medias - Page 3

  • Guerres sélectives?

    Imprimer Pin it!

    880px-Ongoing_conflicts_around_the_world.svg.png

                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_contemporaines

     

    Cette carte indique les guerres en cours en 2015.

    Toutes ne font pas la une de nos médias.

    Les informations livrées par les agences de presse sont reprises par l'ensemble des rédactions et traitées selon leur sensibilité et celle de leur public.

    Le fait est que la mort, la misère et la condition humaine en général ne semblent pas avoir droit à la même considération.

    Si un tel constat paraît tristement banal, c'est qu'il s'est imposé.

    Or s'habituer à ce que des guerres soient médiatisées au détriment d'autres, fausse le jugement.

    A moins qu'il ne soit admis de manière tacite que certaines régions du globe méritent plus d'attention que d'autres.

    Auquel cas, il serait bon de redéfinir quelques concepts au nom desquels nombre de combats son menés.

     

     

  • Le néo-nazisme pour les nuls

    Imprimer Pin it!

    3188828.jpg

    On peut penser qu'ils ne savent pas.

    On peut les croire de bonne foi lorsque tous les médias occidentaux évoquent le sort de Nadia Savchenko et pourtant...

    Cette pilote ukrainienne dont l'arrestation en juillet 2014 a été très médiatisée était une volontaire du bataillon Aidar.

    Ce bataillon est connu pour son extrémisme, en témoigne la photo qui illustre ce sujet.

    Ce bataillon a été condamné par Amnesty International pour violations graves de droits humains.

    Pour rappel, le 17 juin 2014, deux journalistes russes ont été tués et Nadia Savchenko, inculpée pour avoir participé à leur assassinat.

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/06/18/temps-present-l-enfer-est-russe.html

    Et notre Occident si avide de défense de droits humains parvient à considérer cette volontaire du bataillon Aidar en victime.

    Il en a encore été question sur Arte, lors d'une récente émission à laquelle a été invitée la lauréate du Prix Nobel de littérature, Svetlana Alexievitch dont on a bien compris comment la lutte contre le mensonge était le fer de lance de son combat...

    http://www.arte.tv/guide/fr/resultats-de-recherche?keyword=Svetlana+Alexievitch

     

     

  • Si la Russie m'était contée...

    Imprimer Pin it!

    2394920.jpg

                                                      http://m.echo.msk.ru/blogs/detail.php?ID=1654986

    Oh, chère madame, j'aurait tant espéré que votre nouveau texte porterait sur l'action nocturne de Piotr Pavlenskij

    Ces propos, traduits ici en français, sont ceux d'une intervenante de ce blog qui les a adressés en russe pour commenter mon précédent sujet:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/11/08/europeens-notre-avenir-est-en-jeu.html

    L'expression de cet espoir -qui semble si déçu- permet de prendre connaissance d'une actualité moscovite, sans doute de premier ordre puisque déjà nos médias la relaient.

    http://www.24heures.ch/monde/Arrete-apres-avoir-mis-le-feu-aux-portes-de-l-exKGB/story/13907717

    L'intérêt que portent nos journalistes à ce qui se passe en Russie est indiscutable.

    Le peintre Piotr Pavlenskij est connu pour diverses performances aussi intéressantes que celle que tenait tant à signaler cette intervenante.

    Il est vrai que bouter le feu à la porte centrale du bâtiment qui abrite le FSB à Moscou ne peut que passionner nos médias occidentaux!

    Merci à cette intervenante de nous confirmer ce qui intéresse nos journalistes.

     
  • La poignée de mains qui fâche

    Imprimer Pin it!

    images?q=tbn:ANd9GcRAR0vkEgxjEF3v0y98jkVL8mh4twi6pawcCwVu9bppRt0d6WvJ

    Voici pour qui voudrait savoir comment se passe l'avancée des relations entre la Russie et l'Ukraine.

    Voici qui devrait plutôt apaiser que dresser encore et encore des murs de haine entre deux pays voisins.

    Voici que laisse un espoir.

    Voici qui, en même temps, révèle comment se comportent les plus radicaux en Ukraine.

    A lire ici:

    http://fr.sputniknews.com/international/20151019/1018923591/ukraine-propagande-medias.html#ixzz3p0J1FkG9
     
  • "On est chez nous"

    Imprimer Pin it!

    4782699_6_8e84_le-directeur-des-ressources-humaines-d-air_8f32b50c0378c28a34887f24fbd49af4.jpg

    Ce slogan "On est chez nous" a été martelé lors de la manifestation qui a mis aux prises les employés d'Air France et leurs dirigeants.

    "On est chez nous" n'a toutefois pas fait le tour de la planète comme l'image ci-dessus.

    La raison de ce slogan et de son occultation médiatique s'expliquerait par le fait que le Qatar soit de plus en plus présent au sein de la compagnie d'aviation sinon de la France elle-même.

