03/12/2016

FN, le poids du père

 

Capture d’écran 2016-12-02 à 23.55.52.png

             capture d’écran de *

Selon Marine Le Pen, Manuel Valls et François Fillon seraient des doublures:

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/quand-marine-le-pe...

Elle est plutôt mal placée, cette héritière du parti de son père, de traiter ses collègues de doublures.

Ce n’est pas parce qu’elle aurait dédiabolisé le Front National qu’il n’en serait pas pour autant un miroir aux alouettes tandis qu’il se présente comme issue aux problèmes de Françaises et de Français oubliés des quinquennats  de droite et de gauche.

Si le jeu démocratique permet que le Front National soit présent dans la course à l’Elysée, capitaliser sur la colère citoyenne, on a vu où cela avait mené.

François Hollande a été élu par rejet de Nicolas Sarkozy. Le résultat, on y a assisté en direct, ce 1er décembre au soir.

Marine Le Pen préside une formation politique créée par son père. Elle a souhaité prendre ses distances de lui au point de l’exclure de ce parti qui lui a permis, à elle, de s’imposer.

A lire ce qui suit, on comprend que rien n’est aussi simple:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/11/17/l-excl...