08/02/2016

La femme, l'islam et la "gauche européenne"

rosefanee.jpg

 

Cette femme rêve-t-elle?

En tous les cas, elle analyse. Et de nombreux éléments sont à retenir des propos qu'elle tient:

http://www.telerama.fr/idees/apres-cologne-nous-voyons-en...

Ce qu'énonce cette sociologue algérienne confirme comment les extrêmismes s'alimentent les uns les autres.

Car à lire ce que déclare Marieme Helie Lucas de ce qu'elle appelle gauche européenne, le constat est dressé: incapacité mortifère à soutenir les droits des femmes contre toute agression.

Doit-on y voir l'impossible place à prendre par un modèle de société rappelé pourtant en boucle par autant de ses défenseurs?

Droits et autres revendications sans cesse claironnés semblent en réalité s'effacer derrière la crainte de se voir étiqueté. 

Dans ce contexte, cherchez la femme!

Tel était bien le sens de l'injonction lancée ici-même:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/11/cologne-cherch...

Aussi,  lier le sort de la femme à la politique paraît-il bien hasardeux.

 

11/01/2016

Cologne, cherchez la femme!

femme-violee-wide.jpg

Nous y voilà... Le Nouvel Observateur titre: Allemagne, les violences de Cologne étaient probablement "planifiées".

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160110.OBS2524/all...

Le recours aux guillemets n'y change pas grand chose. L'idée est lancée et fera son chemin comme d'autres, pour semer le trouble.

Ce qui se passe autour de cette situation illustre davantage comment les uns et les autres défendent leur vision du monde que celle de la femme.

Même si d'aucuns tiennent à distinguer la violence qui frappe les femmes de manière privée de celle qui les vise dans le domaine public, elle n'en demeure pas moins une réalité.

La récupérer dans le cadre d'un conflit idéologique la gomme.

Ce qui s'est passé à Cologne et ailleurs n'est désormais plus qu'une affaire politique.

Aux femmes blessées dans leur chair de la traiter comme elles le pourront, l'instrumentalisation de leur mal n'y fera rien.

 

08/01/2016

De Cologne au reste du monde

arton246.jpg

Il est beaucoup question, ici et là, des agressions commises la nuit du Nouvel An à Cologne.

Ce qui s'est passé a profondément affecté non seulement les victimes mais bien au-delà et cela se conçoit.

A l'évidence, le sujet est dores et déjà bien politisé.

A lire cette analyse rendue par un ancien correspondant du Figaro en Allemagne, la situation semble, toutefois, plus complexe qu'il n'y paraît:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/01/07/31002-2016010...

A cet égard, il serait bon de rappeler que, dans le monde, la violence à l'encontre des femmes en concerne une sur trois.

Physique ou sexuelle, elle s'exerce à tous niveaux, selon toutes religions, cultures ou nationalités. 

Ce rapport de l'ONU, rendu le 6 novembre dernier, est fort instructif et permet de nuancer quelques a priori:

http://www.unwomen.org/fr/digital-library/multimedia/2015...