    On sait le nombre de biens de l'Hexagone devenus désormais qataris. Il en avait été question ici-même, il y a trois ans déjà: 

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/09/24/quatar-du-nord-mali-a-paris.html

    On se rappelle aussi la petite enveloppe solidaire distribuée à quelques personnalités françaises, tous horizons politiques confondus:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/06/quatar-solidarite.html

    Que la France soit appréciée pour ses valeurs et ses biens semblerait rejoindre la nécessité de s'en défaire sans autre forme de procès.

    "On est chez nous", slogan raciste, cri désespéré d'employés menacés ou appel à sauver ce qu'il reste encore d'Air France?

     

  • Néo-nazis des uns et des autres

    Imprimer Pin it!

     

    Darth-Vader-ukrai_2868676b.jpg?zoom=2&resize=675%2C422

    Admirable comme le journal Le Monde évoque le parti néo-nazi grec Aube dorée qui, selon sa correspondante à Athènes, tirerait profit de l'éparpillement de voix, après le résultat des législatives remportées par Alexis Tsipras.

    Si l'on songe au silence observé par ce même journal Le Monde quant au profit tiré par le parti néo-nazi en Ukraine, doit-on comprendre que les néo-nazis des uns n'ont rien à voir les néo-nazis des autres?

    Certes, Arseni Yatseniuk, Premier Ministre du Président Petro Poroshenko, est qualifié de libéral conservateur par Wikipedia. Si cette appellation suffit à effacer un passé, soit. 

    Il n'en demeure pas moins vrai que ce Premier Ministre a été photographié, en son temps peut-être révolu pour Le Monde et autres Wikipediaen train de faire le salut nazi.

    Alors, Aube dorée, en Grèce, serait-elle plus à craindre qu'un Premier Ministre reconverti par Wikipedia en libéral conservateur?

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/09/21/en-grece-les-neonazis-d-aube-doree-tirent-profit-de-l-eparpillement-des-voix_4765630_3214.html

     

     
  • Information, guerre suicidaire

    Imprimer Pin it!

    information-guerre-totale.jpg?w=1178&h=760

    Les informations sur l'état du  monde se suivent et se ressemblent ou non, rien de très original à cela. 

    L'intérêt visé par la désinformation n'est plus à démontrer. Mais celui de soutenir des sources d'information opposées?

    La question peut se poser si l'on se réfère aux propos de George Friedman tenus lors de la conférence de presse dont j'ai indiqué le lien dans mon précédent sujet:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/19/etats-unis-voici-qui-est-clair.html
     

    En effet, lorsqu'il rappelle la stratégie adoptée par Ronald Reagan envers l'Iran et l'Iraq qui a consisté à financer les deux camps, de sorte qu'ils se battent entre eux afin de ne pas nous combattre, la logique est claire.

    Le fait est que si elle devait aussi s'appliquer à l'information, y céder signerait son accomplissement.

     

  • On vote en Russie, l'Occident commente...

    Imprimer Pin it!

    russie03.jpg

    Mis à part le fait que la grande majorité des médias franco-suisses -pour ne citer qu'eux- reprennent en boucle le même communiqué, peu semblent avoir vraiment compris quel est le principal parti d'opposition en Russie.

    A vouloir sans cesse faire d'Alexeï Navalny le principal sinon redoutable opposant au Kremlin, l'Occident ne paraît pas vraiment réaliser qu'il se ridiculise.

    Il serait temps que les zélés journalistes qui le placent au zénith de l'opposition révisent leur copie. Ne serait-ce que par respect envers leur public qui est en droit de comprendre, sinon de savoir, qui est qui et qui représente quoi en Russie.

    Le principal et premier parti d'opposition à celui auquel appartient Vladimir Poutine est le Parti Communiste.

    Et  oui, n'en déplaise à qui voudrait faire du président russe un nostalgique de l'ex-URSS, le fait est que celui-ci s'est exprimé à ce sujet.

    Il va de soi qu'à déformer sans cesse les propos qu'il tient n'aide pas vraiment à la clarté de la communication.

    Alors encore une fois, voici la phrase qu'a prononcée Vladimir Poutine:

    Celui qui ne regrette pas l’URSS n’as pas de coeur, celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête.

    Et pour le reste, s'informer avant d'informer serait parfois bienvenu de la part de médias qui contribueraient, ainsi, à ne pas dresser de murs bien inutiles en ces temps où le dialogue entre pays aurait tout à y gagner.

     

  • Aux côtés d'Hani Ramadan ou quand l'amalgame excelle

    Imprimer Pin it!

    amalgame_1_26.jpg

    Par un tour de passe-passe auquel s’est livré le rédacteur en chef adjoint du journal

    « Le Temps », voici qu'il parvient à me placer aux côtés de Monsieur Hani Ramadan.

     

    L'article que Michel Danthe a publié ce samedi 29 août met en cause le regard que j'ai porté sur les événements survenus dans le Thalys, le 21 août dernier.

     

    Non seulement ma prise de position n'a rien à voir avec celle d’Hani Ramadan mais encore, le détournement de sens opéré par Michel Danthe révèle une pratique journalistique bien éloignée de l’éthique qui devrait l’accompagner.

     

    La manière dont les médias se sont emparés de ce qui s'est passé à bord du Thalys le 21 août dernier a montré un défaut d'information caractérisé par la surabondance sinon la surenchère narrative. C’est ce que j’ai mis en cause dans mon sujet de blog incriminé par Monsieur Danthe. 

     

    Il va de soi qu’entre confrères, on se ménage. Dès lors, pointer, comme je m’y suis employée, l’embrouillamini de la couverture médiatique des événements survenus à bord du Thalys, ne pouvait que déplaire à Michel Danthe.

     

    De là à me voir en complotiste qui se défend de l’être comme il l’a précisé après ma réaction à sa première version mise en ligne d'hier, il y a un pas qu’il a cru bon de franchir mais qui ne l’affranchit pas pour autant.

     

    Dans sa manière d'amalgamer deux visions d'un même fait, celle d'Hani Ramadan et la mienne, Michel Danthe a montré sa pitoyable excellence.

     

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/44b933b8-4e45-11e5-81d9-3af08ac280c8/Hani_Ramadan_à_propos_des_Légions_dhonneur_du_Thalys_De_qui_se_moque-t-on
  • Nous, citoyens occidentaux

    Imprimer Pin it!

    CLu89DyWIAAsWIp.jpg

    La divergence d'opinions et d'intérêts qui anime les citoyens occidentaux est fondamentale pour préserver l'idéal démocratique, nul ne le contesterait.

    Néanmoins, est-il bien nécessaire, au nom de la liberté d'expression, d'entretenir un climat particulièrement hostile envers la Russie?

    Est-il bien raisonnable de sans cesse déformer les visées de ce pays?

    Est-il bien utile de créer un clivage entre l'Occident et la Russie, faute d'en connaître les réalités et les valeurs?

    Désinformer relève d'une stratégie guerrière connue. 

    Force est toutefois de constater, à suivre l'actualité médiatique, que quelques signes d'ouverture s'observent.

    L'interview de Vladimir Poutine qu'a tenu à obtenir le journaliste suisse Darius Rochebin en a été un.

    Un autre, cette chronique de Jacques Pilet, parue dans L'Hebdo du 6 août dernier et qui illustre ce sujet.

    Il est heureux de relever que des journalistes osent, enfin, exercer leur sens critique.

    Puissent-ils être suivis, tant l'Occident a tout à perdre à se couper de la Russie.

    Non, la Russie n'est pas l'ennemie de l'Europe et le prétendre est un mensonge qui risque d'être payé au prix fort si on ne le refuse pas.

    Mais quel poids a encore la voix de citoyens alors que tant de décisions se prennent sans plus les consulter?

    Sujet paru dans la rubrique Courrier de L'Hebdo no 34, semaine du 20 au 26 août 2015

  • JOJ à Lausanne en 2020, "parler aux jeunes"...

    Imprimer Pin it!

    Capture d’écran 2015-07-31 à 13.55.31.png

     

    La joie est de mise et il y a de quoi. Lausanne vient d'être choisie, ce vendredi 31 juillet, pour organiser les Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) en 2020.

    L'idée de créer des JO pour la jeunesse remonte à 1998 mais n'a pu être validée qu'en 2007. 

    Il est heureux de constater le souci de Jacques Rogge de parler aux jeunes alors que c'est certainement dans ce sens que le président russe avait prononcé cette phrase qui, selon un tweet adressé à Darius Rochebin, aurait fait le buzz mondial.

    Si certains ont carrément ridiculisé le président russe alors qu'il déclarait que ce serait à des gens comme Sepp Blatter que le Prix Nobel devrait être remis, c'est dire leur aptitude à vouloir comprendre le rapport qu'entretient Vladimir Poutine au sport.

    Mais quand l'aveuglement commande, quand on ne veut plus voir, de cette discipline, que ses dérives financières et non pas ce qu'elle apporte de positif et de constructif à maints égards, il va de soi que la cible était toute trouvée. 

    Voici, à lire, pour qui ne s'en souviendrait plus:

    http://www.purepeople.com/article/vladimir-poutine-tres-emu-aux-obseques-de-son-ex-prof-de-judo_a126127/1

     

  • La haine, politique de croissance?

    Imprimer Pin it!

    europe_et_zeus_2.jpg

    Les détracteurs de la Grèce y vont bon train pour juger un pays dont on se demande bien ce qu'ils en savent ou en ont compris.

    Plusieurs sites se sont satisfaits de relayer le point de vue d'Edmond About, mishellène notoire et auteur d'un ouvrage intitulé La Grèce contemporaine. 

    Paru en 1854, il sert de référence opportune à qui le veut bien pour montrer que la Grèce ne serait qu'un pays de profiteurs sinon de voleurs ou pis encore.

    Boulevard Volaire, Le Monde, L'ObsRue89 en citent de larges extraits évidemment choisis. Car les passages décrivant le système mis en place par les puissances de l'époque pour profiter elles-mêmes des crédits alloués à la Grèce sont soigneusement omis par leurs émérites journalistes.

    Le cadre ainsi posé, les commentateurs s'en donnent à coeur joie pour distiller leur venin et égrener leurs certitudes ainsi référencées.

    En réaction à cette déferlante haineuse -qui ne date toutefois pas d'hier- Michel Bouillet avait publié, en 2012, un ouvrage intitulé Non! Les Grecs ne sont ni des voleurs ni des menteurs.

    L'auteur y explique comment le levier de l'emprunt a toujours été utilisé pour infléchir la politique grecque à l'avantage des Puissances.

    Le contribuable Bonnal de Boulevard Voltaire a dès lors et en effet de quoi s'inquiéter.

    Car loin du romantisme de quelques philhellènes du XIXe siècle dont il conclut dans son article, qu'il coûte toujours cher au contribuable, les méthodes appliquées par leurs contemporains banquiers ont trouvé leurs émules aujourd'hui.

     

     

  • "Pas de testicules, pas de cerveau"

    Imprimer Pin it!

    ScioDelacroix.jpg

                                                            Massacre de Chio, 22 avril 1822 peint en 1824 par Eugène Delacroix

     

    Tels sont les propos d'Olivier Delamarche au sujet de ce pauvre Tsipras.

    http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/la-minute-d-olivier-delamarche-50525

    Michel Onfray, lui, résume Tsipras, à de la com'.

    Mieux, il parle de l'existence, en Grèce, d'un foyer fasciste et s'ébahit qu'en Europe, cela existe encore...

    A se demander s'il a suivi l'actualité de l'Ukraine! Sait-il seulement qui a été élu Premier Ministre? 

    A l'aune de telles appréciations diffusées sur un media de grande audience, on mesure son orientation et les limites de son horizon.

    En 1832, la Grèce est transformée en royaume par les grandes puissances qui ont oeuvré à son indépendance.

    C'est un roi bavarois qui est placé à la tête du pays à peine sorti de quatre siècles de tutelle ottomane.

    Après le roi de Bavière, c'est un roi du Danemark qui lui succède.

    Ensuite, quelques dictatures plus tard, la Grèce devient une démocratie.

    Qui a une idée de ce que fut la guerre d'indépendance avec ses 200.000 morts?

    Qui a une idée de ce que fut la guerre civile qui sévit juste après la deuxième guerre mondiale et qui fit 150.000 morts et une centaine de milliers de réfugiés?

    Ceci n'est pas une excuse, diront en choeur les financiers et leurs alliés.

    Non, c'est de l'Histoire.

     

    Sujet paru en page 19 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 23 juillet 2015 sous le titre "Grèce: le poids de l'histoire"

  • Quand l'Europe "s'inquiète"

    Imprimer Pin it!

    4491263_3_5102_un-troisieme-convoi-humanitaire-russe-est_3e3126d59caea8871267ccd526aaf6fe.jpg

    Ceci n'est pas une colonne de blindés.

    Ceci s'appelle de l'aide humanitaire.

    Plus de cent camions du Ministère russe des Situations d'urgence ont apporté des vivres et du matériel de première nécessité aux habitants des régions de Donetsk et de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine.

    Pendant ce temps-là, tous les médias occidentaux commentent l'inauguration d'un salon militaire près de Moscou.

    On évoque, en vrac, le retour de la guerre froide ou de ses relents, la crainte des pays de'Europe de l'est et du nord quand on ne se moque tout simplement pas des gesticulations nucléaires de Vladimir Poutine:

    http://www.liberation.fr/monde/2015/06/17/les-gesticulations-nucleaires-de-vladimir-poutine_1331557
     

    Et puis, bien sûr, on s’inquiète.

    Pas de savoir comment survivent les habitants de Lougansk et de Donetsk privés de tout et auxquels est venu en aide ce convoi humanitaire russe.

    Non, on s'inquiète de l’activité militaire russe.

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/15b19c90-1529-11e5-96f4-d5eb39d18cde/Moscou_va_renforcer_sa_force_de_frappe_nucléaire

     

  • "Très fort" ...

    Imprimer Pin it!

    ukraine1.jpg?itok=xgKtdhQm


    Monsieur Gaëtan Vannay, chef de la rubrique internationale de la RTS depuis 2009 et lauréat du Prix Jean Dumur en 2011, a estimé bon sinon utile de diffuser, ce 9 avril,l'interview d'un mercenaire.

    Présentés sans la moindre analyse,les propos tenus par ledit mercenaire ont eu droit, tout de même, à une appréciation de la part de Gaëtan Vannay.

    En effet, le chef de la rubrique internationale de la RTS depuis 2009, a estimé le témoignage livré par ce mercenaire, très fort.

    Cela dit,il suffit de lancer une recherche sur Google pour constater que ce témoignage très fort a été livré à maintes reprises ici et là.

    La RTS, ce jeudi 9 avril, en partageant ce témoignage avec ses auditeurs sans la moindre analyse,laisse plus que perplexe.

    Car se satisfaire d'une appréciation qui n'a de sens que celui qu'on veut bien lui donner, est, en effet, très fort.

    http://www.franceinfo.fr/actu/europe/article/un-francais-parti-combattre-les-pro-russes-en-ukraine-temoigne-548509

    Dans cet article ci-après, on apprend que le mercenaire s'est confié à deux grands journaux allemands:

    http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_10_15/Les-mercenaires-europeens-pour-quelle-cause-on-combat-1472/

  • La liberté si je meurs

    Imprimer Pin it!

    liberte-d-expression-200x200.jpg

    En France, on l'a compris et on l'a vu au mois de janvier dernier, on est attaché au principe de liberté d'expression.

    Combien de Charlie, en effet, n'ont-ils défilé dans les rues pour le rappeler?

    Est-ce selon ce principe que Nicolas Sarkozy se serait exprimé au sujet de François Bayrou?

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/04/08/25002-20150408ARTFIG00091-pour-nicolas-sarkozy-bayrou-c-est-comme-le-sida-quiconque-le-touche-meurt.php

    Alors que l'on estime des sketchs de Michel Leeb qu'il devrait admettre leur dimension racisteil y aurait de quoi,aussi,interroger la tolérance accordée à la culture de ces petites phrases tant prisées par un certain milieu médiatico-politique français.

    Que cette petite phrase ait été dite ou non par le Président de l'UMP, la mettre ainsi en exergue comme s'y emploie Le Figaro interpelle, quoiqu'il en soit, le principe de liberté d'expression.


  • Crash de l'A320,l'information suicidée

    Imprimer Pin it!

    images?q=tbn:ANd9GcSGlvRKfspfertXU4Xs2qwoiCQlPjHgBuBBNqinBV0HoFv87WHkhA

    Si la thèse du suicide du copilote domine la plupart des médias, elle ne fait pas l'unanimité.

    Tous les psychiatres ne partagent, en effet, pas cette approche qui rend Andreas Günther Lübitz responsable de la mort des passagers de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings.

    Dresser le portrait d'une personnalité au psychisme fragile et s'en emparer pour le rendre responsable d'un crash, même avec le recours au conditionnel d'usage,abuse et outrage autant les familles des victimes que celle du copilote.

    Stigmatiser un homme comme s'y emploie bon nombre de ceux qui s'engouffrent dans la version qui se répète en boucle sans le moindre souci de ses incohérences, c'est bafouer l'humanité qui habite toute personne,même prête au suicide.

     

    Sujet publié en page 13 de l'édition papier de "La Tribune de Genève"des 2-3 avril 2015


  • Mais où est passé...le journalisme?

    Imprimer Pin it!

    rumeur.jpg

     

    Qui a entendu parler du Président russe qui serait là ou pas là ou carrément plus là?

    Tout le monde!

    Qui a entendu parler de la vague de suicide qui frappe des personnalités ukrainiennes?

    Peu de monde.

    Il va de soi que nombre de rédactions occidentales s'affolent pour ce qui mérite d'être communiqué.

    Pas une n'a épargné son public sur la question cruciale de savoir où se trouvait Valdimir Poutine en ce moment.

    Deux soirs de suite, le téléjournal de 19:30 de la RTS a cru bon d'informer à cet égard.

    Quand on sait combien le temps imparti pour chaque sujet compte, on comprend ce qui mobilise nos journalistes, rumeurs et autres sources autorisées à l'appui.

     

  • Ces soldats ukrainiens...

    Imprimer Pin it!

    ob_61281d_mercenaire-americain-a-marioupol.jpg


    C'est étonnant comme tout à coup on apprend la nationalité de soldats tués dans une guerre qui compte déjà 5'000 morts.

    Etonnant aussi comme soudain, on parle d'enfants évacués.

    C'est ce matin, sur les ondes de la RTS, la journaliste Valérie Eschler se rappelle soudain que les soldats qui combattent dans l'est de l'Ukraine ont une identité.

    Elle omet de préciser, par contre, qu'aux côtés de ces soldats ukrainiens, d'autres sont là en renfort. 

    https://www.youtube.com/watch?v=jW1JdOXdJkU&feature=youtu.be

    Il ne s'agit pas, ici, de minimiser la situation à Marioupol, ville portuaire de l'est de l'Ukraine où de violents combats se livrent entre les forces loyalistes de Kiev et les forces dénommées "séparatistes".

    Il est juste question de réagir à ce qui s'appelle de l'information.


  • Echo du Donbass

    Imprimer Pin it!

    4560642_3_8650_a-donetsk-le-20-janvier-2015-une-victime_0d2da725310e63c24ebcbd82adb1c45f.jpg

    C'est avec l'accord de la personne qui m'a adressé le message ci-dessous que je le publie, tant la détresse dont ces lignes témoignent est forte.

    Elle s'ajoute à l'écoeurement de bon nombre de mes compatriotes face à l'aptitude de certains de nos journalistes à persister dans la plus pure mauvaise foi.

    Ce jour encore, sur la RTS, on entend dire que l'OSCE déplore plus de 5'000 morts en Ukraine dans la foulée de l'annexion de la Crimée.

    Cette manière torve de présenter la mort de milliers de personnes en dit long sur la qualité de l'information. Pis, sur la neutralité de cette Suisse que j'ose encore aimer car elle est l'une de mes deux patries, l'autre étant la France.

    La persistance avec laquelle certains médias occidentaux présentent la situation en Ukraine est aussi indécente que dommageable. Non seulement pour l'image qu'elle renvoie d'eux mais pour tous les citoyens qu'elle prend en otage de leur obsession à rendre la Russie responsable des ravages causés dans le Donbass.

    Je me suis exprimée à cet égard dans l'interview que j'ai publiée ici même et à laquelle répondent, précisément, ces lignes:

    Bonjour Mme Richard-Favre,

    J'ai lu votre interview et cela me fait beaucoup de plaisir qu'il y a quelqu'un en Suisse qui comprend le vérité de cette horrible situation.

    J'habite dans le canton de Vaud et il n'y a pas long temps que j'ai été naturalisée. Je veux faire quelques chose pour aider à la population de ma ville natale ou au moins d'informer des suisses de tout ce qui se passe au Donbass, parce que des gens de mon entourage ne savent même pas qu'est ce qui est Donbass.

    Mes grands parents sont à Donetsk et ne veulent pas partir même s'ils sont bombardés tous les jours. C'est horrible quand tes proches peuvent mourir et tu n'as rien que de l'accepter, je ne l'aurait pas souhaiter à mon pire ennemi. 

    La ville où je suis née n'existe plus. L'atmosphère et la vie de Donetsk sont empoissonnées par des fascistes. Mon cœur cri des douleurs qui viennent de l'ignorance. 

    Je vous prie de m'aider à réaliser quelques chose pour la faveur de Donbass et de ses gens innocents.

    En attente de votre réponse, veuillez agréez Mme Richard-Favre, mes salutations distingués.



  • 4'700 morts plus tard...

    Imprimer Pin it!

    7472391.jpg

    Voici un exemple d'article* dont la teneur et ses conséquences ne manquent pas d'intérêt.

    Il suffit de lire les commentaires qui le suivent pour mesurer comment l'information se conçoit et se reçoit dans ce media français qui s'appelle Le Point.

    Loin d'être unique en son genre, il offre, ici, une démonstration de ce qui est porté à la connaissance des citoyens.

    Leurs réactions sont éloquentes.

    Elles indiquent qu'ils sont de plus en plus nombreux à ne pas s'en laisser conter et c'est tant mieux. 

    L'esprit critique est un devoir.

    Le publier comme l'a fait Le Point l'honore.

    Reste à savoir dans quelle mesure les points de vue exprimés par les commentateurs infléchiront la ligne éditoriale de ce magazine.

     

    *  http://www.lepoint.fr/monde/ukraine-porochenko-annonce-une-rencontre-avec-poutine-hollande-et-merkel-29-12-2014-1892883_24.php

     


    didier95

    le 29/12/2014 à 23:52 Signaler un contenu abusif

    Candide... Qui s'interroge

    Aujourd'hui j'ai lu 2 nouvelles concernant le conflit en Ukraine : 1. La Russie va livrer 500 000 T de charbon a l'Ukraine en signe de bonne volonté pour permettre aux Ukrainiens de se chauffer. 2. L'Ukraine a décidé d'augmenter son budget militaire a 5% du PIB (sachant que c'est nous européens qui payons les achats d'armes américaines). Questions : Qui veut la paix, qui veut la guerre ?

    Eric Kle 29/12/2014 à 21:54 Signaler un contenu abusif

    Pour ne prendre que les trois derniers bulletins de l’OSCE mis en ligne et que tout un chacun peut en effet consulter directement (21, 23 et 27 décembre) il n’y a pas UNE SEULE mention de blindés ou de troupes russes en Ukraine de l’est. (...) Ceci s’accorde du reste parfaitement avec les conclusions de l’institut de recherches stratégiques ARES (Armament Research), institut indépendant basé au R. U. Dont le rapport daté de novembre (100 pages) sur le type d’armes utilisé dans le conflit du Donbass souligne que l’armement des indépendantistes est assez hétéroclite et a été dans sa grande majorité repris des stocks ukrainiens ou capturés sur l’armée régulière. Les auteurs du rapport écrivent tout à fait clairement qu’il n’y a aucune preuve d’une complicité étatique dans la fourniture d’armes aux rebelles depuis l’étranger. Vous pensez bien que s’il y avait un quelconque soutien aérien russe ou même deux chars et demi russes sur le terrain, il y a belle lurette que l’aéroport de Donetsk aurait été repris aux forces de Kiev…


  • Que de bruit autour d'Eric Zemmour!

    Imprimer Pin it!

    54902962357028b5e9633d8d.jpg


    Il a suffi d'un terme que, pourtant, le journaliste n'a pas employé, pour déclencher une tempête.

    Comme le relève cet article* paru dans Le Courrier International, la France reste la France si elle n'a d'autre sujet de discussion que de s'échiner autour d'un terme qui n'a pas été employé.

    La polémique autour d'Eric Zemmour est due essentiellement à la reprise déformée par Jean-Luc Mélenchon, de propos tenus par l'auteur du Suicide français dans le cadre d'une interview accordée au Corriere della Serra.

    C'est en effet le terme de déportation qui a soulevé l'ire de certains alors que Zemmour n'a jamais évoqué ce mot lourd de sens, on le sait.

    La lutte pour rien a de beaux jours devant elle tandis que d'autres se battent même plus pour leur vie mais pour leur survie.

    http://www.courrierinternational.com/article/2014/12/22/l-affaire-zemmour-une-polemique-typiquement-francaise

  • Démocratie et laïcité

    Imprimer Pin it!

    Capture d’écran 2014-12-17 à 13.36.50.png

    Ces commentaires ci-dessus ont été déposés sous un article intitulé Hallucinant: sur I>Télé, le "spécialiste du terrorisme" Mathieu Guidere (vrai nom Moez Kouider) explique ne pas croire à la piste islamiste et accuse "l'extrême droite" (sic) *

    L'article est publié sur le site d'un media de l'Hexagone, Nouvelles de France.

    Rien à voir avec la Suisse, argueront certains.

    Certes, les deux pays diffèrent sur de nombreux points.

    Néanmoins, la réflexion n'est pas interdite, tant ce genre de réactions, figure aussi sous divers articles publiés par les médias helvètes.

    Car l'exaspération que traduit le propos de "ladelphinette" n'est pas celle d'une seule.

    En faire fi n'entre pas dans les canons de nos démocraties qui ne manquent d'ailleurs jamais de les rappeler.

    Dans ce cas, ne serait-ce pas la perception du concept de démocratie qui ferait problème?

    A moins que cela ne soit celle de laïcité.

    *  http://www.ndf.fr/article-2/16-12-2014/hallucinant-sur-itele-le-specialiste-du-terrorisme-mathieu-guidere-vrai-nom-moez-kouider-explique-ne-pas-croire-pas-a-la-piste-islamiste-et-accuse-lextreme-droite-sic#.VJFuPVoc7RY



  • ONU: a voté

    Imprimer Pin it!

    3830315.jpg

     

    Dans le cadre de son émission Pardonnez-moi de ce 23 novembre, Darius Rochebin a invité Christine Ockrent pour son dernier ouvrage, Les Oligarques, le système Poutine et Myret Zaki pour sa nomination à la tête de la rédaction du magazine Bilan.

    On y a entendu parler de la Russie qui, selon Christine Ockrent a annexé la Crimée par la force.

    Celle qu'on a surnommée la reine Christine ne s'est sans doute pas rendue sur place pour observer les effets de cette force.

    En voici quelques échos ici:

    http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/27/он-не-сможет-il-ne-pourra-pas-258268.html

    Cela dit, que chacune et chacun ait la parole sur une chaîne publique relève de la démocratie et bien s'en faut.

    Dans ce sens et au cas où elle aurait échappé à la RTS, à moins que je n'en ai manqué sa diffusion, voici une information qui mériterait toute son attention.

    Le 21 novembre dernier à l'ONU, un texte condamnant la glorification du nazisme et du néo-nazisme a été soumis au vote.

    Les résultats sont sans appel.*

    115 pays du monde ont approuvé ce texte et parmi eux, la Russie.

    3 pays ont rejeté ce texte dont les Etats-Unis, le Canada et l'Ukraine.

    55 pays se sont abstenus, parmi eux, les pays de l'Union Européenne.

    *  http://www.un.org/en/ga/third/69/docs/voting_sheets/L56.Rev1.pdf

     

  • Flash sur la France

    Imprimer Pin it!

    4104767_7f58038e77258495b7c11966a3cf79fe3f9aa858.jpg

    Julie dans les jardins de l'Elysée en conversation avec le Président de tous les Français, Valérie à Londres, accueillie en star selon cet article paru dans Le Figaro: 

    http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/22/01003-20141122ARTFIG00079-valerie-trierweiler-recue-comme-une-star-a-londres.php ,

    la vie privée de François Hollande semble bien plus passionner que sa politique.

    En ce sens, ce qu'il vit avec son actuelle maîtresse et ce que révèle la précédente, s'intègre à une thématique bien connue. 

    Un homme, une femme ou deux, les variations ne manquent pas.

    Sauf que la fonction présidentielle et ce qu'en attendent les citoyens d'un pays, en l'occurrence la France, s'assimile mal avec ce mélo distillé en guise d'information.

    Si le battage médiatique est là pour affaiblir le Président, c'est avant tout l'image de la France qu'il frappe.

    La vie privée d'un chef d'Etat exposée à tous vents jette le discrédit sur tout un pays autant que sur celui qu'il a élu pour le gouverner.

  • Une pensée pour Nabilla

    Imprimer Pin it!

    Nabilla-a-la-Une-de-Paris-Match_article_landscape_pm_v8.jpg

    On ne va pas juger Nabilla, elle le sera.

    On ne va pas refaire son histoire, elle se poursuit.

    Nier le phénomène qu'elle incarne ou le rejeter, c'est refuser la force qui oeuvre à son assise.

    Solide ou non, sa réalité, Paris Match la confirme.

    Nabilla s'impose comme figure d'un monde partagé bien au-delà de l'Hexagone, de Genève ou d'ailleurs.

    Son univers, impitoyable ou non, rassemble.

    Pour le meilleur ou pour le pire, il révèle.

    Quoi, c'est selon.


  • Je t'aime, moi non plus

    Imprimer Pin it!

    curees-de-campagne,M56941.jpg


    Philippe de Villiers, personnalité française controversée, comme tant d'autres et pour diverses raisons toujours valables pour qui les énonce, a livré une interview à Jean-Jacques Bourdin en ce 12 novembre*.

    Que l'on partage ou non le point de vue du créateur du Puy Du Fou, le mettre en relation avec celui du journaliste qui l'interroge permet d'en saisir le sens.

    Jean-Jacques Bourdin avait accepté avec son épouse Anne Nivat, l'invitation de Darius Rochebin dans le cadre de son émission Pardonnez-moi du 2 février 2012.**

    Au-delà des divergences de points de vue des uns et des autres, observer comment ces trois personnalités parlent d'elles est loin d'être inintéressant.

    Certes, l'émission Pardonnez-moi pousse plus à la confidence que d'autres.

    Mais justement, une telle approche invite d'autant à mettre en perspective les propos tenus par Philippe de Villiers.


    *    https://www.youtube.com/watch?v=KLqerKwzyOY

    * * https://www.youtube.com/watch?v=mMKZq4elgck

  • Du "Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"

    Imprimer Pin it!

    5.jpg


    Ici et là et en particulier pour ce qui concerne la situation en Ukraine, on a pu lire ce rappel concernant le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

    La formule aidant, on y recourt dans le sens qui arrange les intérêts à défendre.

    Combien de fois, en effet, personnalités politiques, journalistes, commentateurs ou autres spécialistes et analystes occidentaux, n'ont-il répété en boucle et en choeur que la Russie avait bafoué ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes"?

    Est-ce au nom de ce même "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" que nombre d'entre elles et eux se sont hâtés de rejoindre le Maïdan envahi de snipers* et autres membres de partis néo-nazis plus que prêts à en découdre avec le pouvoir encore en place?

    Il est bienvenu de le rappeler ce "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes".

    Il l'est d'autant en toutes circonstances et en tous lieux. 

    *  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/03/06/ukraine-snipers-et-vacarme-russophobe.html 



  • Elections des uns et des autres

    Imprimer Pin it!

    202848722.jpg

     

    Demain, dans l'est de l'Ukraine, auront lieu des élections.

    La population  appelée aux urnes est considérée par une bonne partie de l'Occident, comme rebelle, séparatiste, quand ce n'est pas carrément terroriste.

    Pour le seul fait d'avoir défendu ses terres aussi âprement qu'elles ont été convoitées par des intérêts qu'elle a considérés étrangers aux siens, cette partie de l'Ukraine a été mise au ban des accusés sans autre procès.

    Car enfin, qui ose encore croire à l'idéal tant évoqué de démocratie pour destituer Viktor Ianoukovich? 

    Lequel de nos médias a contribué à dénoncer les méthodes et les moyens qui ont permis de renverser ce président légitimement élu?

    Il ne s'agit pas ici de prendre parti pour les uns et contre les autres.

    Il s'agit d'appeler à une réflexion un peu moins orientée. 

    Car l'Occident, qu'il le veuille ou non, n'a pas la panacée de l'honnêteté et son obstination à démontrer le contraire dessert la démocratie qu'il se targue d'incarner.

    http://www.hebdo.ch/news/société/ukraine-à-donetsk-des-élections-rebelles-indispensables


  • Ceci n'est pas de l'humour

    Imprimer Pin it!

    arton1006.jpg

     

    Jusqu'à quand devrons-nous assister à la suite et à la poursuite de cette obstination à viser la Russie dans le grave conflit qui déchire l'Ukraine?

    Plus de 2.000 morts et on continue d'accuser le même pays sans jamais évoquer la lourde implication occidentale auprès du gouvernement de Kiev.

    On pourrait ne pas s'en inquiéter, sachant l'art consommé de certains relais médiatico-politiques si habiles à masquer la réalité de situations.

    Or c'est de vies humaines dont il s'agit, de villages entiers qui sont détruits depuis des mois et des mois.

    Quel media en a parlé sinon en usant et en abusant de rhétorique?*

    Quel sont celles et ceux qui ont évoqué les horreurs perpétrées à Odessa dans la maison des syndicats?

    Qui sait ce que vivent les populations russophones de l'Est de l'Ukraine auxquelles tous les communiqués officiels sont désormais délivrés en ukrainien?

    Quand on a passé sa vie à travailler pour un pays qui vous méprise quand il ne vous tue pas, on a de quoi ne plus comprendre ce qui se passe.**

    L'Occident se rend complice d'un génocide*** dont jamais plus il ne pourra dire qu'il ne "savait pas".

     

    *  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la-rhetorique-a-l-oeuvre.html 
     
    ** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/09/01/за-что-pourquoi-259363.html

    ***  http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/04/ukraine-democratie-d-un-genocide.html