30/10/2017

Quand une diplomate russe de haut rang s’exprime sur la Syrie

Capture d’écran 2017-10-30 à 22.45.50.png

Elle s’appelle Maria Khodynskaya-Golenischeva, elle est diplomate. Elle occupe un poste de premier plan au sein de la Mission permanente de la Fédération de Russie auprès des Nations Unies à Genève.

Elle vient de publier un ouvrage déjà traduit dans plusieurs langues, Alep, la guerre et la diplomatie. Paru aux éditions Pierre-Guillaume De Roux, l’ouvrage est une analyse, entre autre, des motivations qui ont poussé la Russie à s’engager dans ce qui a longtemps été appelé la crise syrienne.

Mais c’est avant tout sur la bataille d’Alep que l’accent est mis. Car Maria Khodynskaya-Golenische estime que la guerre de l’information à cet égard a atteint un niveau sans précédent. C’est une des raisons qui l’a poussée à publier l’ouvrage dont la photo de couverture illustre ce sujet. 

Dans une interview accordée à La Tribune de Genève de ce 30 octobre, elle évoque aussi les rencontres entre la Russie, les Etats-Unis la Turquie, le Qatar, l’Arabie Saoudite et l’Iran et ce qui s’est passé alors qu’un accord très important avait été signé le 9 septembre 2016.

Elle met aussi en cause le cynisme de l’Union Européenne et s’interroge sur cette France qui voulait exclure l’Iran des négociations...

 

17/12/2016

De la Poutinomania à la chasse aux sorcières

Capture d’écran 2016-12-16 à 23.48.00.png

                                          capture d’écran de: http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair.html

 

Que d’heures d’antenne accordées au portrait ou -à ce qu’on en dresse- de Vladimir Poutine, ces derniers jours!

Tous médias confondus, les voici qui multiplient les débats entre experts et autre spécialistes qui tous, nous livrent leur version du président russe.

Il est ceci, il veut cela, il agit ainsi, il pense que, etc etc...

Le sommet, on croit sans cesse l’avoir atteint mais non, voici qu’une nouvelle émission et ses intervenants nous entraînent à un niveau encore plus élevé.

Avec ça, si le public n’est pas enfin au top de ses connaissances en matière de Russie de Poutine sinon de Poutine tout seul, puisque selon Alain Duhamel, il serait un pays*, alors vraiment, il a dû manquer un épisode.

Mais les échanges contradictoires s’ils en sont, ne constituent pas l’unique activité du quotidien médiatique. C’est bien au-delà qu’on est entraîné dans l'extrait ci-après:

https://www.youtube.com/watch?v=s53YJSlhKgo

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/12/14/vladimir-pouti...

 

16/12/2016

Voici revenu le temps des articles assassins

Capture d’écran 2016-12-16 à 15.12.02.png

Après le succès engrangé par Laurent Delahousse, suite au documentaire qu’il a présenté, ce 15 décembre au soir sur France2, le voici revenu à un autre regard sur la Russie, ma foi toujours aussi sympathique.

En témoigne l’image qui illustre ce sujet.

Le HuffingtonPost ne s’est certes pas fait connaître, jusque là, pour une quelconque inclination à vouloir informer de manière objective sur la Russie. L’article qui suit et qu’a relayé Laurent Delahousse sur son compte Twitter le confirme:

http://www.huffingtonpost.fr/jeanpierre-filiu/designer-en...

Pour son auteur, la conception qu’a du pouvoir Vladimir Poutine se résume ainsi: Vive les régimes et à bas les peuples!

On admirera, au passage, la formulation toute en finesse et en nuances.

Pour un professeur des universités en charge du Moyen-Orient à Sciences Po, on se serait peut-être attendu à plus subtile mais c’est sans doute trop exiger.

 

13/12/2016

Alep, libérée, regards croisés.

Capture d’écran 2016-12-13 à 00.18.33.png

capture d’écran de: http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/12/12/scenes-...

Alep libérée, inutile de dire que les points de vue divergent pour commenter ce jour qui marque un tournant historique dans une guerre dont plus aucun terme de la langue n’est apte à rendre compte de ce qu’elle implique de vies détruites et autres saccages.

Ci-dessus, un article du Dauphiné.com, dont le lien est indiqué en référence sous l’image qui illustre le sujet, ci-après, ce qui a été publié  par le HuffingtonPost qui met quelques bémols à la reprise d’Alep et aux conséquences déterminantes qu’elle aurait pour les uns et les autres.

Et de citer Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, en conclusion:

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/12/grace-a-ses-recen...

Enfin, voici, pour sa part, ce qu’écrit Pierre Le Corf, ce Français que d’aucuns connaissent pour le lire sur Facebook ou pour l’avoir découvert dans les divers documentaires qui lui ont été consacrés, entre autre par France3*:

https://www.facebook.com/pierrelecorf

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/qui-est-p...

01/10/2016

Alep autrement

Capture d’écran 2016-10-01 à 21.20.58.png

 capture d’écran de: http://www.tdg.ch/monde/moyen-orient/Le-principal-hopital...

 Dans le précédent sujet de ce blog, un extrait de propos tenus par l'islamologue Bassam Tahhan sur Alep a été cité.

En commentaire, a été posté l’ensemble de l’entretien accordé par cet homme de Lettres qui revient, entre autre, sur l’appellation de boucher attribuée au Président syrien.

Il est important de suivre ces quelques vingt minutes que dure l’interview de Bassam Tahhan.

Ne serait-ce que pour saisir la complexité d’enjeux qui obligent à une prise en considération moins partielle et partiale que celle qui est ressassée par les représentants de la communauté internationale:

https://www.youtube.com/watch?v=Awe2ASdZExs

Dans ce sens, quand nombre de commentateurs dénoncent la propagande qui caractériserait l’information livrée par certains pays, on se demande si la conscience de leurs semi-vérités à eux -sinon de leurs mensonges- les effleure.

Au bénéfice du doute, ils ont droit.

Mais le public auquel ils s’adressent est lui aussi en droit de savoir ce qui se passe et non ce qu’on lui impose de savoir.