etats-unis - Page 2

  • La Russie comme on l'aime

    Imprimer Pin it!

     

    Dans un article paru dans Le Temps de ce 26 août, Monsieur François Nordmann ose une analyse qualifiée de moins frileuse que celle que livre le Président suisse, Didier Burkhalter de la crise ukrainienne.

    Avec tout le respect que l’on peut porter à la carrière de Monsieur François Nordmann*, on eût attendu mieux de sa perception de la Russie.

    L'envisager  en pays agresseur, alors que Monsieur Joe Biden et tant d'autres Américains et Européens à sa suite se sont précipités en Ukraine pour y destituer le Président Ianoukovich au nom de la démocratie, est une manière de considérer la situation.
     
    Le problème est que la démocratie en Ukraine a fait des milliers de morts et débouché sur une situation humanitaire catastrophique.
     
    Il n'en demeure pas moins que Monsieur Nordmann qualifie le discours russe d'"impérial" et considère que la Russie a commis un "acte d'agression" envers l'Ukraine.
     
    De même voit-il la Crimée victime dudit "acte d'agression". 
     
    Pareille considération de la situation ne peut qu'être le fait d'une russophobie patentée. Ce sentiment ne date certes pas d'hier mais qui honore-t-il?
     
     
    * http://fr.wikipedia.org/wiki/François_Nordmann
     
  • Qui menace les Etats-Unis?

    Imprimer Pin it!

     

    image.jpg


    Qui menace les Etats-Unis?

    C'est Mikhaïl Gorbachev qui avait posé la question lors d'une interview qu'il avait accordée en septembre 2013 à Darius Rochebin, journaliste vedette de la RTS.*

    Et maintenant, dans le cadre de la crise ukrainienne, qui menace qui, tandis que des centaines de milliers de réfugiés affluent en Russie?

    L'est de l'Ukraine est bombardé depuis des mois pas les forces loyalistes de Kiev.

    Pendant ce temps-là, des gouvernants occidentaux s'excitent autour de sanctions à adopter à l'encontre d'une  Russie considérée de plus en plus comme l'ennemie à abattre.

    Le 13 août prochain, les dénommés " 7 Sages" du gouvernement suisse se prononceront sur les mesures à adopter ou non vis-à-vis de la Russie.

    Que l'esprit de réflexion domine leur décision, c'est ce que leur souhaitent bien des citoyens ou autres "habitants" de la Suisse, pour reprendre la formulation du Président Didier Burkhalter lors de sa célébration de la Fête Nationale du 1er août dernier.

     

    * http://www.rts.ch/info/monde/5177337-pour-mikhail-gorbatchev-intervenir-en-syrie-sera-une-erreur-plus-grande-qu-en-irak.html


  • Psychose?

    Imprimer Pin it!

    0-NMJNPxft-hacker-d70focus-1.png


    Au tableau de la Russie, pourtant déjà chargé, peint par la classe politico-médiatique occidentale, s'ajoute maintenant le soupçon de piratage informatique qu'auraient opéré des hackers localisés quelque part entre le Kazakhstan et la Mongolie, selon le site de la RTS.

    Si l'information est donnée au conditionnel, elle n'en est pas moins livrée en pâture aux Occidentaux avec reportage à la clé pour France 2 qui y consacre un sujet dans son 20 heures.

    Cherchez l'erreur...à la minute 3'40

    http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-mercredi-6-aout-2014_659769.html

    A la diffusion de la peur de prendre le relai de sanctions dont les instigateurs ont dû se rendre compte qu'ils risquaient bien d'en être les premiers lésés.

    En février dernier, la RTS avait diffusé un reportage sur le sujet. Au hasard, pendant les JO de SOCHI....

    Les hackers russes sont parfois utiles à un Occident jamais en peine de trouver des poux à ses "amis" russes. 

     

  • "Le Monde", l'immonde

    Imprimer Pin it!

    4458982_3_6036_ill-4458982-50ff-778465_93734312fa5580e11a3249532b71f07e.jpg

    A Varsovie, le 14 juillet. Alik Keplicz/AP photo publiée par "Le Monde" de ce 24 juillet 2014

     

    L'arrogance de l'Union Européenne vis-à-vis de la Russie aurait pu friser le ridicule si elle n'avait été et n'était encore liée à tant d'événements aussi tragiques que ceux qui se déroulent en Ukraine.

    De retour de Simferopol et de Moscou, j'ai mesuré une fois de plus combien l'Occident s'égare dans sa manière de traiter la Russie.

    La posture prise par la plus grande partie de la classe politique et médiatique occidentale dénote un ethnocentrisme qui va bien au-delà, désormais, de sa seule inculture.

    Sa déconsidération ostensible de la Russie prend, en effet, une dimension criminelle dès lors qu'elle encourage un parti pris mensonger et falsificateur.

    Mais que l'Union Européenne poursuive la voie tracée par ses alliés états-uniens et ce n'est plus la Russie de Poutine qui lui répondra.

    C'est la Russie elle-même.

     

  • "Nous sommes dans votre lit...

    Imprimer Pin it!


    ...Chère Europe, si vous pensez que nous sommes corrompus, n'aimeriez-vous pas savoir qui nous sommes et qui nous paie, ainsi que les faveurs que nous aimerions obtenir de vous?"

     _f1328_the_brussels_business_pascal_kerneis_autofahrt.jpg

    C'est Craig Holman qui s'exprime ainsi. Craig Holman a porté la réforme du lobbying aux Etats-Unis.

    Celle-ci  ne s'est toutefois pas réalisée en deux temps trois mouvements. Elle a nécessité une soixantaine d'années pour parvenir à sa version actuelle.

    En 1996, l'Union Européenne a elle aussi adopté des mesures visant à encadrer les activités de lobbying. Cependant, elle y a procédé en s'inspirant du Lobbying Dsiclosure Act mais pas tel que modifié ces dernières années par le Congrès Américain.

    C'est ainsi que des études comparatives récentes indiquent que la réglementation européenne est bien moins contraignante que celle des Etats-Unis.

    En effet, l'inscription au registre des lobbyistes introduite dans l'UE est volontaire et ne s'applique qu'à la Commission.

    Aux Etats-Unis, au contraire, l'inscription des lobbyistes est obligatoire et couvre aussi bien les instances exécutives que législatives. 

    L'Union Européenne ne dispose dès lors d'aucun mécanisme de mise en force ni de surveillance.

    Certes, des associations et autres collectifs se mobilisent pour imposer la transparence dans les activités des lobbyistes.

    Y parviendront-elles?

    Sur le sujet, à voir ou à revoir ce documentaire qui avait été diffusé en 2012 sur ARTE:

    https://www.youtube.com/watch?v=dRgBEyPjzSc
  • Arme chimique et impunité.

    Imprimer Pin it!


    Il faut vraiment que les Etats-Unis soient décomplexés ou amnésiques pour avoir osé dénoncer le recours à l'arme chimique en Syrie et justifier ainsi une intervention militaire.

    Qui a oublié sinon eux, les dégâts encore actifs qu'ont causés le fameux agent orange qu'ils ont utilisé au Vietnam?

    Si le recours à l'arme chimique a été rejeté par le président Roosevelt durant la seconde guerre mondiale, ses successeurs ont eu moins de scrupules que lui à y recourir. 

    De nombreux articles rappellent les ravages qu'ont causé l'utilisation de l'arme chimique par les Américains en Asie du Sud-Est.

    L'usage avéré d'agents chimiques lors de la première guerre mondiale avait incité les gouvernements à adopter ce qui est devenu Le Protocole de Genève de 1925.

    C'est en violation délibérée de ce Protocole de 1925 et du droit international en vigueur que les Etats-Unis ont recouru à l'agent orange.

    Outre le gouvernement américain,  sept firmes américaines dont Monsanto* sont responsables d'un drame humain dont les conséquences affecteront des générations encore.

    Si les projets humanitaires existent et rencontrent un certain succès, il n'en demeure pas moins vrai que les Etats-Unis sont responsables de crimes de guerre restés impunis.

    Serait-ce leur empressement à voler au secours de victimes dont ils n'ont cure ailleurs qui devrait rendre leur position crédible?

    Aux bonnes volontés d'y croire!

    http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/07/12/agent-orange-au-vietnam-monsanto-condamne_3446967_3216.html

     

    A Paris, sortie d'un film sur le sujet en avant-première le 26 septembre dernier:

    http://www.mondialisation.ca/sortie-du-film-agent-orange-une-bombe-a-retardement/5349991

     

     

  • Dollar, fin annoncée?

    Imprimer Pin it!

    Voici un article publié au début de l'année 2012 qui mérite réflexion. Il y est question d'un accord entre la Chine, le Japon et la Russie.

    D'après l'auteur de l'article, cet accord signerait la fin du dollar ou du moins sa relégation en monnaie de seconde zone.

    http://vroum52.com/capitalesdasie.img/Asie-carte-de-Asie-Russie-Chine-Japon-Inde-Iran-Pakistan-Indonesie-Afganistan-Malaysie-Philipines-Thailand-Vietnam-Cambodge-Kazazstan-Uzbekistan-Mongolie-Turkmenistan-Cor%C3%A9e-du-Sud-Coree-du-Nord.jpg

  • La fille de Staline

    Imprimer Pin it!

     

    Svetlana Iossifovna Allilouïeva était connue aussi sous le nom de Lana Peters.

    Née à Moscou en 1926, elle vient de mourir dans le Wisconsin, état du Middle West des Etats-Unis.

    Seule fille de Joseph Staline, elle était issue d'un second mariage avec Nadejda Allilouïeva-Staline.

    Il a été écrit de celle-ci, qu'elle s'était suicidée, Svetlana était alors âgée de 6 ans quand elle a perdu sa mère.

    Sa vie a été mouvementée, déchirée autant sur le plan affectif que géographique.

    Svetlana a été mariée trois fois et a eu trois enfants de ses maris successifs. Un fils et deux filles.

    En 1967, elle fuit l'URSS et demande l'asile politique aux Etats-Unis dont elle obtient la nationalité. En 1984, elle revient en URSS mais regagne les Etats-Unis deux ans plus tard, en 1986.

    Svetlana est décédée des suites d'un cancer du côlon dans l'anonymat sinon l'indifférence.

    http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/29/01003-20111129ARTFIG00459-la-fille-unique-de-staline-meurt-aux-etats-unis.php