26/01/2017

Haute tenue

Capture d’écran 2017-01-26 à 00.36.49.png

                                                                                      capture d’écran: France2

Débat de haute tenue, ce 25 janvier au soir entre les deux finalistes de la primaire de la gauche. A l’inverse de ce qui avait été annoncé ici ou là, le cadre qui a réuni Manuel Valls et Benoît Hamon n’a de loin pas ressemblé à un ring.

On a eu droit à un échange de points de vue, à des visions parfois divergentes, parfois convergentes et surtout, à du respect mutuel de la part des deux candidats.

On a compris, aussi, que l’avenir de leur parti était en jeu. Même si Manuel Valls l’a plus clairement fait ressentir, Benoît Hamon ne l’a pas perdu de vue.

Ensuite, sur le plateau de France2, Julian Bugier a eu beau enfoncer le clou face aux représentants des deux candidats de la primaire, aucun ne s’est laissé entraîner là où le journaliste l’aurait souhaité.

Dans un cas, c’était pour savoir si Manuel Valls vaincu se rallierait à Benoît Hamon, dans l’autre, si Benoìt Hamon devancé par le mutant s’effacerait en sa faveur. Aucune de ces deux questions n’aura reçu de réponse et c’est très bien ainsi.

Fort à propos, il a été rappelé qu’il appartenait aux électeurs de décider de l’avenir de ce second tour de la primaire et de ses suites pour la présidentielle plutôt que d’en anticiper les résultats par de pures projections.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

 

24/01/2017

Ce qu’un Président a dit...

Capture d’écran 2017-01-24 à 23.00.41.png

capture d’écran: huffingtonpost

 

Ce mercredi 25 janvier, le débat entre les deux candidats en lice pour le second tour de la primaire de gauche sera sans doute déterminant.

A plus d’un titre tant le PS est fragilisé et ses membres, en définitive, bien peu respectés. Le comportement de l’encore actuel Président de tous les Français, entre autres élites de gauche, a de quoi laisser perplexe. 

Tantôt au théâtre parce qu’il l’avait promis à Michel Drucker de longue date, tantôt au Chili pour des raisons agendées sans doute aussi de longue date, François Hollande a déclaré qu’il n’irait pas voter ni au premier ni au second tour de cette primaire. 

Soit.

Cela dit, certains ont retrouvé dans le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, ce que le Président bientôt sortant avait dit de Benoît Hamon. On peut le lire ci-dessus, dans la capture d’écran qui illustre ce sujet.

Le fait est que cet ancien Ministre de l’Education a remporté le premier tour de la primaire et n’entend pas perdre le second. Normal, il ne s’est pas présenté pour perdre. Mais face à lui, Manuel Valls n’entendra pas non plus s’en laisser conter.

Tout cela peut déboucher sur le meilleur ou sur le pire, en ce sens, cette primaire est loin d’être banale. Car son vainqueur aura, ensuite, à affronter ou composer avec un jeune premier qui ne veut rien savoir de ceux qui furent ses pairs:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/18/ps-fin-de-part...

Ce mutant* a peut-être le vent en poupe mais de là à lui confier l’exercice de la charge présidentielle, il y a un pas à projeter avant de le franchir.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

  

23/01/2017

Entre liberté d’expression et intérêt général

Capture d’écran 2017-01-23 à 15.57.40.png

Tandis que la justice condamne en appel Claude Guéant à deux ans de prison dont un ferme, le PS affiche la couleur.

Au second tour de la primaire, Martine Aubry votera Hamon, Ségolène Royal, pour sa part, n’exclut pas, après le second tour de la primaire, le vote utile qui inclurait Macron.

Autant pour Manuel Valls, qui, entre le mutant* Macron et l’angélique Hamon, semble mis sur la touche.

Or qu’on l’apprécie ou non, le Premier Ministre d’un Président à l’agenda si chargé qu’il l’a empêché de suivre de près débat et premier tour de la primaire de son propre camp, le Premier Ministre donc, paraît le plus à même d’exercer la fonction suprême.

Mais si la liberté d’expression tant revendiquée en France implique que les querelles de clochers et d’egos priment sur l’intérêt général, pourtant rappelé à l’envi, soit!

C’est là, néanmoins, un boulevard ouvert à la candidate du FN.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/17/quelle-france-...

22/01/2017

La France de gauche et son Président

Capture d’écran 2017-01-22 à 23.34.42.png

Débats intéressants, sur France2, au soir du premier tour de la primaire de gauche.

Deux tendances se dessinent de manière nette avec les victoires de Benoït Hamon et de Manuel Valls. L’enjeu du parti socialiste est de mobiliser un électorat qui semble ne plus trop croire en une victoire possible de son candidat au second tour de la présidentielle sauf à considérer Emmanuel Macron comme encore socialiste.

Mais sait-on bien ce qu’il représente?

Certes, il séduit nombre de magazines qui l’affichent en couverture de leurs éditions. Il rassemble aussi un public que ses envolées proches de l’hystérie n’ont pas semblé gêner.

Ce qui reste de France socialiste, toutefois, ne s’y est pas reconnu pour avoir préféré porter ses suffrages aux candidats de la primaire.

Honneur à autant de citoyennes et de citoyens tandis que le Président qu’ils ont élu il y a cinq ans n’a pas souhaité commenter ce premier tour de la primaire qu’il a suivi depuis le Chili.

 

21/01/2017

Dérives russophobes

Capture d’écran 2017-01-21 à 21.24.30.png

capture d’écran de: http://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/01/20/a-palmyre-...

Dans le cadre du 20 heures de France2, ce 21 janvier, entre autres sujets d’actualité est traitée la destruction de deux monuments historiques dont le Tetrapyle de Palmyre.

Ces joyaux du patrimoine culturel mondial ont été rasés par le groupe Etat islamique qui avait réussi à reprendre Palmyre en décembre dernier.

Entendre Franck Genauzeau commenter ce fait et l’estimer être un revers embarrassant pour Vladimir Poutine, lui qui s’invitait par écran interposé à la grande fête célébrant la reprise de la ville il y a à peine quelques mois est un exemple parmi tant d’autres de russophobie ordinaire.

Quant à ce commentaire déposé sous l’article du journal Le Monde indiqué en lien ci-dessus, il n’en est qu’une de ses cyniques expressions:

 

Capture d’écran 2017-01-21 à 20.50.24.png

Pour rappel et hommage:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/05/palmyre-un-con...

 

20/01/2017

Melania Trump, un destin

Capture d’écran 2017-01-20 à 12.59.56.png

                                                                                                   capture d’écran RTS

On sait nos médias -et pas qu'eux- peu réjouis de l’avènement de Donald Trump au pouvoir. Depuis le début de sa campagne, le candidat républicain a surtout été la risée, sinon davantage encore, de nombre de journalistes et autres personnalités en tous genres.

Quoi qu’il en soit et contre toute attente et multiples sondages, il a été élu et sera le quarante-cinquième président des Etats-Unis.

Il ne s’agit pas, ici, de commenter cette élection. Il est juste question de relever le ton de ce documentaire consacré à celle qui va devenir, comme on dit, la first Lady.

Cette manière d’évoquer son parcours ne manque pas d’intérêt. Outre ce qu’on y apprend sur Melania Trump, on y découvre aussi l’appréciation qui y est portée par les deux femmes qui signent ce survol rapide:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/melania-trump-histo...

Passer d’un HLM slovène à la Maison Blanche n’est pourtant pas banal. Sans partager l’univers de cette future Première Dame, en parler de manière neutre serait-il impossible en pays dit neutre?

 

18/01/2017

PS, fin de parti?

Capture d’écran 2017-01-18 à 23.26.51.png

                                                                                       capture d’écran France2

Pendant que certains présidents vivent leurs dernières heures au pouvoir, pour l’un, leurs derniers mois, pour l’autre, leur manière de quitter le devant de la scène politique ne manque pas d’être remarquée à défaut d’être remarquable.

Sur la toile, circulent toutes sortes de rumeurs et autres pétitions à signer tandis que l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche inquièterait.

En France, c’est la mort en directe du Parti socialiste à laquelle on assiste chaque jour ou presque.

François Hollande a voulu et revendiqué être un président normal, est-ce à dire que son comportement serait celui de tout un chacun de nous?

Ce qui semble, en tous les cas, acquis pour lui, est qu’outre son record d’impopularité, il aura réussi à mettre son propre parti dans une situation assez inédite.

Qu’un jeune premier, autrefois son ministre et son protégé, fasse la fine bouche face aux candidats malheureux qui seraient obligés de se rallier à lui pour représenter la gauche à la présidentielle 2017, il fallait y penser. Emmanuel Macron a osé:

http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/polit...

 

17/01/2017

Quelle France voulons-nous?

Capture d’écran 2017-01-17 à 23.08.26.png

Michel Houellebecq, invité de David Pujadas dans le cadre du 20 heures de France2, ce 17 janvier a dit percevoir Emmanuel Macron tel un mutant.

Le terme est éloquent.

Larousse le définit ainsi: se dit d’une cellule, d’un clone cellulaire ou d’un organisme dérivant d’une cellule qui a été le siège d’une mutation.

A observer cet homme lors de son meeting, le 10 décembre dernier à Paris, on sent l’adhésion de son public. Venu chercher, peut-être, la bonne parole, il suit, avide et applaudit.

Mais lorsqu’en conclusion de sa prestation -qui a été soigneusement coupée de la video qui rend compte de l’ensemble de son intervention* - le candidat Macron s’exalte jusqu’à s’égosiller, au nom de la République et de la France, on se dit que son auditoire et son potentiel électorat ne sont pas trop regardants sur la manière:

https://www.youtube.com/watch?v=WoLZYEO2-FQ

A chacune et à chacun ses préférences mais l’hystérie qui s’empare de ce jeune politicien, mutant ou pas, cadre mal avec la maîtrise plutôt attendue d’un chef d’Etat:

https://www.youtube.com/watch?v=JMN20SSHg4k

 

 

16/01/2017

1000 jours

 

Capture d’écran 2017-01-16 à 14.52.54.png

On parle souvent des 100 jours, dans la vie politique. Ici, il s’agit de dix fois plus. Voici 1000 jours, en effet, que dure la guerre qui a coupé l’Ukraine en deux.

Comme nombre d’autres conflits meurtriers dans le monde, celui qui sévit encore dans le Donbass ne fait pas l’actualité de nos médias.

Alors, par solidarité envers un peuple qui a vu son pays se scinder en deux camps ennemis au nom du régime démocratique qui devait y être instauré, voici:

https://www.youtube.com/watch?v=nrIiBTL65Tc&index=1&a...

De part et d’autre de la ligne de front, se déchirent des familles dont les membres défendent la cause d'un partie ou d’une autre de ce qui constitue leur patrie.

De l’aide et du soutien, nombre de bénévoles en ont apporté.

Parmi eux figurait la Doctoresse Liza qui apparaît sur la photo qui illustre ce sujet. Figure emblématique de la Russie, le 25 décembre, elle a été enlevée aux siens et à toutes celles et ceux auxquels elle s’est donnée sans compter:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/25/au-dela-d-un-c...

Parler de tragédie est un euphémisme.

 

15/01/2017

François Hollande, derrière l’hystérie en action, c’est selon

Capture d’écran 2017-01-15 à 19.29.45.png

                                                                            capture d'écran

L’information n’est pas passée inaperçue et cela se conçoit. Elle aurait même fait l’effet d’une bombe.

Le jour même du deuxième débat de la primaire citoyenne, le Journal du Dimanche (JDD) publie des propos qu’aurait tenus un proche de l’encore actuel Président de tous les Français.

Selon cet ami de François Hollande, ce dernier se serait dit prêt à soutenir la candidature d’Emmanuel Macron.

De même, Ségolène Royal qui estime savoir de sa propre parole qu’elle a du poids:

http://www.challenges.fr/politique/et-si-francois-holland...

Bien sûr, l’Elysée dément et Dominique Villemot, l’auteur des propos en question s’est fendu d’un sms au JDD pour contester les avoir tenus.

Cependant, la rédaction du JDD persiste et signe et refuse de remettre en cause le travail de ses journalistes.

Ambiance!

 

 

L’information selon nos médias

Capture d’écran 2017-01-14 à 23.28.25.png

Nos médias ne parlent plus beaucoup sinon plus du tout de la guerre qui se poursuit dans le Donbass.

Ils préfèrent, comme, par exemple, Le Matin de ce 14 janvier, consacrer leurs colonnes à des informations qu’ils estiment certainement de première importance.

Et ce d’autant que, pour illustrer un sujet relatif à la Russie, le nom qui s’affiche sur la photo du paquet de cigarettes est Kirghizstan.

Alors, pour qui aura la curiosité et le temps de découvrir ce reportage réalisé dans le Donbass par le journaliste indépendant Graham Philipps, voici:

https://www.youtube.com/watch?v=D9NBwdbugtI&index=1&a...

Ronald van Amerongen s’est installé à Perevalsk en 2010. Il raconte comment il se situe par rapport à son pays, la Hollande et donne sa version des événements du Maïdan. 

Son épouse, Zhenia, raconte les conséquences qu’a eues la guerre sur sa famille et comment certains des siens ont coupé toute relation avec elle, désormais. 

Elle évoque aussi ce président qui tire sur son propre peuple. 

Combien de fois nos journalistes ne l’ont-ils pas dénoncé de Bachar-el-Assad? Mais l’auraient-ils une seule fois dit de Petro Porochenko?

 

00:09 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

13/01/2017

Larmes de déconstruction massive

Capture d’écran 2017-01-13 à 11.59.26.png

capture d’écran de: https://fr.sputniknews.com/international/2017011110295285...

Barack Obama a eu beau verser une larme, très médiatisée, celles de tant de victimes en Ukraine et ailleurs ont sans doute eu moins d’impact sur nos journalistes si prompts à relever l’émotion ici ou là.

Pourquoi l’Ukraine? 

La question, pour tant de personnes qui ont appris à penser selon les bulletins d’information rendus chaque jour ou presque tout le temps qu’a duré une guerre qui se prolonge dans la quasi indifférence de nos médias, la question, donc, se pose pour qui a retenu la leçon selon laquelle la Russie avait envahi ce pays.

Toutes celles et ceux, en Occident, qui pensent encore être informés ont appris comment les Ukrainiens souffraient de l’oppression russe, comment le Maïdan n’était que la revendication de plus de liberté et de moins de corruption!

Le résultat se connaît! Il en a largement été question ici dans les centaines de sujets consacrés à ce qui s’est passé dans le Donbass et en Ukraine, en général.

Au point que même l’administration américaine a reconnu sa responsabilité dans le plus parfait cynisme sauf à considérer un mea culpa de bon ton:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/02/04/la-responsabil...

Pour le reste, on retiendra aussi la manière bien peu élégante du président américain de quitter la Maison Blanche.

Mobiliser à ce point l’attention contre la Russie pour en faire un feuilleton médiatique de troisième zone ne grandit pas ce Nobel de la Paix.

 

12/01/2017

Cette Russie qui fait tant parler d’elle...

Capture d’écran 2017-01-12 à 11.50.39.png

capture d’écran de: https://www.valeursactuelles.com/politique/en-direct-fann...

Si Fanny Ardant avait, en son temps, pris parti pour le groupe punk Pussy Riot, la voici qui résiste aux journalistes qui l’interviewent sur ARTE, la chaîne dont BHL est le grand protecteur*.

