrer dans une zone de turbulences sinon d'amalgames avec l'événement qui a décimé Charlie Hebdo.

Il reviendra à l'Etat français de les maîtriser.

Cela dit, la table ronde qui nous avait réunies à Moscou, Francoise Compoint, Oxana Bobrovitch et moi-même, mériterait sans doute aussi qu'on y revienne. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/29/la-religion-dans-tous-ses-etats.html

 

06/01/2015

Soumission, le roman et l'Histoire

7775902727_soumission-de-michel-houellebecq.jpg

Ce 6 janvier, dans le cadre du 20 heures de France 2, Michel Houellebecq a répondu aux questions que lui a posées David Pujadas.*

Soumission, tel est le titre du dernier roman de l'écrivain français le plus traduit et le plus lu dans le monde selon les termes mêmes du présentateur vedette du Journal Télévisé de la chaîne publique française.

Pour rappel, Soumission évoque la victoire d'un chef de parti musulman à l'élection présidentielle française de 2022.

Au sujet de l'impact ou non qu'aurait son livre à paraître ce 7 janvier et dont on dit qu'il crée déjà la polémique, Michel Houellebecq relativise.

Soit par modestie, soit par méconnaissance de l'influence réelle que peut avoir un roman, il prétend que jamais aucun d'eux n'a changé la cours de l'Histoire.

Or c'est depuis sa prison, la forteresse Pierre et Paul à Saint-Pétersbourg, en 1862, que Tchernychevski a créé Rakhmetov, personnage de son roman Que faire.

Et c'est ce personnage qui a été l'initiateur de l'action de Lénine qui a, d'ailleurs, repris le titre du roman de Tchernychevski pour l'un de ses traités politiques paru en 1902.

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/houellebecq/direct-reg...

 

04/01/2015

La mort et l'enfant

Mortalite-infantile-20-des-deces-sont-evitables.jpg

Dans le monde, un enfant meurt toutes les cinq secondes. Peut-être qu'une tombe l'attend dans la commune où il a résidé.

Qui peut le certifier?

En France, une enfant rom est morte au lendemain de Noël et n'a pas été enterrée dans la commune où elle vivait.

C'est un tollé, le Premier Ministre en personne, Manuel Valls dénonce une affaire nationale.

Informer et mobiliser la France entière pour une enfant rom enterrée dans la commune voisine de la sienne tandis que la Terre avale des millions d'enfants avec ou sans sépulture?

Mais où a-t-on la tête sinon à la pure politique d'information?

 


30/12/2014

4'700 morts plus tard...

7472391.jpg

Voici un exemple d'article* dont la teneur et ses conséquences ne manquent pas d'intérêt.

Il suffit de lire les commentaires qui le suivent pour mesurer comment l'information se conçoit et se reçoit dans ce media français qui s'appelle Le Point.

Loin d'être unique en son genre, il offre, ici, une démonstration de ce qui est porté à la connaissance des citoyens.

Leurs réactions sont éloquentes.

Elles indiquent qu'ils sont de plus en plus nombreux à ne pas s'en laisser conter et c'est tant mieux. 

L'esprit critique est un devoir.

Le publier comme l'a fait Le Point l'honore.

Reste à savoir dans quelle mesure les points de vue exprimés par les commentateurs infléchiront la ligne éditoriale de ce magazine.

 

*  http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-porochenko-annonce-un...

 


didier95

le 29/12/2014 à 23:52 Signaler un contenu abusif

Candide... Qui s'interroge

Aujourd'hui j'ai lu 2 nouvelles concernant le conflit en Ukraine : 1. La Russie va livrer 500 000 T de charbon a l'Ukraine en signe de bonne volonté pour permettre aux Ukrainiens de se chauffer. 2. L'Ukraine a décidé d'augmenter son budget militaire a 5% du PIB (sachant que c'est nous européens qui payons les achats d'armes américaines). Questions : Qui veut la paix, qui veut la guerre ?

