28/08/2015

"Le livre des psaumes de l'austérité de la Troïka"

bandiera_unione_europea_protesta.jpg

La formule est de Yanis Varoufakis.*

 

Invité à participer à la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse par Arnaud Montebourg, l'ancien ministre grec de l'économie s’est adressé au public. 

 

Notre continent a commencé à se réunir avec de nombreuses langues et des cultures différentes, mais il est en train de finir divisé par une monnaie commune.

 

La Grèce a capitulé, mais c'est l'Europe qui a été défaite.

 

Selon Yanis Varoufakis, si l’eurogroupe avait vraiment voulu réformer le système de son pays, il aurait discuté les propositions qu’il avait apportées à cet effet.

 

Or tel ne fut pas le cas, a-t-il indiqué avant de conclure que ce n’était pas une réforme qui était voulue pour la Grèce mais sa reddition.

 

Son propos est fort mais ne vise pas à apitoyer sur le sort de la Grèce. Au contraire, il alerte la conscience démocratique, non seulement française mais européenne aussi.

 

La stratégie de l’eurogroupe a consisté, selon l'ancien ministre grec, à faire traîner les négociations, à en imputer le blâme à la Grèce dont les propositions ont été jugées non crédibles, puis à lui poser un ultimatum sous la menace de la fermeture immédiate de la banque. 

 

Ce ne fut rien d'autre qu'un coup d'Etat, a-t-il déclaré.

 

Et d'évoquer la maxime du Dr Schäuble d'après laquelle, les élections ne sont pas autorisées à changer quoi que ce soit en Europe.

 

CQFD

 

*  http://blogs.mediapart.fr/blog/monica-m/250815/yanis-varo...

 

21/08/2015

Alexis Tsipras, une démission qui en dit long

530181425-0115.jpg

 

Bien des politiciens pourraient s'inspirer de cette leçon de politique. Mais on préfère, ici et là, y voir un nouveau coup de théâtre.

D'ailleurs, c'est déjà le cas en France où la décision d'Alexis Tsipras n'a pas manqué d'être commentée.

Si certaines personnalités y voient honnêteté et intégrité, d'autres l'inscrivent à la suite de ce qu'ils considèrent comme trahison du référendum tenu en Grèce le 5 juillet dernier.

Ainsi, Florian Philippot estime-t-il que le Premier Ministre grec doit être balayé en septembre. En fait de ménage à faire, le FN semble plutôt mal placé pour se prononcer.

Bien des Grecs ont exprimé leur déception quand d'autres avaient dores et déjà prévu le scénario.

La pression exercée sur Alexis Tsipras a été telle qu'elle ne visait qu'à réduire à peau de chagrin sa marge de manoeuvre.

A-t-il dit son dernier mot, rien n'est moins sûr. Ni Syriza non plus et encore moins la Grèce dont il sied à tant de monde de mépriser l'Histoire.

https://www.youtube.com/watch?v=ZOMiJ4P-Dj8&feature=y... 

12/08/2015

Pax Americana

pax-americana.jpg

Et voici qu'on a à nouveau droit au relai des doléances relatives aux impossibles dépôts de "candidatures d'opposition anti-Kremlin". 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/russie-mosc... 

Il serait grand temps de comprendre que le principal et premier parti d'opposition en Russie est le Parti Communiste.

Mais l'admettre empêcherait de répandre tous azimuts combien Vladimir Poutine regrette l'ex Union Soviétique. 

Dans un précédent sujet de ce blog, j'ai cité la phrase qu'il a énoncée et dont on tronque à dessein la deuxième partie. La revoici tant il ne sera jamais vain de la rappeler dans son intégralité:

Celui qui ne regrette pas l’URSS n’as pas de coeur, celui qui souhaite sa restauration n’a pas de tête.

Quand est-ce que l'Union Européenne comprendra à quel point sa politique vis-à-vis de la Russie la prétérite elle-même?

Quand réalisera-t-elle que le volume des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et la Russie ont augmenté l'an dernier alors que les sanctions prises à l'encontre de la Russie -sans aucune base juridique reconnue par le droit international- divisent de plus en plus ses pays membres?

Quant à prétendre que la Russie serait une menace, il serait temps de s'intéresser à ce sondage lancé par les Etats-Unis eux-mêmes dans 65 pays du monde et auprès de 64.000 personnes.

Le résultat est sans appel.

Et vu ses commanditaires, il sera bien difficile de dire qu'il aurait été falsifié par le Kremlin...

http://www.lepoint.fr/insolite/le-pays-qui-menace-le-plus...

 

 

13/07/2015

"La crise grecque", fin et suites

1047479_1430298771_1045987-1429716749-1045056-1429273582-1043891-1428937770-1040254-1427267550-1040154-1427214168-grece-europe-drapeaux.jpg

 

On a tout lu, tout entendu, tout vu ou sans doute pas.

L'essentiel est qu'on nous l'ait fait croire. 

Car ce qui devait arriver semble bel et bien arrivé, la Grèce restera dans l'Union Européenne.

Avoir rendu le monde témoin, des semaines durant, de prises de têtes médiactico-lobbyistes, est-ce cela, la transparence de l'information?

Les avoir complétées d'interviews au sein de la population grecque, est-ce cela, la démocratie?

Le fait est que ce qui a été communiqué ce 13 juillet comme issue à la crise grecque ne libérera, au mieux, qu'un espace médiatique.

Et encore, rien ne l'assure.

A Delphes, la Pythie livrerait-elle déjà quelques bribes de réponses?

A suivre...

 

 

27/05/2015

Oligarchie dénoncée là, laïcité défendue ici...le monde comme il va

 

Vivre-ensemble-dans-le-chaos_imagePanoramique500_220.jpg

On apprend par le magazine Forbes relayé par nombre de médias dont Le Monde que les milliardaires les plus riches de notre planète sont tous Occidentaux.

On comprend le besoin de tant de médias de sans cesse stigmatiser les oligarques russes dont le premier apparaît au 60e rang des plus grandes fortunes.

A Genève, au nom de la laïcité, décision a été prise par le Département de l'Instruction Publique de Genève d'interdire la participation active d'élèves à L'arche de Noé, de Benjamin Britten.

J'avais cité ici-même, 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/10/temp-8e351f3b0...

les propos de la Conseillère d'Etat en charge dudit département alors que se posait la question de la laïcité tandis qu'elle prêtait serment dans un lieu de culte protestant.

Selon elle, il y avait d'autres choses plus importantes pour lesquelles se battre.

 

 

 

 

14/05/2015

"Cesser toute activité avec les Russes serait un non-sens"

 

images?q=tbn:ANd9GcRdExltEQN_tEFm88G-bCcFVLqZzN9sfyTBYwrlQHe2ElfhHhmKAw

Tel est l'avis d'Henri Proglio.

Tel ne paraît toutefois pas être celui du Ministre français de l'Economie et des Finances, ci-dessus en photo.

A lire les explications données par l' ancien patron d'EDF, il semble bien que ses relations avec la Russie lui aient coûté un poste qu'il n'avait pourtant pas même sollicité mais pour lequel on était venu le chercher.

Tandis qu'il devait être nommé président du conseil d'administration du groupe d'électronique et de défense THALES, il vient d'annoncer qu'il renonce à cette nomination.

Aux questions d'un journaliste du grand quotidien français Le Monde, ses réponses sont sans ambages.

A les lire, on découvre comment le pouvoir des uns et l'influence des autres est mise à contribution.

Toujours si prompts à stigmatiser les régimes de pays considérés comme plus proches de dictatures que de véritables démocraties, certains y trouveront ici de quoi méditer:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/12/henri-p...
 
 
 

04/05/2015

Rafale-Mistral

1115820_le-qatar-achete-24-rafale-pour-63-milliards-web-tete-02141399779.jpg

Le président français vient de conclure un accord officiel avec le Qatar sur la vente de vingt-quatre avions Rafale.*

Il est vrai que le Qatar, contrairement à la Russie pour laquelle la France a suspendu la vente de Mistral, est un pays bien plus fréquentable.

Aucune guerre n'entache la réputation qatari, on le sait. 

Aucun soutien non plus à de quelconques mouvances terroristes ne discrédite le réputation de l'Emirat, qui en douterait?

Quant au sort des homosexuels, n'en parlons pas, tant il est nettement plus enviable que celui que lui réserve la Russie.

Au Qatar, les homosexuels risquent juste la peine de mort. 

Mais il est bien plus acceptable de de signer avec le Qatar qu'avec la Russie.

La France, grande défenderesse des droits humains, c'est maintenant.


http://www.francetvinfo.fr/economie/aeronautique/rafale/c...

01/05/2015

Démocratie en marche, le rêve!

Ukraine-les-Etats-Unis-menacent-la-Russie-d-isolement_article_popin.jpg

Lequel de nos médias occidentaux estimera utile de relayer cet interview accordée par Sergueï Naryshkine, Président de la Douma, chambre basse du Parlement russe?

Voici qu'il s'exprime sur les intentions démocratiques des Etats-Unis dont tant de nos concitoyens croient qu'elles le sont tandis que celles des Russes ne seraient qu'invasives et dominatrices.

Cette candeur avec laquelle on persiste à vouloir nous présenter la démocratie à l'oeuvre dans nos contrées et ailleurs comme en Ukraine, par exemple, ferait sourire sinon rire si elle ne mettait autant de vies en danger.

Dans cet interview, accordée par Sergueï Naryshkine au quotidien russe Vedomosti*, le président de la Douma se réfère à un article de Stephen Lendman, publié sur le site thepeoplesvoice.org.

On y découvre, entre autre, comment le président ukrainien Petro Poroshenko dirige son peuple vers la réalisation de ses aspirations démocratiques.

Et puis, bien sûr et surtout, comment il respecte les accords de Minsk2.

A lire ici:

http://www.thepeoplesvoice.org/TPV3/Voices.php/2015/03/28/poroshenko-declaring-peace-waging-war#more36535
 

http://www.vedomosti.ru/opinion/articles/2015/04/14/insti...
 

14/04/2015

Propagande?

images?q=tbn:ANd9GcSy_XnZ2TD-WoGGsuqAumVe0h2JoEke9Q6hyqfdsO7JSLYkd8E1


Pour qui ne se lasse pas de commenter ce qui se passe en Russie avec force arguments dont la valeur passe pour assurée sinon établie, voici de quoi méditer.

Certes,les idées fixes ont la vie dure.

Il n'est pas interdit,toutefois,de prêter attention aux explications données par ce député.

Interviewé ci-après,Evgueny Fedorov livre une approche du pouvoir réel d'un président dont cet Occident pétri de certitudes,s'obstine à répéter qu'il est omnipotent sinon dictatorial,voire tyrannique.

https://www.youtube.com/watch?v=n6kw7u4t6Gs

Ici,Evgeny Fedorov,explique comment le dollar domine à l'intérieur de l'économie russe. 

https://www.youtube.com/watch?v=XiLg3kD6yQE


00:01 Publié dans Avaries, Economie, Etats-Unis, Politique, Pouvoirs, Russie | Tags : dollar, russie, banques centrales, économie | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/12/2014

Quand les sanctions préoccupent la RTS

poupée+suisse.jpg

Il y a des moments forts du journalisme, j'en ai souligné un ici-même il y a peu:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/10/02/un-temps-fort-...

Il en est toutefois d'autres dont on se demande à quoi ils tiennent.

Ce soir, un reportage du 19:30 de la Radio Télévision Suisse (RTS) nous apprend qu'en dépit des sanctions imposées à la Russie, plus d'un millier de Russes seraient installés en Suisse et parmi eux de nombreux bénéficiaires de forfaits fiscaux.

Evoquer la situation de ces Russes en relation avec les sanctions qui visent leur pays relève d'une lecture à bien plaire. 

Il arrive aux journalistes de la RTS de citer leurs confrères de la presse écrite lorsqu'ils livrent une information. Si tel avait été le cas, ce soir, on aurait eu un autre éclairage sur la présence des ces Russes en Suisse.

A lire ici: 

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/73fd9854-70f0-11e4-a6c2-0...


20/11/2014

Total pour tous

 

li-620-total-lunar-eclipse-00838680.jpg

Une approche de la mort accidentelle de Christophe de Margerie met en relation différentes personnalités ou autres actuels ou anciens chefs de gouvernements.

D'aucuns y verront à l'oeuvre une théorie du complot quand d'autres y liront, au contraire, le jeu d'intérêts que certains iraient même jusqu'à qualifier de normal.


On sait l'actuel Président de la France s'être défini et présenté comme normal. On ne l'a que top entendu et vu repris par toutes sortes de commentateurs.


De là à dire que les agissements issus du cynisme qui les commande seraient, eux aussi, normaux, il y a un pas que d'aucuns auraient franchi sans tourment particulier


Pour qui songerait tout de même aux victimes collatérales d'une telle normalité, autant s'abstenir.


Et pourtant, si ce qui est énoncé dans l'article ci-dessous se vérifiait, autant dire que les proches concernés par la perte d'un être cher lors d'un quelconque accident d'avion en resteront pour leur compte.


http://www.vigile.net/Un-embarras-TOTAL

16/11/2014

Mistral gagnant

4647161a-dad2-11de-9b54-c76061863e00.jpg

A l'heure où tant de pressions s'exercent sur la question du Mistral que la France devait livrer à la Russie, évoquer Renaud projette dans un autre monde.

Sa chanson Mistral gagnant concerne une ancienne confiserie et ouvre un espace poétique, celui du passé, de l'enfance.

Dans la situation de tensions qui prévaut autour du navire Mistral, il incombe désormais au Président Hollande de savoir ce que gagnera la France dans la décision qu'il prendra.

Quelqu'elle soit, toutefois, le risque de perdre sur un plan ou un autre semble bel et bien réel. 

Mistral gagnant, il semble donc bien qu'il n'appartienne qu'à Renaud de pouvoir le chanter...

 

https://www.youtube.com/watch?v=XdjWMHAdYDU

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mistral_gagnant_(confiserie)

23:55 Publié dans Art, Economie, France, Musique, Poésie, Politique, Pouvoirs, Russie | Tags : mistral, renaud, france, russie, ue, usa | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/10/2014

Obama, la paix selon Nobel

201070189.jpg


Coupe du monde de football 2018, Mistral, qui ose encore ne pas céder aux pressions états-uniennes?

Alors que Joseph Blatter a reconnu avoir été invité à annuler l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie*, voici que la France est mise au défi de renoncer à la livraison annoncée de son navire de guerre à la Russie.

On l'a bien compris, la Russie est l'ennemie de la démocratie et sème le chaos en Ukraine sinon dans le monde entier. 

Fort de son titre de nobélisé de la paix, Obama sait de quoi il parle.

Jusqu'où ira cette tartufferie?

S'il existe des esprits critiques pour ne pas s'y laisser prendre, force est de constater que leur marge de manoeuvre apparaît vite réduite.

Alors que tant de voies s'ouvraient pour négocier, l'administration d'Obama a persisté à imposer ses vues à un Occident, qui de frileux, risque bel et bien d'avoir froid cet hiver.

 http://www.lenouvelliste.ch/fr/nosdossiers/crise-en...

* http://www.24heures.ch/sports/actu/fifa-soutient-incondit...

 

12/09/2014

Ukraine la paix menacée

Petro_Poroshenko_2014_(cropped).jpg


Et voici que les hostilités risquent bel et bien de reprendre entre l'Ukraine et la Russie.

Alors qu'un espoir de paix était né avec la signature d'un cessez-le-feu entre les parties en lutte dans l'Est de l'Ukraine, le président Poroshenko annonce la ratification d'un accord politique et commercial d'association avec l'Union Européenne.

La signature de cet accord est d'emblée annoncé par le président ukrainien comme moment historique pour le pays.

Petro Pososhenko s'est exprimé en anglais. Il a encore précisé une certitude, le pays va être plus démocratique et aura davantage de libertés.

Mieux, il espère un statut spécial auprès de l'OTAN.

Et bien sûr, dans la foulée, il promet le retour de la Crimée dans le giron de l'Ukraine.

Il sera accueilli!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/07/27/он-не-сможет-i...

Autant dire que la situation n'est pas près de s'apaiser.

Et comme toujours, on accusera la Russie.

Mais qui a agressé qui?

Qui a tiré sur son propre peuple?

Et qui a bafoué les règles du droit international en piétinant l'accord signé en février 2014?

Petit rappel en images ici pour qui a la mémoire courte:


http://www.itele.fr/monde/video/accord-signe-entre-ianouk...

 

03/09/2014

La Suisse lave plus neutre

912335653.jpg

 

La récente visite, en France, du Président de la Douma Sergueï Naryshkine, n’a laissé personne indifférent mais n'a pas fait que des heureux.

 

Outre ce brûlot* lancé par le Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne en France, bon nombre de Suisses ont fait part de leur réaction sur les différents réseaux sociaux.

 

Entre ironie et amertume, on commente la décision du Président du Parlement suisse d’avoir considéré non bienvenue la visite de son homologue russe.**


Cependant, je vous invite à lire ci-dessous, le compte-rendu de cette rencontre organisée par l'association Dialogue franco-russe, créée en 2004 et présidée par le député UMP Thierry Mariani.

 

http://www.joellegarriaud.com/2014/09/crise-en-ukraine-re...

 

http://crcuf.fr/communique-de-presse/cp-2-septembre-2014

 

** http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/08/15/suisse-russie-...


31/07/2014

Russie, l'Occident aux abois

poutine930_scalewidth_630.jpg

 

- Ouverture, ce 31 juillet 2014, d'une enquête publique sur la mort de Litvinenko, opposant russe empoisonné au polonium à Londres en 2006,

Lourdes sanctions économiques prises par l'Union Européenne et par les Etats-Unis à l'encontre de la Russie,

- 50 milliards de dollars d'amende infligée à la Russie pour indemniser les actionnaires du groupe pétrolier Ioukos, aujourd'hui démantelé et autrefois fondé par Mikhaïl Khodorkovski,

 - 250 millions d'euros exigés du Kremlin par le groupe punk Pussy Riot à titre de dommages et intérêts,

- Initiative visant à retirer à la Russie l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2018

On attend la suite...

Pour l'heure, force est de constater que cet acharnement à l'encontre de la Russie semble de moins en moins faire l'unanimité en Occident.

Des personnalités de tous bords dénoncent une attitude irresponsable de la part de ce qui s'auto-proclame "communauté internationale".

Puissent ces voix être entendues avant de se figer en chant du cygne.

 

Sujet publié en page 16 de l'édition papier de "La Tribune de Genève" du 7 août 2014 

01/06/2014

Ce "Genevois" qui finance l'armée ukrainienne

_74668534_kolomoisky1.jpg

Dans son édition papier de ce week-end festif où Genève commémore son entrée dans la Confédération Helvétique, La Tribune de Genève accorde -entre autres articles- une pleine page au portrait d'un oligarque ukrainien.

L’homme n’est pas un inconnu pour tous.

Sans doute doit-il l’être de lectrices et de lecteurs du quotidien genevois pour que sa rédaction estime bon de le leur faire découvrir.

L'homme soutient les actions de l'armée ukrainienne et ne s'en cache pas. Normal, l'ennemi, c'est l'autre, celui qui veut détruire l'Ukraine. Au hasard, le président russe, bien sûr.

Lui, Igor Kolomoisky, est au bénéfice d’un forfait fiscal, réside entre autre à Genève. Car il précise qu’il dispose de trois passeports qui lui permettent ainsi de voyager facilement dans l’Union Européenne.*

Que pense de ce citoyen "genevois", le Président de la Suisse et par ailleurs de l'OSCE, Didier Burkhalter?


http://www.dailymotion.com/video/x1wo7qc_kolomoisky-un-ba...

 * http://www.tdg.ch/economie/entreprises/L-oligarque--genev...

 

24/05/2014

"Nous sommes dans votre lit...


...Chère Europe, si vous pensez que nous sommes corrompus, n'aimeriez-vous pas savoir qui nous sommes et qui nous paie, ainsi que les faveurs que nous aimerions obtenir de vous?"

 _f1328_the_brussels_business_pascal_kerneis_autofahrt.jpg

C'est Craig Holman qui s'exprime ainsi. Craig Holman a porté la réforme du lobbying aux Etats-Unis.

Celle-ci  ne s'est toutefois pas réalisée en deux temps trois mouvements. Elle a nécessité une soixantaine d'années pour parvenir à sa version actuelle.

En 1996, l'Union Européenne a elle aussi adopté des mesures visant à encadrer les activités de lobbying. Cependant, elle y a procédé en s'inspirant du Lobbying Dsiclosure Act mais pas tel que modifié ces dernières années par le Congrès Américain.

C'est ainsi que des études comparatives récentes indiquent que la réglementation européenne est bien moins contraignante que celle des Etats-Unis.

En effet, l'inscription au registre des lobbyistes introduite dans l'UE est volontaire et ne s'applique qu'à la Commission.

Aux Etats-Unis, au contraire, l'inscription des lobbyistes est obligatoire et couvre aussi bien les instances exécutives que législatives. 

L'Union Européenne ne dispose dès lors d'aucun mécanisme de mise en force ni de surveillance.

Certes, des associations et autres collectifs se mobilisent pour imposer la transparence dans les activités des lobbyistes.

Y parviendront-elles?

Sur le sujet, à voir ou à revoir ce documentaire qui avait été diffusé en 2012 sur ARTE:

https://www.youtube.com/watch?v=dRgBEyPjzSc

28/03/2014

Obama mobilise, divise et devise

2012-12-01-GraphUSproductionshalegas.jpg

Obama a parlé.

Le 26 mars dernier, le président américain s'est adressé aux Européens pour les mobiliser.

C'est un appel qu'il a lancé. Et cet appel vise à protéger les acquis démocratiques menacés, selon lui, par l'attitude de Moscou en Ukraine.*

Quand Barack Obama s'exprime, il sait de quoi il parle. 

Et toutes celles et ceux qui se sont rassemblés sur le Maïdan avec un idéal?

Certes et sans doute pas celui des BHL et autres gouvernants accourus au chevet d'une révolution en marche.

Où est l'imposture?

Où est la démocratie qui bafoue des accords signés?

Où est la propagande alors que du gaz de schiste attend d'être livré par les Etats-Unis?

A lire cet article des Echos*, on conçoit que rien n'est encore définitif.

Alors on tue le temps et on joue au justicier.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-envir...

* http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/03/26/ukr...

15/03/2014

Crimée sans châtiment

 

A la veille du référendum qui se tiendra dimanche 16 mars en Crimée, les avis et autres appréciations de la situation vont bon train.

Il est normal de s'interroger, de tenter de comprendre sinon de trouver à expliquer ou à analyser une situation complexe.

Force est de constater que certains politiciens ou autres chroniqueurs et journalistes occidentaux se lancent sans hésiter dans moult considérations de tous ordres pour s'ériger en censeurs et en juges.

Sans jamais remettre en perspective ni en cause leur approche de la crise ukrainienne, ils énoncent leurs propos à tout va et livrent leurs points de vue.

Certes, la liberté d'expression est un principe respectable et c'est en son nom que l'affrontement des idées s'opère.

Cependant, lorsqu'une idéologie qui n'a plus besoin de se définir tant elle semble dire qu'elle est là pour le bien, la raison et le droit, ne cesse de s'auto-proclamer seule garante de valeurs universelles, la perplexité doit être de mise.

Car non, la Russie n'a pas tout faux.

3657065_merktine-new.jpg

 

 

04/03/2014

Ukraine, Histoire et histoires


A lire tout ce qui s'écrit et se propose comme analyses ou autres solutions à envisager pour apaiser les tensions en Ukraine, force est de constater que la situation mobilise sensibilités et consciences de tous bords.

Tables rondes, débats et conférences s'organisent pour tenter de trouver du sens sinon de donner un sens aux événements qui secouent l'Ukraine.

Convoquer l'Histoire pour expliquer les liens complexes qui unissent ou divisent Russie et Ukraine, certes mais occulter le rôle de l'ensemble des forces actuelles en présence, non.

Les références au passé ont bon dos pour contribuer à faire l'impasse sur les enjeux géostratégiques qui mettent aux prises les grandes puissances.

A observer ce qui s'énonce dans les medias occidentaux, le rôle des Etats-Unis et de l’Union Européenne paraît bien moins souvent mis en cause que celui de la Russie.

Aussi est-il aisé de renvoyer sans cesse à l'Histoire pour y trouver même de quoi établir des parallèles entre certains dirigeants du passé russe avec ceux d'aujourd'hui.

Instrumentaliser l'Histoire est si aisé pour cet Occident incapable d’avouer son implication et sa responsabilité dans la crise ukrainienne actuelle.

Mais la Russie en a vu d’autres!

Et les gesticulations de Bruxelles, de Washington ou d’ailleurs sauront trouver, elles aussi, leur place dans l’Histoire.

yfncvwlg.jpg



25/02/2014

UE, mode d'emploi


Une Union Européenne qui ne manque pas une occasion de rappeler à des pays tiers le respect d'accords signés tandis qu'en Ukraine elle balaie ses propres engagements* ne semble pas vraiment heurter ses principes si elle en a.

Une Union Européenne qui se félicite de la victoire d'un peuple assoiffé de justice et de respect alors que ledit peuple a été emmené dans sa lutte par des néo nazis, ne semble pas non plus heurter ses dirigeants si elle en a.

Et elle en a, on ne le sait que trop! 4369490_3_2acb_la-haute-representante-de-la-diplomatie_28891e7684c27cb816abf5ee807ff389.jpg

Hier, sur France 2, le ministre délégué aux Affaires européennes, Thierry Repentin, a été l'un des invités d'Yves Calvi dans le cadre de son émission Mots Croisés.

Le débat portait sur l'Ukraine.

Entre l'angélisme d'une Marielle de Sarnez qui évoquait la victoire d'un peuple et le rire du Docteur Kouchner** qui surabondait dans ce sens, l'Union Européenne est assurée d'avoir trouvé là ses porte-voix.

* http://www.liberation.fr/monde/2014/02/21/kiev-l-accord-apres-le-carnage_982180


* *http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/08/18/l-eclat-de-rire-du-french-doctor-et-la-maison-jaune1-253437.html


23/02/2014

Ukraine, entre joie cynique et faillite

200365544.jpg

 

La résidence présidentielle ukrainienne reprise par les opposants, tel est le titre d'un reportage de la RTS. *

Quelle est donc la conscience qui diffuse ce genre d'informations sur l'Ukraine alors que le pays entier risque la misère?

