15/10/2017

La Suisse et l’islam, controverse en vue

 

islam,suisse,kälin,marra

                                                            capture d’écran Le Temps

Voici qui risque bien d’animer sinon d’échauffer les débats. La députée qui a défendu l’idée selon laquelle « LA » Suisse n’existait pas, salue l’alliée qu’elle vient de se trouver.

En effet, après que sa toute récente élection au Parlement fédéral, une élue verte veut que l’islam devienne une affaire d’Etat.

Si sa position peut se défendre d’un certain point de vue, elle trouve tout autant d’opposants, ce qui ne l’inquiète pas outre mesure comme elle l’explique dans l’article cité ci-dessus.

Elle argue, en effet, que si la Suisse s’occupait de financer des mosquées, cela priverait d’autres pays comme l’Arabie saoudite, par exempte, de s'en charger.

Un tel raisonnement, idéalement, peut se tenir mais dans les faits, rien ne l’assure.

Quoi qu’il en soit, pareille démarche réjouit la députée socialiste qui avait lancé l’idée en 2014 selon ce qu’elle signale sur son profil Facebook.

 

 

16/09/2017

La crise des Rohingyas, esprit critique et mondialisation obligent.

Capture d’écran 2017-09-16 à 17.17.17.png

                                                                               capture d’écran Le Figaro.fr

Pour tenter de s’y retrouver un peu dans ce qui se passe en Birmanie, voici deux points de vue. Le premier, publié en anglais sur le site de Sputniknews, a été traduit ici en français.

Il en resort une analyse que l’on peut, certes partager ou pas mais qui ne manque pas d’intérêt.

L’autre regard porté sur la situation émane du journaliste français Renaud Girard qui évoque, pour sa part, une guerre de civilisation et relève, entre autre, le fait qu’il y a quarante ans, on parlait moins de l’islam que de nos jours. Son intervention est citée dans cet article paru sur le site du Figaro.

Quoi qu’il en soit et mondialisation oblige, on ne peut désormais plus considérer une situation soi-disant locale comme telle. Et cela ne date pas de la crise qui secoue en ce moment la Birmanie, cela remonte à autant d’autres pays précédemment secoués par de telles problématiques.

Dans l’article cité en référence au début de ce sujet, il est question de l’ex-Yougoslavie, on ne peut, en effet, s’empêcher d’y penser en l’occurrence.

Maintenant, voir la main du diable partout, on le sait, est vite associé à du complotisme. On peut, sans y verser, considérer tout simplement certains éléments et autres rapports de force et d’intérêts en jeu et comprendre que nombre de conflits peuvent être récupérés et instrumentalisés.

Quant aux informations livrées, elles sont le plus souvent à prendre avec recul tant elles sont susceptibles d’accompagner ou de justifier tel ou tel parti pris ou à prendre...

 

02/09/2017

Soumission à l'oeuvre

Capture d’écran 2017-09-02 à 16.49.59.png

Heureusement que le principe de laïcité existe sans quoi, l’inventer deviendrait un défi de premier ordre. 

Tant de fois rappelé, cité, convoqué pour remettre au pas qui le négligerait sinon le bafouerait, il semble qu’il soit toutefois assez malléable.

Aussi bien avait-on déjà eu droit à ces catalogues remaniés, tels celui d’IKEA ici et Que l’Arabie Saoudite et Israël aient été ainsi honorés, bien leur en prenne.

Chaque pays sinon chaque religion ne peut néanmoins en dire autant. Des médias ont, en effet, évoqué Lidl et les excuses que la marque aurait présentées aux personnes choquées par leur procédé.

Mais que dire de nombre d’autres grandes marques qui y ont tout autant recouru? 

Au nom du respect de la diversité, on gomme les croix des églises photographiées en Grèce et utilisées sur certains produits.

C’est peut-être aussi au nom de ce même respect, qu’un Suédois a été condamné tandis qu’il mangeait du lard grillé devant des femmes en hidjab.

A moins que cela ne soit l’insistance avec laquelle il a tenu à être en face d’elles qui lui ait valu une amende...

 

22/06/2017

La charia et la morale, selon ce député

Capture d’écran 2017-06-22 à 16.41.29.png

Avec tout le respect qu’impose le parcours de cet élu de la 6e circonscription des Français de l’étranger à laquelle j’appartiens, il n’est pas interdit de rester plus que perplexe quant à l’usage qu’il fait du vocabulaire.

A la question de Jean-Jacques Bourdin, de savoir ce qu’il pense de l’affaire Ferrand, Joachim Son-Forget se fend d’une réponse entre éléments de langage et évocation de débat philosophique un peu complexe.

Et le voici qui ose, il fallait tout de même y songer, le voici donc qui lance qu’on ne doit pas avoir un retour de la morale car c’est le début de la charia.

Même si le député s'excuse d’utiliser un peu des grands mots, il a tout de même estimé qu’ils avaient leur place dans le sujet.

Or quand on songe aux victimes de la charia, on se dit que cet élu serait bien inspiré de réviser son lexique à défaut de ses connaissances en la matière.

Car non seulement il s’agit là d’une erreur d’appréciation de sa part mais aussi sinon surtout d’une évidente faute de goût envers toutes celles et ceux qui ont subi la charia.

 

10/03/2017

Benoît Hamon, la gauche et lui

Capture d’écran 2017-03-10 à 11.32.27.png

                                                                           capture d’écran Paris Match

Benoît Hamon était l’invité, ce 9 mars au soir sur France2, de L’émission politiqueLes débats y ont été de qualité.

Le candidat en lice pour l’élection présidentielle a révélé sa pugnacité, voire même une certaine agressivité à l’égard d’interlocuteurs auxquels il ne souhaitait pas répondre tandis que leurs questions semblaient le mettre à mal.

Certes, la tactique est connue. Tout autant, celle d’empêcher l’interlocuteur de terminer sa phrase pour ne pas l’entendre exposer un point de vue qu’il rejette.

Si l’homme a montré de réelles qualités, ses manières de biaiser sur les sujets sensibles n’ont pas échappé à celles et ceux qui ont tenté de lui arracher ce qu’il refusait d’avouer.

Entre autre, sa prise de position au regard de la loi sur l’interdiction du voile intégrale, adoptée par l’Assemblée nationale le 13 juillet 2010.

Accusé de favoriser le communautarisme, Benoît Hamon s’est expliqué. Convaincants ou non, ses arguments ont au moins eu le mérite de favoriser des échanges nourris et intéressants.

Entre le candidat de partout et de nulle part auquel se rallient tant de personnalités de tous horizons politiques, autant lui préférer l’élu de la Primaire de la gauche qui a au moins un programme digne de ce nom et qui s’exprime de manière posée.

 

31/08/2016

De la Fondation des oeuvres pour l’islam de France à la Fondation pour l’islam de France

Capture d’écran 2016-08-31 à 00.23.42.png

 

C’est en 2005 que la Fondation des oeuvres pour l’islam de France voit le jour et c’est Dominique de Villepin, alors premier ministre, qui la crée par décret.

La principale raison de ladite Fondation consiste à construire et à gérer les lieux de cultes d’entente avec les maires des communes concernées. Elle est donc reconnue institution d’intérêt public.

Très vite, cependant, des dysfonctionnements surviennent.

En octobre 2010, dans une question orale au Sénat, Jean-Pierre Chevènement -désormais appelé à diriger la Fondation pour l’islam de France- demande des explications à cet égard.

Mais la réponse qui lui est apportée ne lui convient pas:

https://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ10101055S.html

Ne reste qu’à souhaiter que la nouvelle Fondation pour l’islam de France soit en mesure de dépasser et de surmonter ce qui n’a pu l’être avec la Fondation des oeuvres pour l’islam de France.

A découvrir comment certains se chargent déjà de développer la polémique au sujet de propos tenus par Jean-Pierre Chevènement tandis que l’on a mis en doute sa connaissance de l’islam, le sujet semble rester très sensible:

http://www.france24.com/fr/20160830-france-fondation-isla...

 

28/08/2016

Burkini, à qui profite la polémique

Capture d’écran 2016-08-28 à 16.07.24.png

Burka, burkini, autant de sujets qui lassent ou déchaînent les foules, c’est selon.

Pointe de l’iceberg, le port du burkini ou non l’est au même titre que celui de la burqa qu'une initiative lancée en Suisse veut interdire:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/08/15/burqa-pointe-d...

Occuper l’espace médiatique, tel semble être l’enjeu d’autant de détracteurs ou de défenseurs de tenues vestimentaires qui, certes, référent à une religion si ce n’est à une idéologie.

Envisagé du point de vue de sa créatrice, le burkini, prend un autre sens:

http://www.tdg.ch/economie/entreprises/inventeur-burkini-...

Alors, le burkini version politisée, serait-il devenu un produit de la haine, comme elle l’explique dans une interview accordée au Guardian?

Produit, il l’est en tous les cas devenu.

De vente, pour la société qui en détient la marque, de pertes et profits pour autant d’autres médias ou instances qui en traitent.

 

 

01/08/2016

Terreur, victimes, acteurs et commanditaires

XVMf1d69c6c-cc2a-11e5-b040-c7802248bb8d.jpg

Les réactions aux actes terroristes qui ont sévi ces derniers temps ici et là, sont aussi diverses que multiples.

Qui y va de sa clémence, qui, de son indifférence, de son cynisme ou alors, se radicalise tandis que se poursuivent des alliances d'intérêts qui n’ont cure de ce qui se dira ou s’écrira à leur égard.

Car la terreur apparaît n’être une fin en soi que pour qui s’y applique et ses commanditaires seraient autant à juger que leurs exécutants. 

Or les enjeux un peu partout dans le monde sont tels qu’ils se poursuivent en toute impunité tandis qu’on exhibe tel ou tel terroriste et qu’on entend à peu près toujours la même version des faits.

Combien de témoins n’ont-ils exprimé leur sidération ou leur désolation lorsqu’ils découvraient les actes commis par tel ou tel de leur enfant, de leur voisin ou autre proche?

Eradiquer les causes du terrorisme relève d’un voeu plus que pieux. En attendant qu’il se réalise, privilégier ce qui peut et doit l’être reste toujours préférable.

Dans ce sens, les rassemblements qui visent à préserver la paix sociale honorent leurs organisateurs. 

Mais cela empêche-t-il de cibler les commanditaires de la terreur?

 

30/06/2016

Centre culturel musulman à Lyon, enjeux pour quel avenir?

402174-kamel-kabtane-a-gauche-le-24-mars-2012-a-lyon-lors-d-une-marche-a-la-memoire-des-victimes-de-toulous.jpg?modified_at=1345714666&width=960

                                http://www.liberation.fr/france/2016/06/29/laurent-wauqui...

 

Le financement, à Lyon, d’un centre culturel musulman crée la polémique.

Il est assez piquant de relever l'argument évoqué par Kamel Kabtane, recteur de la grande mosquée de Lyon pour commenter la situation.

Il attribue la décision prise par le président du conseil régional, Laurent Wauquiez, à des raisons politiques.

Et d’évoquer, même, qu’on serait en train de faire payer aux musulmans ce qui se passe en France et dans le monde.

Ces propos semblent un peu réducteurs. 

Ils positionnent, en effet, la communauté musulmane française en victime.

Si elle peut l’être de certains Français, elle est loin de l’être de tous.

La conclusion de l’article indiqué en lien sous la photo qui illustre le sujet le confirme.

 

23:06 Publié dans Air du temps, France, Islam, Laïcité, Politique, Religions, société | Tags : lyon, islam, centre culturel | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

16/06/2016

La décision de Sadiq Khan

sadiq-khan.jpg

Le nouveau Maire de Londres vient de prendre une décision relative aux publicités dans les transports londoniens.

Pour rappel, Sadiq Khan est travailliste et aussi présenté comme premier édile musulman d’une grande capitale occidentale:

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/05/06/elections...

La qualification de « musulman » a déplu à certains commentateurs, soit.

Le fait est que l’interdiction dont il vient de frapper certaines publicités est commentée de manière diverse selon les sensibilités qui en rendent compte.

Charia-compatible ou non, la décision de Sadiq Khan n’apparaît pas telle aux yeux de la majorité des médias qui la relaient. 

Soumission?

http://jforum.fr/londres-premiere-mesure-charia-compatibl...

http://www.rts.ch/info/regions/geneve/7808147-le-maire-gu...

 

 

15:40 Publié dans Air du temps, Culture, Genève, Islam, Laïcité, Medias, Politique, Pouvoirs, Pratiques, société | Tags : femme, pub, sexisme, charia | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

02/06/2016

Femmes européennes, devons-nous « trembler » ?

voile-musulmane-radical.jpg

Femmes européennes, devons-nous trembler comme l’indique le titre d’un article du site Boulevard Voltaire?

http://www.bvoltaire.fr/emmanuellefrankl/femmes-europeenn...

Celui-ci s’inspire d’un article du Figaro:

http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/27/01003-201...

A lire ce qui a été publié le 27 mai dernier sur le site du grand quotidien français, on comprend que le sujet soit sensible. 

On comprend aussi que la manière d’en traiter suscite diverses lectures.

Le fait est que la présence de tribunaux islamiques clandestins en Grande-Bretagne n’est pas une nouveauté et avait déjà été signalé ici ou là.

Qu’une enquête soit menée ne présage d’aucune issue certaine.

De là à prévenir les femmes européennes, il y a un pas que Boulevard Voltaire n’a pas hésité à franchir. 

A raison ou à tort, l’avenir devrait le dire à défaut du présent...

 

27/05/2016

Bible, Coran...

6a00d83451619c69e201b7c85fb55a970b-800wi.jpg?w=700

Le nouveau Maire d’Oxford est musulman.

Pourquoi pas, après tout, il n’est pas le seul puisque Londres vient d’élire un autre de ses coreligionnaires à la tête de sa Mairie.

Ledit Maire d’Oxford a donc prêté serment sur le Coran.

Ici, à Genève, les élus de notre Conseil d’Etat prêtent serment sur la Bible.

Cela ne semble pas vraiment gêner certains alors même qu’ils se réclament de la laïcité ou, comme l’un d’eux, de l’islam:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/12/10/temp-8e351f3b0...

On se demande, le cas échéant, ce que représentent de telles prestations de serment.

A moins que ces livres ne soient que de circonstances?

Le fait est que dans différents articles qui évoquent cette élection, il est rappelé que depuis 2008, à la municipalité d’Oxford, on ne parle plus de « fêtes de Noël ». On dit « fêtes de la lumière d’hiver ».

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/3367390/Christmas-...

Alors, Bible, Coran, même combat sinon même référence?

  

24/05/2016

Moyen-Orient

langfr-280px-Middle_East_(orthographic_projection).svg.png

 

Le sujet est sensible.

Il concerne la géopolitique du Moyen-Orient.

Le propos est celui d’un homme qui a vécu au Liban mais pas seulement.

Sa manière d'expliquer la situation  ne peut qu’enrichir la perception à avoir des forces à l’oeuvre dans la région.

Les répercussions des événements qui s’y déroulent sont loin d’être réservées aux seuls pays concernés.

L’entretien dure un peu plus d’une heure et aborde nombre d’aspects passés et présents sinon à venir. 

Selon le colonel Roger Akl, le printemps arabe ne débute pas en 2011. Il a commencé en 1975, avec la guerre du Liban.*

A découvrir ici: https://www.youtube.com/watch?v=3lgcUzVDUU4

 

http://frenchold.ws.irib.ir/info/moyen-orient/item/244110...

 

12/05/2016

Le voile, la femme et l'islam

6a01156fb0b420970c01bb085191f7970d-800wi

Respecter une religion, soit. 

Mais quand ladite religion, en l’occurrence l’islam, a été détournée par les hommes contre les femmes?

En montrant, comme s’y emploie cette femme égyptienne, que l’islam et le respect de la femme ne sont pas incompatibles.

Mona Eltahawy, en effet, estime que les hommes se sont emparés de l’islam alors que cette religion, selon elle, ne méprise absolument pas la femme ni ne lui impose le voile.

Auteure d’un ouvrage intitulé Foulards et Hymenselle le dédie aux femmes arabes mais aussi aux femmes occidentales qui portent le voile tandis que rien ne les y oblige.

Elle rend aussi hommage aux grandes figures du féminisme arabe.

Son combat la rend célèbre. Suffira-t-il à ébranler les consciences, la question autant que l’enjeu sont là.

A découvrir ici: http://www.viabooks.fr/article/mona-eltahawy-du-voile-a-l...

 

11/05/2016

Exclue du tribunal et 1’000 euros d'amende

XVM885f996a-f619-11e4-8b78-c608de1eb94e.jpg

Voici qu’un cas de voile non retiré par une femme nommée juré dans le cadre d’un jury populaire, a valu à celle-ci d’être exclue du tribunal par son président.

Le Figaro * reprend l’information d’un article paru dans L’Indépendant et évoque deux positions de droit contradictoires pour apprécier la situation.

Dans la première d’entre elles, il est fait mention, par l’avocat qui s’exprime, qu’on ne doit pas sommer des personnes à renoncer à ce qu’ils (sic) sont au nom d’un universalisme orgueilleux.

Universalisme orgueilleux... ?

La deuxième position, quant à elle, précise que quand on participe à la justice au nom de la République, on doit être neutre, comme c’est le cas dans le service public.

On serait curieux de savoir ce qu’en pensent certain(e)s de nos élus. 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/04/les-agents-de-...

*http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/09/01016-...

 

00:26 Publié dans Air du temps, France, Islam, Laïcité, Pratiques, Religions, société | Tags : islam, voile, république, laïcité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

05/05/2016

Palmyre, un concert à suivre en direct

proxy.jpg?t=HBhaaHR0cHM6Ly9tZWRpYS5ndWltLmNvLnVrL2E2OTY0NzE5MGUwNTM2MmYyZDQ3MmRjNjg2MGZiZjRkYTFiYzdmMzYvMF8xMDBfNDcxOF8yODMyLzQ3MTguanBnFNxJFMomHBSEBhSUAwAAFgASAA&s=xDyec6cWyou4pP-VDDQjcxUR_Ts-Umlwk3H_6SYENnk

En ce jeudi de l’Ascension pour qui en connaît encore le sens tandis que les fêtes chrétiennes ne sont, pour certains, plus que d’énigmatiques désignations de jours de congé, on apprend qu’un concert sera donné sur le site de Palmyre libérée:

https://francais.rt.com/international/20110-musique-orche...

Peut-être que notre élue socialiste Sandrine Salerno, pourfenderesse de droits fondamentaux soi-disant bafoués en Russie alors qu’elle se pose en ardente défenderesse du port du voile pour les « agents de l’Etat » y sera sensible?

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/05/04/les-agents-de-...

Palmyre, reprise aux djihadistes qui torturent et décapitent sans le moindre état d’âme tout ce qui gêne leur avancée, doit son salut à l’armée de celui que l’Occident bien-pensant a pris pour habitude d’appeler « dictateur sanguinaire» . 

Soutenu par les forces armées russes, il a redonné au monde sa Perle du désert.

Difficile, en de telles circonstances, de ne pas penser à celui dont on a dit qu’il avait incarné Palmyre, je veux parler, de Khaled al Assaad auquel il a été rendu hommage ici:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/08/19/khaled-al-assa...

 

"Les agents de l’Etat devraient pouvoir porter le voile"

2404427475.jpg

                            http://association360.ch/blog/news/2013/09/09/manifestati...

La Socialiste Sandrine Salerno, alors Maire de Genève et qui participait à une manifestation pour condamner les violations des droits humains fondamentaux en Russie, se bat, en ce moment à Genève, pour l’égalité salariale entre hommes et femmes.

Très bien.

Sauf que toutes et tous ne le voient pas ainsi. Car l’argument de l’égalité salariale évoqué par Madame la Conseillère Administrative de la Ville de Genève vaut, à ses yeux, pour toutes les femmes, y compris celles qui porteraient le voile.

Ainsi estime-t-elle que les agents de l’Etat devraient pouvoir porter le voile.

A l’évidence, Madame Salerno, pas trop regardante sur la protection de mineurs telle que le stipule la loi contre laquelle elle a manifesté devant la Mission de Russie*, ne l’est pas non plus sur l’appartenance religieuse affichée.

Manifester contre une loi qui protège la jeunesse de pratiques sexuelles orientées et défendre le port du voile par les agents de l’Etat révèle les valeurs de cette élue.

 

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2013/09/23/temp-72eaa4c2e...

00:30 Publié dans Air du temps, Avaries, Genève, Islam, Laïcité, Politique, Religions, Russie, société | Tags : voile, laïcité, etat, lgbt | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

27/04/2016

"Enfants de Dieu"

AFP_130405_ns3pa_pape-francois_sn635.jpg

En ces temps où le multiculturalisme est prôné comme valeur à respecter, voici de quoi méditer:

http://www.gfaye.com/qui-est-vraiment-le-pape-francois/

Cet article, paru sur le blog de Guillaume Faye*, met en cause le Pape François.

A lire le propos et les arguments exposés par l’auteur, c'est la question de l’appartenance religieuse qui interpelle.

Si, comme le déclare le Pape, tous les êtres sont des enfants de Dieu, en quoi, alors, les spécificités religieuses devraient-elles se maintenir?

Car l’oecuménisme, certes, oeuvre dans le sens d’un meilleure entente entre confessions mais n’abolit pas leur différences.

Selon le Saint Père, les clivages entre religions favorisent les conflits. 

L’auteur de l’article, au contraire, prétend que ce sont les mélanges de populations qui génèrent les conflits et ce sont les frontières étanches et les homogénéités ethniques qui garantissent la paix.

Deux conceptions socio-cultuelles,  sinon socio-culturelles, qui se discutent, tant les mélanges sont omniprésents et se plus en plus constitutifs d’identités. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Faye

 

27/02/2016

John Kerry "a demandé un temps de réflexion"

8-chretiens-crucifies-syrie-juillet-2014-un.png

Donc si on comprend bien, émettre des réserves sinon des critiques vis-à-vis de l'islam revient à être raciste:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-...

Tuer des millions de chrétiens, par contre, oblige le secrétaire d'Etat des Etats-Unis à demander un temps de réflexion avant de pouvoir se prononcer sur ce que cela implique sur le plan linguistique.

En effet, Monsieur John Kerry n'est pas certain qu'assassiner des Chrétiens en masse soit un "génocide", nous apprend cet article:

http://coolamnews.com/j-kerry-nest-pas-certain-quassassin...

La quantité n'a jamais fait la qualité, nul ne le niera.

Plusieurs millions de Chrétiens torturés, violés et assassinés ne font pas de leurs bourreaux pis que toute personne critique de l'islam.

Donc John Kerry va réfléchir...

Pendant ce temps-là, les décrétés racistes islamophobes continueront d'être jugés et condamnés. 

Ouf, c'est déjà ça!

 

 

 

16/02/2016

L'islamophobie comme "stratégie"

charia-veut-dominer-le-monde.png

Dans un récent sujet de ce blog avait été citée l'interview d'une sociologue algérienne:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/02/08/la-femme-l-isl...

Il était question, dans ses propos, du fait qu'il existait, dans l'islam, des centaines de lois différentes voire contradictoires. 

Mais, précisait Marieme Helie Lucas, les intégristes ont presque réussi à faire accepter l'idée que l'islam, c'est eux (...) et que quiconque s'oppose à leurs élucubrations supposément religieuses s'attaque donc à l'islam même.

Et d'ajouter que le terme d'"islamophobie" illustre leur stratégie: osez me contredire et je vous accuse de haïr l'islam. 

De dire, comme certains, que la réforme de l'islam doit venir de l'intérieur, à lire Marieme Helie Lucas et les combats qu'elle évoque, on comprend ce qui en résulte.

Les femmes récalcitrantes aux lois des intégristes ont été brûlées vives, torturées, décapitées, leurs têtes promenées en parade.

Si la sociologue parle surtout du sort des femmes, difficile de ne pas songer, par exemple, à celui qui était réservé à tout Allemand qui s'opposait au pouvoir nazi. 

Nombre d'Allemands ont été victimes du régime d'Hitler! Les a-t-on aussi invités à réformer les lois en vigueur de l'intérieur?

 

 

08/02/2016

La femme, l'islam et la "gauche européenne"

rosefanee.jpg

 

Cette femme rêve-t-elle?

En tous les cas, elle analyse. Et de nombreux éléments sont à retenir des propos qu'elle tient:

http://www.telerama.fr/idees/apres-cologne-nous-voyons-en...

Ce qu'énonce cette sociologue algérienne confirme comment les extrêmismes s'alimentent les uns les autres.

Car à lire ce que déclare Marieme Helie Lucas de ce qu'elle appelle gauche européenne, le constat est dressé: incapacité mortifère à soutenir les droits des femmes contre toute agression.

Doit-on y voir l'impossible place à prendre par un modèle de société rappelé pourtant en boucle par autant de ses défenseurs?

Droits et autres revendications sans cesse claironnés semblent en réalité s'effacer derrière la crainte de se voir étiqueté. 

Dans ce contexte, cherchez la femme!

Tel était bien le sens de l'injonction lancée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/11/cologne-cherch...

Aussi,  lier le sort de la femme à la politique paraît-il bien hasardeux.

 

06/02/2016

Soumission?

testosterone_690x350.jpg

Décidément, certaines parties de l'anatomie masculine semblent prisées pour définir ce que serait un chef d'Etat.

On se rappelle le pas de testicules, pas de cerveau d'Oliver Delamarche à propos d'Alexis Tsipras:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/07/20/pas-de-testicu...

Voici que Michel Onfray évoque la testostérone du chef de guerre, hélas! -précise-t-il- argument électoral.

Dans un article paru sur le site du Point.fr, le philosophe dénonce l'attitude guerrière de l'Occident qui aurait tué des millions de musulmans et justifierait, selon lui, la réaction des concernés.

Or juste avant cela, le silence observé par notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne au sujet des agressions sexuelles de Cologne le fait estimer que nous vivrions déjà sous le régime de la soumission

En ceci, indique-t-il, il rejoindrait Michel Houellebecq.

Soit.

Mais à le lire, il semble difficile de saisir où se situe le philosophe.

Car la testostérone du chef de guerre, argument électoral, serait-elle une expression de ce régime de la soumission?

Etrange.

Mais apparemment à l'image d'autres contradictions, au regard du narcissisme égotiste et de l'hédonisme trivial dont il affuble l'occidental.

Doit-on le préciser, Michel Onfray ne s'y reconnaît pas. Non, il serait, lui, un homme d'éthique et de conviction:

http://www.lepoint.fr/chroniques/michel-onfray-houellebec...

 

13/01/2016

Syrie, terrorisme et résistance

417688_1.jpg?w=500&h=281

La Syrie, comparée à Stalingrad, telle est la vision d'Andre Vltchek.

Certes, son point de vue n'est pas celui qui domine nos médias. Quoi qu'on en pense, il vaut la peine d'être lu:

http://lesakerfrancophone.fr/la-syrie-est-le-stalingrad-d...

Dans un article paru en janvier 2014, ce journaliste d'investigation s'exprimait aussi sur l'islam et les pratiques terroristes de certains de ses courants les plus radicaux.

Qu'on partage ou non cette approche, elle offre un éclairage non dénué d'intérêt.

A lire, toutefois, la haine qui s'étale contre telle ou telle religion sinon toutes, il va de soi que la nuance n'accède plus à certains esprits échauffés.

L'aveuglement des uns comme celui des autres est des plus préjudiciables pour le monde entier.

Cependant, la naïveté n'est pas non plus à entretenir.

Dans ce sens, reconnaître la voracité et la cupidité dénuées de toute humanité de nombre de nos compatriotes occidentaux serait tout aussi judicieux.

C'est ainsi que, selon Andre Vltchek, prêts à tout pour arriver à leurs fins, ils n'hésitent pas à recourir aux services d'extrémismes religieux, laissant impuissants tout autre courant de pensée:

http://www.legrandsoir.info/terrorisme-musulman-a-qui-la-...

 

 

09/01/2016

Abayas, esthétique et divergences

 

dolce___gabbana___du_soutien_gorge_apparent_au_voile____porter_8865.jpg

http://www.glamourparis.com/mode/news/articles/dolce-gabb...

 

Les grands couturiers italiens Dolce & Gabbana viennent de lancer leur nouvelle collection intitulée Abayas où sont proposés voiles et hidjabs.

Ce qui enchanterait avant tout les créateurs, tiendrait de la vison du désert et des cieux du Moyen-Orient, sans compter la grâce et la beauté des merveilleuses femmes d'Arabie.

Ce regard esthétique n'est, à l'évidence, pas celui qui considère la femme musulmane selon d'autres standards. 

Quoi qu'il en soit, la réflexion qui dépasserait le rejet pur et simple d'une religion que d'aucun(e)s conspuent n'est pas interdite.

Elle engage, certes, à prendre en considération toutes sortes de critères difficiles à nier.

A cet égard, l'article ci-dessous paru dans La Tribune de Genève, est intéressant. Les visées des un(e)s et des autres ont encore de quoi alimenter la polémique.

Petite précision de la maison de couture, la collection sera aussi disponible dans plusieurs villes européennes dont Munich et Paris.

http://www.tdg.ch/monde/hijabs-abayas-luxe-signes-dolce-g... 

 

03/01/2016

"Il faut abattre l'Iran"

7601649.jpg

La réponse à l'exécution du dignitaire chiite Nimr Baqer-al-Nimr n'a pas tardé, l'ambassade d'Arabie saoudite en Iran a été attaquée à coup de cocktails Molotov.

Les mots cités en titre de ce sujet sont ceux du controversé "rafaa156a" dit l'Algérien.

Dans une video postée en octobre 2014, il expose son point de vue sur ce qu'il appelle une guerre culturelle entre sunnites et chiites.

https://www.youtube.com/watch?v=sNEgCAdj0fU

Selon lui, la vraie guerre entre sunnites et chiites est due au fait que le sunnisme laisse le peuple dans l'ignorance pour le contrôler.

Principe bien connu.

Cependant, de nombreux sunnites se convertissent au chiisme, ce qui déplaît fortement aux tenants du sunnisme.

On essaie donc de stopper l'hémorragie du sunnisme vers le chiisme. Comme on n'y parvient pas, on exécute physiquement.

Quoi qu'on pense du point de vue exposé dans cette video, il n'en demeure pas moins intéressant alors que l'on évoque bien trop souvent l'islam sans distinguer ses deux principaux courants.

Pour rappel, aussi:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/09/27/entre-sunnites...

25/12/2015

Noël, un temps de prière et d'autant de controverses

bougieszoomsur-310x165.jpg

En ce 25 décembre, tandis que certains célèbrent encore la naissance du Christ, fixée ce jour par le Pape Libère en 354, d'autres n'y songent pas ou plus.

Des religions et des pratiques qu'elles induisent, on débat quand on ne s'y attaque pas de manière frontale.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'elles sont le fait de milliards d'individus.

Partagé ou non, le besoin de projeter une présence divine est une constante de l'humanité.

D'aucuns évoquent la force de la prière.

Aussi irrationnelle soit-elle, elle soutient nombre de fidèles.

La leur contester ou la respecter est un choix.

Intellectuel ou affectif, il engage.

 

06/12/2015

La Nobel récidive

capture_decran_2015-09-24_a_09.56.19.png

Le 24 septembre dernier, Vladimir Poutine inaugurait la plus grande mosquée d'Europe.

A Moscou, le président russe était aux côtés de ses homologues turc et kazakh ainsi que de Mahmoud Abbas et du grand mufti de Russie.

Cet événement, largement médiatisé, a sans doute dû échapper à la vigilance de Svetlana Alexievitch, lauréate du prix Nobel de littérature 2015 qui décrète, dans La Vanguardia, que le président russe créerait, en Russie, un califat orthodoxe.

Un Nobel est une référence. Discutée, certes mais qui fait autorité.

Dans son interview à La Vanguardia, l'écrivain biélorusse évoque la dimension politique de son prix. Elle a raison car elle est bel et bien présente.

Quelles que soient les opinions que défend Madame Alexievitch, rien ne lui interdit de s'informer avant de s'exprimer.

En l'occurrence, Madame Alexievitch a manqué une nouvelle occasion de se taire.

Et ce ne sont pas les commentaires déposés sous l'article ci-dessous qui le contrediront:

http://oumma.com/221656/moscou-l-inauguration-de-plus-gra...

 

 

27/09/2015

Entre Sunnites et Chiites, les autres...

arabie_saoudite_iran_01.jpg

Ali Mohammed al-Nimr devrait être décapité, crucifié et exposé en public jusqu'au pourrissement complet de ses chairs.

Pour avoir protesté contre la monarchie sunnite, ce Chiite avait été arrêté en 2012. Il avait 17 ans et était le neveu du Cheikh al-Nimr, haut dignitaire chiite qui s'en était pris, lui aussi, à la monarchie et avait été condamné à mort en 2014.

Ces tensions entre Sunnites et Chiites, ce n'est pas la tragédie du Hajj, survenue ce 24 septembre, qui va contribuer à les apaiser.

Ajoutées à celles qui concernent la Syrie et les accords conclus au sujet du nucléaire iranien, autant dire que la situation reste tendue sinon potentiellement explosive.

Un article, paru en juillet dernier, analysait le jeu d'alliances sinon de mésalliances entre Israël, Etats-Unis, Iran et Arabie Saoudite.

http://www.i24news.tv/fr/opinions/79996-150728-analyse-ar...

L'approche vaut ce qu'elle vaut, compte tenu de l'évolution des événements. Elle n'en est pas moins intéressante pour autant et surtout si on la compare avec cet autre point de vue, lui, plus récent:

http://www.i24news.tv/fr/opinions/86831-150925-israel-se-...
 
 
 

26/09/2015

Arabie Saoudite, entre idéaux des uns et crucifixions des autres

arabie_saoudite_drapeau_afp_str.jpg?itok=HUXKpoc0

Récemment, le représentant de l'Arabie Saoudite a été élu pour présider le groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies.

Si la confusion a régné autour de cette nomination tandis que certains médias relayaient celle de l'Arabie Saoudite elle-même à la tête du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies, le fait qu'il s'agisse ni de l'Arabie Saoudite en tant que telle ni du Conseil des Droits de l'Homme en tant que tel non plus, nuance ladite nomination.

Il n'en demeure pas moins vrai qu'à la question de savoir si un dialogue reste envisageable avec l'Arabie Saoudite alors que celles et ceux qui le tentent sur place, subissent un sort peu enviable, la réponse paraît loin d'être acquise.

L'idéal, bien sûr, serait de persister à croire possible un échange de points de vue avec ce pays. C'est en tous les cas ce à quoi s'emploient certains, tel l'ancien ministre socialiste français de la culture, Jack Lang.

Dans une interview qu'il a accordée à la radio française Europe1, il s'en explique:

http://www.europe1.fr/politique/ali-al-nimr-jack-lang-ne-...

Pour le reste et s'agissant de la nomination du représentant de l'Arabie Saoudite à la Présidence du groupe qui nomme les experts du Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies, l'article ci-dessous en rend compte d'une manière qui met aussi en cause la précipitation des médias à (dés)informer.

http://www.scoop.it/t/desinformation

25/09/2015

Quand Vladimir Poutine...

poutine.jpg

Voici qu'un journaliste, sur son blog*, n'hésite pas à mettre en avant le Président russe pour l'opposer à un parti politique français dont on a prétendu qu'il était soutenu par le même Président.

En fait, on le comprend bien, le sujet du billet de blog en question ne vise pas la grande humanité du Président russe. Ce dernier est juste utilisé pour s'en prendre au Front National dont un des élus veut fermer une Mosquée à Fréjus.

Non seulement cette mise en avant de Vladimir Poutine, soudain fréquentable défenseur de droits humains, relève du pur opportunisme mais encore, la comparaison établie entre Russie et France par rapport à l'Islam est malvenue.

En France, l'Islam n'a pas le même statut qu'en Russie où l'Islam est constitutif de l'Histoire du pays, ce qui n'est pas le cas de la France.

Pour le reste, lorsqu'il est fait mention des vaillants combattants musulmans envoyés par la France se battre contre Hitler pour dire tout le respect qui leur est désormais porté, peut-être et puisque le Président russe est cité en exemple, eût-il été bienvenu aussi, de rappeler les 25 millions de morts soviétiques qui ont permis à la France et au reste de l'Europe de ne pas devenir nazie.

http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2015/09/23/co...