Eric Kle 29/12/2014 à 21:54 Signaler un contenu abusif

Pour ne prendre que les trois derniers bulletins de l’OSCE mis en ligne et que tout un chacun peut en effet consulter directement (21, 23 et 27 décembre) il n’y a pas UNE SEULE mention de blindés ou de troupes russes en Ukraine de l’est. (...) Ceci s’accorde du reste parfaitement avec les conclusions de l’institut de recherches stratégiques ARES (Armament Research), institut indépendant basé au R. U. Dont le rapport daté de novembre (100 pages) sur le type d’armes utilisé dans le conflit du Donbass souligne que l’armement des indépendantistes est assez hétéroclite et a été dans sa grande majorité repris des stocks ukrainiens ou capturés sur l’armée régulière. Les auteurs du rapport écrivent tout à fait clairement qu’il n’y a aucune preuve d’une complicité étatique dans la fourniture d’armes aux rebelles depuis l’étranger. Vous pensez bien que s’il y avait un quelconque soutien aérien russe ou même deux chars et demi russes sur le terrain, il y a belle lurette que l’aéroport de Donetsk aurait été repris aux forces de Kiev…


27/12/2014

Ceci n'est pas un conte de Noël

714059_3_12f1_un-sdf-sur-un-trottoir-parisien-en-novembre.jpg


Ceci n'est pas un conte de Noël, avec tout le respect que l'on peut avoir pour ces récits.

Ceci est une histoire vraie, rapportée par différents grands quotidiens britanniques et largement relayée ensuite.

La scène se passe de nuit.

Une étudiante de 22 ans s'apprêtait à rentrer chez elle en taxi et constate qu'elle a perdu sa carte bancaire.

Pour lui venir en aide et lui assurer un retour sans risque, un SDF lui a offert les 3 livres sterling qui lui restaient.

Elle a refusé.

Cependant, si émue par le geste de cet homme, la jeune fille s'est mobilisée pour le retrouver et en même temps, a organisé une levée de fonds pour le remercier.

Elle a demandé à chacun de verser les mêmes 3 livres sterling que lui avait offertes le SDF et a récolté plus de 30.000 livres sterling.

http://gogetfunding.com/project/help-robbie-preston-s-hom...

Voici une histoire qui tranche avec celle qui a mobilisé l'actualité des ces derniers jours à Angoulême.

21:57 Publié dans Air du temps, Avaries, Etre, Humanité, Pratiques, société | Tags : sdf, royaume-uni, crowfunding | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

23/12/2014

Poursuivi par Interpol et pressenti pour lutter contre la corruption

democratie.jpg

On a pu lire, ici ou là, certains commentateurs occidentaux comparer la guerre en Ukraine à celle qui a opposé la Géorgie à la Russie en 2008.

Outre le fait qu''il n'y avait rien de comparable entre ces deux situations, relevons que désormais, Tbilissi réagit à la nomination par Kiev de l'un de ses anciens ministres.

Il se trouve, en effet, qu'Irakli Garibachvili, Premier Ministre géorgien, déplore le fait que l'ancien ministre de la Justice de son pays, poursuivi par Interpol pour, entre autre, abus de pouvoir et mauvais traitements infligés à des centaines de milliers de prisonniers, que cet ancien ministre de la Justice, donc, ait été naturalisé ukrainien pour accéder à un poste au nouveau gouvernement démocratique d'Ukraine.

Le premier ministre géorgien, en effet, se demande comment il pourra expliquer à son peuple qu'un ancien ministre de la Justice, principal représentant d'un gouvernement criminel qui a condamné 300.000 personnes, soit désormais candidat au poste de président du Conseil ukrainien pour la lutter contre la corruption.

Tant de personnalités politiques et médiatiques se sont félicitées de l'avènement de la démocratie en Ukraine qu'elles parviendront sans doute à expliquer à qui voudra bien les croire, que la justice des uns n'a absolument rien à voir avec celle des autres.

 

http://fr.ria.ru/presse_russe/20141223/203291708.html

 

17/12/2014

Démocratie et laïcité

Capture d’écran 2014-12-17 à 13.36.50.png

Ces commentaires ci-dessus ont été déposés sous un article intitulé Hallucinant: sur I>Télé, le "spécialiste du terrorisme" Mathieu Guidere (vrai nom Moez Kouider) explique ne pas croire à la piste islamiste et accuse "l'extrême droite" (sic) *

L'article est publié sur le site d'un media de l'Hexagone, Nouvelles de France.

Rien à voir avec la Suisse, argueront certains.

Certes, les deux pays diffèrent sur de nombreux points.

Néanmoins, la réflexion n'est pas interdite, tant ce genre de réactions, figure aussi sous divers articles publiés par les médias helvètes.

Car l'exaspération que traduit le propos de "ladelphinette" n'est pas celle d'une seule.

En faire fi n'entre pas dans les canons de nos démocraties qui ne manquent d'ailleurs jamais de les rappeler.

Dans ce cas, ne serait-ce pas la perception du concept de démocratie qui ferait problème?

A moins que cela ne soit celle de laïcité.

*  http://www.ndf.fr/article-2/16-12-2014/hallucinant-sur-it...



10/12/2014

Kolomoïsky au 19:30

91b07d72bd2c89f31cd8c93e1e77247e.jpg

Igor Kolomïsky sur la chaîne publique de la Radio Télévision Suisse (RTS), c'était ce soir, au téléjournal de 19:30.

Tout sourire, cet homme est jusqu'à nouvel avis résident genevois.

Sur le site de la RTS, en effet, on apprend que les Autorités Genevoises auront à se prononcer d'ici la fin de l'année, sur le fait de prolonger ou non le forfait fiscal dont bénéficie cet oligarque qui, par ailleurs, gouverne une province en Ukraine, celle de Dniepropetrovsk.

Que cet homme soit encore au bénéfice d'un forfait fiscal en Suisse alors que ce pays a présidé l'OSCE toute cette année 2014, tient à je ne sais quelle clause de la neutralité qu'elle doit, en particulier, au soutien sans faille du Tsar Alexandre Ier qui a tout mis en oeuvre à cette fin lors de la signature du Congrès de Vienne en 1815. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/09/il-faut-poursu...

Parmi les très nombreux sujets que j'ai consacrés à la crise ukrainienne, nombre d'entre eux ont traité des espoirs que la présidence suisse de l'OSCE a fait naître.

Plusieurs d'entre eux ont aussi concerné la présence de ce résident genevois et néanmoins gouverneur en Ukraine dont les activités ne sont un mystère que pour qui le veut bien.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/10/04/geneve-ses-res...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/30/l-ennemi-a-aba...

Il en va de la crédibilité de la Suisse et de ses principes de savoir comment elle les conçoit et entend les appliquer.

http://www.rts.ch/info/regions/geneve/6373501-en-russie-o...


09/12/2014

Je te trahis, moi non plus

img_pod_2309-pod-angela-merkel-pod.jpg

Morale et politique constituent deux univers aux convergences aléatoires. Leur aurait-on demandé qu'elles soient conformes que cela se serait su depuis longtemps.

Pourtant, combien de valeurs ne sont-elles énoncées le temps de campagnes électorales et brandies comme autant de références!

La politique toutefois n'a cure de s'encombrer de principes quand d'autres priorités s'imposent.

Un livre vient d'être publié en Allemagne,qui illustre comment morale et politique ne font pas vraiment bon ménage.

Dans l'article qui suit et qui décrit comment l'auteur de cet ouvrage a procédé, on constate que si une promesse n'a pas été tenue de sa part, celui-ci s'en justifiera peut-être en invoquant un principe de transparence quelconque.

Qui a trahit qui, la question demeure.

Pour le reste, à chacune et à chacun de considérer ce qui pourrait ou non nuire à l'actuelle chancelière allemande, Angela Merkel.

A lire ici:

http://reseauinternational.net/les-memoires-de-lancien-ch...

04/12/2014

Guerre ou Paix

colombe_paix-2.jpg

On lit, ici et là, des pronostics sinon des analyses relatives à la situation en Ukraine et aux tensions qu'elles génère entre l'Occident et la Russie.

A observer certains chantres en tous genres se lancer dans des prédictions qui ne reposent le plus souvent que sur des évaluations sans autre fondement que quelque approximation ou référence à L'Histoire, il semblerait judicieux de ne pas se substituer à qui décide de l'opportunité d'interventions militaires ou non.

Ainsi, ce besoin de peindre le diable sur la muraille et d'annoncer une 3e guerre mondiale n'a pour effet que de créer un climat anxiogène et de bloquer tout autre approche réflexive et constructive.

La situation actuelle en Ukraine est extrêmement préoccupante mais elle l'est de longue date!

Avoir considéré les événements qui se sont déroulés l'hiver dernier sur le Maïdan de Kiev comme force de renouveau sinon de libération aurait dû susciter l'inquiétude plutôt que la liesse relayée par tant de médias.

Mais non,  l'Occident s'est réjoui. A l'unisson ou presque, il a salué l'avènement futur de la démocratie. Le résultat est éloquent...

Plus de 4.000 morts et près d'un million de réfugiés sans compter les blessés et autres victimes d'une guerre livrée au sein d'un pays désormais déchiré et exsangue.

L'Occident a beau jeu de charger la Russie. Qui a-t-elle attaqué?


http://french.ruvr.ru/news/2014_12_04/Poutine-prononce-un...

 
 

03/12/2014

Sie müssen raus - Vous devez partir

TT-3320226-raus-wegen-asylbewerber.jpg

Un article, repris du Blick par La Tribune de Genève de ce 3 décembre, risque bien d'agiter les esprits. *

Une famille du canton d'Argovie a reçu un avis de congé de la part des autorités communales qui la logent.

L'administration de Moosleerau, en effet, doit répondre à une exigence cantonale relative à l'accueil de réfugiés.

Alors que la commune semble avoir jusqu'à présent pu y échapper, tel n'est désormais plus le cas.

C'est pourquoi, dans l'incapacité de loger une famille de réfugiés autrement que dans le seul appartement dont elles disposent, les autorités de Moosleerau sont contraintes d'expulser la famille qui l'occupe.

Voici une situation de congé qui, envisagée sous tous les angles, ne peut laisser indifférent tant elle apparaît inédite.

Ne reste plus qu'à souhaiter que dans la pesée des intérêts prévalent sagesse et considération de chaque partie en cause.

Est-ce là un voeu pieux, on ne l'espère pas tant il serait dommageable de voir cet événement dégénérer en récupérations politiques diverses.

 http://www.tdg.ch/suisse/Une-famille-doit-laisser-son-appartement-a-des-refugies/story/31631356

24/11/2014

ONU: a voté

3830315.jpg

 

Dans le cadre de son émission Pardonnez-moi de ce 23 novembre, Darius Rochebin a invité Christine Ockrent pour son dernier ouvrage, Les Oligarques, le système Poutine et Myret Zaki pour sa nomination à la tête de la rédaction du magazine Bilan.

On y a entendu parler de la Russie qui, selon Christine Ockrent a annexé la Crimée par la force.

Celle qu'on a surnommée la reine Christine ne s'est sans doute pas rendue sur place pour observer les effets de cette force.

En voici quelques échos ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/27/он-не-сможет-i...

Cela dit, que chacune et chacun ait la parole sur une chaîne publique relève de la démocratie et bien s'en faut.

Dans ce sens et au cas où elle aurait échappé à la RTS, à moins que je n'en ai manqué sa diffusion, voici une information qui mériterait toute son attention.

Le 21 novembre dernier à l'ONU, un texte condamnant la glorification du nazisme et du néo-nazisme a été soumis au vote.

Les résultats sont sans appel.*

115 pays du monde ont approuvé ce texte et parmi eux, la Russie.

3 pays ont rejeté ce texte dont les Etats-Unis, le Canada et l'Ukraine.

55 pays se sont abstenus, parmi eux, les pays de l'Union Européenne.

*  http://www.un.org/en/ga/third/69/docs/voting_sheets/L56.R...

 

22/11/2014

Flash sur la France

4104767_7f58038e77258495b7c11966a3cf79fe3f9aa858.jpg

Julie dans les jardins de l'Elysée en conversation avec le Président de tous les Français, Valérie à Londres, accueillie en star selon cet article paru dans Le Figaro: 

http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/22/01003-201... ,

la vie privée de François Hollande semble bien plus passionner que sa politique.

En ce sens, ce qu'il vit avec son actuelle maîtresse et ce que révèle la précédente, s'intègre à une thématique bien connue. 

Un homme, une femme ou deux, les variations ne manquent pas.

Sauf que la fonction présidentielle et ce qu'en attendent les citoyens d'un pays, en l'occurrence la France, s'assimile mal avec ce mélo distillé en guise d'information.

Si le battage médiatique est là pour affaiblir le Président, c'est avant tout l'image de la France qu'il frappe.

La vie privée d'un chef d'Etat exposée à tous vents jette le discrédit sur tout un pays autant que sur celui qu'il a élu pour le gouverner.

20/11/2014

Total pour tous

 

li-620-total-lunar-eclipse-00838680.jpg

Une approche de la mort accidentelle de Christophe de Margerie met en relation différentes personnalités ou autres actuels ou anciens chefs de gouvernements.

D'aucuns y verront à l'oeuvre une théorie du complot quand d'autres y liront, au contraire, le jeu d'intérêts que certains iraient même jusqu'à qualifier de normal.


On sait l'actuel Président de la France s'être défini et présenté comme normal. On ne l'a que top entendu et vu repris par toutes sortes de commentateurs.


De là à dire que les agissements issus du cynisme qui les commande seraient, eux aussi, normaux, il y a un pas que d'aucuns auraient franchi sans tourment particulier


Pour qui songerait tout de même aux victimes collatérales d'une telle normalité, autant s'abstenir.


Et pourtant, si ce qui est énoncé dans l'article ci-dessous se vérifiait, autant dire que les proches concernés par la perte d'un être cher lors d'un quelconque accident d'avion en resteront pour leur compte.


http://www.vigile.net/Un-embarras-TOTAL

11/11/2014

De l'intérêt général

jeu-echec-roi-pg.jpg

Dans la lutte acharnée qui se livre en ce moment au sein de la classe politique française, découvrir le mensonge à l'oeuvre n'est pas en soi une grande nouveauté.

Pas davantage, la trahison qui parsème nombre de parcours de personnalités de tous bords.

Ce qui n'empêche pas de s'interroger sur la cohérence des déclarations tenues par les uns et les autres.

Quand les journalistes du quotidien "Le Monde" déclarent qu'un dictaphone était posé sur la table en toute connaissance de cause de Monsieur Jouyet et avec son accord, entendre celui-ci déclarer ne pas avoir su être enregistré ajoute le mensonge au mensonge.

N'a-t-il pas, en effet, d'abord nié avoir tenu les propos qu'on lui a prêtés sur François Fillon pour ensuite se rétracter alors qu'il aurait, soudain, appris avoir été enregistré?

Quant à savoir à qui profitera cette guérilla politico-politicienne, on voit déjà les pronostiqueurs ouvrir les scores.

Si la force politique se réduit à un jeu de fléchettes et de paris, on mesure où se trouve cet intérêt général tant clamé et rappelé par les édiles et autres chefs de file de partis.

Et ce n'est pas l'analyse ci-dessous qui va redorer les contours de l'univers policito-médiatique:

http://www.lepoint.fr/politique/affaire-jouyet-fillon-l-afp-revele-les-enregistrements-du-monde-10-11-2014-1880071_20.php

08/11/2014

9 novembre 1989-9 novembre 2014

443767-dernier-dirigeant-urss-mikhail-gorbatchev.jpg


Dans le cadre des célébrations qui entourent la chute du mur de Berlin, il y a vint-cinq ans, comment ne pas se rappeler l'événement majeur que ce 9 novembre 1989 a représenté?

Que chacune et chacun ait vécu ce moment historique à sa manière, rien de plus normal.

Que les conséquences géopolitiques que cette chute a entraînées créent des divergences de points de vue, rien de plus normal encore.

Preuve en est l'organisation de ce colloque intitulé:

25 ans après la chute du mur de Berlin-nouvelles crises, nouveaux doutes, nouveaux murs.

Mikhaïl Gorbachev a été invité à y prendre part et a exprimé son intention d'y rencontrer Angela Merkel.

Cela dit, l'ancien et dernier président de l'ex-URSS ne demeure pas moins déterminé à soutenir l'actuel président de la Fédération de Russie.

S'en étonnera qui veut.

Mais il n'y a rien de surprenant à une telle prise de position sinon pour un certain Occident pétri de ses seuls et propres critères d'analyse.

Que cette Russie sans cesse présentée par nombre de férus commentateurs comme celle de Poutine s'avère soudain aussêtre celle de Gorbachev est à inscrire dans les mémoires.

L'état du  monde actuel et les tensions multiples qui le fragilisent le valent bien.

http://www.rts.ch/info/monde/6282112-gorbatchev-veut-defe...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/06/97001-201411...

Sujet publié en page 23 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 17 novembre 2014 

Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 13 novembre 2014 sous le titre "Vingt-cinq ans après"

06/11/2014

De l'impérialisme

arton7334.jpg&h=330&w=660&a=c

 


Aujourd'hui, on le sait, il est russe.

Pour qui ne l'a pas encore compris, les preuves sont là, irréfutables, chaque jour qui passe ou presque nous les rappelle par le biais de relais divers.

Volontés hégémoniques, agissements contrevenant aux droits en tous genresautant de comportements parfaitement étrangers, bien sûr, aux bonnes manières et aux principes de nos démocraties.

Soit.

Il est certain que les regards critiques ne manquent pas pour nuancer ou refuser de telles visions réductrices et heureusement!

Mais leur écho reste limité quand il n'est pas rejeté.

Force est de le constater, toute prise de position susceptible d'enrayer la mécanique d'information dominant l'Occident, court le risque d'être confinée au secret sinon aux oubliettes.

L'Histoire l'a souvent démontré, le document ci-dessous le confirme:


https://www.youtube.com/watch?v=obqimqPUqZs



04/11/2014

Du "Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"

5.jpg


Ici et là et en particulier pour ce qui concerne la situation en Ukraine, on a pu lire ce rappel concernant le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

La formule aidant, on y recourt dans le sens qui arrange les intérêts à défendre.

Combien de fois, en effet, personnalités politiques, journalistes, commentateurs ou autres spécialistes et analystes occidentaux, n'ont-il répété en boucle et en choeur que la Russie avait bafoué ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"?

Est-ce au nom de ce même "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" que nombre d'entre elles et eux se sont hâtés de rejoindre le Maïdan envahi de snipers* et autres membres de partis néo-nazis plus que prêts à en découdre avec le pouvoir encore en place?

Il est bienvenu de le rappeler ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

Il l'est d'autant en toutes circonstances et en tous lieux. 

*  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/06/ukraine-sniper...



01/11/2014

Elections des uns et des autres

202848722.jpg

 

Demain, dans l'est de l'Ukraine, auront lieu des élections.

La population  appelée aux urnes est considérée par une bonne partie de l'Occident, comme rebelle, séparatiste, quand ce n'est pas carrément terroriste.

Pour le seul fait d'avoir défendu ses terres aussi âprement qu'elles ont été convoitées par des intérêts qu'elle a considérés étrangers aux siens, cette partie de l'Ukraine a été mise au ban des accusés sans autre procès.

Car enfin, qui ose encore croire à l'idéal tant évoqué de démocratie pour destituer Viktor Ianoukovich? 

Lequel de nos médias a contribué à dénoncer les méthodes et les moyens qui ont permis de renverser ce président légitimement élu?

Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour les uns et contre les autres.

Il s'agit d'appeler à une réflexion un peu moins orientée. 

Car l'Occident, qu'il le veuille ou non, n'a pas la panacée de l'honnêteté et son obstination à démontrer le contraire dessert la démocratie qu'il se targue d'incarner.

http://www.hebdo.ch/news/société/ukraine-à-donetsk-des-él...


27/10/2014

Ukraine, guerre et démocratie

2014-09-30T154651Z_96277189_GM1EA9U1TML01_RTRMADP_3_UKRAINE-CRISIS_0.JPG


Près de 4.000 morts, plus de 8.000 blessés, bientôt 900.000 réfugiés, la guerre qui déchire encore l'Ukraine n'empêche pas l'Occident de se réjouir des élections législatives qui s'y sont déroulées ce 26 octobre.

Au sein de ce qui s'appelle la communauté internationale,on n'hésite pas non plus à saluer la victoire de la démocratie.

Certaines voix discordantes existent tout de même parmi les journalistes pour commenter ces élections.

Ainsi, celle de Marcus Papadopoulos, du magazine britannique Politics First.

Dans un article en italien, ses propos sont repris et commentés par Umberto Mazzantini qui livre une analyse sans complaisance de la situation.

http://www.greenreport.it/news/in-ucraina-vince-destra-de...

21/10/2014

Christophe de Margerie, un grand patron

Christophe_de_Margerie.gi.top.jpg

Il va falloir se satisfaire des versions officielles selon lesquelles le conducteur de l'engin de déneigeage stationné sur la piste de l'aéroport de Vnukovo à Moscou était ivre.

Il va falloir accepter le fait qu'aucun ordre ne lui ait été donné depuis la tour de contrôle de l'aéroport.

Il va falloir se contenter de trouver des responsables pour expliquer comment, dans la nuit du 20 au 21 octobre 2014, le patron de Total a perdu la vie à bord de son Falcon-50 avec trois membres de son équipage.

Il va bien sûr falloir aussi et surtout ne pas émettre d'hypothèse autre que celles qui seront énoncées dans la plus grande partie sinon l'ensemble des médias.

Mais avant tout, hommage soit rendu, ici, à un patron dont le charisme a été reconnu et salué.

Et souhaitons à sa famille, à ses proches et à tous ses collaborateurs et amis que lumière soit faite sur la perte brutale d'un être qui leur a été cher.


Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 22 octobre 2014 

Sujet également publié en page 13 par "Le Temps" du 24 octobre 2014 sous le titre "Une mort en point d'interrogation"


14:10 Publié dans Avaries, Destins, Discours, Medias, Pouvoirs, Pratiques, Russie | Tags : total, france, russie, crash | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/10/2014

Suisse-Ukraine, les chocolats du "Point"

images?q=tbn:ANd9GcRA_yz1Vfp-1f60ilm913Q65TYruaUTx0d4YCBLn0xt9MmQ3GbEJg

Il en faut peu à ce magazine pour exprimer toute l'estime qu'il voue à la Suisse et à son Président.

Il suffit d'une mise à jour de site non effectuée pour qu'un journaliste s'engouffre dans la brèche.

Cela s'appelle de l'information.

Alors que la presse internationale a été témoin de la présence du Président Didier Burkhlater à l'investiture du Président Petro Poroshenko, on lit dans cette publication du Point l'amnésie ou la mauvaise foi.

Mais si discréditer le Président suisse sert à d'autant créditer le Président ukrainien, on conçoit le niveau du choix éditorial opéré.

Car faille informatique ou non, c'est bel et bien la légitimité du Président ukrainien qui serait  en cause selon le droit international.

Alors pour le chocolat et la comparaison évoquée dans l'article, reste à savoir qui sera chocolat ou pas au regard de l'Histoire. 

http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-la-gaffe-de-la-diplomatie-suisse-09-10-2014-1870649_24.php

 

07/10/2014

France, sanctions

Genre-bonjourdefrance.jpg

Faut-il en rire, faut-il en sourire ou faut-il s'en inquiéter?

En janvier de cette année, un débat sinon une polémique avait  eu lieu à l'Assemblée Nationale entre deux députés, Julien Aubert et Sandrine Mazetier sur la question du genre à employer pour s'adresser à une femme ministre, députée ou présidente.

http://www.mediaterranee.com/content/querelle-de-genre-lassemblee-madame-le-president-contre-monsieur-la-deputee

Or ce 6 octobre dernier, les mêmes se sont retrouvés confrontés au même sujet mais cette fois-ci, il n'a plus été question de discuter ni même de (se) disputer.

La députée de Paris, Sandrine Mazetier a fait notifier dans le procès-verbal de l'Assemblée, un rappel à l'ordre du député Julien Aubert et des sanctions financières ont été prises à son encontre.

Cette affaire en est arrivée au point qu'une pétition a été lancée en soutien au député.

 
http://www.theoriedugenre.fr/?Sanctionne-pour-avoir-respe...


27/09/2014

Décapitation et décapitation

media_xll_4933223.jpg


Le 30 décembre 2013, sabre en mains, invité en Arabie Saoudite, le président français plaisantait:
http://www.francetvinfo.fr/monde/video-hollande-sabre-a-l...

On dira que l'Arabie Saoudite n'a rien à voir avec l'Etat Islamique, soit. 

On dira que l'Etat Islamique ne représente pas l'ensemble des Musulmans, soit.

Preuve en serait cette lettre ouverte,adressée par une centaine d'érudits musulmans qui dénoncent l'Etat Islamique:

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/une-centaine-d-erudits-musulmans-denoncent-l-etat-islamique-dans-une-lettre-ouverte_703731.html

Il n'en demeure pas moins vrai que la décapitation se pratique en Arabie Saoudite

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/03/15/decapites-en-p...

On peut estimer que les motivations des uns et des autres diffèrent. Tel n'est pas l'avis de l'auteur de cet article:

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/il-nya-guere-de-difference-entre-une-execution-en-arabie-saoudite-et-dans-ltat-islamique/208035.htm

Autant de lectures d'exécutions capitales qui obligent à la réflexion sinon à la confusion.

24/09/2014

L'ordinaire torpillé

voleur-volant-sa-victime-16614714.jpg

 

Viols, tortures, abus en tous genres, exécutions, la terreur s'empare de vies ordinaires et les propulse dans l'horreur.

Hier, on a entendu le président français déclarer qu'il ne cèderait pas au chantage des ravisseurs d'Hervé Gourdel. 

On pense, bien sûr, à l'otage et à ses proches, on pense aux enjeux de la situation, on pense ou on ne pense pas, on explique comme on veut ou comme on peut la violence qui brise la vie.

Certes, nul n'a vocation à porter le poids de la misère du monde et encore moins à la régler.

Et cependant, c'est bel et bien le comportement face au mal qui est sans cesse mis en question lorsqu'il frappe.

Entre indifférence, cynisme, réalisme, pragmatisme, compassion, prière ou révolte, toutes les attitudes restent possibles sinon permises.

A chacune et à chacun de se situer selon sa conscience, sa sensibilité, sa personnalité.

Une victime, deux victimes, mille ou cent mille victimes, leur nombre ne modifie la souffrance d'aucune d'elles.


Sujet publié en page 19 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 27-28 septembre 2014 


12:45 Publié dans Avaries, Destins, Discours, France, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Religions | Tags : violence, gourdel, france, otage | Lien permanent | Commentaires (34) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

18/09/2014

Quand Madame Calmy-Rey se sent "accusée"

1a0016016426277ac6f1f30623771c57_f434.png


Salle comble hier, à l'Université de Genève pour écouter deux conférencières nous parler de la crise ukrainienne.*

Dans un cadre académique, les points de vue ont en général vocation à résulter d'analyses fines et étayées. 

Or en ce 16 septembre 2014, force  a été de constater que les deux exposés présentés se sont appuyés sur les mêmes arguments répétés à l'envi et repris en boucle depuis bientôt un an que dure la crise ukrainienne.

Du Maïdan au crash du MH17 sans oublier, bien sûr, le référendum de Crimée, c'est le procès de la Russie qui a été dressé ou peu s'en faut.

En aucun cas, l'Ukraine et ses gouvernements successifs depuis la destitution du Président Ianoukovich n'ont été mis en cause.

Pas un mot sur le massacre de la maison des syndicats d'Odessa en mai dernier.

Rien sur les performances d'un résident genevois et néanmoins gouverneur dans l'est de l'Ukraine

Silence total sur les assassinats de cinq journalistes et photographes russes.

L'intervention que j'ai risquée pour énoncer des faits tus par les conférencières, ne visait qu'à modérer leur aptitude à mettre la Russie en accusation.

Or l'une d'elle, a réagi à mon propos et m'a dit que je l'"accusais".

Il n'en était évidemment rien.

C'est le regard porté sur une situation que j'ai tenté d'élargir.

Car un rappel d'événements occultés n'équivaut pas à un acte d'accusation dirigé contre une personne.

Que cette distinction ait échappé en milieu universitaire est surprenant.

 

https://www.unige.ch/gsi/fr/actualites/lecon-douverture-2...