Tandis qu’on cherche à la faire entrer dans un jeu qu’elle rejette alors qu’il est question, au hasard, de la Russie, on ne peut manquer de rappeler comment Henri Guaino, lui aussi, avait été pris dans ce même prisme réducteur:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/16/de-la-poutinom...

C’est tout de même extraordinaire d’observer cette obsession à vouloir nous faire comprendre ce qu’est la Russie, de Poutine ou de quiconque!

Heureusement qu’on est dans des pays démocratiques où la liberté d’expression est si respectée qu’on ne cesse de vouloir l’orienter sans pression aucune, bien sûr.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/01/04/quand-arte-met...

 

12:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/01/2017

Des hackers aux services secrets, la Russie encore et toujours...

Capture d’écran 2017-01-11 à 23.55.45.png

Capture d’écran: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/trump-et-la...

Après les hackers russes, place aux services secrets de la Loubianka! Le feuilleton se poursuit tant il semble vital à certains d’y consacrer le temps qu’il faut.

Preuve en est cette séquence médiatique qui nous sert, en quelques minutes, à peu près tous les poncifs habituels:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/question-russe-et-g...

La rhétorique est assez habile, insiste sur les doutes qualifiés de sérieux mais ne se prive d’aucun rappel visant le président russe ni même les Russes eux-mêmes, selon le présentateur vedette du téléjournal suisse.

En effet, le voici qui lance un on sent une sorte de jubilation des Russes d’être partout, y compris dans ce monde-là.

A se demander où se situerait cette jubilation de près de 146 millions de Russes sinon dans les échanges auxquels se livrent deux journalistes sur le plateau d’une chaîne de télévision publique.

Sur France2, au 20 heures, David Pujadas a épargné ses téléspectateurs, qu’il en soit remercié!

 

10/01/2017

Staline, Dzerzhinski, une autre lecture de l'Histoire

Capture d’écran 2017-01-10 à 12.45.14.png

capture d’écran de: http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/vorkuta-une-tache-d...

Suite à la publication du précédent sujet de ce blog sur Twitter et aux réponses qui y ont été apportées, entre autre par Darius Rochebin que je remercie, au passage, de l’attention qu’il a portée à mon message, force est, malgré tout de constater que son sens a été détourné sinon ignoré.

En effet, tout de suite, il a été question du communisme et de ses conséquences alors que mon propos visait le choix rédactionnel opéré par la RTS pour évoquer le centenaire de la Révolution russe.

Car la résumer à des images de goulag, c’est orienter de facto le téléspectateur tandis que l’ensemble de ce qu’elle a généré mériterait mieux que ce seul rappel. Mais non, on préfère revenir sans cesse à ces images terribles sans autre références.

Or qu’on rappelle, par exemple, comment certains -dont le très vénéré Jean d’Ormesson et la très charismatique Svetlana Alexievitch- se sont exprimés sur Staline, pour le premier:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/15/temp-970b2b2d6...    

et sur Dzerzhinski, pour la seconde: 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/18/1977-2015.html

Alors on comprendra d’autant comment l’une a si bien su tourner sa veste, et l’autre, eu le courage de reconnaître un choix.

On réalisera ainsi,  peut-être, que ces temps passés communistes et soviétiques ne peuvent être évoqués de manière aussi réductrice sinon orientée.

 

12:57 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/01/2017

1917, rappel et rappels

Capture d’écran 2017-01-09 à 22.47.10.png

capture d’écran de: https://www.cath.ch/newsf/centenaire-de-revolution-russe-...

 

La RTS, ce 9 janvier dans son édition du 19:30, évoque le centenaire de la Révolution russe. Au hasard et pour illustrer le propos, on y évoque... le goulag:

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/vorkuta-une-tache-d...

Certes, il a existé, certes, il ne reflète rien d’enviable. Mais résume-t-il ce qu’a représenté la révolution de 1917?

Sans doute et de loin pas tant elle a été suivie de périodes différentes. 

Il ne s’agit pas, ici, de contester l’intérêt du documentaire présenté. Il est juste question de regretter qu’il soit introduit par ce rappel du centenaire de la Révolution de 1917.

Car sa commémoration fait débat en Russie, comme le rappelle l’article cité en lien sous la photo qui illustre ce sujet.

Et puis, le communisme n’a pas apporté que le goulag.

Il a, par exemple, permis à des millions de citoyens de sortir de l’analphabétisme, il a contribué à dispenser éducation et enseignement de très haut niveau, il a offert des soins gratuits et une médecine de pointe mondialement reconnue.

Mais le propos n’est pas de dresser ici un bilan de ce que fut le communisme ou pas.

Il est de regretter cette manière de la RTS d’évoquer le centenaire de la révolution d’octobre. Car un tel moment complexe et chargé de l’Histoire mériterait un documentaire un peu moins réducteur.

 

23:25 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

08/01/2017

Russie-Orient, une approche

Capture d’écran 2017-01-08 à 16.10.32.png

capture d’écran de: http://theconversation.com/lempire-russe-en-palestine-184...

Comme il semble qu’on se passionne pour ce qui se passe dans la tête de Vladimir Poutine sinon en Russie puisque, pour d’aucuns, il serait le pays à lui seul*, voici un point de vue qui propose une approche autrement moins restrictive que nombre d'autres: 

http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/de-...

