diplomatie russe

  • 10 février, Journée des diplomates en Russie

    Imprimer Pin it!

     

    Capture d’écran 2019-02-10 à 23.55.17.png

    Depuis 2002, chaque 10 février, la Russie honore ses diplomates. Une journée leur est, en effet dédiée, de même rend-elle hommage aux vétérans qui ont oeuvré pour le pays.

    Et si cette date a été retenue, c’est que la plus ancienne mention du premier ministère des Affaires étrangères remonte au 10 février 1549.

    Aussi, lors de la Journée des diplomates, honore-t-on la mémoire de ceux qui sont enterrés en Russie et à l'étranger.

    Des cérémonies solennelles ont aussi lieu dans le bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Moscou et dans des institutions russes à l’étranger.

    Cette année, j’ai été invitée par le Consulat Général de Russie à participer aux célébrations qui se sont tenues au cimetière de Vevey où reposent V.R Bacheracht, P.K. Kotzebu et P.S. Botkin et à Lausanne, où a été érigé un monument dédié à Ioannis Kapodistrias, ministre des affaires étrangères du Tsar Alexandre Ier.

    Participer à ces hommages rendus à autant de personnalités qui ont consacré leur énergie à favoriser les relations entre les pays s’inscrit dans le sens même de ce qui m’anime toutes les fois que je parle, ici, de la Russie.

     

  • La Suisse résiste aux expulsion de diplomates russes

    Imprimer Pin it!

    Capture d’écran 2018-03-29 à 14.37.16.png

    La Suisse, contrairement à de si nombreux autres pays, n’a pas -encore?- renvoyé de diplomates russes de son territoire.

    Comme le rappelle ce député du parlement interrogé par la RTS, la Confédération Helvétique est neutre et tient à le rester. Pour l’instant, en tous les cas et à l’avenir, souhaitons-le!

    Ne serait-ce, aussi, qu’en l’honneur de celui auquel elle doit sa neutralité, accordée comme garantie de sa souveraineté par le Tsar Alexandre Ier, l’un des signataires du Traité de Vienne.

    Mais cet ancien diplomate qu’interroge encore la RTS, est d’un avis plus tranché.

    Ce n’est pas vraiment nouveau, lui qui a déjà a eu l’occasion de s’exprimer sur la Russie et son rôle dans ce qu’on osait encore appeler crise ukrainienne alors qu’il était bel et bien question de guerre, fratricide qui plus est.

    Dans ce sens, merci à Olivier Francey, journaliste qui anime le Club Radio Lac, d’avoir invité Eric Hoesli dans le cadre de son émission de ce 27 mars.

    Le regard que porte sur la situation, ce grand connaisseur de la Russie, apparaît tout de même moins orienté que celui qu’a exposé l'ancien diplomate, François Nordmann

    Avec Marion Garcia-Bedetti et Renaud Gautier, j’ai eu l’honneur de participer à cette émission de Radio Lac dont les parties relatives à la Russie sont à découvrir en deux séquences, la première, ici et la seconde,là.