16/12/2016

Voici revenu le temps des articles assassins

Capture d’écran 2016-12-16 à 15.12.02.png

Après le succès engrangé par Laurent Delahousse, suite au documentaire qu’il a présenté, ce 15 décembre au soir sur France2, le voici revenu à un autre regard sur la Russie, ma foi toujours aussi sympathique.

En témoigne l’image qui illustre ce sujet.

Le HuffingtonPost ne s’est certes pas fait connaître, jusque là, pour une quelconque inclination à vouloir informer de manière objective sur la Russie. L’article qui suit et qu’a relayé Laurent Delahousse sur son compte Twitter le confirme:

http://www.huffingtonpost.fr/jeanpierre-filiu/designer-en...

Pour son auteur, la conception qu’a du pouvoir Vladimir Poutine se résume ainsi: Vive les régimes et à bas les peuples!

On admirera, au passage, la formulation toute en finesse et en nuances.

Pour un professeur des universités en charge du Moyen-Orient à Sciences Po, on se serait peut-être attendu à plus subtile mais c’est sans doute trop exiger.

 

14/12/2016

Vladimir Poutine, autant en emporte les journalistes

Capture d’écran 2016-12-14 à 22.07.50.png

                                                capture d’écran: rtl.fr

Le président de la Fédération de Russie, après avoir été identifié et renommé en Hitler, en Staline, en Ivan le Terrible, l’est désormais en pays.

C’est Alain Duhamel, pourtant journaliste aguerri, qui le présente ainsi:

http://www.rtl.fr/actu/politique/alep-le-veritable-vainqu...

Comme un autre de ses confrères sur son blog, emporté par sa prose -ou son humeur- voici que le journaliste français se surpasse pour évoquer le président russe.

Aussi, ne parle-t-il jamais de la Russie, ni de son armée ni de tout autre commandement militaire mais du seul « Poutine » et de son aviation, de ses bases militaires, de ses alliés et de ses adversaires.

On a bien compris que de nombreux journalistes ne se donnent plus la peine d’informer.

Mais de là à dire tout ce qui leur passe par la tête sans la moindre considération de leur public, il y a un pas qui semble allègrement franchi.

Un peu de déontologie, un peu de mesure et de nuances, serait-ce trop demander?

 

13/12/2016

Alep, libérée, regards croisés.

Capture d’écran 2016-12-13 à 00.18.33.png

capture d’écran de: http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/12/12/scenes-...

Alep libérée, inutile de dire que les points de vue divergent pour commenter ce jour qui marque un tournant historique dans une guerre dont plus aucun terme de la langue n’est apte à rendre compte de ce qu’elle implique de vies détruites et autres saccages.

Ci-dessus, un article du Dauphiné.com, dont le lien est indiqué en référence sous l’image qui illustre le sujet, ci-après, ce qui a été publié  par le HuffingtonPost qui met quelques bémols à la reprise d’Alep et aux conséquences déterminantes qu’elle aurait pour les uns et les autres.

Et de citer Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, en conclusion:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/12/grace-a-ses-recen...

Enfin, voici, pour sa part, ce qu’écrit Pierre Le Corf, ce Français que d’aucuns connaissent pour le lire sur Facebook ou pour l’avoir découvert dans les divers documentaires qui lui ont été consacrés, entre autre par France3*:

https://www.facebook.com/pierrelecorf

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/qui-est-p...

09/11/2016

Entre chagrin et pitié, l'espoir

Capture d’écran 2016-11-09 à 12.50.20.png

                                                     capture d’écran Twitter: https://twitter.com

Un monde s’effondre devant nos yeux a déclaré Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis.

De la part d’un représentant de la diplomatie dont le pays, autrefois, représentait l’excellence même, on ne peut que se rendre à l’évidence de temps qui ont changé.

Ajouté au fait que l’Elysée n’avait préparé qu’une seule lettre de félicitations, on conçoit, en effet, qu’un monde s’effondre devant nos yeux:

http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-ameri...

Le 9 novembre 1989, avec la chute du mur de Berlin, un monde se réunissait. Qui ne s’en est réjoui?

La suite, discutable, a été évoquée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2014/11/08/9-novembre-198...

Puisse le nouveau président des Etats-Unis oeuvrer à pacifier les relations avec la Russie et le monde s’en portera d’autant mieux, quoi qu’en pensent nos médias et les experts qu’ils invitent à  dire toute leur estime envers Donald Trump et Vladimir Poutine.

 

Sujet paru en page 21 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 11 novembre 2016 sous le titre: «Autres temps»

12/10/2016

En Syrie, Dieu...

Capture d’écran 2016-10-12 à 13.26.07.png

Bien sûr qu’on a décrété, un jour par la voix d’un célèbre  philosophe que Dieu était mort.

Et encore, n’a-t-on sans doute pas toujours pris la mesure de ce que concevait Friedrich Nietzsche tandis qu’il évoquait cette mort de Dieu. A cet égard, Wikipedia renseigne de manière intéressante:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu_est_mort_(Friedrich_Ni...

Quoi qu’il en soit, la problématique de Dieu et de Son existence demeure un sujet de réflexion à laquelle chacune et chacun apporte sa réponse ou son absence de toute réponse possible, c’est selon.

Mais quand vous entendez ce choeur chanter, quand vous songez à autant de vies semblables à celles dont les voix s’élèvent ici, en Géorgie:

http://www.koreus.com/video/choeur-chante-arameen-pape-fr...

vous ressentez une émotion ou non, c’est selon, encore une fois.

Le fait est que le bon boulot accompli en Syrie a permis de tuer, d’égorger autant de réfractaires aux rebelles modérés.

Alors oui, on peut penser tout ce qu’on veut du christianisme, on peut estimer que Dieu est mort mais on ne peut ignorer le sang versé par autant d’innocents dont bien peu se sont préoccupés du sort.

Merci, encore une fois à Jean-S.Gowrié d’avoir publié en commentaire au précédent sujet de ce blog, la video de ces choristes.

 

09/10/2016

Cynisme et crimes de guerre

IMG_1003.jpg

Le Prix Nobel de la paix vient d’être remis au Président colombien qui, a risqué tout son capital politique pour mettre fin à un demi siècle de guerre fratricide selon ce qui est rapporté par le grand quotidien français Le Monde de la décision prise par la Fondation pour honorer Juan Manuel Santos.

Le bilan actuel de cette guerre fratricide est de plus de 260’000 morts, 45’000 disparus et 6 millions 900’000 déplacés, toujours selon Le Monde.

En Syrie, dont Wikipedia nous dit qu’il s’agit d’une guerre civile ou révolution qui a débuté en 2011 dans le contexte du Printemps arabe, c’est, toujours selon l’encyclopédie en ligne, près du double de morts et de disparus que l’on compte.

S’exprimer sur ce conflit ravageur et se risquer à refuser le point de vue manichéen qui classe dores et déjà les bons et les méchants, est devenu presque impossible tant les sensibilités se sont aiguisées.

N’a-t-on mieux à faire que de s’accuser de tel ou tel parti pris? N’a-t-on mieux à penser que de considérer d’emblée les uns du bon côté parce qu’ils auraient compris l’inhumanité de ceux qui sont de facto, du mauvais côté?

N’y aurait-il pas plus urgent à réaliser comment pareil carnage a pu dégénérer tandis que l’on brandissait la démocratie bafouée et qu’on incitait à se révolter contre celui qui tenait le pays d’une main de fer?

Combien de fois n’a-t-il pas été recouru à ce scénario du président abusif ou corrompu pour mobiliser des foules?

Le résultat?

Autant de démocraties nouvelles que d’espoirs déçus sinon en attente de se voir concrétisés. Mais l’essentiel a été accompli, le cynisme a oeuvré.

 

18:42 Publié dans Air du temps, Avaries, Guerre, Moyen-Orient, Politique, Pouvoirs, Pratiques | Tags : proche-orient, syrie, guerre | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

01/10/2016

Alep autrement

Capture d’écran 2016-10-01 à 21.20.58.png

 capture d’écran de: http://www.tdg.ch/monde/moyen-orient/Le-principal-hopital...

 Dans le précédent sujet de ce blog, un extrait de propos tenus par l'islamologue Bassam Tahhan sur Alep a été cité.

En commentaire, a été posté l’ensemble de l’entretien accordé par cet homme de Lettres qui revient, entre autre, sur l’appellation de boucher attribuée au Président syrien.

Il est important de suivre ces quelques vingt minutes que dure l’interview de Bassam Tahhan.

Ne serait-ce que pour saisir la complexité d’enjeux qui obligent à une prise en considération moins partielle et partiale que celle qui est ressassée par les représentants de la communauté internationale:

https://www.youtube.com/watch?v=Awe2ASdZExs

Dans ce sens, quand nombre de commentateurs dénoncent la propagande qui caractériserait l’information livrée par certains pays, on se demande si la conscience de leurs semi-vérités à eux -sinon de leurs mensonges- les effleure.

Au bénéfice du doute, ils ont droit.

Mais le public auquel ils s’adressent est lui aussi en droit de savoir ce qui se passe et non ce qu’on lui impose de savoir.

 

26/09/2016

Complicité de crimes de guerre, si...

Capture d’écran 2016-09-26 à 15.40.57.png

Le successeur de Laurent Fabius au Quai d’Orsay semble avoir bien appris la leçon.

Il ne souligne, certes pas comme son prédécesseur, la qualité du boulot fait en Syrie par Al Nosra ni d’autres propos concernant la présence sur Terre du Président syrien.

Le fait est que là-contre, plainte a été déposée, en son temps comme l’indique cet article du Figaro daté du 10 décembre 2014:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/12/10/97001-201412...

Dans le cadre d’une de telles horreurs guerrières dont la Syrie est encore le théâtre, est-il vraiment utile de ne rappeler à leurs responsabilités que deux pays seulement?

Quel intérêt la France trouve-t-elle à prendre à ce point parti?

Certes, il n’est pas attendu d’humanisme au-delà du raisonnable de la part d’un gouvernement quelconque mais tout de même, le début de ce qui s’apparenterait à du bon sens en devrait-il être à ce point absent?

Que reste-t-il au citoyen lambda face à de telles prises de position sinon de les déplorer?

C’est si peu.

 

20/08/2016

Bombes nucléaires de l’OTAN: de la Turquie vers la Roumanie?

Capture d’écran 2016-08-20 à 15.07.03.png

A lire différents articles où sont exprimés des points de vue sur les suites que pourrait avoir le coup d’Etat déjoué en Turquie, on entre de plain pied avec le nucléaire et ses risques.

Si d’aucuns relativisent la situation en relation avec la base d’Incirlik où sont stockées des armes nucléaires, d’autres évoquent déjà leur transfert vers la Roumanie.

Quoi qu’il en soit, ces regards sont intéressants par les informations qu’ils transmettent.

Ils mettent aussi en lumière la considération que les Etats-Unis portent à leurs alliés.

Et pour ceux des pays qui le seraient moins ou pas, il paraît difficile de nier les pressions qui les visent.

http://www.atlantico.fr/decryptage/faut-inquieter-stock-a...

https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/ne...

 

04/08/2016

Syrie, au-delà des fanatismes, puisse la diplomatie...

Capture d’écran 2016-08-04 à 11.42.47.png

                                    https://www.youtube.com/watch?v=PXd0tRiRweo

Les explications sur la guerre en Syrie sont aussi nombreuses que les points de vue sont variés.

Parmi les intervenants, sans hésiter, certains prétendent exposer la vérité.

Bien hardi qui ose la détenir quand tant d’intérêts, avoués ou non, sont en jeu!

Quelles que soient les raisons des uns et des autres, toutes sont valables aux yeux de leurs défenseurs, sans quoi, aucun ne se mobiliserait.

Une évidence qui a déjà causé la mort de centaines de milliers de personnes et mis une région à feu et à sang.

Convoquer la diplomatie reste le seul espoir qui vaille.

 

 

03/08/2016

Pouvoirs et divisions

 

8572-100241253.jpg?itok=__Nw-4kd

                                                                                                               © GEAI LAURENCE/SIPA

Dans la suite du précédent sujet de ce blog, deux points de vue méritent réflexion.

Tandis que le premier considère que le terrorisme doit être combattu en France, pour ce qui la concerne:

http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/en-...

le second prévient des conséquences engendrées par la lutte contre l’Etat islamique en Syrie:

http://www.atlantico.fr/pepites/pour-directeur-fbi-devons...

En même temps et sur un autre plan, circule un courriel selon lequel se cacheraient des terroristes derrière les réfugiés.

La version n’est pas inconnue.

Ledit courriel attire aussi l’attention sur le fait que, parmi les réfugiés, figureraient avant tout des hommes musulmans tandis que les victimes de l’Etat islamique sont autant de femmes, d’enfants, de yézidis et autres chrétiens.

Autant de prises de position témoignent d’une situation qui, certes, mobilise mais divise.

Dans ce sens et si, comme dit le proverbe, l’union fait la force, la solliciter et la créer serait à privilégier.

Reste à savoir quels pouvoirs en place le souhaitent vraiment...

 

25/07/2016

Alep, Nice, la vie ordinaire brisée

des-syriens-evacuent-le-quartier-rebelle-d-hayy-aqyul-a-alep-frappe-par-un-raid-aerien-le-22-avril-2016_5588171.jpg

La polémique* qui sévit en France entre une policière et le Ministre de l’Intérieur est vite devenue politicienne.

Rien d’étonnant à cela quand on sait le mépris de tant de vies détruites un peu partout dans le monde.

Au nom de la démocratie, la droite sarkozyste n’a-t-elle pas attaqué la Libye?

Au nom de la démocratie, la gauche hollandienne ne lui a-t-elle pas emboîté le pas en Syrie?

Pour quel résultat?

Mourir à Nice, à Alep ou à Ansbach**, c’est avoir perdu sa vie pour des politiques.

Choisies ou non par les victimes, elles ont réglé leur sort.

Ni la France, ni l’Allemagne ne sont en guerre mais leurs citoyens ne sont plus épargnés par les orientations de leurs gouvernements.

 

* http://www.bfmtv.com/societe/nice-la-policiere-qui-accuse... 

 

** http://www.20minutes.fr/monde/1897963-20160725-allemagne-...

 

Sujet paru en page 18 de l'édition papier de La Tribune de Genève du 27 juillet 2016 sous le titre: Nice, Alep, Ansbach...

 

 

27/06/2016

Qui menace qui?

8651549.jpg

                             http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en...

Le 26 juin 2015, la France connaissait la première décapitation sur son sol:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/26/isere-l-epouse...

Il ne s’agissait pas d’un retour, la peine capitale ayant été abolie en 1981.

Expliqué dans un sens ou un autre, l’acte commis en Isère n’en demeure pas moins une réalité:

Une horreur parmi d’autres, certes, une mort ajoutée à tant d’autres, bien sûr et autant de réactions qui se suivent et se ressemblent:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/06/27/ce-n-est-pas-u...

Ne pas céder à la peur, a-t-on aussi lu et entendu un peu partout.

Et se mobiliser contre les véritables menaces que représenteraient certains pays ou leurs dirigeants, on l’a aussi lu et entendu un peu partout.

Le danger est là où on veut bien le voir.

 

17/06/2016

Laïcité

cambadelis.jpg

La polémique avait agité la tweetospère en février 2015:

http://www.europe-israel.org/2015/02/scandaleux-derapage-...

Quelques jours plus tard, le même Jean-Christophe Cambadélis en rajoutait, cette fois, sur les Chrétiens:

http://www.christianophobie.fr/breves/pour-cambadelis-les...

Sur le modèle de l'identité heureuse d’Alain Juppé, la laïcité heureuse serait-elle concevable?

 

A suivre...

 

08/06/2016

Daesh ou non

 

Ranunculus-glacialis-3.jpg

L’information ci-dessous citée* est énoncée au conditionnel. 

Ce mode oblige à la réserve et vaut vérification.

A défaut d’être prouvée, ladite information est néanmoins publiée.

Au vu du contexte, il y a fort à parier qu’elle soit contestée. Ce d’autant qu’elle provient d’une référence médiatique russe.

En français, certes, mais on sait l’accueil réservé le plus souvent à tout media autre que ceux qui doivent faire foi dans nos contrées.

Entre guerre d’informations et de puissances, la vie à tout prix ou sans, c’est selon:

*  https://francais.rt.com/international/21664-daesh-brule-p...

 

24/05/2016

Moyen-Orient

langfr-280px-Middle_East_(orthographic_projection).svg.png

 

Le sujet est sensible.

Il concerne la géopolitique du Moyen-Orient.

Le propos est celui d’un homme qui a vécu au Liban mais pas seulement.

Sa manière d'expliquer la situation  ne peut qu’enrichir la perception à avoir des forces à l’oeuvre dans la région.

Les répercussions des événements qui s’y déroulent sont loin d’être réservées aux seuls pays concernés.

L’entretien dure un peu plus d’une heure et aborde nombre d’aspects passés et présents sinon à venir. 

Selon le colonel Roger Akl, le printemps arabe ne débute pas en 2011. Il a commencé en 1975, avec la guerre du Liban.*

A découvrir ici: https://www.youtube.com/watch?v=3lgcUzVDUU4

 

http://frenchold.ws.irib.ir/info/moyen-orient/item/244110...