23/06/2015

"Ce que nous vivons, vous le vivrez un jour"

 

7141624-10948398.jpg?v=1415124591

 

La prédiction est forte, elle a été prononcée par l'archevêque de Mossoul.

C'est le sénateur honoraire Bernard Seillier qui l'a citée lors de la manifestation de soutien organisée à Paris ce 20 juin dernier en faveur des Chrétiens d'Orient.*

De persécutions pour motifs religieux, l'Histoire n'en est pas avare, loin s'en faut.

Aujourd'hui, si les Chrétiens d'Orient meurent, disent leurs bourreaux, ils en connaissent les raisons.

D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls à savoir pourquoi ils sont tués.

Tous les Charlie de janvier 2015 l'ont rappelé.

Mais ce 20 juin dernier?

L'égalité, la liberté et la fraternité les a laissés bien silencieux.

  

http://www.medias-presse.info/ce-que-vivent-les-chretiens...

15/06/2015

Mettre des églises vides à disposition du culte musulman

1138162.jpeg

 

Dalil Boubakeur, Président du Conseil français du culte musulman et Recteur de la Grande Mosquée de Paris était au micro de Jean-Pierre Elkabach ce lundi 15 juin. 

Auteur d'un ouvrage qui paraîtra dans quelques jours, intitulé Lettre ouverte aux Français, Dalil Boubakeur suggère que les églises chrétiennes vides ou abandonnées soient mises à profit des fidèles musulmans.

A cet égard et à l'appui de sa proposition, il évoque le cas de Clermont-Ferrand où une chapelle, restée des dizaines d'années inoccupée, a été mise à disposition par une congrégation de soeurs.

L'argumentation du Président du Conseil français du culte musulman va de la défense de la laïcité qui, je le cite, n'a jamais été la négation de la religion, jusqu'à dire ainsi que Chrétiens et Musulmans ont le même Dieu.

Par ailleurs et encore à l'appui de sa proposition, il explique comment la banlieue défavorisée crée la délinquance, qui, elle-même, encourage à la dérive et à la radicalisation qui a le plus souvent lieu en prison.

Autant d'éléments énoncés par Danil Boubakeur  qui intervenait aussi, ce même lundi 15 juin, dans le cadre d'une "instance de dialogue" créée par le gouvernement qui vise à montrer que l'islam n'est pas incompatible avec les valeurs de la République.

Outre le fait que la loi de 1905 interdit au gouvernement d'entrer en matière sur les affaires internes d'une religion, on se rappellera qu'en 2012, l'Eglise de St Eloi -en photo ci-dessus- avait été mise en vente et avait déjà intéressé le culte musulman pour, ensuite, intéresser une loge franc-maçonne.

L'identité de l'acheteur n'a jamais été révélée.*

http://www.europe1.fr/emissions/l-interview-politique/bou...

 

*http://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/pays-de-vierzon...

 

05/06/2015

Paris, de l'amour cadenassé au provisoire Street Art

ufunk-street-art-pont-des-arts-paris-6.jpg

Vous avez aimé le Ponts des Arts à Paris, avec ses "cadenas d'amour"?

Vous aimerez peut-être un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ces fresques qui les remplacent:

http://www.ufunk.net/artistes/street-art-pont-des-arts/

Certes, il est bien précisé que cet art, connu sous le nom de Street Art, n'est exposé là que le temps nécessaire au remplacement des anciennes rambardes par de nouvelles.

Ainsi, ces parois resteront-elles en place jusqu'au mois d'octobre pour être ensuite remplacées par des panneaux vitrés.

Néanmoins, la transition ne manque pas d'interpeller.

Cela étant, ces oeuvres sont inaugurées ce vendredi midi par Bruno Julliard, oui, celui qui s'était fait connaître en mars 2006, lors des manifestations contre le CPE. Cet ancien de l'UNEF est désormais adjoint du PS en charge du Patrimoine.

A ses côtés, se trouveront Mehdi Ben Cheikh, directeur de la galerie Itinérance et Brusk, artiste de rue.

 

 

 

04/06/2015

Liberté d'expression ici et là...

Logo_liberte.jpg

Un blogueur bien connu de la plateforme de La Tribune de Genève vient de démontrer son sens aigu de la liberté.

En fait de liberté de parole qu'il défend et dont il conspue les limitations sinon l'interdiction, il excelle.

Monsieur Philippe Souaille, pour ne pas le nommer, s'en prend aux propos tenus par Guy Mettan dans un billet publié hier:

http://guymettan.blog.tdg.ch/archive/2015/06/03/a-quand-l...

Le courageux auteur du blog intitulé La mondialisation humaniste ne mâche pas ses mots pour fustiger le billet du patron du Club suisse de la Presse.

Et pour prouver son ouverture au débat d'idées, ferme les commentaires de son sujet:

http://philippesouaille.blog.tdg.ch/archive/2015/06/04/qu...

Le monde comme il va, c'est ici...

 

26/05/2015

Précisions

02.jpg

En février 2015, il a été estimé par un(e) internaute au pseudo connu de La Tribune de Genève, que l"espace-commentaires" de ce blog était "l'un des endroits les plus violents de la plateforme de la Tribune de Genève." 

La vivacité des échanges que je publie ici n'est que le reflet de tensions observables dans toute société.

Dans ce sens et en dépit de nombre de mes interventions rappelant qu'un blog n'est pas un ring, il apparaît vite impossible de ne pas voir se substituer au débat d'idée, l'attaque à la personne.

J'en ai moi-même été et en reste souvent la cible.

Ainsi, la convivialité tant préconisée par quiconque préfère débattre de manière courtoise, reste-t-elle le plus souvent une vue de l'esprit. 

Que des conflits éclatent dans "l'espace commentaires" de ce blog demeure inévitable tant les sensibilités des internautes qui commentent sont à vif et les opinions souvent tranchées.

Défendre le principe de liberté d'expression est un exercice qui oblige.

Il expose tout autant.

 

 

17:48 Publié dans Air du temps, Avaries, Humanité, Medias, Politique, Pratiques, société | Tags : blog, liberté d'expression | Lien permanent | Commentaires (86) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

24/05/2015

Mitterrand, révélations et ensuite?

les_annees_mitterrand_2.jpeg

Et voici que celle qu'on qualifie de grande discrète se met, elle aussi, à la confidence publique.

Anne Pingeot, qui fut la compagne de François Mitterrand et dont la fille, Mazarine a plus souvent qu'elle, occupé le terrain médiatique, vient de se livrer à un journaliste de la BBC.

Un ouvrage consacré à la relation de l'ancien Président français et de sa compagne avait été publié l'an dernier mais sans qu'Anne Pingeot n'ait pu être approchée par l'auteur du livre.

Cette fois-ci, l'ancien correspondant à Paris, de la BBC, Philip Short a pu obtenir un rendez-vous avec la mère de Mazarine.

Outre ce qu'on apprend de leur relation, c'est des conditions de la mort de François Mitterrand dont il est aussi question.

Savoir en quoi ce genre de publications apporte au débat social sinon politique ou culturel relève de la lecture qui en sera faite.

Polémique, sans doute mais sur quels plans qui n'aient déjà été débattus et pour quels résultats?

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Anne-Pingeot-a-vec...
 
 
 

13/05/2015

Criminel

justice%20haiti.jpg

Réglée en trois jours, voici qu'une affaire jugée en appel à Genève laisse certains dubitatifs sinon stupéfaits.

Accusé d'avoir ouvert le feu sur dix détenus d'une prison du Guatemala alors qu'il était chef des forces de l'ordre de ce pays, l'homme a été jugé à Genève car il était venu s'y installer du fait de sa double nationalité suisse et guatémaltèque.

Sans entrer dans les détails de ce dossier dont plusieurs irrégularités ont été dénoncées par la défense et continuent de la scandaliser, on retiendra les mots du procureur.

Celui-ci, en effet, a tenu à rappeler que Genève n'était pas un repère pour les criminels.

On est bien heureux de l'apprendre.

Reste encore à définir le statut de criminel.

 

22:06 Publié dans Etre, Genève, Justice, Politique, Pouvoirs, Pratiques, Sécurité, société, Suisse, Ukraine | Tags : justice, genève, criminel | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

22/04/2015

Méditerranée: combien de prochaines "minutes de silence"?

immigration-nouveaux-drames-en-mediterranee_2329070_418x405.jpg?v=1

Pour qui n'aurait pas eu l'opportunité de voir, hier soir sur la RTS, l'émission qu'Infrarouge a consacrée à la question des migrants, voici le lien à la video que je vous invite à visionner:

http://www.infrarouge.ch

Les interventions n'y sont pas sans intérêt, surtout lorsque le droit y est évoqué.

Qu'il s'agisse de celui des migrants ou de celui des passeurs qui les propulsent vers un destin plus qu'aléatoire, inutile de dire que les perceptions varient.

Quant aux doléances ou autres retours sur images passées, elles n'ajoutent qu'émotions allant de la plus grande commisération à l'indifférence quasi absolue.

Dans ce cas, ajouter les minutes de silence les unes aux autres devient presque une insulte tant à l'égard des victimes qu'à celui des migrants survivants.

Car leur sort est loin d'être résolu tandis qu'il va devoir se heurter à la radicalisation des positions prises au sein-même de nos sociétés.


12/04/2015

"Je suis..."

images?q=tbn:ANd9GcRgne5MbGaig9I6U83gu7gVlY4C49x2B6rmIQJpidrhGDsmQMUx


Jusqu'à quand va-t-il falloir lire des Je suis...?

Je suis...a été soudain Charlie.

Très vite, Je suis... est devenu l'emblème brandi après chaque carnage d'êtres humains.

Accepter le fait que l'homme ne soit pas un agneau pour l'homme semble à l'évidence impossible à tous ces Je suis...

Et pourtant, les massacres se poursuivent et leurs auteurs voient défiler tous ces Je suis... 

Armés d'un verbe conjugué à la première personne du singulier de l'indicatif présent, ces Je suis...pensent ainsi refuser la terreur.

Les mots, certes, sont dotés de pouvoir.

Les élus de tous bords l'ont bien compris qui les ont, eux aussi, arborés dans les rues de Paris, en janvier 2015.


26/03/2015

Le sens du dialogue de Monsieur Hani Ramadan

739629MosqueChartresHaniRamadan.png


Je constate que la tentative d'échange que j'ai souhaitée avec Monsieur Hani Ramadan est restée vaine.

J'ai publié son commentaire sous le sujet de blog que je lui avais consacré, la réciproque ne s'est malheureusement pas vérifiée, Monsieur Ramadan n'a pas publié la réponse que je lui ai adressée sous le sujet de son blog qui m'est destiné nommément.

La voici donc puisqu'il semble que l'échange doive se dérouler par blogs interposés:

Monsieur,

Je vous remercie de ces propos que vous avez également déposés en commentaire sous mon dernier sujet de blog.Vous m'invitez à les "méditer longuement", soit. Et pourtant, est-ce bien nécessaire alors qu'ils démontrent une bien curieuse approche de l'Islam tandis que celui-ci ne devrait se résumer qu'à une seule race que vous citez dans vos propos.Comment les Musulmans du monde entier s'y reconnaîtraient-ils?La réduction que vous opérez ainsi ne peut, une fois encore, que confirmer cette déviance sémantique qui veut faire d'une religion une race à tout prix et à n'importe lequel.C'est pourquoi,à mon tour, je vous invite à reprendre la réflexion autour de ce sujet qui vous est adressé:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/25/reponse-a-mons...

Bien à vous,

Hélène Richard-Favre


PS: Suite à ce sujet-ci, comme par miracle, mon commentaire a soudain été publié sous le sujet que Monsieur Hanni Ramadan m'a consacré. Je constate de sa part une mauvaise foi évidente qui ne l'honore pas.

J'en veux pour preuve le fait que lorsque j'ai écrit ce sujet de blog, seul le commentaire de "Moustapha" avait été publié.

Ni le mien, envoyé avant celui de "Moustapha" comme le démontre l'ordre dans lequel il apparaît désormais sous la rubrique "commentaires récents", ni celui de "bb" n'y figuraient.


Cette manière de procéder après coup en dit long et bien trop long.

Quant à la désagréable insistance de Monsieur Hani Ramadan à rappeler sans cesse ce terme de "racisme" pour même l'attribuer à mes propos comme en témoigne le commentaire qu'il vient de déposer sous ce sujet, il est aussi édifiant que navrant et je pèse mes mots.


12:43 Publié dans Air du temps, Genève, Humanité, Pratiques, Religions, société | Tags : hani ramadan, islam, racisme | Lien permanent | Commentaires (64) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

25/03/2015

Réponse à Monsieur Hani Ramadan

islam-is-not-a-race-it-is-a-religion.jpg


Monsieur,

Dans le sujet publié le sur votre blog,ce 23 mars 2015, je lis ceci:

Certains ont mis en avant l’argument selon lequel l’Islam étant une religion, le dénigrement de ses valeurs n’entrerait pas dans le registre de la discrimination raciale. A ceux-là, nous pouvons répondre en citant simplement cet extrait de la définition juridique qui nous a été transmis par le Bureau de l’intégration des Etrangers de Genève :« Par « discrimination raciale » on entend un traitement inégal, une remarque ou un acte de violence commis dans l’intention de rabaisser une personne sur la base de son apparence physique (“race”) ou de son appartenance à une ethnie, une nationalité ou une religion. »

Lorsque vous écrivez Certains ont mis en avant l'argument... et plus loinA ceux-là, nous pouvons répondre... je comprends que vous faites allusion au récent sujet que j'ai publié sur mon blog:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-...

Si je me trompe, merci de me le dire.

Sinon, par le fait même de vous référer à cet extrait de la définition juridique qui vous aurait été transmis par le Bureau de l’intégration des Etrangers de Genève, vous ne répondez ni n'argumentez.Vous confirmez la dérive sémantique que je pointe.

Faire d'une religion l'équivalent d'une race déconsidère la valeur et de la première et de la seconde.

Bien à vous,

Hélène Richard-Favre

12:26 Publié dans Air du temps, Avaries, Genève, Humanité, Pouvoirs, Pratiques, Religions, société | Tags : islam, racisme, religion | Lien permanent | Commentaires (39) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

14/02/2015

La députée et le gouverneur

Ihor_Kolomoyskyi2.jpg

                                                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Ihor_Kolomoïsky

Depuis ce qu'il a été convenu d'appeler les "accords de Minsk", les commentateurs de tous bords on délivré leurs analyses sinon leurs conclusions.

On aura déjà lu, vu et entendu tout et son contraire tandis que l'incertitude demeure quant à l'issue de la guerre qui déchire l'Ukraine.

Vue de l'extérieur, elle a suscité toutes sortes de réactions liées à la diversité des intérêts en jeu sinon aux partis pris et autres préférences idéologiques ou politiques.

Vue de l'intérieur, aussi, rien de plus logique.

Du nombre de points de vue exprimés par autant d'Ukrainiens d'un bord ou de l'autre de l'échiquier socio-politique, voici celui d'une députée du conseil régional de Dniepropetrovsk.    

https://www.youtube.com/watch?v=veZfkvso1QQ

Pour rappel, le gouverneur de ladite région de Dniepropetrovsk est ce résident genevois dont le prolongement du forfait fiscal devait être discuté en fin d'année 2014 par le Conseil d'Etat genevois:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/12/10/kolomoisky-au-...

A l'heure actuelle, rien ne semble avoir été publié de la décision prise en relation avec la compatibilité ou non des activités de cet homme qui ne se cache pas de financer des milices privées dans le sud est de l'Ukraine.

L'information à rendre à cet égard ne relève sans doute d'aucune priorité pour nos journalistes pourtant prompts à dénoncer tout ce qui irait à l'encontre de droits humains.

 

05/02/2015

Aux Martyrs d'Odessa

piazzale-martiri-odessa-ceriano-laghetto-2.jpg


En Italie, le Maire de Ceriano Laghetto, commune de Lombardie, a décidé de dédier une Place de la ville aux Martyrs d'Odessa.

Dante Cattaneo, le Maire, veut ainsi rendre hommage aux dizaines de milliers de victimes des forces nazies roumaines en 1941, de même qu'à celles qui ont été massacrées dans la Maison des Syndicats, le 2 mai 2014.

Cette décision, toutefois, a fait réagir l'Ambassade d'Ukraine en Italie qui a adressé une lettre officielle à la Préfecture de Monza. Celle-ci a alors ordonné à Dante Cattoneo de renoncer à inaugurer cette Place, le 14 février prochain,comme prévu.

La polémique est vive et loin d'être achevée si l'on considère les arguments des uns et des autres.

Le fait est que le silence des médias occidentaux pour commenter la tragédie de la Maison des Syndicats du 2 mai 2014 a été plus qu'assourdissant.

On a vu, ci-après, comment la rhétorique est venue au secours de la RTS:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la...

Souvent, ici, il a été question de la couverture médiatique apportée à la guerre en Ukraine.

Voici qu'avec la décision du Maire de Ceriano Laghetto, les rédactions de nos médias auront de quoi oeuvrer si et comme elles le souhaitent.


http://www.monzatoday.it/politica/ceriano-laghetto-martir...

 

31/01/2015

"Nous citoyens de Russie..."

10943643_945179198826783_27738808891534075_o.jpg

 

Le texte que je reproduis ci-dessous a déjà été lu par près deux mille personnes.

Ecrit en russe par Oleg Odintsovsky, il a été traduit dans de nombreuses langues et diffusé dans autant de pays.

Il m'a été transmis et j'ai proposé de le partager sur mon blog, le voici:

 

Chers Européens,

Nous, citoyens de Russie, de plus de cent nationalités, de différentes confessions, races, croyances, orientations politiques, idéologiques, sexuelles et de tout le reste, nous voulons nous adresser à vous directement, sans confier ce texte aux politiciens et aux médias, car nous croyons le moment venu de parler sans intermédiaires.

Nous constatons avec une vive préoccupation que la situation en Ukraine a engendré la plus grave crise politique en Europe depuis la guerre froide.

Les dirigeants des États et des alliances militaires, pour la première fois depuis des décennies, n'excluent pas la possibilité d’une guerre sur notre continent, ce qui signifierait la mort de millions de personnes, de nos enfants, de nos parents et de nos proches. C’est une folie absolue que de voir nos peuples se laisser aller à la guerre et ne nous laisser que le rôle de figurants et d'observateurs.

Nous pensons que le moment est venu, pour les gens, de prendre leur destin en mains. Des politiciens irresponsables, des phobies de guerre froide, des blocs militaires, des armes de destruction massive, des bases militaires et des armées font surgir la menace de nouveaux conflits en Europe.

Nous sommes convaincus qu'aucun des peuples d'Europe ne veut la guerre. Il n'y a aucune raison ni de conditions à ce que des différends entre politiciens et des problèmes géopolitiques ne conduisent à de nouveaux troubles pour nos peuples. Si vos médias vous disent le contraire, s’ils essaient de vous convaincre que quelqu'un en Russie pense autrement, voulant envahir n'importe quel territoire ou asservir d'autres peuples, ce ne sont que des mensonges pour vous faire accepter des sanctions ou d'autres formes de pression sur la Russie.

Personne en Russie ne veut de conflit avec l'Europe, aucun citoyen de Russie n'est hostile aux Européens, aucune nation européenne ne devrait se sentir menacée par la Russie. Nos vœux concernant des minorités russes en Europe ne passent pas au-delà des conventions européennes et des principes fondamentaux des droits de l'homme.

Nous ne voulons que des garanties fondamentales pour notre sécurité, alors que notre nation a subi de multiples agressions venant de l'Europe au cours des deux derniers siècles. Or ce désir naturel n'a rien à voir avec une menace contre d'autres États. Nous ne voulons pour nous que des garanties de paix.

Nous demandons instamment à tous les gens lucides de l’Europe d'influencer les autorités de leurs pays, de faire cesser la diffusion de slogans militants et provocateurs, de ne pas céder aux mensonges des politiciens et des médias sur la «menace russe»,d' inviter les autorités au dialogue et à la recherche de solutions mutuellement acceptables au nom d'une Europe unie et calme.

Le temps des peuples d'Europe est arrivé. Ensemble, nous devons créer des structures nouvelles et des mécanismes pour la paix et la sécurité, pour assurer la résolution pacifique de tous les différends et le respect des droits de l’homme et des peuples.

Donnez une chance à la paix!


01:52 Publié dans Air du temps, Avaries, Culture, Destins, Etats-Unis, Europe, Humanité, Russie, société, Ukraine | Tags : russie, europe, guerre, paix | Lien permanent | Commentaires (69) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

19/01/2015

Paris-Donbass

150118_k26lm_aeroport-donetsk_sn635.jpg

                                   Intenses combats près de l'aéroport de Donetsk ou ce qu'il en reste


Les attentats survenus à Paris les 7 et 9 janvier derniers ont choqué.

La France s'est alors élevée pour défendre une valeur qui lui est chère "la liberté d'expression".

On a vu les rues de Paris noires de monde, on a chanté La Marseillaise comme jamais.

En Ukraine, lorsque les habitants du Donbass se sont soulevés pour défendre leurs valeurs, leur terre, leur Histoire, combien sont-ils, en France et ailleurs de par le monde, qui ont saisi le sens de leur mobilisation?

Quelques rares manifestations de soutien ont eu lieu tandis que dans nombre de médias occidentaux, on a persisté à traiter de "rebelle" et de "séparatiste", une population qui n'a eu à coeur que de défendre son "droit d'expression".

Dans l'est de l'Ukraine, les russophones sont privés de leur langue maternelle. L'ukrainien a été imposé à tous.

Et au-delà de l'idiome, c'est la vie de cinq mille citoyens qui a été rayée de la carte. 

Comment ne pas réagir? 

Pour qui a suivi ce blog, c'est plus de cent vint sujets que j'ai consacrés à la situation en Ukraine depuis un peu plus d'un an.

C'est ce que j'explique dans cet interview qui m'a été demandée par le journaliste Arkadij Beinenson.

Publiée en russe, elle a été traduite du français par Roman Astvatsatourov.

http://baltnews.ee/authors/20150117/1013517554.html 

17/01/2015

Le sacré et le politique

B7Kk6ahCAAAbAh2.jpg


Eglises incendiées, mosquées taguées, les outrages aux édifices religieux se multiplient mais ne sont pas nouveaux.

En août 2013, déjà, et selon le rapport officiel du délégué de l'Union égyptienne des Droits humains, c'était quatre vingt deux églises chrétiennes qui avaient été brûlées en 2 jours par les Frères Musulmans. *

Rares ont été les médias à en parler.

Le fait est que la dernière caricature de l'hebdomadaire satirique français dont le nom est désormais connu du monde entier, n'a pas apaisé les esprits.

La grande marche républicaine de la "France unie" avec sa délégation de personnalités de tous horizons n'y fera rien.

La violence au nom du sacré sévit, la politique se cherche, si un jour elle parvient à s'y retrouver.

 
http://www.dreuz.info/2013/08/egypte-82-eglises-chretienn...
 

 

15/01/2015

L'Evangile selon Charlie

VIDEO._Marche_r_publicaine_Les_foules-ce55e8ee49f59fcedfb339da7d654a6d

Peu de temps après l'attentat qui a décimé Charlie Hebdo, est apparu le slogan Je suis Charlie.

Expliqués comme symboles, ces mots ont envahi les esprits et les coeurs saisis par l'émotion.

Ainsi enfermée dans, Je suis Charliel'empathie a été scandée et ritualisée.

Arboré comme identité pour tous,  Je suis Charlie a converti les foules ou peu s'en faut.

Etre Charlie s'est imposé.

Etre ou ne pas être, Charlie, ne devait plus être la question.

Etre Charlie, ainsi, est devenu un slogan identitaire.

Pour le pire du meilleur dont il s'est dit porteur.


Sujet publié en page 20 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"du 19 janvier 2015


14/01/2015

Charlie, le sacre

la-gerante-du-sainte-chantal-a-decide-de-baisser-le-rideau-photo-n-d.jpg http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2015/...

 

Les récents attentats qui ont frappé Paris ont été immédiatement repris par une formule affichée et scandée comme pour braver le choc.

Ces mots, on les a vu partout écrits en lettres blanches sur fond noir.

Très vite, aux dire des plus enthousiastes, Je suis Charlie, aurait envahi la planète.

Face à cette déferlante, l'hebdomadaire satirique peu connu de certains -quand il ne leur était carrément pas inconnu- est devenu soudain emblématique.

Il a polarisé, pour qui, une émotion, pour qui, une liberté dite d'expression.

Le fait est que ce mercredi, la sortie du Charlie Hebdo a donné lieu à des scènes d'hystérie dont certaines ont conduit à l'intervention de forces de police.

Quand on dit de religions qu'elles fanatisent les foules, s'interroger sur de tels comportements devrait aussi interpeller.

Récit d'un sacre républicain:

http://www.20minutes.fr/societe/1517059-20150114-charlie-...

 

 

Amédy Coulibaly, enfant de la République

rc3a9pulique_franc3a7ase_-_libertc3a9_egalitc3a9_fraternitc3a9.jpg

Depuis les attentats qui ont endeuillé les familles et les proches de 17 victimes à Paris, pas un jour ne passe sans révéler son lot de témoignages ou de documents.

Après avoir appris qu'Amedy Coulibaly avait été reçu à l'Elysée en 2009 par le président d'alors, Nicolas Sarkozy, c'est sur France 2, qu'on découvre des images du futur djihadiste.

En 2009, en effet, l'émission phare de la chaîne de télévision publique, Envoyé spécialdiffuse un reportage qui remporte un grand succès.

Intitulé, Fleury, les images interdites, il est ni plus ni moins consacré à Amedy Coulibaly et à son codétenu qui ont réussi à filmer leur vie en prison.

Coulibaly est aussi interviewé par le grand quotidien français, Le Monde.

Amédy à l'Elysée, Amédy sur France 2, Amédy dans Le Monde, Amédy, enfant de la République française, a terminé son parcours en combattant et assassin dans un Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris.

A lire, ici:

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2015/01/13/28003-20150113ARTFIG00235-en-2009-coulibaly-denoncait-les-conditions-de-detention-a-fleury-merogis-sur-france-2.php

12/01/2015

Vous reprendrez bien une tranche de ce bébé...

aec8acf6_resizedScaled_659to370.png

Tandis que la planète entière ou peu s'en faut, a les yeux tournés vers les attentats commis à Paris, l'horreur n'a pas épargné le reste du monde non plus. Qui en douterait?

Cependant, actualité et priorités médiatiques obligent, on sélectionne.

Le 28 décembre dernier, à Kiev, en présence d'Elena Vassilieva, militante russe des droits humains, a eu lieu une remise de prix très particulière.

Ont été confectionnés des mets dont les noms on été sélectionnés de manière dépassant tout entendement.

Anna a évoqué ce sujet en commentaire à mon précédent sujet de blog, l'information est disponible dans le lien indiqué ci-dessous.*

Que l'Occident qui pleure les victimes de Paris soit en même temps capable de soutenir un pays dont l'élite de la presse outrage pareillement la vie et la mémoire ne fait guère de remous dans ses médias.

Jean d'Ormesson, interrogé par Darius Rochebin de la RTS et par Laurent Delahousse de France2, a relevé les paradoxes de la manifestation de ce dimanche 11 janvier à Paris.

On peut faire mieux.

 

http://lifenews.ru/news/148252


Coulibaly parle aux otages, RTL enregistre...

a-PARIS-MANIF-640x468.jpg

La station de radio RTL appelle Amedy Coulibaly au téléphone, celui-ci décroche sans répondre mais raccroche mal.

Telle est, en tous les cas, la version livrée par Le Figaro, ci-dessous*

A lire certains commentaires qui suivent l'article du grand quotidien français, on apprend qu'il peut en avoir été autrement,  qu'il existe des moyens informatiques permettant d'enregistrer des conversations, même le téléphone fermé.

Le fait est que ces attentats n'ont pas encore terminé de livrer leurs versions et leurs témoignages, crédibles ou non, tous aussitôt assimilés ou contredits.

Si dans ce cadre, se rassembler pour "donner du sens", se "tenir debout" ou défendre "la liberté d'expression" est apparu comme une nécessité, pour d'autres, cela a ressemblé à une vaste mascarade.

Ainsi en va-t-il le plus souvent de toute intention dont on donne une raison qui n'est pas celle de tous. 

Savoir laquelle l'emportera, le temps le dira.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/10/01016-...

02:39 Publié dans Air du temps, Avaries, France, Medias, Politique, Pouvoirs, Sécurité, société | Tags : coulibal, attentats, paris | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/01/2015

Hommage à la diplomatie

1077738.jpg

                                                   http://itar-tass.com/en/russia/770512


Libre à chacune et à chacun de penser ce qu'il souhaite de la manifestation de ce jour à Paris. 

L'humanité ayant besoin d'autre chose que de clivages sans cesse alimentés et excités, j'aimerais, ici, saluer la présence de Monsieur Sergueï Lavrov parmi les personnalités présentes à cet événement.

Si d'aucunes et d'aucuns condamnent cette "comédie", dans ce cas, tout n'est que comédie et on n'invente rien, tant de penseurs l'ayant déjà dit de par les siècles.

Alors, que celles et ceux qui "savent" que tout n'est que simagrées, apprennent que des postures plus humbles existent qui tentent le dialogue encore et encore.

Hommage soit rendu à ces personnalités qui, par leur volonté de ne jamais fermer quelque issue à l'échange, refusent l'attitude hautaine qui s'arroge le savoir sinon la lucidité.

https://www.facebook.com/RTRussian/photos/a.2417836092730...


10/01/2015

Amedy Coulibaly, "présumé" tueur

ruban_deuil.jpg


Face au choc, le besoin de parler, d'écrire, de comprendre est légitime.

Autant d'explications que d'hypothèses ou autres analyses sont inévitables sinon nécessaires.

Des assassins, des montres, l'humanité en génère, qu'on le veuille ou non.

Croire aux vertus de l'éducation ou autre intégration ou réinsertion est toujours honorable.

Le résultat, par contre, reste aléatoire.

Rédhibitoire, bien sûr qu'il ne devrait l'être. 

Et pourtant, difficile pour les victimes du "présumé" tueur Amedy Coulibaly, de comprendre ce qu'elles auront à apprendre ici: 

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/0...


09/01/2015

La France unie s'appelle Normale

101436180.jpg

http://www.voxfnredekker.com/archives/2015/01/09/31285407.html


Unité nationale, dit le Président Hollande pour rassemble la France, ce dimanche 11 janvier.

Mais qu'est ce qu'une unité nationale amputée d'un de ses partis politiques?

Inutile d'être sympathisant du Front National pour constater que, jusqu'à nouvel ordre, ce parti politique est français. 

Le retrancher de l'unité nationale équivaut à scinder la France en deux.

Pour marquer un jour de manifestation tel que celui préconisé par le Président de tous les Français, rien de mieux, en effet, que cette prise de position.

Le roman de Houellebecq n'a pas -encore- changé le cours de l'Histoire.

Il est juste peut-être en train de l'anticiper:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/01/06/soumission-le-roman-et-l-histoire.html

08/01/2015

Ahmed et Franck, morts pour "la liberté d'expression"

stylo-metal-police-nationale-330300_480x347.jpg


Le carnage qui s'est déroulé au siège de Charlie Hebdo n'a pas atteint que "la liberté d'expression".

La fusillade a bousillé des vies consacrées à la défense du citoyen français.

Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro étaient policiers, tous deux ont été tués pour avoir été au service de la France.

A l'heure où tant de monde, de par la planète, s'identifie à Charlie, inscrit en caractères blancs sur fond noir, un autre prénom est brièvement apparu lors du Journal Télévisé de France 2, ce 8 janvier.

Sur une pancarte, en effet, on a pu lire le prénom de l'un des des deux policiers morts dans la tuerie du 7 janvier à Paris

Pour rappel, la "liberté d'expression" de Charlie Hebdo a été protégée.

Et c'est en son nom que sont morts deux policiers.

Hommage leur soit rendu ici, à eux et aux leurs.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/08/01016-20150108ARTFIG00197-ahmed-merabet-policier-froidement-acheve-au-sol-et-frank-brinsolaro-tue-au-cote-de-charb-qu-il-protegeait.php



06/01/2015

Soumission, le roman et l'Histoire

7775902727_soumission-de-michel-houellebecq.jpg

Ce 6 janvier, dans le cadre du 20 heures de France 2, Michel Houellebecq a répondu aux questions que lui a posées David Pujadas.*

Soumission, tel est le titre du dernier roman de l'écrivain français le plus traduit et le plus lu dans le monde selon les termes mêmes du présentateur vedette du Journal Télévisé de la chaîne publique française.

Pour rappel, Soumission évoque la victoire d'un chef de parti musulman à l'élection présidentielle française de 2022.

Au sujet de l'impact ou non qu'aurait son livre à paraître ce 7 janvier et dont on dit qu'il crée déjà la polémique, Michel Houellebecq relativise.

Soit par modestie, soit par méconnaissance de l'influence réelle que peut avoir un roman, il prétend que jamais aucun d'eux n'a changé la cours de l'Histoire.

Or c'est depuis sa prison, la forteresse Pierre et Paul à Saint-Pétersbourg, en 1862, que Tchernychevski a créé Rakhmetov, personnage de son roman Que faire.

Et c'est ce personnage qui a été l'initiateur de l'action de Lénine qui a, d'ailleurs, repris le titre du roman de Tchernychevski pour l'un de ses traités politiques paru en 1902.

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/houellebecq/direct-reg...

 

04/01/2015

La mort et l'enfant

Mortalite-infantile-20-des-deces-sont-evitables.jpg

Dans le monde, un enfant meurt toutes les cinq secondes. Peut-être qu'une tombe l'attend dans la commune où il a résidé.

Qui peut le certifier?

En France, une enfant rom est morte au lendemain de Noël et n'a pas été enterrée dans la commune où elle vivait.

C'est un tollé, le Premier Ministre en personne, Manuel Valls dénonce une affaire nationale.

Informer et mobiliser la France entière pour une enfant rom enterrée dans la commune voisine de la sienne tandis que la Terre avale des millions d'enfants avec ou sans sépulture?

Mais où a-t-on la tête sinon à la pure politique d'information?

 


30/12/2014

4'700 morts plus tard...

7472391.jpg

Voici un exemple d'article* dont la teneur et ses conséquences ne manquent pas d'intérêt.

Il suffit de lire les commentaires qui le suivent pour mesurer comment l'information se conçoit et se reçoit dans ce media français qui s'appelle Le Point.

Loin d'être unique en son genre, il offre, ici, une démonstration de ce qui est porté à la connaissance des citoyens.

Leurs réactions sont éloquentes.

Elles indiquent qu'ils sont de plus en plus nombreux à ne pas s'en laisser conter et c'est tant mieux. 

L'esprit critique est un devoir.

Le publier comme l'a fait Le Point l'honore.

Reste à savoir dans quelle mesure les points de vue exprimés par les commentateurs infléchiront la ligne éditoriale de ce magazine.

 

*  http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-porochenko-annonce-un...

 


didier95

le 29/12/2014 à 23:52 Signaler un contenu abusif

Candide... Qui s'interroge

Aujourd'hui j'ai lu 2 nouvelles concernant le conflit en Ukraine : 1. La Russie va livrer 500 000 T de charbon a l'Ukraine en signe de bonne volonté pour permettre aux Ukrainiens de se chauffer. 2. L'Ukraine a décidé d'augmenter son budget militaire a 5% du PIB (sachant que c'est nous européens qui payons les achats d'armes américaines). Questions : Qui veut la paix, qui veut la guerre ?

Eric Kle 29/12/2014 à 21:54 Signaler un contenu abusif

Pour ne prendre que les trois derniers bulletins de l’OSCE mis en ligne et que tout un chacun peut en effet consulter directement (21, 23 et 27 décembre) il n’y a pas UNE SEULE mention de blindés ou de troupes russes en Ukraine de l’est. (...) Ceci s’accorde du reste parfaitement avec les conclusions de l’institut de recherches stratégiques ARES (Armament Research), institut indépendant basé au R. U. Dont le rapport daté de novembre (100 pages) sur le type d’armes utilisé dans le conflit du Donbass souligne que l’armement des indépendantistes est assez hétéroclite et a été dans sa grande majorité repris des stocks ukrainiens ou capturés sur l’armée régulière. Les auteurs du rapport écrivent tout à fait clairement qu’il n’y a aucune preuve d’une complicité étatique dans la fourniture d’armes aux rebelles depuis l’étranger. Vous pensez bien que s’il y avait un quelconque soutien aérien russe ou même deux chars et demi russes sur le terrain, il y a belle lurette que l’aéroport de Donetsk aurait été repris aux forces de Kiev…


27/12/2014

Ceci n'est pas un conte de Noël

714059_3_12f1_un-sdf-sur-un-trottoir-parisien-en-novembre.jpg


Ceci n'est pas un conte de Noël, avec tout le respect que l'on peut avoir pour ces récits.

Ceci est une histoire vraie, rapportée par différents grands quotidiens britanniques et largement relayée ensuite.

La scène se passe de nuit.

Une étudiante de 22 ans s'apprêtait à rentrer chez elle en taxi et constate qu'elle a perdu sa carte bancaire.

Pour lui venir en aide et lui assurer un retour sans risque, un SDF lui a offert les 3 livres sterling qui lui restaient.

Elle a refusé.

Cependant, si émue par le geste de cet homme, la jeune fille s'est mobilisée pour le retrouver et en même temps, a organisé une levée de fonds pour le remercier.

Elle a demandé à chacun de verser les mêmes 3 livres sterling que lui avait offertes le SDF et a récolté plus de 30.000 livres sterling.

http://gogetfunding.com/project/help-robbie-preston-s-hom...

Voici une histoire qui tranche avec celle qui a mobilisé l'actualité des ces derniers jours à Angoulême.

21:57 Publié dans Air du temps, Avaries, Etre, Humanité, Pratiques, société | Tags : sdf, royaume-uni, crowfunding | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

26/12/2014

Que de bruit autour d'Eric Zemmour!

54902962357028b5e9633d8d.jpg


Il a suffi d'un terme que, pourtant, le journaliste n'a pas employé, pour déclencher une tempête.

Comme le relève cet article* paru dans Le Courrier International, la France reste la France si elle n'a d'autre sujet de discussion que de s'échiner autour d'un terme qui n'a pas été employé.

La polémique autour d'Eric Zemmour est due essentiellement à la reprise déformée par Jean-Luc Mélenchon, de propos tenus par l'auteur du Suicide français dans le cadre d'une interview accordée au Corriere della Serra.

C'est en effet le terme de déportation qui a soulevé l'ire de certains alors que Zemmour n'a jamais évoqué ce mot lourd de sens, on le sait.

La lutte pour rien a de beaux jours devant elle tandis que d'autres se battent même plus pour leur vie mais pour leur survie.

http://www.courrierinternational.com/article/2014/12/22/l-affaire-zemmour-une-polemique-typiquement-francaise