Dans l’article de ce Général français de corps d’armée, y est évoquée une Russie considérée dans sa perspective historique et non pas selon les schèmes habituels de certains experts en tout ce qu’on veut ou presque.

Analyser sinon comprendre la Russie ne se résume pas à publier livre après livre avec, pour sujet principal, un président dont on s’escrime à vouloir éclairer la personnalité sinon le comportement.

S’intéresser à un homme, à son parcours, à ses propos, pour commenter une situation dont on veut que le sens soit saisi comme il convient, ne répond qu’à des intérêts bien précis qu’on s’attache à draper d’une morale qui ne convainc que celles et ceux qui la dispensent à leurs fidèles ouailles.

Quand on voudra bien, enfin, considérer la Russie dans la profondeur de son Histoire et de sa culture, alors on épargnera temps et énergie au public qui tente encore de s’y retrouver dans ce qu’on lui sert chaque jour comme information.

Seulement voilà, ladite information étant diffusée plus vite que son ombre sinon en même temps, le recul indispensable à prendre pour considérer une situation avec l’ampleur d’un regard qui ne soit pas limité par les oeillères qui sans cesse l’orientent, alors on pourra envisager de dépasser autant de points de vue ressassés à l’envi jusqu’à leur donner valeur de vérité.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/14/vladimir-pouti...

 

16:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

07/01/2017

Grâce soit rendue à François Hollande?

Capture d’écran 2017-01-07 à 13.10.52.png

capture d’écran de: http://www.la-croix.com/France/Legitime-defense-policiers...

Ce 6 janvier au soir, Jacqueline Sauvage a été l’invitée du journal de 20 heures de France2. Accompagnée de ses deux avocates, elle a répondu aux questions de Laurent Delahousse:

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/af...

Il va de soi que le cas de cette femme a été abondamment discuté, qui plus est, depuis que le Président d’encore tous les Français lui a accordé sa grâce totale.

Voir Jacqueline Sauvage s’exprimer ne peut laisser indifférent, preuve en sont les multiples articles qui commentent son intervention.

Se mettre à sa place, tenter d’imaginer ce qu’elle a vécu avant, pendant et après son séjour en prison, est un exercice qui a été tenté par nombre de personnalités du monde politique, artistique et par autant de citoyennes et de citoyens.

Une question, toutefois, se pose. Celle de savoir en quoi cette femme serait susceptible d’incarner la violence conjugale quand elle l’a réglée de la manière la plus radicale.

En tirant sur son mari, Jacqueline Sauvage s’est fait justice elle-même.

Au regard de la loi, elle s’est rendue coupable. D’ailleurs, une de ses avocates rappelle bien que la grâce présidentielle dont a bénéficié sa cliente ne remet pas en cause sa culpabilité.

Soit.

Le fait est que la concernée, elle, déclare ne pas se sentir du tout coupable. 

Dire de la violence conjugale qu’elle frappe une femme tous les trois jours, comme l’a rappelé l’autre de ses avocates, est une chose. Justifier le crime en réponse à ce constat, une autre qui ne fait pas l’unanimité.

Dès lors, accorder sa grâce à une femme qui déclare ne pas se sentir du tout coupable, ne serait-ce pas là admettre une vision subjective de la légitime défense qui ne semble néanmoins pas être accordée à tous, en témoignent les revendications de policiers?

 

13:23 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

06/01/2017

Russie, droits de regards

Capture d’écran 2017-01-06 à 19.19.58.png

C’est assez amusant -ou pathétique?- de constater comment et de plus en plus souvent, sitôt qu’il est question de la Russie dans une interview, un débat ou un forum quelconque, celle ou celui qui tente un point de vue autre que celui qui doit faire foi, est de facto considéré comme ami de Poutine.

Cette formulation, d’une exceptionnelle ingéniosité, dénote à quel point toute pensée est formatée, pis, comment toute réflexion est verrouillée.

Dans ce sens, on a beau jeu de se poser en juge et arbitre de ce qui se passe dans un pays quand on le présente selon un prisme sélectionné.

Comment, dans nos démocraties qui disent privilégier la liberté d’expression et le droit à la différence, un tel état de fait est-il possible sinon par l’imposition de standards en dehors desquels tout autre discours ne peut être tenu sans être disqualifié?

Quand la défense d’intérêts bien précis crée la rhétorique adaptée à ses besoins, ce n’est plus dans une démocratie que l’on évolue, c’est dans son simulacre. 

 

19:38 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

04/01/2017

Quand ARTE met au point...

Capture d’écran 2017-01-04 à 18.53.31.png

capture d’écran de: http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/sommes-nous-vul...

On se demande à quoi servent ces débats organisés par autant de médias soucieux, bien sûr, de donner la parole à autant de personnalités d’avis et d’horizons divers sinon pour sauver la face et couper autant que possible la parole à qui la leur ferait perdre, ladite face.

En l’occurrence, ce 3 janvier au soir, ARTE avait réuni dans le cadre de son émission 28 minutes, trois invités pour discuter de la cyber-guerre russe:

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/sommes-nous-vul...