La Tribune de Genève, quant à elle, titre L'Ukraine menacée de faillite sans perfusion financière.

http://www.tdg.ch/monde/europe/L-Ukraine-menacee-de-faillite-sans-perfusion-financiere/story/31240238

On se réjouit de voir Fabius, BHL et autres Ashton ou Merkel voler au secours des Ukrainiens.

Combien sont-ils, les medias qui ont informé des véritables enjeux de la situation alors que la plupart sinon tous ont passé en boucle les images de victimes d'un régime à abattre.

Or c'est le peuple ukrainien lui-même qui va être en première ligne des conséquences de ces cris de victoire sinon de joie lancés après de tels reportages que celui que diffuse la RTS.

Le cynisme des agitateurs qui ont mené ces opérations est sans limites. Et c'est peu dire de celui de journalistes qui s'en font le relais. Ou alors, ils ne savent ce qu'ils font?

* http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5636770-la-residence-presidentielle-ukrainienne-reprise-par-les-opposants.html


15/02/2014

Démocratie, mon amour

 

Tandis qu'une Suisse ne compte plus les moutons pour s'endormir sur sa victoire du 9 février dernier, l'autre peine à se réveiller.

En réalité, la Suisse qui a voté "oui" à la limitation de l'immigration de masse, a tenu à défendre le principe d'indépendance qui fonde la Confédération helvétique.

Ce principe reste d'actualité face à l'Europe dont les dirigeants se comportent tels des souverains peu enclins à ce qu'on leur résiste.

Que la Suisse qui a voté "oui" le 9 février 2014 ait tenu à réactualiser son statut de pays indépendant, se conçoit.

Que l'Europe tance et menace un pays souverain, en dit long sur sa conception de la démocratie.


1505641_600990679977381_827267435_n.jpg

30/12/2013

Hollande sabre, la France a-t-elle encore besoin de lui?

4650468.jpg

Il semble que pour le président de tous les Français, la plaisanterie* n'ait pas assez duré.

Voici que François Hollande se distingue, cette fois en Arabie Saoudite.

Sabre en mains et bon mot pour accompagner le geste, le président français démontre une fois encore son sens de l'humour s'il en est.

A chacune et à chacun d'apprécier!

http://www.francetvinfo.fr/monde/video-hollande-sabre-a-l...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/22/temp-349c2cd7c...

14:34 Publié dans Economie, Politique, Politique française, Pouvoirs, Pratiques | Tags : ryad, hollande, sabre, plaisanterie | Lien permanent | Commentaires (51) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

19/10/2013

Lampedusa, Malte, plongée en eaux troubles


On  lit ici et là des états d'âme ou autre vues de l'esprit inspirés par le sort de migrants sauvés ou perdus au large des côtes de Malte et de Lampedusa.

Que l'on évalue une prise de position selon des critères d'ordre moral ne va pas régler la condition de ces êtres humains.

Qu'on rappelle ce qu'ils quittent, pourquoi et comment ne les aidera pas non plus à savoir ce qu'ils trouveront là où l'avenir leur apparaît moins sombre.

Qu'on affronte au contraire la réalité de cette situation pour lui apporter un regard digne de ce nom serait bienvenu.

Car si répondre à la misère n'est jamais aisé, l'indignation ni l'absence de honte ne seront d'un grand secours.

Face à pareille situation, si aucune solution concrète n'est susceptible d'être envisagée, doit-on en conclure que le coût d'une réponse adaptée serait prohibitif?

Dans ce cas, les corps des migrants alimenteront encore et encore les fonds marins et ceux des passeurs sans scrupules.

Texte publié dans l'édition papier du Temps du 21 octobre 2013.

Egalement publié en Lettre du jour dans l'édition papier de La Tribune de Genève des 19-20 octobre 2013.

 

 

 

 

13:58 Publié dans Avaries, Destins, Economie, Etre, Politique, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : lampedusa, malte, migrants | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04/07/2013

France, entre vol et survol


Nouvelle polémique parmi d'autres.

L'une d'elle vise Carla Bruni-Sarkozy qui vole au frais du contribuable français alors que la loi le permet.

Si cette loi mérite d'être modifiée, dans ce cas, qu'on s'en occupe!

Et tout autant des avantages accordés à Valérie Trierweiler dont l'intérêt général semble aller de soi.

Pour l'évaluation des pertes et profits, on repassera.

Pour l'heure, Moi Président de la Justice s'est vu rappelé à l'ordre...du monde

969879_10151683332102521_473890946_n.jpg

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/07/04/20005-20130704...

 

22/05/2013

Villepin, l'homme des affaires solidaires

 

L'homme solidaire de la République qu'il souhaitait de ses voeux est toujours actif.

Le 19 juin 2010, il créait son mouvement, République Solidaire, promu ensuite au rang de parti.

Et puis, en mars 2012, sans grande surprise pour les uns mais non sans déception pour d'autres, Dominique de Villepin déclarait avoir été empêché d'obtenir les 500 signatures requises pour se présenter à la présidentielle.

Pour qui s'interrogerait encore sur le destin réservé à la République Solidaire créée par l'ancien Premier ministre, la lecture de certains articles indique qu'il faille prendre en compte les activités désormais plus tournées vers les affaires que vers la diplomatie ou la politique.

Certes, les trois sont bien souvent liées.

Reste juste à savoir où placer, parmi elles, cette République Solidaire conçue par l'ex-candidat à la présidentielle 2012.

Cet empêchement qu'il a évoqué pour justifier son échec n'a pas convaincu l'ensemble de ses anciens soutiens.

Si son engagement se précise désormais au sein des milieux d'affaires, souhaitons-lui meilleur succès que celui qui lui a manqué au service d'une République qu'il souhaitait solidaire.

 

http://www.intelligenceonline.fr/insiders/2013/05/13/domi...

 

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-Vietnam-estime-ses-relat...

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/11/m-mag-...

 

14:26 Publié dans Destins, Discours, Economie, Politique, Politique française, Pouvoirs | Tags : villepin, vietnam, businessman | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/03/2013

Hollande, la démocratie en action

 

Un homme interroge le président de tous les Français et lui demande où sont ses promesses.

La réponse, on l'attend et lui aussi, on ne sait où...

Parce que la France le vaut bien, elle peut se permettre de rappeler ici et là ce que sont les droits humains et combien de pays les oublient!

Exemple en image et en direct de ce qu'est une grande démocratie.

http://www.francetvinfo.fr/a-dijon-un-homme-interpelle-ho...

 

28/02/2013

Kremlin, l'avenir radieux selon Hollande

 

Le site de La Voix de la Russie a mis en ligne l'échange de ce jour au Kremlin entre Vladimir Poutine et François Hollande.

Le président russe évoque le partenariat privilégié avec la France et situe d'emblée son propos sur un plan économique.

Il rappelle les bonnes relations que son pays entretient avec la France à cet égard.

Il mentionne toute de même la baisse du volume de chiffre d'affaires qu'il attribue en partie à la crise économique internationale de 2012.

Enfin et très succinct dans son message, il souligne l'opportunité de la visite du président français en Russie pour mettre au point des mesures à appliquer dans le domaine économique.

Le président français, pour sa part, oriente son discours sur un tout autre plan.

Il rappelle avant tout les liens historiques qui unissent la France à la Russie et souligne aussi l'appartenance des deux pays au Conseil de sécurité. 

Puis il s'exalte sur l'immense potentiel qui existe entre les deux pays aux relations prometteuses, oubliant son interprète...qui discrètement se rappelle à lui.

Outre ce moment assez insolite, on notera le talent et la mémoire de cette femme qui a su restituer toute la tirade du président français qui n'a pas trouvé mieux que de commenter ainsi....c'est la musique qui compte! Sans doute un de ses traits d'humour dont il aurait le secret? Comprenne qui peut.

Il n'en demeure pas moins que le message du président français, en dépit des promesses de développements économiques entre la France et la Russie, a surtout consisté à rappeler le président russe à ses responsabilités sur le plan international.

François Hollande a ensuite tenu à remercier personnellement Vladimir Poutine à deux égards.

Tout d'abord de l'avoir aidé à retirer du matériel d'Afghanistan dans les meilleurs délais pour respecter sa promesse faite aux Français de quitter l'Afghanistan fin 2012. 

Ensuite, d'avoir soutenu l'intervention de la France au Mali dès le premier jour.

Et François Hollande d'ajouter, Je sais que la Russie favorisera la transformation de cette opération en opération de maintien de la paix dans les prochaines semaines.

Assurance ou voeu pieux, l'avenir le dira. 
 

 

 

19:33 Publié dans Discours, Economie, Politique, Pouvoirs | Tags : poutine, hollande, kremlin | Lien permanent | Commentaires (55) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg