16/02/2019

Les financiers et les médias, oui, le Kremlin et eux, non

Capture d’écran 2019-02-16 à 22.39.05.png

Bien, alors au cas où vous l’ignoreriez, les Républicains français en marche ne seront pas suivis pour leur campagne aux européennes, par les média de propagande que sont RT France et Sputnik.

Car il s’agit d’un fait établi de source sûr, selon la formule, ces média ne sont pas fiables. 

En d’autres termes, parce que les plus grands titres de la presse française sont, pour ce qui les concerne, aux mains de financiers, ils seraient de facto étrangers à toute désinformation quelconque. 

Autant dire qu’il n’y a rien à voir, vous l’avez compris, avec un quelconque Kremlin et tout ce qu'il implique!

Lisez cet article, paru en novembre 2016 dans La Tribune de Genève, journal qui n’a, pour l’heure, pas encore été qualifié d’organe de propagande ou de complot!

Vous y trouverez de quoi méditer sur qui exerce quelle influence et comment.

Ce petit extrait vous donnera un aperçu de l’indépendance des médias français au regard du russe exclu par LREM:

En France, des titres aussi prestigieux que Le Monde, Libération, Le Parisien ou Les Echos sont désormais contrôlés par des financiers ou des industriels. L’un après l’autre, les éditeurs ont jeté l’éponge.