12/02/2016

De "fables" et autres "fadaises"

Notre-imaginaire-nous-regenere_imagePanoramique647_286.jpg

 

On lit, on entend certains s'élever contre tels ou tels récits qui ne seraient que bobards ou autre opium à endormir les peuples.

S'emparer de la langue pour mener un combat ou rassembler ne peut s'imaginer, toutefois, sans éléments qui emportent l'adhésion.

Imaginer qu'elle soit totale est utopique, bien sûr mais une majorité à convaincre est toujours visée sans quoi, on prêcherait dans le désert.

Prêcher, terme qui renvoie à un cadre religieux mais dont l'usage l'a débordé. Car les convictions ne lui sont pas à lui seul limitées.

Ce qui indique combien la figure de qui prêche est reconnue dans d'autres contextes.

Dans ce sens, il serait judicieux de s'interroger sur la valeur que d'aucuns apportent sans hésiter à certaines prises de position pour en attaquer d'autres.

Affirmer de l'existence de Dieu, par exemple, qu'elle serait une fiction relève du même imaginaire que celui qui soutient le contraire.

Dans ce cas, considérer l'athée comme un croyant serait plus conforme et respectueux du mystère encore jamais élucidé de l'existence ou non de Dieu.

 

25/11/2011

Pauvre diable...

Qui n'a un jour entendu s'exprimer ainsi une personne au sujet d'une autre?

La diable est-il pauvre, allez savoir...

Le diable a en tout cas le plus souvent du fil à retordre avec qui se mêle de le confronter.

Diable, entend-on aussi s'exclamer qui manifeste sa surprise, son étonnement.

Dieu que c'est beau, bon et réconfortant de savoir que le diable est responsable de (tous) nos maux et de ceux de la Terre sinon encore de ceux du Ciel si l'on en croit ceux qui s'en plaignent parfois.

Le diable sévit-il que Dieu est invoqué pour qui croit à l'opposition qui les caractérise.

Mais qu'en est-il de laïcs ou d'athées, d'agnostiques ou de tout autre qui doute de ces entités?

Certains se posent des questions, en posent et cherchent, des solutions, des moyens de régler un mal qui anéantit la vie et le courage de l'affronter encore.

La destruction de l'être n'égale pas celle d'avoirs. Est-il nécessaire de les distinguer? La question reste ouverte.

Que Dieu soit présent ou absent, que le diable ait une existence ou non, les moyens de savoir comment s'accommoder d'un mal qui saccage le désir de vivre, reste un problème réel constant.

Nul n'est à l'abri de ce qui anéantit ou élève. Les exemples ne manquent pas, il serait bon de se les rappeler. Stigmatiser le coupable ou se poser en victime n'est pas résoudre le problème que pose le mal. C'est décider que les bons sont d'un côté et les mauvais de l'autre.

14:38 Publié dans Avaries, Culture, Destins, Etre, Religions, société | Tags : mal, bien, bons, méchants, dieu, diable, coupable, victime | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

09/11/2011

L'homme sur le banc

Il était sans âge et portait un vêtement usé, peut-être imperméable.

Les propos sur sa condition, il les entendait. Mais son esprit était ailleurs.

Quelque part entre ce ciel qui ne lui indiquait rien et cette terre qui le portait encore.

Son attitude venait de dépasser l'indignation et toute quête de salut.

13:20 Publié dans Avaries, Destins, Discours, Politique, Pouvoirs, Religions, société | Tags : homme, destins, dieu, pouvoir, société, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

24/07/2011

Dieu

 

Si Dieu existe, Ses fous sévissent. En Son nom.

Si Dieu est mort, tout fou s'excite. En son nom.

14:27 Publié dans Religions | Tags : dieu, foi, folie | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg