31/03/2016

La prière au travail

prierautravailreligion(1).jpg

On peut dire qu'en matière de laïcité, le gouvernement français se distingue! 

Un aspect de la loi El Khomri a largement été passé sous silence. Malika Sorel-Suter s'en explique ci-après et pose la bonne question lorsqu'elle interroge l'utilité du politique lorsqu'il en vient à installer les conditions du conflit:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/03/09/31001-201...

Pendant ce temps-là, ce qui se passe en France n'échappe pas au regard de la chaîne d'information russe RT:

https://francais.rt.com/france/18274--manifestations-cont...

La France manifeste, certes.

Reste à voir pour quel résultat lorsqu'on sait comment son gouvernement parvient à imposer ce qui lui chante.

 

27/02/2016

John Kerry "a demandé un temps de réflexion"

8-chretiens-crucifies-syrie-juillet-2014-un.png

Donc si on comprend bien, émettre des réserves sinon des critiques vis-à-vis de l'islam revient à être raciste:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-...

Tuer des millions de chrétiens, par contre, oblige le secrétaire d'Etat des Etats-Unis à demander un temps de réflexion avant de pouvoir se prononcer sur ce que cela implique sur le plan linguistique.

En effet, Monsieur John Kerry n'est pas certain qu'assassiner des Chrétiens en masse soit un "génocide", nous apprend cet article:

http://coolamnews.com/j-kerry-nest-pas-certain-quassassin...

La quantité n'a jamais fait la qualité, nul ne le niera.

Plusieurs millions de Chrétiens torturés, violés et assassinés ne font pas de leurs bourreaux pis que toute personne critique de l'islam.

Donc John Kerry va réfléchir...

Pendant ce temps-là, les décrétés racistes islamophobes continueront d'être jugés et condamnés. 

Ouf, c'est déjà ça!

 

 

 

16/02/2016

L'islamophobie comme "stratégie"

charia-veut-dominer-le-monde.png

Dans un récent sujet de ce blog avait été citée l'interview d'une sociologue algérienne:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/02/08/la-femme-l-isl...

Il était question, dans ses propos, du fait qu'il existait, dans l'islam, des centaines de lois différentes voire contradictoires. 

Mais, précisait Marieme Helie Lucas, les intégristes ont presque réussi à faire accepter l'idée que l'islam, c'est eux (...) et que quiconque s'oppose à leurs élucubrations supposément religieuses s'attaque donc à l'islam même.

Et d'ajouter que le terme d'"islamophobie" illustre leur stratégie: osez me contredire et je vous accuse de haïr l'islam. 

De dire, comme certains, que la réforme de l'islam doit venir de l'intérieur, à lire Marieme Helie Lucas et les combats qu'elle évoque, on comprend ce qui en résulte.

Les femmes récalcitrantes aux lois des intégristes ont été brûlées vives, torturées, décapitées, leurs têtes promenées en parade.

Si la sociologue parle surtout du sort des femmes, difficile de ne pas songer, par exemple, à celui qui était réservé à tout Allemand qui s'opposait au pouvoir nazi. 

Nombre d'Allemands ont été victimes du régime d'Hitler! Les a-t-on aussi invités à réformer les lois en vigueur de l'intérieur?

 

 

12/02/2016

De "fables" et autres "fadaises"

Notre-imaginaire-nous-regenere_imagePanoramique647_286.jpg

 

On lit, on entend certains s'élever contre tels ou tels récits qui ne seraient que bobards ou autre opium à endormir les peuples.

S'emparer de la langue pour mener un combat ou rassembler ne peut s'imaginer, toutefois, sans éléments qui emportent l'adhésion.

Imaginer qu'elle soit totale est utopique, bien sûr mais une majorité à convaincre est toujours visée sans quoi, on prêcherait dans le désert.

Prêcher, terme qui renvoie à un cadre religieux mais dont l'usage l'a débordé. Car les convictions ne lui sont pas à lui seul limitées.

Ce qui indique combien la figure de qui prêche est reconnue dans d'autres contextes.

Dans ce sens, il serait judicieux de s'interroger sur la valeur que d'aucuns apportent sans hésiter à certaines prises de position pour en attaquer d'autres.

Affirmer de l'existence de Dieu, par exemple, qu'elle serait une fiction relève du même imaginaire que celui qui soutient le contraire.

Dans ce cas, considérer l'athée comme un croyant serait plus conforme et respectueux du mystère encore jamais élucidé de l'existence ou non de Dieu.

 

13/01/2016

Syrie, terrorisme et résistance

417688_1.jpg?w=500&h=281

La Syrie, comparée à Stalingrad, telle est la vision d'Andre Vltchek.

Certes, son point de vue n'est pas celui qui domine nos médias. Quoi qu'on en pense, il vaut la peine d'être lu:

http://lesakerfrancophone.fr/la-syrie-est-le-stalingrad-d...

Dans un article paru en janvier 2014, ce journaliste d'investigation s'exprimait aussi sur l'islam et les pratiques terroristes de certains de ses courants les plus radicaux.

Qu'on partage ou non cette approche, elle offre un éclairage non dénué d'intérêt.

A lire, toutefois, la haine qui s'étale contre telle ou telle religion sinon toutes, il va de soi que la nuance n'accède plus à certains esprits échauffés.

L'aveuglement des uns comme celui des autres est des plus préjudiciables pour le monde entier.

Cependant, la naïveté n'est pas non plus à entretenir.

Dans ce sens, reconnaître la voracité et la cupidité dénuées de toute humanité de nombre de nos compatriotes occidentaux serait tout aussi judicieux.

C'est ainsi que, selon Andre Vltchek, prêts à tout pour arriver à leurs fins, ils n'hésitent pas à recourir aux services d'extrémismes religieux, laissant impuissants tout autre courant de pensée:

http://www.legrandsoir.info/terrorisme-musulman-a-qui-la-...

 

 

09/01/2016

Abayas, esthétique et divergences

 

dolce___gabbana___du_soutien_gorge_apparent_au_voile____porter_8865.jpg

http://www.glamourparis.com/mode/news/articles/dolce-gabb...

 

Les grands couturiers italiens Dolce & Gabbana viennent de lancer leur nouvelle collection intitulée Abayas où sont proposés voiles et hidjabs.

Ce qui enchanterait avant tout les créateurs, tiendrait de la vison du désert et des cieux du Moyen-Orient, sans compter la grâce et la beauté des merveilleuses femmes d'Arabie.

Ce regard esthétique n'est, à l'évidence, pas celui qui considère la femme musulmane selon d'autres standards. 

Quoi qu'il en soit, la réflexion qui dépasserait le rejet pur et simple d'une religion que d'aucun(e)s conspuent n'est pas interdite.

Elle engage, certes, à prendre en considération toutes sortes de critères difficiles à nier.

A cet égard, l'article ci-dessous paru dans La Tribune de Genève, est intéressant. Les visées des un(e)s et des autres ont encore de quoi alimenter la polémique.

Petite précision de la maison de couture, la collection sera aussi disponible dans plusieurs villes européennes dont Munich et Paris.

http://www.tdg.ch/monde/hijabs-abayas-luxe-signes-dolce-g... 

 

08/01/2016

De Cologne au reste du monde

arton246.jpg

Il est beaucoup question, ici et là, des agressions commises la nuit du Nouvel An à Cologne.

Ce qui s'est passé a profondément affecté non seulement les victimes mais bien au-delà et cela se conçoit.

A l'évidence, le sujet est dores et déjà bien politisé.

A lire cette analyse rendue par un ancien correspondant du Figaro en Allemagne, la situation semble, toutefois, plus complexe qu'il n'y paraît:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/01/07/31002-2016010...

A cet égard, il serait bon de rappeler que, dans le monde, la violence à l'encontre des femmes en concerne une sur trois.

Physique ou sexuelle, elle s'exerce à tous niveaux, selon toutes religions, cultures ou nationalités. 

Ce rapport de l'ONU, rendu le 6 novembre dernier, est fort instructif et permet de nuancer quelques a priori:

http://www.unwomen.org/fr/digital-library/multimedia/2015...

 

03/01/2016

"Il faut abattre l'Iran"

7601649.jpg

La réponse à l'exécution du dignitaire chiite Nimr Baqer-al-Nimr n'a pas tardé, l'ambassade d'Arabie saoudite en Iran a été attaquée à coup de cocktails Molotov.

Les mots cités en titre de ce sujet sont ceux du controversé "rafaa156a" dit l'Algérien.

Dans une video postée en octobre 2014, il expose son point de vue sur ce qu'il appelle une guerre culturelle entre sunnites et chiites.

https://www.youtube.com/watch?v=sNEgCAdj0fU

Selon lui, la vraie guerre entre sunnites et chiites est due au fait que le sunnisme laisse le peuple dans l'ignorance pour le contrôler.

Principe bien connu.

Cependant, de nombreux sunnites se convertissent au chiisme, ce qui déplaît fortement aux tenants du sunnisme.

On essaie donc de stopper l'hémorragie du sunnisme vers le chiisme. Comme on n'y parvient pas, on exécute physiquement.

Quoi qu'on pense du point de vue exposé dans cette video, il n'en demeure pas moins intéressant alors que l'on évoque bien trop souvent l'islam sans distinguer ses deux principaux courants.

Pour rappel, aussi:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/27/entre-sunnites...

26/12/2015

Guerre et foi

CXDxMdpWQAAur1M.jpg:large

 

Amnesty International rend des rapports dont on est en droit d'attendre qu'ils soient vérifiés conformes.

Or voici que l'un d'eux n'a pu être confirmé par l'ONU.

Il concerne les frappes menées par l'aviation russe en Syrie.

Amnesty International accuse la Russie d'avoir visé des civils et tué des innocents.

http://fr.sputniknews.com/international/20151223/10205157...

Pendant ce temps-là, en Syrie, on a fêté Noël.

 

 

25/12/2015

Noël, un temps de prière et d'autant de controverses

bougieszoomsur-310x165.jpg

En ce 25 décembre, tandis que certains célèbrent encore la naissance du Christ, fixée ce jour par le Pape Libère en 354, d'autres n'y songent pas ou plus.

Des religions et des pratiques qu'elles induisent, on débat quand on ne s'y attaque pas de manière frontale.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'elles sont le fait de milliards d'individus.

Partagé ou non, le besoin de projeter une présence divine est une constante de l'humanité.

D'aucuns évoquent la force de la prière.

Aussi irrationnelle soit-elle, elle soutient nombre de fidèles.

La leur contester ou la respecter est un choix.

Intellectuel ou affectif, il engage.

 

06/12/2015

La Nobel récidive

capture_decran_2015-09-24_a_09.56.19.png

Le 24 septembre dernier, Vladimir Poutine inaugurait la plus grande mosquée d'Europe.

A Moscou, le président russe était aux côtés de ses homologues turc et kazakh ainsi que de Mahmoud Abbas et du grand mufti de Russie.

Cet événement, largement médiatisé, a sans doute dû échapper à la vigilance de Svetlana Alexievitch, lauréate du prix Nobel de littérature 2015 qui décrète, dans La Vanguardia, que le président russe créerait, en Russie, un califat orthodoxe.

Un Nobel est une référence. Discutée, certes mais qui fait autorité.

Dans son interview à La Vanguardia, l'écrivain biélorusse évoque la dimension politique de son prix. Elle a raison car elle est bel et bien présente.

Quelles que soient les opinions que défend Madame Alexievitch, rien ne lui interdit de s'informer avant de s'exprimer.

En l'occurrence, Madame Alexievitch a manqué une nouvelle occasion de se taire.

Et ce ne sont pas les commentaires déposés sous l'article ci-dessous qui le contrediront:

http://oumma.com/221656/moscou-l-inauguration-de-plus-gra...

 

 

28/11/2015

"Dire les choses telles qu'elles sont dans toute leur vérité"

 

XVMef564e96-94ea-11e5-ae82-a98b916b429f.jpg

 

L'actualité de ces dernières semaines révèle son lot de complicités et de mensonges qui ont permis tant de massacres de vies humaines.

L'an dernier, c'est au prétexte d'empêcher le génocide des Yézidis que Barak Obama avait justifié la campagne de la coalition occidentale contre DAECH.

Le résultat se connaît.

Les forces kurdes et irakiennes ont découvert un charnier alors que Sinjar a été reprise à l'Etat islamique.

Pour autant, les relations qu'entretiennent divers pays avec DAECH ne semblent pas près de se voir remises en cause.

Certains s'en expliquent comme Jack Lang, par exemple ici:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/1...

La soumission surpasse toute considération d'ordre religieux.

La soumission vaut juste quelques vies humaines.

 

 

23/11/2015

Radicalisme

 

voile1.jpg?itok=oF0uDdUP

Alors que le nationalisme est très souvent stigmatisé, le radicalisme, lui, semble bien moins aisé à cibler.

Le premier serait-il plus facile à identifier que le second?

Décréter qu'on ne mène pas de guerre à une mouvance extrémiste au prétexte qu'elle se serait auto-intitulée Etat islamique et que, de fait, ce serait lui reconnaître une légitimité que de la combattre est une vue de l'esprit.

Une autre, celle du Président de l'Association des Maires de France qui prône plus la laïcité comme barrage à la terreur

Tandis que toutes les valeurs démocratiques sont rejetées par le radicalisme, ce sont elles qu'on persiste à lui opposer.

Chercher l'erreur, c'est risquer diverses hypothèses.

Evoquer la soumission en est une.

Reste à savoir à qui, pourquoi et comment.

 

20/11/2015

Bamako, la France encore visée

299c682e194c7b54a03947672ee96352.jpg

La terreur poursuit son programme.

Dans un hôtel considéré comme le plus sécurisé de Bamako.

A combien de remarques et autres conseils n'a-t-on eu droit ces derniers jours sur ce qu'il faut faire, ne pas faire penser, ne pas penser!

Comme si la terreur en avait cure.

La terreur a ses méthodes.

La terreur a ses cibles.

La France en est.

Alors?

L'union fait la force, dit le proverbe.

Puisse la France s'en rappeler et ne pas se diviser!

 

27/09/2015

Entre Sunnites et Chiites, les autres...

arabie_saoudite_iran_01.jpg

Ali Mohammed al-Nimr devrait être décapité, crucifié et exposé en public jusqu'au pourrissement complet de ses chairs.

Pour avoir protesté contre la monarchie sunnite, ce Chiite avait été arrêté en 2012. Il avait 17 ans et était le neveu du Cheikh al-Nimr, haut dignitaire chiite qui s'en était pris, lui aussi, à la monarchie et avait été condamné à mort en 2014.

Ces tensions entre Sunnites et Chiites, ce n'est pas la tragédie du Hajj, survenue ce 24 septembre, qui va contribuer à les apaiser.

Ajoutées à celles qui concernent la Syrie et les accords conclus au sujet du nucléaire iranien, autant dire que la situation reste tendue sinon potentiellement explosive.

Un article, paru en juillet dernier, analysait le jeu d'alliances sinon de mésalliances entre Israël, Etats-Unis, Iran et Arabie Saoudite.

http://www.i24news.tv/fr/opinions/79996-150728-analyse-ar...

L'approche vaut ce qu'elle vaut, compte tenu de l'évolution des événements. Elle n'en est pas moins intéressante pour autant et surtout si on la compare avec cet autre point de vue, lui, plus récent:

http://www.i24news.tv/fr/opinions/86831-150925-israel-se-...
 
 
 

26/09/2015

Arabie Saoudite, entre idéaux des uns et crucifixions des autres

arabie_saoudite_drapeau_afp_str.jpg?itok=HUXKpoc0

Récemment, le représentant de l'Arabie Saoudite a été élu pour présider le groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies.

Si la confusion a régné autour de cette nomination tandis que certains médias relayaient celle de l'Arabie Saoudite elle-même à la tête du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, le fait qu'il s'agisse ni de l'Arabie Saoudite en tant que telle ni du Conseil des Droits de l'Homme en tant que tel non plus, nuance ladite nomination.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'à la question de savoir si un dialogue reste envisageable avec l'Arabie Saoudite alors que celles et ceux qui le tentent sur place, subissent un sort peu enviable, la réponse paraît loin d'être acquise.

L'idéal, bien sûr, serait de persister à croire possible un échange de points de vue avec ce pays. C'est en tous les cas ce à quoi s'emploient certains, tel l'ancien ministre socialiste français de la culture, Jack Lang.

Dans une interview qu'il a accordée à la radio française Europe1, il s'en explique:

http://www.europe1.fr/politique/ali-al-nimr-jack-lang-ne-...

Pour le reste et s'agissant de la nomination du représentant de l'Arabie Saoudite à la Présidence du groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies, l'article ci-dessous en rend compte d'une manière qui met aussi en cause la précipitation des médias à (dés)informer.

http://www.scoop.it/t/desinformation

25/09/2015

Quand Vladimir Poutine...

poutine.jpg

Voici qu'un journaliste, sur son blog*, n'hésite pas à mettre en avant le Président russe pour l'opposer à un parti politique français dont on a prétendu qu'il était soutenu par le même Président.

En fait, on le comprend bien, le sujet du billet de blog en question ne vise pas la grande humanité du Président russe. Ce dernier est juste utilisé pour s'en prendre au Front National dont un des élus veut fermer une Mosquée à Fréjus.

Non seulement cette mise en avant de Vladimir Poutine, soudain fréquentable défenseur de droits humains, relève du pur opportunisme mais encore, la comparaison établie entre Russie et France par rapport à l'Islam est malvenue.

En France, l'Islam n'a pas le même statut qu'en Russie où l'Islam est constitutif de l'Histoire du pays, ce qui n'est pas le cas de la France.

Pour le reste, lorsqu'il est fait mention des vaillants combattants musulmans envoyés par la France se battre contre Hitler pour dire tout le respect qui leur est désormais porté, peut-être et puisque le Président russe est cité en exemple, eût-il été bienvenu aussi, de rappeler les 25 millions de morts soviétiques qui ont permis à la France et au reste de l'Europe de ne pas devenir nazie.

http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2015/09/23/co...
 
 

15/09/2015

Choristes chrétiens interdits de visa en France

mains.jpg

Il faut le lire pour y croire et pourtant, c'est bel et bien vrai.

Voici un Choeur invité à donner un concert à Strasbourg, qui s'est vu refuser l'obtention de visas pour la France alors que ses membres étaient venus de Damas pour déposer leur dossier à l'Ambassade de France de Beyrouth.

http://m.culturebox.francetvinfo.fr/musique/musique-class...

Le christianisme, religion de ces choristes, serait-il soudain devenu subversif?

Certes, ils sont orthodoxes et proviennent d’un pays gouverné par un homme dont l'Occident ne cesse de viser la chute du régime sinon davantage encore.
 
Alors les portes de cette Europe des droits humains s'ouvrent grandes -quoique- pour accueillir les centaines de milliers de victimes de ce Président pourtant légitimement élu.
 
Difficile, dans ce cas, de recevoir des choristes venus de Damas...
 
Premier à fustiger la liberté d'expression de certains pays et la méfiance que lesdits pays observeraient à l'égard d'organisations qu'ils qualifieraient de douteuses, l'Occident, ici, a de quoi être fier.
 
Pays d'autant de Charlie, la France des droits humaines signe là son manifeste le plus parfait.
 

 

06/09/2015

Emotion sélective et culpabilisation

parlement_strasbourg.jpg

L'émotion sélective et la culpabilisation font bon ménage, en ce moment.

Il suffit, pour cela, de découvrir comment sont traitées les personnes qui osent dénoncer l'usage sinon l'abus fait de la photo d'un enfant et de sa mort pour s'en convaincre.

Cela se passe à côté de chez nous, entend-on dire de responsables politiques.

Et la guerre qui a encore lieu en Ukraine et qui ajoute les enfants morts aux morts quand elle ne les jette pas sur les routes de l'exil, combien s'en émeuvent et brandissent de photos pour alerter l'opinion sinon pour viser encore et encore la Russie?

Cela se passe à côté de chez nous, entonnent à l'unisson toutes celles et ceux qui se font l'écho de nobles pensées.

Et à Paris, l'affichage censuré d'un concert en soutien aux Chrétiens d'Orient décapités, qui s'en est offusqué sinon la CHREDO qui a dû se saisir de la justice pour obtenir gain de cause?

Et ce sont ces mêmes censeurs qui distribuent leurs bons et mauvais points à qui se joint ou non au cortège de suppliques et de soutiens aux victimes de guerres?

 

05/09/2015

Syrie, ces enfants sont vivants!

enfants-Yazidis-kidnappés.jpg

Tandis que le monde s'émeut et pleure l'enfant échoué sur une rive turque, lui resterait-il quelques larmes pour ces enfants?

Vivants, certes et par la grâce d'avoir été kidnappés.

Leur avenir ne sera donc pas l'exode meurtrier tel qu'il le fut pour l'enfant retrouvé sur  une plage turque.

Ces enfants sont formés à la décapitation.

Cette mort, la France l'a connue sur son sol, le 26 juin dernier.

Cette fin de vie, nombre de Chrétiens d'Orient l'ont déjà subie.

Combien de têtes devront-elles encore tomber avant que Mesdames Merkel, Sommaruga, Calmy-Rey et tant d'autres de leurs collègues si charismatiques ne réagissent?

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/...

 

29/08/2015

"Le Temps" édition en ligne de ce 29 août, à Michel Danthe, journaliste

logo-les-sens-des-mots.jpg?w=700

Monsieur Michel Danthe cite mon sujet de blog:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/23/legion-d-honne...

dans un article mis en ligne sur le site du grand quotidien suisse "Le Temps" de ce 29  août 2015.

Sa lecture particulièrement orientée et tendancieuse de mes propos m'a obligée à y réagir. Ainsi lui ai-je écrit ce qui suit:

Monsieur,

Je vous remercie de me citer. La moindre des politesses eût été de m'en informer comme je m'y emploie moi-même lorsque je cite les propos d'une personnalité quelconque.

Quant à votre lecture de mon sujet, elle découle d'une grille qui vous arrange.

La nuance que j'apporte vous échappe à l'évidence mais lorsque l'on veut faire dire à autrui ce qu'il n'a pas dit, les moyens justifient la fin.

Bien à vous,

Hélène Richard-Favre

 

Monsieur Danthe m'a alors répondu qu'il ne voyait pas "ce que la politesse viendrait faire là-dedans".

Outre une nouvelle incompréhension de sa part des démarches que je poursuis pour tout sujet qui évoque une personnalité que j'estime légitime d'informer des propos que je tiens sur elle, il ajoute ses propres déductions.

Le voici donc qui m'écrit que je prendrais peut-être "peur" de mes "propres idées" et de "l'écho qu'elles peuvent légitimement susciter dès lors elles sortent (sic! Je cite) du cercle sans doute plus confidentiel qui est le sien habituellement"

Et comme il ajoute que "c'est avec plaisir que je lirai sous votre plume l'explication de la nuance qui m'aurait échappé", je la lui ai indiquée. La voici:

Merci de votre réponse rapide, Monsieur.

Quand j’évoque la règle de politesse, je ne songe à rien d’autre qu’au fait que si je parle d’une personne, je l’en informe car j’estime juste de procéder ainsi.

Je ne vois donc en rien de quoi je devrais « prendre peur ». Je constate par contre fort bien que vous déformez le sens de mon propos. Car le fait d’avoir exposé une difficulté à "adhérer à ce qui a été raconté » n’a strictement rien à voir avec une perception complotiste de l’événement dont il est question.

Si vous n’établissez aucune nuance entre une difficulté à adhérer à un récit et son rejet pur et simple en tant qu’il serait « complotiste », j’en suis navrée pour vos compétences linguistiques.

Car si vous aviez lu mon sujet comme il se doit, vous auriez compris que cette difficulté que j’expose est conséquente à l’embrouillamini des versions livrées par les médias. Elle ne tombe dès lors pas d’un ciel duquel pleuvraient les complots comme vous voulez le laisser entendre au public qui vous lira.

Quant à votre manière de faire se rejoindre mon sujet et les commentaires qui le suivent, elle démontre bien dans quel esprit particulièrement orienté vous l’avez lu. 

Détourner son sens vous décrédibilise vous et ne saurait, dès lors, vous honorer.

Bien à vous,

Hélène Richard-Favre

30/07/2015

Cervantes, esclave à Alger.

rais_mr.jpg

Ils étaient entassés, pouvant à peine bouger dans la saleté, la puanteur et la vermine, et beaucoup mouraient avant d'atteindre le port.

Il ne s'agit là d'aucun migrant fuyant le régime ou la misère de son pays. Il s'agit de Chrétiens - de Juifs parfois aussi- que leurs maîtres musulmans avaient capturés et ramenaient avec eux:  http://library.flawlesslogic.com/slavery_fr.htm

Si l'esclavagisme des Blancs fut maintes fois évoqué, il n'en va pas de même de celui dont ils furent, eux aussi, les victimes.

Trois siècles durant, des centaines de milliers d'Européens furent réduits à l'esclavage.

Pour en savoir d'avantage sur le sujet, la lecture de l'ouvrage du Professeur Robert C. Davis, Christians Slaves, Muslim Masters: White Slavery in te Mediterranean, the Barbary Coast and Italy, 1500-1800, est instructive.

On y apprend, par exemple, comment le prix d'un Chrétien avait chuté alors qu'après une expédition menée par les Algériens dans le Sud de l'Italie, on pouvait troquer un Chrétien pour un oignon.

De ces années sombres de l'Histoire, on a peu témoigné.

Les conditions dans lesquelles étaient détenus les Chrétiens sont bien décrites dans cette video qui évoque aussi les cinq ans de bagne de Miguel de Cervantes:

https://www.youtube.com/watch?v=ol0ud_fHvjc
 

28/07/2015

Qui a volé qui et depuis quand?

eugene-delacroix-prise-constantinople.jpg

 

Le 12 avril 1204, la quatrième croisade, en manque de fonds pour rejoindre l'Egypte et la Palestine pour libérer Jerusalem des Musulmans, se dirige vers Constantinople.

Autant les marchands vénitiens -au service desquels se sont mis les Croisés- que ceux-ci, voient l'occasion de briser la puissance commerciale et religieuse de Byzance.

La rivalité entre Latins et Grecs, entre la Rome catholique et la Byzance orthodoxe -qui fut à l'origine du schisme d'Orient- se concrétise là de la manière la plus sinistre qui soit.

http://www.guillaume-villeneuve-traducteur.fr/spip.php?ar... 

 A chacune et à chacun d'en tirer les conclusions souhaitées. Le fait est que dans la mémoire grecque, ce passage occidental en leurs terres n'a pas été oublié.

Car il a tant affaibli l'empire romain d'Orient qu'il a permis sa chute, en 1453.

La suite, on la connaît, quatre cents ans de domination ottomane et une guerre pour l'indépendance soutenue par les Puissances dont les intérêts ont été évoqués ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...

Dire que l'Histoire se répète est, pour certains, un euphémisme. Le fait est que le besoin de puissance ne lésine jamais sur les moyens.

 

19/07/2015

Islam, faux débat

quran-2-islam.jpg

 

Il a été énoncé ici ou là que la pauvreté matérielle et -ou- le besoin de spiritualité favorisaient conversions et autres radicalisations.

A cet égard, les explications et les commentaires apportés par tel ou tel philosophe, connaisseur ou spécialiste, se suivent et ne se ressemblent pas forcément.

Pendant ce temps-là, des têtes continuent d'être tranchées, des vies et des pays, d'être saccagés.

Or si le débat sur l'islam occupe les esprits quand il ne les échauffe pas, son instrumentalisation serait tout autant à prendre en considération.

A lire Georges Corm, en effet, tout laisse à penser que les discussions sur l'islam ne seraient que leurre. 

Selon lui, elles ne serviraient qu'à masquer la véritable géopolitique du déploiement impérial américain dans le monde. 

A lire ici, dans le cadre d'un entretien publié sur le site Les clés du Moyen-Orient: 

 http://www.lesclesdumoyenorient.com/Entretien-avec-George...

  

12/07/2015

"Le président de la République française est le Président de tous les Français, y compris des djihadistes."

2253101-jeune-demoiselle-recherche-un-djihadiste-mortel.jpg

 

Difficile de donner tort à Boualel Sansal, écrivain algérien dont l'interview est à lire ici:

http://www.leprogres.fr/lyon/2015/01/29/la-france-doit-se...

C'est au coeur même de nos démocraties qu'oeuvrent ces apôtres de la terreur. 

Partout, ils appliquent leurs principes et leurs lois si elles en sont.

Bien sûr qu'on peut toujours dire qu'à eux seuls, ils ne représentent pas "le mal".

Bien sûr que "le mal" est incarné par de nombreuses autres pratiques, nul n'est assez naïf pour croire que quelque régime que ce soit incarne le bien à lui seul.

Il s'agit toutefois de savoir quelles valeurs nous souhaitons.

Si celles portées par les djihadistes vous enchantent, dans ce cas, rien à dire.

Et ce ne sont pas les "larmes" de Bertrand Cazeneuve qui y changeront quoique ce soit.

Ce ministre a beau avoir été ému à l'enterrement d'Hervé Cornara, décapité le 26 juin dernier sur sol français, il n'en a pas moins déclaré que prôner le djihad n'était pas un délit.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/27/ce-n-est-pas-u...

 

11/07/2015

La réponse qui terrorise...

000_Nic6467901.jpeg

Le Consulat d'Italie au Caire, victime d'une explosion, ce matin, la réaction n'a pas tardé.

Calquée sur toutes les précédentes, elle a de quoi terroriser les terroristes.

Le ministre italien des affaires étrangères réagit sur Twitter par la formule habituelle ou une de ses variantes, "L'Italie ne se laisse pas intimider".

A l'évidence, de telles déclarations vont limiter les risques de prochaines agressions.

Quant à la France du Quai d'Orsay qui se tient "aux côtés de l'Egypte et de l'Italie", il est certain qu'elle offre par là un très puissant secours.

Combien de victimes, encore, pour que ces mouvances extrémistes agissent en toute impunité?

http://www.leparisien.fr/international/video-egypte-le-co...

 

NB: A l'instant, on apprend que l'Etat islamique revendique l'attentat: 

http://www.francetvinfo.fr/monde/attentat-au-caire/egypte...

 

09/07/2015

Le ramadan, une fête culturelle française...

Capture1.png

 

Depuis ce 8 juillet, le ramadan serait une fête.

C'est Anne Hidalgo, Maire de Paris, qui l'a déclaré, hier, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV.

Elle balaie donc toute polémique relative à cette célébration offerte avec les deniers publics.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/06/hotel-de-ville...

Et pour expliquer la générosité de la Mairie de Paris, elle ajoute que ladite fête ferait partie du patrimoine culturel français, tout comme Noël et Hanoucca.

Glisser du cultuel au culturel, ne cause ainsi aucun problème à Madame la Maire.

La différence entre cultuel et culturel est pourtant essentielle.

Mais il est vrai que le seul ajout d'un "r" à cultuel suffit à justifier une politique.

Avec un tel usage de la langue, c'est la culture qu'on détruit.

Et son patrimoine.

 

30/06/2015

Quelques informations plus tard...

a-SELFIE-SYRIE-640x468.jpg

Quelques informations plus tard, on apprend que l'épouse du décapiteur de l'Isère s'était rendue en Syrie avec lui.

On apprend que le couple y a vécu.

On apprend que l'acte de décapitation a été incité par l'Etat Islamique, même si ce dernier ne le revendique pas.

C'est un article paru dans Le Monde qui fait part de ces éléments.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/06/30/a...

Rappelons l'étonnement dont l'épouse de Yassin Salhi faisait part alors qu'elle parlait sur les ondes d'Europe 1 en direct:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/26/isere-l-epouse-du-terroriste-presume-ils-l-ont-arrete-n-importe-quoi.html

La justice a mis fin à sa garde à vue.

Son mari, quant à lui, a été mis en examen pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

 

 

De l'Islam modéré

salle-de-prière.jpg

On a bien compris qu'il existerait un islam modéré.

Dans ce sens et de la même manière, nous explique-t-on, il importe de ne pas faire d'amalgame.

Mais dans le même temps, nous apprend-on encore, voici que des salafistes exercent des pressions sur des musulmans modérés pour prendre le contrôle de leurs salles de prière.

La situation ainsi décrite se passe en France et c'est un article du Figaro qui l'évoque.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/20/01016-...

Quand on connaît les méthodes tout en nuances des pratiquants de l'islam rigoriste, on comprend l'embarras des musulmans modérés.

Comment, en effet, se protéger de frères qui ne  l'entendent pas ainsi sans pour autant les renier car ils ne l'entendraient pas non plus ainsi?

 

28/06/2015

«Et je rappelle et je rappellerai toujours que les premières victimes de ce terrorisme sont les musulmans».

 

 

Monsieur le Premier Ministre,

Ces propos sont les vôtres et ont été cités dans un article paru sur le site du Dauphiné.com.*

Au risque de vous contredire, non, les premières victimes de ce terrorisme ne sont pas les musulmans.

Les premières victimes de ce terrorisme sont celles qui meurent, de fait.

Les premières victimes sont celles dont ce terrorisme prend la vie.

Les premières victimes sont celles dont la tête est tranchée.

Les premières victimes sont celles dont la tête tranchée a été fichée sur une grille.

Quant aux prochaines victimes, elles sont partout.

Monsieur le Premier Ministre, vous n'êtes certes et comme nul autre, tenu à l'impossible.

Mais nul, non plus, n'est tenu à déconsidérer la vie d'un innocent décapité.

Avec respect,

                                                                                                    Hélène Richard-Favre

 

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2015/06/28/attentat-...
 
Lettre parue en page 13 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 30 juin 2015 et adaptée aux critères de la rubrique "Courrier" qui ne publie pas de Lettre ouverte.