Quand vous voyez Marie Mendras, à la minute 17,55, demander la parole pour recadrer le débat et dire qu' on ne peut pas laisser dire, ici, sur un bon plateau de télévision en France, dans une démocratie, que nous faisons de la propagande russophobe alors que le régime russe n’est pas une démocratie, contrôle ses médias, etc.etc pour, enfin, cerise sur le gâteau, s’insurger contre le mensonge on comprend que se risquer à appeler cette énième spécialiste de la Russie à un peu plus d’objectivé serait sans doute mal reçu sinon carrément malvenu.

Il faut dire que sur ARTE dont BHL est le président du conseil de surveillance depuis plus de 23 ans, on a toutes les chances d’être à cet endroit où selon lui, tous les soirs, on fabrique de l'Europe, on façonne et invente de la culture européenne vivante:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/12/17/bhl-le-protect...

 

03/01/2017

Ces très actifs journalistes qui informent

Capture d’écran 2017-01-03 à 15.29.56.png

capture d’écran de: https://www.letemps.ch/monde/2016/12/28/cet-activiste-rus...

Comme nos chers journalistes semblent particulièrement intéressés par ce qui se passe en Russie pour informer, on a donc le privilège de découvrir, bientôt chaque jour, sous quel joug vivent les citoyens de ce pays et surtout, comment certaines minorités sont condamnées alors que nous autres avons bien de chance de vivre à l’abri de lois autrement plus réjouissantes pour la démocratie.

Voici donc le grand quotidien suisse, autrefois de référence  -il n’est jamais vain de le rappeler-  Le Temps, consacrer une quasi pleine plage de son édition du 28 décembre 2016 à cet activiste russe qui traque les enseignants homosexuels.

Le sujet a dû marquer les esprits pour qu’on retrouve cité cet article dans un blog de La Tribune de Genève qui, au passage, mêle un peu tout et son contraire mais bref, on a là le résultat de l’information livrée par nos médias.

Et quand elle est reprise par Madame -en son temps- Maire de la Ville de Genève de manière déformée et publique, on mesure d’emblée tout l’intérêt que présente pareilles démarches:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/09/23/temp-72eaa4c2e...

Cette loi est très précise. Elle concerne la propagande homosexuelle qui serait menée auprès de mineurs. 

Si vouloir éviter à ses enfants d’être entraînés sinon soumis à des orientations qu’ils n’ont pas choisies de manière délibérée est considéré comme violant les lois de la démocratie, soit!

Il va de soi que cette lecture déformée d’une loi qui ne vise pas les homosexuels en tant que tels, n’a de sens, ici, que d’afficher une désinformation de plus sur la Russie. 

Quant au cas que représente ce Timour Boulatov, il est vrai que sur les 146 millions d’habitants que compte la Russie, son comportement est tout particulièrement représentatif et déterminant!

 

15:43 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/01/2017

Nos experts à l’oeuvre, encore et encore...

Capture d’écran 2017-01-02 à 21.41.38.png

capture d’écran de: http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/02/dix-choses-a-savoir...

Un énième article de nos médias occidentaux, nous met en garde contre ce qui semble représenter une menace, je veux parler des sites russes Sputnik  et RT.

On y lit ce qu’on va bientôt finir par connaître par coeur à force d’être repris en boucle depuis des années par la quasi totalité de nos sites dits d'information.

Eh oui, il est toujours important de rappeler que chez nous, on informe, ce qui, bien sûr, est loin d’être le cas en Russie.

On va finir par éprouver de la compassion pour ces journalistes qui se donnent tant de peine à nous expliquer ce qui se passe en réalité et combien nous risquons de nous faire avoir par cette (dés)information russe.

Ont-ils seulement conscience, ces valeureux combattants de la vérité -si elle existe, ce qui est un autre problème- ont-ils donc seulement conscience de n’être que des porte-paroles de pouvoirs qui ne lésinent sur aucune valeur qu’ils semblent tant chérir?

Sont-ils donc au courant que leur manière de nous rendre compte de guerres, comme ils s’y sont employés avec celle qui se poursuit en Ukraine, par exemple, a été dévoyée pour masquer l’importance des exactions commises par un pouvoir si démocrate qu’il n’a pas hésité à tirer sur son peuple, le torturer et l’emprisonner quand il le fallait?

Les mouvements néo-nazis sont une réalité, en Ukraine! Lequel de ces émérites reporters s’en serait offusqué? Qui a pris position pour dénoncer le massacre qui a eu lieu dans la Maison des Syndicats d’Odessa le 2 mai 2014?*

A-t-on vu un appel à manifester, des pancartes, des bougies, des fleurs ou tout autre façon de réagir à de tels actes? 

Quand les chefs de rédaction de nos médias admettront qu’ils ne sont que les porte-parole de pouvoir qui ne luttent que pour leurs intérêts, alors, on comprendra qu’ils s’en prennent à leurs rivaux.

* http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/05/03/rts-ukraine-la... 

 

 

21:47 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/01/2017

Istanbul, Nouvel An sanglant

Capture d’écran 2017-01-01 à 11.46.52.png

capture d’écran: http://www.liberation.fr/planete/2017/01/01/le-club-reina...

Ce 31 décembre de déjà l’an dernier, je privilégiais la projection envers et contre toute fatalité, consciente, bien sûr qu’un changement de date n’allait pas changer l’état du monde et pourtant, renoncer à tout espoir, c’est renoncer à la vie, tout simplement.

Cependant ce sujet d’hier à peine publié, je découvrais, comme nombre d’entre vous sans doute, comment, à Istanbul, le réveillon avait été ensanglanté.

A l’heure qu’il est, 93 pays retransmettent le concert du Nouvel An qui a lieu, comme chaque année à Vienne et selon la tradition établie depuis 1939.

On sait une grande partie des recettes dudit concert versées à des oeuvres caritatives, il en avait été question ici-même: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/01/vienne-entre-t...

Ainsi va et continue d’aller notre planète, entre bonheur, grandeur et tragédie, premières naissances et premières victimes de l’année.

Pensées et condoléances aux proches et aux familles atteintes au plus profond de leur coeur:

https://francais.rt.com/international/31607-turquie-deux-...

11:50 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

31/12/2016

En ce 31 décembre 2016...

  IMG_2265.JPG

Il existe autant de manières de passer le cap du Nouvel An que de traditions sinon de situations particulières ou imprévues.

Qu’on ait encore envie de partager des voeux signe la vitalité et le refus de fatalités.

Certes, il en est qui restent incontournables.

Mais s’en accommoder n’interdit pas de se projeter.

A toutes et à tous, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017!

https://www.youtube.com/watch?v=f_cFuFGKmsg

 

22:37 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

30/12/2016

Russie, la courtoisie en réponse à l'expulsion

Capture d’écran 2016-12-30 à 16.54.39.png

Capture d’écran: http://en.kremlin.ru/events/president/news/53678

Tandis que l’administration présidentielle américaine recourt à la manière forte envers la Russie, le Kremlin a décidé de ne prendre aucune mesure particulière sinon d'inviter tous les enfants de diplomates américains à célébrer les fêtes de Noël et de Nouvel An.

A chacun sa manière de passer les fêtes et de concevoir les relations internationales.

Cela dit, on va bien trouver quelque commentaire ou autre explication savante à apporter à l’attitude de Moscou tandis que chaque jour, bientôt, il nous est rappelé comment la Russie traite ses citoyens, menace et enfume par son indécente propagande.

 Il va de soi qu’en Occident, on a le privilège d’être au bénéfice d’une véritable information. 

La preuve, on ne sait même pas sur quels éléments avérés s’appuient l’administration du Président Obama pour expulser ces trente-cinq diplomates russes comme on ne saura sans doute jamais non plus ce qui aura permis les sanctions prises envers la Russie, accusée d’avoir abattu l’avion de la Malaysia Airlines, le 17 juillet 2014 en Ukraine.

Bref, qu’à cela ne tienne, l’année touche à sa fin, le mandat de Barack Obama, bientôt aussi. Il est vrai qu’il lui reste encore quelques jours pour nous prouver une fois encore que le Prix Nobel de la Paix le valait bien.

 

17:23 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Haro sur la Russie: le Prix Nobel de la paix à l'oeuvre

Capture d’écran 2016-12-30 à 01.04.02.png

capture d’écran de: https://fr.sputniknews.com/international/2016122910294092...

La présidence américaine expulse trente-cinq diplomates russes en poste à Washington et à San Francisco et leur donne 72 heures pour quitter le territoire des Etats-Unis.

Au 30 décembre à midi, l’accès aux représentations diplomatiques leur sera interdit.

Mais avant d’apprendre cette mesure, on trouvait, comme chaque jour dans la presse, la même attention bienveillante portée à la Russie.

Le Temps, grand quotidien suisse d’audience internationale, lui consacrait une nouvelle page, cette fois pour démontrer comment les homosexuels sont poursuivis sinon traqués. 

Il est vrai que partout ailleurs dans ce vaste monde, les gays sont respectés. On est même si sensible à leur sort qu’en France, on a décoré de la Légion d’Honneur le Prince d’un pays qui les tient en si haute estime qu’il les exécute. 

Charlie Hebdo, hebdomadaire dont tout le monde ou presque a porté le deuil de ses membres assassinés il y aura bientôt deux ans, rit du crash du Tupolev tu-154 en Mer Noire. Oui, on sait, il paraît que Charlie se rit de tout.

Mais la Russie, elle, ne va pas s’amuser encore longtemps à ce jeu de dupes. Et sa réponse sera à la hauteur d’attitudes qui, non seulement la salissent, mais discriminent autant de citoyens occidentaux qui s’en passeraient bien.

 

01:20 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

29/12/2016

La Russie n’est pas l’ennemie que trop d’intérêts en jeu nous présentent

Capture d’écran 2016-12-29 à 17.36.03.png

capture d’écran de: http://www.actifsmalouins.fr/avenir-lie-peuple-russe/

 

Alors que tant de fois nous sommes exhortés au respect d’autres cultures, l’impression que toutes ne retiennent pas la même attention a souvent motivé nombre de sujets publiés sur ce blog.

Pour qui le suit, il est sans doute devenu évident que celle que j’ai tant de fois souhaité voir prise en considération, je veux parler de la culture russe, y tient une place non négligeable. 

Nul n’est obligé d’en partager le goût mais au moins la prise en compte dans l’intérêt général de l’entente entre les peuples.

Sans quoi et à cautionner d’une quelconque manière autant d’attitudes et de propos hostiles envers un pays qu’on résume à quelques images caricaturales, abusives ou mensongères, on court le risque d’encourager une entreprise de destruction susceptible, à terme, de devenir massive.

Jamais, il n’a été question, ici, de porter la Russie aux nues mais de refuser l’absence de nuance et le jugement hâtif qui la réduisent à quantité négligeable.

Car tandis qu’il est souvent rappelé sinon prêché urbi et orbi qu’échanges et dialogues sont à privilégier, on cherche trop souvent où le seraient ceux menés avec la Russie.

Mais  si la volonté d’en découdre avec elle est ce que cet Occident suffisant et arrogant privilégie, dans ce cas, le monde a du souci à se faire.

Loin de moi de présager du pire, comment donc?

Mais réagir à ce jeu d’intérêts qui trouve appui sur une division à entretenir entre des peuples qui n’aspirent qu’à voir leur destin se poursuivre loin d’autant de cynisme, tel est ce qui motive autant de prises de position ici.

  

28/12/2016

Désinformation: les experts européens (sur)veillent.

Capture d’écran 2016-12-28 à 18.45.02.png

capture d’écran: http://www.asatours.com.au/the-red-heart-of-russia/

Qu’un journal suive une ligne russophobe lui appartient et nombreux sont les médias à s’aligner sur une certaine vision de la Russie qui énonce jour après jour ou peu s’en faut, tout le bien qu'elle en pense.

Certains journalistes, il est vrai, tentent encore de distinguer le pays de son président, comme si sa grande popularité n’indiquait strictement rien, pis, une seule manipulation de l’opinion sinon des sondages..

Car à lire ce que publie aujourd’hui Le Temps, grand quotidien suisse autrefois appelé de référence, on comprend tout ce qu’inspire ce pays et ses plus de 146 millions d’habitants, peut-être perçus par nos bien-pensants comme d’innocentes victimes d’un régime souvent comparé à une dictature ou à ce qui s’y apparente.

Va pour autant de citoyens de ce vaste espace qui s’étale sur neuf fuseaux horaires mais voici que pour nous autres, Occidentaux, plane la menace. Preuve en sont les moyens mis par Le Temps pour nous alerter!

Dans son édition de ce 28 décembre, une pleine page de sa rubrique Temps fort donne le ton. Son titre: Désinformation, l’offensive russe est sans ambages.

Ainsi, après l’Ukraine qui aurait été la cible de campagnes de désinformations pilotées par le Kremlin, c’est au tour des Etats européens d’êtres visés.

Telle une arme (...) au coeur de la nouvelle doctrine militaire russe, elle mobilise les experts européens de la sécurité qui tirent la sonnette d’alarme.

Ouf, nous voici sauvés.

On a échappé au péril rouge, on ne va tout de même pas tomber comme des mouches intoxiquées par le Kremlin!

A ses agents et autres trolls de bien se tenir!

 

 

27/12/2016

D’un fait l’autre...

Capture d’écran 2016-12-27 à 16.53.12.png

capture d’écran: https://www.rtbf.be/info/monde/detail_crash-d-un-avion-ru...

Alors que nombre de mes compatriotes semblent se passionner pour une affaire en voie de devenir d’Etat au rythme où va leur mobilisation, j’ose, pour ma part, penser encore et encore au crash qui a blessé la Russie au coeur.

Certes, la mort brutale de l’ensemble des passagers et de l’équipage du Tupolev Tu-154 peut laisser aussi indifférent ou presque que le taux d’alcoolémie dans le sang de cette élue fédérale qui retient l’attention d’autant de Suisses.

Nul doute que conduire en état d’ébriété met en danger la vie d’autrui et que la loi est là pour sanctionner ce comportement. Mais le reste qui alimente tant de commentaires, relève de discussions de comptoir tant on semble ignorer ce qui s’est passé exactement.

Cela dit, il ne s’agit pas, ici, de minimiser les intérêts sinon de les hiérarchiser, il est juste question de constater que des goûts et des couleurs, comme dit le proverbe, on ne discute pas.

Même parmi les  grands de ce monde, certains n’ont pas estimé bon de s’exprimer. Le Président d’encore tous les Français, par exemple, a pris comme porte-parole son ambassadeur à Moscou quand la Chancelière allemande en personne a adressé ses condoléances à la Russie.

Pour ma part, si j’y reviens encore, c’est pour ce qui m’unit à ce pays et qu'une journaliste a bien voulu comprendre. Qu’elle en soit remerciée, je veux parler, ici, d’Anne Pitteloud du journal Le Courrier:

http://www.lecourrier.ch/136498/les_voix_d_helene_richard...

26/12/2016

Russie: Journée de deuil national

Capture d’écran 2016-12-26 à 14.21.12.png

En mémoire d’autant de vies noyées: https://vk.com/mil?w=wall-133441491_13754&z=album-133...

C’est l’âme-même de la Russie qui a été atteinte par le crash du Tupolev Tu-154.

Autant de rappels de catastrophes évoquées ici ou là en relation avec ce type d’avions n’y change rien.

Cet hommage rendu ici, certes insistant, signifie le lien profond qui m’unit à la Russie.

En ce 26 décembre 2016, je m’associe à son deuil:

https://www.youtube.com/watch?v=Hgw_RD_1_5I

 

14:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg