10/09/2016

Emmanuel Macron, Dominique de Villepin: (in)signifiant dénominateur commun

Capture d’écran 2016-09-10 à 14.54.39.png

capture d’écran de: http://rue89.nouvelobs.com/2016/09/09/comment-emmanuel-ma...

Comparaison n’est pas raison, voici une preuve de plus de ce qu’on appelle non sans condescendance parfois, sagesse populaire.

En France, on ne cesse de vouloir comparer Emmanuel Macron à Dominique de Villepin. Pour différentes raisons fondées ou non, c’est selon, bien sûr.

Cela dit, voici les propos qu'’il y a près d’un an, le second tenait sur le premier:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/villepin-affirme-q...

Le reste de l’émission ne manque pas d’allant non plus et donne le ton:

http://lelab.europe1.fr/le-coup-de-gueule-de-villepin-sur...

A lire ce à quoi s’attache Emmanuel Macron dans l’article indiqué en lien sous l’image qui illustre ce sujet, on comprend ce qui le distingue de l’Ancien Premier Ministre.

L'approche de la langue par algorithmes et autres diagnostics est loin de celle que cultive Dominique de Villepin.

Si exploiter des données linguistiques pour séduire un électorat semble être le but visé par Emmanuel Macron, on ne se situe à l’évidence pas sur le même plan que celui de grands sentiments évoqués ci-après:

http://www.denisbonzy.com/citoyens_2007/2016/04/la-force-...

Mais que vive la démocratie qui confirmera jusqu’où sinon jusqu’à quand le ministre de l’Economie démissionnaire la vaudra bien!

23/07/2012

"Pas un seul soldat allemand..."

"Pas un seul soldat allemand ne fut mobilisé" pour ces arrestations menées par des policiers et gendarmes français, a souligné François Hollande dans son discours de commémoration des 70 ans de la rafle du Vel d'Hiv.

Pas un seul soldat allemand, en effet.

Mais le 13 juillet 1942, qui a reçu l'ordre de mobiliser des milliers de policiers dans Paris et en banlieue? La préfecture de police. Sur odre nazi.

Nul n'est assez dupe pour savoir qu'aucun soldat ne se mobilise sans en avoir reçu l'ordre. Et que cet ordre, il n'était pas français mais nazi.

Si, par gain de paix avec l'Allemagne, ajouter que "Ce crime fut commis en France, par la France", a paru judicieux aux yeux de François Hollande, on peut s'interroger sur cette manière de faire. Elle n'est en tout cas pas du goût de tous les Français.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Hollande-sur-le-V...

 

 

00:23 Publié dans Politique, Politique française, Pouvoirs | Tags : hollande, france, allemagne, europe, veld'hiv, discours | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg