26/02/2018

La Russie aurait... mais bien sûr, voyons!

Capture d’écran 2018-02-26 à 13.50.27.png

En illustration de ce sujet, le monde médiatique tel qu’il va et que je vous invite à découvrir à la lecture de cet article au score d’audience que d’aucuns se réjouiraient déjà de qualifier de soviétique, terme si prisé lorsque cela arrange.

Donc, on lutte contre les fake news mais on publie des informations avec des conditionnels et des fantômes à l’oeuvre.

A part cela, rappelons-le, on est dans le cadre d’un journalisme dit professionnel et non sur un quelconque réseau social.

On peut penser ce qu’on veut de ce quotidien suisse qui reprend ce qui a été publié par son confrère états-uniens, le fait est que son audience est plus que non négligeable.

Acquise, sans doute à tout ce qui y est publié vu le résultat obtenu par l’article qui recueille 80% de votes favorables.

Qu’à cela ne tienne, on a toujours de vaillants militants pour la paix dans le monde! Mais comment devoir les qualifier?

De suicidaires ou de véritablement téméraires?