22/02/2012

Mensonges, silences et politique

 

Ainsi parle-t-on au gré de cette blogosphère des mensonges de Mark Muller et des ses silences, de ceux aussi, de Rémy Pagani.

Les uns veulent le départ de l'un, les autres de l'autre, or entre eux deux, ils ne paraissent pas se reprocher quoique ce soit.

Qu'on réclame des têtes et que celles-ci s'y refusent, cela se discute.

Mais qu'entre elles ces têtes se soutiennent, normal, moral ou politique?

 

12/02/2012

Pagani et l'ésotérisme

 

Il faut lire Rémy Pagani se livrer à Stéphanie Germanier dans Le Matin Dimanche de ce jour. On y découvre l'homme évoquer sa carrière, ses activités littéraires et sa conception de la liberté.

Interrogé au sujet du décès survenu au camp des Indignés du Parc des Bastions, sa réponse est aussi ésotérique que son contenu  Je n'ai pas voulu entrer dans un débat ésotérique.

Comprenne qui voudra. Et qui pourra.

Et si jamais, cet interview accordée le 16 mai 2011 à La Gazette de Genève, livrera quelques clés sur le rapport que Rémy Pagani entretient avec le pouvoir, la police, les personnages de ses romans et l'âme qu'il déclare ne pas avoir.

« Je n’ai pas d’âme. Mon intérieur est vide, ce « tout » et ce « rien », que j’entoure avec ce que je vois, dis et écris », explique-t-il le regard pensif, la main sous le menton. « Je reconstruis le monde. Ma conscience, c’est les lettres  qui forment des mots, des symboles qui fondent un récit et qui structurent notre pensée».

http://www.gazettedegeneve.ch/politique/r%C3%A9my-pagani-...

S'il n'a pas d'âme, il aurait donc une conscience équivalente aux lettres qui forment des mots, des symboles qui fondent un récit et qui structurent notre pensée.
 
Restera juste à expliquer et préciser le sens que recouvre le terme de pensée et, le cas échéant, remettre en cause la formule consacrée "en mon âme et conscience"...
 

11:01 Publié dans Genève, Politique, Pouvoirs, Religions, société | Tags : pagani, indignés, genève, bastions | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/02/2012

Moulin à silence

 

Tel fut l'un des surnoms donnés à la machine de Guillotin http://www.medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/guillotin....,

Dans l'affaire Mark Muller, le moulin bat décidément de l'aile   http://www.youtube.com/watch?v=NPgiY8FLyhg

Y apporter tant d'eau, est-ce bien nécessaire?

Parfois, le bon grain ne se distingue plus de l'ivraie. Qui y a intérêt?

 

09/02/2012

Huis Clos

L'enfer, les autres?

Et si c'était la liberté?

Au nom d'aucun paradis.

 

 

 

08/02/2012

Le mort des Bastions et ses charognards

 

Huit jours de silence plutôt que de communiquer ont choqué. Mais n'ont pas suffi.

Foin du silence exigé par toute attente de résultat d'autopsie, on communique désormais à tout va sur d'hypothétiques causes ayant entraîné la mort de l'homme des Bastions.

Pour dire quoi?

Rien qui vaille. Mais tout qui excite.

 

 

 

 

 

07/02/2012

Silence de mort

 

Ce silence qui a entouré le décès de l'homme des Bastions n'est pas celui auquel a droit tout défunt, encore moins celui-ci.

Que ce vide de communication ait été dû aux Indignés ou aux pouvoirs locaux en place, il ne relève en aucun cas du respect de la personne, ni de sa famille, ni de la société confrontée tous les jours que sont restés installés les Indignés dans un Parc Public.

Ce silence hurle de lâcheté et heurte.

 

 

 

06/02/2012

Mourir indigné?

 

Décès au camp des indignés de Genève.
Bastion de tous les regards, quel sera celui qui lui sera désormais accordé?
Tant de paradoxes entourent ce mouvement...
Et autant de sdf qui sont venus y chercher des réponses pour s'en voir parfois privés.
Il n'y a pas lieu ici de ferrailler mais nul doute que cette mort va susciter nombre de polémiques.
Condoléances à la famille de cet homme mort d'un froid qu'il laisse au coeur.

 

16:54 Publié dans Air du temps, Economie, société | Tags : mort, froid, indignation, indigné, mouvement, sdf | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/02/2012

Hollande et la santé

Un comble!

François Hollande dénonce l'idéologie dogmatique de l'hôpital-entreprise, lit-on dans Le Monde du 2 février, soit le lendemain de l'hospitalisation en milieu psychiatrique de Claire Seguin, cette femme qui l'a enfariné.**

Après les polémiques qui ont agité le milieu psychiatrique, il ( promet une " véritable loi " de santé mentale, fondée sur "le respect de la dignité de la personne souffrant de troubles mentaux". Celle instaurant les soins ambulatoires sans consentements, votée en 2011, a suscité une vive opposition du milieu de la psychiatrie, qui critiquait son aspect sécuritaire et réclamait un texte d'envergure

Et pour en savoir davantage sur le rapport qu'entretient Monsieur Hollande avec la santé, mentale ou autre, il suffit de cliquer sur ce lien:

http://www.google.ch/search?rlz=1C1SKPC_enCH327&sourc...

23:40 Publié dans Politique française, Pouvoirs, Sécurité, société | Tags : hollande, dignité, santé mentale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

03/02/2012

Psychiatrie et Politique

Selon France Soir et le sondage auquel il soumet ses lecteurs, 40 % des 4854 votants, estiment sans importance l'enfarinage de François Hollande mercredi soir dernier.

SONDAGE

François Hollande a été "enfariné" mercredi lors d'une réunion publique. Quelle est votre réaction?

C'est choquant
25% (1225 votes)
Il l'a bien cherché
20% (969 votes)
C'est sans importance
40% (1937 votes)
Cela va donner des idées à certains
15% (723 votes)

4854 votants

 

C'est plutôt rassurant de savoir que les soucis et les préoccupations des Français sont ailleurs. Il n'en demeure pas moins que la jeune femme qui a commis cet acte est désormais hospitalisée en psychiatrie.

Pour un geste reconnu sans importance et pour lequel François Hollande lui-même ne portera pas plainte, voir sa santé mentale ainsi mise en cause est tout de même étonnant, non? Enfin, bien sûr qu'on trouvera toujours de quoi argumenter et présenter le cas comme pathologique.

S'interroger sur le résultat de ce sondage aurait pourtant été aussi intéressant que de se pencher sur le sort d'une femme dont on ne doute pas qu'il sera traité avec la plus grande diligence et toutes les compétences obligées et requises.

http://www.francesoir.fr/actualite/politique/presidentiel...

 

23/01/2012

Poésie ou cynisme?

 

L'être contemple ce qu'il a cru aimer et partager, la vie.

Avec ou sans émoi, c'est selon.

 

 

19/01/2012

New Collection!

 

Ces enseignes figureront-elles au-dessus des mannequins vivants annoncés à Genève?

Une PME lémanique spécialisée dans la vente de lingerie à domicile va élire domicile durant cinq jours au cœur de Genève, lit-on dans notre journal préféré.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Des-mannequins-vi...

A préciser, le sujet est soumis à débat.

Cela peut aider au cas où le stock invendu de lingerie serait cet été soumis aux SALE!


07/01/2012

SALE

 

Finies, les soldes, place aux Sale!

On le notait déjà ici ou là mais la tendance semblerait se confirmer.

Que l'anglais se substitue peu à peu au français, on le sait et on le remarque à des expressions telles que je follow ou merci pour me dire si ... directement traduites de l'anglais.

Qu'une langue peu à peu s'infliltre dans une autre est courant et difficile à contrer mais il est toujours intéressant d'observer comment se manifeste le phénomène. C'est tantôt par des termes directement substitués à d'autres comme pour Sale, tantôt par juxtaposition de termes d'une langue à ceux d'une autre, comme pour je follow ou alors d'expressions traduites littéralement d'une langue à une autre, comme dans merci pour...

Pour en revenir aux soldes, il est tout de même paradoxal de voir certains commerçants afficher uniquement SALE tandis que d'autres à l'enseigne anglophone comme Blue Lemon -pour ne pas la nommer-, rester fidèle à SOLDES.

Cela dit, on trouve aussi des commerçants qui soldent en quatre langues, SALE, SALDI, SONDEVERKAUF, SOLDES

 


21:56 Publié dans Air du temps, Genève, société | Tags : langues, anglais, français, expressions, idiomes | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Des TPG à la TdG

 

On vit l'ère des changements, soit!

Sans me prononcer sur ce fait accompli pour le meilleur des mondes possibles, je souhaiterais comprendre toutefois comment fonctionne la rubrique Les blogs les plus lus.

Car nous nous étions habitués à un ordre pas forcément établi mais persistant de blogs les plus lusaffichant un trio de tête inconstestable et voici que les temps semblent avoir changé...

Bug ou pas et pour ce qui concerne mes deux blogs, si j'y trouve Voix, Billets, par contre, n'y figure pas même en 270e place, il est carrément absent de la liste.

Or avec près de 200 visites uniques par jour et 2500 pages vues en 6 jours, je pense que mon blog Billets a juste été victime d'un simple couac informatique.

Je remercie d'avance Monsieur Mabut de ses explications pour cet appel que je lance après 4 jours de disparition sans préavis.

 

 

 

18:27 Publié dans Genève, Medias, société | Tags : tpgm tdg, plateforme, réseaux | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/01/2012

Dallas?

 

Je ne me lancerai, pour l'heure, dans aucune interprétation liée aux modifications apportées à la blogosphère que Pascal Décaillet préfère appeler univers plutôt que plateforme qui évoquerait trop, selon lui, la prospection pétrolière.

Et pourtant, cet univers serait-il devenu si impitoyable, qu'on ait estimé bon d'en rendre l'accès plus laborieux?

A suivre...

 

 

 

19/12/2011

A demeure

 

Comment la misère devient une compagne?

Par sa ténacité.

 

22:38 Publié dans Avaries, Pouvoirs, société | Tags : misère, richesse, pénurie, manque, détresse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Leurres

 

Controversés, ils opèrent.

Pour la bonne cause.

Fausse.

Mais juste pour qui y a engagé foi et salut.

 

 

 

 

12:13 Publié dans Avaries, Pouvoirs, Pratiques, Religions, société | Tags : violences, force, pouvoirs, mort, douleurs, maux, plaies | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

17/12/2011

La fin?

 

Justifie les moyens de qui n'en a plus d'autres qu'elle.

 

19:21 Publié dans Avaries, Etre, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : aphorismes, cynisme, désenchantement, monde, soi. | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/12/2011

Diagonale

Il avance, effraie et fraye, le fou.

Son chemin?

Un segment pour rallier deux sommets. Non consécutifs.

 

10:08 Publié dans Etre, société | Tags : folie, société, pouvoir, politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/12/2011

Le brouhaha du monde

 

Autour de son vacarme, sa normalité, sans cesse recommencée.

 

03/12/2011

Jean-Luc Delarue et "son" paparazzi

 

Il aura fallu -encore un- paparazzi pour que Jean-Luc Delarue se décide à s'ouvrir publiquement de son cancer.

Encore un que la maladie atteint, encore un qui doit en parler, tout simplement et comme tant d'autres frappés par ce mal.

La différence? Jean-Luc Delarue est une personnalité publique et sujette à scoop.

C'est tout. Et peut-être pas vraiment tout.

Car si la souffrance est la même -ou peu s'en faut- pour chaque personne touchée par le cancer, lorsque l'indiscrétion se charge de prendre en main une information pour en avoir la primeur et les tristes bénéfices, alors la différence est là et bien réelle.

Car si rien ne distingue un cancer d'un autre, le fait qu'il concerne une personnalité connue y ajoute une dimension supplémentaire, celle de ne plus laisser à celle-ci le pouvoir de disposer de son intimité face à une chasse au scoop et au profit qu'il rapporte.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/219755;jean-luc-...

http://www.femmeactuelle.fr/culture/news-culture/jean-luc...

 

 

 

13:45 Publié dans Information, Medias, Pratiques, société | Tags : paparazzi, jean-luc delarue, cancer | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/12/2011

Aubes (in)dignes

 

Crépusculaires.

11:42 Publié dans Air du temps, Culture, Economie, Genève, Pouvoirs, société | Tags : blogosphère tdg, maudet, descaillets, salerno | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

29/11/2011

Enfances

 

Autour de la mi-novembre, tous les ménages de Suisse ont dû découvrir dans leur boîte aux lettres un envoi assez étonnant.

Il s'agissait d'un carton avec, écrit au feutre, un message, «Conservez ce carton précieusement. C’est le seul matelas.Pour vous et votre petite sœur»

 

Ce carton, c'est Terre des hommes qui l'a envoyé. Pour sensibiliser à la traite et à l'abus de millions d’enfants.

L'impact de cette communication, Terre des hommes a prévu qu'il serait un succès en Suisse.

On le souhaite.

 

00:12 Publié dans Avaries, société | Tags : enfance, mauvais traitements, abus, victimes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

28/11/2011

TF1 et les nouveaux pauvres

 

Une video précédée et suivie de pub, normal diront certains.

Peut-être. Mais est-il impossible de choisir les publicités diffusées avant ou après un sujet?

Car on suit celui sur les nouveaux pauvres, traité par Claire Chazal et puis juste après, on a un spot publicitaire qui met en relief le précédent sujet de manière criante.

Alors bien sûr que privilégiés et défavorisés se côtoient dans toute société mais là, les images le démontrent avec une évidence qui bouscule ou renforce ce regard compatissant porté par Claire Chazal sur la pauvreté de nos jours.

Et on s'interroge.

Car ce sont de telles réalités qu'il ne reste plus qu'à trouver les manières les plus décentes de les traiter, faute de mieux.

 

http://videos.tf1.fr/jt-we/des-nouveaux-pauvres-victimes-...

12:16 Publié dans Avaries, Information, Medias, société | Tags : nouveaux pauvres, crise, pauvreté, resos du coeur, tf1, pub | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/11/2011

Violence (conjugale)

 

Un homme violent témoigne.

Il a écrit un livre où il raconte sa violence vue de l'intérieur, le sien et lorsqu'il ne se rappelle pas tous les détails qu'elle a engendrés, il sollicite la mémoire de sa femme.

C'est fort, c'est sans doute émouvant, quel impact aura cet ouvrage, aux lecteurs de le dire quand ils l'auront lu.

Rousseau est un des premiers à avoir voulu parler de lui sans fard pour se justifier.

Les conséquences, on les connaît, on a souvent discuté de la valeur de ses Confessions, de ce genre d'écrit et de sa véracité, sachant que l'histoire racontée par soi peut être celle qu'on a voulue qu'elle soit et non celle qui a été.

Ainsi faut-il toujours compter avec le regard de cet autre dont Sartre disait qu'il constituait l'enfer.

Il constitue en tout cas une identité qui risque certes d'être différente de celle qu'on perçoit de soi-même.

On peut, dès lors, admirer ou douter de la valeur de témoignages personnels mais saluer le courage de qui s'y expose pour livrer une part peu louable de soi.

 

http://lci.tf1.fr/france/societe/dans-la-tete-d-un-homme-violent-6840509.html?xtor=EPR-1-493217[--4346--%209h00%20L'info%20-%20TF1%20News%2072018]-20111125-[EMV%20LINKNAME]-146285935@1-20111125090500#voir_commentaires

 

21:32 Publié dans Justice, société | Tags : homme, femme, volence | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Pauvre diable...

Qui n'a un jour entendu s'exprimer ainsi une personne au sujet d'une autre?

La diable est-il pauvre, allez savoir...

Le diable a en tout cas le plus souvent du fil à retordre avec qui se mêle de le confronter.

Diable, entend-on aussi s'exclamer qui manifeste sa surprise, son étonnement.

Dieu que c'est beau, bon et réconfortant de savoir que le diable est responsable de (tous) nos maux et de ceux de la Terre sinon encore de ceux du Ciel si l'on en croit ceux qui s'en plaignent parfois.

Le diable sévit-il que Dieu est invoqué pour qui croit à l'opposition qui les caractérise.

Mais qu'en est-il de laïcs ou d'athées, d'agnostiques ou de tout autre qui doute de ces entités?

Certains se posent des questions, en posent et cherchent, des solutions, des moyens de régler un mal qui anéantit la vie et le courage de l'affronter encore.

La destruction de l'être n'égale pas celle d'avoirs. Est-il nécessaire de les distinguer? La question reste ouverte.

Que Dieu soit présent ou absent, que le diable ait une existence ou non, les moyens de savoir comment s'accommoder d'un mal qui saccage le désir de vivre, reste un problème réel constant.

Nul n'est à l'abri de ce qui anéantit ou élève. Les exemples ne manquent pas, il serait bon de se les rappeler. Stigmatiser le coupable ou se poser en victime n'est pas résoudre le problème que pose le mal. C'est décider que les bons sont d'un côté et les mauvais de l'autre.

14:38 Publié dans Avaries, Culture, Destins, Etre, Religions, société | Tags : mal, bien, bons, méchants, dieu, diable, coupable, victime | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/11/2011

Sans abri, s'abstenir

 

De quoi s'indignent les Indignés?

Un jeune Indigné, très motivé, engagé et sincère dans ses idéaux, m'avait dit lors d'un long entretien que nous avions eu aux Bastions début novembre, que certains SDF perturbaient les assemblées.

En quoi la réalité des Sans abri est-elle de trop au milieu des propos tenus et affichés par les Indignés?

La misère ne se résout pas par des mots seulement.

Lutter contre elle, c'est bien. Mais la rejeter hors de la scène qui en parle?

 

00:05 Publié dans Air du temps, Avaries, Destins, Genève, Pratiques, société | Tags : indignés, bastions, genève, sdf | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

21/11/2011

Armée du Salut

Il a 25 ans, il est SDF.

Il avait un travail, il l'a perdu. Il avait une amie, elle l'a quitté, leur logement commun, il a dû l'abandonner. Désormais à la rue, il  fait la manche pour s'offrir une chambre à l'Armée du Salut. Parce que dans un mois, il aura un emploi.

Il ne touche pas d'allocation de chômage parce qu'il est Français. Et en France, il n'a droit à rien parce qu'il a travaillé en Suisse. Ses parents? Ne semblent pas disposés à le soutenir. Telles sont les réponses qu'il a apportées à mes questions tout en voulant me rendre partie de ce que j'avais glissé dans sa main. Il était gêné de recevoir de quoi passer plus d'une nuit à l'Armée du Salut.

J'ai compris mais il faisait froid, ce soir-là, c'était dimanche, en ville et il y avait peu de monde dehors. De quoi y rester la nuit...

Avant de le quitter et après lui avoir suggéré différentes manières de subvenir à ses besoins peut-être de façon moins humiliante, je lui ai demandé s'il était allé aux Bastions, voir les "Indignés".

Il m'a regardée, a réservé sa réponse et a souri.

L'expression de son visage était douce et son regard bienveillant. Il s'y était rendu, oui. Mais on lui avait répondu qu'on ne pouvait rien pour lui. Et puis, on a aussi ajouté qu'un ordinateur portable avait été volé. Dans le campement. Oui.

Alors il a compris.

 

21:15 Publié dans Air du temps, Avaries, Genève, Politique, société | Tags : indignés, bastions, genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

20/11/2011

Tel-Aviv pour DSK et Anne Sinclair

 

Pour celles et ceux qui douteraient encore, cet article du JDD devrait peut-être leur remettre les idées en place: http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/DSK-et-Anne-Sinclai...

Mais on le sait, les idées fixes ont la dent dure.

Pourquoi persister à parler ici de ce couple, je m'en suis expliquée dans de précédents sujets de mes deux blogs.

Il s'agit de situations humaines avant d'être politiques au premier degré et people au dernier degré.

N'importe quel couple peut être sujet à ce genre de problématique, exception faite de sa violente mise sous projecteurs du fait des personnalités concernées.

Evoquer ou non "la maladie" de DSK ne semble plus rien changer au mal qui a frappé, décuplé par la stigmatisation qui en a été faite et qui a fini par inspirer le contraire de ce qu'elle visait.

 

18/11/2011

Anne Sinclair, une femme

 

L'avant-dernier sujet posté par Anne Sinclair sur son blog,  Deux ou trois choses vues d'Amérique, date du 11 mai 2011.

Son titre, "Et maintenant..." évoque la mort d'Oussama Ben Laden  Dix jours après les soupirs de soulagement des Américains, l’heure est désormais à l’analyse. Au premier abord, tous semblent converger vers la même conclusion : certes, la mort d’Oussama Ben Laden est une étape historique, qui permet aux Américains de tourner la page des attentats du 11 Septembre, mais elle est loin de mettre fin à la lutte contre le terrorisme.

Et quand on s’éloigne de la facilité du constat pour poser la question des conséquences sur le futur de la politique étrangère américaine et de la redéfinition des objectifs et priorités, peu de choses semblent avoir changé." Et Anne Sinclair de conclure: "Loin de vouloir définir ce que tous appellent désormais l’"après-Ben Laden", la Maison Blanche cherche, elle aussi, à engranger des points et profiter de cet apaisement dans les sondages pour revenir à un dossier des plus sensibles, celui de l’immigration. (...) Autrement dit, il a vite compris que seule la situation intérieure économique et sociale, voire sociétale, fera l'élection et qu'il s'agit de profiter de l'embellie - relative - pour avancer. Mais Dieu que les victoires sont fragiles!    http://annesinclair.typepad.fr/journal/2011/05/et-mainten...

Trois jours plus tard, le 14 mai à l'aéroport JFK de New York, son mari est arrêté, placé en garde à vue, inculpé, menotté et emprisonné.

Tisser des liens entre Ben Laden et DSK n'est pas la raison de ce sujet. Il est question, ici, d'évoquer une femme.

Anne Sinclair n'est de loin pas la seule qui ait donné d'elle-même à un homme. De nombreuses inconnues, illustres ou non, ont agi dans ce sens.

Soumises, dépendantes, ambitieuses, passionnées, est-ce si important de les définir? Et pourquoi le faudrait-il plutôt que de noter leur présence aux côtés d'un homme pour l'accompagner dans une épreuve?

Certes, DSK est coupable, certes il a fait du mal et beaucoup de mal mais à qui aussi, sinon à Anne Sinclair elle-même?

Qu'on aime ou non ce couple, la question n'est pas là.

L'important à retenir de cette affaire est le cas de figure qu'il représente. Unique, non, sans doute pas. Mais exemplaire à bien des égards.

Car il ne s'agit pas de réduire deux personnalités à leur comportement.

Il s'agit de comprendre comment s'articulent intelligence, réussite, fortune et sentiments.

Anne Sinclair est une femme brillante, qu'on l'apprécie ou non. Anne Sinclair est riche, on l'a lu et entendu partout dans les medias.  Anne Sinclair est une mère, Anne Sinclair est une épouse, Anne Sinclair est sous les feux de tous les projecteurs.

Anne Sinclair est une femme qu'on peut admirer pour le courage et la force de caractère dont elle fait montre chaque jour qui passe depuis que son blog s'est arrêté juste après cet avant-dernier sujet, "Et maintenant..." qu'elle termine ainsi: Mais Dieu que les victoires sont fragiles!

 

 

07:26 Publié dans Air du temps, Destins, Medias, Politique, Pouvoirs, société | Tags : anne sinclair, dsk, jfk, 14 mai 2011, nyc, medias | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

17/11/2011

Pourquoi parler (encore) de DSK

 

Lire que l'affaire DSK ne préoccupe que "des curieux dont la culture est au niveau du caniveau", oblige à réagir.

Limiter le regard sur l'être humain à des considérations sélectives pour évaluer sa souffrance n'est pas un signe de santé pour une société.

Ce que traverse Dominique Strauss-Kahn et son couple comme épreuve est loin d'être anodin.

L'étalage d'un mal en public n'est pas un cadeau mais une stigmatisation de piètre acabit. 

Le maladie qui affecte DSK est commune. Mais le fait que cet homme soit une personnalité, le rend abject par les éclairages intempestifs des projecteurs qui le pilonnent.

Dans ce sens, il incombe à toute personne que les dimensions de l'être humain n'effraient pas, de pointer l'ampleur des dégâts qui entourent le traitement d'un mal que l'on porte en soi. En prendre conscience est douloureux, le voir livré en pâture parce qu'on est célèbre, encore plus.