13/02/2012

"Je n'ai pas d'âme"

 

Ces mots sont ceux de Rémy Pagani dans l'interview qu'il a accordée à La Gazette de Genève le 16 mai 2011.

Hier, c'est l'adjectif ésotérique, qu'il a employé pour qualifier un débat dans lequel il n'a pas voulu entrer, qui a retenu mon attention:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2012/02/12/pagani-et-l-es...

Mais ses propos sur l'âme qu'il dit ne pas avoir, difficile de ne pas s'y arrêter aussi.

Dans cet interview du 16 mai dernier, il déclare écrire pour « remplir son vide intérieur ». « Je n’ai pas d’âme. Mon intérieur est vide, ce « tout » et ce « rien », que j’entoure avec ce que je vois, dis et écris », explique-t-il le regard pensif, la main sous le menton.

Ce terme d'âme, si quelqu'un ici ou ailleurs était en mal de le définir... Certes, il y a l'étymologie, certes, il y a des approches qui l'ont cerné ou ont  tenté de lui donner un ou du sens.

On aimerait bien savoir celui que Rémy Pagani lui donne.